Bienvenu sur la Particule.com

Toute l'actualités des geeks

Projet et fonctionnement du site la Particule.com

Les infos Bloc-Note du site la Particule.com

Nos différents partenaires

Suivre nos sponsors
Logo la particule.com
  




L'actualité
MULTIMEDIA


Une App Windows 10 pour Amazon Prime vidéo

  Liste des news    Liste des new du mois  
amazon video light on dark

03

Juillet

Tout comme son concurrent Netflix, le service de streaming vidéo Amazon Prime Video se dote d'une application de bureau pour Windows 10. Elle est maintenant en ligne dans le magasin Microsoft Store. Elle apporte notamment le téléchargement des épisodes. Cette application ne fonctionne que sur le système d'exploitation Windows 10 et inclut les ordinateurs de bureau, les ordinateurs portables et les tablettes. À l'instar de ce que propose l'application Amazon Prime Video sur iOS, les utilisateurs pourront également télécharger des vidéos pour les regarder sans connexion. Le téléchargement comporte trois niveaux de qualité vidéo, chacun utilisant progressivement plus d'espace de stockage. Attention toutefois, puisque la qualité semble limitée à de la simple HD (720). Ni Amazon ni Microsoft ne le mentionne explicitement. Ce problème, rapporté par The Verge, concerne même les séries qui sont répertoriées avec des résolutions plus élevées. Heureusement, il est toujours possible de regarder une série ou un film dans une meilleure qualité. Cependant, il faudra impérativement passer par le streaming. L'application est gratuite, et est à retrouver sur le Microsoft Store.



Lenovo dévoile officielement son casque VR

  Liste des news    Liste des new du mois  
Lenovo casque VR

02

Juin

Le constructeur chinois Lenovo a officiellement levé le voile sur son nouveau casque de réalité virtuelle dédié aux professionnels, le Mirage VR S3. Sortie prévue au troisième trimestre du cru 2020. L’existence du Mirage VR S3 n’était certes plus un secret, mais son introduction officielle de la part du constructeur Lenovo n’avConferenceait pas encore eu lieu. Il a donc fallu attendre la VR/AR Global Summit Online pour que la firme de l’empire du Milieu présente son nouveau casque de réalité virtuelle autonome développé en collaboration avec son compatriote Pico Interactive. Avant tout destiné à une cible professionnelle, le Mirage VR S3 s’appuie sur la plateforme ouverte AR/VR ThinkReality, qui permettra aux entreprises de créer, gérer et déployer leurs applications immersives partout dans le monde. Équipé du processeur Qualcomm Snapdragon 835, le dispositif s’équipe également d’un casque audio intégré et d’une batterie de 4 200 mAh lui conférant une autonomie de trois heures. Si sa définition de 1 920 x 2 160 pixels par œil devrait être l’un de ses principaux atouts, sa détection de mouvements 3DoF (Three Degrees of Freedom) devrait lui porter préjudice, tout particulièrement face à un Oculus Quest doté d’un tracking 6DoF. Ajoutez à ça un contrôleur et un champ de vision oscillant entre 100 et 100 degrés. e Mirage VR S3 comptera également sur le Lenovo Integrated Solutions Support (LISS) pour optimiser l’expérience utilisateur : ce programme propose toute une série de services, comme une assistance téléphonique par des techniciens et ingénieurs en cas d’anomalie quelconque rencontrée par les sociétés. Lancement du modèle au troisième trimestre 2020 en France, aux États-Unis, en Chine, en Espagne, au Royaume-Uni et au Japon, à moins de 450 $ dans le pays de l’Oncle Sam.



Un Fire Stick TV Xiaomi

  Liste des news    Liste des new du mois  
Mi TV Stick Xiaomi

29

Mai

Sur les traces d'Amazon et de ses FireTV, le Chinois Xiaomi a annoncé en Europe son Mi TV Stick, une clé HDMI qui pourrait arriver chez nous sous la barre des 50 € pour lancer facilement les plateformes de SVoD sur des téléviseurs ne disposant pas de solutions natives. Si les télévieurs actuels proposent de plus en plus souvent un accès natif aux plateformes de SVoD comme Amazon Prime Video, Netflix, Disney+ ou encore OCS, il fut une époque pas si lointaine où ce n'était pas le cas. Dans la lignée d'Amazon avec ses FireTV, Xiaomi veut remédier au problème avec son Mi TV Stick, qui fait office de boîtier multimédia adaptable sur n'importe quel téléviseur équipé d'un port HDMI. Comme l'indique Minimachines, Xiaomi garde encore le silence sur la partie technique de son Mi TV Stick. La clé sera vraisemblablement équipée d'un SoC Amlogic S905 Y2, capable de prendre en charge la lecture de vidéo en haute définition sous Netflix via HDCP (High-bandwidth Digital Content). Ce SoC serait ici épaulé de 2 Go de RAM tandis que le Mi TV Stick disposerait de 8 Go de stockage eMMC, suffisant pour les quelques applications multimédia recherchées avec ce type d'appareils. Le dispositif prendrait en charge la lecture de contenus UltraHD en HDR et supporterait aussi la diffusion d'audio en DTS sur cinq canaux (plus caisson de basse, notent nos confères), le tout à l'aide d'une connexion Wi-Fi 5. Ce que Xiaomi a confirmé, c'est la présence d'une télécommande (Bluetooth 4.2) qui permettra d'interagir avec l'interface du Mi TV Stick. Cette dernière profitera de touches d'accès rapide à Netflix et Amazon Prime Video, mais proposera aussi la commande vocale via Google Assistant grâce à un micro intégré. Simplement confirmée par Xiaomi lors d'une conférence tenue à distance pour le marché allemand (disponible sur YouTube), la clé ne dispose pas encore d'une date de sortie précise en Europe. On ignore également son prix, mais il devrait logiquement être inférieur à celui des Mi Box (boitier passerelle multimédia), proposées pour leur part autour de 50 €.



Amazon lance la VOD en France

  Liste des news    Liste des new du mois  
Le Store Prime

29

Avril

La plateforme de vidéo en ligne du e-commerçant américain Amazon prend de l’épaisseur en lançant son service d’achat et de location de films dans quatre nouveaux pays. Après les États-Unis, le Japon, l’Allemagne et le Royaume-Uni, Amazon a décidé d’insérer une extension à son service de streaming Prime Video dans quatre pays supplémentaires, à savoir la France, l’Espagne, l’Italie et l’Australie. Avec le « Store Prime Video », la plateforme va proposer aux utilisateurs un nouveau catalogue VoD (vidéo à la demande) dont les contenus seront accessibles à l’achat ou à la location comme sur l'iTunes par exemple. La plateforme a annoncé la nouvelle dans un communiqué tombé mardi 28 avril. « Les films des plus grands studios internationaux comme Disney, Warner Bros., NBCUniversal, Sony, Paramount, Lionsgate pourront être loués ou achetés sur le Store Prime Video comme les titres récents ‘’Jumanji : Next Level’’ et ‘’Joker’’, disponibles dès maintenant. » Désormais, une fois que vous naviguez sur le service vidéo d’Amazon, l’onglet « Store » apparaît fièrement en haut, entre les onglets « Accueil » et « Chaînes. » Le nouveau catalogue est composé de nombreux films répartis dans 13 sous-catégories : « Films populaires », « Dernières sorties », « Films pour la famille et les enfants », « Films d’action et d’aventure », « Comédies », « Drames », « Films de science-fiction », « Films romantiques », « Films en anglais », « Films d’horreur », « Films fantastiques », « Films d’animation » et « Documentaires. » Outre une pléiade de blockbusters et films américains, on retrouve des titres français parfois très récents comme « Le Prince oublié », « J’accuse », « Lion » ou « Joyeuse retraite », pour ne citer qu’eux. La plupart des films récents présents sur le Store Prime Video bénéficient de la double option location (louer entre 4,99 et 5,99 € ) ou achat ( Acheter entre 11,99 jusqu'à 16,99 € ), avec une possibilité, à chaque fois, de voir la bande-annonce du long-métrage et de l’ajouter à sa liste de favoris, le prix est différent selon sa définition HD ou SD. l’arrivée de cette offre secondaire vient compléter un service Prime Video de plus en plus complet, qui proposait déjà des services payants additionnels à ses abonnés, pour augmenter le panier moyen et attirer quelques clients supplémentaires.



Apple TV offre aussi du contenu

  Liste des news    Liste des new du mois  
AppleTVPlus offres

10

Avril

À l'instar de nombreuses plateformes de streaming et autres géants du divertissement, Apple a décidé d'offrir gracieusement l'accès à certains contenus hébergés sur Apple TV+. Evidemment, la liste est restreinte, mais rappelons que l'opération est totalement gratuite, alors pourquoi se priver ? Ainsi, en se connectant à Apple TV+, on peut accéder sans le moindre frais au film The Elephant Queen, mais également aux séries Little America, Servant, Dickinson et For All Mankind. Snoopy in Space, Helpsters et Ghostwriter sont également de la partie. Rappelons que d'autres groupes comme HBO ou encore AMC ont également décidé d'offrir (temporairement) certains contenus de leur catalogue. À noter par ailleurs que l'offre proposée par Apple n'impose aucunement de s'abonner à Apple TV+ (mais il faut tout de même disposer d'un Apple ID).



Bilan Disney +

  Liste des news    Liste des new du mois  
disneyplus

09

Avril

50 millions, c'est le nombre d'abonnés que posséderait Disney+, près de cinq mois seulement après son lancement initial. Le 3 février dernier, la firme américaine faisait état de 28,6 millions d'abonnés. Un nombre qui aura presque doublé en un peu plus de deux mois. Et pour cause, durant ce laps de temps, Disney+ s'est lancé dans plusieurs autres pays : l'Autriche, l'Allemagne, l'Irlande, l'Italie, l'Espagne, la Suisse, le Royaume-Uni, l'Inde, et, bien évidemment, la France. De plus, la période actuelle, dans laquelle une bonne partie de la planète est confinée à son domicile, pousse les internautes en quête de divertissement à se tourner vers les plateformes de streaming, à l'instar de Netflix et Disney+. Des performances qui dépassent même les prévisions de Disney et celles de Wall Street. Comme le précise Variety, Disney estimait comptabiliser entre 60 et 90 millions d'abonnés d'ici la fin de l'année fiscale 2024. Disney+ est un véritable carton et Disney s'en réjouit. De plus, son lancement global n'est pas encore terminé et dès cet été, la plateforme de streaming doit débarquer dans le reste de l'Europe, mais également au Japon et en Amérique Latine. Comme le précise le média américain, Disney avait déjà expliqué par le passé qu'il ne divulguerait aucun chiffre en dehors de ces rapports financiers annuels. Mais les excellents résultats de Disney+ et la fermeture des parcs de la firme et des salles de cinéma à travers le monde a, semble-t-il, poussé Disney à prendre la parole en public, probablement pour rassurer les investisseurs.



