Bienvenu sur la Particule.com

Toute l'actualités des geeks

Projet et fonctionnement du site la Particule.com

Les infos Bloc-Note du site la Particule.com

Nos différents partenaires

Suivre nos sponsors
Logo la particule.com
  




L'actualité
APPLE


Un MacBook Pro 16 en Septembre

  Liste des news    Liste des new du mois  
Concept MacBook Pro 16

30

Juillet

Après les dires de IHS Markit le mois dernier, Digitimes croit savoir que le nouveau MacBook Pro 16 pouces que les rumeurs évoquent depuis plusieurs mois pourrait sortir dès le mois de septembre. Aux dernières nouvelles, on l’attendait plutôt en octobre, mieux vaut rester prudents sur la date précise. Digitimes obtient ses informations des chaînes de production et ce n’est pas une source très fiable pour les détails de commercialisation. Ce nouveau Mac serait produit exclusivement par Quanta et le site précise qu’il aurait en gros les mêmes dimensions externes que les MacBook Pro 15 pouces actuels. Les bordures autour de l’écran auraient été réduites de taille pour caler la dalle plus grande et Digitimes confirme une rumeur précédente sur la définition à attendre de 3 072 x 1 920 pixels. La conception en aluminium resterait similaire à celle que l’on connaît aujourd’hui sur les Mac portables. Certaines rumeurs ont évoqué un nouveau design, on sait au minimum que le clavier ne devrait pas être un modèle papillon comme sur les Mac récents, mais un nouveau modèle.



Dis siri est-ce tu m'écoutes ?

  Liste des news    Liste des new du mois  
siri des humain aussi ecoute les probleme de l assistant

29

Juillet

Apple aussi écoute aux portes. Comme Amazon et Google précédemment, la société de Cupertino est accusée de faire écouter à des humains les conversations captées par Siri. Ces personnes ne sont pas des employés d’Apple, mais des contractuels de société tierces, chargées d’analyser les dysfonctionnements de l’assistant vocal. D’après un lanceur d’alerte souhaitant rester anonyme et travaillant dans une de ses entreprises, les bribes de conversation écoutées par ces personnes sont enregistrées suite à un déclenchement non sollicité de Siri. Ceux qui possèdent un iPhone, iPad, une Apple Watch ou même un HomePod ont souvent expérimenté ce phénomène : l’assistant peut se lancer lorsqu’on prononce un mot ou une phrase à la sonorité proche de « Dis Siri</em> ». Le Guardian explique donc que les sujets entendus dans les enregistrements ne devraient jamais être écoutés par un tiers. Les contractuels chargés de les écouter ont ainsi pu tomber sur une consultation entre un patient et son médecin, une discussion d’affaires, un trafic de drogue et même des… ébats sexuels. Selon le lanceur d’alerte, les conversations ont été enregistrées depuis tous les appareils équipés de Siri : iPhone, iPad, Mac, HomePod ou encore Watch. D’après lui, cette dernière serait particulièrement sujette aux déclenchements intempestifs de l’assistant vocal. En effet, la montre peut se mettre à l’écoute d’une demande dès que l’écran s’allume, sans que l’utilisateur ait besoin de prononcer « Dis Siri ». Apple tente de rassurer ses clients en expliquant au quotidien britannique que ces enregistrements écoutés par des humains représentent moins de 1 % des activations quotidiennes de Siri. D’autre part, aucun Apple ID n’est associé à ces conversations, rendant ainsi impossible l’identification de la personne qui parle. Toutefois, Apple ne précise nulle part dans ses conditions d’utilisation que des humains peuvent avoir accès à ces enregistrements. Pour s’en prémunir, la meilleure solution est de désactiver la fonctionnalité Détecter « Dis Siri » depuis la rubrique Réglages de ses appareils. Ces derniers mois, aussi bien Google qu’Amazon ont également été pointés du doigt pour faire la même chose avec leur Assistant et Alexa. Ces procédés posent également la question de l’intelligence artificielle qui semble ne pas vraiment pouvoir exister par elle-même et sans l’intervention d’humains. Ces derniers sont encore les seuls à pouvoir analyser précisément certains éléments, comme dans ces cas-là, comprendre pourquoi l’assistant s’est déclenché alors qu’on ne l’avait pas sollicité.



Apple règle ses dettes à l'état Français

  Liste des news    Liste des new du mois  
Apple regle ses differents financier au fisc

12

Juillet

Le géant Apple aurait définitivement remboursé ce qu'il devait au fisc français. Selon l'Express, la firme de Cupertino a adressé un nouveau virement aux finances publiques de l'Hexagone, d'un montant de 12 millions d'euros, au titre des arriérés dus par sa filiale française Apple Retail. La société a ainsi versé près de 600 millions d'euros à Bercy depuis le début de l'année. Tout est bien qui finit bien. En début d'année, la firme américaine avait accepté de payer quelques 576 millions d'euros au fisc français qui avait estimé qu'Apple France, principale filiale du groupe sur le territoire qui gère toutes les ventes et les services hors Apple Store, n'avait pas réglé des impôts suffisamment élevés au regard du chiffre d'affaires réalisé en France ces dix dernières années. Mais les trois dernières années d'activité d'Apple Retail (qui a dans sa musette la gestion des boutiques françaises) étaient aussi dans le viseur de Bercy. Le fisc a enregistré un virement d'environ 12 millions d'euros en provenance de la firme de Cupertino, qui règle bien son différend. Si le montant paraît faible, c'est parce que la filiale Retail ne dégage qu'une petite partie du chiffre d'affaires de la marque en France (seulement 725 millions d'euros en 2018), qui fonctionne en grande partie grâce aux opérateurs de télécommunications et aux revendeurs. Au total, et dans le cadre d'un accord conclu avec la Direction des vérifications nationales et internationales (DVNI), Apple a versé 588 millions d'euros à l'administration depuis le début de l'année, sur son exercice 2018, comme le confirment nos confrères de l'Express après avoir consulté des documents financiers déposés au tribunal de commerce de Paris.



