Bienvenu sur la Particule.com

Toute l'actualités des geeks

Projet et fonctionnement du site la Particule.com

Les infos Bloc-Note du site la Particule.com

Nos différents partenaires

Suivre nos sponsors
Logo la particule.com
  




L'actualité
TECHNOLOGIE


Qualcomm présente son 3ème modem 5G

  Liste des news    Liste des new du mois  
Qulacomm SDX60

20

Fevrier

À défaut de pouvoir présenter son nouveau modem 5G durant le Mobile World Congress de Barcelone, annulé en raison de l’épidémie de coronavirus, Qualcomm vient tout juste révéler le successeur de son X55 via un communiqué de presse. Alors que la 5G commence à peine à s’implanter dans le monde, et qu’elle devrait faire ses débuts cette année en France, ce nouveau modem est ainsi susceptible d’être le premier que nous utiliserons pour capter la nouvelle norme réseau lorsqu’elle sera implantée, puisque le Snapdragon X60 sera logiquement présent sur les smartphones haut de gamme au premier trimestre 2021. Par rapport au X55, le Snapdragon X60 offre des améliorations non négligeables. Elle offre de meilleurs débits, pouvant attendre 7,5 Gbit/s, et est gravé à un finesse inédite de seulement 5 nanomètres. Cette finesse de gravure lui permet notamment de se révéler moins énergivore que son ainé, mais aussi d’en diminuer sa taille. La puce réseau intègre également un tout nouveau module d’antenne à ondes millimétriques QTM535. Enfin, le Snapdragon X60 peut fonctionner en deux modes, soit en FDD (Frequency Division Duplex) ou en TDD (Time Division Duplex). Pour vulgariser, le FDD utilise deux bandes fréquences, dont une pour l’envoi et l’autre pour la réception des données. Le TDD en est l’évolution logique, et pourrait se démocratiser avec la 5G, puisqu’il permet de recevoir et d’envoyer des données via une seule et même fréquence. Tout comme le X55 était intégré au SoC Snapdragon 865, le Snapdragon X60 pourrait logiquement être intégré à la future puce mobile haut de gamme de Qualcomm, le Snapdragon 875, même si Qualcomm n’a fait aucune déclaration dans ce sens. On pourrait cependant la retrouver comme un modem à part, qui vient s’ajouter à un SoC existant. Apple, par exemple, qui conçoit ses propres puces mobiles, songerait à utiliser les modems 5G de Qualcomm pour ses futurs iPhone, sans pour autant utiliser les SoC Snapdragon du fondeur.



Sony s'associe pour un capteur vision neuromorphique

  Liste des news    Liste des new du mois  
Prophesee

19

Fevrier

La technologie Metavision développée par la start-up française spécialisée dans la vision neuromorphique sera intégrée dans un capteur d'image du géant japonais Sony. Prophesee franchit une nouvelle étape de son développement en s'associant à Sony pour concevoir un capteur d'image basé sur une approche de la vision assistée "par événement", imitant le fonctionnement de l'œil humain. Ce capteur, présenté mercredi lors de la Conférence internationale sur les semi-conducteurs à San Francisco, « détecte les changements de luminance de chaque pixel de manière asynchrone et fournit des données, y compris les coordonnées et le temps, uniquement pour les pixels où un changement est détecté, permettant ainsi une sortie de données à haute efficacité, haute vitesse et faible latence », explique dans un communiqué le leader nippon des capteurs d'image, attiré par le segment de l'ingénierie neuromorphique. Ce nouveau produit est conçu pour s'adapter à diverses applications de vision artificielle, notamment « la détection d'objets en mouvement rapide dans une large gamme d'environnements et de conditions ». Sur le plan technique, le capteur combine certaines caractéristiques techniques du capteur d'image CMOS de Sony avec les technologies de détection de vision "par événement" Metavision de Prophesee. En octobre dernier, Prophesee avait levé 25 millions d'euros pour accélérer la production et la commercialisation de son capteur neuromorphique Metavision dans les secteurs de l'automobile, de l'industrie et de l'Internet des objets. Une levée de fonds qui porte son financement total depuis sa création en 2014 à 61 millions d'euros. Avec ses promesses d'efficacité énergétique accrue, inférieure à 10 mW, ou de volume inférieur de données nécessaires, requérant de 10 à 10 000 fois moins de données brutes, la technologie de Prophesee, basée sur un traitement par l'événement, pourrait permettre à l'approche neuromorphique de faire passer un nouveau palier aux applications industrielles du deep learning, qui nécessite des puces capables d'effectuer des tâches de calcul de plus en plus complexes. Sony avait par ailleurs annoncé en mai dernier une alliance inédite avec Microsoft sur les semi-conducteurs et les capteurs d'image. Cette approche "hybride" mêlera les capteurs d'image de Sony avec l'IA de Microsoft Azure.



WD ce lance dans la 5G

  Liste des news    Liste des new du mois  
WD logo

19

Fevrier

Western Digital a annoncé ce mardi un nouveau dispositif de stockage intégré iNAND EU521, qui devrait permettre aux utilisateurs de smartphones et de tablettes "de profiter pleinement de la connectivité 5G. Le nouveau périphérique de stockage flash universel (UFS) répond à une nouvelle norme d'interface matérielle qui devrait aider les fabricants de périphériques mobiles à s'assurer que le stockage ne soit pas un frein aux performances des nouveaux appareils. Ce périphérique de stockage répond à la norme JEDEC UFS 3.1, adaptée aux applications mobiles et aux systèmes informatiques nécessitant de hautes performances et une faible consommation d'énergie. « Il est évident que la 5G va donner naissance à de nouveaux types d'applications très performantes,des jeux aux systèmes de reconnaissance, en passant par le machine learning et l'intelligence artificielle », a déclaré Itzik Gilboa, de Western Digital. « Pourtant, ces applications ne peuvent exister que si elles disposent du matériel nécessaire pour supporter les niveaux de performance qu'elles exigent... Notre but est de nous assurer que notre rôle dans le cheminement des données n'est jamais le facteur qui limite l'expérience de l'utilisateur ». Pour répondre à la nouvelle norme de stockage UFS 3.1, ce dispositif de stockage de Western Digital utilise Write Booster, une approche pour augmenter les vitesses d'écriture qui exploite la mise en cache NAND SLC (single-level cell). La technologie de mise en cache SmartSLC de Western Digital prend en charge l'implémentation de Write Booster, permettant des performances élevées même lorsque l'utilisateur remplit son périphérique à pleine capacité. Le nouveau périphérique utilise également la NAND à plusieurs niveaux pour obtenir un meilleur rapport coût-efficacité. Au total, l'iNAND EU521 offre des vitesses d'écriture séquentielle allant jusqu'à 800 Mo/s, ce qui devrait aider les utilisateurs à jouer, à télécharger des médias 4K et 8K et à transférer des fichiers volumineux depuis le Cloud. Le périphérique de stockage sera disponible en mars en 128 Go et 256 Go.



Ericsson ce dit leader de la 5G ?

  Liste des news    Liste des new du mois  
DIA TELECOM équipementiers

17

Fevrier

L'équipementier a donc dû se contenter d'une conférence somme tout plus sobre, tenue à Londres, et au cours de laquelle Ericsson a déclaré être le leader du secteur des équipements réseau 5G. Un statut qu'on attribuait jusqu'ici plutôt à Huawei, à l'égard du nombre de contrats signés. Ericsson est actuellement impliqué dans la création d'un réseau 5G fonctionnel dans 14 pays. « Nous avons déployé 24 réseaux à travers le monde. Nous avons été les premiers à déployer des réseaux sur quatre continents. Donc pour nous, il est difficile de voir qui que ce soit devant nous actuellement ... Nous pensons que nous avons un portefeuille compétitif qui est au même niveau ou en avance sur nos concurrents », a assuré sur scène Fredrik Jejdling, vice-président exécutif de la société, à moins que la politique internationale y soit pour quelques chose ! Il semblait que Huawei avait un train d'avance en termes d'équipements 5G. Il avait réussi à convaincre plus d'opérateurs qu'Ericsson et Nokia, notamment grâce à un rapport qualité-prix défiant toute concurrence. Mais la roue a tourné et Huawei a du mal à trouver de nouveaux clients. Fin 2019, le groupe chinois recensait 50 contrats commerciaux liés à la 5G à travers le monde. Nokia était à 63 et Ericsson à 79. Les États-Unis ont atteint leur objectif : comme sur l'électronique grand public (smartphones, laptops...), Huawei perd ses consommateurs et clients. L'administration américaine ne cesse de répéter que les équipements de Huawei contiennent des portes ouvertes (backdoors) permettant à l'entreprise d'effectuer des opérations d'espionnage et exhorte les autres pays à interdire le matériel télécom du groupe chinois. Le gouvernement a même menacé d'arrêter de partager des informations de ses services secrets avec les nations qui accepteraient Huawei sur leur territoire. En France, pas d'interdiction pure et dure de Huawei, mais un dispositif a été mis en place pour empêcher les opérateurs d'installer des équipements de la société chinoise dans des zones jugées à risque. Orange a d'ailleurs préféré se tourner vers Nokia et Ericsson plutôt que Huawei.