Disney + officiel pour demain

  Liste des news    Liste des new du mois  
page daccueil plateforme d 1

06

Avril

Disney+, c’est la toute nouvelle plateforme de streaming de référence pour les contenus signés Disney, Pixar, Marvel, Star Wars, National Geographic… et bien plus encore ! Proposée sans publicité, la plateforme Disney+ offre une grande variété de longs et de courts métrages exclusifs, de documentaires, de séries en prises de vues réelles et animées… sans oublier un accès sans précédent à l’incroyable catalogue issu des différentes marques de The Walt Disney Company représentant près d’un siècle de créativité ! Disney+ propose dès son lancement aux consommateurs de tous âges une offre de divertissement inégalée alliant découverte, émotion et sens du spectacle. Avec près de 29 millions d’abonnés payants dans les premiers pays où la plateforme est aujourd’hui proposée (Etats-Unis, Canada, Pays-Bas, Australie, Nouvelle-Zélande et Porto Rico), Disney+ arrive en France, à l’instar d’autres pays d’Europe occidentale, une destination pour découvrir et redécouvrir les plus grandes histoires ainsi que de nombreux Disney+ Originals. Disney+ propose l’intégralité de ses contenus en haute définition et sans publicité, avec la possibilité de disposer de 4 flux en simultané, de configurer jusqu’à 7 profils différents, de télécharger en illimité sur 10 appareils et de bénéficier de recommandations personnalisées. La firme précise que la 4K ne sera en revanche pas disponible en période de confinement. En outre, les parents ont la possibilité de définir des profils « Enfants » avec une interface conviviale et facile d’utilisation pour accéder à tous les programmes adaptés à leur âge. Disney+ arrive le 7 avril en France, alors qu'il était prévu avant la pandémie le 25 Mars. Le prix de l’abonnement est fixé à 6,99 € / mois ou 69, 99 € / an, avec l'abonnement annuel vous gagnez donc 2 mois gratuit, une petite affaire si vous avez un famille nombreuses en bas âges . Dé lors si vous souhaitez regarder Disney+ il vous faut passer comme Netflix par exemple ou encore Prime vidéo (d'Amazon) par des applications disponibles plus ou moins sur différents appareils, comme une tablette ou smartphone sous Android et iOS, Avec une console de jeux vidéo Xbox One et Playstation 4 par exemple, directement sur une Télévision compatible qui ne sont pas nombreuse comme la marque LG ou même un ChromeCast, un Fire TV d'Amazon, un boitier Apple TV, mais la façon la plus simple reste l'utilisation d'un ordinateur avec navigateur compatible (PC, MAC), dans tous les cas sauf sur ordi il vous faudra télécharger l'application dédiée.



Disney+ est repoussé au 7 Avril

  Liste des news    Liste des new du mois  
Disney Plus reporter site a la demande de lEtat

21

Mars

La nouvelle vient de tomber, le service Disney+ vient de voir son lancement reporté au 7 avril 2020 à la place du 24 mars 2020. Alors que le premier week-end de confinement venait de commencer, la nouvelle vient de tomber, pour notre plus grand désarroi. Disney+ vient d’annoncer reporter son lancement au 7 avril 2020. Initialement prévu pour ce mardi 24 mars 2020, le service de vidéos de Disney, déjà disponible aux Etats-Unis depuis quelques mois vient d’être décalé de deux semaines. D’après le compte Twitter de Disney, cela fait suite à une demande du Gouvernement Français. En effet, depuis quelques jours, il est demandé aux différents fournisseurs de contenus de baisser quelque peu la qualité de leur flux vidéo afin de désengorger les réseaux. Si Disney avait pourtant confirmé en fin de semaine le maintien de la date du 24 mars pour un lancement en France, il vient d’être décider finalement en ce samedi 21 mars 2020 un report du lancement sur le territoire français. La nouvelle date est donc fixée maintenant au 7 avril 2020 et on croise les doigts pour que cela ne soit pas encore décalé. "Encore un peu de patience pour nos fans français, notre service de streaming Disney+ arrive bientôt"… mais à la demande du @GouvernementFR, nous avons convenu de reporter le lancement jusqu'au mardi 7 avril 2020. #DisneyPlus. Voilà, donc si vous cherchiez à commencer The Mandalorian dès ce mardi, il va falloir attendre encore un peu avant d’assouvir votre manque de Star Wars. D’un autre côté avec Netflix, OCS, Amazon Prime ou encore Canal+, on a de quoi faire pour s’occuper sur les trois prochaines semaines.



Popcorn Time revient !

  Liste des news    Liste des new du mois  
Popcorn

20

Mars

Le Netflix pirate revient sur le devant de la scène en cette période de confinement. Si le site n’avait pas disparu, il dévoile désormais sa version 4.0 sur macOS, Windows, Linux et Android TV. Le site de streaming illégal Popcorn Time revient pour de nouvelles aventures. Alors que, dans le monde, les internautes sont confinés à leurs domiciles, le client BitTorrent s’offre une nouvelle jeunesse. Sa facilité d’utilisation et son interface proche de ce que propose Netflix a fait de Popcorn Time une référence en la matière, mais il était resté plutôt discret depuis quelques mois. Désormais, il dévoile sa version 4.0, qui reste illégale. Il semblerait que cette fois-ci l’application mette en avant le VPN comme protection contre Hadopi… Des publicités sont d’ailleurs présentes un peu partout sur l’interface, qui souffre de quelques lenteurs dans sa version pour Mac. Il s’agit en effet d’une version bêta de l’application et qui n’est pas disponible sur Android. Nous insistons sur le fait qu’il ne s’agit pas d’une alternative légale à Netflix ou OCS. Ce retour intervient alors que la lutte contre le piratage s’intensifie en France. Si Hadopi n’a pas eu les résultats escomptés, la nouvelle loi sur l’audiovisuel entend améliorer l’efficacité du système. Depuis sa création en 2003, Hadopi a transmis moins de 3 000 dossiers au parquet et n’a pas réussi à endiguer le phénomène. La nouvelle loi continuera à utiliser la réponse graduée pour éduquer les internautes et ne visera pas à “généraliser les sanctions” explique Franck Riester, ministre de la Culture.



Canal + passe en clair pendant la pandémie

  Liste des news    Liste des new du mois  
CanalPlus.jpeg

17

Mars

Canal+ offerte à tous les Français. C’est le P.-D.G. de la chaîne cryptée, Maxime Saada, qui l’a annoncé ce 16 mars sur Twitter. Concrètement, elle sera accessible depuis toutes les box de tous les opérateurs de l’Hexagone. Le logo de Canal+ habillé de bleu, blanc et rouge suggère que c’est une manière pour la société de permettre aux Français de s’occuper durant le confinement dû à l’épidémie de Covid-19. Les abonnés aux offres de Canal+ ne sont pas en reste non plus puisqu’ils peuvent quant à eux accéder à la quasi-intégralité du contenu proposé par le groupe. Seuls Netflix et beIN Sport ne sont pas intégrés. Le premier gère en effet lui-même ses abonnements, tandis que les chaînes sportives ne sont plus vraiment pertinentes à l’heure où presque toutes les compétitions sont annulées à travers le monde.



Disney + sur Amazon

  Liste des news    Liste des new du mois  
Disney sur Fire Stick TV et tablettes Amazon

05

Mars

Disney+ sera disponible le 24 mars en France, et sur les appareils Amazon Fire TV Stick et Fire TV Stick 4K, ainsi que les tablettes Fire compatible. Sur les Fire TV Stick et Fire TV Stick 4K, trouver l’application et le contenu Disney+ pourra se faire avec Alexa : les abonnés pourront utiliser leur télécommande vocale ou leur appareil Echo associé. Le contenu Disney+ sera inclus dans la fonction de recherche universelle de Fire TV, ce qui facilitera la recherche et la découverte de contenus par commande vocale. Les détenteurs de tablettes Fire pourront quand à eux télécharger des films, des séries ou des courts-métrages en mode offline. Vous pourrez aussi mettre en pause un programme sur votre Fire TV Stick et poursuivre la lecture sur votre tablette Fire, en déplacement, où que vous soyez. Les détenteurs de Fire TV Stick, Fire TV Stick 4K et de tablettes Fire compatibles pourront s’inscrire pour un essai gratuit de sept jours directement sur leur appareil Amazon à partir du 24 mars, après quoi, ils seront facturés 6,99€ par mois ou 69,99€ pour un abonnement annuel. Si vous vous êtes déjà inscrit à Disney+ sur un autre appareil, il lui suffira de vous connecter à votre compte.



Netflix arrête la période d'essai gratuite

  Liste des news    Liste des new du mois  
Netflix

17

Fevrier

La période d’essai du service vidéo n’est plus proposée en France. À la place, la société offre durant une durée limitée certains films de son choix. « Les essais gratuits ne sont actuellement pas proposés dans votre pays. » C’est par cette phrase laconique publiée sur son site que Netflix a confirmé la fin du mois d’essai gratuit proposé depuis son lancement en France en 2014. Le service américain de SVOD mise désormais plutôt sur l’offre gratuite de certains contenus de son catalogue. C’est par exemple le cas de la comédie romantique A tous les garçons que j’ai aimés. C’est une stratégie déjà testée par Netflix dans d’autres pays du monde, comme au Royaume-Uni, en Inde ou au Mexique. En France, le film Klaus avait déjà été offert pendant 48 heures en novembre 2019. Cela permet donc à Netflix de choisir quels contenus mettre en avant, plutôt que de laisser les clients choisir ceux qu’ils veulent visionner pendant un mois. Cette nouvelle politique prouve peut-être que Netflix commence à sortir ses armes contre la concurrence féroce qui va arrive cette année entre Prime vidéo qui ne cesse de lui prendre des parts, Disney +, OCS, Apple TV, FilmoTV, CanalSat (canal Play) qui ce bas comme il peut et aussi l'arrivée prochaine de SALTO...



