Bienvenu sur la Particule.com

Toute l'actualités des geeks

Projet et fonctionnement du site la Particule.com

Les infos Bloc-Note du site la Particule.com

Nos différents partenaires

Suivre nos sponsors
Logo la particule.com
  




L'actualité
VIRUS


Les cyberattaques profitent du COVID-19

  Liste des news    Liste des new du mois  
PhishingCovid  w630

24

Avril

Les cyberattaquants profitent du contexte pour augmenter le nombre de tentatives de phishing en prenant pour thème le Covid-19. La protection contre le phishing devient donc plus encore essentielle assure Forrester Research dans cette tribune. Les avantages de la DMARC en matière de lutte contre l'hameçonnage sont plus importants que jamais. Beaucoup d'entre nous travaillent (au moins temporairement) à distance. En plus d'apprendre à être productifs dans un tout nouveau bureau improvisé à domicile, les gens s'adaptent aux risques de sécurité que présente leur nouvel espace de travail. Les cybercriminels en profitent pleinement et lancent des attaques de phishing spécifiques à la pandémie. Au cours du premier trimestre 2020, nous avons constaté une augmentation de plus de 600 % des attaques d'hameçonnage liées au Covid-19 et, rien que la semaine dernière, plus de 18 millions par jour d'attaques de phishing et de logiciels malveillants spécifiques au coronavirus. Ces attaques de phishing sont si efficaces que ce sont les seules cyberattaques pour lesquels les professionnels de la cybersécurité peuvent admettre qu'ils peuvent (presque) tomber dans le panneau. Nous ressentons la même panique et sommes encore plus enclins à cliquer. Bien qu'elles soient terribles, les attaques de phishing liées au Covid-19 sont prévisibles de la part des cybercriminels. Il faut donc prévenir tout le monde, collaborateurs ou entourage, que ces tentatives peuvent arriver, et en même temps mettre en place des défenses contre le phishing, incluant l'authentification, afin d'avoir l'esprit plus tranquille en ces temps perturbés et perturbants.



Plus de Malwares sur Mac que sur Windows en 2019

  Liste des news    Liste des new du mois  
apple mac os malware

13

Fevrier

La société Malwarebytes, célèbre pour ses solutions anti-malware, vient de publier son rapport annuel basé sur les statistiques de détection de ses logiciels. Le millésime 2019 marque une progression significative des menaces qui visent OSX. Par rapport à 2018, la firme a enregistré une augmentation de 400 % des détections de logiciels malveillants sur Mac. Un chiffre qu’il faut néanmoins relativiser puisqu’il se base sur le nombre total de détections. Malwarebytes précise d’ailleurs qu’il doit être mis en corrélation avec une nette augmentation de ses clients sous macOS. Cependant, le nombre de détections par machine confirme cette croissance. En 2018, les Mac ont détecté en moyenne 4,8 logiciels malveillants contre 11 cette année. À titre de comparaison, c’est environ deux fois plus que pour les machines équipées de Microsoft Windows. Selon toujours Malwarebytes, ces résultats proviendraient d’une plus grande popularité des machines d’Apple. Pourtant les chiffres donnent un éclairage plus nuancé. Les ventes d’ordinateurs sous OSX ont effectivement progressé, mais il s’agit d’une tendance générale. En termes de part de marché, l’OS d’Apple a reculé face à ses concurrents. On imagine plutôt qu’un manque de vigilance est à l’origine de la situation. Moins exposés aux malwares pendant des années, certains utilisateurs de Mac imaginent être à l’abri, et se passent d’antivirus. Une aubaine pour les créateurs de malwares qui en font logiquement des cibles privilégiées.



Les cyberattaques profitent du COVID-19

  Liste des news    Liste des new du mois  
PhishingCovid  w630

24

Avril

Les cyberattaquants profitent du contexte pour augmenter le nombre de tentatives de phishing en prenant pour thème le Covid-19. La protection contre le phishing devient donc plus encore essentielle assure Forrester Research dans cette tribune. Les avantages de la DMARC en matière de lutte contre l'hameçonnage sont plus importants que jamais. Beaucoup d'entre nous travaillent (au moins temporairement) à distance. En plus d'apprendre à être productifs dans un tout nouveau bureau improvisé à domicile, les gens s'adaptent aux risques de sécurité que présente leur nouvel espace de travail. Les cybercriminels en profitent pleinement et lancent des attaques de phishing spécifiques à la pandémie. Au cours du premier trimestre 2020, nous avons constaté une augmentation de plus de 600 % des attaques d'hameçonnage liées au Covid-19 et, rien que la semaine dernière, plus de 18 millions par jour d'attaques de phishing et de logiciels malveillants spécifiques au coronavirus. Ces attaques de phishing sont si efficaces que ce sont les seules cyberattaques pour lesquels les professionnels de la cybersécurité peuvent admettre qu'ils peuvent (presque) tomber dans le panneau. Nous ressentons la même panique et sommes encore plus enclins à cliquer. Bien qu'elles soient terribles, les attaques de phishing liées au Covid-19 sont prévisibles de la part des cybercriminels. Il faut donc prévenir tout le monde, collaborateurs ou entourage, que ces tentatives peuvent arriver, et en même temps mettre en place des défenses contre le phishing, incluant l'authentification, afin d'avoir l'esprit plus tranquille en ces temps perturbés et perturbants.



