Bienvenu sur la Particule.com

Toute l'actualités des geeks

Projet et fonctionnement du site la Particule.com

Les infos Bloc-Note du site la Particule.com

Nos différents partenaires

Suivre nos sponsors
Logo la particule.com


L'actualité
WEB-INTERNET


Google fait le ménage sur Youtube

  Liste des news    Liste des new du mois  
Youtube enleve 8Million de video

26

Avril

Il y a quelques mois, Google annonçait avoir retiré pas moins de 700 000 applications de son PlayStore en 2017, soit 70% de plus qu’en 2016. Le géant américain indiquait alors avoir non seulement retiré ces mauvaises applications de sa boutique, tout en parvenant à les identifier assez rapidement pour éviter tout souci chez l’utilisateur. A tel point que 99% des applications non conformes ont été retirées avant même que quiconque ne les installe sur son smartphone. Cela a été rendu possible grâce aux améliorations apportées par Google en terme de détection de malwares et autres contenus inappropriés. Une chasse aux contenus indésirables que Google mène également sur une autre plateforme : YouTube. Ainsi, le groupe américain indique fièrement avoir retiré pas moins de 8,2 millions de vidéos de sa plateforme en fin d’année dernière, en l’espace de trois mois seulement. Comme l’avait annoncé Google en décembre, la nouvelle politique va consister à s’appuyer sur du machine learning, mais aussi sur une assistance humaine, avec une équipe de modération, mais aussi des utilisateurs sélectionnés en amont qui peuvent signaler un contenu jugé néfaste. A cela s’ajoute la possibilité pour les utilisateurs de signaler une vidéo à retirer. De cette manière, Google a été en mesure de retirer pas moins de 6,6 millions de vidéos sur la simple base du machine learning. A l’instar de ce qu’annonçait Google pour le PlayStore, la vitesse de repérage est telle que 76% des vidéos retirées via ces outils automatisés n’ont été visionnées par aucun utilisateur. Pour assister le logiciel, Google compte également sur des modérateurs « humains », avec la ferme volonté de disposer de 10 000 modérateurs d’ici la fin de l’année 2018. Chaque trimestre, Google publiera un rapport pour montrer toute la transparence de ce nouveau système.




La Poste paralysée, panne nationale

  Liste des news    Liste des new du mois  
Logo laposte

09

Avril

Le SI de La Poste est tombé ce lundi matin. Révélée par RTL et confirmée par l'entreprise publique, une panne empêche depuis ce lundi matin d'effectuer toute opération aux guichets, qu'il s'agisse de retirer une lettre ou d'envoyer de l'argent. Les 8500 bureaux en France sont concernés. Les opérations aux distributeurs et sur Internet fonctionnent encore. Pour l'instant, La Poste écarte un acte de malveillance voire une attaque pour expliquer cette panne qui serait le résultat d'un bug. "Suite à une panne informatique générale, aucune opération n'est possible [...] Uniquement les automates en libre service. Veuillez nous excuser pour la gêne occasionnée.", peut-on lire dans certains bureaux. "Les ordinateurs des guichets sont paralysés dans toute la France", indique La Poste à LCI. "Les agents ne peuvent rien pour vous. Je vous conseille d’utiliser l’application ou les sites internet pour réaliser vos opérations." Toutes les équipes informatiques sont mobilisées précise le groupe, qui espère un retour à la normale dans l'après-midi. Mais visiblement, aucun plan de secours n'a été prévu...




Fusillade chez Youtube ! Video

  Liste des news    Liste des new du mois  
Une Youtubeuse tire dans les locaux de Youtube