Disney + annoncé en France

  Liste des news    Liste des new du mois  
Disney plus en France

21

Janvier

Le service de vidéo à la demande sera disponible quelques jours avant la date initialement prévue et proposera à la fois un abonnement mensuel ou annuel. Disney+ en approche. Le service de SVOD du géant du divertissement avance même sa date de lancement dans l’Hexagone de quelques jours. C’est finalement le 24 mars prochain qu’il sera ouvert en France, au lieu du 31 mars comme initialement annoncé. L’abonnement sera facturé 6,99 € par mois ou 69,99 € par an (2 mois gratuits). C’est sur son site dédié que Disney+ a communiqué tous ces détails ce 21 janvier. Le service met en avant certains des programmes qui y seront disponibles, comme évidemment The Mandalorian la première série Star Wars, Le Monde selon Jeff Goldblum (sur National Geographic) et même les Simpson. Disney+ sera disponible en OTT via ses applications pour smartphone, tablette et téléviseur, et sera également distribué par Canal+ sur les box des opérateurs. La concurrence s’annonce rude avec Netflix qui a annoncé récemment avoir séduit plus de 6,7 millions d’abonnés en France.



Des lunettes VR au look Rétro

  Liste des news    Liste des new du mois  
Lunette VR Panasonic

10

Janvier

Après une certaine hype observée au milieu des années 2010, la réalité virtuelle a quelque peu perdu de sa superbe depuis. Même si des acteurs comme Oculus et HTC dynamisent toujours autant le marché, l'un pour le grand public, l'autre pour les professionnels, accompagnés de Microsoft et de ses nombreux partenaires ayant jeté leur dévolu sur Windows Mixed Reality. Le positionnement de Panasonic sur les technologies immersives apparaît donc comme une petite surprise. Le groupe japonais a en effet levé le voile sur une paire de lunettes VR dans le cadre du Consumer Electronics Show (CES) 2020. Le produit, dénué de nom, a été conçu en partenariat avec Kopin Corporation, une entreprise américaine spécialisée dans les dispositifs d'affichage pour l'électronique mobile. Visuellement, le modèle interpelle forcément. Mais son design se démarque des autres dispositifs du marché principalement composé de casques, et non de lunettes. En théorie, ces dernières apportent un confort supplémentaire à l'utilisateur. Quant à la qualité d'une expérience immersive, The Verge a été impressionnée par les écrans OLED, la compatibilité HDR et l'absence de screen door effect (aucune ligne de séparation entre les pixels). En revanche, le champ de vision (field of view) semble réduit. Le fait est que les usages présentés par la firme du Pays du Soleil-Levant se tourneraient vers deux domaines principaux : la consommation d'événements sportifs et de contenus engageants liés au voyage. Le développement de la 5G apportera également de nouvelles perspectives au fil des prochaines années, lit-on dans un communiqué de presse. Aujourd'hui, la société ne mentionne aucune date de sortie, ni de grille tarifaire.



Pimax dévoile ses nouveaux casques VR

  Liste des news    Liste des new du mois  
Pimax Casque VR Artisan

09

Janvier

Jusqu’à présent, Pimax était surtout connu pour ses casques VR haut de gamme, avec notamment le Pimax 8K, un modèle avec deux écrans 4K CLPL. L’entreprise ajoute à son catalogue un casque entrée de gamme, le Pimax Artisan VR, vendu 449 $. L’Artisan VR utilise deux écrans LCD de 1700 x 1440 pixels, avec des taux de rafraîchissement de 72, 90 ou 120 Hz. Il offre un champ de vision diagonal de 170 degrés et 6 degrés de liberté. Dans cette gamme de prix, on trouve l’Oculus Quest. Un casque armé de dalles OLED de 1440 x 1600 pixels et surtout, autonome. L’Artisan supporte le Steam VR 2.0 et 1.0. Il requiert une machine avec au moins une GTX 1050 Ti ou « l’équivalent AMD » (une RX 560 approximativement). Pimax a également augmenté les taux de rafraîchissement de toute sa gamme de casques VR. La recette miracle s’appelle Brainwarp 2.0, présentée comme un ensemble « de technologies appliquées aux casques VR pour réduire les exigences matérielles, réduire la latence et augmenter le taux de rafraîchissement pour une expérience VR beaucoup plus fluide ».



Accessoire pour lunette connecté BOSH Video

  Liste des news    Liste des new du mois  
bosch smart glasses solution

06

Janvier

Légèreté, discrétion, autonomie, puissance : il manque souvent une (ou plusieurs) de ses qualités aux lunettes connectées actuelles. Bosch veut marquer le coup avec Light Drive qui n’est pas une paire de lunettes à proprement parler, mais une solution « clé en main » destinée aux constructeurs tiers. Le Light Drive est un composant autonome de moins de dix grammes qui intègre tous l' indispensables pour équiper des lunettes connectées : éléments optiques, capteurs, processeur, accéléromètre et batterie. Bosch promet une autonomie d’une journée. L’appareil nécessite une profondeur de champ 30% inférieure à d’autres technologies de projection sur le verre : le système de Bosch me comprend ni écran externe ni caméra. En plus des informations qui s’afficheront devant les yeux des utilisateurs, le Light Drive prend en charge les appels mains libres, les notifications, les alertes, les rappels de calendrier et les messageries instantanées. Les fabricants n’auront finalement qu’à intégrer le Light Drive dans la branche de leurs lunettes. Le tout fonctionne y compris avec des verres correcteurs. Bosch présentera cette technologie durant le CES, qui ouvrira ce mardi. Il faudra cependant attendre l’année prochaine pour que le Light Drive soit disponible en quantité pour les fabricants qui voudront l’intégrer dans leurs produits. D’ici là, d’autres solutions pourraient émerger, mais Bosch tient dans ses mains ce qui pourrait bien permettre au marché de bourgeonner.



Une gamme de Téléviseur Samsung Micro LED

  Liste des news    Liste des new du mois  
Samsung Gamme Micro LED 2020

06

Janvier

Si Samsung n’a pas voulu adopter l’OLED, la marque entend en revanche être en pointe sur le Micro LED. Le constructeur coréen a dévoilé au CES de Las Vegas ce 5 janvier toute une gamme de téléviseurs utilisant cette technologie. On connaissait déjà le modèle The Wall présenté depuis le CES de 2018, qui atteint désormais 292 pouces (soit plus de 7 mètres de diagonale en 8K) ou 150 pouces pour la version plus petite. Désormais, la technologie est également accessible en 4K sur des modèles de 75, 88, 93 et 110 pouces. Ces quatre modèles-là ne sont pas modulaires, ils sont constitués d’un seul et unique panneau. Leur taille sera donc fixe. Par rapport à l’OLED, le Micro LED promet une luminosité plus importante, jusqu’à 5 000 nits. Les prix de ces téléviseurs n’ont pas encore été dévoilés, mais risquent forcément d’être élevés avec cette technologie nouvelle. À titre indicatif, l’exceptionnel modèle de 292 pouces coûte environ 1,3 million d'euros.



Une App Windows 10 pour Amazon Prime vidéo

  Liste des news    Liste des new du mois  
amazon video light on dark

03

Juillet

Tout comme son concurrent Netflix, le service de streaming vidéo Amazon Prime Video se dote d'une application de bureau pour Windows 10. Elle est maintenant en ligne dans le magasin Microsoft Store. Elle apporte notamment le téléchargement des épisodes. Cette application ne fonctionne que sur le système d'exploitation Windows 10 et inclut les ordinateurs de bureau, les ordinateurs portables et les tablettes. À l'instar de ce que propose l'application Amazon Prime Video sur iOS, les utilisateurs pourront également télécharger des vidéos pour les regarder sans connexion. Le téléchargement comporte trois niveaux de qualité vidéo, chacun utilisant progressivement plus d'espace de stockage. Attention toutefois, puisque la qualité semble limitée à de la simple HD (720). Ni Amazon ni Microsoft ne le mentionne explicitement. Ce problème, rapporté par The Verge, concerne même les séries qui sont répertoriées avec des résolutions plus élevées. Heureusement, il est toujours possible de regarder une série ou un film dans une meilleure qualité. Cependant, il faudra impérativement passer par le streaming. L'application est gratuite, et est à retrouver sur le Microsoft Store.



Lenovo dévoile officielement son casque VR

  Liste des news    Liste des new du mois  
Lenovo casque VR

02

Juin

Le constructeur chinois Lenovo a officiellement levé le voile sur son nouveau casque de réalité virtuelle dédié aux professionnels, le Mirage VR S3. Sortie prévue au troisième trimestre du cru 2020. L’existence du Mirage VR S3 n’était certes plus un secret, mais son introduction officielle de la part du constructeur Lenovo n’avConferenceait pas encore eu lieu. Il a donc fallu attendre la VR/AR Global Summit Online pour que la firme de l’empire du Milieu présente son nouveau casque de réalité virtuelle autonome développé en collaboration avec son compatriote Pico Interactive. Avant tout destiné à une cible professionnelle, le Mirage VR S3 s’appuie sur la plateforme ouverte AR/VR ThinkReality, qui permettra aux entreprises de créer, gérer et déployer leurs applications immersives partout dans le monde. Équipé du processeur Qualcomm Snapdragon 835, le dispositif s’équipe également d’un casque audio intégré et d’une batterie de 4 200 mAh lui conférant une autonomie de trois heures. Si sa définition de 1 920 x 2 160 pixels par œil devrait être l’un de ses principaux atouts, sa détection de mouvements 3DoF (Three Degrees of Freedom) devrait lui porter préjudice, tout particulièrement face à un Oculus Quest doté d’un tracking 6DoF. Ajoutez à ça un contrôleur et un champ de vision oscillant entre 100 et 100 degrés. e Mirage VR S3 comptera également sur le Lenovo Integrated Solutions Support (LISS) pour optimiser l’expérience utilisateur : ce programme propose toute une série de services, comme une assistance téléphonique par des techniciens et ingénieurs en cas d’anomalie quelconque rencontrée par les sociétés. Lancement du modèle au troisième trimestre 2020 en France, aux États-Unis, en Chine, en Espagne, au Royaume-Uni et au Japon, à moins de 450 $ dans le pays de l’Oncle Sam.



