Bienvenu sur la Particule.com

Toute l'actualités des geeks

Projet et fonctionnement du site la Particule.com

Les infos Bloc-Note du site la Particule.com

Nos différents partenaires

Suivre nos sponsors
Logo la particule.com
  




L'actualité
APPLE


La CNIL dénonce des pratiques Apple

  Liste des news    Liste des new du mois  
cnil videoprotection apple stores

25

Mars

Si Apple communique très largement sur les mesures de protection de vie privée au point d'en avoir créé un argument marketing, il semblerait cependant que les pratiques de la société manquent de transparence. Politico a pu mettre la main sur un document confidentiel de plusieurs pages rédigé par la CNIL, la Commission nationale de l'informatique et des libertés. Au travers de ce rapport, il apparaît que les pratiques d'Apple ne respectent pas réellement les lois européennes. Depuis plusieurs années, Apple communique sur la sécurité de ses produits. Cela inclut macOS, le navigateur Safari et plus récemment, le système iOS avec l'introduction prochaine du mécanisme Application Tracking Transparency ou ATT. La CNIL a salué les efforts d'Apple avec l'ATT retournant à l'utilisateur une pop-up claire et permettant à ce dernier de donner ou non son consentement lorsqu'un éditeur souhaite collecter des données personnelles. Cette transparence a suscité la colère de Facebook, mais également des annonceurs. En France les organismes IAB France, MMAF, SRI et UDECAM avaient lancé une plainte en affirmant qu'Apple se réservait le monopole d'envoyer de la publicité ciblée tout en empêchant les autres d'accéder à l'IDFA, l'identifiant unique embarqué sur chaque smartphone. Cependant, Apple a obtenu gain de cause. Il n'en reste pas moins que les pratiques d'Apple restent opaques. Lorsque la firme de Tim Cook avait obligé les éditeurs à lister les données collectées, l'équipe de WhatsApp avait d'emblée invité Apple à en faire de même pour ses applications, et notamment iMessage. La société avait immédiatement publié ces informations sur l'App Store. Concernant l'ATT, Apple semble également ne pas être conforme au RGPD. Selon la CNIL, Apple estime ne pas avoir à recueillir le consentement des utilisateurs pour traiter les informations personnelles sur sa propre plateforme publicitaire parce que la société ne met pas en place de pistage. Cette définition serait toutefois biaisée. Pour la CNIL, la notion de pistage chez Apple n'inclut pas la lecture ou l'écriture de données sur le smartphone. Concrètement, cela ne concernerait donc pas l'usage de cookies. Or pour se conformer à la politique européenne, Apple devrait donc demander également le consentement de ses utilisateurs. Dans cette affaire, la CNIL a un rôle purement consultatif auprès de l'autorité de protection des données. Une enquête a d'ailleurs été ouverte dans le cadre de la plainte de France Digitale. Si les observations de la CNIL sont confortées par la Haute Autorité de la Concurrence, Apple pourrait avoir des comptes à rendre à chacun de ses opposants, à moins d'imposer aussi le consentement à ses propres services.



Nouvelle version de la suite iWork

  Liste des news    Liste des new du mois  
iWork Maj version 11

24

Mars

Apple a publié une mise à jour des logiciels de sa suite bureautique iWork sur Mac, mais également sur iPhone et iPad. Disponible gratuitement, l'éditeur de texte Pages, le gestionnaire de feuilles de calcul Numbers et l'outil de présentation Keynote profitent de quelques nouveautés en version 11. Sur iOS et iPadOS, les applications bureautiques d'Apple disposent désormais d'options plus précises au sein de l'inspecteur pour la mise en forme et le positionnement des objets. D'ailleurs, il est aussi possible de saisir des valeurs exactes pour la taille du texte, l’espacement ou encore la taille des tableaux. Notons que sur un iPad compatible doté de la dernière version du système, Apple a embarqué la fonctionnalité Griffonner (Scribble), jusqu'alors réservée à l'application Apple Notes. Il est donc possible de saisir un texte manuscrit et de le convertir automatiquement dans la police de son choix. Cette mise à jour apporte également davantage de flexibilité pour ajouter ou supprimer des objets ou des cellules de tableaux. Surtout une option permet d'ouvrir systématiquement un document en mode édition sans devoir nécessairement passer par un affichage de lecture. Sur Mac, les trois applications profitent d'une mise à jour de l'explorateur de médias afin de retrouver plus facilement un objet à insérer. Plusieurs filtres font leur apparition pour accéder rapidement aux photos récentes, aux clichés en mode portrait ou encore aux Live Photos. On note également la possibilité, sur macOS et iOS, d'ajouter des liens directs vers des numéros de téléphone au sein d'un tableau ou sur un objet.capturées par un iPhone.



Rumeur en Avril tu découvre des iPad !

  Liste des news    Liste des new du mois  
ipad pro 2020

18

Mars

Les nouveaux iPad Pro d’Apple pourraient être dotés de caméras améliorées, d’un processeur plus rapide et d’un nouveau type d’écran Mini-LED sur le plus grand iPad avec une luminosité et un contraste améliorés. En avril, Apple présentera deux nouveaux iPad Pro, avec des écrans de 11 et 12,9 pouces. Le modèle 12,9 pouces sera tout particulièrement intéressant, puisqu’il s’agira de la première tablette d’Apple à être équipée d’un écran Mini-LED. Cependant, ce ne sera pas le premier produit d’Apple avec cette technologie puisque l’Apple Pro Display XDR, son écran d’ordinateur, est équipé d’un écran Mini-LED. Pour rappel, un écran Mini-LED est un écran LCD avec des LED plus petites, de moins d’un millimètre. Celles-ci sont installées par zones et promettent une consommation énergétique réduite. Cette technologie ne doit pas être confondue avec l’OLED. En effet, les dalles OLED ont l’avantage de ne pas avoir de rétroéclairage, car les pixels peuvent générer leur propre lumière. Même si les noirs ne seront pas aussi convaincants qu’avec un écran OLED, le contraste des écrans Mini-LED est très bien maîtrisé. Un écran Mini-LED est aussi beaucoup plus lumineux que peut l’être un écran OLED. Les deux iPad Pro devraient être dotés d’un processeur A14X, qui serait un dérivé de la puce M1 des nouveaux MacBook Air, MacBook Pro et Mac mini. De plus, ils devraient être équipés de meilleurs appareils photo. Outre la puissance supplémentaire, l’autre mise à niveau majeure à attendre avec impatience est la connectivité Thunderbolt sur son port USB-C. Celle-ci permettra une transmission de données beaucoup plus rapide avec les Macs compatibles, les écrans externes avec une grosse définition ou encore les périphériques de stockage externes. Les iPad Pro 11 pouces et 12,9 pouces actuels sont respectivement disponibles à partir de 899 € et 1 119 €. On ne s’attend pas à ce qu’Apple diminue ses tarifs sur cette génération. En plus de ses iPad Pro, on s’attend également à ce que Apple présente ses AirTags durant la Keynote d’avril. On ne devrait pas voir les nouveaux AirPods 3, puisque ceux-ci ne seront pas lancés avant la fin de l’année.



Finalement Appel Event ne sera pas le 23 Mars

  Liste des news    Liste des new du mois  
Apple Event 2021

18

Mars

Les rumeurs, issues notamment du leaker du moment Jon Prosser, faisaient écho d'un Apple Event pour ce 23 mars. Cependant, sans aucune annonce officielle à moins d'une semaine de la date promise, force est de constater qu'il faudra attendre encore un peu pour avoir vent des prochains produits de la marque. Plusieurs leakers bien informés auraient été induits en erreur par la firme de Cupertino à propos d'une date d'Event erronée. Mais ce ne serait que partie remise puisque Apple semble privilégier le mois d'avril pour ses différentes annonces. Jusqu'en 2020, Apple a toujours préféré tenir ses conférences en mars, juin, septembre et novembre. Il était donc normal qu'une rumeur faisant état d'une conférence le 23 mars ait pu être crédible, surtout que les ordinateurs de la marque sont en pleine transition vers les SoC Apple Silicon et que bon nombre de produits ont fuité depuis la fin de l'année dernière. C'est une fois de plus Jon Prosser qui se jette à l'eau en affirmant que l'Event initialement prévu pour mars se tiendra finalement en avril, un mois habituellement calme en annonces pour la marque. Toutefois, il ne serait non pas question d'un, mais de trois évènements différents entre septembre et novembre 2020. Apple semble bousculer ses habitudes et préférer des keynotes moins denses et plus éparses, sans doute pour profiter de la couverture médiatique.



La Pomme arrête l'Home Pod (première version)

  Liste des news    Liste des new du mois  
HomePod Siri 1

15

Mars

Trois petites années, et une dernière révérence. Apple a indiqué ce week-end arrêter la production de son HomePod, premier du nom, au profit de sa version mini lancée l’année dernière à un prix bien plus abordable. Apple a fourni la déclaration à nos confrères de Techcrunch pour annoncer cet arrêt de production : « Le HomePod mini a été un succès depuis son lancement à l’automne dernier, en offrant aux utilisateurs un son incroyable, un assistant intelligent, et un contrôle de leur maison connectée pour seulement 99 $. Nous concentrons nos efforts sur le HomePod mini. Nous arrêtons le HomePod originel, qui continuera à être disponible tant qu’il y aura des stocks via notre site, les Apple Store et les revendeurs Apple autorisés. Apple fournira des mises à jour et des services à ses utilisateurs de HomePod, et une assistance technique au travers d’Apple Care ». Il a fallu cinq ans de développement et de recherches acoustiques très complexes pour mettre au point le premier HomePod. Apple aurait même construit une des chambres sourdes les plus grandes des Etats-Unis pour le mettre au point. Un positionnement tarifaire trop élevé, un assistant parfois encore balbutiant, et un manque d’ouverture à d’autres écosystèmes sont sans doute la cause de l’absence de succès commercial de ces enceintes connectées par ailleurs de très bonne qualité. Si vous êtes tenté par la mise en place d’un son stéréo avec deux enceintes HomePod et que vous en possédez déjà un, peut-être vous faudra-t-il acheter votre deuxième unité au plus vite. Reste à savoir maintenant si Apple va proposer un remplaçant à ce HomePod de première génération, où s’il se contentera d’occuper une « entrée de gamme » premium.



Mac Pro toujours puissant et hors de prix !