Apple fait le ménage dans sa gamme Macbook

  Liste des news    Liste des new du mois  
MacBook

10

Juillet

Apple vient, par surprise, de simplifier sa gamme de MacBook, qui commençait à devenir brouillonne. On a droit à un tout nouveau MacBook Pro à 1499 €, une baisse de prix pour le MacBook Air, et le MacBook 12 disparaît purement et simplement des étals de la Pomme, ce qui explique son prix largement bradé des derniers jours à -40% chez de nombreux revendeurs. Le nouveau MacBook Pro vient remplacer l’ancien MacBook Pro d’entrée de gamme sans Touch Bar. Sauf que, pour le même prix, on a cette fois bien droit à la barre tactile, en plus de performances largement améliorées par rapport à l’ancien modèle qui n’avait pas été mis à jour depuis… 2017. Pour 1499 €, on a droit à un écran Retina de 13 pouces, une Touch Bar accompagné du capteur d’empreinte digitale Touch ID, de la puce T2, et d’un processeur Intel Core i5 à quatre coeurs cadencé à 1,4 GHz. Le modèle de base est malgré tout doté d’un maigre SSD de seulement 128 Go, et il faudra compter 1749 € pour bénéficier de 256 Go de stockage . On notera que, malgré la présence de la Touch Bar, le MacBook Pro conserve ses deux ports Thunderbolt 3, contrairement au modèle qui démarre à 1999 € qui en dispose de quatre. Le Air passe désormais à 1249 €. Pour ce prix, on bénéficiera d’un processeur Intel Core i5 deux coeurs cadencé à 1,6 GHz, accompagné de 8 Go de RAM, d’un capteur Touch ID ainsi que d’un SSD de 128 Go. On pensait qu’Apple aurait pu mettre à jour son ultraportable cette année, tout en en faisant le premier ordinateur de la marque à passer sur une puce AX, mais la firme a finalement décidé de laisser tomber son MacBook « tout court »12 pouces.



Les rumeurs s'emballe, un iPad pliable 5G

  Liste des news    Liste des new du mois  
ipad pliable concept

08

Juillet

Alors que tous ses concurrents semblent avoir emprunté la direction du smartphone pliable, Apple pourrait prendre tout le monde de court en dotant non pas un iPhone, mais un iPad d’un écran pliable. C’est en tout cas ce que suggèrent des analystes IHS Markit à The Economic Daily. Forcément, il ne s’agit que d’une rumeur à prendre des pincettes, d’autant plus que c’est bien la première fois qu’on entend parler d’un tel appareil, mais l’idée semble très alléchante sur le papier. Selon ces analystes, le premier appareil pliable d’Apple serait bien une déclinaison de l’iPad. Il pourrait faire la taille d’un MacBook, avec un écran d’environ 12 pouces, et disposerait d’un SoC maison d’Apple mais aussi d’un modem 5G. Si l’on considère la taille de la plus grande tablette d’Apple, à savoir 12,9 pouces, l’idée ne paraît pas si saugrenue. Par ailleurs, avec une tablette pliable, la firme de Cupertino ne rencontrerait pas le même problème que le Galaxy Fold de chez Samsung, qui dispose d’un grand écran déplié, mais une minuscule dalle avec de larges bordures une fois replié sur lui-même. La tablette, en revanche, pourrait très bien se passer d’écran externe et tout miser sur la dalle intérieure. À moins qu’Apple ne penche plutôt vers la solution de Huawei avec son Mate X, et son écran qui se replie vers l’extérieur ? The Economic Daily ne le précise pas, mais la « pliure » façon Galaxy Fold serait largement plus adaptée à un iPad. Malgré tout, les analystes IHS Markit n’envisagent pas la sortie d’un tel produit avant l’année prochaine, au mieux. On a donc le temps de voir venir, d’autant plus que la Pomme a rarement l’habitude de se précipiter pour sortir un appareil, et prend le temps de peaufiner ses produits tout en laissant ses concurrents essuyer les défauts de jeunesse d’une nouvelle technologie, comme Samsung et son Galaxy Fold. Mais il est très difficile de suivre les évolutions de pomme, parfois à mille lieu des souhait de leurs clients et encore plus maintenant que Jony Ive n'est presque plus de la partie !



Fini l'effet papillon chez Apple !

  Liste des news    Liste des new du mois  
Touche clavier papillon Mac book

04

Juillet

La prochaine fournée des MacBook Air va être munie d'un clavier utilisant de nouveau un mécanisme ciseaux au lieu du papillon pour ses touches, affirme l'analyste Ming-Chi Kuo. On le verra à l'occasion d'une mise à jour de ce portable prévue cette année. Les MacBook Pro y auront droit à compter de 2020. Apple aurait fait évoluer son mécanisme ciseaux depuis la dernière fois où il a été utilisé sur ses portables. Kuo mentionne l'utilisation de la fibre de verre pour renforcer les touches. L'analyste ajoute que les claviers papillon, en plus de leurs malheurs, étaient coûteux à produire. Le taux de rejet en sortie de chaine de fabrication était apparemment élevé. Son remplaçant restera plus cher à fabriquer qu'un clavier traditionnel mais moins que son devancier. Apple a inauguré le design papillon en 2015 avec les MacBook, il avait comme vertu de mieux équilibrer les touches lors de la frappe. À force de problèmes variés et de révisions qui ne les ont jamais effacés, tous les portables équipés de ce design sont concernés par un programme de SAV en cas de dysfonctionnement. Le côté farce de la chose est qu'à peine lancés, les tout derniers MacBook Pro, dotés à nouveau d'une révision de ce clavier papillon, ont été inscrits d'office à ce programme.



Le nouveau Mac Pro made in China

  Liste des news    Liste des new du mois  
MacPro 2019 made in china

01

Juillet

Le tout dernier PC de bureau (Mac de bureau) ultra puissant d’Apple sera fabriqué... en Chine ! Alors que le Mac Pro était la seule machine de la marque à être assemblé aux USA, la nouvelle mouture présentée le mois dernier sera assemblée dans une usine située près de Shanghai, selon le Wall Street Journal. L’usine qui appartient à un partenaire de longue date d’Apple, Quanta Computer Inc., est située à côté d’un très grand nombre de sous-traitant ce qui facilite la production et limite les coûts de transport des différents composants. Ainsi que les coûts de main d’œuvre, ceux-ci étant bien inférieur en Chine par rapport aux USA. L’étonnement est double dans ce choix : cela va non seulement à l’encontre du patriotisme mis en avant par Apple lors de l’annonce de la relocalisation aux USA d’une unité de production (2013) mais cette décision est prise alors même que les USA et la Chine sont en pleine guerre commerciale. Un affrontement qui se joue à l’heure actuelle à grands coups de droits de douane qui pourraient toucher ces machines. Il faut croire que les économies réalisées sont supérieures au surcoût potentiel engendré. On pourrait croire qu'une telle décision soit dans l’intérêt du consommateur surtout avec le prix d'une telle machine. Mais non ! il semble qu'il n'y aura pas de remise sur ce genre de machine, pourtant 2 fois plus cher que les anciennes fabriquées aux USA ! Les marges du Mac Pro doivent être astronomiques... Acheter un Mac Pro c'est faire un don généreux à Apple



