Bienvenu sur la Particule.com

Toute l'actualités des geeks

Projet et fonctionnement du site la Particule.com

Les infos Bloc-Note du site la Particule.com

Nos différents partenaires

Suivre nos sponsors
Logo la particule.com
  




L'actualité
INFOS


Attenta retransmis sur Twitch en direct

  Liste des news    Liste des new du mois  
halle video diffuser en direct sur twitch

10

Octobre

Mercredi 9 octobre, un homme lourdement armé a ouvert le feu près d’une synagogue de la ville de Halle en Allemagne, faisant deux morts et deux blessés graves. Le tireur a retransmis son attaque en direct sur la plateforme Twitch qui lutte actuellement pour stopper la propagation du contenu. La vidéo est restée en ligne pendant environ 35 minutes avant que Twitch ne la détecte et ne la supprime. Selon les premières observations de l’enquête menée par le service de streaming d’Amazon, cinq personnes auraient assisté au direct, mais la vidéo a été ensuite partagée sur d’autres réseaux et visionnée par environ 2200 personnes. Twitch a publié aujourd’hui sur son compte Twitter plusieurs messages condamnant l’attaque : « Twitch a une politique de tolérance zéro envers les comportements haineux, et tout acte de violence est pris très au sérieux. ». La société indique également qu’elle travaille actuellement à traquer et supprimer tous les contenus qui pourraient être liés à la vidéo de la tuerie : « Nous travaillons en urgence pour supprimer ce contenu et suspendre de façon permanente tout compte qui afficherait ou publierait des images de cet acte odieux. » ajoute le communiqué. En mars dernier, l’auteur de l’attentat de Christchurch en Nouvelle-Zélande avait diffusé son attaque en direct sur Facebook. La retransmission avait duré 17 minutes, mais le réseau social avait par la suite détecté et effacé 1,5 millions de vidéos de la tuerie. Selon la chaîne CNBC, des copies de la vidéo de la fusillade de Halle seraient toujours en ligne sur plusieurs sites. Twitch a indiqué avoir partagé le code hash de la vidéo avec les autres plateformes web susceptibles d’être utilisées pour propager le contenu.



Un homme dérobe pour 40000$ de matos chez Valve

  Liste des news    Liste des new du mois  
Vol chez Valve

09

Octobre

Après une myriade d'excellentes créations entre les années 90" et les années 2000, Valve est resté relativement discret. Mais alors que de nombreux joueurs aimeraient découvrir l'envers du décor et espérer y trouver un indice sur l'hypothétique venue d'Half-Life 3, un américain s'est véritablement introduit dans leurs locaux, mais pas pour les mêmes raisons. Comme le rapporte la radio locale Kiro 7, via PC Gamer, un homme se serait introduit dans les locaux de Valve situés dans la ville de Belleville, dans l'Etat de Washington, pour y dérober pour 40 000$ d'équipements et de jeux vidéo. Le suspect principal, un homme de 32 ans du nom de Shawn Shaputis, compte déjà six mandats d'arrêt à son actif. Recherché par la police, il doit se rendre au tribunal ce mercredi 9 octobre pour y être entendu. Un septième mandat sera émis si l'américain ne se présente pas. Pour parvenir à s’infiltrer dans les locaux de Valve et en dérober une partie de son contenu, le cambrioleur a monté une grande poubelle via la cage d'escalier et l'a remplie d'ordinateurs et de jeux vidéo, avant de rejoindre sa voiture, garée sur le parking à côté. En procédant à une fouille de la voiture, la police y a retrouvé certains des objets volés. Interrogé par les forces de l'ordre, Shaputis aurait confirmé être entré dans le bâtiment, la plainte datant de juin 2018. De plus, une séquence issue d'une caméra de surveillance d'un magasin de l'enseigne GameStop le montre en train de revendre certains des jeux volés. Un peu plus tôt le même mois, Shaputis était impliqué dans le vol d'un camion FedEx, qui s'est terminé par une course poursuite sur l'autoroute direction Seattle avec les forces de l'ordre.



Les chinois ont fait pousser du coton sur la lune

  Liste des news    Liste des new du mois  
coton lune change

08

Octobre

Le coton est la première plante à pousser sur la Lune grâce à la Chine. Lorsque l’on parle de plantes et d’Espace, il est, depuis 2015, difficile de ne pas penser au film « Seul sur Mars ». Ici, il n’est pas question (encore) de faire vivre des humains sur une station lunaire, même si la NASA y travaille. L’expérience lancée par l’agence spatiale chinoise est de bien moindre envergure. Apportée par le rover Chang’e 4 sur la face cachée de la Lune, une mini-biosphère pressurisée à 1 atmosphère et pesant 2,6 kg a été déposé sur la surface de la Lune pour observer la pousse des plantes et le développement des organismes sous l’effet de la microgravité et des radiations cosmiques. Le responsable du projet a ainsi expliqué que les contraintes de la sonde empêchaient le transport d’une charge supérieure à 3 kilogrammes. Le choix des organismes a donc été crucial. Cinq ont été retenus : graines de coton, graines de pomme de terre, arabidopsis (cette herbe est souvent utilisée comme organisme modèle en biologie végétale et biologie fondamentale), levure et œufs de mouches de fruit. Seules les graines de coton ont poussés avec succès, réalisant ainsi l’exploit d’être la première plante à pousser sur un autre astre céleste. Toutefois, leur vie a été de relativement courte durée puisque les plants sont morts après seulement un jour lunaire, soit 2 semaines environ. Les nuits étant extrêmement froides, leur sort était scellé. Les scientifiques chinois envisagent maintenant l’envoi d’animaux sur la Lune pour la mission Chang’e 6, prévue début 2020. Une tortue par exemple aurait assez d’oxygène pour survivre une vingtaine de jours dans cette biosphère.



Tchernobyl est devenu un site touristique !

  Liste des news    Liste des new du mois  
Tchernobyl

08

Octobre

Depuis quelques mois, le président ukrainien Volydymyr Zelensky souhaite faire de Tchernobyl une "attraction touristique". Il a d'ailleurs signé un décret dans ce sens. De plus, de nombreux investissements sont prévus dans le but de créer des infrastructures pour accéder plus facilement à la centrale et dans la région périphérique, inhabitée depuis la catastrophe. Le succès de la mini-série Chernobyl diffusée sur HBO a également créé un engouement de la part des touristes pour cette région sinistrée. Le nombre de visiteurs a augmenté de 40% cet été comme le notent les agences de tourisme qui s'occupent du site. C'est donc pour ces raisons que la fameuse salle de contrôle du réacteur 4 de la centrale où les ingénieurs auraient été au-delà des limites autorisées dans le cadre d'un test et qui serait donc la cause de l'explosion du réacteur, est accessible au commun des mortels. Cependant attention, il vous faudra respecter des consignes de sécurité. Et on ne plaisante pas avec la sécurité ! Une combinaison protectrice, un casque et des gants sont obligatoires pour faire la visite des lieux qui présentent un taux de radioactivité toujours 40 000 fois supérieur à la normale. C'est aussi pour cette raison que la visite n'excède pas les cinq minutes ! A la sortie, vous serez soumis à un test pour évaluer votre exposition à la radioactivité. A noter que les lieux ont bien changé depuis la catastrophe de Tchernobyl. La majorité des boutons et autres accessoires ont disparu au fil du temps car beaucoup de scientifiques se sont rendus sur place pour réaliser des travaux dans la salle. A priori, il ne reste plus que les squelettes métalliques rouillés des consoles.