Le Coronavirus vide le MWC 2020 de Barcelone

  Liste des news    Liste des new du mois  
MWC 2020 les entreprise deserte le salon a cose du Coronavirus

10

Fevrier

Après LG et Ericsson, trois nouveaux grands noms du numérique annulent leur participation au Congrès annuel mondial du mobile qui se tiendra à Barcelone dans deux semaines. La firme informatique NVIDIA, le géant du commerce en ligne Amazon et plus récemment le constructeur électronique Sony se sont tous complètement retirés de l’édition 2020 du Mobile World Congress. La raison invoquée par chacun reste la même : la santé publique avant tout. Face à la menace de l’épidémie actuelle du coronavirus 2019-nCoV, chacune de ces entreprises préfèrent annuler leurs conférences sur place et ne pas y envoyer leurs représentants. Tous soulignent que l’Organisation mondiale de la santé a qualifié cette épidémie d’« urgence de santé publique à portée internationale ». GSMA, la compagnie organisatrice du MWC, a pourtant renforcé ses mesures de protection préventive. La semaine dernière, elle avait notamment annoncé mettre en place des « stations d’hygiène » et une politique de « non-serrage de mains » pour les participants. Plus récemment, elle aurait décidé de refuser l’entrée à toute personne provenant de la province de Hubei, dont l’une des villes, Wuhan, est le foyer de l’épidémie. Sony a promis de partager ses nouveautés par le biais d’une conférence diffusée en direct sur sa chaîne YouTube, Xperia, le 24 février à 8h30. Samsung, aurait prévu de réduire l’effectif de ses employés envoyés à Barcelone.



AMD lance son CPU 3990 X 64 Cores pour Pro Video

  Liste des news    Liste des new du mois  
AMD 3990X 64 cores

10

Fevrier

Il s'agit selon AMD du processeur pour PC de bureau le plus puissant du marché. Une assertion qui méritera d'être confirmée en test, mais qui pourrait bien s'avérer. La firme de Lisa Su annonçait ce vendredi son Ryzen Threadripper 3990X. Attendu depuis quelque temps déjà, ce dernier affiche des spécifications à faire blêmir la concurrence... à commencer par 64 cores en ordre de bataille. Une première mondiale, se plaisent à pointer les Rouges dans leur communiqué. Simultaneous Multi Threading oblige, on retrouve ici un total de 128 threads pour une force de frappe brutale. Tout ce beau monde est cadencé entre 2,9 et 4,3 GHz et profite d'un total de 288 Mo de cache « combiné » (4 Mo de cache L1, 32 Mo de L2 et 256 Mo de L3). AMD promet en prime la prise en charge de 88 lignes PCIe 4.0, rendue possible grâce à la plateforme sTRX4 utilisée par les puces Threadripper de troisième génération. Le coup de canif dans le contrat de mariage avec les utilisateurs de l'ancienne plateforme sTR4 se révèle payant. Le Threadripper 3990X pourra bien entendu supporter de la mémoire vive DDR4 3 200 MHz en quad Channel, mais paye son imposant nombre de cœurs (et ses fréquences relativement élevées) par un TDP comaque lui aussi, de 280 watts (ça chauffe !). Il faudra donc tabler sur un système de dissipation haut de gamme pour tirer pleinement parti dudit processeur, qui ne doit pas dépasser les 95° de température maximale précise AMD à titre indicatif. Reste la question du prix (salé) de l'engin. AMD ne donne pas de tarif précis en France, laissant les revendeurs suivre les tarifs américains et se positionner en fonction... TVA en plus. Disponible à l'heure actuelle sur trois boutiques (LDLC, Matériel.net et Rue du Commerce) selon le site officiel du groupe, le Threadripper 3990X se négocie entre 4 725 et 4 957 euros à l'heure où nous rédigeons ces lignes. On en arrive donc à un ratio de 73 € minimum par cœur. Un tarif auquel il faudra rajouter 400 à 500 € minimum pour une carte mère compatible. L'investissement est notable et réserve ce nouveau produit aux utilisateurs les plus aisés, aux professionnels et aux entreprises.



Snapdragon 865 Video

  Liste des news    Liste des new du mois  
Snapdragon 865

05

Fevrier

L'architecture du Snapdragon 865 s'appuie sur le Spectra 480. Cet ISP (image signal processor) permet d'améliorer significativement le traitement des images, l'affichage et la capture. C'est notamment ce qui octroie la capacité de traiter 2 gigapixels/s (soit 2 milliards de pixels par seconde) ! La vidéo 8K, ici, est chargée avec 33 mégapixels par image. Le clip que vous trouverez ci-dessous est disponible sur YouTube : le tournage a eu lieu en Arizona, en novembre 2019. On peut donc observer les formations rocheuses (Grand Canyon, Horseshoe Bend) dans une qualité impressionnante, en 4 320p. Les plans s'attardent sur les paysages, mais également sur les objets (chapeau, plumes, gravures...) et mettent en exergue les palettes de couleurs. Cette vidéo est le premier aperçu concret de ce que peut proposer le Snapdragon 865. Pour réaliser ce clip, en novembre 2019, Qualcomm s'est appuyé sur un « prototype de smartphone » embarquant son prochain SoC. Le capteur Sony IMX586, de 48 mégapixels, a été retenu pour l'occasion. C'est le même que celui utilisé dans des téléphones actuels comme l'ASUS Zenfone 6 ou le Xiaomi Mi 9. Nous vantions d'ailleurs la grande polyvalence photographique dont il était capable. Pour l'heure, ce niveau de capture vidéo n'est pas accessible sur mobile. En outre, il est difficile de juger la qualité de la vidéo proposée sur YouTube, tant certains critères ont pu l'influencer. L'ensemble a été tourné avec du matériel de préproduction, et la vidéo a pu être affectée par une compression YouTube. Les flagships à venir de chaque constructeur devraient logiquement s'y intéresser et améliorer leurs rendus. Au-delà de la 8K à 30 images/sec, le Snapdragon 865 permet notamment un enregistrement en slow-motion à 960 images/sec, sans aucune limite de temps. Les premiers smartphones équipés de cette nouvelle puce Snapdragon 865 devraient être disponibles très prochainement, et pourvoir une grande partie des mobiles de 2020.



Un Intel Core i9 à 5Ghz

  Liste des news    Liste des new du mois  
consommation i9 10900k comet lake s

03

Fevrier

Comet Lake-S va introduire des nouveautés dont le Core i9-10900K. Ce processeur se dessine comme la prochaine vitrine “Mainstream” du géant du processeur. Issu d’une gravure à 14 nm ++ il dispose de 10 cœurs physiques et 20 cœurs logiques grâce à la technologie Hyper-Threadring. Sa mécanique s’appuie sur 20 Mo de cache L3 contre 10 x 256 Ko de cache L2. L’engin vient de faire sa première apparition dans la base de données du benchmark 3DMark. L’application annonce une fréquence de 3.7 GHz pour du 5.1 GHz en mono-cœur et en mode Turbo. En termes de performance, il faut s’attendre à un +25% face à l’actuel Core i9-9900K en raison de deux cœurs physiques supplémentaires. Dans une diapositive consacrée justement aux performances, Intel annonce que son nouveau bébé est 30% de plus performant que le Core i9-9900K sous le benchmark SPECint_rate_base2006_IC16.0. Les autres résultats « notables » annoncent un gain de 26% sous Cinebench R15 et de 10% dans SYSMark 2014 SE. L’affaire se corse dans des situations où le multicœurs n’est pas bien exploité. Intel s’appuie alors sur des fréquences élevées (confirmées par 3DMark) et une amélioration de son algorithme de « boost » pour assurer des gains à un chiffre en moyenne. Ces puces vont nécessiter un nouveau socket, le LGA 1200 annonçant un changement obligatoire de la carte mère. Intel a prévu des chipsets de nouvelle génération, les 400 series avec comme vitrine le Z490 Express. Il n’est cependant pas question d’un chipset de nouvelle génération. Il s’agit plutôt d’une évolution de l’offre actuelle. Le PCIe Gen 3.0 risque de rester d’actualité en limitant la bande passante de certains périphériques comme les SSD NVMe PCIe 4.0.