Un Fire Stick TV Xiaomi

  Liste des news    Liste des new du mois  
Mi TV Stick Xiaomi

29

Mai

Sur les traces d'Amazon et de ses FireTV, le Chinois Xiaomi a annoncé en Europe son Mi TV Stick, une clé HDMI qui pourrait arriver chez nous sous la barre des 50 € pour lancer facilement les plateformes de SVoD sur des téléviseurs ne disposant pas de solutions natives. Si les télévieurs actuels proposent de plus en plus souvent un accès natif aux plateformes de SVoD comme Amazon Prime Video, Netflix, Disney+ ou encore OCS, il fut une époque pas si lointaine où ce n'était pas le cas. Dans la lignée d'Amazon avec ses FireTV, Xiaomi veut remédier au problème avec son Mi TV Stick, qui fait office de boîtier multimédia adaptable sur n'importe quel téléviseur équipé d'un port HDMI. Comme l'indique Minimachines, Xiaomi garde encore le silence sur la partie technique de son Mi TV Stick. La clé sera vraisemblablement équipée d'un SoC Amlogic S905 Y2, capable de prendre en charge la lecture de vidéo en haute définition sous Netflix via HDCP (High-bandwidth Digital Content). Ce SoC serait ici épaulé de 2 Go de RAM tandis que le Mi TV Stick disposerait de 8 Go de stockage eMMC, suffisant pour les quelques applications multimédia recherchées avec ce type d'appareils. Le dispositif prendrait en charge la lecture de contenus UltraHD en HDR et supporterait aussi la diffusion d'audio en DTS sur cinq canaux (plus caisson de basse, notent nos confères), le tout à l'aide d'une connexion Wi-Fi 5. Ce que Xiaomi a confirmé, c'est la présence d'une télécommande (Bluetooth 4.2) qui permettra d'interagir avec l'interface du Mi TV Stick. Cette dernière profitera de touches d'accès rapide à Netflix et Amazon Prime Video, mais proposera aussi la commande vocale via Google Assistant grâce à un micro intégré. Simplement confirmée par Xiaomi lors d'une conférence tenue à distance pour le marché allemand (disponible sur YouTube), la clé ne dispose pas encore d'une date de sortie précise en Europe. On ignore également son prix, mais il devrait logiquement être inférieur à celui des Mi Box (boitier passerelle multimédia), proposées pour leur part autour de 50 €.



Amazon lance la VOD en France

  Liste des news    Liste des new du mois  
Le Store Prime

29

Avril

La plateforme de vidéo en ligne du e-commerçant américain Amazon prend de l’épaisseur en lançant son service d’achat et de location de films dans quatre nouveaux pays. Après les États-Unis, le Japon, l’Allemagne et le Royaume-Uni, Amazon a décidé d’insérer une extension à son service de streaming Prime Video dans quatre pays supplémentaires, à savoir la France, l’Espagne, l’Italie et l’Australie. Avec le « Store Prime Video », la plateforme va proposer aux utilisateurs un nouveau catalogue VoD (vidéo à la demande) dont les contenus seront accessibles à l’achat ou à la location comme sur l'iTunes par exemple. La plateforme a annoncé la nouvelle dans un communiqué tombé mardi 28 avril. « Les films des plus grands studios internationaux comme Disney, Warner Bros., NBCUniversal, Sony, Paramount, Lionsgate pourront être loués ou achetés sur le Store Prime Video comme les titres récents ‘’Jumanji : Next Level’’ et ‘’Joker’’, disponibles dès maintenant. » Désormais, une fois que vous naviguez sur le service vidéo d’Amazon, l’onglet « Store » apparaît fièrement en haut, entre les onglets « Accueil » et « Chaînes. » Le nouveau catalogue est composé de nombreux films répartis dans 13 sous-catégories : « Films populaires », « Dernières sorties », « Films pour la famille et les enfants », « Films d’action et d’aventure », « Comédies », « Drames », « Films de science-fiction », « Films romantiques », « Films en anglais », « Films d’horreur », « Films fantastiques », « Films d’animation » et « Documentaires. » Outre une pléiade de blockbusters et films américains, on retrouve des titres français parfois très récents comme « Le Prince oublié », « J’accuse », « Lion » ou « Joyeuse retraite », pour ne citer qu’eux. La plupart des films récents présents sur le Store Prime Video bénéficient de la double option location (louer entre 4,99 et 5,99 € ) ou achat ( Acheter entre 11,99 jusqu'à 16,99 € ), avec une possibilité, à chaque fois, de voir la bande-annonce du long-métrage et de l’ajouter à sa liste de favoris, le prix est différent selon sa définition HD ou SD. l’arrivée de cette offre secondaire vient compléter un service Prime Video de plus en plus complet, qui proposait déjà des services payants additionnels à ses abonnés, pour augmenter le panier moyen et attirer quelques clients supplémentaires.



Apple TV offre aussi du contenu

  Liste des news    Liste des new du mois  
AppleTVPlus offres

10

Avril

À l'instar de nombreuses plateformes de streaming et autres géants du divertissement, Apple a décidé d'offrir gracieusement l'accès à certains contenus hébergés sur Apple TV+. Evidemment, la liste est restreinte, mais rappelons que l'opération est totalement gratuite, alors pourquoi se priver ? Ainsi, en se connectant à Apple TV+, on peut accéder sans le moindre frais au film The Elephant Queen, mais également aux séries Little America, Servant, Dickinson et For All Mankind. Snoopy in Space, Helpsters et Ghostwriter sont également de la partie. Rappelons que d'autres groupes comme HBO ou encore AMC ont également décidé d'offrir (temporairement) certains contenus de leur catalogue. À noter par ailleurs que l'offre proposée par Apple n'impose aucunement de s'abonner à Apple TV+ (mais il faut tout de même disposer d'un Apple ID).



Bilan Disney +

  Liste des news    Liste des new du mois  
disneyplus

09

Avril

50 millions, c'est le nombre d'abonnés que posséderait Disney+, près de cinq mois seulement après son lancement initial. Le 3 février dernier, la firme américaine faisait état de 28,6 millions d'abonnés. Un nombre qui aura presque doublé en un peu plus de deux mois. Et pour cause, durant ce laps de temps, Disney+ s'est lancé dans plusieurs autres pays : l'Autriche, l'Allemagne, l'Irlande, l'Italie, l'Espagne, la Suisse, le Royaume-Uni, l'Inde, et, bien évidemment, la France. De plus, la période actuelle, dans laquelle une bonne partie de la planète est confinée à son domicile, pousse les internautes en quête de divertissement à se tourner vers les plateformes de streaming, à l'instar de Netflix et Disney+. Des performances qui dépassent même les prévisions de Disney et celles de Wall Street. Comme le précise Variety, Disney estimait comptabiliser entre 60 et 90 millions d'abonnés d'ici la fin de l'année fiscale 2024. Disney+ est un véritable carton et Disney s'en réjouit. De plus, son lancement global n'est pas encore terminé et dès cet été, la plateforme de streaming doit débarquer dans le reste de l'Europe, mais également au Japon et en Amérique Latine. Comme le précise le média américain, Disney avait déjà expliqué par le passé qu'il ne divulguerait aucun chiffre en dehors de ces rapports financiers annuels. Mais les excellents résultats de Disney+ et la fermeture des parcs de la firme et des salles de cinéma à travers le monde a, semble-t-il, poussé Disney à prendre la parole en public, probablement pour rassurer les investisseurs.



Disney + officiel pour demain

  Liste des news    Liste des new du mois  
page daccueil plateforme d 1

06

Avril

Disney+, c’est la toute nouvelle plateforme de streaming de référence pour les contenus signés Disney, Pixar, Marvel, Star Wars, National Geographic… et bien plus encore ! Proposée sans publicité, la plateforme Disney+ offre une grande variété de longs et de courts métrages exclusifs, de documentaires, de séries en prises de vues réelles et animées… sans oublier un accès sans précédent à l’incroyable catalogue issu des différentes marques de The Walt Disney Company représentant près d’un siècle de créativité ! Disney+ propose dès son lancement aux consommateurs de tous âges une offre de divertissement inégalée alliant découverte, émotion et sens du spectacle. Avec près de 29 millions d’abonnés payants dans les premiers pays où la plateforme est aujourd’hui proposée (Etats-Unis, Canada, Pays-Bas, Australie, Nouvelle-Zélande et Porto Rico), Disney+ arrive en France, à l’instar d’autres pays d’Europe occidentale, une destination pour découvrir et redécouvrir les plus grandes histoires ainsi que de nombreux Disney+ Originals. Disney+ propose l’intégralité de ses contenus en haute définition et sans publicité, avec la possibilité de disposer de 4 flux en simultané, de configurer jusqu’à 7 profils différents, de télécharger en illimité sur 10 appareils et de bénéficier de recommandations personnalisées. La firme précise que la 4K ne sera en revanche pas disponible en période de confinement. En outre, les parents ont la possibilité de définir des profils « Enfants » avec une interface conviviale et facile d’utilisation pour accéder à tous les programmes adaptés à leur âge. Disney+ arrive le 7 avril en France, alors qu'il était prévu avant la pandémie le 25 Mars. Le prix de l’abonnement est fixé à 6,99 € / mois ou 69, 99 € / an, avec l'abonnement annuel vous gagnez donc 2 mois gratuit, une petite affaire si vous avez un famille nombreuses en bas âges . Dé lors si vous souhaitez regarder Disney+ il vous faut passer comme Netflix par exemple ou encore Prime vidéo (d'Amazon) par des applications disponibles plus ou moins sur différents appareils, comme une tablette ou smartphone sous Android et iOS, Avec une console de jeux vidéo Xbox One et Playstation 4 par exemple, directement sur une Télévision compatible qui ne sont pas nombreuse comme la marque LG ou même un ChromeCast, un Fire TV d'Amazon, un boitier Apple TV, mais la façon la plus simple reste l'utilisation d'un ordinateur avec navigateur compatible (PC, MAC), dans tous les cas sauf sur ordi il vous faudra télécharger l'application dédiée.