  Liste des news    Liste des new du mois  
mac pro display

12

Mars

En juin 2020, Apple s’est donné deux ans pour bouter tous les processeurs Intel hors de ces machines ; le coup de balai a commencé avec les MacBook Air, MacBook Pro 13 pouces et Mac Mini, lesquels ont hérité d’une puce Apple Silicon, en l’occurrence la M1 à 8 cœurs CPU. Pour les MacBook Pro 14, MacBook Pro 16 et iMac 27 pouces, Apple travaillerait sur une M1X à 12 cœurs. Il restera toutefois un bastion où il ne sera pas facile de déloger les pièces d’Intel : les Mac Pro. Pour y parvenir d’ici 2022, Apple miserait sur des processeurs à 64 cœurs. Jusqu’à présent, il était question de puces à 32 cœurs. Mais selon LeaksApplePro, la marque à la pomme concocterait des processeurs encore plus puissants. Le Mac Pro le moins bien loti aurait un processeur à 32 cœurs, dont 24 cœurs performance (Firestorm). Son prix serait de 5 499 $. Un autre Mac Pro embarquerait un processeur à 48 cœurs CPU. Le tarif de cette version : 11 999 $. Enfin, le plus puissant des Mac Pro s’armerait d’une puce à 64 cœurs CPU et coûterait pas moins de 18 999 $. Actuellement, le meilleur Mac Pro est muni d’un processeur Intel Xeon W à 28 cœurs. Pour la partie graphique, les clients peuvent opter, au mieux, pour deux cartes Radeon Pro Vega II Duo avec 2 x 32 Go de mémoire HBM2 chacune. Il semble difficile aujourd'hui que la pomme face marche arrière et décline une partie de sa gamme en ARM et l'autre non, @ suivre donc



iPhone 12 mini des mini ventes

  Liste des news    Liste des new du mois  
iPhone 12 Mini

11

Mars

L’iPhone 12 mini avait toutes les clés en main pour réussir en visant les utilisateurs nostalgiques de l’époque où les smartphones étaient plus compacts. Apple a pris un risque en lançant un iPhone à contre-courant de la tendance actuelle qui consiste à avoir des appareils toujours plus grands. Malgré des performances égales à celles de l’iPhone 12 standard, le petit iPhone est un flop commercial, le pire de la marque en 2020. Par conséquent, Apple a réduit la production de l’iPhone 12 mini au début de l’année. Au total, la production a été réduite de 2 millions d’unités qui ont été allouées à celle de l’iPhone 12 Pro. Des quatre modèles disponibles, celui-ci semble effectivement être le favori des utilisateurs. D’après un nouveau rapport de Nikkei Asia, Apple réduit encore davantage la production de l’iPhone 12 mini. Ce n’est d’ailleurs pas le seul impacté. En effet, la production globale de tous les iPhone 12 est réduite de 20 %. La majorité concerne évidemment l’iPhone 12 mini. Une source a également affirmé que, d’ici juin 2021, Apple produira 70 % de moins d’iPhone 12 mini que les estimations initiales. D’ailleurs, selon l’analyste William Yang, Apple pourrait prendre une décision encore plus radicale d’arrêter la production du smartphone. De plus, la firme de Cupertino a annoncé à ses fournisseurs qu’elle a prévu d’assembler 230 millions d’iPhone en 2021. Par rapport à l’année dernière, cet objectif représente déjà une hausse de 11 %. Sur ces 230 millions, seulement 75 millions sont prévus pour la première moitié de l’année. Une grande partie de l’assemblage pourrait donc être réservée aux prochains iPhone de 2021 qui seront annoncés cet automne. Enfin, Nikkei Asia a rapporté que les commandes de l’iPhone 12 mini ont représenté seulement 10 à 15 % des commandes totales de la gamme de l’iPhone 12. Un constat qui est donc plutôt décevant, mais qui ne semble pas pour autant freiner Apple. Et pour cause, la rumeur d’un iPhone 13 mini commence effectivement à se répandre sur la toile. Quoi qu’il en soit, la firme de Cupertino a appris de ses erreurs. Un éventuel iPhone 13 mini devra apporter son lot d’avantages par rapport aux autres modèles pour séduire les utilisateurs.



Comme par hasard la Keynote arrive le 23 Mars jour officiel du OnePlus 9

  Liste des news    Liste des new du mois  
Apple Keynotes

08

Mars

La prochaine keynote Apple aurait lieu le 23 mars 2021 et la présentation de nombreux produits est attendue à l'occasion de cette conférence. Il était quasiment certain qu'une keynote Apple aurait lieu ce mois de mars, nous avons désormais une date plus précise. L'événement se tiendrait le 23 mars prochain selon le leaker Jon Prosser, dont les informations concernant la marque à la pomme tombent souvent juste. La date du 16 mars avait été avancée pendant un moment, elle est désormais écartée. Ne manque plus que l'officialisation d'Apple. Nous devrions enfin voir les AirTags, les localisateurs d'objets dont on entend parler depuis bien longtemps maintenant. Une alternative aux bien connus Tile, mais aussi aux Galaxy SmartTags lancés par Samsung en janvier. Apple pourrait aussi profiter de l'événement pour présenter un nouvel iPad Pro avec écran Mini LED, les AirPods 3 et/ou AirPods Pro 2, une refonte de la box multimédia Apple TV, et de nouvelles générations d'iMac et MacBook Pro. Et bien sur faire de l'ombre à l'évènement Oneplus 9, car la marque présente également ce jour là son fleuron le OnePlus 9.



Apple abandonne l'iMac Pro

  Liste des news    Liste des new du mois  
iMac Pro

08

Mars

Introduit en grande pompe en 2017, l'iMac Pro conserve le châssis tout-en-un de l'ordinateur phare d'Apple en embarquant des configurations plus évoluées sur un processeur Intel Xeon, un nouveau système de refroidissement et un châssis arborant la couleur Space Gray. Depuis ses débuts, l'iMac Pro cible alors une niche d'utilisateurs souhaitant une machine performante sans pour autant faire de compromis sur le design. Cet équilibre, qui relève finalement plus du concept, offre moins de souplesse qu'un Mac Pro à configuration évolutive. Comme le rapporte 9to5mac, Apple a retiré les options de la configuration initiale sur sa boutique en ligne. Un seul modèle de Mac Pro est effectivement proposé avec la mention « Dans la limite des stocks disponibles ». La machine commercialisée dispose d'un écran 5K de 27 pouces et est propulsée par un processeur Xeon W à 10 cœurs cadencés à 3 GHz (et jusqu’à 4,5 GHz en Turbo Boost) et épaulés par 32 Go de mémoire vive ECC DDR4 à 2,6 GHz. Apple y a intégré un SSD de 1 To, et livre le clavier et la souris sans-fil. Cet ultime iMac Pro est proposé pour 5 499 €. Cette même configuration est disponible pour 5 089,99 € sur Amazon. Il est intéressant de noter que selon un récent rapport d'Apple Insider, la société aurait stoppé la production de certaines configurations des iMac classiques dotés d'une dalle de 21,5 pouces. Selon les informations provenant de la chaîne de production, Apple aurait effectivement annulé les variantes disposant de 512 et 1 To de stockage SSD. La firme de Cupertino pourrait alors rafraîchir sa gamme iMac en profondeur en introduisant un nouveau châssis. Pour mémoire, au mois de novembre, des leakers affirmaient qu'une nouvelle génération d'iMac de 24 pouces serait introduite ce mois-ci.



Apple affiche les indices de réparabilités

  Liste des news    Liste des new du mois  
Indice Apple de reparation

26

Fevrier

Apple s’est mis en conformité avec la loi anti-gaspillage et affiche désormais les indices de réparabilité de ses iPhone et MacBook. iPad, Watch, Mac mini et autres produits n’en profitent pas encore. Apple vient de commencer à publier sur son site et son application Store les indices de réparabilité de certains produits. C’est ainsi le cas des iPhone et des Mac, deux des cinq catégories de produits désignées dans la loi anti-gaspillage, votée en janvier 2020. Cet indice de réparabilité prend la forme d’une note sur 10. Il doit éclairer le choix du consommateur au moment de l’achat pour savoir si le produit qu’il s’apprête à acquérir sera facile à réparer en cas de panne et pourra donc être utilisé plus longtemps. C’est une première étape visant à encourager les utilisateurs à profiter de leur appareil aussi longtemps que possible et à éviter également l'obsolescence programmée. Il est intéressant de noter que la loi anti-gaspillage impose également aux fabricants de donner des informations sur la disponibilité des pièces détachées et, par défaut, sur la possibilité de fabriquer des pièces de rechange en 3D. Ces informations doivent être accessibles aux réparateurs indépendants, il faut également remarquer que cet indice ne dépasse pas 7/10 mais le plus souvent à 6/10 chez Apple, ce qui implique la difficulté à faire réparer ce genre d'appareils.



La prochain Apple TV plus puissante

  Liste des news    Liste des new du mois  
Apple TV

11

Fevrier

Initialement attendu en fin d'année dernière à l'occasion des différentes annonces formulées par Apple, le boîtier de streaming devrait finalement voir le jour à la fin de l'année. Selon LeaksApplePro sur Twitter, l'Apple TV 6 serait effectivement prévue pour une sortie au mois de novembre prochain, ce qui concorde avec de précédents rapports émanant du leaker Jon Prosser. Ces informations concordent également sur un autre point : de meilleures performances, ce qui en soit, n'est pas vraiment la révélation du siècle. Alors que les informations de Prosser tablaient sur la puce A12Z actuellement présente au sein des iPad Pro, LeaksApplePro explique avoir obtenu une information selon laquelle ce prochain modèle serait animé par l'A14, c'est-à-dire la puce embarquée au sein des iPhone 12 et du nouvel iPad Air. En termes de performances graphiques, l'A14 serait 8% plus véloce que l'A12Z selon des tests réalisés et publiés sur l'outil Geekbench. Pour mémoire, l'actuelle Apple TV 4K est animée par la puce A10X. Certains imaginent déjà une manette pour transformer l'Apple TV en console via la souscription Apple Arcade. En effet, depuis tvOS 13, publié à l'automne 2019, il est possible d'appairer une manette Xbox ou PS4 à l'Apple TV. La télécommande livrée avec l'Apple TV en a laissé plus d'un perplexe. Certains la jugent trop petite, d'autres regrettent qu'elle n'ait que six boutons. D'autres enfin détestent la navigation sur le pavé tactile. Pour ce prochain modèle, Apple aurait prévu d'embarquer la fonctionnalité « Localiser » et donc de tirer parti de la puce U1 disponible depuis l'iPhone 11. Il ne serait également pas surprenant que cette télécommande présente un raccourci dédié au service Apple TV+.



Toujours pas de partenaire pour l'Apple Car

  Liste des news    Liste des new du mois  
Apple Car non officiel

09

Fevrier

Après des semaines de spéculation, Hyundai et sa filiale Kia ont déclaré ne plus être en pourparlers avec Apple sur un projet de voiture électrique autonome. Cependant, rien ne dit que le groupe coréen ne retournera pas plus tard à la table des négociations avec le géant américain. Selon Bloomberg et Reuters, Hyundai a publiquement admis que les négociations n’étaient plus d’actualité. Apple a certainement été contrarié par les déclarations de Hyundai à ce sujet. Qui aurait pensé qu’un projet qui ne devrait pas voir le jour avant des années puisse agiter autant l’actualité. Hyundai avait annoncé discuter avec Apple concernant la production de l’Apple Car, avant de rapidement revenir sur ses déclarations. Quelque temps plus tard, c’est l’analyste Ming-chi Kuo de TF Securities qui a corroboré les informations selon lesquelles Apple et Hyundai travaillent ensemble sur une voiture électrique, que l’on connait sous son nom de code, le projet Titan. D’après lui, la future Apple Car sera bien basée sur la plateforme E-GMP de Hyundai. Pour l’instant, il est compliqué de déterminer qui pourrait prendre en charge la production de l’Apple Car. Selon Hyundai, Apple aurait discuté de son projet de voiture électrique autonome avec différents partenaires, mais il n’a pas encore pris de décision. Malgré la fin des négociations, il ne sera pas impossible de voir Hyundai et Apple travailler ensemble dans le futur. Cependant, d’autres entreprises pourraient être privilégiées par le géant américain. On sait par exemple qu’Apple aurait discuté avec la start-up Canoo pour développer l’Apple Car. On sait que la future voiture électrique d’Apple disposerait d’une batterie révolutionnaire, et que celle-ci pourrait arriver dès 2024. Cependant, selon le leaker Jon Prosser qui est généralement très bien informé, l’Apple Car ne serait pas ce que l’on pense. On peut donc légitimement se demander si l’Apple Car est bien une voiture, ou s’il s’agit de quelque chose de différent, comme un service de covoiturage avec des véhicules autonomes. On sait que diverses entreprises comme Tesla, Amazon ou AutoX travaillent sur des taxis autonomes. En dehors de ses appareils connectés, on sait qu’Apple mise beaucoup sur ses services. Il ne serait donc pas surprenant de voir Apple se lancer dans un tel projet.