La situation de la planète pire que prévu !

  Liste des news    Liste des new du mois  
7C de plus d ici 2100 sur la planete

18

Septembre

Les chercheurs ont exploité les progrès en matière de puissance de calcul et les représentations plus fidèles des systèmes météorologiques pour mettre au point des modèles climatiques plus précis. Leurs projections sur la fin du siècle ont de quoi susciter l'inquiétude, avec une augmentation moyenne de la température de 7 °C d'ici 2100. Pour alerter sur les conséquences du réchauffement climatique, le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) s'appuie notamment sur les prévisions fournies par des modèles climatiques. Ces derniers permettent de simuler l'évolution de la Terre en fonction de la météo, l'activité humaine, les particules, etc., et selon plusieurs scénarios possibles. Les chercheurs ont ainsi abouti à l'élaboration de deux modèles climatiques, « qui représentent mieux le climat actuel », selon Olivier Boucher, directeur de recherche au CNRS. Ils leur ont alors soumis plusieurs scénarios et ont effectué des projections sur plusieurs années. Et les résultats font froid dans le dos (ou plutôt chaud). Dans le pire de cas, la température moyenne sur Terre augmenterait de 7 °C d'ici 2100. Jusqu'à présent, le scénario le plus défavorable prévoyait une hausse de 4,8 °C, au maximum. Les études du GIEC servent à alimenter le rapport des experts de l'ONU, d'où découlent généralement les accords sur le climat, comme ceux de Paris en 2015. Mais avec ces nouvelles prévisions, il est à craindre que les engagements pris (difficilement) par les États ne suffisent pas à enrayer véritablement les effets du réchauffement climatique. Les scientifiques appellent donc, une nouvelle fois, à agir d'urgence, et de façon plus drastique, pour sauver la planète et la vie qu'elle abrite. Sous peine de se retrouver effectivement embarqués dans le pire des scénarios.



Les chinois découvrent une matière inconnu sur la lune

  Liste des news    Liste des new du mois  
Decouverte de Yutu 2 sur la lune

02

Septembre

Le rover chinois Yutu-2, qui explore la face cachée de la Lune depuis janvier dernier, vient de découvrir une mystérieuse matière sur le sol lunaire. Malgré toutes les analyses effectuées, les scientifiques n’ont pas pu déterminer son origine. Depuis le début de sa mission baptisée « Chang’e 4 », le rover Yutu-2 a permis de capturer les premières images de la face cachée de la Lune. Ces clichés, qui sont examinés de près par les scientifiques, viennent récemment de révéler une étrange découverte. Le 25 juillet dernier, le robot a en effet photographié une étrange substance se trouvant dans un cratère. L’équipe, qui n’a pas dévoilé l’image de la découverte au public, décrit la matière comme un liquide ressemblant à du gel. Elle précise également que sa couleur est différente des autres éléments observés sur la surface du satellite. Un appareil d’analyse sophistiqué a été déployé pour tenter d’examiner la composition de la substance et du sol qui l’entoure. Malheureusement, les résultats n’ont apporté aucune réponse et le mystère reste entier. Certains scientifiques pensent que cette matière pourrait être du verre fondu. Celui-ci pourrait être le résultat du phénomène de vitrification du sol causé par l’impact d’une météorite sur la Lune. Pour confirmer cette théorie, les scientifiques devront réussir à trouver un moyen de prélever un échantillon de la matière. Le rover Yutu-2 est le premier robot à explorer la face cachée de la Lune. Il pourrait donc révéler encore de nombreuses autres découvertes surprenantes. L’appareil, qui fonctionne grâce à l’énergie solaire, s’est réveillé de sa phase de « récupération » la semaine dernière et a repris sa mission.



Les projets Neuralink présenté demain

  Liste des news    Liste des new du mois  
Neuro technologie Elon Musk va presenter son projet Neuralink

16

Juillet

Elon Musk va enfin donner plus d’informations sur Neuralink, l’entreprise censée développer des implants pour fusionner le cerveau humain et l’ordinateur. Lancée il y a plus de deux ans, cette startup n’a jusqu’à présent pas fait parler d’elle. Dès demain, nous devrions donc en savoir plus. La présentation aura lieu à San Francisco, et sera diffusée en streaming à partir de 4 h. Comme toujours lorsque Mr Musk est impliqué, l’objectif est très ambitieux, certains twitteurs parlant même de « l’innovation la plus importante de l’histoire de l’humanité ». Comme l’annonce le site officiel de la compagnie, « Neuralink développe des interfaces cerveau-machine à très large bande pour connecter les humains et les ordinateurs ». Ces interfaces ne seront cependant pas disponibles de si tôt, puisque Neuralink cherche encore des ingénieurs et des scientifiques. On attend pourtant d’Elon Musk qu’il propose un nouveau produit. Que nous réserve donc le magnat ? Des implants pour lutter contre les déficiences cognitives ou autres maladies neurologiques ? La santé semble être l’une des applications les plus évidentes d’une telle technologie.



