Bienvenu sur la Particule.com

Toute l'actualités des geeks

Projet et fonctionnement du site la Particule.com

Les infos Bloc-Note du site la Particule.com

Nos différents partenaires

Suivre nos sponsors
Logo la particule.com


L'actualité
WEB-INTERNET


Facebook condamné par l'UFC

  Liste des news    Liste des new du mois  
UFC fait condamner Facebook

11

Avril

L'association de consommateurs UFC-Que Choisir a annoncé avoir remporté une bataille judiciaire de plus de 5 ans contre Facebook. Le jugement du Tribunal de grande instance de Paris a en effet déclaré abusives et illicites 430 clauses présentes dans les conditions d'utilisation du réseau social. Le 24 mars 2014, l'UFC-Que Choisir avait assigné Facebook en justice, lui reprochant de ne pas honorer ses obligations en matière de respect de la vie privée de ses utilisateurs. Ce qui marquait alors le coup d'envoi d'une procédure finalement achevée 5 ans plus tard. En effet, sur son site, l'association annonce avoir remporté son combat, en faisant condamner Facebook. Le Tribunal de grande instance de Paris a premièrement pointé du doigt le manque d'informations fournies aux utilisateurs quant à l'utilisation de leurs données personnelles. Le jugement met en avant le caractère systématique de la collecte de ces données, ainsi que leur commercialisation, sans le consentement des individus concernés. Au total, ce sont pas moins de 430 clauses des Conditions Générales d'Utilisation de la plateforme sociale qui ont été jugées « abusives et illicites ». Facebook sera contraint de revoir profondément sa copie. Parmi les modifications à apporter, le réseau social ne pourra ainsi plus utiliser gratuitement ou revendre les contenus de ses utilisateurs, sans limite de temps. Il lui sera également interdit de conserver indéfiniment les données de ses inscrits après la suppression de leur compte. De plus, il ne pourra plus supprimer un contenu ou un compte sans avertissement ni justification. Outre les (nombreux) changements engendrés pour les CGU, l'entreprise américaine est également condamnée à payer la somme de 30 000 € à l'UFC-Que Choisir, au titre de réparation du préjudice moral. Ainsi qu'une indemnité de 20 000 €, pour le remboursement des frais de justice. Enfin, Facebook a pour obligation de rendre le jugement accessible à ses utilisateurs, depuis sa page d'accueil, dans un délai d'un mois. À moins que l'entreprise ne décide de faire appel.




Le projet Kuiper d'Amazon

  Liste des news    Liste des new du mois  
pollution orbitale espace polluc3a9

08

Avril

Amazon vient de dévoiler son projet pour fournir un accès à internet à toute la population mondiale : le projet Kuiper. Concrètement, l’entreprise va envoyer plus de 3 000 satellites en orbite. « Le projet Kuiper est une nouvelle initiative pour lancer une constellation en basse orbite terrestre de satellites qui fourniront des connexions à faible taux de latence et à haut débit à des communautés mal ou non desservies à travers le monde » GeekWire, qui a eu accès aux documents concernant le projet, indique que l’entreprise américaine prévoirait de mettre 3 236 satellites en orbite autour de la Terre. 784 satellites seront envoyés à 590 kilomètres d’altitude, 1 296 à 610 kilomètres d’altitude et enfin 1 156 satellites à 630 kilomètres d’altitude. Avec cette flotte impressionnante, Amazon serait capable de couvrir près de 95% de la population mondiale. « Il s’agit d’un projet de long terme qui prévoit de servir des dizaines de millions de personnes ne disposant pas d’un accès de base à internet à haut débit » a déclaré l’entreprise américaine. L’entreprise ne cache pas ses ambitions, mais ne s’est pas avancé sur une échéance concernant le déploiement de ses satellites. Pour le lancement, Amazon chercherait également à s’associer à d’autres entreprises, mais aucun nom n’a été communiqué. Dans ces conditions, difficile de ne pas penser à Blue Origin, une entreprise qui se destine au tourisme spatial et qui dirigée par… Jeff Bezos, le big boss d’Amazon.




My space a perdu 50 millions de morceaux

  Liste des news    Liste des new du mois  
my space bug supression de 2 ans de fichiers musicaux

18

Mars

Tous les fichiers uploadés sur MySpace entre 2003 et 2015 ont été définitivement perdus. Depuis un an déjà, les quelques utilisateurs nostalgiques du réseau social mythique des années 2000 pointaient du doigt le problème, sans vraiment obtenir de réponse. Aujourd’hui, le couperet est tombé, et c’est après un an de silence total que MySpace s’est enfin décidé à passer aux aveux. Sur Reddit, on découvre que la plateforme qui a rendu célèbre les Artic Monkeys, Joyce Jonathan ou encore Lily Allen aurait ainsi accidentellement perdu près de 50 millions de morceaux de musique mis en ligne par les 14 millions d’utilisateurs de l’époque. Une situation qui fait suite à une migration de serveurs ratée, qui aurait entraîné la corruption des fichiers en question. De l’importance de la sauvegarde. Si beaucoup d’internautes doutent encore du caractère accidentel de cet incident, qui aura permis au réseau social d’économiser de l’espace sur ses serveurs, le résultat reste le même. Tous les fichiers musicaux uploadés sur MySpace entre 2003 et 2015 sont définitivement perdus, à moins que leurs artistes n’en aient fait des copies préalables. Si cet incident semble avoir aujourd’hui porté un coup de grâce fatal à MySpace, déjà à l’agonie depuis quelques années, il a au moins le mérite de nous rappeler que les services de stockages en ligne ne sont pas infaillibles, comme le prouvait récemment Facebook avec ce bug mondial qui a touché tous les utilisateurs du réseau social.