L'U.E. impose le chargeur universel

  Liste des news    Liste des new du mois  
Format USB samrphone

31

Janvier

Apple refuse souvent d'appliquer la garantie constructeur 2 ans en Europe, mais refuse aussi de ce mettre aux normes Européennes. les eurodéputés ont plaidé jeudi 30 janvier en faveur d'un chargeur universel pour téléphones mobiles en Europe au nom des droits des consommateurs et de l'environnement, réclamant une législation européenne d'ici l'été. « L'offre pléthorique de chargeurs entraîne (...) des coûts excessifs et des désagréments pour les consommateurs et génère une empreinte écologique inutile », écrivent les élus européens dans une résolution non contraignante, adoptée à Bruxelles à une large majorité. Il est donc « nécessaire d'adopter d'urgence une norme de chargeur universel », ajoutent-ils, réclamant des mesures « d'ici juillet ». La vieille idée visant à harmoniser la connectique pour charger téléphones, tablettes et autres petits appareils, lancée dès 2009 par la Commission européenne, s'est jusqu'à présent heurtée aux réticences de l'industrie, bien que le nombre de chargeurs existants ait été considérablement réduit en 10 ans. Ils sont en effet passés à 3: le connecteur Micro USB, qui a longtemps équipé la majorité des téléphones, l'USB-C une connexion plus récente, et le Lightning le format unique d'Apple. Avant même le vote de cette résolution, l'entreprise de Cupertino s'est fermement opposée à toute réglementation européenne, qui « étoufferait l'innovation au lieu de l'encourager et nuirait aux consommateurs en Europe et à l'économie dans son ensemble ». Le géant californien, qui vient d'annoncer un bénéfice record au premier trimestre 2020, a remplacé en 2012 l'antique connecteur à 30 broches de ses appareils par la prise Lightning, qui équipe « plus d'un milliard d'appareils ». Il estime qu'un chargeur universel à la place de sa norme maison « aurait un impact négatif direct en perturbant les centaines de millions d'appareils et d'accessoires actifs utilisés par (ses) clients ». Cela créerait en outre « un volume sans précédent de déchets électroniques et gênerait fortement les utilisateurs », poursuit le groupe dans cette déclaration publiée la semaine passée. Plusieurs sources de l'AFP au Parlement affirment qu'Apple a exercé un lobbying intense avant le vote de la résolution, adoptée par 582 voix pour, 40 contre et 37 abstentions. « Comme toujours, nous serons heureux de travailler avec l'UE et les États membres en fonction de leurs souhaits », a pour sa part déclaré à l'AFP un porte-parole du numéro deux du secteur en 2018, le Chinois Huawei. Le CCIA Europe, représentant du lobby de l'industrie numérique à Bruxelles, n'a pas souhaité faire de commentaires sur la résolution des élus européens, qui réclament aussi que soit interdite la vente obligatoire de chargeurs avec chaque appareil.



Fuite de la génération Ampere Nvidia

  Liste des news    Liste des new du mois  
nvidia ampere geforce rtx 3070 3080

20

Janvier

Pour 2020, NVIDIA a annoncé le lancement d’une nouvelle génération de cartes graphiques hautes performances. L’architecture Turing gravée en 12 nm doit laisser place à l’architecture Ampere qui sera gravée en 7 nm dans les usines de Samsung et TSMC. NVIDIA rejoindra ainsi la finesse de gravure qu’AMD utilise déjà pour ses GPU Navi. En attendant leur lancement officiel, le site MyDrivers donne un aperçu des spécifications techniques de deux GPU de la famille Ampere. Le GA103 qui équipera les GeForce RTX 3080, et le GA104 de la GeForce RTX 3070. Certains analystes estiment que le prix de vente des cartes graphiques pourrait légèrement augmenter en 2020. Une étude menée par DRAMeXchange indique qu’on doit s’attendre à des difficultés d’approvisionnement de mémoire DDR6. Elle équipe de plus en plus de cartes, ainsi que les consoles de nouvelle génération Xbox Series X et PlayStation 5 prévu pour la fin de l’année. À moins que les capacités de production parviennent à s’adapter, la quantité de mémoire présente sur prochaines NVIDIA RTX série 3000 semble leur donner raison. La GeForce RTX 3070 disposera en effet de 8 ou 16 Go de DDR6 et la RTX 3080 sera la première carte à embarquer jusqu’à 20 Go. Le GA104 de la GeForce RTX 3070 sera doté de 3072 processeurs de flux, 48 SMs (multiprocesseurs de flux) et 8 à 16 Go de VRAM DDR6 avec un bus mémoire de 256 bits. Le GA103 de la GeForce RTX 3080 disposera de 3840 processeurs de flux, 60 SMs et 10 à 20 Go de VRAM DDR6 avec un bus mémoire de 320 bits. Pour en savoir plus, il faudra encore attendre quelques mois avec la présentation officielle des GPU Ampere. On s’attend à ce qu’ils soient dévoilés au cours du GTC (GPU Technology Conference) fin mars, et lancés à l’occasion du SIGGRAPH en août.



Qualcomm présente son 3ème modem 5G

  Liste des news    Liste des new du mois  
Qulacomm SDX60

20

Fevrier

À défaut de pouvoir présenter son nouveau modem 5G durant le Mobile World Congress de Barcelone, annulé en raison de l’épidémie de coronavirus, Qualcomm vient tout juste révéler le successeur de son X55 via un communiqué de presse. Alors que la 5G commence à peine à s’implanter dans le monde, et qu’elle devrait faire ses débuts cette année en France, ce nouveau modem est ainsi susceptible d’être le premier que nous utiliserons pour capter la nouvelle norme réseau lorsqu’elle sera implantée, puisque le Snapdragon X60 sera logiquement présent sur les smartphones haut de gamme au premier trimestre 2021. Par rapport au X55, le Snapdragon X60 offre des améliorations non négligeables. Elle offre de meilleurs débits, pouvant attendre 7,5 Gbit/s, et est gravé à un finesse inédite de seulement 5 nanomètres. Cette finesse de gravure lui permet notamment de se révéler moins énergivore que son ainé, mais aussi d’en diminuer sa taille. La puce réseau intègre également un tout nouveau module d’antenne à ondes millimétriques QTM535. Enfin, le Snapdragon X60 peut fonctionner en deux modes, soit en FDD (Frequency Division Duplex) ou en TDD (Time Division Duplex). Pour vulgariser, le FDD utilise deux bandes fréquences, dont une pour l’envoi et l’autre pour la réception des données. Le TDD en est l’évolution logique, et pourrait se démocratiser avec la 5G, puisqu’il permet de recevoir et d’envoyer des données via une seule et même fréquence. Tout comme le X55 était intégré au SoC Snapdragon 865, le Snapdragon X60 pourrait logiquement être intégré à la future puce mobile haut de gamme de Qualcomm, le Snapdragon 875, même si Qualcomm n’a fait aucune déclaration dans ce sens. On pourrait cependant la retrouver comme un modem à part, qui vient s’ajouter à un SoC existant. Apple, par exemple, qui conçoit ses propres puces mobiles, songerait à utiliser les modems 5G de Qualcomm pour ses futurs iPhone, sans pour autant utiliser les SoC Snapdragon du fondeur.