Disney+ est repoussé au 7 Avril

  Liste des news    Liste des new du mois  
Disney Plus reporter site a la demande de lEtat

21

Mars

La nouvelle vient de tomber, le service Disney+ vient de voir son lancement reporté au 7 avril 2020 à la place du 24 mars 2020. Alors que le premier week-end de confinement venait de commencer, la nouvelle vient de tomber, pour notre plus grand désarroi. Disney+ vient d’annoncer reporter son lancement au 7 avril 2020. Initialement prévu pour ce mardi 24 mars 2020, le service de vidéos de Disney, déjà disponible aux Etats-Unis depuis quelques mois vient d’être décalé de deux semaines. D’après le compte Twitter de Disney, cela fait suite à une demande du Gouvernement Français. En effet, depuis quelques jours, il est demandé aux différents fournisseurs de contenus de baisser quelque peu la qualité de leur flux vidéo afin de désengorger les réseaux. Si Disney avait pourtant confirmé en fin de semaine le maintien de la date du 24 mars pour un lancement en France, il vient d’être décider finalement en ce samedi 21 mars 2020 un report du lancement sur le territoire français. La nouvelle date est donc fixée maintenant au 7 avril 2020 et on croise les doigts pour que cela ne soit pas encore décalé. "Encore un peu de patience pour nos fans français, notre service de streaming Disney+ arrive bientôt"… mais à la demande du @GouvernementFR, nous avons convenu de reporter le lancement jusqu'au mardi 7 avril 2020. #DisneyPlus. Voilà, donc si vous cherchiez à commencer The Mandalorian dès ce mardi, il va falloir attendre encore un peu avant d’assouvir votre manque de Star Wars. D’un autre côté avec Netflix, OCS, Amazon Prime ou encore Canal+, on a de quoi faire pour s’occuper sur les trois prochaines semaines.



Popcorn Time revient !

  Liste des news    Liste des new du mois  
Popcorn

20

Mars

Le Netflix pirate revient sur le devant de la scène en cette période de confinement. Si le site n’avait pas disparu, il dévoile désormais sa version 4.0 sur macOS, Windows, Linux et Android TV. Le site de streaming illégal Popcorn Time revient pour de nouvelles aventures. Alors que, dans le monde, les internautes sont confinés à leurs domiciles, le client BitTorrent s’offre une nouvelle jeunesse. Sa facilité d’utilisation et son interface proche de ce que propose Netflix a fait de Popcorn Time une référence en la matière, mais il était resté plutôt discret depuis quelques mois. Désormais, il dévoile sa version 4.0, qui reste illégale. Il semblerait que cette fois-ci l’application mette en avant le VPN comme protection contre Hadopi… Des publicités sont d’ailleurs présentes un peu partout sur l’interface, qui souffre de quelques lenteurs dans sa version pour Mac. Il s’agit en effet d’une version bêta de l’application et qui n’est pas disponible sur Android. Nous insistons sur le fait qu’il ne s’agit pas d’une alternative légale à Netflix ou OCS. Ce retour intervient alors que la lutte contre le piratage s’intensifie en France. Si Hadopi n’a pas eu les résultats escomptés, la nouvelle loi sur l’audiovisuel entend améliorer l’efficacité du système. Depuis sa création en 2003, Hadopi a transmis moins de 3 000 dossiers au parquet et n’a pas réussi à endiguer le phénomène. La nouvelle loi continuera à utiliser la réponse graduée pour éduquer les internautes et ne visera pas à “généraliser les sanctions” explique Franck Riester, ministre de la Culture.



Canal + passe en clair pendant la pandémie

  Liste des news    Liste des new du mois  
CanalPlus.jpeg

17

Mars

Canal+ offerte à tous les Français. C’est le P.-D.G. de la chaîne cryptée, Maxime Saada, qui l’a annoncé ce 16 mars sur Twitter. Concrètement, elle sera accessible depuis toutes les box de tous les opérateurs de l’Hexagone. Le logo de Canal+ habillé de bleu, blanc et rouge suggère que c’est une manière pour la société de permettre aux Français de s’occuper durant le confinement dû à l’épidémie de Covid-19. Les abonnés aux offres de Canal+ ne sont pas en reste non plus puisqu’ils peuvent quant à eux accéder à la quasi-intégralité du contenu proposé par le groupe. Seuls Netflix et beIN Sport ne sont pas intégrés. Le premier gère en effet lui-même ses abonnements, tandis que les chaînes sportives ne sont plus vraiment pertinentes à l’heure où presque toutes les compétitions sont annulées à travers le monde.



Disney + sur Amazon

  Liste des news    Liste des new du mois  
Disney sur Fire Stick TV et tablettes Amazon

05

Mars

Disney+ sera disponible le 24 mars en France, et sur les appareils Amazon Fire TV Stick et Fire TV Stick 4K, ainsi que les tablettes Fire compatible. Sur les Fire TV Stick et Fire TV Stick 4K, trouver l’application et le contenu Disney+ pourra se faire avec Alexa : les abonnés pourront utiliser leur télécommande vocale ou leur appareil Echo associé. Le contenu Disney+ sera inclus dans la fonction de recherche universelle de Fire TV, ce qui facilitera la recherche et la découverte de contenus par commande vocale. Les détenteurs de tablettes Fire pourront quand à eux télécharger des films, des séries ou des courts-métrages en mode offline. Vous pourrez aussi mettre en pause un programme sur votre Fire TV Stick et poursuivre la lecture sur votre tablette Fire, en déplacement, où que vous soyez. Les détenteurs de Fire TV Stick, Fire TV Stick 4K et de tablettes Fire compatibles pourront s’inscrire pour un essai gratuit de sept jours directement sur leur appareil Amazon à partir du 24 mars, après quoi, ils seront facturés 6,99€ par mois ou 69,99€ pour un abonnement annuel. Si vous vous êtes déjà inscrit à Disney+ sur un autre appareil, il lui suffira de vous connecter à votre compte.



Netflix arrête la période d'essai gratuite

  Liste des news    Liste des new du mois  
Netflix

17

Fevrier

La période d’essai du service vidéo n’est plus proposée en France. À la place, la société offre durant une durée limitée certains films de son choix. « Les essais gratuits ne sont actuellement pas proposés dans votre pays. » C’est par cette phrase laconique publiée sur son site que Netflix a confirmé la fin du mois d’essai gratuit proposé depuis son lancement en France en 2014. Le service américain de SVOD mise désormais plutôt sur l’offre gratuite de certains contenus de son catalogue. C’est par exemple le cas de la comédie romantique A tous les garçons que j’ai aimés. C’est une stratégie déjà testée par Netflix dans d’autres pays du monde, comme au Royaume-Uni, en Inde ou au Mexique. En France, le film Klaus avait déjà été offert pendant 48 heures en novembre 2019. Cela permet donc à Netflix de choisir quels contenus mettre en avant, plutôt que de laisser les clients choisir ceux qu’ils veulent visionner pendant un mois. Cette nouvelle politique prouve peut-être que Netflix commence à sortir ses armes contre la concurrence féroce qui va arrive cette année entre Prime vidéo qui ne cesse de lui prendre des parts, Disney +, OCS, Apple TV, FilmoTV, CanalSat (canal Play) qui ce bas comme il peut et aussi l'arrivée prochaine de SALTO...



Disney + annoncé en France

  Liste des news    Liste des new du mois  
Disney plus en France

21

Janvier

Le service de vidéo à la demande sera disponible quelques jours avant la date initialement prévue et proposera à la fois un abonnement mensuel ou annuel. Disney+ en approche. Le service de SVOD du géant du divertissement avance même sa date de lancement dans l’Hexagone de quelques jours. C’est finalement le 24 mars prochain qu’il sera ouvert en France, au lieu du 31 mars comme initialement annoncé. L’abonnement sera facturé 6,99 € par mois ou 69,99 € par an (2 mois gratuits). C’est sur son site dédié que Disney+ a communiqué tous ces détails ce 21 janvier. Le service met en avant certains des programmes qui y seront disponibles, comme évidemment The Mandalorian la première série Star Wars, Le Monde selon Jeff Goldblum (sur National Geographic) et même les Simpson. Disney+ sera disponible en OTT via ses applications pour smartphone, tablette et téléviseur, et sera également distribué par Canal+ sur les box des opérateurs. La concurrence s’annonce rude avec Netflix qui a annoncé récemment avoir séduit plus de 6,7 millions d’abonnés en France.



Des lunettes VR au look Rétro

  Liste des news    Liste des new du mois  
Lunette VR Panasonic

10

Janvier

Après une certaine hype observée au milieu des années 2010, la réalité virtuelle a quelque peu perdu de sa superbe depuis. Même si des acteurs comme Oculus et HTC dynamisent toujours autant le marché, l'un pour le grand public, l'autre pour les professionnels, accompagnés de Microsoft et de ses nombreux partenaires ayant jeté leur dévolu sur Windows Mixed Reality. Le positionnement de Panasonic sur les technologies immersives apparaît donc comme une petite surprise. Le groupe japonais a en effet levé le voile sur une paire de lunettes VR dans le cadre du Consumer Electronics Show (CES) 2020. Le produit, dénué de nom, a été conçu en partenariat avec Kopin Corporation, une entreprise américaine spécialisée dans les dispositifs d'affichage pour l'électronique mobile. Visuellement, le modèle interpelle forcément. Mais son design se démarque des autres dispositifs du marché principalement composé de casques, et non de lunettes. En théorie, ces dernières apportent un confort supplémentaire à l'utilisateur. Quant à la qualité d'une expérience immersive, The Verge a été impressionnée par les écrans OLED, la compatibilité HDR et l'absence de screen door effect (aucune ligne de séparation entre les pixels). En revanche, le champ de vision (field of view) semble réduit. Le fait est que les usages présentés par la firme du Pays du Soleil-Levant se tourneraient vers deux domaines principaux : la consommation d'événements sportifs et de contenus engageants liés au voyage. Le développement de la 5G apportera également de nouvelles perspectives au fil des prochaines années, lit-on dans un communiqué de presse. Aujourd'hui, la société ne mentionne aucune date de sortie, ni de grille tarifaire.