Le trouble du jeu vidéo reconnu comme maladie

  Liste des news    Liste des new du mois  
jeux video addiction trouble

27

Mai

Certains d'entre nous pourraient être touchés par ce qui est désormais considéré comme une maladie. Ce samedi, l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a voté l'ajout du trouble du jeu vidéo dans la liste de la Classification internationale des maladies. l'OMS a précisé les symptômes qui caractérise ce mal-être: Le trouble du jeu vidéo est défini comme un comportement lié à la pratique des jeux vidéo ou des jeux numériques, qui se caractérise par : - Une perte de contrôle sur le jeu, Une priorité accrue accordée au jeu, au point que celui-ci prenne le pas sur d’autres centres d’intérêt et activités quotidiennes, par la poursuite ou la pratique croissante du jeu en dépit de répercussions dommageables. Pour que ce trouble soit diagnostiqué en tant que tel, le comportement doit être d’une sévérité suffisante pour entraîner une altération non négligeable des activités personnelles, familiales, sociales, éducatives, professionnelles ou d’autres domaines importants du fonctionnement, et en principe, se manifester clairement sur une période d’au moins 12 mois. La définition est semblable à toutes celles qui traitent d'addiction, que ce soit à la drogue ou à une activité physique. Pas de panique donc pour la communauté : ce n'est pas une nouvelle attaque sur l'activité du jeu vidéo dans sa globalité, mais une distinction entre jouer pour son plaisir et jouer en prenant la place d'autres activités plus bénéfiques pour notre bien-être. Bien sûr, il n'en fallait pas plus pour que certains acteurs répondent à cette décision. L'Entertainment Software Association (ESA) a publié un communiqué qui demande la révision du texte par l'OMS. Dans cette lettre ouverte, plusieurs acteurs du jeu vidéo sont représentés : ESA (États-Unis et Canada), IGEA (Australie et Nouvelle-Zélande), ISFE (Europe), K GAMES (Corée du Sud), UKIE (Royaume-Uni). Toutes sont des associations représentants leur région, pays, voire continent. Une réponse de taille pour un sujet qui fait débat depuis tant d'années. L'Organisation Mondiale de la Santé n'a pas encore réagi à cette lettre qui reproche le manque de preuve associé au trouble. Leur décision reste le résultat de longs débats, le sujet était déjà sur la table de l'organisation l'année dernière. Difficile de croire qu'après tant de temps, les 194 membres du groupe n'aient pas suffisamment d'arguments pour répondre à Entertainment Software Association.



L'école 42 une mauvaise image...

  Liste des news    Liste des new du mois  
42 école

19

Avril

Entre sexe, harcèlements envers les femmes, et magouilles financières, la réputation de l'école créée par Xavier Niel a été entachée le 18 avril par une enquête publiée par le magazine Mediapart. Retour sur les dessous d'une affaire qui ébranle la réputée Ecole 42, d'où naissent bon nombre de développeurs. Les écoles 42 regroupent deux établissements supérieurs d'autoformation qui permettent de former de nouveaux développeurs. Cette formation n'est pas reconnue par l'Etat, mais elle connaît son succès dans le monde du travail. La particularité de cette école réside essentiellement dans son mode de fonctionnement. Les élèves ne suivent en effet aucun cours magistral ou travail pratique qui soit encadré par un professeur. Cette école, ouverte 24h/24 et 7j/7, demande aux élèves d'organiser leurs journées et de participer à la réalisation de projets soumis par l'équipe pédagogique de l'établissement. Fondée et financée par Xavier Niel et plusieurs associés (dont Nicolas Sadirac), cette école, qui mise sur la coopération entre les étudiants, fait face aujourd'hui à de nombreuses polémiques nées d'une enquête de Mediapart. L'enquête publiée le 18 avril sur le site Mediapart révèle pourquoi le co-fondateur de l'Ecole 42, Nicolas Sadirac, a pris la porte en octobre 2018. S'il avait pu conserver son poste malgré la vidéo qui avait circulé sur les réseaux sociaux, d'autres faits révélés par Mediapart l'ont conduit à démissionner. Ces faits concernent pour la plupart des magouilles et arnaques financières qui auraient été mis en place pendant plusieurs années. Mediapart révèle que certaines surfacturations de biens (comme 200 000€ de chaises, par exemple), ont cependant eu lieu. Des versements en liquide assez douteux ont eux aussi été observés.



Tesla dévoile la Model Y

  Liste des news    Liste des new du mois  
Model Y Tesla

15

Mars

Elon Musk a officialisé le 14 mars, le cinquième véhicule électrique de la gamme Tesla. Le Model Y est un SUV qui vient s’intercaler entre le Model 3 et le Model X. Il dispose de 7 places et la version proposant le plus d’autonomie pourra parcourir jusqu’à 300 miles (480 kilomètres) pour un prix de 47 000 $ (41 000 €). Il sera disponible à l’automne 2020. Cette version « long range » ne sera pas la seule de la gamme. À l’automne 2020 seront aussi disponibles une déclinaison « dual motor AWD » quatre roues motrices pour 51 000 $ (45 000 €) et une « performance » capable d’atteindre les 240 km/h pour 60 000 $(52 000 €). Enfin, au printemps 2021, la « standard range » sera lancée, positionnée comme la version la moins chère, à 39 000 $(34 000 €), mais aussi avec le moins d’autonomie (370 kilomètres). Il est d’ores et déjà possible de précommander ces modèles, moyennant 2 500 $(2 200 euros) d’acompte. Le Model Y est après le Model 3 le second véhicule de Tesla conçu pour le marché de masse, car vendu à un prix plus abordable que les premiers commercialisés par la marque. Toutefois, la société d’Elon Musk devra prouver qu’elle sait tenir les cadences et possède le talent logistique nécessaire à une production intensive. La fabrication du Model 3 a été très compliquée à mettre en place, avec à la clé de nombreuses critiques de clients.



Attenta retransmis sur Twitch en direct

  Liste des news    Liste des new du mois  
halle video diffuser en direct sur twitch

10

Octobre

Mercredi 9 octobre, un homme lourdement armé a ouvert le feu près d’une synagogue de la ville de Halle en Allemagne, faisant deux morts et deux blessés graves. Le tireur a retransmis son attaque en direct sur la plateforme Twitch qui lutte actuellement pour stopper la propagation du contenu. La vidéo est restée en ligne pendant environ 35 minutes avant que Twitch ne la détecte et ne la supprime. Selon les premières observations de l’enquête menée par le service de streaming d’Amazon, cinq personnes auraient assisté au direct, mais la vidéo a été ensuite partagée sur d’autres réseaux et visionnée par environ 2200 personnes. Twitch a publié aujourd’hui sur son compte Twitter plusieurs messages condamnant l’attaque : « Twitch a une politique de tolérance zéro envers les comportements haineux, et tout acte de violence est pris très au sérieux. ». La société indique également qu’elle travaille actuellement à traquer et supprimer tous les contenus qui pourraient être liés à la vidéo de la tuerie : « Nous travaillons en urgence pour supprimer ce contenu et suspendre de façon permanente tout compte qui afficherait ou publierait des images de cet acte odieux. » ajoute le communiqué. En mars dernier, l’auteur de l’attentat de Christchurch en Nouvelle-Zélande avait diffusé son attaque en direct sur Facebook. La retransmission avait duré 17 minutes, mais le réseau social avait par la suite détecté et effacé 1,5 millions de vidéos de la tuerie. Selon la chaîne CNBC, des copies de la vidéo de la fusillade de Halle seraient toujours en ligne sur plusieurs sites. Twitch a indiqué avoir partagé le code hash de la vidéo avec les autres plateformes web susceptibles d’être utilisées pour propager le contenu.