Enfin un challenge utile et écolo ! Hi hi hi !

  Liste des news    Liste des new du mois  
Trashcan challenge

13

Mars

Pour une fois qu’un défi lancé sur les réseaux sociaux sert un tant soit peu à quelque chose. Parti d’un simple post Facebook partagé le 5 mars dernier par un certain Byron Román, le « Trashcan challenge » est rapidement devenu viral en se répandant très vite sur les différents réseaux sociaux. Le challenge consiste à se prendre en photo au milieu des déchets dans un endroit très pollué, puis une deuxième une fois l’endroit nettoyé, entouré des sacs poubelles contenant les déchets ramassés. « Voilà un nouveau challenge pour les ados qui s’ennuient. Prenez une photo d’un endroit qui a besoin d’être nettoyé, puis prenez une photo après avoir fait changer les choses, puis postez-là. Rejoignez la cause. » Il semblerait que beaucoup de millennials ait été charmé par ce challenge, puisque le hashtag #trashtag a déjà été utilisé plus de 75 000 fois sur Twitter depuis début mars, et ce n’est qu’un début. En France, le phénomène reste timide, mais nul doute qu’il devrait prendre de l’ampleur dans les semaines à venir, et notamment après l’appel à la grève des jeunes le 15 mars pour le climat.




Le service de partage Firefox Send disponible

  Liste des news    Liste des new du mois  
Firefox send

13

Mars

Mozilla lance Firefox Send, un service gratuit et chiffré de partage de fichiers, accessible sur tous les navigateurs avec send.firefox.com. Le service fonctionne comme n'importe quel autre service de partage de fichiers disponible en ligne. Il permet aux utilisateurs de télécharger un fichier sur les serveurs Mozilla et de partager un lien vers les fichiers téléchargés avec leurs amis et contacts. Tous les fichiers téléchargés sur les serveurs de Mozilla sont chiffrés affirme Mozilla. Les utilisateurs peuvent configurer les fichiers pour qu'ils expirent après une certaine période de temps ou après un certain nombre de téléchargements. Les fichiers téléchargés peuvent également être protégés par un mot de passe que l'utilisateur peut partager avec ses amis en privé. Ce qui permet d'éviter tout téléchargement non autorisé de données sensibles. Les utilisateurs peuvent télécharger un fichier à la fois, ou plusieurs fichiers à la fois, que Firefox Send assemblera automatiquement dans un gros fichier ZIP. Par défaut, le service prend en charge les fichiers jusqu'à 1 Go, mais si les utilisateurs s'inscrivent ou se connectent à l'aide d'un compte Firefox, ils peuvent envoyer des fichiers jusqu'à 2,5 Go. "Nous savons qu'il existe plusieurs solutions de partage dans le cloud, mais dans le cadre de notre mission de vous apporter plus de choix de vie privéé et de solutions plus sûres, vous pouvez avoir confiance que vos informations sont en sécurité avec Send" note Nick Nguyen, vice-président Mozilla du produit Firefox. " Comme avec toutes les applications et services Firefox, "Send is Private By Design", ce qui signifie que tous vos fichiers sont protégés, et nous restons fidèles à notre mission de traiter vos données en toute confidentialité et en toute sécurité". Firefox Send est actuellement disponible sur le portail web send.firefox.com, mais Mozilla a déclaré que le service serait également disponible sous forme d'application Android en version beta cette semaine. Le fabricant du navigateur a commencé à travailler sur Firefox Send way en 2017.