Jony Ive quitte Apple

  Liste des news    Liste des new du mois  
Jony IVe

28

Juin

Une page importante se tourne pour Apple. Jonathan Ive quittera à la fin de cette année ses fonctions de responsable de design produit, peut-on apprendre dans un communiqué de presse. Jony Ive a passé plus de 30 ans chez le constructeur californien. Repéré par Steve Jobs lors de son retour dans l'entreprise en 1997, les deux hommes avaient collaboré sur un design inédit et original pour un ordinateur personnel qui donnera naissance à l'iMac un an plus tard. Le designer a imposé dès lors sa griffe, son obsession du minimalisme et de l'épuré dans toute la gamme de produits Apple. Il réalisera tous les designs des appareils produits par la marque, de l'iPod en 2001 à l'iPhone en 2007 ou encore le MacBook Air en 2008 et l'interface d'iOS telle que nous la connaissons aujourd'hui. Apple indique dans son communiqué que personne ne reprendra le poste laissé vacant par Jony Ive. À la place, Evans Hankey, responsable du design industriel, et Alan Dye, en charge des interfaces logicielles, vont se partager ses attributions sous la direction de Jeff Williams, actuel directeur des opérations et numéro 2 d'Apple. Apple indique continuer à travailler avec Jonathan Ive sur des « projets spéciaux », sans toutefois dévoiler la nature de ces derniers.



Apple débauche un expert en conception de puces de chez AMD

  Liste des news    Liste des new du mois  
AMD

27

Juin

Mr Filippo a travaillé pour tous les grands fabricants de composants. Il est passé chez Intel, mais aussi chez AMD, et enfin chez ARM. Il a conçu nombre des SoC et puces qui équipent actuellement nos smartphones, tablettes et PC Always-On. Le bruit court qu’il vient aider Apple à créer un processeur sous architecture ARM pour ses ordinateurs portables. Apple ne cache pas son ambition de produire ses propres processeurs et de diminuer sa dépendance à Intel, son partenaire pour les ordinateurs Mac depuis près de vingt ans. Lorsque l’on sait que les iPhone et iPad de la compagnie tournent déjà grâce à des processeurs ARM conçus en interne, la recherche d’intégration à leurs ordinateurs semble tout à fait logique. À terme, Apple voudrait être totalement autonome au niveau matériel que ce soit pour ses smartphones, tablettes et ordinateurs, mais aussi pour sa gamme toujours en expansion d’objets connectés tels qu’un éventuel casque VR.



Un MacBook Pro 16 en Septembre

  Liste des news    Liste des new du mois  
apple MacBook Pro 16

24

Juin

Selon l’entreprise d’information économique IHS Markit, Apple planifierait la commercialisation du MacBook Pro 16 pouces pour le mois de septembre. Selon les analystes de la société, ce nouveau modèle de MacBook Pro disposera d’un écran LCD de 16 pouces, avec une définition de 3072 x 1920 pixels. « Sauf problème de développement inattendu », il sera proposé cet automne. Cet ordinateur devrait particulièrement convenir aux utilisateurs qui réclamaient le retour du MacBook Pro 17 pouces. Selon la firme toujours, Apple pourrait en écouler jusqu’à 250 000 par mois . Cette prédiction renforce les propos de Ming Chi Kuo, qui dès le mois de février dernier avait annoncé l’arrivée de ce nouvel ordinateur dans la gamme MacBook Pro. Si la fiche technique de cet appareil est encore inconnue, on peut tout de même imaginer qu’Apple lui adjoindra un processeur dernier cri, et qu’il tournera sous macOS Catalina (version 10.15).



Rappel de MacBook Pro 15

  Liste des news    Liste des new du mois  
refurb 2013 macbookpro 15

24

Juin

Apple vient de a lancé il y quelques jours un programme de réparation pour les MacBook Pro de 15 pouces de la génération mi-2015. En effet certains d’entre eux embarquent potentiellement une batterie défectueuse, qui présente des risques de surchauffe et de feu potentiels. Une nouvelle dont la marque se serait bien passée puisqu’elle va devoir les remplacer gratuitement. Gizmodo cite l’exemple d’un utilisateur de Reddit qui a posté une histoire pour le moins effrayante. Il y explique que son ordinateur a explosé durant une « utilisation normale ». Vendus entre septembre 2015 et février 2017, ces modèles disposent d’un écran Retina et de ports USB classiques (mais pas de Touch Bar). La firme de Cupertino explique que ce programme ne concerne qu’un nombre limité de machines, sans toutefois préciser combien. « Si votre MacBook Pro est éligible, arrêtez de l’utiliser s’il vous plait et suivez les instructions pour que votre batterie soit remplacée. » Comment savoir si vous êtes concerné ? Apple a mis en place une page spéciale qui vous permet de signaler le numéro de série de votre Mac Book Pro et vérifier s’il est éligible au programme. Hélas, le processus peut prendre jusqu’à deux semaines, ce qui peut paraître beaucoup pour les gens dont c’est la machine de travail quotidien. C’est déjà le second produit d’Apple qui est concerné par un tel rappel cette année. En avril dernier, la firme avait fait de même avec un adaptateur pour alimentation principalement utilisé à Hong Kong, Singapour et le Royaume-Uni. C’est cette fois un produit bien plus important pour son image de marque qui est concerné.



TvOS 13 prendra en charge le Pad Xbox One et SP4

  Liste des news    Liste des new du mois  
applearcade TvOS13 iOS13

05

Juin

Alors que la firme de Cupertino s'apprête à lancer Apple Arcade, une offre d'abonnement de jeux pour iPhone, iPad, Mac et Apple TV, elle fait enfin un pas vers le monde extérieur en matière de jeu vidéo : proposer une compatibilité avec les manettes que la plupart des joueurs possèdent déjà, celà ressemble à un miracle venant de pomme qui a un malin plaisir à verrouiller les périphériques externe à ses machines. Avec tvOS 13, vous pourrez donc utiliser votre Dual Shock 4 ou votre manette Xbox One. Pour cette dernière, seuls les modèles Bluetooth sortis depuis la Xbox One S seront compatibles. Apple avait lancé l'Apple TV « nouvelle génération » avec la promesse d'une bibliothèque de jeux qui a franchement peiné à se développer. L'une des raisons résidait peut-être dans sa position assez ambiguë sur les contrôles. Franchement, la Siri Remote est tout sauf indiquée pour à peu près tout type de jeu, même les plus basiques. Et si Apple offrait une compatibilité avec les manettes certifiées MFI, elle ne proposait pas sa propre manette dans la boîte, comme peut le faire NVIDIA avec sa Shield TV. Résultat : sans manette standard, il faut en acheter une autre compatible uniquement avec iOS. Le pire scénario pour les développeurs de jeux. Espérons que cette ouverture ainsi que le service Apple Arcade relancent un peu un App Store Apple TV bien triste. La mise à jour tvOS 13 et Apple Arcade seront disponibles à la rentrée.