La révolution Apple découvre lecteur SD

  Liste des news    Liste des new du mois  
MacBook M1

25

Janvier

Apple pourrait profiter du passage à la puce M1 et de l'introduction de nouveaux châssis pour justifier un virage à 180° sur certaines décisions qui n'ont pas toujours été vues d'un très bon œil par les aficionados de la marque. Le magazine Bloomberg rapporte que la firme de Cupertino prévoit de réintégrer un lecteur de cartes SD sur sa prochaine gamme de MacBook Pro. Ce dernier a été retiré fin 2016 lorsque la société a introduit un nouveau design accueillant notamment la Touch Bar. Plus précisément, Apple avait retiré tous les ports pour ne proposer que de l'USB C. Les professionnels souhaitant par exemple décharger leurs appareils photo ou leurs caméras devaient systématiquement passer par un dongle. La société reconnaîtrait-elle avoir fait une erreur ? Il semblerait en tout cas que ce ne soit pas le seul changement à venir. En effet, un peu plus tôt ce mois-ci, nous apprenions que ce prochain MacBook Pro perdrait sa Touch bar, dont l'usage est lui aussi remis en cause, et retrouverait le dispositif de connexion MagSafe pour l'alimentation. Selon de précédents rapports, la société pourrait introduire un MacBook Pro de 14 pouces accueillant un SoC M1X à 12 cœurs, dont 8 cœurs hautes performances et 4 à haute efficacité énergétique.



Rumeur la pomme vas supprimer la TouchBar

  Liste des news    Liste des new du mois  
touchbar 4

15

Janvier

Apple prévoirait de moderniser les ordinateurs portables MacBook Pro cette année avec des processeurs beaucoup plus rapides, des écrans actualisés et le retour de son chargeur magnétique, selon un analyste très réputé du secteur. Cependant, Apple pourrait en contrepartie enlever des éléments importants de ses futurs modèles. Selon l’analyste Ming-chi Kuo de TF International Securities, Apple pourrait supprimer la Touch Bar tactile des futurs MacBook Pro 14 pouces et MacBook Pro 16 pouces. Apple avait introduit la Touch Bar sur ses ordinateurs en 2016. Cette barre d’outils tactile située au-dessus du clavier remplace les touches fonction, et permet d’obtenir des boutons virtuels en fonction de l’application en cours d’utilisation. Alors qu’elle peut être utile à certains utilisateurs sur les logiciels compatibles, d’autres la trouvent tout simplement inutile. En outre, Kuo annonce qu’Apple devrait supprimer la Touch Bar de ses futurs modèles de MacBook Pro. Le retrait de la Touch Bar peut sembler étonnant, car Apple a récemment breveté une Touch Bar avec la technologie Force Touch.



Une annonce aujourd'hui chez la pomme

  Liste des news    Liste des new du mois  
Annonce Apple

13

Janvier

Ce ne serait pas un produit, mais quelque chose d’encore « plus gros » et « meilleur »… Voilà qui laisse beaucoup de place à l’imagination. Difficile de savoir de quoi il va s’agir, mais à en croire une présentatrice américaine de CBS, ce serait « enthousiasmant ». Alors que le CES 2021 virtuel bat son plein, Apple se préparerait à faire une grosse annonce aujourd’hui, selon Gayle King, la présentatrice du CBS Morning qui a interviewé Tim Cook dans le cadre de son émission. La journaliste précise toutefois que cette interview était planifiée de longue date et n’a pas été programmée en amont d’un lancement de produit. Tim Cook ne devrait donc pas dévoiler un des multiples Mac, AirPods et autres iPad attendus cette année. Néanmoins, Apple devrait faire une « grosse annonce ». La question est de savoir dans quel domaine.



Un iPhone pliable dans le tuyaux ou pas !

  Liste des news    Liste des new du mois  
raw

05

Janvier

Depuis quelque temps, l'idée d'un iPhone pliable est dans les cartons. Il faut dire que la firme de Cupertino a déposé quelques brevets en ce sens. Au mois de février, l'USPTO, l'organisme américain chargé de gérer les propriétés Alors que le dernier iPhone 12 fait toujours pâle figure avec sa large encoche, Apple n'entend pas se laisser dépasser par les constructeurs de smartphones concurrents. Selon le magazine taïwanais United Daily News, via Tom's Guide, Apple aurait ainsi demandé la production de deux prototypes à Foxconn, fournisseur de produits électroniques. Apple souhaiterait en effet évaluer l'expérience utilisateur d'iOS sur deux types de smartphones pliables. Le premier reprendrait le urface Duo en présentant deux écrans côte à côte reliés par une charnière. Pour l'heure on ne sait pas si Apple entend produire deux smartphones distincts ou s'il s'agit d'évaluer plusieurs idées pour un prochain modèle pliable. intellectuelles aux États-Unis, révélait qu'Apple envisageait un smartphone composé de deux écrans articulés par une charnière. Plus précisément, le document décrit un mécanisme par lequel l'écran s'incurverait vers l'extérieur avant de se replier. Celachâssis du Galaxy Z Flip ou du Motorola Razr en s'ouvrant à la manière d'un téléphone à clapet classique. Le second s'inspirerait du Microsoft S permettrait principalement d'éviter l'usure des matériaux. Au mois de juin dernier, le leaker Jon Prosser a, semble-t-il, reçu une confirmation sur de tels travaux menés en interne. Ce dernier précise que le modèle testé ne dispose pas d'encoche. Les capteurs dédiés à Face ID viendraient se loger en haut de l'appareil au sein d'une bordure un peu plus épaisse.   Plusieurs rumeurs spéculent déjà sur l'iPhone 13. Cela signifie donc que ce smartphone pliable estampillé Apple ne verrait pas le jour avant 2022.



La pomme comdamné car les iPhone ne sont pas étanches

  Liste des news    Liste des new du mois  
Amende Apple etancheite et garantie non respecter

05

Janvier

C’est la douche froide pour le géant américain Apple. Un régulateur italien sur la concurrence a émis son verdict : la société est condamnée à payer 10 millions d’euros d’amende. Cette lourde punition est notamment liée à des allégations selon lesquelles les iPhone seraient étanches alors qu’ils ne le sont pas vraiment. Une amende pour « publicité mensongère » L’autorité antitrust italienne Autorità Garante della Concorrenza e del Mercato (AGCM) a condamné Apple à une amende de 10 millions d’euros. Cette peine a été imposée face à des allégations trompeuses sur la capacité de résistance à l’eau de ses iPhone. Dans un communiqué, l’autorité italienne de la concurrence a expliqué que le fabricant de smartphones haut de gamme avait annoncé que les iPhone étaient résistants à l’eau. Apple n’a cependant pas clarifié les circonstances exactes dans lesquelles cette étanchéité pouvait être prise en compte. Ces accusations remontent notamment aux iPhone 8 et iPhone 8 Plus de 2017, et à certains modèles ultérieurs. Selon les explications de l’AGCM, ces modèles sont censés être résistants à l’eau jusqu’à 30 minutes à des profondeurs allant jusqu’à quatre mètres. Les tests du régulateur ont cependant montré que cela ne s’applique que dans certaines circonstances, comme durant les tests de laboratoire contrôlés avec de l’eau pure. « Les instructions ne précisaient pas que cette propriété ne pouvait être trouvée que dans des conditions spécifiques », a déclaré l’AGCM. Le régulateur a également critiqué l’avertissement d’Apple selon lequel les dégâts causés par l’eau ne sont pas couverts dans le cadre de la garantie de l’iPhone. La société aurait même refusé de fournir la moindre assistance aux clients si leurs appareils ont été endommagés par l’eau ou des liquides, contrairement à ce qui est cité dans leur avis de garantie. L’entreprise a pourtant utilisé l’étanchéité de l’appareil dans sa démarche marketing, une « pratique commerciale agressive », selon l’AGCM. Pour l’instant, Apple s’est abstenu de tout commentaire sur l’affaire, a rapporté Reuters. À noter qu’une telle punition de la part du régulateur italien n’est pas une première pour la société Apple, a rapporté The Verge. En 2018, l’AGCM avait infligé une amende de 10 millions d’euros chacun à Apple et Samsung. Une amende de 5 millions d’euros a été infligée après que les deux entreprises ont été accusées de ralentir volontairement leurs anciens modèles d’appareils, notamment l’iPhone 6. En ce qui concerne Apple, l’autre moitié de l’amende a été infligée pour punir l’entreprise de ne pas avoir informé les utilisateurs des informations sur les batteries de leurs appareils.



La CNIL dénonce des pratiques Apple

  Liste des news    Liste des new du mois  
cnil videoprotection apple stores

25

Mars

Si Apple communique très largement sur les mesures de protection de vie privée au point d'en avoir créé un argument marketing, il semblerait cependant que les pratiques de la société manquent de transparence. Politico a pu mettre la main sur un document confidentiel de plusieurs pages rédigé par la CNIL, la Commission nationale de l'informatique et des libertés. Au travers de ce rapport, il apparaît que les pratiques d'Apple ne respectent pas réellement les lois européennes. Depuis plusieurs années, Apple communique sur la sécurité de ses produits. Cela inclut macOS, le navigateur Safari et plus récemment, le système iOS avec l'introduction prochaine du mécanisme Application Tracking Transparency ou ATT. La CNIL a salué les efforts d'Apple avec l'ATT retournant à l'utilisateur une pop-up claire et permettant à ce dernier de donner ou non son consentement lorsqu'un éditeur souhaite collecter des données personnelles. Cette transparence a suscité la colère de Facebook, mais également des annonceurs. En France les organismes IAB France, MMAF, SRI et UDECAM avaient lancé une plainte en affirmant qu'Apple se réservait le monopole d'envoyer de la publicité ciblée tout en empêchant les autres d'accéder à l'IDFA, l'identifiant unique embarqué sur chaque smartphone. Cependant, Apple a obtenu gain de cause. Il n'en reste pas moins que les pratiques d'Apple restent opaques. Lorsque la firme de Tim Cook avait obligé les éditeurs à lister les données collectées, l'équipe de WhatsApp avait d'emblée invité Apple à en faire de même pour ses applications, et notamment iMessage. La société avait immédiatement publié ces informations sur l'App Store. Concernant l'ATT, Apple semble également ne pas être conforme au RGPD. Selon la CNIL, Apple estime ne pas avoir à recueillir le consentement des utilisateurs pour traiter les informations personnelles sur sa propre plateforme publicitaire parce que la société ne met pas en place de pistage. Cette définition serait toutefois biaisée. Pour la CNIL, la notion de pistage chez Apple n'inclut pas la lecture ou l'écriture de données sur le smartphone. Concrètement, cela ne concernerait donc pas l'usage de cookies. Or pour se conformer à la politique européenne, Apple devrait donc demander également le consentement de ses utilisateurs. Dans cette affaire, la CNIL a un rôle purement consultatif auprès de l'autorité de protection des données. Une enquête a d'ailleurs été ouverte dans le cadre de la plainte de France Digitale. Si les observations de la CNIL sont confortées par la Haute Autorité de la Concurrence, Apple pourrait avoir des comptes à rendre à chacun de ses opposants, à moins d'imposer aussi le consentement à ses propres services.