30 ans de WWW

  Liste des news    Liste des new du mois  
Tim Berners Lee

12

Mars

Le World Wide Web a désormais trente ans et a déjà changé le monde. Tim Berners-Lee, un de ses principaux créateurs, veut croire que les problèmes inhérents au réseau vont se résoudre. L’année 1989 marque l’acte de naissance du World Wide Web, qui sera ensuite rendu public en avril 1993. En imaginant un système de gestion décentralisée de l’information (apparu plusieurs années après Internet), le Britannique Tim Berners-Lee initie une révolution. Ce chercheur, qui travaillait au centre de calculs du Cern (organisation européenne de recherche nucléaire) de Genève, avait à l’époque l’intention de faciliter le partage des travaux de l’organisation aux scientifiques du monde entier. Il est rapidement rejoint par Robert Cailliau, un ingénieur belge qui va l’aider à mettre en place et diffuser son invention. Son invention repose sur le langage HTML pour représenter des pages web. Ce dernier permet d’écrire de l’hypertexte et de mettre en forme des pages pouvant contenir du contenu multimédia comme des images, de la vidéo ou des programmes informatiques. Si certaines initiatives comme l’encyclopédie libre Wikipedia ou le principe de l’open source sont à mettre au crédit des belles avancées, le poids des GAFAM pèse sur la liberté et la neutralité du net. Berners-Lee évoque cette question dans une lettre qu’il a publiée aujourd’hui. Il y admet que le réseau actuel a beaucoup de problèmes. Entre le harcèlement en ligne, le hacking étatique et le développement des comportements criminels, le web peut être utilisé de nombreuse façon particulièrement néfaste. Il s’inquiète des dérives liées au modèle publicitaire qui récompense le « clickbait » ou encore de la propagation alarmante des fake news. Un constat plutôt morose même s’il estime que son invention est encore jeune et peut changer en bien. « Quand on voit comment le web a changé en seulement 30 ans, il serait défaitiste de penser qu’il ne peut pas s’améliorer sur les 30 prochaines années. Si on abandonne le projet de construire un meilleur réseau maintenant, ce n’est pas le web qui n’aura pas été à la hauteur. C’est nous qui n’aurons pas été à la hauteur du web. […] Le web est pour tous le monde et nous détenons ensemble le pouvoir de le changer. Cela ne sera certainement pas facile. Mais si on rêve un peu, et qu’on travaille beaucoup, nous pouvons avoir le réseau que nous voulons vraiment. » Comment comprendrons-nous cet avertissement dans 30 ans ? Berners-Lee et plusieurs acteurs du net évoqueront ces question aujourd’hui à 18h dans une conférence organisée par le CERN.




Le W3C adopte WebAuthn

  Liste des news    Liste des new du mois  
Cle de securite nouveau standard Web webAuthn biometrique

05

Mars

WebAuthn a été adopté par le W3C. Ce nouveau standard du web permet de remplacer le traditionnel mot de passe par une authentification biométrique, un appareil mobile ou une clé USB sécurisée. À terme, tous les systèmes d’exploitation et tous les navigateurs devraient le prendre en charge. Tous les navigateurs prennent d’ores et déjà en charge WebAuthn, dans des versions finales ou bêta. Apple l’a ajouté à la Technology Preview de Safari en décembre dernier, Google et Mozilla avaient pris de l’avance pour Chrome et Firefox, et Microsoft en a fait autant dans Edge. Maintenant que le W3C a officialisé cette fonction, son déploiement devrait s’accélérer, autant du côté des navigateurs que des sites web qui doivent aussi la prendre en charge sur leurs formulaires de connections. Le W3C ne s’en cache pas : l’ambition de ce nouveau standard est d’offrir des méthodes de connexion plus sûres que les mots de passe. Ces derniers peuvent trop facilement être devinés ou perdus, et c’est pourquoi on assiste à un développement des connexions à deux facteurs pour améliorer leur sécurité. Avec WebAuthn, l’objectif est d’apporter une réponse différente, en utilisant soit une reconnaissance biométrique (Touch ID ou Face ID dans l’écosystème d’Apple), soit un appareil physique que vous conservez en permanence avec vous. Ces derniers prennent la forme en général d’une clé USB associée à un lecteur d’empreintes, pour améliorer encore leur sécurité. Le W3C a travaillé avec le FIDO, un consortium qui a défini un standard ouvert pour ces clés de sécurité et on peut en acheter dès aujourd’hui à partir de 25 à 30 € en fonction des modèles.




Bonne Année de la particule.com

  Liste des news    Liste des new du mois  
Bonne annee 2019 la particule.com

01

Janvier

Hé voilà ! nous y sommes, au reset annuel de la nouvelle année 2019. Mais vous pouvez retrouver nos actualités de l'année dernière ici. Toute l'équipe vous remercie de votre fidélité et vos partages dans notre univers de geek. Voilà on recommence. Encore Bonne année 2019




Facebook condamné par l'UFC

  Liste des news    Liste des new du mois  
UFC fait condamner Facebook

11

Avril

L'association de consommateurs UFC-Que Choisir a annoncé avoir remporté une bataille judiciaire de plus de 5 ans contre Facebook. Le jugement du Tribunal de grande instance de Paris a en effet déclaré abusives et illicites 430 clauses présentes dans les conditions d'utilisation du réseau social. Le 24 mars 2014, l'UFC-Que Choisir avait assigné Facebook en justice, lui reprochant de ne pas honorer ses obligations en matière de respect de la vie privée de ses utilisateurs. Ce qui marquait alors le coup d'envoi d'une procédure finalement achevée 5 ans plus tard. En effet, sur son site, l'association annonce avoir remporté son combat, en faisant condamner Facebook. Le Tribunal de grande instance de Paris a premièrement pointé du doigt le manque d'informations fournies aux utilisateurs quant à l'utilisation de leurs données personnelles. Le jugement met en avant le caractère systématique de la collecte de ces données, ainsi que leur commercialisation, sans le consentement des individus concernés. Au total, ce sont pas moins de 430 clauses des Conditions Générales d'Utilisation de la plateforme sociale qui ont été jugées « abusives et illicites ». Facebook sera contraint de revoir profondément sa copie. Parmi les modifications à apporter, le réseau social ne pourra ainsi plus utiliser gratuitement ou revendre les contenus de ses utilisateurs, sans limite de temps. Il lui sera également interdit de conserver indéfiniment les données de ses inscrits après la suppression de leur compte. De plus, il ne pourra plus supprimer un contenu ou un compte sans avertissement ni justification. Outre les (nombreux) changements engendrés pour les CGU, l'entreprise américaine est également condamnée à payer la somme de 30 000 € à l'UFC-Que Choisir, au titre de réparation du préjudice moral. Ainsi qu'une indemnité de 20 000 €, pour le remboursement des frais de justice. Enfin, Facebook a pour obligation de rendre le jugement accessible à ses utilisateurs, depuis sa page d'accueil, dans un délai d'un mois. À moins que l'entreprise ne décide de faire appel.