La surprise le Mac Pro et son écran

  Liste des news    Liste des new du mois  
Apple mac pro new display 2019

04

Juin

Les rumeurs le concernant battent leur plein depuis plusieurs années, il est désormais officiel ! Apple a dévoilé son nouveau Mac Pro, une machine qui va tenter de faire revenir Apple dans le coeur des professionnels en manque de puissance, qui avaient lâché la Pomme après un dernier Mac Pro non évolutif et à l’accueil très mitigé. Cette fois, Apple revient avec une tour sans fioritures, au design utilitaire rappelant les anciens Mac Pro (de type radiateur design), et surtout, modulaire. Tout peut être changé dans la machine, qui dispose d’une base composée de processeurs Intel Xeon configurable jusqu’à 28 coeurs. La RAM peut quant à elle monter jusqu’à 1,5 To, et le stockage Flash jusqu’à 4 To. L’ordinateur dispose de huit emplacements PCIe, sur lesquelles on peut installer plusieurs cartes graphiques, de la AMD Radeon Pro 580X à la Pro Vega II Duo. Et non, toujours pas de Nvidia sur Mac. Pour finir, la bête dispose de 3 ports USB, deux Thunderbolt 3, deux ports Ethernet (10 Gb/s) et une sortie audio. Au niveau du tarif, ça pique, avec un prix qui débute à 5 999 $. Pour accompagner son nouveau Mac Pro, Apple a également dévoilé un nouveau moniteur, intitulé sobrement Pro Display XDR. Il reprend le design façon « râpe à fromage » du Mac Pro au dos, et offre des spécifications assez impressionnantes. Dalle 32 pouces 6K, couleurs 10-bits, certification P3, HDR, True Tone, revêtement anti-reflet, luminosité à 1 000 nits… Apple vous facturera la bête la bagatelle de 4 999 $ (et 5 999$ avec l’option « nano texture », un traitement anti-reflet spécial). Attention, pour ce prix, Apple ne vous fournira pas le pied de l’écran, vendu à part pour la modique somme de 999$ . Apple a donc tenu sa promesse d'un nouveau Mac Pro avec un écran de rêve en plus, mais encore une fois la facture ne fait pas rêvée et ce genre de machine restera réserver à une élite pour un ticket d'entrée total de 12997 $.









La date de la WWDC Apple

  Liste des news    Liste des new du mois  
WWDC 2019 Apple

24

Mai

La date était attendue, elle est aujourd'hui confirmée par Apple. Le constructeur tiendra sa présentation annuelle à l'ouverture de la WWDC 2019 le lundi 3 juin à 19 h, heure française. Lors de cet événement réservé aux développeurs, Apple présentera dans le détail les prochaines versions de ces systèmes d'exploitation iOS 13, macOS 10.15, tvOS 13 et watchOS 6. De nombreuses nouveautés sont à prévoir, avec notamment l'arrivée d'un mode sombre pour l'iPhone et l'iPad, mais également la montée en puissance du projet Marzipan qui va offrir plus de passerelles entre les systèmes mobile et de bureau.



Un Mac Pro en fin d'année

  Liste des news    Liste des new du mois  
Concept Mac Pro

09

Mai

Apple profitera évidemment de la WWDC pour lever le voile sur le successeur de Mojave. La rumeur distillée ces dernières semaines a déjà donné quelques indices sur les nouveautés à attendre, que ce soit pour macOS ou les autres systèmes d’exploitation du constructeur (iOS 13, watchOS 6). Une fois n’est pas coutume, le keynote inaugural, devrait se tenir, en toute logique, le 3 juin pourrait aussi comporter du matériel. La nouvelle génération du Mac Pro, attendue depuis belle lurette après le mea culpa d’Apple, pourrait être également invité à la fête, a rappelé Mark Gurman de Bloomberg cette semaine. Comme pour le modèle poubelle cylindrique actuel qui avait bénéficié d’un aperçu durant la WWDC 2013, ce nouvel ordinateur pourrait avoir droit à un premier lever de rideau pendant la conférence des développeurs. Gurman a également laissé entendre que le constructeur offrirait un premier coup d’œil sur son nouveau moniteur professionnel. Reste à savoir quand tout cela sera disponible (ne serait-ce que pour commencer à économiser…). Dans un tweet, le journaliste explique que ces appareils ne seront pas commercialisés dès la WWDC, mais plusieurs mois plus tard. Sans doute en toute fin d’année, comme cela avait été le cas pour le Mac Pro et l’iMac Pro.



L'iPad Pro compatible avec les souris

  Liste des news    Liste des new du mois  
Sourie sur iPad Pro

24

Avril

C’est une compatibilité qu’attendent les utilisateurs de la tablette d’Apple depuis près de 9 ans, et la sortie du tout premier iPad. Avec iOS 13, l’iPad pourrait enfin supporter la souris ou le trackpad, via une option d’accessibilité. La rumeur du support de la souris sur iOS est d’abord apparue dans la bouche de Federico Viticci, journaliste de MacStories invité dans le dernier épisode de Connected Podcast. Interpellé, le développeur Steven Troughton-Smith a fouillé dans les lignes de code et a découvert que de nombreuses API pointaient dans le sens du support de la souris dans la future version du système d’exploitation mobile d’Apple. La souris pourrait trouver sa place notamment dans le cas de retouches photo professionnelles (surtout maintenant qu’Adobe va adapter Photoshop sur iPad) ou encore comme pointeur dans une application de traitement de texte, là où le tactile devient rapidement fastidieux. Toutefois, de la part d’Apple, cette compatibilité pourrait être restreinte aux seuls iPad Pro, et pas aux iPad « normaux » ni aux iPhone. Même si l'utilisation de l'Apple Pencil donnerait l'impression de doublon, la souris se prête plus à un travail de bureautique, ce qui manque cruellement à iOS même si toutes les applications existent pour rendre la tablette crédible face aux Ordinateurs hybrides.