Un homme dérobe pour 40000$ de matos chez Valve

  Liste des news    Liste des new du mois  
Vol chez Valve

09

Octobre

Après une myriade d'excellentes créations entre les années 90" et les années 2000, Valve est resté relativement discret. Mais alors que de nombreux joueurs aimeraient découvrir l'envers du décor et espérer y trouver un indice sur l'hypothétique venue d'Half-Life 3, un américain s'est véritablement introduit dans leurs locaux, mais pas pour les mêmes raisons. Comme le rapporte la radio locale Kiro 7, via PC Gamer, un homme se serait introduit dans les locaux de Valve situés dans la ville de Belleville, dans l'Etat de Washington, pour y dérober pour 40 000$ d'équipements et de jeux vidéo. Le suspect principal, un homme de 32 ans du nom de Shawn Shaputis, compte déjà six mandats d'arrêt à son actif. Recherché par la police, il doit se rendre au tribunal ce mercredi 9 octobre pour y être entendu. Un septième mandat sera émis si l'américain ne se présente pas. Pour parvenir à s’infiltrer dans les locaux de Valve et en dérober une partie de son contenu, le cambrioleur a monté une grande poubelle via la cage d'escalier et l'a remplie d'ordinateurs et de jeux vidéo, avant de rejoindre sa voiture, garée sur le parking à côté. En procédant à une fouille de la voiture, la police y a retrouvé certains des objets volés. Interrogé par les forces de l'ordre, Shaputis aurait confirmé être entré dans le bâtiment, la plainte datant de juin 2018. De plus, une séquence issue d'une caméra de surveillance d'un magasin de l'enseigne GameStop le montre en train de revendre certains des jeux volés. Un peu plus tôt le même mois, Shaputis était impliqué dans le vol d'un camion FedEx, qui s'est terminé par une course poursuite sur l'autoroute direction Seattle avec les forces de l'ordre.



Les chinois ont fait pousser du coton sur la lune

  Liste des news    Liste des new du mois  
coton lune change

08

Octobre

Le coton est la première plante à pousser sur la Lune grâce à la Chine. Lorsque l’on parle de plantes et d’Espace, il est, depuis 2015, difficile de ne pas penser au film « Seul sur Mars ». Ici, il n’est pas question (encore) de faire vivre des humains sur une station lunaire, même si la NASA y travaille. L’expérience lancée par l’agence spatiale chinoise est de bien moindre envergure. Apportée par le rover Chang’e 4 sur la face cachée de la Lune, une mini-biosphère pressurisée à 1 atmosphère et pesant 2,6 kg a été déposé sur la surface de la Lune pour observer la pousse des plantes et le développement des organismes sous l’effet de la microgravité et des radiations cosmiques. Le responsable du projet a ainsi expliqué que les contraintes de la sonde empêchaient le transport d’une charge supérieure à 3 kilogrammes. Le choix des organismes a donc été crucial. Cinq ont été retenus : graines de coton, graines de pomme de terre, arabidopsis (cette herbe est souvent utilisée comme organisme modèle en biologie végétale et biologie fondamentale), levure et œufs de mouches de fruit. Seules les graines de coton ont poussés avec succès, réalisant ainsi l’exploit d’être la première plante à pousser sur un autre astre céleste. Toutefois, leur vie a été de relativement courte durée puisque les plants sont morts après seulement un jour lunaire, soit 2 semaines environ. Les nuits étant extrêmement froides, leur sort était scellé. Les scientifiques chinois envisagent maintenant l’envoi d’animaux sur la Lune pour la mission Chang’e 6, prévue début 2020. Une tortue par exemple aurait assez d’oxygène pour survivre une vingtaine de jours dans cette biosphère.



Tchernobyl est devenu un site touristique !

  Liste des news    Liste des new du mois  
Tchernobyl

08

Octobre

Depuis quelques mois, le président ukrainien Volydymyr Zelensky souhaite faire de Tchernobyl une "attraction touristique". Il a d'ailleurs signé un décret dans ce sens. De plus, de nombreux investissements sont prévus dans le but de créer des infrastructures pour accéder plus facilement à la centrale et dans la région périphérique, inhabitée depuis la catastrophe. Le succès de la mini-série Chernobyl diffusée sur HBO a également créé un engouement de la part des touristes pour cette région sinistrée. Le nombre de visiteurs a augmenté de 40% cet été comme le notent les agences de tourisme qui s'occupent du site. C'est donc pour ces raisons que la fameuse salle de contrôle du réacteur 4 de la centrale où les ingénieurs auraient été au-delà des limites autorisées dans le cadre d'un test et qui serait donc la cause de l'explosion du réacteur, est accessible au commun des mortels. Cependant attention, il vous faudra respecter des consignes de sécurité. Et on ne plaisante pas avec la sécurité ! Une combinaison protectrice, un casque et des gants sont obligatoires pour faire la visite des lieux qui présentent un taux de radioactivité toujours 40 000 fois supérieur à la normale. C'est aussi pour cette raison que la visite n'excède pas les cinq minutes ! A la sortie, vous serez soumis à un test pour évaluer votre exposition à la radioactivité. A noter que les lieux ont bien changé depuis la catastrophe de Tchernobyl. La majorité des boutons et autres accessoires ont disparu au fil du temps car beaucoup de scientifiques se sont rendus sur place pour réaliser des travaux dans la salle. A priori, il ne reste plus que les squelettes métalliques rouillés des consoles.



La situation de la planète pire que prévu !

  Liste des news    Liste des new du mois  
7C de plus d ici 2100 sur la planete

18

Septembre

Les chercheurs ont exploité les progrès en matière de puissance de calcul et les représentations plus fidèles des systèmes météorologiques pour mettre au point des modèles climatiques plus précis. Leurs projections sur la fin du siècle ont de quoi susciter l'inquiétude, avec une augmentation moyenne de la température de 7 °C d'ici 2100. Pour alerter sur les conséquences du réchauffement climatique, le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) s'appuie notamment sur les prévisions fournies par des modèles climatiques. Ces derniers permettent de simuler l'évolution de la Terre en fonction de la météo, l'activité humaine, les particules, etc., et selon plusieurs scénarios possibles. Les chercheurs ont ainsi abouti à l'élaboration de deux modèles climatiques, « qui représentent mieux le climat actuel », selon Olivier Boucher, directeur de recherche au CNRS. Ils leur ont alors soumis plusieurs scénarios et ont effectué des projections sur plusieurs années. Et les résultats font froid dans le dos (ou plutôt chaud). Dans le pire de cas, la température moyenne sur Terre augmenterait de 7 °C d'ici 2100. Jusqu'à présent, le scénario le plus défavorable prévoyait une hausse de 4,8 °C, au maximum. Les études du GIEC servent à alimenter le rapport des experts de l'ONU, d'où découlent généralement les accords sur le climat, comme ceux de Paris en 2015. Mais avec ces nouvelles prévisions, il est à craindre que les engagements pris (difficilement) par les États ne suffisent pas à enrayer véritablement les effets du réchauffement climatique. Les scientifiques appellent donc, une nouvelle fois, à agir d'urgence, et de façon plus drastique, pour sauver la planète et la vie qu'elle abrite. Sous peine de se retrouver effectivement embarqués dans le pire des scénarios.