Le projet Kuiper d'Amazon

  Liste des news    Liste des new du mois  
pollution orbitale espace polluc3a9

08

Avril

Amazon vient de dévoiler son projet pour fournir un accès à internet à toute la population mondiale : le projet Kuiper. Concrètement, l’entreprise va envoyer plus de 3 000 satellites en orbite. « Le projet Kuiper est une nouvelle initiative pour lancer une constellation en basse orbite terrestre de satellites qui fourniront des connexions à faible taux de latence et à haut débit à des communautés mal ou non desservies à travers le monde » GeekWire, qui a eu accès aux documents concernant le projet, indique que l’entreprise américaine prévoirait de mettre 3 236 satellites en orbite autour de la Terre. 784 satellites seront envoyés à 590 kilomètres d’altitude, 1 296 à 610 kilomètres d’altitude et enfin 1 156 satellites à 630 kilomètres d’altitude. Avec cette flotte impressionnante, Amazon serait capable de couvrir près de 95% de la population mondiale. « Il s’agit d’un projet de long terme qui prévoit de servir des dizaines de millions de personnes ne disposant pas d’un accès de base à internet à haut débit » a déclaré l’entreprise américaine. L’entreprise ne cache pas ses ambitions, mais ne s’est pas avancé sur une échéance concernant le déploiement de ses satellites. Pour le lancement, Amazon chercherait également à s’associer à d’autres entreprises, mais aucun nom n’a été communiqué. Dans ces conditions, difficile de ne pas penser à Blue Origin, une entreprise qui se destine au tourisme spatial et qui dirigée par… Jeff Bezos, le big boss d’Amazon.




My space a perdu 50 millions de morceaux

  Liste des news    Liste des new du mois  
my space bug supression de 2 ans de fichiers musicaux

18

Mars

Tous les fichiers uploadés sur MySpace entre 2003 et 2015 ont été définitivement perdus. Depuis un an déjà, les quelques utilisateurs nostalgiques du réseau social mythique des années 2000 pointaient du doigt le problème, sans vraiment obtenir de réponse. Aujourd’hui, le couperet est tombé, et c’est après un an de silence total que MySpace s’est enfin décidé à passer aux aveux. Sur Reddit, on découvre que la plateforme qui a rendu célèbre les Artic Monkeys, Joyce Jonathan ou encore Lily Allen aurait ainsi accidentellement perdu près de 50 millions de morceaux de musique mis en ligne par les 14 millions d’utilisateurs de l’époque. Une situation qui fait suite à une migration de serveurs ratée, qui aurait entraîné la corruption des fichiers en question. De l’importance de la sauvegarde. Si beaucoup d’internautes doutent encore du caractère accidentel de cet incident, qui aura permis au réseau social d’économiser de l’espace sur ses serveurs, le résultat reste le même. Tous les fichiers musicaux uploadés sur MySpace entre 2003 et 2015 sont définitivement perdus, à moins que leurs artistes n’en aient fait des copies préalables. Si cet incident semble avoir aujourd’hui porté un coup de grâce fatal à MySpace, déjà à l’agonie depuis quelques années, il a au moins le mérite de nous rappeler que les services de stockages en ligne ne sont pas infaillibles, comme le prouvait récemment Facebook avec ce bug mondial qui a touché tous les utilisateurs du réseau social.




Enfin un challenge utile et écolo ! Hi hi hi !

  Liste des news    Liste des new du mois  
Trashcan challenge

13

Mars

Pour une fois qu’un défi lancé sur les réseaux sociaux sert un tant soit peu à quelque chose. Parti d’un simple post Facebook partagé le 5 mars dernier par un certain Byron Román, le « Trashcan challenge » est rapidement devenu viral en se répandant très vite sur les différents réseaux sociaux. Le challenge consiste à se prendre en photo au milieu des déchets dans un endroit très pollué, puis une deuxième une fois l’endroit nettoyé, entouré des sacs poubelles contenant les déchets ramassés. « Voilà un nouveau challenge pour les ados qui s’ennuient. Prenez une photo d’un endroit qui a besoin d’être nettoyé, puis prenez une photo après avoir fait changer les choses, puis postez-là. Rejoignez la cause. » Il semblerait que beaucoup de millennials ait été charmé par ce challenge, puisque le hashtag #trashtag a déjà été utilisé plus de 75 000 fois sur Twitter depuis début mars, et ce n’est qu’un début. En France, le phénomène reste timide, mais nul doute qu’il devrait prendre de l’ampleur dans les semaines à venir, et notamment après l’appel à la grève des jeunes le 15 mars pour le climat.