Sony s'associe pour un capteur vision neuromorphique

  Liste des news    Liste des new du mois  
Prophesee

19

Fevrier

La technologie Metavision développée par la start-up française spécialisée dans la vision neuromorphique sera intégrée dans un capteur d'image du géant japonais Sony. Prophesee franchit une nouvelle étape de son développement en s'associant à Sony pour concevoir un capteur d'image basé sur une approche de la vision assistée "par événement", imitant le fonctionnement de l'œil humain. Ce capteur, présenté mercredi lors de la Conférence internationale sur les semi-conducteurs à San Francisco, « détecte les changements de luminance de chaque pixel de manière asynchrone et fournit des données, y compris les coordonnées et le temps, uniquement pour les pixels où un changement est détecté, permettant ainsi une sortie de données à haute efficacité, haute vitesse et faible latence », explique dans un communiqué le leader nippon des capteurs d'image, attiré par le segment de l'ingénierie neuromorphique. Ce nouveau produit est conçu pour s'adapter à diverses applications de vision artificielle, notamment « la détection d'objets en mouvement rapide dans une large gamme d'environnements et de conditions ». Sur le plan technique, le capteur combine certaines caractéristiques techniques du capteur d'image CMOS de Sony avec les technologies de détection de vision "par événement" Metavision de Prophesee. En octobre dernier, Prophesee avait levé 25 millions d'euros pour accélérer la production et la commercialisation de son capteur neuromorphique Metavision dans les secteurs de l'automobile, de l'industrie et de l'Internet des objets. Une levée de fonds qui porte son financement total depuis sa création en 2014 à 61 millions d'euros. Avec ses promesses d'efficacité énergétique accrue, inférieure à 10 mW, ou de volume inférieur de données nécessaires, requérant de 10 à 10 000 fois moins de données brutes, la technologie de Prophesee, basée sur un traitement par l'événement, pourrait permettre à l'approche neuromorphique de faire passer un nouveau palier aux applications industrielles du deep learning, qui nécessite des puces capables d'effectuer des tâches de calcul de plus en plus complexes. Sony avait par ailleurs annoncé en mai dernier une alliance inédite avec Microsoft sur les semi-conducteurs et les capteurs d'image. Cette approche "hybride" mêlera les capteurs d'image de Sony avec l'IA de Microsoft Azure.



WD ce lance dans la 5G

  Liste des news    Liste des new du mois  
WD logo

19

Fevrier

Western Digital a annoncé ce mardi un nouveau dispositif de stockage intégré iNAND EU521, qui devrait permettre aux utilisateurs de smartphones et de tablettes "de profiter pleinement de la connectivité 5G. Le nouveau périphérique de stockage flash universel (UFS) répond à une nouvelle norme d'interface matérielle qui devrait aider les fabricants de périphériques mobiles à s'assurer que le stockage ne soit pas un frein aux performances des nouveaux appareils. Ce périphérique de stockage répond à la norme JEDEC UFS 3.1, adaptée aux applications mobiles et aux systèmes informatiques nécessitant de hautes performances et une faible consommation d'énergie. « Il est évident que la 5G va donner naissance à de nouveaux types d'applications très performantes,des jeux aux systèmes de reconnaissance, en passant par le machine learning et l'intelligence artificielle », a déclaré Itzik Gilboa, de Western Digital. « Pourtant, ces applications ne peuvent exister que si elles disposent du matériel nécessaire pour supporter les niveaux de performance qu'elles exigent... Notre but est de nous assurer que notre rôle dans le cheminement des données n'est jamais le facteur qui limite l'expérience de l'utilisateur ». Pour répondre à la nouvelle norme de stockage UFS 3.1, ce dispositif de stockage de Western Digital utilise Write Booster, une approche pour augmenter les vitesses d'écriture qui exploite la mise en cache NAND SLC (single-level cell). La technologie de mise en cache SmartSLC de Western Digital prend en charge l'implémentation de Write Booster, permettant des performances élevées même lorsque l'utilisateur remplit son périphérique à pleine capacité. Le nouveau périphérique utilise également la NAND à plusieurs niveaux pour obtenir un meilleur rapport coût-efficacité. Au total, l'iNAND EU521 offre des vitesses d'écriture séquentielle allant jusqu'à 800 Mo/s, ce qui devrait aider les utilisateurs à jouer, à télécharger des médias 4K et 8K et à transférer des fichiers volumineux depuis le Cloud. Le périphérique de stockage sera disponible en mars en 128 Go et 256 Go.



Ericsson ce dit leader de la 5G ?

  Liste des news    Liste des new du mois  
DIA TELECOM équipementiers

17

Fevrier

L'équipementier a donc dû se contenter d'une conférence somme tout plus sobre, tenue à Londres, et au cours de laquelle Ericsson a déclaré être le leader du secteur des équipements réseau 5G. Un statut qu'on attribuait jusqu'ici plutôt à Huawei, à l'égard du nombre de contrats signés. Ericsson est actuellement impliqué dans la création d'un réseau 5G fonctionnel dans 14 pays. « Nous avons déployé 24 réseaux à travers le monde. Nous avons été les premiers à déployer des réseaux sur quatre continents. Donc pour nous, il est difficile de voir qui que ce soit devant nous actuellement ... Nous pensons que nous avons un portefeuille compétitif qui est au même niveau ou en avance sur nos concurrents », a assuré sur scène Fredrik Jejdling, vice-président exécutif de la société, à moins que la politique internationale y soit pour quelques chose ! Il semblait que Huawei avait un train d'avance en termes d'équipements 5G. Il avait réussi à convaincre plus d'opérateurs qu'Ericsson et Nokia, notamment grâce à un rapport qualité-prix défiant toute concurrence. Mais la roue a tourné et Huawei a du mal à trouver de nouveaux clients. Fin 2019, le groupe chinois recensait 50 contrats commerciaux liés à la 5G à travers le monde. Nokia était à 63 et Ericsson à 79. Les États-Unis ont atteint leur objectif : comme sur l'électronique grand public (smartphones, laptops...), Huawei perd ses consommateurs et clients. L'administration américaine ne cesse de répéter que les équipements de Huawei contiennent des portes ouvertes (backdoors) permettant à l'entreprise d'effectuer des opérations d'espionnage et exhorte les autres pays à interdire le matériel télécom du groupe chinois. Le gouvernement a même menacé d'arrêter de partager des informations de ses services secrets avec les nations qui accepteraient Huawei sur leur territoire. En France, pas d'interdiction pure et dure de Huawei, mais un dispositif a été mis en place pour empêcher les opérateurs d'installer des équipements de la société chinoise dans des zones jugées à risque. Orange a d'ailleurs préféré se tourner vers Nokia et Ericsson plutôt que Huawei.



Le Coronavirus vide le MWC 2020 de Barcelone

  Liste des news    Liste des new du mois  
MWC 2020 les entreprise deserte le salon a cose du Coronavirus

10

Fevrier

Après LG et Ericsson, trois nouveaux grands noms du numérique annulent leur participation au Congrès annuel mondial du mobile qui se tiendra à Barcelone dans deux semaines. La firme informatique NVIDIA, le géant du commerce en ligne Amazon et plus récemment le constructeur électronique Sony se sont tous complètement retirés de l’édition 2020 du Mobile World Congress. La raison invoquée par chacun reste la même : la santé publique avant tout. Face à la menace de l’épidémie actuelle du coronavirus 2019-nCoV, chacune de ces entreprises préfèrent annuler leurs conférences sur place et ne pas y envoyer leurs représentants. Tous soulignent que l’Organisation mondiale de la santé a qualifié cette épidémie d’« urgence de santé publique à portée internationale ». GSMA, la compagnie organisatrice du MWC, a pourtant renforcé ses mesures de protection préventive. La semaine dernière, elle avait notamment annoncé mettre en place des « stations d’hygiène » et une politique de « non-serrage de mains » pour les participants. Plus récemment, elle aurait décidé de refuser l’entrée à toute personne provenant de la province de Hubei, dont l’une des villes, Wuhan, est le foyer de l’épidémie. Sony a promis de partager ses nouveautés par le biais d’une conférence diffusée en direct sur sa chaîne YouTube, Xperia, le 24 février à 8h30. Samsung, aurait prévu de réduire l’effectif de ses employés envoyés à Barcelone.