Plus de Malwares sur Mac que sur Windows en 2019

  Liste des news    Liste des new du mois  
apple mac os malware

13

Fevrier

La société Malwarebytes, célèbre pour ses solutions anti-malware, vient de publier son rapport annuel basé sur les statistiques de détection de ses logiciels. Le millésime 2019 marque une progression significative des menaces qui visent OSX. Par rapport à 2018, la firme a enregistré une augmentation de 400 % des détections de logiciels malveillants sur Mac. Un chiffre qu’il faut néanmoins relativiser puisqu’il se base sur le nombre total de détections. Malwarebytes précise d’ailleurs qu’il doit être mis en corrélation avec une nette augmentation de ses clients sous macOS. Cependant, le nombre de détections par machine confirme cette croissance. En 2018, les Mac ont détecté en moyenne 4,8 logiciels malveillants contre 11 cette année. À titre de comparaison, c’est environ deux fois plus que pour les machines équipées de Microsoft Windows. Selon toujours Malwarebytes, ces résultats proviendraient d’une plus grande popularité des machines d’Apple. Pourtant les chiffres donnent un éclairage plus nuancé. Les ventes d’ordinateurs sous OSX ont effectivement progressé, mais il s’agit d’une tendance générale. En termes de part de marché, l’OS d’Apple a reculé face à ses concurrents. On imagine plutôt qu’un manque de vigilance est à l’origine de la situation. Moins exposés aux malwares pendant des années, certains utilisateurs de Mac imaginent être à l’abri, et se passent d’antivirus. Une aubaine pour les créateurs de malwares qui en font logiquement des cibles privilégiées.


Les cyberattaques profitent du COVID-19

Les cyberattaquants profitent du contexte pour augmenter le nombre de tentatives de phishing en prenant pour thème le Covid-19. La protection contre le phishing devient donc plus encore essentielle assure Forrester Research dans cette tribune. Les avantages de la DMARC en matière de lutte contre l'hameçonnage sont plus importants que jamais. Beaucoup d'entre nous travaillent (au moins temporairement) à distance. En plus d'apprendre à être productifs dans un tout nouveau bureau improvisé à domicile, les gens s'adaptent aux risques de sécurité que présente leur nouvel espace de travail. Les cybercriminels en profitent pleinement et lancent des attaques de phishing spécifiques à la pandémie. Au cours du premier trimestre 2020, nous avons constaté une augmentation de plus de 600 % des attaques d'hameçonnage liées au Covid-19 et, rien que la semaine dernière, plus de 18 millions par jour d'attaques de phishing et de logiciels malveillants spécifiques au coronavirus. Ces attaques de phishing sont si efficaces que ce sont les seules cyberattaques pour lesquels les professionnels de la cybersécurité peuvent admettre qu'ils peuvent (presque) tomber dans le panneau. Nous ressentons la même panique et sommes encore plus enclins à cliquer. Bien qu'elles soient terribles, les attaques de phishing liées au Covid-19 sont prévisibles de la part des cybercriminels. Il faut donc prévenir tout le monde, collaborateurs ou entourage, que ces tentatives peuvent arriver, et en même temps mettre en place des défenses contre le phishing, incluant l'authentification, afin d'avoir l'esprit plus tranquille en ces temps perturbés et perturbants.
24-04-2020


Plus de Malwares sur Mac que sur Windows en 2019

La société Malwarebytes, célèbre pour ses solutions anti-malware, vient de publier son rapport annuel basé sur les statistiques de détection de ses logiciels. Le millésime 2019 marque une progression significative des menaces qui visent OSX. Par rapport à 2018, la firme a enregistré une augmentation de 400 % des détections de logiciels malveillants sur Mac. Un chiffre qu’il faut néanmoins relativiser puisqu’il se base sur le nombre total de détections. Malwarebytes précise d’ailleurs qu’il doit être mis en corrélation avec une nette augmentation de ses clients sous macOS. Cependant, le nombre de détections par machine confirme cette croissance. En 2018, les Mac ont détecté en moyenne 4,8 logiciels malveillants contre 11 cette année. À titre de comparaison, c’est environ deux fois plus que pour les machines équipées de Microsoft Windows. Selon toujours Malwarebytes, ces résultats proviendraient d’une plus grande popularité des machines d’Apple. Pourtant les chiffres donnent un éclairage plus nuancé. Les ventes d’ordinateurs sous OSX ont effectivement progressé, mais il s’agit d’une tendance générale. En termes de part de marché, l’OS d’Apple a reculé face à ses concurrents. On imagine plutôt qu’un manque de vigilance est à l’origine de la situation. Moins exposés aux malwares pendant des années, certains utilisateurs de Mac imaginent être à l’abri, et se passent d’antivirus. Une aubaine pour les créateurs de malwares qui en font logiquement des cibles privilégiées.
13-02-2020