Pimax dévoile ses nouveaux casques VR

  Liste des news    Liste des new du mois  
Pimax Casque VR Artisan

09

Janvier

Jusqu’à présent, Pimax était surtout connu pour ses casques VR haut de gamme, avec notamment le Pimax 8K, un modèle avec deux écrans 4K CLPL. L’entreprise ajoute à son catalogue un casque entrée de gamme, le Pimax Artisan VR, vendu 449 $. L’Artisan VR utilise deux écrans LCD de 1700 x 1440 pixels, avec des taux de rafraîchissement de 72, 90 ou 120 Hz. Il offre un champ de vision diagonal de 170 degrés et 6 degrés de liberté. Dans cette gamme de prix, on trouve l’Oculus Quest. Un casque armé de dalles OLED de 1440 x 1600 pixels et surtout, autonome. L’Artisan supporte le Steam VR 2.0 et 1.0. Il requiert une machine avec au moins une GTX 1050 Ti ou « l’équivalent AMD » (une RX 560 approximativement). Pimax a également augmenté les taux de rafraîchissement de toute sa gamme de casques VR. La recette miracle s’appelle Brainwarp 2.0, présentée comme un ensemble « de technologies appliquées aux casques VR pour réduire les exigences matérielles, réduire la latence et augmenter le taux de rafraîchissement pour une expérience VR beaucoup plus fluide ».



Accessoire pour lunette connecté BOSH Video

  Liste des news    Liste des new du mois  
bosch smart glasses solution

06

Janvier

Légèreté, discrétion, autonomie, puissance : il manque souvent une (ou plusieurs) de ses qualités aux lunettes connectées actuelles. Bosch veut marquer le coup avec Light Drive qui n’est pas une paire de lunettes à proprement parler, mais une solution « clé en main » destinée aux constructeurs tiers. Le Light Drive est un composant autonome de moins de dix grammes qui intègre tous l' indispensables pour équiper des lunettes connectées : éléments optiques, capteurs, processeur, accéléromètre et batterie. Bosch promet une autonomie d’une journée. L’appareil nécessite une profondeur de champ 30% inférieure à d’autres technologies de projection sur le verre : le système de Bosch me comprend ni écran externe ni caméra. En plus des informations qui s’afficheront devant les yeux des utilisateurs, le Light Drive prend en charge les appels mains libres, les notifications, les alertes, les rappels de calendrier et les messageries instantanées. Les fabricants n’auront finalement qu’à intégrer le Light Drive dans la branche de leurs lunettes. Le tout fonctionne y compris avec des verres correcteurs. Bosch présentera cette technologie durant le CES, qui ouvrira ce mardi. Il faudra cependant attendre l’année prochaine pour que le Light Drive soit disponible en quantité pour les fabricants qui voudront l’intégrer dans leurs produits. D’ici là, d’autres solutions pourraient émerger, mais Bosch tient dans ses mains ce qui pourrait bien permettre au marché de bourgeonner.



Une gamme de Téléviseur Samsung Micro LED

  Liste des news    Liste des new du mois  
Samsung Gamme Micro LED 2020

06

Janvier

Si Samsung n’a pas voulu adopter l’OLED, la marque entend en revanche être en pointe sur le Micro LED. Le constructeur coréen a dévoilé au CES de Las Vegas ce 5 janvier toute une gamme de téléviseurs utilisant cette technologie. On connaissait déjà le modèle The Wall présenté depuis le CES de 2018, qui atteint désormais 292 pouces (soit plus de 7 mètres de diagonale en 8K) ou 150 pouces pour la version plus petite. Désormais, la technologie est également accessible en 4K sur des modèles de 75, 88, 93 et 110 pouces. Ces quatre modèles-là ne sont pas modulaires, ils sont constitués d’un seul et unique panneau. Leur taille sera donc fixe. Par rapport à l’OLED, le Micro LED promet une luminosité plus importante, jusqu’à 5 000 nits. Les prix de ces téléviseurs n’ont pas encore été dévoilés, mais risquent forcément d’être élevés avec cette technologie nouvelle. À titre indicatif, l’exceptionnel modèle de 292 pouces coûte environ 1,3 million d'euros.


Une App Windows 10 pour Amazon Prime vidéo

Tout comme son concurrent Netflix, le service de streaming vidéo Amazon Prime Video se dote d'une application de bureau pour Windows 10. Elle est maintenant en ligne dans le magasin Microsoft Store. Elle apporte notamment le téléchargement des épisodes. Cette application ne fonctionne que sur le système d'exploitation Windows 10 et inclut les ordinateurs de bureau, les ordinateurs portables et les tablettes. À l'instar de ce que propose l'application Amazon Prime Video sur iOS, les utilisateurs pourront également télécharger des vidéos pour les regarder sans connexion. Le téléchargement comporte trois niveaux de qualité vidéo, chacun utilisant progressivement plus d'espace de stockage. Attention toutefois, puisque la qualité semble limitée à de la simple HD (720). Ni Amazon ni Microsoft ne le mentionne explicitement. Ce problème, rapporté par The Verge, concerne même les séries qui sont répertoriées avec des résolutions plus élevées. Heureusement, il est toujours possible de regarder une série ou un film dans une meilleure qualité. Cependant, il faudra impérativement passer par le streaming. L'application est gratuite, et est à retrouver sur le Microsoft Store.
03-07-2020


Lenovo dévoile officielement son casque VR

Le constructeur chinois Lenovo a officiellement levé le voile sur son nouveau casque de réalité virtuelle dédié aux professionnels, le Mirage VR S3. Sortie prévue au troisième trimestre du cru 2020. L’existence du Mirage VR S3 n’était certes plus un secret, mais son introduction officielle de la part du constructeur Lenovo n’avConferenceait pas encore eu lieu. Il a donc fallu attendre la VR/AR Global Summit Online pour que la firme de l’empire du Milieu présente son nouveau casque de réalité virtuelle autonome développé en collaboration avec son compatriote Pico Interactive. Avant tout destiné à une cible professionnelle, le Mirage VR S3 s’appuie sur la plateforme ouverte AR/VR ThinkReality, qui permettra aux entreprises de créer, gérer et déployer leurs applications immersives partout dans le monde. Équipé du processeur Qualcomm Snapdragon 835, le dispositif s’équipe également d’un casque audio intégré et d’une batterie de 4 200 mAh lui conférant une autonomie de trois heures. Si sa définition de 1 920 x 2 160 pixels par œil devrait être l’un de ses principaux atouts, sa détection de mouvements 3DoF (Three Degrees of Freedom) devrait lui porter préjudice, tout particulièrement face à un Oculus Quest doté d’un tracking 6DoF. Ajoutez à ça un contrôleur et un champ de vision oscillant entre 100 et 100 degrés. e Mirage VR S3 comptera également sur le Lenovo Integrated Solutions Support (LISS) pour optimiser l’expérience utilisateur : ce programme propose toute une série de services, comme une assistance téléphonique par des techniciens et ingénieurs en cas d’anomalie quelconque rencontrée par les sociétés. Lancement du modèle au troisième trimestre 2020 en France, aux États-Unis, en Chine, en Espagne, au Royaume-Uni et au Japon, à moins de 450 $ dans le pays de l’Oncle Sam.
02-06-2020


Un Fire Stick TV Xiaomi

Sur les traces d'Amazon et de ses FireTV, le Chinois Xiaomi a annoncé en Europe son Mi TV Stick, une clé HDMI qui pourrait arriver chez nous sous la barre des 50 € pour lancer facilement les plateformes de SVoD sur des téléviseurs ne disposant pas de solutions natives. Si les télévieurs actuels proposent de plus en plus souvent un accès natif aux plateformes de SVoD comme Amazon Prime Video, Netflix, Disney+ ou encore OCS, il fut une époque pas si lointaine où ce n'était pas le cas. Dans la lignée d'Amazon avec ses FireTV, Xiaomi veut remédier au problème avec son Mi TV Stick, qui fait office de boîtier multimédia adaptable sur n'importe quel téléviseur équipé d'un port HDMI. Comme l'indique Minimachines, Xiaomi garde encore le silence sur la partie technique de son Mi TV Stick. La clé sera vraisemblablement équipée d'un SoC Amlogic S905 Y2, capable de prendre en charge la lecture de vidéo en haute définition sous Netflix via HDCP (High-bandwidth Digital Content). Ce SoC serait ici épaulé de 2 Go de RAM tandis que le Mi TV Stick disposerait de 8 Go de stockage eMMC, suffisant pour les quelques applications multimédia recherchées avec ce type d'appareils. Le dispositif prendrait en charge la lecture de contenus UltraHD en HDR et supporterait aussi la diffusion d'audio en DTS sur cinq canaux (plus caisson de basse, notent nos confères), le tout à l'aide d'une connexion Wi-Fi 5. Ce que Xiaomi a confirmé, c'est la présence d'une télécommande (Bluetooth 4.2) qui permettra d'interagir avec l'interface du Mi TV Stick. Cette dernière profitera de touches d'accès rapide à Netflix et Amazon Prime Video, mais proposera aussi la commande vocale via Google Assistant grâce à un micro intégré. Simplement confirmée par Xiaomi lors d'une conférence tenue à distance pour le marché allemand (disponible sur YouTube), la clé ne dispose pas encore d'une date de sortie précise en Europe. On ignore également son prix, mais il devrait logiquement être inférieur à celui des Mi Box (boitier passerelle multimédia), proposées pour leur part autour de 50 €.
29-05-2020