AMD lance son CPU 3990 X 64 Cores pour Pro Video

  Liste des news    Liste des new du mois  
AMD 3990X 64 cores

10

Fevrier

Il s'agit selon AMD du processeur pour PC de bureau le plus puissant du marché. Une assertion qui méritera d'être confirmée en test, mais qui pourrait bien s'avérer. La firme de Lisa Su annonçait ce vendredi son Ryzen Threadripper 3990X. Attendu depuis quelque temps déjà, ce dernier affiche des spécifications à faire blêmir la concurrence... à commencer par 64 cores en ordre de bataille. Une première mondiale, se plaisent à pointer les Rouges dans leur communiqué. Simultaneous Multi Threading oblige, on retrouve ici un total de 128 threads pour une force de frappe brutale. Tout ce beau monde est cadencé entre 2,9 et 4,3 GHz et profite d'un total de 288 Mo de cache « combiné » (4 Mo de cache L1, 32 Mo de L2 et 256 Mo de L3). AMD promet en prime la prise en charge de 88 lignes PCIe 4.0, rendue possible grâce à la plateforme sTRX4 utilisée par les puces Threadripper de troisième génération. Le coup de canif dans le contrat de mariage avec les utilisateurs de l'ancienne plateforme sTR4 se révèle payant. Le Threadripper 3990X pourra bien entendu supporter de la mémoire vive DDR4 3 200 MHz en quad Channel, mais paye son imposant nombre de cœurs (et ses fréquences relativement élevées) par un TDP comaque lui aussi, de 280 watts (ça chauffe !). Il faudra donc tabler sur un système de dissipation haut de gamme pour tirer pleinement parti dudit processeur, qui ne doit pas dépasser les 95° de température maximale précise AMD à titre indicatif. Reste la question du prix (salé) de l'engin. AMD ne donne pas de tarif précis en France, laissant les revendeurs suivre les tarifs américains et se positionner en fonction... TVA en plus. Disponible à l'heure actuelle sur trois boutiques (LDLC, Matériel.net et Rue du Commerce) selon le site officiel du groupe, le Threadripper 3990X se négocie entre 4 725 et 4 957 euros à l'heure où nous rédigeons ces lignes. On en arrive donc à un ratio de 73 € minimum par cœur. Un tarif auquel il faudra rajouter 400 à 500 € minimum pour une carte mère compatible. L'investissement est notable et réserve ce nouveau produit aux utilisateurs les plus aisés, aux professionnels et aux entreprises.



Snapdragon 865 Video

  Liste des news    Liste des new du mois  
Snapdragon 865

05

Fevrier

L'architecture du Snapdragon 865 s'appuie sur le Spectra 480. Cet ISP (image signal processor) permet d'améliorer significativement le traitement des images, l'affichage et la capture. C'est notamment ce qui octroie la capacité de traiter 2 gigapixels/s (soit 2 milliards de pixels par seconde) ! La vidéo 8K, ici, est chargée avec 33 mégapixels par image. Le clip que vous trouverez ci-dessous est disponible sur YouTube : le tournage a eu lieu en Arizona, en novembre 2019. On peut donc observer les formations rocheuses (Grand Canyon, Horseshoe Bend) dans une qualité impressionnante, en 4 320p. Les plans s'attardent sur les paysages, mais également sur les objets (chapeau, plumes, gravures...) et mettent en exergue les palettes de couleurs. Cette vidéo est le premier aperçu concret de ce que peut proposer le Snapdragon 865. Pour réaliser ce clip, en novembre 2019, Qualcomm s'est appuyé sur un « prototype de smartphone » embarquant son prochain SoC. Le capteur Sony IMX586, de 48 mégapixels, a été retenu pour l'occasion. C'est le même que celui utilisé dans des téléphones actuels comme l'ASUS Zenfone 6 ou le Xiaomi Mi 9. Nous vantions d'ailleurs la grande polyvalence photographique dont il était capable. Pour l'heure, ce niveau de capture vidéo n'est pas accessible sur mobile. En outre, il est difficile de juger la qualité de la vidéo proposée sur YouTube, tant certains critères ont pu l'influencer. L'ensemble a été tourné avec du matériel de préproduction, et la vidéo a pu être affectée par une compression YouTube. Les flagships à venir de chaque constructeur devraient logiquement s'y intéresser et améliorer leurs rendus. Au-delà de la 8K à 30 images/sec, le Snapdragon 865 permet notamment un enregistrement en slow-motion à 960 images/sec, sans aucune limite de temps. Les premiers smartphones équipés de cette nouvelle puce Snapdragon 865 devraient être disponibles très prochainement, et pourvoir une grande partie des mobiles de 2020.



Un Intel Core i9 à 5Ghz

  Liste des news    Liste des new du mois  
consommation i9 10900k comet lake s

03

Fevrier

Comet Lake-S va introduire des nouveautés dont le Core i9-10900K. Ce processeur se dessine comme la prochaine vitrine “Mainstream” du géant du processeur. Issu d’une gravure à 14 nm ++ il dispose de 10 cœurs physiques et 20 cœurs logiques grâce à la technologie Hyper-Threadring. Sa mécanique s’appuie sur 20 Mo de cache L3 contre 10 x 256 Ko de cache L2. L’engin vient de faire sa première apparition dans la base de données du benchmark 3DMark. L’application annonce une fréquence de 3.7 GHz pour du 5.1 GHz en mono-cœur et en mode Turbo. En termes de performance, il faut s’attendre à un +25% face à l’actuel Core i9-9900K en raison de deux cœurs physiques supplémentaires. Dans une diapositive consacrée justement aux performances, Intel annonce que son nouveau bébé est 30% de plus performant que le Core i9-9900K sous le benchmark SPECint_rate_base2006_IC16.0. Les autres résultats « notables » annoncent un gain de 26% sous Cinebench R15 et de 10% dans SYSMark 2014 SE. L’affaire se corse dans des situations où le multicœurs n’est pas bien exploité. Intel s’appuie alors sur des fréquences élevées (confirmées par 3DMark) et une amélioration de son algorithme de « boost » pour assurer des gains à un chiffre en moyenne. Ces puces vont nécessiter un nouveau socket, le LGA 1200 annonçant un changement obligatoire de la carte mère. Intel a prévu des chipsets de nouvelle génération, les 400 series avec comme vitrine le Z490 Express. Il n’est cependant pas question d’un chipset de nouvelle génération. Il s’agit plutôt d’une évolution de l’offre actuelle. Le PCIe Gen 3.0 risque de rester d’actualité en limitant la bande passante de certains périphériques comme les SSD NVMe PCIe 4.0.



L'U.E. impose le chargeur universel

  Liste des news    Liste des new du mois  
Format USB samrphone

31

Janvier

Apple refuse souvent d'appliquer la garantie constructeur 2 ans en Europe, mais refuse aussi de ce mettre aux normes Européennes. les eurodéputés ont plaidé jeudi 30 janvier en faveur d'un chargeur universel pour téléphones mobiles en Europe au nom des droits des consommateurs et de l'environnement, réclamant une législation européenne d'ici l'été. « L'offre pléthorique de chargeurs entraîne (...) des coûts excessifs et des désagréments pour les consommateurs et génère une empreinte écologique inutile », écrivent les élus européens dans une résolution non contraignante, adoptée à Bruxelles à une large majorité. Il est donc « nécessaire d'adopter d'urgence une norme de chargeur universel », ajoutent-ils, réclamant des mesures « d'ici juillet ». La vieille idée visant à harmoniser la connectique pour charger téléphones, tablettes et autres petits appareils, lancée dès 2009 par la Commission européenne, s'est jusqu'à présent heurtée aux réticences de l'industrie, bien que le nombre de chargeurs existants ait été considérablement réduit en 10 ans. Ils sont en effet passés à 3: le connecteur Micro USB, qui a longtemps équipé la majorité des téléphones, l'USB-C une connexion plus récente, et le Lightning le format unique d'Apple. Avant même le vote de cette résolution, l'entreprise de Cupertino s'est fermement opposée à toute réglementation européenne, qui « étoufferait l'innovation au lieu de l'encourager et nuirait aux consommateurs en Europe et à l'économie dans son ensemble ». Le géant californien, qui vient d'annoncer un bénéfice record au premier trimestre 2020, a remplacé en 2012 l'antique connecteur à 30 broches de ses appareils par la prise Lightning, qui équipe « plus d'un milliard d'appareils ». Il estime qu'un chargeur universel à la place de sa norme maison « aurait un impact négatif direct en perturbant les centaines de millions d'appareils et d'accessoires actifs utilisés par (ses) clients ». Cela créerait en outre « un volume sans précédent de déchets électroniques et gênerait fortement les utilisateurs », poursuit le groupe dans cette déclaration publiée la semaine passée. Plusieurs sources de l'AFP au Parlement affirment qu'Apple a exercé un lobbying intense avant le vote de la résolution, adoptée par 582 voix pour, 40 contre et 37 abstentions. « Comme toujours, nous serons heureux de travailler avec l'UE et les États membres en fonction de leurs souhaits », a pour sa part déclaré à l'AFP un porte-parole du numéro deux du secteur en 2018, le Chinois Huawei. Le CCIA Europe, représentant du lobby de l'industrie numérique à Bruxelles, n'a pas souhaité faire de commentaires sur la résolution des élus européens, qui réclament aussi que soit interdite la vente obligatoire de chargeurs avec chaque appareil.