Le service de partage Firefox Send disponible

  Liste des news    Liste des new du mois  
Firefox send

13

Mars

Mozilla lance Firefox Send, un service gratuit et chiffré de partage de fichiers, accessible sur tous les navigateurs avec send.firefox.com. Le service fonctionne comme n'importe quel autre service de partage de fichiers disponible en ligne. Il permet aux utilisateurs de télécharger un fichier sur les serveurs Mozilla et de partager un lien vers les fichiers téléchargés avec leurs amis et contacts. Tous les fichiers téléchargés sur les serveurs de Mozilla sont chiffrés affirme Mozilla. Les utilisateurs peuvent configurer les fichiers pour qu'ils expirent après une certaine période de temps ou après un certain nombre de téléchargements. Les fichiers téléchargés peuvent également être protégés par un mot de passe que l'utilisateur peut partager avec ses amis en privé. Ce qui permet d'éviter tout téléchargement non autorisé de données sensibles. Les utilisateurs peuvent télécharger un fichier à la fois, ou plusieurs fichiers à la fois, que Firefox Send assemblera automatiquement dans un gros fichier ZIP. Par défaut, le service prend en charge les fichiers jusqu'à 1 Go, mais si les utilisateurs s'inscrivent ou se connectent à l'aide d'un compte Firefox, ils peuvent envoyer des fichiers jusqu'à 2,5 Go. "Nous savons qu'il existe plusieurs solutions de partage dans le cloud, mais dans le cadre de notre mission de vous apporter plus de choix de vie privéé et de solutions plus sûres, vous pouvez avoir confiance que vos informations sont en sécurité avec Send" note Nick Nguyen, vice-président Mozilla du produit Firefox. " Comme avec toutes les applications et services Firefox, "Send is Private By Design", ce qui signifie que tous vos fichiers sont protégés, et nous restons fidèles à notre mission de traiter vos données en toute confidentialité et en toute sécurité". Firefox Send est actuellement disponible sur le portail web send.firefox.com, mais Mozilla a déclaré que le service serait également disponible sous forme d'application Android en version beta cette semaine. Le fabricant du navigateur a commencé à travailler sur Firefox Send way en 2017.




30 ans de WWW

  Liste des news    Liste des new du mois  
Tim Berners Lee

12

Mars

Le World Wide Web a désormais trente ans et a déjà changé le monde. Tim Berners-Lee, un de ses principaux créateurs, veut croire que les problèmes inhérents au réseau vont se résoudre. L’année 1989 marque l’acte de naissance du World Wide Web, qui sera ensuite rendu public en avril 1993. En imaginant un système de gestion décentralisée de l’information (apparu plusieurs années après Internet), le Britannique Tim Berners-Lee initie une révolution. Ce chercheur, qui travaillait au centre de calculs du Cern (organisation européenne de recherche nucléaire) de Genève, avait à l’époque l’intention de faciliter le partage des travaux de l’organisation aux scientifiques du monde entier. Il est rapidement rejoint par Robert Cailliau, un ingénieur belge qui va l’aider à mettre en place et diffuser son invention. Son invention repose sur le langage HTML pour représenter des pages web. Ce dernier permet d’écrire de l’hypertexte et de mettre en forme des pages pouvant contenir du contenu multimédia comme des images, de la vidéo ou des programmes informatiques. Si certaines initiatives comme l’encyclopédie libre Wikipedia ou le principe de l’open source sont à mettre au crédit des belles avancées, le poids des GAFAM pèse sur la liberté et la neutralité du net. Berners-Lee évoque cette question dans une lettre qu’il a publiée aujourd’hui. Il y admet que le réseau actuel a beaucoup de problèmes. Entre le harcèlement en ligne, le hacking étatique et le développement des comportements criminels, le web peut être utilisé de nombreuse façon particulièrement néfaste. Il s’inquiète des dérives liées au modèle publicitaire qui récompense le « clickbait » ou encore de la propagation alarmante des fake news. Un constat plutôt morose même s’il estime que son invention est encore jeune et peut changer en bien. « Quand on voit comment le web a changé en seulement 30 ans, il serait défaitiste de penser qu’il ne peut pas s’améliorer sur les 30 prochaines années. Si on abandonne le projet de construire un meilleur réseau maintenant, ce n’est pas le web qui n’aura pas été à la hauteur. C’est nous qui n’aurons pas été à la hauteur du web. […] Le web est pour tous le monde et nous détenons ensemble le pouvoir de le changer. Cela ne sera certainement pas facile. Mais si on rêve un peu, et qu’on travaille beaucoup, nous pouvons avoir le réseau que nous voulons vraiment. » Comment comprendrons-nous cet avertissement dans 30 ans ? Berners-Lee et plusieurs acteurs du net évoqueront ces question aujourd’hui à 18h dans une conférence organisée par le CERN.