Amazon lance la VOD en France

La plateforme de vidéo en ligne du e-commerçant américain Amazon prend de l’épaisseur en lançant son service d’achat et de location de films dans quatre nouveaux pays. Après les États-Unis, le Japon, l’Allemagne et le Royaume-Uni, Amazon a décidé d’insérer une extension à son service de streaming Prime Video dans quatre pays supplémentaires, à savoir la France, l’Espagne, l’Italie et l’Australie. Avec le « Store Prime Video », la plateforme va proposer aux utilisateurs un nouveau catalogue VoD (vidéo à la demande) dont les contenus seront accessibles à l’achat ou à la location comme sur l'iTunes par exemple. La plateforme a annoncé la nouvelle dans un communiqué tombé mardi 28 avril. « Les films des plus grands studios internationaux comme Disney, Warner Bros., NBCUniversal, Sony, Paramount, Lionsgate pourront être loués ou achetés sur le Store Prime Video comme les titres récents ‘’Jumanji : Next Level’’ et ‘’Joker’’, disponibles dès maintenant. » Désormais, une fois que vous naviguez sur le service vidéo d’Amazon, l’onglet « Store » apparaît fièrement en haut, entre les onglets « Accueil » et « Chaînes. » Le nouveau catalogue est composé de nombreux films répartis dans 13 sous-catégories : « Films populaires », « Dernières sorties », « Films pour la famille et les enfants », « Films d’action et d’aventure », « Comédies », « Drames », « Films de science-fiction », « Films romantiques », « Films en anglais », « Films d’horreur », « Films fantastiques », « Films d’animation » et « Documentaires. » Outre une pléiade de blockbusters et films américains, on retrouve des titres français parfois très récents comme « Le Prince oublié », « J’accuse », « Lion » ou « Joyeuse retraite », pour ne citer qu’eux. La plupart des films récents présents sur le Store Prime Video bénéficient de la double option location (louer entre 4,99 et 5,99 € ) ou achat ( Acheter entre 11,99 jusqu'à 16,99 € ), avec une possibilité, à chaque fois, de voir la bande-annonce du long-métrage et de l’ajouter à sa liste de favoris, le prix est différent selon sa définition HD ou SD. l’arrivée de cette offre secondaire vient compléter un service Prime Video de plus en plus complet, qui proposait déjà des services payants additionnels à ses abonnés, pour augmenter le panier moyen et attirer quelques clients supplémentaires.
29-04-2020


Apple TV offre aussi du contenu

À l'instar de nombreuses plateformes de streaming et autres géants du divertissement, Apple a décidé d'offrir gracieusement l'accès à certains contenus hébergés sur Apple TV+. Evidemment, la liste est restreinte, mais rappelons que l'opération est totalement gratuite, alors pourquoi se priver ? Ainsi, en se connectant à Apple TV+, on peut accéder sans le moindre frais au film The Elephant Queen, mais également aux séries Little America, Servant, Dickinson et For All Mankind. Snoopy in Space, Helpsters et Ghostwriter sont également de la partie. Rappelons que d'autres groupes comme HBO ou encore AMC ont également décidé d'offrir (temporairement) certains contenus de leur catalogue. À noter par ailleurs que l'offre proposée par Apple n'impose aucunement de s'abonner à Apple TV+ (mais il faut tout de même disposer d'un Apple ID).
10-04-2020


Bilan Disney +

50 millions, c'est le nombre d'abonnés que posséderait Disney+, près de cinq mois seulement après son lancement initial. Le 3 février dernier, la firme américaine faisait état de 28,6 millions d'abonnés. Un nombre qui aura presque doublé en un peu plus de deux mois. Et pour cause, durant ce laps de temps, Disney+ s'est lancé dans plusieurs autres pays : l'Autriche, l'Allemagne, l'Irlande, l'Italie, l'Espagne, la Suisse, le Royaume-Uni, l'Inde, et, bien évidemment, la France. De plus, la période actuelle, dans laquelle une bonne partie de la planète est confinée à son domicile, pousse les internautes en quête de divertissement à se tourner vers les plateformes de streaming, à l'instar de Netflix et Disney+. Des performances qui dépassent même les prévisions de Disney et celles de Wall Street. Comme le précise Variety, Disney estimait comptabiliser entre 60 et 90 millions d'abonnés d'ici la fin de l'année fiscale 2024. Disney+ est un véritable carton et Disney s'en réjouit. De plus, son lancement global n'est pas encore terminé et dès cet été, la plateforme de streaming doit débarquer dans le reste de l'Europe, mais également au Japon et en Amérique Latine. Comme le précise le média américain, Disney avait déjà expliqué par le passé qu'il ne divulguerait aucun chiffre en dehors de ces rapports financiers annuels. Mais les excellents résultats de Disney+ et la fermeture des parcs de la firme et des salles de cinéma à travers le monde a, semble-t-il, poussé Disney à prendre la parole en public, probablement pour rassurer les investisseurs.
09-04-2020


Disney + officiel pour demain

Disney+, c’est la toute nouvelle plateforme de streaming de référence pour les contenus signés Disney, Pixar, Marvel, Star Wars, National Geographic… et bien plus encore ! Proposée sans publicité, la plateforme Disney+ offre une grande variété de longs et de courts métrages exclusifs, de documentaires, de séries en prises de vues réelles et animées… sans oublier un accès sans précédent à l’incroyable catalogue issu des différentes marques de The Walt Disney Company représentant près d’un siècle de créativité ! Disney+ propose dès son lancement aux consommateurs de tous âges une offre de divertissement inégalée alliant découverte, émotion et sens du spectacle. Avec près de 29 millions d’abonnés payants dans les premiers pays où la plateforme est aujourd’hui proposée (Etats-Unis, Canada, Pays-Bas, Australie, Nouvelle-Zélande et Porto Rico), Disney+ arrive en France, à l’instar d’autres pays d’Europe occidentale, une destination pour découvrir et redécouvrir les plus grandes histoires ainsi que de nombreux Disney+ Originals. Disney+ propose l’intégralité de ses contenus en haute définition et sans publicité, avec la possibilité de disposer de 4 flux en simultané, de configurer jusqu’à 7 profils différents, de télécharger en illimité sur 10 appareils et de bénéficier de recommandations personnalisées. La firme précise que la 4K ne sera en revanche pas disponible en période de confinement. En outre, les parents ont la possibilité de définir des profils « Enfants » avec une interface conviviale et facile d’utilisation pour accéder à tous les programmes adaptés à leur âge. Disney+ arrive le 7 avril en France, alors qu'il était prévu avant la pandémie le 25 Mars. Le prix de l’abonnement est fixé à 6,99 € / mois ou 69, 99 € / an, avec l'abonnement annuel vous gagnez donc 2 mois gratuit, une petite affaire si vous avez un famille nombreuses en bas âges . Dé lors si vous souhaitez regarder Disney+ il vous faut passer comme Netflix par exemple ou encore Prime vidéo (d'Amazon) par des applications disponibles plus ou moins sur différents appareils, comme une tablette ou smartphone sous Android et iOS, Avec une console de jeux vidéo Xbox One et Playstation 4 par exemple, directement sur une Télévision compatible qui ne sont pas nombreuse comme la marque LG ou même un ChromeCast, un Fire TV d'Amazon, un boitier Apple TV, mais la façon la plus simple reste l'utilisation d'un ordinateur avec navigateur compatible (PC, MAC), dans tous les cas sauf sur ordi il vous faudra télécharger l'application dédiée.
06-04-2020


Disney+ est repoussé au 7 Avril

La nouvelle vient de tomber, le service Disney+ vient de voir son lancement reporté au 7 avril 2020 à la place du 24 mars 2020. Alors que le premier week-end de confinement venait de commencer, la nouvelle vient de tomber, pour notre plus grand désarroi. Disney+ vient d’annoncer reporter son lancement au 7 avril 2020. Initialement prévu pour ce mardi 24 mars 2020, le service de vidéos de Disney, déjà disponible aux Etats-Unis depuis quelques mois vient d’être décalé de deux semaines. D’après le compte Twitter de Disney, cela fait suite à une demande du Gouvernement Français. En effet, depuis quelques jours, il est demandé aux différents fournisseurs de contenus de baisser quelque peu la qualité de leur flux vidéo afin de désengorger les réseaux. Si Disney avait pourtant confirmé en fin de semaine le maintien de la date du 24 mars pour un lancement en France, il vient d’être décider finalement en ce samedi 21 mars 2020 un report du lancement sur le territoire français. La nouvelle date est donc fixée maintenant au 7 avril 2020 et on croise les doigts pour que cela ne soit pas encore décalé. "Encore un peu de patience pour nos fans français, notre service de streaming Disney+ arrive bientôt"… mais à la demande du @GouvernementFR, nous avons convenu de reporter le lancement jusqu'au mardi 7 avril 2020. #DisneyPlus. Voilà, donc si vous cherchiez à commencer The Mandalorian dès ce mardi, il va falloir attendre encore un peu avant d’assouvir votre manque de Star Wars. D’un autre côté avec Netflix, OCS, Amazon Prime ou encore Canal+, on a de quoi faire pour s’occuper sur les trois prochaines semaines.
21-03-2020


Popcorn Time revient !

Le Netflix pirate revient sur le devant de la scène en cette période de confinement. Si le site n’avait pas disparu, il dévoile désormais sa version 4.0 sur macOS, Windows, Linux et Android TV. Le site de streaming illégal Popcorn Time revient pour de nouvelles aventures. Alors que, dans le monde, les internautes sont confinés à leurs domiciles, le client BitTorrent s’offre une nouvelle jeunesse. Sa facilité d’utilisation et son interface proche de ce que propose Netflix a fait de Popcorn Time une référence en la matière, mais il était resté plutôt discret depuis quelques mois. Désormais, il dévoile sa version 4.0, qui reste illégale. Il semblerait que cette fois-ci l’application mette en avant le VPN comme protection contre Hadopi… Des publicités sont d’ailleurs présentes un peu partout sur l’interface, qui souffre de quelques lenteurs dans sa version pour Mac. Il s’agit en effet d’une version bêta de l’application et qui n’est pas disponible sur Android. Nous insistons sur le fait qu’il ne s’agit pas d’une alternative légale à Netflix ou OCS. Ce retour intervient alors que la lutte contre le piratage s’intensifie en France. Si Hadopi n’a pas eu les résultats escomptés, la nouvelle loi sur l’audiovisuel entend améliorer l’efficacité du système. Depuis sa création en 2003, Hadopi a transmis moins de 3 000 dossiers au parquet et n’a pas réussi à endiguer le phénomène. La nouvelle loi continuera à utiliser la réponse graduée pour éduquer les internautes et ne visera pas à “généraliser les sanctions” explique Franck Riester, ministre de la Culture.
20-03-2020