05

Avril

L’année 2018 est particulièrement meurtrière aux Etats-Unis, et nombreux sont ceux qui réclament une nouvelle loi concernant la détention d’armes à feu. Hier, la série continue, une nouvelle fusillade a éclatée, en Californie, au siège de YouTube à San Bruno. En effet, les locaux de la célèbre plateforme d’hébergement de vidéos a été la cible d’une attaque armée perpétrée par une femme : Nasim Najafi Aghdam. Une fusillade qui a fait trois blessées, dont une personne grièvement touchée. De son côté, la tireuse a finalement retourné l’arme contre elle pour se donner la mort. Une tireuse qui n’est pas inconnue de la plateforme de Google puisque cette dernière était une Youtubeuse, qui militait farouchement pour la cause végan. Rappelons que le siège de YouTube abrite un peu plus de 1000 salariés, et l’issue de cette attaque aurait pu être autrement plus dramatique. L’enquête devra évidemment éclaircir les nombreuses zones d’ombre entourant cette affaire. En premier lieu, il se murmurait que la tireuse venait viser une ou plusieurs cibles en particulier. Rapidement, les forces de l’ordre ont toutefois tenu à indiquer qu’aucune preuve ne permettait d’établir le fait que la tireuse connaissait ses victimes. Selon le San Francisco Chronicle, la Youtubeuse Nasim Najafi Aghdam était toutefois furieuse contre la plateforme de Google, qu’elle accusait ce censurer ses vidéos. Des vidéos parfois assez cruelles au demeurant… Selon des témoins, la tireuse, armée d’une arme de poing, semblait toutefois viser une personne particulier, et il ne s’agirait donc pas d’un acte de « mass shooting » comme c’est (malheureusement) souvent le cas aux Etats-Unis. Une attaque qui s’est déroulée dans une cour intérieure où les employés de YouTube ont l’habitude de déjeuner. Rappelons également que les récentes fusillades aux Etats-Unis, dont celle de Parkland en Floride, ont poussé YouTube à renforcer la chasse aux vidéos faisant la promotion d’armes à feu. De nombreux utilisateurs, défenseurs des armes à feu, ont alors farouchement montré leur mécontentement, certains fermant leur chaîne YouTube pour aller chez la concurrence. De même, plus de 1,5 million de personnes ont participé le 24 mars dernier aux États-Unis à la « March for our lives« , un mouvement réclamant un plus grand contrôle des armes à feu.




Les opérateurs s'attaquent enfin aux zones blanches

  Liste des news    Liste des new du mois  
4G sfr bouygues free orange

16

Janvier

Emmanuel Macron l’avait annoncé, avec le Plan Très Haut Débit, il voulait faire vite, plus vite que son prédécesseur. Le plan est sur de bons rails depuis la signature d’un « accord historique » entre le gouvernement, l’État et les quatre opérateurs télécoms, Orange, Bouygues, SFR et Free. Après l’annonce anticipée d’un accord en début de semaine dernière par le secrétaire d’État au numérique Mounir Mahjoubi, le secrétaire d’État à la cohésion des territoires, Julien Denormandie, confirme dans les colonnes du Journal du Dimanche : l’État et les quatre opérateurs ont trouvé un terrain d’entente pour couvrir l’ensemble du territoire en 4G. Cet « accord historique » prévoit d’« en finir avec les zones blanches » encore (trop) nombreuses en France, et offrir une meilleure couverture mobile sur tout le territoire. Pour cela, les opérateurs vont investir plus de 3 milliards d’euros, avec l’installation de 5 000 sites supplémentaires pour éradiquer les zones blanches dans un délai de 3 ans. Si le constat se faisait de lui-même, les opérateurs se montraient peu enclins à mettre la main à la poche pour équiper ces régions. L’investissement initial prévu pour le plan THD est de 20 milliards d’euros, partagés entre les opérateurs privés, les collectivités territoriales et l’État. Facture revue à la hausse de 15 milliards d’euros par la Cour des Comptes début 2017. En outre, l’accord prévoit également d’étendre la 4G aux 10 000 communes aujourd’hui en 2G ou en 3G d’ici 2020. Pour aller vite, le gouvernement semble avoir rogné sur « la qualité ». En effet, après avoir communiqué sur « la fibre », puis « la 4G de qualité », le gouvernement parle aujourd’hui de « couverture mobile de qualité » (Ce qui n'assure aucune certification). Les opérateurs s’étaient déjà engagés à couvrir l’ensemble du territoire en 4G d’ici fin 2018. Une ambition qui se révèle plus raisonnable, mais qui permettra surtout aux deux parties de communiquer sur la réalisation de leur objectif. Bref encore une fois le monopole des Opérateurs oblige l'état à financé même s'il n'assume pas leurs promesses depuis des années ! L'enjeux politique est toujours trop fort.