Nouvelle version de la suite iWork

  Liste des news    Liste des new du mois  
iWork Maj version 11

24

Mars

Apple a publié une mise à jour des logiciels de sa suite bureautique iWork sur Mac, mais également sur iPhone et iPad. Disponible gratuitement, l'éditeur de texte Pages, le gestionnaire de feuilles de calcul Numbers et l'outil de présentation Keynote profitent de quelques nouveautés en version 11. Sur iOS et iPadOS, les applications bureautiques d'Apple disposent désormais d'options plus précises au sein de l'inspecteur pour la mise en forme et le positionnement des objets. D'ailleurs, il est aussi possible de saisir des valeurs exactes pour la taille du texte, l’espacement ou encore la taille des tableaux. Notons que sur un iPad compatible doté de la dernière version du système, Apple a embarqué la fonctionnalité Griffonner (Scribble), jusqu'alors réservée à l'application Apple Notes. Il est donc possible de saisir un texte manuscrit et de le convertir automatiquement dans la police de son choix. Cette mise à jour apporte également davantage de flexibilité pour ajouter ou supprimer des objets ou des cellules de tableaux. Surtout une option permet d'ouvrir systématiquement un document en mode édition sans devoir nécessairement passer par un affichage de lecture. Sur Mac, les trois applications profitent d'une mise à jour de l'explorateur de médias afin de retrouver plus facilement un objet à insérer. Plusieurs filtres font leur apparition pour accéder rapidement aux photos récentes, aux clichés en mode portrait ou encore aux Live Photos. On note également la possibilité, sur macOS et iOS, d'ajouter des liens directs vers des numéros de téléphone au sein d'un tableau ou sur un objet.capturées par un iPhone.



Rumeur en Avril tu découvre des iPad !

  Liste des news    Liste des new du mois  
ipad pro 2020

18

Mars

Les nouveaux iPad Pro d’Apple pourraient être dotés de caméras améliorées, d’un processeur plus rapide et d’un nouveau type d’écran Mini-LED sur le plus grand iPad avec une luminosité et un contraste améliorés. En avril, Apple présentera deux nouveaux iPad Pro, avec des écrans de 11 et 12,9 pouces. Le modèle 12,9 pouces sera tout particulièrement intéressant, puisqu’il s’agira de la première tablette d’Apple à être équipée d’un écran Mini-LED. Cependant, ce ne sera pas le premier produit d’Apple avec cette technologie puisque l’Apple Pro Display XDR, son écran d’ordinateur, est équipé d’un écran Mini-LED. Pour rappel, un écran Mini-LED est un écran LCD avec des LED plus petites, de moins d’un millimètre. Celles-ci sont installées par zones et promettent une consommation énergétique réduite. Cette technologie ne doit pas être confondue avec l’OLED. En effet, les dalles OLED ont l’avantage de ne pas avoir de rétroéclairage, car les pixels peuvent générer leur propre lumière. Même si les noirs ne seront pas aussi convaincants qu’avec un écran OLED, le contraste des écrans Mini-LED est très bien maîtrisé. Un écran Mini-LED est aussi beaucoup plus lumineux que peut l’être un écran OLED. Les deux iPad Pro devraient être dotés d’un processeur A14X, qui serait un dérivé de la puce M1 des nouveaux MacBook Air, MacBook Pro et Mac mini. De plus, ils devraient être équipés de meilleurs appareils photo. Outre la puissance supplémentaire, l’autre mise à niveau majeure à attendre avec impatience est la connectivité Thunderbolt sur son port USB-C. Celle-ci permettra une transmission de données beaucoup plus rapide avec les Macs compatibles, les écrans externes avec une grosse définition ou encore les périphériques de stockage externes. Les iPad Pro 11 pouces et 12,9 pouces actuels sont respectivement disponibles à partir de 899 € et 1 119 €. On ne s’attend pas à ce qu’Apple diminue ses tarifs sur cette génération. En plus de ses iPad Pro, on s’attend également à ce que Apple présente ses AirTags durant la Keynote d’avril. On ne devrait pas voir les nouveaux AirPods 3, puisque ceux-ci ne seront pas lancés avant la fin de l’année.



Finalement Appel Event ne sera pas le 23 Mars

  Liste des news    Liste des new du mois  
Apple Event 2021

18

Mars

Les rumeurs, issues notamment du leaker du moment Jon Prosser, faisaient écho d'un Apple Event pour ce 23 mars. Cependant, sans aucune annonce officielle à moins d'une semaine de la date promise, force est de constater qu'il faudra attendre encore un peu pour avoir vent des prochains produits de la marque. Plusieurs leakers bien informés auraient été induits en erreur par la firme de Cupertino à propos d'une date d'Event erronée. Mais ce ne serait que partie remise puisque Apple semble privilégier le mois d'avril pour ses différentes annonces. Jusqu'en 2020, Apple a toujours préféré tenir ses conférences en mars, juin, septembre et novembre. Il était donc normal qu'une rumeur faisant état d'une conférence le 23 mars ait pu être crédible, surtout que les ordinateurs de la marque sont en pleine transition vers les SoC Apple Silicon et que bon nombre de produits ont fuité depuis la fin de l'année dernière. C'est une fois de plus Jon Prosser qui se jette à l'eau en affirmant que l'Event initialement prévu pour mars se tiendra finalement en avril, un mois habituellement calme en annonces pour la marque. Toutefois, il ne serait non pas question d'un, mais de trois évènements différents entre septembre et novembre 2020. Apple semble bousculer ses habitudes et préférer des keynotes moins denses et plus éparses, sans doute pour profiter de la couverture médiatique.



La Pomme arrête l'Home Pod (première version)

  Liste des news    Liste des new du mois  
HomePod Siri 1

15

Mars

Trois petites années, et une dernière révérence. Apple a indiqué ce week-end arrêter la production de son HomePod, premier du nom, au profit de sa version mini lancée l’année dernière à un prix bien plus abordable. Apple a fourni la déclaration à nos confrères de Techcrunch pour annoncer cet arrêt de production : « Le HomePod mini a été un succès depuis son lancement à l’automne dernier, en offrant aux utilisateurs un son incroyable, un assistant intelligent, et un contrôle de leur maison connectée pour seulement 99 $. Nous concentrons nos efforts sur le HomePod mini. Nous arrêtons le HomePod originel, qui continuera à être disponible tant qu’il y aura des stocks via notre site, les Apple Store et les revendeurs Apple autorisés. Apple fournira des mises à jour et des services à ses utilisateurs de HomePod, et une assistance technique au travers d’Apple Care ». Il a fallu cinq ans de développement et de recherches acoustiques très complexes pour mettre au point le premier HomePod. Apple aurait même construit une des chambres sourdes les plus grandes des Etats-Unis pour le mettre au point. Un positionnement tarifaire trop élevé, un assistant parfois encore balbutiant, et un manque d’ouverture à d’autres écosystèmes sont sans doute la cause de l’absence de succès commercial de ces enceintes connectées par ailleurs de très bonne qualité. Si vous êtes tenté par la mise en place d’un son stéréo avec deux enceintes HomePod et que vous en possédez déjà un, peut-être vous faudra-t-il acheter votre deuxième unité au plus vite. Reste à savoir maintenant si Apple va proposer un remplaçant à ce HomePod de première génération, où s’il se contentera d’occuper une « entrée de gamme » premium.



Mac Pro toujours puissant et hors de prix !

  Liste des news    Liste des new du mois  
mac pro display

12

Mars

En juin 2020, Apple s’est donné deux ans pour bouter tous les processeurs Intel hors de ces machines ; le coup de balai a commencé avec les MacBook Air, MacBook Pro 13 pouces et Mac Mini, lesquels ont hérité d’une puce Apple Silicon, en l’occurrence la M1 à 8 cœurs CPU. Pour les MacBook Pro 14, MacBook Pro 16 et iMac 27 pouces, Apple travaillerait sur une M1X à 12 cœurs. Il restera toutefois un bastion où il ne sera pas facile de déloger les pièces d’Intel : les Mac Pro. Pour y parvenir d’ici 2022, Apple miserait sur des processeurs à 64 cœurs. Jusqu’à présent, il était question de puces à 32 cœurs. Mais selon LeaksApplePro, la marque à la pomme concocterait des processeurs encore plus puissants. Le Mac Pro le moins bien loti aurait un processeur à 32 cœurs, dont 24 cœurs performance (Firestorm). Son prix serait de 5 499 $. Un autre Mac Pro embarquerait un processeur à 48 cœurs CPU. Le tarif de cette version : 11 999 $. Enfin, le plus puissant des Mac Pro s’armerait d’une puce à 64 cœurs CPU et coûterait pas moins de 18 999 $. Actuellement, le meilleur Mac Pro est muni d’un processeur Intel Xeon W à 28 cœurs. Pour la partie graphique, les clients peuvent opter, au mieux, pour deux cartes Radeon Pro Vega II Duo avec 2 x 32 Go de mémoire HBM2 chacune. Il semble difficile aujourd'hui que la pomme face marche arrière et décline une partie de sa gamme en ARM et l'autre non, @ suivre donc



iPhone 12 mini des mini ventes

  Liste des news    Liste des new du mois  
iPhone 12 Mini

11

Mars

L’iPhone 12 mini avait toutes les clés en main pour réussir en visant les utilisateurs nostalgiques de l’époque où les smartphones étaient plus compacts. Apple a pris un risque en lançant un iPhone à contre-courant de la tendance actuelle qui consiste à avoir des appareils toujours plus grands. Malgré des performances égales à celles de l’iPhone 12 standard, le petit iPhone est un flop commercial, le pire de la marque en 2020. Par conséquent, Apple a réduit la production de l’iPhone 12 mini au début de l’année. Au total, la production a été réduite de 2 millions d’unités qui ont été allouées à celle de l’iPhone 12 Pro. Des quatre modèles disponibles, celui-ci semble effectivement être le favori des utilisateurs. D’après un nouveau rapport de Nikkei Asia, Apple réduit encore davantage la production de l’iPhone 12 mini. Ce n’est d’ailleurs pas le seul impacté. En effet, la production globale de tous les iPhone 12 est réduite de 20 %. La majorité concerne évidemment l’iPhone 12 mini. Une source a également affirmé que, d’ici juin 2021, Apple produira 70 % de moins d’iPhone 12 mini que les estimations initiales. D’ailleurs, selon l’analyste William Yang, Apple pourrait prendre une décision encore plus radicale d’arrêter la production du smartphone. De plus, la firme de Cupertino a annoncé à ses fournisseurs qu’elle a prévu d’assembler 230 millions d’iPhone en 2021. Par rapport à l’année dernière, cet objectif représente déjà une hausse de 11 %. Sur ces 230 millions, seulement 75 millions sont prévus pour la première moitié de l’année. Une grande partie de l’assemblage pourrait donc être réservée aux prochains iPhone de 2021 qui seront annoncés cet automne. Enfin, Nikkei Asia a rapporté que les commandes de l’iPhone 12 mini ont représenté seulement 10 à 15 % des commandes totales de la gamme de l’iPhone 12. Un constat qui est donc plutôt décevant, mais qui ne semble pas pour autant freiner Apple. Et pour cause, la rumeur d’un iPhone 13 mini commence effectivement à se répandre sur la toile. Quoi qu’il en soit, la firme de Cupertino a appris de ses erreurs. Un éventuel iPhone 13 mini devra apporter son lot d’avantages par rapport aux autres modèles pour séduire les utilisateurs.



Comme par hasard la Keynote arrive le 23 Mars jour officiel du OnePlus 9

  Liste des news    Liste des new du mois  
Apple Keynotes

08

Mars

La prochaine keynote Apple aurait lieu le 23 mars 2021 et la présentation de nombreux produits est attendue à l'occasion de cette conférence. Il était quasiment certain qu'une keynote Apple aurait lieu ce mois de mars, nous avons désormais une date plus précise. L'événement se tiendrait le 23 mars prochain selon le leaker Jon Prosser, dont les informations concernant la marque à la pomme tombent souvent juste. La date du 16 mars avait été avancée pendant un moment, elle est désormais écartée. Ne manque plus que l'officialisation d'Apple. Nous devrions enfin voir les AirTags, les localisateurs d'objets dont on entend parler depuis bien longtemps maintenant. Une alternative aux bien connus Tile, mais aussi aux Galaxy SmartTags lancés par Samsung en janvier. Apple pourrait aussi profiter de l'événement pour présenter un nouvel iPad Pro avec écran Mini LED, les AirPods 3 et/ou AirPods Pro 2, une refonte de la box multimédia Apple TV, et de nouvelles générations d'iMac et MacBook Pro. Et bien sur faire de l'ombre à l'évènement Oneplus 9, car la marque présente également ce jour là son fleuron le OnePlus 9.