Canal + passe en clair pendant la pandémie

Canal+ offerte à tous les Français. C’est le P.-D.G. de la chaîne cryptée, Maxime Saada, qui l’a annoncé ce 16 mars sur Twitter. Concrètement, elle sera accessible depuis toutes les box de tous les opérateurs de l’Hexagone. Le logo de Canal+ habillé de bleu, blanc et rouge suggère que c’est une manière pour la société de permettre aux Français de s’occuper durant le confinement dû à l’épidémie de Covid-19. Les abonnés aux offres de Canal+ ne sont pas en reste non plus puisqu’ils peuvent quant à eux accéder à la quasi-intégralité du contenu proposé par le groupe. Seuls Netflix et beIN Sport ne sont pas intégrés. Le premier gère en effet lui-même ses abonnements, tandis que les chaînes sportives ne sont plus vraiment pertinentes à l’heure où presque toutes les compétitions sont annulées à travers le monde.
17-03-2020


Disney + sur Amazon

Disney+ sera disponible le 24 mars en France, et sur les appareils Amazon Fire TV Stick et Fire TV Stick 4K, ainsi que les tablettes Fire compatible. Sur les Fire TV Stick et Fire TV Stick 4K, trouver l’application et le contenu Disney+ pourra se faire avec Alexa : les abonnés pourront utiliser leur télécommande vocale ou leur appareil Echo associé. Le contenu Disney+ sera inclus dans la fonction de recherche universelle de Fire TV, ce qui facilitera la recherche et la découverte de contenus par commande vocale. Les détenteurs de tablettes Fire pourront quand à eux télécharger des films, des séries ou des courts-métrages en mode offline. Vous pourrez aussi mettre en pause un programme sur votre Fire TV Stick et poursuivre la lecture sur votre tablette Fire, en déplacement, où que vous soyez. Les détenteurs de Fire TV Stick, Fire TV Stick 4K et de tablettes Fire compatibles pourront s’inscrire pour un essai gratuit de sept jours directement sur leur appareil Amazon à partir du 24 mars, après quoi, ils seront facturés 6,99€ par mois ou 69,99€ pour un abonnement annuel. Si vous vous êtes déjà inscrit à Disney+ sur un autre appareil, il lui suffira de vous connecter à votre compte.
05-03-2020


Netflix arrête la période d'essai gratuite

La période d’essai du service vidéo n’est plus proposée en France. À la place, la société offre durant une durée limitée certains films de son choix. « Les essais gratuits ne sont actuellement pas proposés dans votre pays. » C’est par cette phrase laconique publiée sur son site que Netflix a confirmé la fin du mois d’essai gratuit proposé depuis son lancement en France en 2014. Le service américain de SVOD mise désormais plutôt sur l’offre gratuite de certains contenus de son catalogue. C’est par exemple le cas de la comédie romantique A tous les garçons que j’ai aimés. C’est une stratégie déjà testée par Netflix dans d’autres pays du monde, comme au Royaume-Uni, en Inde ou au Mexique. En France, le film Klaus avait déjà été offert pendant 48 heures en novembre 2019. Cela permet donc à Netflix de choisir quels contenus mettre en avant, plutôt que de laisser les clients choisir ceux qu’ils veulent visionner pendant un mois. Cette nouvelle politique prouve peut-être que Netflix commence à sortir ses armes contre la concurrence féroce qui va arrive cette année entre Prime vidéo qui ne cesse de lui prendre des parts, Disney +, OCS, Apple TV, FilmoTV, CanalSat (canal Play) qui ce bas comme il peut et aussi l'arrivée prochaine de SALTO...
17-02-2020


Disney + annoncé en France

Le service de vidéo à la demande sera disponible quelques jours avant la date initialement prévue et proposera à la fois un abonnement mensuel ou annuel. Disney+ en approche. Le service de SVOD du géant du divertissement avance même sa date de lancement dans l’Hexagone de quelques jours. C’est finalement le 24 mars prochain qu’il sera ouvert en France, au lieu du 31 mars comme initialement annoncé. L’abonnement sera facturé 6,99 € par mois ou 69,99 € par an (2 mois gratuits). C’est sur son site dédié que Disney+ a communiqué tous ces détails ce 21 janvier. Le service met en avant certains des programmes qui y seront disponibles, comme évidemment The Mandalorian la première série Star Wars, Le Monde selon Jeff Goldblum (sur National Geographic) et même les Simpson. Disney+ sera disponible en OTT via ses applications pour smartphone, tablette et téléviseur, et sera également distribué par Canal+ sur les box des opérateurs. La concurrence s’annonce rude avec Netflix qui a annoncé récemment avoir séduit plus de 6,7 millions d’abonnés en France.
21-01-2020


Des lunettes VR au look Rétro

Après une certaine hype observée au milieu des années 2010, la réalité virtuelle a quelque peu perdu de sa superbe depuis. Même si des acteurs comme Oculus et HTC dynamisent toujours autant le marché, l'un pour le grand public, l'autre pour les professionnels, accompagnés de Microsoft et de ses nombreux partenaires ayant jeté leur dévolu sur Windows Mixed Reality. Le positionnement de Panasonic sur les technologies immersives apparaît donc comme une petite surprise. Le groupe japonais a en effet levé le voile sur une paire de lunettes VR dans le cadre du Consumer Electronics Show (CES) 2020. Le produit, dénué de nom, a été conçu en partenariat avec Kopin Corporation, une entreprise américaine spécialisée dans les dispositifs d'affichage pour l'électronique mobile. Visuellement, le modèle interpelle forcément. Mais son design se démarque des autres dispositifs du marché principalement composé de casques, et non de lunettes. En théorie, ces dernières apportent un confort supplémentaire à l'utilisateur. Quant à la qualité d'une expérience immersive, The Verge a été impressionnée par les écrans OLED, la compatibilité HDR et l'absence de screen door effect (aucune ligne de séparation entre les pixels). En revanche, le champ de vision (field of view) semble réduit. Le fait est que les usages présentés par la firme du Pays du Soleil-Levant se tourneraient vers deux domaines principaux : la consommation d'événements sportifs et de contenus engageants liés au voyage. Le développement de la 5G apportera également de nouvelles perspectives au fil des prochaines années, lit-on dans un communiqué de presse. Aujourd'hui, la société ne mentionne aucune date de sortie, ni de grille tarifaire.


10-01-2020


Pimax dévoile ses nouveaux casques VR

Jusqu’à présent, Pimax était surtout connu pour ses casques VR haut de gamme, avec notamment le Pimax 8K, un modèle avec deux écrans 4K CLPL. L’entreprise ajoute à son catalogue un casque entrée de gamme, le Pimax Artisan VR, vendu 449 $. L’Artisan VR utilise deux écrans LCD de 1700 x 1440 pixels, avec des taux de rafraîchissement de 72, 90 ou 120 Hz. Il offre un champ de vision diagonal de 170 degrés et 6 degrés de liberté. Dans cette gamme de prix, on trouve l’Oculus Quest. Un casque armé de dalles OLED de 1440 x 1600 pixels et surtout, autonome. L’Artisan supporte le Steam VR 2.0 et 1.0. Il requiert une machine avec au moins une GTX 1050 Ti ou « l’équivalent AMD » (une RX 560 approximativement). Pimax a également augmenté les taux de rafraîchissement de toute sa gamme de casques VR. La recette miracle s’appelle Brainwarp 2.0, présentée comme un ensemble « de technologies appliquées aux casques VR pour réduire les exigences matérielles, réduire la latence et augmenter le taux de rafraîchissement pour une expérience VR beaucoup plus fluide ».
09-01-2020


Accessoire pour lunette connecté BOSH Video

Légèreté, discrétion, autonomie, puissance : il manque souvent une (ou plusieurs) de ses qualités aux lunettes connectées actuelles. Bosch veut marquer le coup avec Light Drive qui n’est pas une paire de lunettes à proprement parler, mais une solution « clé en main » destinée aux constructeurs tiers. Le Light Drive est un composant autonome de moins de dix grammes qui intègre tous l' indispensables pour équiper des lunettes connectées : éléments optiques, capteurs, processeur, accéléromètre et batterie. Bosch promet une autonomie d’une journée. L’appareil nécessite une profondeur de champ 30% inférieure à d’autres technologies de projection sur le verre : le système de Bosch me comprend ni écran externe ni caméra. En plus des informations qui s’afficheront devant les yeux des utilisateurs, le Light Drive prend en charge les appels mains libres, les notifications, les alertes, les rappels de calendrier et les messageries instantanées. Les fabricants n’auront finalement qu’à intégrer le Light Drive dans la branche de leurs lunettes. Le tout fonctionne y compris avec des verres correcteurs. Bosch présentera cette technologie durant le CES, qui ouvrira ce mardi. Il faudra cependant attendre l’année prochaine pour que le Light Drive soit disponible en quantité pour les fabricants qui voudront l’intégrer dans leurs produits. D’ici là, d’autres solutions pourraient émerger, mais Bosch tient dans ses mains ce qui pourrait bien permettre au marché de bourgeonner.


06-01-2020


Une gamme de Téléviseur Samsung Micro LED

Si Samsung n’a pas voulu adopter l’OLED, la marque entend en revanche être en pointe sur le Micro LED. Le constructeur coréen a dévoilé au CES de Las Vegas ce 5 janvier toute une gamme de téléviseurs utilisant cette technologie. On connaissait déjà le modèle The Wall présenté depuis le CES de 2018, qui atteint désormais 292 pouces (soit plus de 7 mètres de diagonale en 8K) ou 150 pouces pour la version plus petite. Désormais, la technologie est également accessible en 4K sur des modèles de 75, 88, 93 et 110 pouces. Ces quatre modèles-là ne sont pas modulaires, ils sont constitués d’un seul et unique panneau. Leur taille sera donc fixe. Par rapport à l’OLED, le Micro LED promet une luminosité plus importante, jusqu’à 5 000 nits. Les prix de ces téléviseurs n’ont pas encore été dévoilés, mais risquent forcément d’être élevés avec cette technologie nouvelle. À titre indicatif, l’exceptionnel modèle de 292 pouces coûte environ 1,3 million d'euros.
06-01-2020