Google fait le ménage sur Youtube

  Liste des news    Liste des new du mois  
Youtube enleve 8Million de video

26

Avril

Il y a quelques mois, Google annonçait avoir retiré pas moins de 700 000 applications de son PlayStore en 2017, soit 70% de plus qu’en 2016. Le géant américain indiquait alors avoir non seulement retiré ces mauvaises applications de sa boutique, tout en parvenant à les identifier assez rapidement pour éviter tout souci chez l’utilisateur. A tel point que 99% des applications non conformes ont été retirées avant même que quiconque ne les installe sur son smartphone. Cela a été rendu possible grâce aux améliorations apportées par Google en terme de détection de malwares et autres contenus inappropriés. Une chasse aux contenus indésirables que Google mène également sur une autre plateforme : YouTube. Ainsi, le groupe américain indique fièrement avoir retiré pas moins de 8,2 millions de vidéos de sa plateforme en fin d’année dernière, en l’espace de trois mois seulement. Comme l’avait annoncé Google en décembre, la nouvelle politique va consister à s’appuyer sur du machine learning, mais aussi sur une assistance humaine, avec une équipe de modération, mais aussi des utilisateurs sélectionnés en amont qui peuvent signaler un contenu jugé néfaste. A cela s’ajoute la possibilité pour les utilisateurs de signaler une vidéo à retirer. De cette manière, Google a été en mesure de retirer pas moins de 6,6 millions de vidéos sur la simple base du machine learning. A l’instar de ce qu’annonçait Google pour le PlayStore, la vitesse de repérage est telle que 76% des vidéos retirées via ces outils automatisés n’ont été visionnées par aucun utilisateur. Pour assister le logiciel, Google compte également sur des modérateurs « humains », avec la ferme volonté de disposer de 10 000 modérateurs d’ici la fin de l’année 2018. Chaque trimestre, Google publiera un rapport pour montrer toute la transparence de ce nouveau système.




La Poste paralysée, panne nationale

  Liste des news    Liste des new du mois  
Logo laposte

09

Avril

Le SI de La Poste est tombé ce lundi matin. Révélée par RTL et confirmée par l'entreprise publique, une panne empêche depuis ce lundi matin d'effectuer toute opération aux guichets, qu'il s'agisse de retirer une lettre ou d'envoyer de l'argent. Les 8500 bureaux en France sont concernés. Les opérations aux distributeurs et sur Internet fonctionnent encore. Pour l'instant, La Poste écarte un acte de malveillance voire une attaque pour expliquer cette panne qui serait le résultat d'un bug. "Suite à une panne informatique générale, aucune opération n'est possible [...] Uniquement les automates en libre service. Veuillez nous excuser pour la gêne occasionnée.", peut-on lire dans certains bureaux. "Les ordinateurs des guichets sont paralysés dans toute la France", indique La Poste à LCI. "Les agents ne peuvent rien pour vous. Je vous conseille d’utiliser l’application ou les sites internet pour réaliser vos opérations." Toutes les équipes informatiques sont mobilisées précise le groupe, qui espère un retour à la normale dans l'après-midi. Mais visiblement, aucun plan de secours n'a été prévu...




Fusillade chez Youtube ! Video

  Liste des news    Liste des new du mois  
Une Youtubeuse tire dans les locaux de Youtube