Fuite de la génération Ampere Nvidia

  Liste des news    Liste des new du mois  
nvidia ampere geforce rtx 3070 3080

20

Janvier

Pour 2020, NVIDIA a annoncé le lancement d’une nouvelle génération de cartes graphiques hautes performances. L’architecture Turing gravée en 12 nm doit laisser place à l’architecture Ampere qui sera gravée en 7 nm dans les usines de Samsung et TSMC. NVIDIA rejoindra ainsi la finesse de gravure qu’AMD utilise déjà pour ses GPU Navi. En attendant leur lancement officiel, le site MyDrivers donne un aperçu des spécifications techniques de deux GPU de la famille Ampere. Le GA103 qui équipera les GeForce RTX 3080, et le GA104 de la GeForce RTX 3070. Certains analystes estiment que le prix de vente des cartes graphiques pourrait légèrement augmenter en 2020. Une étude menée par DRAMeXchange indique qu’on doit s’attendre à des difficultés d’approvisionnement de mémoire DDR6. Elle équipe de plus en plus de cartes, ainsi que les consoles de nouvelle génération Xbox Series X et PlayStation 5 prévu pour la fin de l’année. À moins que les capacités de production parviennent à s’adapter, la quantité de mémoire présente sur prochaines NVIDIA RTX série 3000 semble leur donner raison. La GeForce RTX 3070 disposera en effet de 8 ou 16 Go de DDR6 et la RTX 3080 sera la première carte à embarquer jusqu’à 20 Go. Le GA104 de la GeForce RTX 3070 sera doté de 3072 processeurs de flux, 48 SMs (multiprocesseurs de flux) et 8 à 16 Go de VRAM DDR6 avec un bus mémoire de 256 bits. Le GA103 de la GeForce RTX 3080 disposera de 3840 processeurs de flux, 60 SMs et 10 à 20 Go de VRAM DDR6 avec un bus mémoire de 320 bits. Pour en savoir plus, il faudra encore attendre quelques mois avec la présentation officielle des GPU Ampere. On s’attend à ce qu’ils soient dévoilés au cours du GTC (GPU Technology Conference) fin mars, et lancés à l’occasion du SIGGRAPH en août.


Qualcomm présente son 3ème modem 5G

À défaut de pouvoir présenter son nouveau modem 5G durant le Mobile World Congress de Barcelone, annulé en raison de l’épidémie de coronavirus, Qualcomm vient tout juste révéler le successeur de son X55 via un communiqué de presse. Alors que la 5G commence à peine à s’implanter dans le monde, et qu’elle devrait faire ses débuts cette année en France, ce nouveau modem est ainsi susceptible d’être le premier que nous utiliserons pour capter la nouvelle norme réseau lorsqu’elle sera implantée, puisque le Snapdragon X60 sera logiquement présent sur les smartphones haut de gamme au premier trimestre 2021. Par rapport au X55, le Snapdragon X60 offre des améliorations non négligeables. Elle offre de meilleurs débits, pouvant attendre 7,5 Gbit/s, et est gravé à un finesse inédite de seulement 5 nanomètres. Cette finesse de gravure lui permet notamment de se révéler moins énergivore que son ainé, mais aussi d’en diminuer sa taille. La puce réseau intègre également un tout nouveau module d’antenne à ondes millimétriques QTM535. Enfin, le Snapdragon X60 peut fonctionner en deux modes, soit en FDD (Frequency Division Duplex) ou en TDD (Time Division Duplex). Pour vulgariser, le FDD utilise deux bandes fréquences, dont une pour l’envoi et l’autre pour la réception des données. Le TDD en est l’évolution logique, et pourrait se démocratiser avec la 5G, puisqu’il permet de recevoir et d’envoyer des données via une seule et même fréquence. Tout comme le X55 était intégré au SoC Snapdragon 865, le Snapdragon X60 pourrait logiquement être intégré à la future puce mobile haut de gamme de Qualcomm, le Snapdragon 875, même si Qualcomm n’a fait aucune déclaration dans ce sens. On pourrait cependant la retrouver comme un modem à part, qui vient s’ajouter à un SoC existant. Apple, par exemple, qui conçoit ses propres puces mobiles, songerait à utiliser les modems 5G de Qualcomm pour ses futurs iPhone, sans pour autant utiliser les SoC Snapdragon du fondeur.
20-02-2020


Sony s'associe pour un capteur vision neuromorphique

La technologie Metavision développée par la start-up française spécialisée dans la vision neuromorphique sera intégrée dans un capteur d'image du géant japonais Sony. Prophesee franchit une nouvelle étape de son développement en s'associant à Sony pour concevoir un capteur d'image basé sur une approche de la vision assistée "par événement", imitant le fonctionnement de l'œil humain. Ce capteur, présenté mercredi lors de la Conférence internationale sur les semi-conducteurs à San Francisco, « détecte les changements de luminance de chaque pixel de manière asynchrone et fournit des données, y compris les coordonnées et le temps, uniquement pour les pixels où un changement est détecté, permettant ainsi une sortie de données à haute efficacité, haute vitesse et faible latence », explique dans un communiqué le leader nippon des capteurs d'image, attiré par le segment de l'ingénierie neuromorphique. Ce nouveau produit est conçu pour s'adapter à diverses applications de vision artificielle, notamment « la détection d'objets en mouvement rapide dans une large gamme d'environnements et de conditions ». Sur le plan technique, le capteur combine certaines caractéristiques techniques du capteur d'image CMOS de Sony avec les technologies de détection de vision "par événement" Metavision de Prophesee. En octobre dernier, Prophesee avait levé 25 millions d'euros pour accélérer la production et la commercialisation de son capteur neuromorphique Metavision dans les secteurs de l'automobile, de l'industrie et de l'Internet des objets. Une levée de fonds qui porte son financement total depuis sa création en 2014 à 61 millions d'euros. Avec ses promesses d'efficacité énergétique accrue, inférieure à 10 mW, ou de volume inférieur de données nécessaires, requérant de 10 à 10 000 fois moins de données brutes, la technologie de Prophesee, basée sur un traitement par l'événement, pourrait permettre à l'approche neuromorphique de faire passer un nouveau palier aux applications industrielles du deep learning, qui nécessite des puces capables d'effectuer des tâches de calcul de plus en plus complexes. Sony avait par ailleurs annoncé en mai dernier une alliance inédite avec Microsoft sur les semi-conducteurs et les capteurs d'image. Cette approche "hybride" mêlera les capteurs d'image de Sony avec l'IA de Microsoft Azure.
19-02-2020