Amazon sous-traite icloud

  Liste des news    Liste des new du mois  
les service web Apple sont geres par Amazon AWS

24

Avril

Plus de 30 millions de dollars, c'est la somme qu'Apple verserait mensuellement à Amazon pour se payer les services d'AWS (Amazon Web Services) en matière de cloud. D'après le média américain CNBC (via 9to5Mac) cette somme dépasserait les 300 millions de dollars par an. Un investissement considérable auquel Apple consentirait notamment pour iCloud... mais pas uniquement. Souvent présentées comme rivales, Apple et Amazon ont en réalité des rapports nettement plus nuancés. Les deux firmes, qui s'affrontent effectivement sur les secteurs respectifs des assistants personnels, des enceintes connectées ou encore des boîtiers TV, savent collaborer sur le cloud. En l'état, Apple compterait même parmi les plus gros clients d'AWS. Apple mise sur le cloud d'Amazon pour iCloud, mais aussi pour Apple News+, TV+ et Arcade. La source de CNBC rapporte ainsi qu'Apple dépenserait annuellement plus d'argent pour AWS que Lyft, Pinterest ou encore Snap Inc, également clients du service d'Amazon dévolu au cloud. Les montants investis par la marque à la pomme seraient par ailleurs en augmentation de 10 % par rapport à l'année dernière, et devraient continuer de croître. Pour preuve, Apple s'est récemment engagé à dépenser 1,5 milliard de dollars dans les services web d'Amazon au cours des cinq prochaines années. Au travers de cet « abonnement » aux services d'Amazon, Apple propulse son service iCloud sur certains de ses 1,4 milliards d'appareils actifs (dont 900 millions sont des iPhone). La firme pourrait aussi s'appuyer sur les solutions d'AWS pour Apple News+, Apple TV+ et Apple Arcade, tous trois annoncés lors d'un événement tenu il y a quelques semaines.



La pomme va fabriquer ses modem 5G

  Liste des news    Liste des new du mois  
iphone xs 5g

08

Avril

Contraint de faire sans Qualcomm, Apple doit pour l'heure se contenter d'une collaboration moribonde avec Intel, dont les modems 5G ne sont pas encore prêts. Une situation un brin embarrassante alors que Huawei et Samsung ont d'ores et déjà lancé des smartphones compatibles avec le nouveau réseau mobile. Pour se sortir d'affaire, Apple pourrait devoir tourner le dos à Intel... à condition toutefois qu'une alternative se présente. Et pour faire simple, la firme de Tim Cook compte bien se créer elle-même une échappatoire.D'après le rapport de Fast Company, Apple aurait d'ores et déjà assigné entre 1 000 et 2 000 ingénieurs à la conception d'un module 5G maison. Pour ce faire, la firme aurait tout bonnement fait son marché en débauchant des spécialistes à la fois chez Qualcomm et Intel. Reste que si les travaux d'Apple en la matière « s'accélèrent rapidement », Fast Company ne prévoit pas l'arrivée d'un premier module 5G conçu en interne avant 2021, au plus tôt. Reste que la collaboration entre Apple et Intel pourrait tourner court. 9to5mac explique ainsi qu'Apple aurait « perdu confiance en Intel » à la suite de deadlines non respectées quant au développement du modem 5G XMM 8160. Pour s'assurer de décrocher le contrat qui lui permettrait d'équiper en puces modem les iPhone 2020, Intel doit délivrer des échantillons à Apple dès cet été. Un créneau que la marque pourrait avoir du mal à tenir. De son côté, le fondeur californien semble également se lasser de son partenariat avec Apple, ce client très demandeur. Intel doit en effet se contenter de marges très faibles sur les modems actuellement vendus à Apple. Chez Apple, on cherche à se ménager une issue pour être certains de proposer des iPhone 5G en 2020. La firme de Cupertino aurait ainsi déjà entamé des pourparlers avec Samsung et Mediatek, mais les deux groupes ne seraient pas en mesure de fournir Apple en modems 5G à l'horizon 2020. Reste l'option Qualcomm. Une option qui n'en est pas une... et pour cause : la bataille juridique qui oppose Apple et Qualcomm fait rage depuis des mois. D'un point de vue industriel, on apprend sans surprise que si Apple devrait bel et bien concevoir de bout en bout son modem 5G en interne, la firme sera à terme contrainte de se tourner vers Samsung ou TSMC pour la production de masse de ses puces 5G. Pour rappel, c'est TSMC qui se charge depuis des années de graver les SoC d'Apple équipant tant les iPhone que les iPad. Certaines rumeurs laissent par ailleurs entendre que des SoC, conçus par Apple et fabriqués en masse par le fondeur taïwanais, pourraient équiper certains futurs modèles de MacBook. Affaire à suivre...



Apple laisse tomber AirPower...

  Liste des news    Liste des new du mois  
apple 1

01

Avril

Nous ne verrons jamais le socle de recharge par induction d’Apple en magasin, malgré quelques fuites qui nous le montraient déjà prêt, dans son emballage. Deux ans d’attente et des problèmes de fiabilité seront venus à bout de cet accessoire, qui était devenu l’Arlésienne de la presse technologique. Lorsqu’Apple a annoncé l’AirPower, il y a presque deux ans de cela, le matelas de recharge était présenté comme étant capable de charger simultanément et par simple contact un iPhone, une Apple Watch et des AirPod. Apple motive son abandon dans une déclaration initialement faite à Tech Crunch : « malgré de nombreux efforts, nous avons conclu que le AirPower n’atteindra pas les standards élevés que nous nous sommes fixés, et nous avons abandonné le projet. Nous nous excusons auprès des clients qui attendaient son lancement avec impatience. Nous pensons toujours que le futur sera sans fil, et nous nous engageons à continuer nos recherches dans ce sens ». Les rumeurs courent effectivement depuis plusieurs semaines selon lesquelles Apple rencontre énormément de problèmes de production et de fiabilité. Ceux-ci ont notamment trait à la gestion de la chaleur dégagée par l’AirPower, mais aussi aux interférences ainsi qu’à la rapidité et à la précision du chargement.