Le W3C adopte WebAuthn

  Liste des news    Liste des new du mois  
Cle de securite nouveau standard Web webAuthn biometrique

05

Mars

WebAuthn a été adopté par le W3C. Ce nouveau standard du web permet de remplacer le traditionnel mot de passe par une authentification biométrique, un appareil mobile ou une clé USB sécurisée. À terme, tous les systèmes d’exploitation et tous les navigateurs devraient le prendre en charge. Tous les navigateurs prennent d’ores et déjà en charge WebAuthn, dans des versions finales ou bêta. Apple l’a ajouté à la Technology Preview de Safari en décembre dernier, Google et Mozilla avaient pris de l’avance pour Chrome et Firefox, et Microsoft en a fait autant dans Edge. Maintenant que le W3C a officialisé cette fonction, son déploiement devrait s’accélérer, autant du côté des navigateurs que des sites web qui doivent aussi la prendre en charge sur leurs formulaires de connections. Le W3C ne s’en cache pas : l’ambition de ce nouveau standard est d’offrir des méthodes de connexion plus sûres que les mots de passe. Ces derniers peuvent trop facilement être devinés ou perdus, et c’est pourquoi on assiste à un développement des connexions à deux facteurs pour améliorer leur sécurité. Avec WebAuthn, l’objectif est d’apporter une réponse différente, en utilisant soit une reconnaissance biométrique (Touch ID ou Face ID dans l’écosystème d’Apple), soit un appareil physique que vous conservez en permanence avec vous. Ces derniers prennent la forme en général d’une clé USB associée à un lecteur d’empreintes, pour améliorer encore leur sécurité. Le W3C a travaillé avec le FIDO, un consortium qui a défini un standard ouvert pour ces clés de sécurité et on peut en acheter dès aujourd’hui à partir de 25 à 30 € en fonction des modèles.




Bonne Année de la particule.com

  Liste des news    Liste des new du mois  
Bonne annee 2019 la particule.com

01

Janvier

Hé voilà ! nous y sommes, au reset annuel de la nouvelle année 2019. Mais vous pouvez retrouver nos actualités de l'année dernière ici. Toute l'équipe vous remercie de votre fidélité et vos partages dans notre univers de geek. Voilà on recommence. Encore Bonne année 2019



Facebook condamné par l'UFC

L'association de consommateurs UFC-Que Choisir a annoncé avoir remporté une bataille judiciaire de plus de 5 ans contre Facebook. Le jugement du Tribunal de grande instance de Paris a en effet déclaré abusives et illicites 430 clauses présentes dans les conditions d'utilisation du réseau social. Le 24 mars 2014, l'UFC-Que Choisir avait assigné Facebook en justice, lui reprochant de ne pas honorer ses obligations en matière de respect de la vie privée de ses utilisateurs. Ce qui marquait alors le coup d'envoi d'une procédure finalement achevée 5 ans plus tard. En effet, sur son site, l'association annonce avoir remporté son combat, en faisant condamner Facebook. Le Tribunal de grande instance de Paris a premièrement pointé du doigt le manque d'informations fournies aux utilisateurs quant à l'utilisation de leurs données personnelles. Le jugement met en avant le caractère systématique de la collecte de ces données, ainsi que leur commercialisation, sans le consentement des individus concernés. Au total, ce sont pas moins de 430 clauses des Conditions Générales d'Utilisation de la plateforme sociale qui ont été jugées « abusives et illicites ». Facebook sera contraint de revoir profondément sa copie. Parmi les modifications à apporter, le réseau social ne pourra ainsi plus utiliser gratuitement ou revendre les contenus de ses utilisateurs, sans limite de temps. Il lui sera également interdit de conserver indéfiniment les données de ses inscrits après la suppression de leur compte. De plus, il ne pourra plus supprimer un contenu ou un compte sans avertissement ni justification. Outre les (nombreux) changements engendrés pour les CGU, l'entreprise américaine est également condamnée à payer la somme de 30 000 € à l'UFC-Que Choisir, au titre de réparation du préjudice moral. Ainsi qu'une indemnité de 20 000 €, pour le remboursement des frais de justice. Enfin, Facebook a pour obligation de rendre le jugement accessible à ses utilisateurs, depuis sa page d'accueil, dans un délai d'un mois. À moins que l'entreprise ne décide de faire appel.
11-04-2019


Le projet Kuiper d'Amazon

Amazon vient de dévoiler son projet pour fournir un accès à internet à toute la population mondiale : le projet Kuiper. Concrètement, l’entreprise va envoyer plus de 3 000 satellites en orbite. « Le projet Kuiper est une nouvelle initiative pour lancer une constellation en basse orbite terrestre de satellites qui fourniront des connexions à faible taux de latence et à haut débit à des communautés mal ou non desservies à travers le monde » GeekWire, qui a eu accès aux documents concernant le projet, indique que l’entreprise américaine prévoirait de mettre 3 236 satellites en orbite autour de la Terre. 784 satellites seront envoyés à 590 kilomètres d’altitude, 1 296 à 610 kilomètres d’altitude et enfin 1 156 satellites à 630 kilomètres d’altitude. Avec cette flotte impressionnante, Amazon serait capable de couvrir près de 95% de la population mondiale. « Il s’agit d’un projet de long terme qui prévoit de servir des dizaines de millions de personnes ne disposant pas d’un accès de base à internet à haut débit » a déclaré l’entreprise américaine. L’entreprise ne cache pas ses ambitions, mais ne s’est pas avancé sur une échéance concernant le déploiement de ses satellites. Pour le lancement, Amazon chercherait également à s’associer à d’autres entreprises, mais aucun nom n’a été communiqué. Dans ces conditions, difficile de ne pas penser à Blue Origin, une entreprise qui se destine au tourisme spatial et qui dirigée par… Jeff Bezos, le big boss d’Amazon.
08-04-2019