Apple abandonne l'iMac Pro

  Liste des news    Liste des new du mois  
iMac Pro

08

Mars

Introduit en grande pompe en 2017, l'iMac Pro conserve le châssis tout-en-un de l'ordinateur phare d'Apple en embarquant des configurations plus évoluées sur un processeur Intel Xeon, un nouveau système de refroidissement et un châssis arborant la couleur Space Gray. Depuis ses débuts, l'iMac Pro cible alors une niche d'utilisateurs souhaitant une machine performante sans pour autant faire de compromis sur le design. Cet équilibre, qui relève finalement plus du concept, offre moins de souplesse qu'un Mac Pro à configuration évolutive. Comme le rapporte 9to5mac, Apple a retiré les options de la configuration initiale sur sa boutique en ligne. Un seul modèle de Mac Pro est effectivement proposé avec la mention « Dans la limite des stocks disponibles ». La machine commercialisée dispose d'un écran 5K de 27 pouces et est propulsée par un processeur Xeon W à 10 cœurs cadencés à 3 GHz (et jusqu’à 4,5 GHz en Turbo Boost) et épaulés par 32 Go de mémoire vive ECC DDR4 à 2,6 GHz. Apple y a intégré un SSD de 1 To, et livre le clavier et la souris sans-fil. Cet ultime iMac Pro est proposé pour 5 499 €. Cette même configuration est disponible pour 5 089,99 € sur Amazon. Il est intéressant de noter que selon un récent rapport d'Apple Insider, la société aurait stoppé la production de certaines configurations des iMac classiques dotés d'une dalle de 21,5 pouces. Selon les informations provenant de la chaîne de production, Apple aurait effectivement annulé les variantes disposant de 512 et 1 To de stockage SSD. La firme de Cupertino pourrait alors rafraîchir sa gamme iMac en profondeur en introduisant un nouveau châssis. Pour mémoire, au mois de novembre, des leakers affirmaient qu'une nouvelle génération d'iMac de 24 pouces serait introduite ce mois-ci.



Apple affiche les indices de réparabilités

  Liste des news    Liste des new du mois  
Indice Apple de reparation

26

Fevrier

Apple s’est mis en conformité avec la loi anti-gaspillage et affiche désormais les indices de réparabilité de ses iPhone et MacBook. iPad, Watch, Mac mini et autres produits n’en profitent pas encore. Apple vient de commencer à publier sur son site et son application Store les indices de réparabilité de certains produits. C’est ainsi le cas des iPhone et des Mac, deux des cinq catégories de produits désignées dans la loi anti-gaspillage, votée en janvier 2020. Cet indice de réparabilité prend la forme d’une note sur 10. Il doit éclairer le choix du consommateur au moment de l’achat pour savoir si le produit qu’il s’apprête à acquérir sera facile à réparer en cas de panne et pourra donc être utilisé plus longtemps. C’est une première étape visant à encourager les utilisateurs à profiter de leur appareil aussi longtemps que possible et à éviter également l'obsolescence programmée. Il est intéressant de noter que la loi anti-gaspillage impose également aux fabricants de donner des informations sur la disponibilité des pièces détachées et, par défaut, sur la possibilité de fabriquer des pièces de rechange en 3D. Ces informations doivent être accessibles aux réparateurs indépendants, il faut également remarquer que cet indice ne dépasse pas 7/10 mais le plus souvent à 6/10 chez Apple, ce qui implique la difficulté à faire réparer ce genre d'appareils.



La prochain Apple TV plus puissante

  Liste des news    Liste des new du mois  
Apple TV

11

Fevrier

Initialement attendu en fin d'année dernière à l'occasion des différentes annonces formulées par Apple, le boîtier de streaming devrait finalement voir le jour à la fin de l'année. Selon LeaksApplePro sur Twitter, l'Apple TV 6 serait effectivement prévue pour une sortie au mois de novembre prochain, ce qui concorde avec de précédents rapports émanant du leaker Jon Prosser. Ces informations concordent également sur un autre point : de meilleures performances, ce qui en soit, n'est pas vraiment la révélation du siècle. Alors que les informations de Prosser tablaient sur la puce A12Z actuellement présente au sein des iPad Pro, LeaksApplePro explique avoir obtenu une information selon laquelle ce prochain modèle serait animé par l'A14, c'est-à-dire la puce embarquée au sein des iPhone 12 et du nouvel iPad Air. En termes de performances graphiques, l'A14 serait 8% plus véloce que l'A12Z selon des tests réalisés et publiés sur l'outil Geekbench. Pour mémoire, l'actuelle Apple TV 4K est animée par la puce A10X. Certains imaginent déjà une manette pour transformer l'Apple TV en console via la souscription Apple Arcade. En effet, depuis tvOS 13, publié à l'automne 2019, il est possible d'appairer une manette Xbox ou PS4 à l'Apple TV. La télécommande livrée avec l'Apple TV en a laissé plus d'un perplexe. Certains la jugent trop petite, d'autres regrettent qu'elle n'ait que six boutons. D'autres enfin détestent la navigation sur le pavé tactile. Pour ce prochain modèle, Apple aurait prévu d'embarquer la fonctionnalité « Localiser » et donc de tirer parti de la puce U1 disponible depuis l'iPhone 11. Il ne serait également pas surprenant que cette télécommande présente un raccourci dédié au service Apple TV+.



Toujours pas de partenaire pour l'Apple Car

  Liste des news    Liste des new du mois  
Apple Car non officiel

09

Fevrier

Après des semaines de spéculation, Hyundai et sa filiale Kia ont déclaré ne plus être en pourparlers avec Apple sur un projet de voiture électrique autonome. Cependant, rien ne dit que le groupe coréen ne retournera pas plus tard à la table des négociations avec le géant américain. Selon Bloomberg et Reuters, Hyundai a publiquement admis que les négociations n’étaient plus d’actualité. Apple a certainement été contrarié par les déclarations de Hyundai à ce sujet. Qui aurait pensé qu’un projet qui ne devrait pas voir le jour avant des années puisse agiter autant l’actualité. Hyundai avait annoncé discuter avec Apple concernant la production de l’Apple Car, avant de rapidement revenir sur ses déclarations. Quelque temps plus tard, c’est l’analyste Ming-chi Kuo de TF Securities qui a corroboré les informations selon lesquelles Apple et Hyundai travaillent ensemble sur une voiture électrique, que l’on connait sous son nom de code, le projet Titan. D’après lui, la future Apple Car sera bien basée sur la plateforme E-GMP de Hyundai. Pour l’instant, il est compliqué de déterminer qui pourrait prendre en charge la production de l’Apple Car. Selon Hyundai, Apple aurait discuté de son projet de voiture électrique autonome avec différents partenaires, mais il n’a pas encore pris de décision. Malgré la fin des négociations, il ne sera pas impossible de voir Hyundai et Apple travailler ensemble dans le futur. Cependant, d’autres entreprises pourraient être privilégiées par le géant américain. On sait par exemple qu’Apple aurait discuté avec la start-up Canoo pour développer l’Apple Car. On sait que la future voiture électrique d’Apple disposerait d’une batterie révolutionnaire, et que celle-ci pourrait arriver dès 2024. Cependant, selon le leaker Jon Prosser qui est généralement très bien informé, l’Apple Car ne serait pas ce que l’on pense. On peut donc légitimement se demander si l’Apple Car est bien une voiture, ou s’il s’agit de quelque chose de différent, comme un service de covoiturage avec des véhicules autonomes. On sait que diverses entreprises comme Tesla, Amazon ou AutoX travaillent sur des taxis autonomes. En dehors de ses appareils connectés, on sait qu’Apple mise beaucoup sur ses services. Il ne serait donc pas surprenant de voir Apple se lancer dans un tel projet.



La révolution Apple découvre lecteur SD

  Liste des news    Liste des new du mois  
MacBook M1

25

Janvier

Apple pourrait profiter du passage à la puce M1 et de l'introduction de nouveaux châssis pour justifier un virage à 180° sur certaines décisions qui n'ont pas toujours été vues d'un très bon œil par les aficionados de la marque. Le magazine Bloomberg rapporte que la firme de Cupertino prévoit de réintégrer un lecteur de cartes SD sur sa prochaine gamme de MacBook Pro. Ce dernier a été retiré fin 2016 lorsque la société a introduit un nouveau design accueillant notamment la Touch Bar. Plus précisément, Apple avait retiré tous les ports pour ne proposer que de l'USB C. Les professionnels souhaitant par exemple décharger leurs appareils photo ou leurs caméras devaient systématiquement passer par un dongle. La société reconnaîtrait-elle avoir fait une erreur ? Il semblerait en tout cas que ce ne soit pas le seul changement à venir. En effet, un peu plus tôt ce mois-ci, nous apprenions que ce prochain MacBook Pro perdrait sa Touch bar, dont l'usage est lui aussi remis en cause, et retrouverait le dispositif de connexion MagSafe pour l'alimentation. Selon de précédents rapports, la société pourrait introduire un MacBook Pro de 14 pouces accueillant un SoC M1X à 12 cœurs, dont 8 cœurs hautes performances et 4 à haute efficacité énergétique.



Rumeur la pomme vas supprimer la TouchBar

  Liste des news    Liste des new du mois  
touchbar 4

15

Janvier

Apple prévoirait de moderniser les ordinateurs portables MacBook Pro cette année avec des processeurs beaucoup plus rapides, des écrans actualisés et le retour de son chargeur magnétique, selon un analyste très réputé du secteur. Cependant, Apple pourrait en contrepartie enlever des éléments importants de ses futurs modèles. Selon l’analyste Ming-chi Kuo de TF International Securities, Apple pourrait supprimer la Touch Bar tactile des futurs MacBook Pro 14 pouces et MacBook Pro 16 pouces. Apple avait introduit la Touch Bar sur ses ordinateurs en 2016. Cette barre d’outils tactile située au-dessus du clavier remplace les touches fonction, et permet d’obtenir des boutons virtuels en fonction de l’application en cours d’utilisation. Alors qu’elle peut être utile à certains utilisateurs sur les logiciels compatibles, d’autres la trouvent tout simplement inutile. En outre, Kuo annonce qu’Apple devrait supprimer la Touch Bar de ses futurs modèles de MacBook Pro. Le retrait de la Touch Bar peut sembler étonnant, car Apple a récemment breveté une Touch Bar avec la technologie Force Touch.



Une annonce aujourd'hui chez la pomme

  Liste des news    Liste des new du mois  
Annonce Apple

13

Janvier

Ce ne serait pas un produit, mais quelque chose d’encore « plus gros » et « meilleur »… Voilà qui laisse beaucoup de place à l’imagination. Difficile de savoir de quoi il va s’agir, mais à en croire une présentatrice américaine de CBS, ce serait « enthousiasmant ». Alors que le CES 2021 virtuel bat son plein, Apple se préparerait à faire une grosse annonce aujourd’hui, selon Gayle King, la présentatrice du CBS Morning qui a interviewé Tim Cook dans le cadre de son émission. La journaliste précise toutefois que cette interview était planifiée de longue date et n’a pas été programmée en amont d’un lancement de produit. Tim Cook ne devrait donc pas dévoiler un des multiples Mac, AirPods et autres iPad attendus cette année. Néanmoins, Apple devrait faire une « grosse annonce ». La question est de savoir dans quel domaine.



Un iPhone pliable dans le tuyaux ou pas !