Apple a dévoilé Arcade

  Liste des news    Liste des new du mois  
Apple Arcade

26

Mars

Dans quelques mois, une nouvelle rubrique va faire son apparition au sein de l’App Store. Son nom : « Apple Arcade ». Présentée à l’occasion de la conférence Apple consacrée aux services, il s’agit, d’après Apple, « de la première offre de jeu par abonnement pour votre mobile, votre ordinateur et votre équipement de salon ». Arcade, dont le tarif mensuel n’a pas été communiqué, permettra d’accéder à une centaine de jeux, accessibles à la fois sur iPhone, iPad, Mac et Apple TV... tant que l'utilisateur paiera sa souscription. On pourra d’ailleurs passer d’un écran à un autre aisément, pour poursuivre sa partie quel que soit l'appareil qu'on utilise. Apple Arcade ne contiendra que des titres complets, sélectionnés pour leur qualité et leur originalité. La firme de Cupertino s’en vante d’ailleurs : son service hébergera des créations originales et pour certaines exclusives de grands noms comme Hironobu Sakaguchi (créateur de la franchise Final Fantasy) ou Will Wright (concepteur de Sim City, notamment). Mais on y trouvera aussi des titres premium présents sur d’autres plates-formes, comme l’excellent « clone » de Zelda Oceanhorn 2 : Knights of the Lost Realm ou Sonic Racing. Tous les jeux pour l’instant annoncés sont visibles sur cette page. Apple promet par ailleurs qu’il ajoutera des jeux régulièrement à son service, qui sera disponible à l’automne 2019 dans plus de 150 pays… Il y a donc fort à parier que la France sera de la partie. Avec Arcade, Apple arrive sur un marché déjà bien encombré. Les ténors du secteur comme Microsoft et Sony proposent d'ores et déjà des services similaires contre une dizaine d'euros par mois environ... Et d'autres s'apprêtent à débarquer en force, comme Google, qui a dévoilé la semaine dernière une plate-forme de cloud gaming, Stadia. Rendez-vous à la sortie de ce nouveau service de la pomme.



Apple TV + Video

  Liste des news    Liste des new du mois  
Apple TV plus

26

Mars

L'entreprise de Tim Cook a effectivement levé le voile sur son propre service de SVoD, se posant ainsi en concurrent direct de Netflix. Apple TV +, c'est son nom, se basera intégralement sur la nouvelle version de l'application existante Apple TV, qui sera largement remaniée pour l'occasion. Le service sera disponible à l'automne dans plus de 100 pays. En échange d'un abonnement mensuel dont le tarif n'a pas été précisé, les utilisateurs pourront se connecter à la nouvelle plate-forme d'Apple et profiter de tout le contenu vidéo y étant catalogué. Mais contrairement à ce que l'on pensait de prime abord, le service de SVoD d'Apple ne sera constitué que de contenus originaux. En effet la firme à la Pomme s'est offert les services de grands nom d'Hollywood pour assurer sa promotion : Steven Spielberg, Jennifer Aniston, Damien Chazelle, Ron Howard ou encore Oprah Winfrey. Des noms prestigieux auxquels s'ajoutent beaucoup d'autres, qui auront la fastidieuse mission de faire d'Apple TV + un service qui compte dans le paysage audiovisuel ultra compétitif d'aujourd'hui. L'application Apple TV connaîtra une refonte de taille. Celle-ci permettra à ses utilisateurs (américains, on imagine) de souscrire à des chaînes câblées directement depuis son interface. Le service pensé par Apple s'avance donc non seulement comme un fournisseur de contenus, mais aussi comme un véritable hub qui se substituerait à l'interface de votre téléviseur. L'occasion est donc bonne pour Apple d'annoncer que la nouvelle version de l'Apple TV sera disponible sur tous les iDevice en mai prochain, et sur macOS à l'automne pour le lancement d'Apple TV +. Nouveauté, elle arrive sur Mac ! Ainsi que sur les téléviseurs smart connectés de Samsung, LG, Sony et Vizio. L'appli sera aussi disponible sur les clés HDMI FireTV et Roku et accessible dans plus de cent pays.



Enfin les nouveaux AirPods

  Liste des news    Liste des new du mois  
AirPods 2019

20

Mars

Plus de 2 ans après la première génération de ses écouteurs sans fil, la marques californienne vient de lancer de nouveaux AirPods, un produit que les rumeurs annoncent à chaque keynote depuis des mois. D’abord par un tweet de Tim Cook reprenant le mème de l’iPad mini puis dans un communiqué de presse, l’entreprise a officialisé ses nouveaux écouteurs. Mauvaise nouvelle pour ceux qui espéraient une meilleure qualité sonore, les nouveaux AirPods ne changent, a priori, rien. Apple se contente de quelques ajustements techniques et remplace par exemple sa puce W1 par une puce H1. En plus de réduire le temps de connexion entre les écouteurs et un iPhone, cette dernière prolonge l’autonomie en appel d’une heure selon Apple. Ça tombe bien, c’était un des plus gros défauts des AirPods aujourd’hui. Quand on écoute de la musique, l'autonomie des écouteurs devrait rester identique, soit 5 heures sur une charge et 24 heures en les remettant régulièrement dans le boîtier. Les nouveaux AirPods peuvent également réagir au mot-clé « Dis Siri ». Précisons qu'Apple ne dit pas si ses écouteurs sont Bluetooth 5.0 ou toujours 4.2. Commercialisés à partir de 179 € (Bose que fait tu où es tu ?), les nouveaux AirPods sont livrés avec le même boîtier que la première génération, qui se recharge en Lightning. Pour 229 €, Apple propose une version capable de se recharger sans fil, qu’on imagine parfaitement adaptée au futur AirPower (plus tard dans la semaine ?). Une fois n'est pas coutume, Apple pense aussi aux propriétaires de l'ancienne génération. Ils peuvent acheter le boîtier de recharge sans fil séparément pour… 89 €. Autre nouveauté, la possibilité de faire graver gratuitement des AirPods pour les offrir.



Mise à jour des iMac

  Liste des news    Liste des new du mois  
MAJ nouveux iMAC 2019 avec GPU AMD

19

Mars

c'est au tour de l'iMac d'être à l'honneur. Apple annonce discrètement une mise à jour de sa gamme d'ordinateurs de bureau, qui conservent le même design extérieur (et leurs énormes bordures autour de l'écran) mais voient leurs fiches techniques revues et corrigées pour l'année 2019. Les nouveaux iMac 4K et 5K intègrent désormais des processeurs Intel de 8e et 9e génération, à l'instar des MacBook Pro qui en bénéficient depuis l'été dernier. Les iMac 21,5 pouces 4K bénéficient d'un Core i3 4 cœurs à 3,6 GHz pour le modèle standard et d'un Core i5 six cœurs à 3 GHz (Turbo Boost 4,1 GHz) pour la version supérieure. Les modèles 5K, avec un écran 27 pouces, sont proposés jusqu'à un Core i5 3,7 GHz de 9e génération, avec un Turbo Boost à 4,6 GHz. Côté GPU, Apple propose sans surprise des puces Radeon Pro fournies par AMD. Selon les configurations, l'iMac sera équipé de la Radeon Pro 555x à la 580x pour les configurations les plus haut de gamme. La mémoire est en standard fixée à 8 Go en DDR4 cadencée à 2 666 MHz, extensible jusqu'à 32 Go, voire 64 Go pour les modèles les plus chers. Les clients désireux d'obtenir les meilleures performances graphiques sur leurs iMac pourront également, en option, demander l'ajout d'une puce Radeon Vega 20 pour les iMac 4K et Vega 48 pour les modèles 5K.