My space a perdu 50 millions de morceaux

Tous les fichiers uploadés sur MySpace entre 2003 et 2015 ont été définitivement perdus. Depuis un an déjà, les quelques utilisateurs nostalgiques du réseau social mythique des années 2000 pointaient du doigt le problème, sans vraiment obtenir de réponse. Aujourd’hui, le couperet est tombé, et c’est après un an de silence total que MySpace s’est enfin décidé à passer aux aveux. Sur Reddit, on découvre que la plateforme qui a rendu célèbre les Artic Monkeys, Joyce Jonathan ou encore Lily Allen aurait ainsi accidentellement perdu près de 50 millions de morceaux de musique mis en ligne par les 14 millions d’utilisateurs de l’époque. Une situation qui fait suite à une migration de serveurs ratée, qui aurait entraîné la corruption des fichiers en question. De l’importance de la sauvegarde. Si beaucoup d’internautes doutent encore du caractère accidentel de cet incident, qui aura permis au réseau social d’économiser de l’espace sur ses serveurs, le résultat reste le même. Tous les fichiers musicaux uploadés sur MySpace entre 2003 et 2015 sont définitivement perdus, à moins que leurs artistes n’en aient fait des copies préalables. Si cet incident semble avoir aujourd’hui porté un coup de grâce fatal à MySpace, déjà à l’agonie depuis quelques années, il a au moins le mérite de nous rappeler que les services de stockages en ligne ne sont pas infaillibles, comme le prouvait récemment Facebook avec ce bug mondial qui a touché tous les utilisateurs du réseau social.
18-03-2019


Enfin un challenge utile et écolo ! Hi hi hi !

Pour une fois qu’un défi lancé sur les réseaux sociaux sert un tant soit peu à quelque chose. Parti d’un simple post Facebook partagé le 5 mars dernier par un certain Byron Román, le « Trashcan challenge » est rapidement devenu viral en se répandant très vite sur les différents réseaux sociaux. Le challenge consiste à se prendre en photo au milieu des déchets dans un endroit très pollué, puis une deuxième une fois l’endroit nettoyé, entouré des sacs poubelles contenant les déchets ramassés. « Voilà un nouveau challenge pour les ados qui s’ennuient. Prenez une photo d’un endroit qui a besoin d’être nettoyé, puis prenez une photo après avoir fait changer les choses, puis postez-là. Rejoignez la cause. » Il semblerait que beaucoup de millennials ait été charmé par ce challenge, puisque le hashtag #trashtag a déjà été utilisé plus de 75 000 fois sur Twitter depuis début mars, et ce n’est qu’un début. En France, le phénomène reste timide, mais nul doute qu’il devrait prendre de l’ampleur dans les semaines à venir, et notamment après l’appel à la grève des jeunes le 15 mars pour le climat.
13-03-2019


Le service de partage Firefox Send disponible

Mozilla lance Firefox Send, un service gratuit et chiffré de partage de fichiers, accessible sur tous les navigateurs avec send.firefox.com. Le service fonctionne comme n'importe quel autre service de partage de fichiers disponible en ligne. Il permet aux utilisateurs de télécharger un fichier sur les serveurs Mozilla et de partager un lien vers les fichiers téléchargés avec leurs amis et contacts. Tous les fichiers téléchargés sur les serveurs de Mozilla sont chiffrés affirme Mozilla. Les utilisateurs peuvent configurer les fichiers pour qu'ils expirent après une certaine période de temps ou après un certain nombre de téléchargements. Les fichiers téléchargés peuvent également être protégés par un mot de passe que l'utilisateur peut partager avec ses amis en privé. Ce qui permet d'éviter tout téléchargement non autorisé de données sensibles. Les utilisateurs peuvent télécharger un fichier à la fois, ou plusieurs fichiers à la fois, que Firefox Send assemblera automatiquement dans un gros fichier ZIP. Par défaut, le service prend en charge les fichiers jusqu'à 1 Go, mais si les utilisateurs s'inscrivent ou se connectent à l'aide d'un compte Firefox, ils peuvent envoyer des fichiers jusqu'à 2,5 Go. "Nous savons qu'il existe plusieurs solutions de partage dans le cloud, mais dans le cadre de notre mission de vous apporter plus de choix de vie privéé et de solutions plus sûres, vous pouvez avoir confiance que vos informations sont en sécurité avec Send" note Nick Nguyen, vice-président Mozilla du produit Firefox. " Comme avec toutes les applications et services Firefox, "Send is Private By Design", ce qui signifie que tous vos fichiers sont protégés, et nous restons fidèles à notre mission de traiter vos données en toute confidentialité et en toute sécurité". Firefox Send est actuellement disponible sur le portail web send.firefox.com, mais Mozilla a déclaré que le service serait également disponible sous forme d'application Android en version beta cette semaine. Le fabricant du navigateur a commencé à travailler sur Firefox Send way en 2017.
13-03-2019