Les chinois découvrent une matière inconnu sur la lune

  Liste des news    Liste des new du mois  
Decouverte de Yutu 2 sur la lune

02

Septembre

Le rover chinois Yutu-2, qui explore la face cachée de la Lune depuis janvier dernier, vient de découvrir une mystérieuse matière sur le sol lunaire. Malgré toutes les analyses effectuées, les scientifiques n’ont pas pu déterminer son origine. Depuis le début de sa mission baptisée « Chang’e 4 », le rover Yutu-2 a permis de capturer les premières images de la face cachée de la Lune. Ces clichés, qui sont examinés de près par les scientifiques, viennent récemment de révéler une étrange découverte. Le 25 juillet dernier, le robot a en effet photographié une étrange substance se trouvant dans un cratère. L’équipe, qui n’a pas dévoilé l’image de la découverte au public, décrit la matière comme un liquide ressemblant à du gel. Elle précise également que sa couleur est différente des autres éléments observés sur la surface du satellite. Un appareil d’analyse sophistiqué a été déployé pour tenter d’examiner la composition de la substance et du sol qui l’entoure. Malheureusement, les résultats n’ont apporté aucune réponse et le mystère reste entier. Certains scientifiques pensent que cette matière pourrait être du verre fondu. Celui-ci pourrait être le résultat du phénomène de vitrification du sol causé par l’impact d’une météorite sur la Lune. Pour confirmer cette théorie, les scientifiques devront réussir à trouver un moyen de prélever un échantillon de la matière. Le rover Yutu-2 est le premier robot à explorer la face cachée de la Lune. Il pourrait donc révéler encore de nombreuses autres découvertes surprenantes. L’appareil, qui fonctionne grâce à l’énergie solaire, s’est réveillé de sa phase de « récupération » la semaine dernière et a repris sa mission.



Les projets Neuralink présenté demain

  Liste des news    Liste des new du mois  
Neuro technologie Elon Musk va presenter son projet Neuralink

16

Juillet

Elon Musk va enfin donner plus d’informations sur Neuralink, l’entreprise censée développer des implants pour fusionner le cerveau humain et l’ordinateur. Lancée il y a plus de deux ans, cette startup n’a jusqu’à présent pas fait parler d’elle. Dès demain, nous devrions donc en savoir plus. La présentation aura lieu à San Francisco, et sera diffusée en streaming à partir de 4 h. Comme toujours lorsque Mr Musk est impliqué, l’objectif est très ambitieux, certains twitteurs parlant même de « l’innovation la plus importante de l’histoire de l’humanité ». Comme l’annonce le site officiel de la compagnie, « Neuralink développe des interfaces cerveau-machine à très large bande pour connecter les humains et les ordinateurs ». Ces interfaces ne seront cependant pas disponibles de si tôt, puisque Neuralink cherche encore des ingénieurs et des scientifiques. On attend pourtant d’Elon Musk qu’il propose un nouveau produit. Que nous réserve donc le magnat ? Des implants pour lutter contre les déficiences cognitives ou autres maladies neurologiques ? La santé semble être l’une des applications les plus évidentes d’une telle technologie.



Le trouble du jeu vidéo reconnu comme maladie

  Liste des news    Liste des new du mois  
jeux video addiction trouble

27

Mai

Certains d'entre nous pourraient être touchés par ce qui est désormais considéré comme une maladie. Ce samedi, l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a voté l'ajout du trouble du jeu vidéo dans la liste de la Classification internationale des maladies. l'OMS a précisé les symptômes qui caractérise ce mal-être: Le trouble du jeu vidéo est défini comme un comportement lié à la pratique des jeux vidéo ou des jeux numériques, qui se caractérise par : - Une perte de contrôle sur le jeu, Une priorité accrue accordée au jeu, au point que celui-ci prenne le pas sur d’autres centres d’intérêt et activités quotidiennes, par la poursuite ou la pratique croissante du jeu en dépit de répercussions dommageables. Pour que ce trouble soit diagnostiqué en tant que tel, le comportement doit être d’une sévérité suffisante pour entraîner une altération non négligeable des activités personnelles, familiales, sociales, éducatives, professionnelles ou d’autres domaines importants du fonctionnement, et en principe, se manifester clairement sur une période d’au moins 12 mois. La définition est semblable à toutes celles qui traitent d'addiction, que ce soit à la drogue ou à une activité physique. Pas de panique donc pour la communauté : ce n'est pas une nouvelle attaque sur l'activité du jeu vidéo dans sa globalité, mais une distinction entre jouer pour son plaisir et jouer en prenant la place d'autres activités plus bénéfiques pour notre bien-être. Bien sûr, il n'en fallait pas plus pour que certains acteurs répondent à cette décision. L'Entertainment Software Association (ESA) a publié un communiqué qui demande la révision du texte par l'OMS. Dans cette lettre ouverte, plusieurs acteurs du jeu vidéo sont représentés : ESA (États-Unis et Canada), IGEA (Australie et Nouvelle-Zélande), ISFE (Europe), K GAMES (Corée du Sud), UKIE (Royaume-Uni). Toutes sont des associations représentants leur région, pays, voire continent. Une réponse de taille pour un sujet qui fait débat depuis tant d'années. L'Organisation Mondiale de la Santé n'a pas encore réagi à cette lettre qui reproche le manque de preuve associé au trouble. Leur décision reste le résultat de longs débats, le sujet était déjà sur la table de l'organisation l'année dernière. Difficile de croire qu'après tant de temps, les 194 membres du groupe n'aient pas suffisamment d'arguments pour répondre à Entertainment Software Association.



L'école 42 une mauvaise image...