05

Avril

L’année 2018 est particulièrement meurtrière aux Etats-Unis, et nombreux sont ceux qui réclament une nouvelle loi concernant la détention d’armes à feu. Hier, la série continue, une nouvelle fusillade a éclatée, en Californie, au siège de YouTube à San Bruno. En effet, les locaux de la célèbre plateforme d’hébergement de vidéos a été la cible d’une attaque armée perpétrée par une femme : Nasim Najafi Aghdam. Une fusillade qui a fait trois blessées, dont une personne grièvement touchée. De son côté, la tireuse a finalement retourné l’arme contre elle pour se donner la mort. Une tireuse qui n’est pas inconnue de la plateforme de Google puisque cette dernière était une Youtubeuse, qui militait farouchement pour la cause végan. Rappelons que le siège de YouTube abrite un peu plus de 1000 salariés, et l’issue de cette attaque aurait pu être autrement plus dramatique. L’enquête devra évidemment éclaircir les nombreuses zones d’ombre entourant cette affaire. En premier lieu, il se murmurait que la tireuse venait viser une ou plusieurs cibles en particulier. Rapidement, les forces de l’ordre ont toutefois tenu à indiquer qu’aucune preuve ne permettait d’établir le fait que la tireuse connaissait ses victimes. Selon le San Francisco Chronicle, la Youtubeuse Nasim Najafi Aghdam était toutefois furieuse contre la plateforme de Google, qu’elle accusait ce censurer ses vidéos. Des vidéos parfois assez cruelles au demeurant… Selon des témoins, la tireuse, armée d’une arme de poing, semblait toutefois viser une personne particulier, et il ne s’agirait donc pas d’un acte de « mass shooting » comme c’est (malheureusement) souvent le cas aux Etats-Unis. Une attaque qui s’est déroulée dans une cour intérieure où les employés de YouTube ont l’habitude de déjeuner. Rappelons également que les récentes fusillades aux Etats-Unis, dont celle de Parkland en Floride, ont poussé YouTube à renforcer la chasse aux vidéos faisant la promotion d’armes à feu. De nombreux utilisateurs, défenseurs des armes à feu, ont alors farouchement montré leur mécontentement, certains fermant leur chaîne YouTube pour aller chez la concurrence. De même, plus de 1,5 million de personnes ont participé le 24 mars dernier aux États-Unis à la « March for our lives« , un mouvement réclamant un plus grand contrôle des armes à feu.




Les opérateurs s'attaquent enfin aux zones blanches

  Liste des news    Liste des new du mois  
4G sfr bouygues free orange

16

Janvier

Emmanuel Macron l’avait annoncé, avec le Plan Très Haut Débit, il voulait faire vite, plus vite que son prédécesseur. Le plan est sur de bons rails depuis la signature d’un « accord historique » entre le gouvernement, l’État et les quatre opérateurs télécoms, Orange, Bouygues, SFR et Free. Après l’annonce anticipée d’un accord en début de semaine dernière par le secrétaire d’État au numérique Mounir Mahjoubi, le secrétaire d’État à la cohésion des territoires, Julien Denormandie, confirme dans les colonnes du Journal du Dimanche : l’État et les quatre opérateurs ont trouvé un terrain d’entente pour couvrir l’ensemble du territoire en 4G. Cet « accord historique » prévoit d’« en finir avec les zones blanches » encore (trop) nombreuses en France, et offrir une meilleure couverture mobile sur tout le territoire. Pour cela, les opérateurs vont investir plus de 3 milliards d’euros, avec l’installation de 5 000 sites supplémentaires pour éradiquer les zones blanches dans un délai de 3 ans. Si le constat se faisait de lui-même, les opérateurs se montraient peu enclins à mettre la main à la poche pour équiper ces régions. L’investissement initial prévu pour le plan THD est de 20 milliards d’euros, partagés entre les opérateurs privés, les collectivités territoriales et l’État. Facture revue à la hausse de 15 milliards d’euros par la Cour des Comptes début 2017. En outre, l’accord prévoit également d’étendre la 4G aux 10 000 communes aujourd’hui en 2G ou en 3G d’ici 2020. Pour aller vite, le gouvernement semble avoir rogné sur « la qualité ». En effet, après avoir communiqué sur « la fibre », puis « la 4G de qualité », le gouvernement parle aujourd’hui de « couverture mobile de qualité » (Ce qui n'assure aucune certification). Les opérateurs s’étaient déjà engagés à couvrir l’ensemble du territoire en 4G d’ici fin 2018. Une ambition qui se révèle plus raisonnable, mais qui permettra surtout aux deux parties de communiquer sur la réalisation de leur objectif. Bref encore une fois le monopole des Opérateurs oblige l'état à financé même s'il n'assume pas leurs promesses depuis des années ! L'enjeux politique est toujours trop fort.