  Liste des news    Liste des new du mois  
raw

05

Janvier

Depuis quelque temps, l'idée d'un iPhone pliable est dans les cartons. Il faut dire que la firme de Cupertino a déposé quelques brevets en ce sens. Au mois de février, l'USPTO, l'organisme américain chargé de gérer les propriétés Alors que le dernier iPhone 12 fait toujours pâle figure avec sa large encoche, Apple n'entend pas se laisser dépasser par les constructeurs de smartphones concurrents. Selon le magazine taïwanais United Daily News, via Tom's Guide, Apple aurait ainsi demandé la production de deux prototypes à Foxconn, fournisseur de produits électroniques. Apple souhaiterait en effet évaluer l'expérience utilisateur d'iOS sur deux types de smartphones pliables. Le premier reprendrait le urface Duo en présentant deux écrans côte à côte reliés par une charnière. Pour l'heure on ne sait pas si Apple entend produire deux smartphones distincts ou s'il s'agit d'évaluer plusieurs idées pour un prochain modèle pliable. intellectuelles aux États-Unis, révélait qu'Apple envisageait un smartphone composé de deux écrans articulés par une charnière. Plus précisément, le document décrit un mécanisme par lequel l'écran s'incurverait vers l'extérieur avant de se replier. Celachâssis du Galaxy Z Flip ou du Motorola Razr en s'ouvrant à la manière d'un téléphone à clapet classique. Le second s'inspirerait du Microsoft S permettrait principalement d'éviter l'usure des matériaux. Au mois de juin dernier, le leaker Jon Prosser a, semble-t-il, reçu une confirmation sur de tels travaux menés en interne. Ce dernier précise que le modèle testé ne dispose pas d'encoche. Les capteurs dédiés à Face ID viendraient se loger en haut de l'appareil au sein d'une bordure un peu plus épaisse.   Plusieurs rumeurs spéculent déjà sur l'iPhone 13. Cela signifie donc que ce smartphone pliable estampillé Apple ne verrait pas le jour avant 2022.



La pomme comdamné car les iPhone ne sont pas étanches

  Liste des news    Liste des new du mois  
Amende Apple etancheite et garantie non respecter

05

Janvier

C’est la douche froide pour le géant américain Apple. Un régulateur italien sur la concurrence a émis son verdict : la société est condamnée à payer 10 millions d’euros d’amende. Cette lourde punition est notamment liée à des allégations selon lesquelles les iPhone seraient étanches alors qu’ils ne le sont pas vraiment. Une amende pour « publicité mensongère » L’autorité antitrust italienne Autorità Garante della Concorrenza e del Mercato (AGCM) a condamné Apple à une amende de 10 millions d’euros. Cette peine a été imposée face à des allégations trompeuses sur la capacité de résistance à l’eau de ses iPhone. Dans un communiqué, l’autorité italienne de la concurrence a expliqué que le fabricant de smartphones haut de gamme avait annoncé que les iPhone étaient résistants à l’eau. Apple n’a cependant pas clarifié les circonstances exactes dans lesquelles cette étanchéité pouvait être prise en compte. Ces accusations remontent notamment aux iPhone 8 et iPhone 8 Plus de 2017, et à certains modèles ultérieurs. Selon les explications de l’AGCM, ces modèles sont censés être résistants à l’eau jusqu’à 30 minutes à des profondeurs allant jusqu’à quatre mètres. Les tests du régulateur ont cependant montré que cela ne s’applique que dans certaines circonstances, comme durant les tests de laboratoire contrôlés avec de l’eau pure. « Les instructions ne précisaient pas que cette propriété ne pouvait être trouvée que dans des conditions spécifiques », a déclaré l’AGCM. Le régulateur a également critiqué l’avertissement d’Apple selon lequel les dégâts causés par l’eau ne sont pas couverts dans le cadre de la garantie de l’iPhone. La société aurait même refusé de fournir la moindre assistance aux clients si leurs appareils ont été endommagés par l’eau ou des liquides, contrairement à ce qui est cité dans leur avis de garantie. L’entreprise a pourtant utilisé l’étanchéité de l’appareil dans sa démarche marketing, une « pratique commerciale agressive », selon l’AGCM. Pour l’instant, Apple s’est abstenu de tout commentaire sur l’affaire, a rapporté Reuters. À noter qu’une telle punition de la part du régulateur italien n’est pas une première pour la société Apple, a rapporté The Verge. En 2018, l’AGCM avait infligé une amende de 10 millions d’euros chacun à Apple et Samsung. Une amende de 5 millions d’euros a été infligée après que les deux entreprises ont été accusées de ralentir volontairement leurs anciens modèles d’appareils, notamment l’iPhone 6. En ce qui concerne Apple, l’autre moitié de l’amende a été infligée pour punir l’entreprise de ne pas avoir informé les utilisateurs des informations sur les batteries de leurs appareils.


La CNIL dénonce des pratiques Apple

Si Apple communique très largement sur les mesures de protection de vie privée au point d'en avoir créé un argument marketing, il semblerait cependant que les pratiques de la société manquent de transparence. Politico a pu mettre la main sur un document confidentiel de plusieurs pages rédigé par la CNIL, la Commission nationale de l'informatique et des libertés. Au travers de ce rapport, il apparaît que les pratiques d'Apple ne respectent pas réellement les lois européennes. Depuis plusieurs années, Apple communique sur la sécurité de ses produits. Cela inclut macOS, le navigateur Safari et plus récemment, le système iOS avec l'introduction prochaine du mécanisme Application Tracking Transparency ou ATT. La CNIL a salué les efforts d'Apple avec l'ATT retournant à l'utilisateur une pop-up claire et permettant à ce dernier de donner ou non son consentement lorsqu'un éditeur souhaite collecter des données personnelles. Cette transparence a suscité la colère de Facebook, mais également des annonceurs. En France les organismes IAB France, MMAF, SRI et UDECAM avaient lancé une plainte en affirmant qu'Apple se réservait le monopole d'envoyer de la publicité ciblée tout en empêchant les autres d'accéder à l'IDFA, l'identifiant unique embarqué sur chaque smartphone. Cependant, Apple a obtenu gain de cause. Il n'en reste pas moins que les pratiques d'Apple restent opaques. Lorsque la firme de Tim Cook avait obligé les éditeurs à lister les données collectées, l'équipe de WhatsApp avait d'emblée invité Apple à en faire de même pour ses applications, et notamment iMessage. La société avait immédiatement publié ces informations sur l'App Store. Concernant l'ATT, Apple semble également ne pas être conforme au RGPD. Selon la CNIL, Apple estime ne pas avoir à recueillir le consentement des utilisateurs pour traiter les informations personnelles sur sa propre plateforme publicitaire parce que la société ne met pas en place de pistage. Cette définition serait toutefois biaisée. Pour la CNIL, la notion de pistage chez Apple n'inclut pas la lecture ou l'écriture de données sur le smartphone. Concrètement, cela ne concernerait donc pas l'usage de cookies. Or pour se conformer à la politique européenne, Apple devrait donc demander également le consentement de ses utilisateurs. Dans cette affaire, la CNIL a un rôle purement consultatif auprès de l'autorité de protection des données. Une enquête a d'ailleurs été ouverte dans le cadre de la plainte de France Digitale. Si les observations de la CNIL sont confortées par la Haute Autorité de la Concurrence, Apple pourrait avoir des comptes à rendre à chacun de ses opposants, à moins d'imposer aussi le consentement à ses propres services.
25-03-2021


Nouvelle version de la suite iWork

Apple a publié une mise à jour des logiciels de sa suite bureautique iWork sur Mac, mais également sur iPhone et iPad. Disponible gratuitement, l'éditeur de texte Pages, le gestionnaire de feuilles de calcul Numbers et l'outil de présentation Keynote profitent de quelques nouveautés en version 11. Sur iOS et iPadOS, les applications bureautiques d'Apple disposent désormais d'options plus précises au sein de l'inspecteur pour la mise en forme et le positionnement des objets. D'ailleurs, il est aussi possible de saisir des valeurs exactes pour la taille du texte, l’espacement ou encore la taille des tableaux. Notons que sur un iPad compatible doté de la dernière version du système, Apple a embarqué la fonctionnalité Griffonner (Scribble), jusqu'alors réservée à l'application Apple Notes. Il est donc possible de saisir un texte manuscrit et de le convertir automatiquement dans la police de son choix. Cette mise à jour apporte également davantage de flexibilité pour ajouter ou supprimer des objets ou des cellules de tableaux. Surtout une option permet d'ouvrir systématiquement un document en mode édition sans devoir nécessairement passer par un affichage de lecture. Sur Mac, les trois applications profitent d'une mise à jour de l'explorateur de médias afin de retrouver plus facilement un objet à insérer. Plusieurs filtres font leur apparition pour accéder rapidement aux photos récentes, aux clichés en mode portrait ou encore aux Live Photos. On note également la possibilité, sur macOS et iOS, d'ajouter des liens directs vers des numéros de téléphone au sein d'un tableau ou sur un objet.capturées par un iPhone.
24-03-2021


Rumeur en Avril tu découvre des iPad !

Les nouveaux iPad Pro d’Apple pourraient être dotés de caméras améliorées, d’un processeur plus rapide et d’un nouveau type d’écran Mini-LED sur le plus grand iPad avec une luminosité et un contraste améliorés. En avril, Apple présentera deux nouveaux iPad Pro, avec des écrans de 11 et 12,9 pouces. Le modèle 12,9 pouces sera tout particulièrement intéressant, puisqu’il s’agira de la première tablette d’Apple à être équipée d’un écran Mini-LED. Cependant, ce ne sera pas le premier produit d’Apple avec cette technologie puisque l’Apple Pro Display XDR, son écran d’ordinateur, est équipé d’un écran Mini-LED. Pour rappel, un écran Mini-LED est un écran LCD avec des LED plus petites, de moins d’un millimètre. Celles-ci sont installées par zones et promettent une consommation énergétique réduite. Cette technologie ne doit pas être confondue avec l’OLED. En effet, les dalles OLED ont l’avantage de ne pas avoir de rétroéclairage, car les pixels peuvent générer leur propre lumière. Même si les noirs ne seront pas aussi convaincants qu’avec un écran OLED, le contraste des écrans Mini-LED est très bien maîtrisé. Un écran Mini-LED est aussi beaucoup plus lumineux que peut l’être un écran OLED. Les deux iPad Pro devraient être dotés d’un processeur A14X, qui serait un dérivé de la puce M1 des nouveaux MacBook Air, MacBook Pro et Mac mini. De plus, ils devraient être équipés de meilleurs appareils photo. Outre la puissance supplémentaire, l’autre mise à niveau majeure à attendre avec impatience est la connectivité Thunderbolt sur son port USB-C. Celle-ci permettra une transmission de données beaucoup plus rapide avec les Macs compatibles, les écrans externes avec une grosse définition ou encore les périphériques de stockage externes. Les iPad Pro 11 pouces et 12,9 pouces actuels sont respectivement disponibles à partir de 899 € et 1 119 €. On ne s’attend pas à ce qu’Apple diminue ses tarifs sur cette génération. En plus de ses iPad Pro, on s’attend également à ce que Apple présente ses AirTags durant la Keynote d’avril. On ne devrait pas voir les nouveaux AirPods 3, puisque ceux-ci ne seront pas lancés avant la fin de l’année.
18-03-2021