  Liste des news    Liste des new du mois  
42 école

19

Avril

Entre sexe, harcèlements envers les femmes, et magouilles financières, la réputation de l'école créée par Xavier Niel a été entachée le 18 avril par une enquête publiée par le magazine Mediapart. Retour sur les dessous d'une affaire qui ébranle la réputée Ecole 42, d'où naissent bon nombre de développeurs. Les écoles 42 regroupent deux établissements supérieurs d'autoformation qui permettent de former de nouveaux développeurs. Cette formation n'est pas reconnue par l'Etat, mais elle connaît son succès dans le monde du travail. La particularité de cette école réside essentiellement dans son mode de fonctionnement. Les élèves ne suivent en effet aucun cours magistral ou travail pratique qui soit encadré par un professeur. Cette école, ouverte 24h/24 et 7j/7, demande aux élèves d'organiser leurs journées et de participer à la réalisation de projets soumis par l'équipe pédagogique de l'établissement. Fondée et financée par Xavier Niel et plusieurs associés (dont Nicolas Sadirac), cette école, qui mise sur la coopération entre les étudiants, fait face aujourd'hui à de nombreuses polémiques nées d'une enquête de Mediapart. L'enquête publiée le 18 avril sur le site Mediapart révèle pourquoi le co-fondateur de l'Ecole 42, Nicolas Sadirac, a pris la porte en octobre 2018. S'il avait pu conserver son poste malgré la vidéo qui avait circulé sur les réseaux sociaux, d'autres faits révélés par Mediapart l'ont conduit à démissionner. Ces faits concernent pour la plupart des magouilles et arnaques financières qui auraient été mis en place pendant plusieurs années. Mediapart révèle que certaines surfacturations de biens (comme 200 000€ de chaises, par exemple), ont cependant eu lieu. Des versements en liquide assez douteux ont eux aussi été observés.



Tesla dévoile la Model Y

  Liste des news    Liste des new du mois  
Model Y Tesla

15

Mars

Elon Musk a officialisé le 14 mars, le cinquième véhicule électrique de la gamme Tesla. Le Model Y est un SUV qui vient s’intercaler entre le Model 3 et le Model X. Il dispose de 7 places et la version proposant le plus d’autonomie pourra parcourir jusqu’à 300 miles (480 kilomètres) pour un prix de 47 000 $ (41 000 €). Il sera disponible à l’automne 2020. Cette version « long range » ne sera pas la seule de la gamme. À l’automne 2020 seront aussi disponibles une déclinaison « dual motor AWD » quatre roues motrices pour 51 000 $ (45 000 €) et une « performance » capable d’atteindre les 240 km/h pour 60 000 $(52 000 €). Enfin, au printemps 2021, la « standard range » sera lancée, positionnée comme la version la moins chère, à 39 000 $(34 000 €), mais aussi avec le moins d’autonomie (370 kilomètres). Il est d’ores et déjà possible de précommander ces modèles, moyennant 2 500 $(2 200 euros) d’acompte. Le Model Y est après le Model 3 le second véhicule de Tesla conçu pour le marché de masse, car vendu à un prix plus abordable que les premiers commercialisés par la marque. Toutefois, la société d’Elon Musk devra prouver qu’elle sait tenir les cadences et possède le talent logistique nécessaire à une production intensive. La fabrication du Model 3 a été très compliquée à mettre en place, avec à la clé de nombreuses critiques de clients.


Attenta retransmis sur Twitch en direct

Mercredi 9 octobre, un homme lourdement armé a ouvert le feu près d’une synagogue de la ville de Halle en Allemagne, faisant deux morts et deux blessés graves. Le tireur a retransmis son attaque en direct sur la plateforme Twitch qui lutte actuellement pour stopper la propagation du contenu. La vidéo est restée en ligne pendant environ 35 minutes avant que Twitch ne la détecte et ne la supprime. Selon les premières observations de l’enquête menée par le service de streaming d’Amazon, cinq personnes auraient assisté au direct, mais la vidéo a été ensuite partagée sur d’autres réseaux et visionnée par environ 2200 personnes. Twitch a publié aujourd’hui sur son compte Twitter plusieurs messages condamnant l’attaque : « Twitch a une politique de tolérance zéro envers les comportements haineux, et tout acte de violence est pris très au sérieux. ». La société indique également qu’elle travaille actuellement à traquer et supprimer tous les contenus qui pourraient être liés à la vidéo de la tuerie : « Nous travaillons en urgence pour supprimer ce contenu et suspendre de façon permanente tout compte qui afficherait ou publierait des images de cet acte odieux. » ajoute le communiqué. En mars dernier, l’auteur de l’attentat de Christchurch en Nouvelle-Zélande avait diffusé son attaque en direct sur Facebook. La retransmission avait duré 17 minutes, mais le réseau social avait par la suite détecté et effacé 1,5 millions de vidéos de la tuerie. Selon la chaîne CNBC, des copies de la vidéo de la fusillade de Halle seraient toujours en ligne sur plusieurs sites. Twitch a indiqué avoir partagé le code hash de la vidéo avec les autres plateformes web susceptibles d’être utilisées pour propager le contenu.
10-10-2019


Un homme dérobe pour 40000$ de matos chez Valve

Après une myriade d'excellentes créations entre les années 90" et les années 2000, Valve est resté relativement discret. Mais alors que de nombreux joueurs aimeraient découvrir l'envers du décor et espérer y trouver un indice sur l'hypothétique venue d'Half-Life 3, un américain s'est véritablement introduit dans leurs locaux, mais pas pour les mêmes raisons. Comme le rapporte la radio locale Kiro 7, via PC Gamer, un homme se serait introduit dans les locaux de Valve situés dans la ville de Belleville, dans l'Etat de Washington, pour y dérober pour 40 000$ d'équipements et de jeux vidéo. Le suspect principal, un homme de 32 ans du nom de Shawn Shaputis, compte déjà six mandats d'arrêt à son actif. Recherché par la police, il doit se rendre au tribunal ce mercredi 9 octobre pour y être entendu. Un septième mandat sera émis si l'américain ne se présente pas. Pour parvenir à s’infiltrer dans les locaux de Valve et en dérober une partie de son contenu, le cambrioleur a monté une grande poubelle via la cage d'escalier et l'a remplie d'ordinateurs et de jeux vidéo, avant de rejoindre sa voiture, garée sur le parking à côté. En procédant à une fouille de la voiture, la police y a retrouvé certains des objets volés. Interrogé par les forces de l'ordre, Shaputis aurait confirmé être entré dans le bâtiment, la plainte datant de juin 2018. De plus, une séquence issue d'une caméra de surveillance d'un magasin de l'enseigne GameStop le montre en train de revendre certains des jeux volés. Un peu plus tôt le même mois, Shaputis était impliqué dans le vol d'un camion FedEx, qui s'est terminé par une course poursuite sur l'autoroute direction Seattle avec les forces de l'ordre.
09-10-2019