Google fait le ménage sur Youtube

Il y a quelques mois, Google annonçait avoir retiré pas moins de 700 000 applications de son PlayStore en 2017, soit 70% de plus qu’en 2016. Le géant américain indiquait alors avoir non seulement retiré ces mauvaises applications de sa boutique, tout en parvenant à les identifier assez rapidement pour éviter tout souci chez l’utilisateur. A tel point que 99% des applications non conformes ont été retirées avant même que quiconque ne les installe sur son smartphone. Cela a été rendu possible grâce aux améliorations apportées par Google en terme de détection de malwares et autres contenus inappropriés. Une chasse aux contenus indésirables que Google mène également sur une autre plateforme : YouTube. Ainsi, le groupe américain indique fièrement avoir retiré pas moins de 8,2 millions de vidéos de sa plateforme en fin d’année dernière, en l’espace de trois mois seulement. Comme l’avait annoncé Google en décembre, la nouvelle politique va consister à s’appuyer sur du machine learning, mais aussi sur une assistance humaine, avec une équipe de modération, mais aussi des utilisateurs sélectionnés en amont qui peuvent signaler un contenu jugé néfaste. A cela s’ajoute la possibilité pour les utilisateurs de signaler une vidéo à retirer. De cette manière, Google a été en mesure de retirer pas moins de 6,6 millions de vidéos sur la simple base du machine learning. A l’instar de ce qu’annonçait Google pour le PlayStore, la vitesse de repérage est telle que 76% des vidéos retirées via ces outils automatisés n’ont été visionnées par aucun utilisateur. Pour assister le logiciel, Google compte également sur des modérateurs « humains », avec la ferme volonté de disposer de 10 000 modérateurs d’ici la fin de l’année 2018. Chaque trimestre, Google publiera un rapport pour montrer toute la transparence de ce nouveau système.
26-04-2018


La Poste paralysée, panne nationale

Le SI de La Poste est tombé ce lundi matin. Révélée par RTL et confirmée par l'entreprise publique, une panne empêche depuis ce lundi matin d'effectuer toute opération aux guichets, qu'il s'agisse de retirer une lettre ou d'envoyer de l'argent. Les 8500 bureaux en France sont concernés. Les opérations aux distributeurs et sur Internet fonctionnent encore. Pour l'instant, La Poste écarte un acte de malveillance voire une attaque pour expliquer cette panne qui serait le résultat d'un bug. "Suite à une panne informatique générale, aucune opération n'est possible [...] Uniquement les automates en libre service. Veuillez nous excuser pour la gêne occasionnée.", peut-on lire dans certains bureaux. "Les ordinateurs des guichets sont paralysés dans toute la France", indique La Poste à LCI. "Les agents ne peuvent rien pour vous. Je vous conseille d’utiliser l’application ou les sites internet pour réaliser vos opérations." Toutes les équipes informatiques sont mobilisées précise le groupe, qui espère un retour à la normale dans l'après-midi. Mais visiblement, aucun plan de secours n'a été prévu...
09-04-2018