30 ans de WWW

Le World Wide Web a désormais trente ans et a déjà changé le monde. Tim Berners-Lee, un de ses principaux créateurs, veut croire que les problèmes inhérents au réseau vont se résoudre. L’année 1989 marque l’acte de naissance du World Wide Web, qui sera ensuite rendu public en avril 1993. En imaginant un système de gestion décentralisée de l’information (apparu plusieurs années après Internet), le Britannique Tim Berners-Lee initie une révolution. Ce chercheur, qui travaillait au centre de calculs du Cern (organisation européenne de recherche nucléaire) de Genève, avait à l’époque l’intention de faciliter le partage des travaux de l’organisation aux scientifiques du monde entier. Il est rapidement rejoint par Robert Cailliau, un ingénieur belge qui va l’aider à mettre en place et diffuser son invention. Son invention repose sur le langage HTML pour représenter des pages web. Ce dernier permet d’écrire de l’hypertexte et de mettre en forme des pages pouvant contenir du contenu multimédia comme des images, de la vidéo ou des programmes informatiques. Si certaines initiatives comme l’encyclopédie libre Wikipedia ou le principe de l’open source sont à mettre au crédit des belles avancées, le poids des GAFAM pèse sur la liberté et la neutralité du net. Berners-Lee évoque cette question dans une lettre qu’il a publiée aujourd’hui. Il y admet que le réseau actuel a beaucoup de problèmes. Entre le harcèlement en ligne, le hacking étatique et le développement des comportements criminels, le web peut être utilisé de nombreuse façon particulièrement néfaste. Il s’inquiète des dérives liées au modèle publicitaire qui récompense le « clickbait » ou encore de la propagation alarmante des fake news. Un constat plutôt morose même s’il estime que son invention est encore jeune et peut changer en bien. « Quand on voit comment le web a changé en seulement 30 ans, il serait défaitiste de penser qu’il ne peut pas s’améliorer sur les 30 prochaines années. Si on abandonne le projet de construire un meilleur réseau maintenant, ce n’est pas le web qui n’aura pas été à la hauteur. C’est nous qui n’aurons pas été à la hauteur du web. […] Le web est pour tous le monde et nous détenons ensemble le pouvoir de le changer. Cela ne sera certainement pas facile. Mais si on rêve un peu, et qu’on travaille beaucoup, nous pouvons avoir le réseau que nous voulons vraiment. » Comment comprendrons-nous cet avertissement dans 30 ans ? Berners-Lee et plusieurs acteurs du net évoqueront ces question aujourd’hui à 18h dans une conférence organisée par le CERN.
12-03-2019


Le W3C adopte WebAuthn

WebAuthn a été adopté par le W3C. Ce nouveau standard du web permet de remplacer le traditionnel mot de passe par une authentification biométrique, un appareil mobile ou une clé USB sécurisée. À terme, tous les systèmes d’exploitation et tous les navigateurs devraient le prendre en charge. Tous les navigateurs prennent d’ores et déjà en charge WebAuthn, dans des versions finales ou bêta. Apple l’a ajouté à la Technology Preview de Safari en décembre dernier, Google et Mozilla avaient pris de l’avance pour Chrome et Firefox, et Microsoft en a fait autant dans Edge. Maintenant que le W3C a officialisé cette fonction, son déploiement devrait s’accélérer, autant du côté des navigateurs que des sites web qui doivent aussi la prendre en charge sur leurs formulaires de connections. Le W3C ne s’en cache pas : l’ambition de ce nouveau standard est d’offrir des méthodes de connexion plus sûres que les mots de passe. Ces derniers peuvent trop facilement être devinés ou perdus, et c’est pourquoi on assiste à un développement des connexions à deux facteurs pour améliorer leur sécurité. Avec WebAuthn, l’objectif est d’apporter une réponse différente, en utilisant soit une reconnaissance biométrique (Touch ID ou Face ID dans l’écosystème d’Apple), soit un appareil physique que vous conservez en permanence avec vous. Ces derniers prennent la forme en général d’une clé USB associée à un lecteur d’empreintes, pour améliorer encore leur sécurité. Le W3C a travaillé avec le FIDO, un consortium qui a défini un standard ouvert pour ces clés de sécurité et on peut en acheter dès aujourd’hui à partir de 25 à 30 € en fonction des modèles.


05-03-2019


Bonne Année de la particule.com

Hé voilà ! nous y sommes, au reset annuel de la nouvelle année 2019. Mais vous pouvez retrouver nos actualités de l'année dernière ici. Toute l'équipe vous remercie de votre fidélité et vos partages dans notre univers de geek. Voilà on recommence. Encore Bonne année 2019
01-01-2019