Les chinois ont fait pousser du coton sur la lune

Le coton est la première plante à pousser sur la Lune grâce à la Chine. Lorsque l’on parle de plantes et d’Espace, il est, depuis 2015, difficile de ne pas penser au film « Seul sur Mars ». Ici, il n’est pas question (encore) de faire vivre des humains sur une station lunaire, même si la NASA y travaille. L’expérience lancée par l’agence spatiale chinoise est de bien moindre envergure. Apportée par le rover Chang’e 4 sur la face cachée de la Lune, une mini-biosphère pressurisée à 1 atmosphère et pesant 2,6 kg a été déposé sur la surface de la Lune pour observer la pousse des plantes et le développement des organismes sous l’effet de la microgravité et des radiations cosmiques. Le responsable du projet a ainsi expliqué que les contraintes de la sonde empêchaient le transport d’une charge supérieure à 3 kilogrammes. Le choix des organismes a donc été crucial. Cinq ont été retenus : graines de coton, graines de pomme de terre, arabidopsis (cette herbe est souvent utilisée comme organisme modèle en biologie végétale et biologie fondamentale), levure et œufs de mouches de fruit. Seules les graines de coton ont poussés avec succès, réalisant ainsi l’exploit d’être la première plante à pousser sur un autre astre céleste. Toutefois, leur vie a été de relativement courte durée puisque les plants sont morts après seulement un jour lunaire, soit 2 semaines environ. Les nuits étant extrêmement froides, leur sort était scellé. Les scientifiques chinois envisagent maintenant l’envoi d’animaux sur la Lune pour la mission Chang’e 6, prévue début 2020. Une tortue par exemple aurait assez d’oxygène pour survivre une vingtaine de jours dans cette biosphère.
08-10-2019


Tchernobyl est devenu un site touristique !

Depuis quelques mois, le président ukrainien Volydymyr Zelensky souhaite faire de Tchernobyl une "attraction touristique". Il a d'ailleurs signé un décret dans ce sens. De plus, de nombreux investissements sont prévus dans le but de créer des infrastructures pour accéder plus facilement à la centrale et dans la région périphérique, inhabitée depuis la catastrophe. Le succès de la mini-série Chernobyl diffusée sur HBO a également créé un engouement de la part des touristes pour cette région sinistrée. Le nombre de visiteurs a augmenté de 40% cet été comme le notent les agences de tourisme qui s'occupent du site. C'est donc pour ces raisons que la fameuse salle de contrôle du réacteur 4 de la centrale où les ingénieurs auraient été au-delà des limites autorisées dans le cadre d'un test et qui serait donc la cause de l'explosion du réacteur, est accessible au commun des mortels. Cependant attention, il vous faudra respecter des consignes de sécurité. Et on ne plaisante pas avec la sécurité ! Une combinaison protectrice, un casque et des gants sont obligatoires pour faire la visite des lieux qui présentent un taux de radioactivité toujours 40 000 fois supérieur à la normale. C'est aussi pour cette raison que la visite n'excède pas les cinq minutes ! A la sortie, vous serez soumis à un test pour évaluer votre exposition à la radioactivité. A noter que les lieux ont bien changé depuis la catastrophe de Tchernobyl. La majorité des boutons et autres accessoires ont disparu au fil du temps car beaucoup de scientifiques se sont rendus sur place pour réaliser des travaux dans la salle. A priori, il ne reste plus que les squelettes métalliques rouillés des consoles.


08-10-2019


La situation de la planète pire que prévu !

Les chercheurs ont exploité les progrès en matière de puissance de calcul et les représentations plus fidèles des systèmes météorologiques pour mettre au point des modèles climatiques plus précis. Leurs projections sur la fin du siècle ont de quoi susciter l'inquiétude, avec une augmentation moyenne de la température de 7 °C d'ici 2100. Pour alerter sur les conséquences du réchauffement climatique, le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) s'appuie notamment sur les prévisions fournies par des modèles climatiques. Ces derniers permettent de simuler l'évolution de la Terre en fonction de la météo, l'activité humaine, les particules, etc., et selon plusieurs scénarios possibles. Les chercheurs ont ainsi abouti à l'élaboration de deux modèles climatiques, « qui représentent mieux le climat actuel », selon Olivier Boucher, directeur de recherche au CNRS. Ils leur ont alors soumis plusieurs scénarios et ont effectué des projections sur plusieurs années. Et les résultats font froid dans le dos (ou plutôt chaud). Dans le pire de cas, la température moyenne sur Terre augmenterait de 7 °C d'ici 2100. Jusqu'à présent, le scénario le plus défavorable prévoyait une hausse de 4,8 °C, au maximum. Les études du GIEC servent à alimenter le rapport des experts de l'ONU, d'où découlent généralement les accords sur le climat, comme ceux de Paris en 2015. Mais avec ces nouvelles prévisions, il est à craindre que les engagements pris (difficilement) par les États ne suffisent pas à enrayer véritablement les effets du réchauffement climatique. Les scientifiques appellent donc, une nouvelle fois, à agir d'urgence, et de façon plus drastique, pour sauver la planète et la vie qu'elle abrite. Sous peine de se retrouver effectivement embarqués dans le pire des scénarios.
18-09-2019


Les chinois découvrent une matière inconnu sur la lune

Le rover chinois Yutu-2, qui explore la face cachée de la Lune depuis janvier dernier, vient de découvrir une mystérieuse matière sur le sol lunaire. Malgré toutes les analyses effectuées, les scientifiques n’ont pas pu déterminer son origine. Depuis le début de sa mission baptisée « Chang’e 4 », le rover Yutu-2 a permis de capturer les premières images de la face cachée de la Lune. Ces clichés, qui sont examinés de près par les scientifiques, viennent récemment de révéler une étrange découverte. Le 25 juillet dernier, le robot a en effet photographié une étrange substance se trouvant dans un cratère. L’équipe, qui n’a pas dévoilé l’image de la découverte au public, décrit la matière comme un liquide ressemblant à du gel. Elle précise également que sa couleur est différente des autres éléments observés sur la surface du satellite. Un appareil d’analyse sophistiqué a été déployé pour tenter d’examiner la composition de la substance et du sol qui l’entoure. Malheureusement, les résultats n’ont apporté aucune réponse et le mystère reste entier. Certains scientifiques pensent que cette matière pourrait être du verre fondu. Celui-ci pourrait être le résultat du phénomène de vitrification du sol causé par l’impact d’une météorite sur la Lune. Pour confirmer cette théorie, les scientifiques devront réussir à trouver un moyen de prélever un échantillon de la matière. Le rover Yutu-2 est le premier robot à explorer la face cachée de la Lune. Il pourrait donc révéler encore de nombreuses autres découvertes surprenantes. L’appareil, qui fonctionne grâce à l’énergie solaire, s’est réveillé de sa phase de « récupération » la semaine dernière et a repris sa mission.
02-09-2019