Fusillade chez Youtube ! Video

L’année 2018 est particulièrement meurtrière aux Etats-Unis, et nombreux sont ceux qui réclament une nouvelle loi concernant la détention d’armes à feu. Hier, la série continue, une nouvelle fusillade a éclatée, en Californie, au siège de YouTube à San Bruno. En effet, les locaux de la célèbre plateforme d’hébergement de vidéos a été la cible d’une attaque armée perpétrée par une femme : Nasim Najafi Aghdam. Une fusillade qui a fait trois blessées, dont une personne grièvement touchée. De son côté, la tireuse a finalement retourné l’arme contre elle pour se donner la mort. Une tireuse qui n’est pas inconnue de la plateforme de Google puisque cette dernière était une Youtubeuse, qui militait farouchement pour la cause végan. Rappelons que le siège de YouTube abrite un peu plus de 1000 salariés, et l’issue de cette attaque aurait pu être autrement plus dramatique. L’enquête devra évidemment éclaircir les nombreuses zones d’ombre entourant cette affaire. En premier lieu, il se murmurait que la tireuse venait viser une ou plusieurs cibles en particulier. Rapidement, les forces de l’ordre ont toutefois tenu à indiquer qu’aucune preuve ne permettait d’établir le fait que la tireuse connaissait ses victimes. Selon le San Francisco Chronicle, la Youtubeuse Nasim Najafi Aghdam était toutefois furieuse contre la plateforme de Google, qu’elle accusait ce censurer ses vidéos. Des vidéos parfois assez cruelles au demeurant… Selon des témoins, la tireuse, armée d’une arme de poing, semblait toutefois viser une personne particulier, et il ne s’agirait donc pas d’un acte de « mass shooting » comme c’est (malheureusement) souvent le cas aux Etats-Unis. Une attaque qui s’est déroulée dans une cour intérieure où les employés de YouTube ont l’habitude de déjeuner. Rappelons également que les récentes fusillades aux Etats-Unis, dont celle de Parkland en Floride, ont poussé YouTube à renforcer la chasse aux vidéos faisant la promotion d’armes à feu. De nombreux utilisateurs, défenseurs des armes à feu, ont alors farouchement montré leur mécontentement, certains fermant leur chaîne YouTube pour aller chez la concurrence. De même, plus de 1,5 million de personnes ont participé le 24 mars dernier aux États-Unis à la « March for our lives« , un mouvement réclamant un plus grand contrôle des armes à feu.


05-04-2018


Les opérateurs s'attaquent enfin aux zones blanches

Emmanuel Macron l’avait annoncé, avec le Plan Très Haut Débit, il voulait faire vite, plus vite que son prédécesseur. Le plan est sur de bons rails depuis la signature d’un « accord historique » entre le gouvernement, l’État et les quatre opérateurs télécoms, Orange, Bouygues, SFR et Free. Après l’annonce anticipée d’un accord en début de semaine dernière par le secrétaire d’État au numérique Mounir Mahjoubi, le secrétaire d’État à la cohésion des territoires, Julien Denormandie, confirme dans les colonnes du Journal du Dimanche : l’État et les quatre opérateurs ont trouvé un terrain d’entente pour couvrir l’ensemble du territoire en 4G. Cet « accord historique » prévoit d’« en finir avec les zones blanches » encore (trop) nombreuses en France, et offrir une meilleure couverture mobile sur tout le territoire. Pour cela, les opérateurs vont investir plus de 3 milliards d’euros, avec l’installation de 5 000 sites supplémentaires pour éradiquer les zones blanches dans un délai de 3 ans. Si le constat se faisait de lui-même, les opérateurs se montraient peu enclins à mettre la main à la poche pour équiper ces régions. L’investissement initial prévu pour le plan THD est de 20 milliards d’euros, partagés entre les opérateurs privés, les collectivités territoriales et l’État. Facture revue à la hausse de 15 milliards d’euros par la Cour des Comptes début 2017. En outre, l’accord prévoit également d’étendre la 4G aux 10 000 communes aujourd’hui en 2G ou en 3G d’ici 2020. Pour aller vite, le gouvernement semble avoir rogné sur « la qualité ». En effet, après avoir communiqué sur « la fibre », puis « la 4G de qualité », le gouvernement parle aujourd’hui de « couverture mobile de qualité » (Ce qui n'assure aucune certification). Les opérateurs s’étaient déjà engagés à couvrir l’ensemble du territoire en 4G d’ici fin 2018. Une ambition qui se révèle plus raisonnable, mais qui permettra surtout aux deux parties de communiquer sur la réalisation de leur objectif. Bref encore une fois le monopole des Opérateurs oblige l'état à financé même s'il n'assume pas leurs promesses depuis des années ! L'enjeux politique est toujours trop fort.
16-01-2018