La pomme investie pour Siri

  Liste des news    Liste des new du mois  
Assitant Apple Siri

19

Mars

Apple a fait l'acquisition de la startup Laserlike, spécialisée dans le machine learning. Le groupe n'a pas indiqué le motif de ce rachat, mais on imagine que l'intégration de ces nouvelles compétences pourrait profiter à Siri. Laserlike est une startup fondée en 2015 par d'anciens employés de Google. Sa proposition de valeur : exploiter une technologie de machine learning pour fournir à ses utilisateurs des résultats de recherche améliorés. Ainsi, via une application du même nom, l'entreprise permettait d'effectuer des requêtes en langage courant et affichait ses résultats à la façon d'un fil d'actualités, également accompagnées de recommandations personnalisées. Cette acquisition s'inscrit dans la volonté actuelle d'Apple de muscler ses équipes consacrées à l'intelligence artificielle. Elle intervient notamment peu de temps après le rachat de Silk Labs, qui mêle IA et protection des données personnelles. La firme ne s'est toutefois pas exprimée quant au but de cette nouvelle opération. Tout porte à croire que les équipes de Laserlike vont contribuer au perfectionnement de Siri, l'assistant vocal d'Apple. Ce dernier est effectivement considéré comme en retard sur des concurrents tels qu'Alexa d'Amazon ou Google Assistant. Il s'agirait donc d'améliorer la pertinence des résultats proposés par Siri, mais également de lui faire bénéficier des technologies de recommandations de la startup, qui pourraient aussi être intégrées dans d'autres services de la marque, tels que sa future offre vidéo.



Nouvelle gamme iPad, du neuf avec du vieux !

  Liste des news    Liste des new du mois  
Nouvel iPad mini A12 Pencil

18

Mars

On attendait un renouvellement des iPad, Apple présente finalement une nouvelle gamme. Sans keynote, la plus célèbre des marques californiennes a relancé la catégorie « iPad Air », une appellation qu’elle n’avait plus utilisée depuis 2015. Cette nouvelle tablette ne vient pas succéder à l’iPad de 2018 mais se présente comme une alternative plus haut de gamme, juste en dessous du dernier iPad Pro. Apple mise sur un écran de 10,5 pouces et une compatibilité avec le clavier Smart Keyboard pour aider cette nouveauté à se distinguer dans une gamme désormais complète, pour ne pas dire compliquée. L’iPad Air de 2019 est un clone de l’iPad Pro de 2017. Son écran de 10,5 pouces est de définition identique (2224x1668), supporte la technologie d’affichage True Tone, bénéficie d’un revêtement antireflet et tient dans un châssis de même taille. Seule différence, il n’est pas « ProMotion », ce qui signifie qu’il affiche 60 images par seconde plutôt que 120, comme sur la gamme Pro. Il se limite d’ailleurs à un enregistrement vidéo Full HD et non pas 4K. Son processeur A12 Bionic, le même que celui des iPhone XS, devrait lui offrir des performances supérieures à celles de certains ordinateurs portables. Il est aussi compatible avec l’Apple Pencil (1er génération) comme tous les iPad de la gamme et conserve donc son port Lightning. On remarque aussi que le bouton Home avec Touch ID est toujours présent, ce qui pourrait séduire les quelques détracteurs de la navigation gestuelle. L’iPad Air 2019 est donc plus cher qu’un iPad 2018. Apple le commercialise 569 € jusqu'à 879 € en version 256Go cellulaire, une gamme bien réfléchie niveau prix à la limite de l'iPad Pro d'entrée de gamme à 899 €. Quand au nouvel iPad mini, il bénéficie lui aussi des avantages du nouvel iPad Air mais en 7,9 pouces pour continuer à séduire le plus grand nombre d'entre nous, avec une fourchette de 459 à 769 € en 256Go cellulaire ! Du coût l'iPad (classique) n’évolue pas, mais reste le modèle le plus abordable, le moins puissant du haut de son écran 9,7 pouces et de sa puce A10, mais il profite aussi du stylet "Pencil", il ce présente sous les tarifs de 358 € en 32Go à 580 € en 128Go cellulaire.



La pomme dévoile la date du WWDC

  Liste des news    Liste des new du mois  
WWDC 2019 Apple 3 7 Juin

14

Mars

La WWDC 2019 se tiendra du 3 au 7 juin, confirme Apple ce soir. Les dates de la conférence mondiale des développeurs avaient fuité le mois dernier, voilà qu’elles sont officielles. Comme en 2017 et 2018, c’est au McEnery Center de San Jose que se tiendront les échanges et les ateliers cette année. Généralement, c’est l’occasion pour Apple de dévoiler les nouvelles versions de ses systèmes d’exploitation ; cette année, macOS 10.15, iOS 13, tvOS 13 et watchOS 6 seront sans nul doute de la fête. Apple souligne que 1,4 milliard d'appareils font aujourd'hui marcher ses différents systèmes d'exploitation. Le constructeur est aussi attendu sur d’autres projets, à commencer par Marzipan qui doit simplifier le travail d’adaptation d’apps iOS pour le Mac. Beaucoup voudraient aussi pouvoir jeter un premier œil sur le nouveau Mac Pro modulaire promis par Apple il y a deux ans. Une nouvelle thématique graphique pour cette édition 2019 qui s'appuie sur 4 Animojis d'iOS avec plein de petites icônes qui sortent des têtes Les développeurs qui le souhaitent peuvent participer dès aujourd'hui et jusqu'au 20 mars au tirage au sort qui leur permettra, avec un peu de chance, de décrocher le sésame pour participer à l’événement. Un ticket qui leur coûtera tout de même 1 599 $. 350 places seront offertes à des étudiants (dès 13 ans), l'an dernier ils étaient venus de 41 pays.