Finalement Appel Event ne sera pas le 23 Mars

Les rumeurs, issues notamment du leaker du moment Jon Prosser, faisaient écho d'un Apple Event pour ce 23 mars. Cependant, sans aucune annonce officielle à moins d'une semaine de la date promise, force est de constater qu'il faudra attendre encore un peu pour avoir vent des prochains produits de la marque. Plusieurs leakers bien informés auraient été induits en erreur par la firme de Cupertino à propos d'une date d'Event erronée. Mais ce ne serait que partie remise puisque Apple semble privilégier le mois d'avril pour ses différentes annonces. Jusqu'en 2020, Apple a toujours préféré tenir ses conférences en mars, juin, septembre et novembre. Il était donc normal qu'une rumeur faisant état d'une conférence le 23 mars ait pu être crédible, surtout que les ordinateurs de la marque sont en pleine transition vers les SoC Apple Silicon et que bon nombre de produits ont fuité depuis la fin de l'année dernière. C'est une fois de plus Jon Prosser qui se jette à l'eau en affirmant que l'Event initialement prévu pour mars se tiendra finalement en avril, un mois habituellement calme en annonces pour la marque. Toutefois, il ne serait non pas question d'un, mais de trois évènements différents entre septembre et novembre 2020. Apple semble bousculer ses habitudes et préférer des keynotes moins denses et plus éparses, sans doute pour profiter de la couverture médiatique.
18-03-2021


La Pomme arrête l'Home Pod (première version)

Trois petites années, et une dernière révérence. Apple a indiqué ce week-end arrêter la production de son HomePod, premier du nom, au profit de sa version mini lancée l’année dernière à un prix bien plus abordable. Apple a fourni la déclaration à nos confrères de Techcrunch pour annoncer cet arrêt de production : « Le HomePod mini a été un succès depuis son lancement à l’automne dernier, en offrant aux utilisateurs un son incroyable, un assistant intelligent, et un contrôle de leur maison connectée pour seulement 99 $. Nous concentrons nos efforts sur le HomePod mini. Nous arrêtons le HomePod originel, qui continuera à être disponible tant qu’il y aura des stocks via notre site, les Apple Store et les revendeurs Apple autorisés. Apple fournira des mises à jour et des services à ses utilisateurs de HomePod, et une assistance technique au travers d’Apple Care ». Il a fallu cinq ans de développement et de recherches acoustiques très complexes pour mettre au point le premier HomePod. Apple aurait même construit une des chambres sourdes les plus grandes des Etats-Unis pour le mettre au point. Un positionnement tarifaire trop élevé, un assistant parfois encore balbutiant, et un manque d’ouverture à d’autres écosystèmes sont sans doute la cause de l’absence de succès commercial de ces enceintes connectées par ailleurs de très bonne qualité. Si vous êtes tenté par la mise en place d’un son stéréo avec deux enceintes HomePod et que vous en possédez déjà un, peut-être vous faudra-t-il acheter votre deuxième unité au plus vite. Reste à savoir maintenant si Apple va proposer un remplaçant à ce HomePod de première génération, où s’il se contentera d’occuper une « entrée de gamme » premium.
15-03-2021


Mac Pro toujours puissant et hors de prix !

En juin 2020, Apple s’est donné deux ans pour bouter tous les processeurs Intel hors de ces machines ; le coup de balai a commencé avec les MacBook Air, MacBook Pro 13 pouces et Mac Mini, lesquels ont hérité d’une puce Apple Silicon, en l’occurrence la M1 à 8 cœurs CPU. Pour les MacBook Pro 14, MacBook Pro 16 et iMac 27 pouces, Apple travaillerait sur une M1X à 12 cœurs. Il restera toutefois un bastion où il ne sera pas facile de déloger les pièces d’Intel : les Mac Pro. Pour y parvenir d’ici 2022, Apple miserait sur des processeurs à 64 cœurs. Jusqu’à présent, il était question de puces à 32 cœurs. Mais selon LeaksApplePro, la marque à la pomme concocterait des processeurs encore plus puissants. Le Mac Pro le moins bien loti aurait un processeur à 32 cœurs, dont 24 cœurs performance (Firestorm). Son prix serait de 5 499 $. Un autre Mac Pro embarquerait un processeur à 48 cœurs CPU. Le tarif de cette version : 11 999 $. Enfin, le plus puissant des Mac Pro s’armerait d’une puce à 64 cœurs CPU et coûterait pas moins de 18 999 $. Actuellement, le meilleur Mac Pro est muni d’un processeur Intel Xeon W à 28 cœurs. Pour la partie graphique, les clients peuvent opter, au mieux, pour deux cartes Radeon Pro Vega II Duo avec 2 x 32 Go de mémoire HBM2 chacune. Il semble difficile aujourd'hui que la pomme face marche arrière et décline une partie de sa gamme en ARM et l'autre non, @ suivre donc
12-03-2021


iPhone 12 mini des mini ventes

L’iPhone 12 mini avait toutes les clés en main pour réussir en visant les utilisateurs nostalgiques de l’époque où les smartphones étaient plus compacts. Apple a pris un risque en lançant un iPhone à contre-courant de la tendance actuelle qui consiste à avoir des appareils toujours plus grands. Malgré des performances égales à celles de l’iPhone 12 standard, le petit iPhone est un flop commercial, le pire de la marque en 2020. Par conséquent, Apple a réduit la production de l’iPhone 12 mini au début de l’année. Au total, la production a été réduite de 2 millions d’unités qui ont été allouées à celle de l’iPhone 12 Pro. Des quatre modèles disponibles, celui-ci semble effectivement être le favori des utilisateurs. D’après un nouveau rapport de Nikkei Asia, Apple réduit encore davantage la production de l’iPhone 12 mini. Ce n’est d’ailleurs pas le seul impacté. En effet, la production globale de tous les iPhone 12 est réduite de 20 %. La majorité concerne évidemment l’iPhone 12 mini. Une source a également affirmé que, d’ici juin 2021, Apple produira 70 % de moins d’iPhone 12 mini que les estimations initiales. D’ailleurs, selon l’analyste William Yang, Apple pourrait prendre une décision encore plus radicale d’arrêter la production du smartphone. De plus, la firme de Cupertino a annoncé à ses fournisseurs qu’elle a prévu d’assembler 230 millions d’iPhone en 2021. Par rapport à l’année dernière, cet objectif représente déjà une hausse de 11 %. Sur ces 230 millions, seulement 75 millions sont prévus pour la première moitié de l’année. Une grande partie de l’assemblage pourrait donc être réservée aux prochains iPhone de 2021 qui seront annoncés cet automne. Enfin, Nikkei Asia a rapporté que les commandes de l’iPhone 12 mini ont représenté seulement 10 à 15 % des commandes totales de la gamme de l’iPhone 12. Un constat qui est donc plutôt décevant, mais qui ne semble pas pour autant freiner Apple. Et pour cause, la rumeur d’un iPhone 13 mini commence effectivement à se répandre sur la toile. Quoi qu’il en soit, la firme de Cupertino a appris de ses erreurs. Un éventuel iPhone 13 mini devra apporter son lot d’avantages par rapport aux autres modèles pour séduire les utilisateurs.
11-03-2021


Comme par hasard la Keynote arrive le 23 Mars jour officiel du OnePlus 9

La prochaine keynote Apple aurait lieu le 23 mars 2021 et la présentation de nombreux produits est attendue à l'occasion de cette conférence. Il était quasiment certain qu'une keynote Apple aurait lieu ce mois de mars, nous avons désormais une date plus précise. L'événement se tiendrait le 23 mars prochain selon le leaker Jon Prosser, dont les informations concernant la marque à la pomme tombent souvent juste. La date du 16 mars avait été avancée pendant un moment, elle est désormais écartée. Ne manque plus que l'officialisation d'Apple. Nous devrions enfin voir les AirTags, les localisateurs d'objets dont on entend parler depuis bien longtemps maintenant. Une alternative aux bien connus Tile, mais aussi aux Galaxy SmartTags lancés par Samsung en janvier. Apple pourrait aussi profiter de l'événement pour présenter un nouvel iPad Pro avec écran Mini LED, les AirPods 3 et/ou AirPods Pro 2, une refonte de la box multimédia Apple TV, et de nouvelles générations d'iMac et MacBook Pro. Et bien sur faire de l'ombre à l'évènement Oneplus 9, car la marque présente également ce jour là son fleuron le OnePlus 9.
08-03-2021


Apple abandonne l'iMac Pro

Introduit en grande pompe en 2017, l'iMac Pro conserve le châssis tout-en-un de l'ordinateur phare d'Apple en embarquant des configurations plus évoluées sur un processeur Intel Xeon, un nouveau système de refroidissement et un châssis arborant la couleur Space Gray. Depuis ses débuts, l'iMac Pro cible alors une niche d'utilisateurs souhaitant une machine performante sans pour autant faire de compromis sur le design. Cet équilibre, qui relève finalement plus du concept, offre moins de souplesse qu'un Mac Pro à configuration évolutive. Comme le rapporte 9to5mac, Apple a retiré les options de la configuration initiale sur sa boutique en ligne. Un seul modèle de Mac Pro est effectivement proposé avec la mention « Dans la limite des stocks disponibles ». La machine commercialisée dispose d'un écran 5K de 27 pouces et est propulsée par un processeur Xeon W à 10 cœurs cadencés à 3 GHz (et jusqu’à 4,5 GHz en Turbo Boost) et épaulés par 32 Go de mémoire vive ECC DDR4 à 2,6 GHz. Apple y a intégré un SSD de 1 To, et livre le clavier et la souris sans-fil. Cet ultime iMac Pro est proposé pour 5 499 €. Cette même configuration est disponible pour 5 089,99 € sur Amazon. Il est intéressant de noter que selon un récent rapport d'Apple Insider, la société aurait stoppé la production de certaines configurations des iMac classiques dotés d'une dalle de 21,5 pouces. Selon les informations provenant de la chaîne de production, Apple aurait effectivement annulé les variantes disposant de 512 et 1 To de stockage SSD. La firme de Cupertino pourrait alors rafraîchir sa gamme iMac en profondeur en introduisant un nouveau châssis. Pour mémoire, au mois de novembre, des leakers affirmaient qu'une nouvelle génération d'iMac de 24 pouces serait introduite ce mois-ci.
08-03-2021


Apple affiche les indices de réparabilités

Apple s’est mis en conformité avec la loi anti-gaspillage et affiche désormais les indices de réparabilité de ses iPhone et MacBook. iPad, Watch, Mac mini et autres produits n’en profitent pas encore. Apple vient de commencer à publier sur son site et son application Store les indices de réparabilité de certains produits. C’est ainsi le cas des iPhone et des Mac, deux des cinq catégories de produits désignées dans la loi anti-gaspillage, votée en janvier 2020. Cet indice de réparabilité prend la forme d’une note sur 10. Il doit éclairer le choix du consommateur au moment de l’achat pour savoir si le produit qu’il s’apprête à acquérir sera facile à réparer en cas de panne et pourra donc être utilisé plus longtemps. C’est une première étape visant à encourager les utilisateurs à profiter de leur appareil aussi longtemps que possible et à éviter également l'obsolescence programmée. Il est intéressant de noter que la loi anti-gaspillage impose également aux fabricants de donner des informations sur la disponibilité des pièces détachées et, par défaut, sur la possibilité de fabriquer des pièces de rechange en 3D. Ces informations doivent être accessibles aux réparateurs indépendants, il faut également remarquer que cet indice ne dépasse pas 7/10 mais le plus souvent à 6/10 chez Apple, ce qui implique la difficulté à faire réparer ce genre d'appareils.
26-02-2021