Les projets Neuralink présenté demain

Elon Musk va enfin donner plus d’informations sur Neuralink, l’entreprise censée développer des implants pour fusionner le cerveau humain et l’ordinateur. Lancée il y a plus de deux ans, cette startup n’a jusqu’à présent pas fait parler d’elle. Dès demain, nous devrions donc en savoir plus. La présentation aura lieu à San Francisco, et sera diffusée en streaming à partir de 4 h. Comme toujours lorsque Mr Musk est impliqué, l’objectif est très ambitieux, certains twitteurs parlant même de « l’innovation la plus importante de l’histoire de l’humanité ». Comme l’annonce le site officiel de la compagnie, « Neuralink développe des interfaces cerveau-machine à très large bande pour connecter les humains et les ordinateurs ». Ces interfaces ne seront cependant pas disponibles de si tôt, puisque Neuralink cherche encore des ingénieurs et des scientifiques. On attend pourtant d’Elon Musk qu’il propose un nouveau produit. Que nous réserve donc le magnat ? Des implants pour lutter contre les déficiences cognitives ou autres maladies neurologiques ? La santé semble être l’une des applications les plus évidentes d’une telle technologie.
16-07-2019


Le trouble du jeu vidéo reconnu comme maladie

Certains d'entre nous pourraient être touchés par ce qui est désormais considéré comme une maladie. Ce samedi, l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a voté l'ajout du trouble du jeu vidéo dans la liste de la Classification internationale des maladies. l'OMS a précisé les symptômes qui caractérise ce mal-être: Le trouble du jeu vidéo est défini comme un comportement lié à la pratique des jeux vidéo ou des jeux numériques, qui se caractérise par : - Une perte de contrôle sur le jeu, Une priorité accrue accordée au jeu, au point que celui-ci prenne le pas sur d’autres centres d’intérêt et activités quotidiennes, par la poursuite ou la pratique croissante du jeu en dépit de répercussions dommageables. Pour que ce trouble soit diagnostiqué en tant que tel, le comportement doit être d’une sévérité suffisante pour entraîner une altération non négligeable des activités personnelles, familiales, sociales, éducatives, professionnelles ou d’autres domaines importants du fonctionnement, et en principe, se manifester clairement sur une période d’au moins 12 mois. La définition est semblable à toutes celles qui traitent d'addiction, que ce soit à la drogue ou à une activité physique. Pas de panique donc pour la communauté : ce n'est pas une nouvelle attaque sur l'activité du jeu vidéo dans sa globalité, mais une distinction entre jouer pour son plaisir et jouer en prenant la place d'autres activités plus bénéfiques pour notre bien-être. Bien sûr, il n'en fallait pas plus pour que certains acteurs répondent à cette décision. L'Entertainment Software Association (ESA) a publié un communiqué qui demande la révision du texte par l'OMS. Dans cette lettre ouverte, plusieurs acteurs du jeu vidéo sont représentés : ESA (États-Unis et Canada), IGEA (Australie et Nouvelle-Zélande), ISFE (Europe), K GAMES (Corée du Sud), UKIE (Royaume-Uni). Toutes sont des associations représentants leur région, pays, voire continent. Une réponse de taille pour un sujet qui fait débat depuis tant d'années. L'Organisation Mondiale de la Santé n'a pas encore réagi à cette lettre qui reproche le manque de preuve associé au trouble. Leur décision reste le résultat de longs débats, le sujet était déjà sur la table de l'organisation l'année dernière. Difficile de croire qu'après tant de temps, les 194 membres du groupe n'aient pas suffisamment d'arguments pour répondre à Entertainment Software Association.


27-05-2019


L'école 42 une mauvaise image...

Entre sexe, harcèlements envers les femmes, et magouilles financières, la réputation de l'école créée par Xavier Niel a été entachée le 18 avril par une enquête publiée par le magazine Mediapart. Retour sur les dessous d'une affaire qui ébranle la réputée Ecole 42, d'où naissent bon nombre de développeurs. Les écoles 42 regroupent deux établissements supérieurs d'autoformation qui permettent de former de nouveaux développeurs. Cette formation n'est pas reconnue par l'Etat, mais elle connaît son succès dans le monde du travail. La particularité de cette école réside essentiellement dans son mode de fonctionnement. Les élèves ne suivent en effet aucun cours magistral ou travail pratique qui soit encadré par un professeur. Cette école, ouverte 24h/24 et 7j/7, demande aux élèves d'organiser leurs journées et de participer à la réalisation de projets soumis par l'équipe pédagogique de l'établissement. Fondée et financée par Xavier Niel et plusieurs associés (dont Nicolas Sadirac), cette école, qui mise sur la coopération entre les étudiants, fait face aujourd'hui à de nombreuses polémiques nées d'une enquête de Mediapart. L'enquête publiée le 18 avril sur le site Mediapart révèle pourquoi le co-fondateur de l'Ecole 42, Nicolas Sadirac, a pris la porte en octobre 2018. S'il avait pu conserver son poste malgré la vidéo qui avait circulé sur les réseaux sociaux, d'autres faits révélés par Mediapart l'ont conduit à démissionner. Ces faits concernent pour la plupart des magouilles et arnaques financières qui auraient été mis en place pendant plusieurs années. Mediapart révèle que certaines surfacturations de biens (comme 200 000€ de chaises, par exemple), ont cependant eu lieu. Des versements en liquide assez douteux ont eux aussi été observés.
19-04-2019


Tesla dévoile la Model Y

Elon Musk a officialisé le 14 mars, le cinquième véhicule électrique de la gamme Tesla. Le Model Y est un SUV qui vient s’intercaler entre le Model 3 et le Model X. Il dispose de 7 places et la version proposant le plus d’autonomie pourra parcourir jusqu’à 300 miles (480 kilomètres) pour un prix de 47 000 $ (41 000 €). Il sera disponible à l’automne 2020. Cette version « long range » ne sera pas la seule de la gamme. À l’automne 2020 seront aussi disponibles une déclinaison « dual motor AWD » quatre roues motrices pour 51 000 $ (45 000 €) et une « performance » capable d’atteindre les 240 km/h pour 60 000 $(52 000 €). Enfin, au printemps 2021, la « standard range » sera lancée, positionnée comme la version la moins chère, à 39 000 $(34 000 €), mais aussi avec le moins d’autonomie (370 kilomètres). Il est d’ores et déjà possible de précommander ces modèles, moyennant 2 500 $(2 200 euros) d’acompte. Le Model Y est après le Model 3 le second véhicule de Tesla conçu pour le marché de masse, car vendu à un prix plus abordable que les premiers commercialisés par la marque. Toutefois, la société d’Elon Musk devra prouver qu’elle sait tenir les cadences et possède le talent logistique nécessaire à une production intensive. La fabrication du Model 3 a été très compliquée à mettre en place, avec à la clé de nombreuses critiques de clients.


15-03-2019