WD ce lance dans la 5G

Western Digital a annoncé ce mardi un nouveau dispositif de stockage intégré iNAND EU521, qui devrait permettre aux utilisateurs de smartphones et de tablettes "de profiter pleinement de la connectivité 5G. Le nouveau périphérique de stockage flash universel (UFS) répond à une nouvelle norme d'interface matérielle qui devrait aider les fabricants de périphériques mobiles à s'assurer que le stockage ne soit pas un frein aux performances des nouveaux appareils. Ce périphérique de stockage répond à la norme JEDEC UFS 3.1, adaptée aux applications mobiles et aux systèmes informatiques nécessitant de hautes performances et une faible consommation d'énergie. « Il est évident que la 5G va donner naissance à de nouveaux types d'applications très performantes,des jeux aux systèmes de reconnaissance, en passant par le machine learning et l'intelligence artificielle », a déclaré Itzik Gilboa, de Western Digital. « Pourtant, ces applications ne peuvent exister que si elles disposent du matériel nécessaire pour supporter les niveaux de performance qu'elles exigent... Notre but est de nous assurer que notre rôle dans le cheminement des données n'est jamais le facteur qui limite l'expérience de l'utilisateur ». Pour répondre à la nouvelle norme de stockage UFS 3.1, ce dispositif de stockage de Western Digital utilise Write Booster, une approche pour augmenter les vitesses d'écriture qui exploite la mise en cache NAND SLC (single-level cell). La technologie de mise en cache SmartSLC de Western Digital prend en charge l'implémentation de Write Booster, permettant des performances élevées même lorsque l'utilisateur remplit son périphérique à pleine capacité. Le nouveau périphérique utilise également la NAND à plusieurs niveaux pour obtenir un meilleur rapport coût-efficacité. Au total, l'iNAND EU521 offre des vitesses d'écriture séquentielle allant jusqu'à 800 Mo/s, ce qui devrait aider les utilisateurs à jouer, à télécharger des médias 4K et 8K et à transférer des fichiers volumineux depuis le Cloud. Le périphérique de stockage sera disponible en mars en 128 Go et 256 Go.
19-02-2020


Ericsson ce dit leader de la 5G ?

L'équipementier a donc dû se contenter d'une conférence somme tout plus sobre, tenue à Londres, et au cours de laquelle Ericsson a déclaré être le leader du secteur des équipements réseau 5G. Un statut qu'on attribuait jusqu'ici plutôt à Huawei, à l'égard du nombre de contrats signés. Ericsson est actuellement impliqué dans la création d'un réseau 5G fonctionnel dans 14 pays. « Nous avons déployé 24 réseaux à travers le monde. Nous avons été les premiers à déployer des réseaux sur quatre continents. Donc pour nous, il est difficile de voir qui que ce soit devant nous actuellement ... Nous pensons que nous avons un portefeuille compétitif qui est au même niveau ou en avance sur nos concurrents », a assuré sur scène Fredrik Jejdling, vice-président exécutif de la société, à moins que la politique internationale y soit pour quelques chose ! Il semblait que Huawei avait un train d'avance en termes d'équipements 5G. Il avait réussi à convaincre plus d'opérateurs qu'Ericsson et Nokia, notamment grâce à un rapport qualité-prix défiant toute concurrence. Mais la roue a tourné et Huawei a du mal à trouver de nouveaux clients. Fin 2019, le groupe chinois recensait 50 contrats commerciaux liés à la 5G à travers le monde. Nokia était à 63 et Ericsson à 79. Les États-Unis ont atteint leur objectif : comme sur l'électronique grand public (smartphones, laptops...), Huawei perd ses consommateurs et clients. L'administration américaine ne cesse de répéter que les équipements de Huawei contiennent des portes ouvertes (backdoors) permettant à l'entreprise d'effectuer des opérations d'espionnage et exhorte les autres pays à interdire le matériel télécom du groupe chinois. Le gouvernement a même menacé d'arrêter de partager des informations de ses services secrets avec les nations qui accepteraient Huawei sur leur territoire. En France, pas d'interdiction pure et dure de Huawei, mais un dispositif a été mis en place pour empêcher les opérateurs d'installer des équipements de la société chinoise dans des zones jugées à risque. Orange a d'ailleurs préféré se tourner vers Nokia et Ericsson plutôt que Huawei.
17-02-2020


Le Coronavirus vide le MWC 2020 de Barcelone

Après LG et Ericsson, trois nouveaux grands noms du numérique annulent leur participation au Congrès annuel mondial du mobile qui se tiendra à Barcelone dans deux semaines. La firme informatique NVIDIA, le géant du commerce en ligne Amazon et plus récemment le constructeur électronique Sony se sont tous complètement retirés de l’édition 2020 du Mobile World Congress. La raison invoquée par chacun reste la même : la santé publique avant tout. Face à la menace de l’épidémie actuelle du coronavirus 2019-nCoV, chacune de ces entreprises préfèrent annuler leurs conférences sur place et ne pas y envoyer leurs représentants. Tous soulignent que l’Organisation mondiale de la santé a qualifié cette épidémie d’« urgence de santé publique à portée internationale ». GSMA, la compagnie organisatrice du MWC, a pourtant renforcé ses mesures de protection préventive. La semaine dernière, elle avait notamment annoncé mettre en place des « stations d’hygiène » et une politique de « non-serrage de mains » pour les participants. Plus récemment, elle aurait décidé de refuser l’entrée à toute personne provenant de la province de Hubei, dont l’une des villes, Wuhan, est le foyer de l’épidémie. Sony a promis de partager ses nouveautés par le biais d’une conférence diffusée en direct sur sa chaîne YouTube, Xperia, le 24 février à 8h30. Samsung, aurait prévu de réduire l’effectif de ses employés envoyés à Barcelone.
10-02-2020


AMD lance son CPU 3990 X 64 Cores pour Pro Video

Il s'agit selon AMD du processeur pour PC de bureau le plus puissant du marché. Une assertion qui méritera d'être confirmée en test, mais qui pourrait bien s'avérer. La firme de Lisa Su annonçait ce vendredi son Ryzen Threadripper 3990X. Attendu depuis quelque temps déjà, ce dernier affiche des spécifications à faire blêmir la concurrence... à commencer par 64 cores en ordre de bataille. Une première mondiale, se plaisent à pointer les Rouges dans leur communiqué. Simultaneous Multi Threading oblige, on retrouve ici un total de 128 threads pour une force de frappe brutale. Tout ce beau monde est cadencé entre 2,9 et 4,3 GHz et profite d'un total de 288 Mo de cache « combiné » (4 Mo de cache L1, 32 Mo de L2 et 256 Mo de L3). AMD promet en prime la prise en charge de 88 lignes PCIe 4.0, rendue possible grâce à la plateforme sTRX4 utilisée par les puces Threadripper de troisième génération. Le coup de canif dans le contrat de mariage avec les utilisateurs de l'ancienne plateforme sTR4 se révèle payant. Le Threadripper 3990X pourra bien entendu supporter de la mémoire vive DDR4 3 200 MHz en quad Channel, mais paye son imposant nombre de cœurs (et ses fréquences relativement élevées) par un TDP comaque lui aussi, de 280 watts (ça chauffe !). Il faudra donc tabler sur un système de dissipation haut de gamme pour tirer pleinement parti dudit processeur, qui ne doit pas dépasser les 95° de température maximale précise AMD à titre indicatif. Reste la question du prix (salé) de l'engin. AMD ne donne pas de tarif précis en France, laissant les revendeurs suivre les tarifs américains et se positionner en fonction... TVA en plus. Disponible à l'heure actuelle sur trois boutiques (LDLC, Matériel.net et Rue du Commerce) selon le site officiel du groupe, le Threadripper 3990X se négocie entre 4 725 et 4 957 euros à l'heure où nous rédigeons ces lignes. On en arrive donc à un ratio de 73 € minimum par cœur. Un tarif auquel il faudra rajouter 400 à 500 € minimum pour une carte mère compatible. L'investissement est notable et réserve ce nouveau produit aux utilisateurs les plus aisés, aux professionnels et aux entreprises.