La prochain Apple TV plus puissante

Initialement attendu en fin d'année dernière à l'occasion des différentes annonces formulées par Apple, le boîtier de streaming devrait finalement voir le jour à la fin de l'année. Selon LeaksApplePro sur Twitter, l'Apple TV 6 serait effectivement prévue pour une sortie au mois de novembre prochain, ce qui concorde avec de précédents rapports émanant du leaker Jon Prosser. Ces informations concordent également sur un autre point : de meilleures performances, ce qui en soit, n'est pas vraiment la révélation du siècle. Alors que les informations de Prosser tablaient sur la puce A12Z actuellement présente au sein des iPad Pro, LeaksApplePro explique avoir obtenu une information selon laquelle ce prochain modèle serait animé par l'A14, c'est-à-dire la puce embarquée au sein des iPhone 12 et du nouvel iPad Air. En termes de performances graphiques, l'A14 serait 8% plus véloce que l'A12Z selon des tests réalisés et publiés sur l'outil Geekbench. Pour mémoire, l'actuelle Apple TV 4K est animée par la puce A10X. Certains imaginent déjà une manette pour transformer l'Apple TV en console via la souscription Apple Arcade. En effet, depuis tvOS 13, publié à l'automne 2019, il est possible d'appairer une manette Xbox ou PS4 à l'Apple TV. La télécommande livrée avec l'Apple TV en a laissé plus d'un perplexe. Certains la jugent trop petite, d'autres regrettent qu'elle n'ait que six boutons. D'autres enfin détestent la navigation sur le pavé tactile. Pour ce prochain modèle, Apple aurait prévu d'embarquer la fonctionnalité « Localiser » et donc de tirer parti de la puce U1 disponible depuis l'iPhone 11. Il ne serait également pas surprenant que cette télécommande présente un raccourci dédié au service Apple TV+.
11-02-2021


Toujours pas de partenaire pour l'Apple Car

Après des semaines de spéculation, Hyundai et sa filiale Kia ont déclaré ne plus être en pourparlers avec Apple sur un projet de voiture électrique autonome. Cependant, rien ne dit que le groupe coréen ne retournera pas plus tard à la table des négociations avec le géant américain. Selon Bloomberg et Reuters, Hyundai a publiquement admis que les négociations n’étaient plus d’actualité. Apple a certainement été contrarié par les déclarations de Hyundai à ce sujet. Qui aurait pensé qu’un projet qui ne devrait pas voir le jour avant des années puisse agiter autant l’actualité. Hyundai avait annoncé discuter avec Apple concernant la production de l’Apple Car, avant de rapidement revenir sur ses déclarations. Quelque temps plus tard, c’est l’analyste Ming-chi Kuo de TF Securities qui a corroboré les informations selon lesquelles Apple et Hyundai travaillent ensemble sur une voiture électrique, que l’on connait sous son nom de code, le projet Titan. D’après lui, la future Apple Car sera bien basée sur la plateforme E-GMP de Hyundai. Pour l’instant, il est compliqué de déterminer qui pourrait prendre en charge la production de l’Apple Car. Selon Hyundai, Apple aurait discuté de son projet de voiture électrique autonome avec différents partenaires, mais il n’a pas encore pris de décision. Malgré la fin des négociations, il ne sera pas impossible de voir Hyundai et Apple travailler ensemble dans le futur. Cependant, d’autres entreprises pourraient être privilégiées par le géant américain. On sait par exemple qu’Apple aurait discuté avec la start-up Canoo pour développer l’Apple Car. On sait que la future voiture électrique d’Apple disposerait d’une batterie révolutionnaire, et que celle-ci pourrait arriver dès 2024. Cependant, selon le leaker Jon Prosser qui est généralement très bien informé, l’Apple Car ne serait pas ce que l’on pense. On peut donc légitimement se demander si l’Apple Car est bien une voiture, ou s’il s’agit de quelque chose de différent, comme un service de covoiturage avec des véhicules autonomes. On sait que diverses entreprises comme Tesla, Amazon ou AutoX travaillent sur des taxis autonomes. En dehors de ses appareils connectés, on sait qu’Apple mise beaucoup sur ses services. Il ne serait donc pas surprenant de voir Apple se lancer dans un tel projet.
09-02-2021


La révolution Apple découvre lecteur SD

Apple pourrait profiter du passage à la puce M1 et de l'introduction de nouveaux châssis pour justifier un virage à 180° sur certaines décisions qui n'ont pas toujours été vues d'un très bon œil par les aficionados de la marque. Le magazine Bloomberg rapporte que la firme de Cupertino prévoit de réintégrer un lecteur de cartes SD sur sa prochaine gamme de MacBook Pro. Ce dernier a été retiré fin 2016 lorsque la société a introduit un nouveau design accueillant notamment la Touch Bar. Plus précisément, Apple avait retiré tous les ports pour ne proposer que de l'USB C. Les professionnels souhaitant par exemple décharger leurs appareils photo ou leurs caméras devaient systématiquement passer par un dongle. La société reconnaîtrait-elle avoir fait une erreur ? Il semblerait en tout cas que ce ne soit pas le seul changement à venir. En effet, un peu plus tôt ce mois-ci, nous apprenions que ce prochain MacBook Pro perdrait sa Touch bar, dont l'usage est lui aussi remis en cause, et retrouverait le dispositif de connexion MagSafe pour l'alimentation. Selon de précédents rapports, la société pourrait introduire un MacBook Pro de 14 pouces accueillant un SoC M1X à 12 cœurs, dont 8 cœurs hautes performances et 4 à haute efficacité énergétique.
25-01-2021


Rumeur la pomme vas supprimer la TouchBar

Apple prévoirait de moderniser les ordinateurs portables MacBook Pro cette année avec des processeurs beaucoup plus rapides, des écrans actualisés et le retour de son chargeur magnétique, selon un analyste très réputé du secteur. Cependant, Apple pourrait en contrepartie enlever des éléments importants de ses futurs modèles. Selon l’analyste Ming-chi Kuo de TF International Securities, Apple pourrait supprimer la Touch Bar tactile des futurs MacBook Pro 14 pouces et MacBook Pro 16 pouces. Apple avait introduit la Touch Bar sur ses ordinateurs en 2016. Cette barre d’outils tactile située au-dessus du clavier remplace les touches fonction, et permet d’obtenir des boutons virtuels en fonction de l’application en cours d’utilisation. Alors qu’elle peut être utile à certains utilisateurs sur les logiciels compatibles, d’autres la trouvent tout simplement inutile. En outre, Kuo annonce qu’Apple devrait supprimer la Touch Bar de ses futurs modèles de MacBook Pro. Le retrait de la Touch Bar peut sembler étonnant, car Apple a récemment breveté une Touch Bar avec la technologie Force Touch.
15-01-2021


Une annonce aujourd'hui chez la pomme

Ce ne serait pas un produit, mais quelque chose d’encore « plus gros » et « meilleur »… Voilà qui laisse beaucoup de place à l’imagination. Difficile de savoir de quoi il va s’agir, mais à en croire une présentatrice américaine de CBS, ce serait « enthousiasmant ». Alors que le CES 2021 virtuel bat son plein, Apple se préparerait à faire une grosse annonce aujourd’hui, selon Gayle King, la présentatrice du CBS Morning qui a interviewé Tim Cook dans le cadre de son émission. La journaliste précise toutefois que cette interview était planifiée de longue date et n’a pas été programmée en amont d’un lancement de produit. Tim Cook ne devrait donc pas dévoiler un des multiples Mac, AirPods et autres iPad attendus cette année. Néanmoins, Apple devrait faire une « grosse annonce ». La question est de savoir dans quel domaine.
13-01-2021


Un iPhone pliable dans le tuyaux ou pas !

Depuis quelque temps, l'idée d'un iPhone pliable est dans les cartons. Il faut dire que la firme de Cupertino a déposé quelques brevets en ce sens. Au mois de février, l'USPTO, l'organisme américain chargé de gérer les propriétés Alors que le dernier iPhone 12 fait toujours pâle figure avec sa large encoche, Apple n'entend pas se laisser dépasser par les constructeurs de smartphones concurrents. Selon le magazine taïwanais United Daily News, via Tom's Guide, Apple aurait ainsi demandé la production de deux prototypes à Foxconn, fournisseur de produits électroniques. Apple souhaiterait en effet évaluer l'expérience utilisateur d'iOS sur deux types de smartphones pliables. Le premier reprendrait le urface Duo en présentant deux écrans côte à côte reliés par une charnière. Pour l'heure on ne sait pas si Apple entend produire deux smartphones distincts ou s'il s'agit d'évaluer plusieurs idées pour un prochain modèle pliable. intellectuelles aux États-Unis, révélait qu'Apple envisageait un smartphone composé de deux écrans articulés par une charnière. Plus précisément, le document décrit un mécanisme par lequel l'écran s'incurverait vers l'extérieur avant de se replier. Celachâssis du Galaxy Z Flip ou du Motorola Razr en s'ouvrant à la manière d'un téléphone à clapet classique. Le second s'inspirerait du Microsoft S permettrait principalement d'éviter l'usure des matériaux. Au mois de juin dernier, le leaker Jon Prosser a, semble-t-il, reçu une confirmation sur de tels travaux menés en interne. Ce dernier précise que le modèle testé ne dispose pas d'encoche. Les capteurs dédiés à Face ID viendraient se loger en haut de l'appareil au sein d'une bordure un peu plus épaisse.   Plusieurs rumeurs spéculent déjà sur l'iPhone 13. Cela signifie donc que ce smartphone pliable estampillé Apple ne verrait pas le jour avant 2022.
05-01-2021


La pomme comdamné car les iPhone ne sont pas étanches

C’est la douche froide pour le géant américain Apple. Un régulateur italien sur la concurrence a émis son verdict : la société est condamnée à payer 10 millions d’euros d’amende. Cette lourde punition est notamment liée à des allégations selon lesquelles les iPhone seraient étanches alors qu’ils ne le sont pas vraiment. Une amende pour « publicité mensongère » L’autorité antitrust italienne Autorità Garante della Concorrenza e del Mercato (AGCM) a condamné Apple à une amende de 10 millions d’euros. Cette peine a été imposée face à des allégations trompeuses sur la capacité de résistance à l’eau de ses iPhone. Dans un communiqué, l’autorité italienne de la concurrence a expliqué que le fabricant de smartphones haut de gamme avait annoncé que les iPhone étaient résistants à l’eau. Apple n’a cependant pas clarifié les circonstances exactes dans lesquelles cette étanchéité pouvait être prise en compte. Ces accusations remontent notamment aux iPhone 8 et iPhone 8 Plus de 2017, et à certains modèles ultérieurs. Selon les explications de l’AGCM, ces modèles sont censés être résistants à l’eau jusqu’à 30 minutes à des profondeurs allant jusqu’à quatre mètres. Les tests du régulateur ont cependant montré que cela ne s’applique que dans certaines circonstances, comme durant les tests de laboratoire contrôlés avec de l’eau pure. « Les instructions ne précisaient pas que cette propriété ne pouvait être trouvée que dans des conditions spécifiques », a déclaré l’AGCM. Le régulateur a également critiqué l’avertissement d’Apple selon lequel les dégâts causés par l’eau ne sont pas couverts dans le cadre de la garantie de l’iPhone. La société aurait même refusé de fournir la moindre assistance aux clients si leurs appareils ont été endommagés par l’eau ou des liquides, contrairement à ce qui est cité dans leur avis de garantie. L’entreprise a pourtant utilisé l’étanchéité de l’appareil dans sa démarche marketing, une « pratique commerciale agressive », selon l’AGCM. Pour l’instant, Apple s’est abstenu de tout commentaire sur l’affaire, a rapporté Reuters. À noter qu’une telle punition de la part du régulateur italien n’est pas une première pour la société Apple, a rapporté The Verge. En 2018, l’AGCM avait infligé une amende de 10 millions d’euros chacun à Apple et Samsung. Une amende de 5 millions d’euros a été infligée après que les deux entreprises ont été accusées de ralentir volontairement leurs anciens modèles d’appareils, notamment l’iPhone 6. En ce qui concerne Apple, l’autre moitié de l’amende a été infligée pour punir l’entreprise de ne pas avoir informé les utilisateurs des informations sur les batteries de leurs appareils.
05-01-2021