10-02-2020


Snapdragon 865 Video

L'architecture du Snapdragon 865 s'appuie sur le Spectra 480. Cet ISP (image signal processor) permet d'améliorer significativement le traitement des images, l'affichage et la capture. C'est notamment ce qui octroie la capacité de traiter 2 gigapixels/s (soit 2 milliards de pixels par seconde) ! La vidéo 8K, ici, est chargée avec 33 mégapixels par image. Le clip que vous trouverez ci-dessous est disponible sur YouTube : le tournage a eu lieu en Arizona, en novembre 2019. On peut donc observer les formations rocheuses (Grand Canyon, Horseshoe Bend) dans une qualité impressionnante, en 4 320p. Les plans s'attardent sur les paysages, mais également sur les objets (chapeau, plumes, gravures...) et mettent en exergue les palettes de couleurs. Cette vidéo est le premier aperçu concret de ce que peut proposer le Snapdragon 865. Pour réaliser ce clip, en novembre 2019, Qualcomm s'est appuyé sur un « prototype de smartphone » embarquant son prochain SoC. Le capteur Sony IMX586, de 48 mégapixels, a été retenu pour l'occasion. C'est le même que celui utilisé dans des téléphones actuels comme l'ASUS Zenfone 6 ou le Xiaomi Mi 9. Nous vantions d'ailleurs la grande polyvalence photographique dont il était capable. Pour l'heure, ce niveau de capture vidéo n'est pas accessible sur mobile. En outre, il est difficile de juger la qualité de la vidéo proposée sur YouTube, tant certains critères ont pu l'influencer. L'ensemble a été tourné avec du matériel de préproduction, et la vidéo a pu être affectée par une compression YouTube. Les flagships à venir de chaque constructeur devraient logiquement s'y intéresser et améliorer leurs rendus. Au-delà de la 8K à 30 images/sec, le Snapdragon 865 permet notamment un enregistrement en slow-motion à 960 images/sec, sans aucune limite de temps. Les premiers smartphones équipés de cette nouvelle puce Snapdragon 865 devraient être disponibles très prochainement, et pourvoir une grande partie des mobiles de 2020.


05-02-2020


Un Intel Core i9 à 5Ghz

Comet Lake-S va introduire des nouveautés dont le Core i9-10900K. Ce processeur se dessine comme la prochaine vitrine “Mainstream” du géant du processeur. Issu d’une gravure à 14 nm ++ il dispose de 10 cœurs physiques et 20 cœurs logiques grâce à la technologie Hyper-Threadring. Sa mécanique s’appuie sur 20 Mo de cache L3 contre 10 x 256 Ko de cache L2. L’engin vient de faire sa première apparition dans la base de données du benchmark 3DMark. L’application annonce une fréquence de 3.7 GHz pour du 5.1 GHz en mono-cœur et en mode Turbo. En termes de performance, il faut s’attendre à un +25% face à l’actuel Core i9-9900K en raison de deux cœurs physiques supplémentaires. Dans une diapositive consacrée justement aux performances, Intel annonce que son nouveau bébé est 30% de plus performant que le Core i9-9900K sous le benchmark SPECint_rate_base2006_IC16.0. Les autres résultats « notables » annoncent un gain de 26% sous Cinebench R15 et de 10% dans SYSMark 2014 SE. L’affaire se corse dans des situations où le multicœurs n’est pas bien exploité. Intel s’appuie alors sur des fréquences élevées (confirmées par 3DMark) et une amélioration de son algorithme de « boost » pour assurer des gains à un chiffre en moyenne. Ces puces vont nécessiter un nouveau socket, le LGA 1200 annonçant un changement obligatoire de la carte mère. Intel a prévu des chipsets de nouvelle génération, les 400 series avec comme vitrine le Z490 Express. Il n’est cependant pas question d’un chipset de nouvelle génération. Il s’agit plutôt d’une évolution de l’offre actuelle. Le PCIe Gen 3.0 risque de rester d’actualité en limitant la bande passante de certains périphériques comme les SSD NVMe PCIe 4.0.
03-02-2020


L'U.E. impose le chargeur universel

Apple refuse souvent d'appliquer la garantie constructeur 2 ans en Europe, mais refuse aussi de ce mettre aux normes Européennes. les eurodéputés ont plaidé jeudi 30 janvier en faveur d'un chargeur universel pour téléphones mobiles en Europe au nom des droits des consommateurs et de l'environnement, réclamant une législation européenne d'ici l'été. « L'offre pléthorique de chargeurs entraîne (...) des coûts excessifs et des désagréments pour les consommateurs et génère une empreinte écologique inutile », écrivent les élus européens dans une résolution non contraignante, adoptée à Bruxelles à une large majorité. Il est donc « nécessaire d'adopter d'urgence une norme de chargeur universel », ajoutent-ils, réclamant des mesures « d'ici juillet ». La vieille idée visant à harmoniser la connectique pour charger téléphones, tablettes et autres petits appareils, lancée dès 2009 par la Commission européenne, s'est jusqu'à présent heurtée aux réticences de l'industrie, bien que le nombre de chargeurs existants ait été considérablement réduit en 10 ans. Ils sont en effet passés à 3: le connecteur Micro USB, qui a longtemps équipé la majorité des téléphones, l'USB-C une connexion plus récente, et le Lightning le format unique d'Apple. Avant même le vote de cette résolution, l'entreprise de Cupertino s'est fermement opposée à toute réglementation européenne, qui « étoufferait l'innovation au lieu de l'encourager et nuirait aux consommateurs en Europe et à l'économie dans son ensemble ». Le géant californien, qui vient d'annoncer un bénéfice record au premier trimestre 2020, a remplacé en 2012 l'antique connecteur à 30 broches de ses appareils par la prise Lightning, qui équipe « plus d'un milliard d'appareils ». Il estime qu'un chargeur universel à la place de sa norme maison « aurait un impact négatif direct en perturbant les centaines de millions d'appareils et d'accessoires actifs utilisés par (ses) clients ». Cela créerait en outre « un volume sans précédent de déchets électroniques et gênerait fortement les utilisateurs », poursuit le groupe dans cette déclaration publiée la semaine passée. Plusieurs sources de l'AFP au Parlement affirment qu'Apple a exercé un lobbying intense avant le vote de la résolution, adoptée par 582 voix pour, 40 contre et 37 abstentions. « Comme toujours, nous serons heureux de travailler avec l'UE et les États membres en fonction de leurs souhaits », a pour sa part déclaré à l'AFP un porte-parole du numéro deux du secteur en 2018, le Chinois Huawei. Le CCIA Europe, représentant du lobby de l'industrie numérique à Bruxelles, n'a pas souhaité faire de commentaires sur la résolution des élus européens, qui réclament aussi que soit interdite la vente obligatoire de chargeurs avec chaque appareil.
31-01-2020


Fuite de la génération Ampere Nvidia

Pour 2020, NVIDIA a annoncé le lancement d’une nouvelle génération de cartes graphiques hautes performances. L’architecture Turing gravée en 12 nm doit laisser place à l’architecture Ampere qui sera gravée en 7 nm dans les usines de Samsung et TSMC. NVIDIA rejoindra ainsi la finesse de gravure qu’AMD utilise déjà pour ses GPU Navi. En attendant leur lancement officiel, le site MyDrivers donne un aperçu des spécifications techniques de deux GPU de la famille Ampere. Le GA103 qui équipera les GeForce RTX 3080, et le GA104 de la GeForce RTX 3070. Certains analystes estiment que le prix de vente des cartes graphiques pourrait légèrement augmenter en 2020. Une étude menée par DRAMeXchange indique qu’on doit s’attendre à des difficultés d’approvisionnement de mémoire DDR6. Elle équipe de plus en plus de cartes, ainsi que les consoles de nouvelle génération Xbox Series X et PlayStation 5 prévu pour la fin de l’année. À moins que les capacités de production parviennent à s’adapter, la quantité de mémoire présente sur prochaines NVIDIA RTX série 3000 semble leur donner raison. La GeForce RTX 3070 disposera en effet de 8 ou 16 Go de DDR6 et la RTX 3080 sera la première carte à embarquer jusqu’à 20 Go. Le GA104 de la GeForce RTX 3070 sera doté de 3072 processeurs de flux, 48 SMs (multiprocesseurs de flux) et 8 à 16 Go de VRAM DDR6 avec un bus mémoire de 256 bits. Le GA103 de la GeForce RTX 3080 disposera de 3840 processeurs de flux, 60 SMs et 10 à 20 Go de VRAM DDR6 avec un bus mémoire de 320 bits. Pour en savoir plus, il faudra encore attendre quelques mois avec la présentation officielle des GPU Ampere. On s’attend à ce qu’ils soient dévoilés au cours du GTC (GPU Technology Conference) fin mars, et lancés à l’occasion du SIGGRAPH en août.
20-01-2020