Apple dépose un brevet pour casque AR

  Liste des news    Liste des new du mois  
Brevet Apple casque AR

04

Mars

Apple a déposé un long brevet détaillant ses innovations en matière de réalité augmentée. Le document évoque précisément un casque dédié, dont la rumeur bruisse depuis plusieurs mois. Apple ne fait pas grand mystère de son intérêt pour la réalité augmentée. Le constructeur pousse ses technologies dans ses appareils mobiles, et il ne se passe pas une keynote sans une démonstration des nouvelles capacités développées par la marque et ses partenaires. Un brevet détaillant précisément le fonctionnement d'un casque AR Apple. La rumeur veut qu'Apple aille encore plus loin en sortant dans les prochains un mois un casque dédié à la réalité augmentée et aujourd'hui, on vient confirmer ces bruits de couloir en révélant un brevet déposé par la marque. Dans ce long document de 292 pages, Apple évoque les possibilités d'interaction dans un environnement en réalité augmentée avec un iPhone mais également un casque, illustré dans l'un des schémas accompagnant le brevet. Apple précise que les images générées par l'appareil sont superposées dans le monde réel et que les porteurs du casque utiliseraient une surface tactile pour interagir avec l'environnement, probablement l'iPhone selon le brevet. Le casque serait également connecté sans fil avec un périphérique séparé qui générerait l'environnement 3D. Il serait équipé de processeurs dédiés conçus en interne par la marque à la pomme. Le brevet date d'août 2018 et n'a été rendu public que tout récemment. Les dernières informations veulent que le lancement commercial de ce casque se déroule durant l'année 2020. L'entreprise a racheté l'année dernière une société spécialisée dans la réalité augmentée, Akonia, pour accélérer le développement de son éventuel nouveau produit.



La pomme laisse tomber intel !

  Liste des news    Liste des new du mois  
Apple laisse lesCPU intel

22

Fevrier

Selon des sources du site américain Axios, qui travaillent pour Intel, Apple pourrait adopter ses propres puces pour remplacer les processeurs du fondeur de Santa Clara dès l’année prochaine. Il est fort probable que la transition des processeurs x86 d’Intel vers les puces ARM d’Apple se fasse en plusieurs étapes. Ne serait-ce que pour laisser le temps aux développeurs d’adapter leurs programmes et donner également aux équipes en charge des puces Ax d’arriver à offrir une gamme couvrant tout le spectre actuellement confié aux puces Intel. Pour l’heure, autant les puces ARM peuvent faire des miracles dans les ultraportables, autant il faut encore quelques aménagements pour les voir officier dans une machine professionnelle. Apple a déjà réussi une transition dans ce genre au milieu des années 2000 quand il a abandonné l’écosystème PowerPC pour celui des x86 d’Intel. Cette rumeur récurrente d’un abandon total ou partiel des processeurs Intel s’accompagne de la montée en puissance « annoncée » du projet Marzipan qui vise en définitive à unifier les univers applicatifs du monde Apple, afin de faciliter la vie des développeurs et de ne proposer plus qu’un Store pour tous les appareils.



Le retour des iPad

  Liste des news    Liste des new du mois  
ipad mini 4

18

Fevrier

2019 devrait être une grande année pour les iPad. De nombreuses sources mentionnent l’arrivée de plusieurs modèles. Lors d’une note de recherche consacrée aux plans de la marque à la pomme, l’analyste Ming-Chi Kuo annonce la sortie d’au moins 4 nouveaux appareils. D’après ses prévisions, Apple lancerait deux iPad Pro, un iPad de 10,2 pouces et un iPad Mini 5. Le point commun entre ces dispositifs ? Ils bénéficieraient tous d’un meilleur processeur. Rappelons que, si le dernier iPad mini est sorti en 2015, les rumeurs relatives à une nouvelle génération se sont amplifiées ces derniers mois. Apple a enregistré 7 nouveaux iPad au sein de la commission économique eurasiatique en janvier dernier. Les observateurs estiment qu’un iPad mini figurerait dans le lot. La compagnie pourrait aussi continuer à miser sur la version 9,7 pouces, sa gamme la plus abordable. M. Kuo ne partage pas cet avis. Il table plutôt sur une montée en gamme. Ainsi, l’iPad de 9.7 pouces aurait une dalle de 10.2 pouces. Pour ce qui est des iPad Pro, aucune autre information n’est disponible.



La pomme dévoilera un service SVOD

  Liste des news    Liste des new du mois  
Video Apple SVOD

14

Fevrier

Que peut bien nous préparer Apple pour le 25 mars ? Hier, Buzzfeed arguait que le géant tiendrait conférence pour nous parler de Apple News et aujourd'hui, Bloomberg affirme que la firme de Cupertino y dévoilera également son très attendu service de SVoD. Selon Bloomberg, Apple aurait convié la crème d'Hollywood sur le plancher du Steve Jobs Theater le 25 mars. Aussi, on imagine mal Jennifer Aniston, Reese Witherspoon et JJ Abrams se presser à une telle conférence si le sujet de la vidéo n'est pas abordé à un moment donné. Cependant, l'avenir de la plateforme vidéo d'Apple semble plus nébuleux que jamais. CNBC, qui révèle que le service arrivera à l'horizon du mois de mai, affirme que Netflix ne sera pas partenaire du lancement et que HBO est quant à lui « en plein doute ». Si Apple espère convaincre dans les mêmes proportions qu'avec son service de streaming audio, il a tout intérêt à blinder son catalogue de références inédites ou, a contrario, de partenariats reluisants.



La WWDC Apple le 3 au 7 Juin

  Liste des news    Liste des new du mois  
WWDC

13

Fevrier

c'est le site MacRumors qui nous communique cette information aujourd'hui. D'après plusieurs sources et quelques indices qui se baladent sur le web, la WWDC 2019 devrait avoir lieu du 3 au 7 juin. Pour le moment, Apple n'a toujours pas fait d'annonce officielle, mais la firme à la pomme dévoile généralement ces dates aux alentours de mars. Nous ne sommes donc plus qu'à quelques semaines de cette officialisation. Le salon est notamment l'occasion de réunir des développeurs, des salariés d'Apple ainsi que des fans pendant plusieurs jours. Environ 7000 personnes sont attendues sur place dont tout de même 5000 professionnels de l'industrie. Chaque année, une conférence a lieu en ouverture afin de présenter une partie du futur de l'entreprise. En 2019, nous pourrions assister à l'officialisation de iOS 13, macOS 10.15, watchOS 6 et de tvOS 13. D'autres surprises pourraient également être de la partie donc il va falloir être attentif dans les semaines qui viennent. Cependant, il ne faut pas s'attendre à la grande présentation d' l'iPhone XI qui se fera sans aux alentours de septembre prochain si l'on suis le calendrier traditionnel de la marque.



Adobe première fatal aux MacBook Pro

  Liste des news    Liste des new du mois  
MacBook 15 Bug enceinte Adobe Premiere

08

Fevrier

Les cas de bug logiciel fatal pour les composants d’un ordinateur sont vraiment rares. Les circuits de sécurité intégrés aux périphériques informatiques actuels assurent qu’aucun composant essentiel n’est irrémédiablement endommagé. Le cas de ces enceintes de MacBook Pro qui grillent en utilisant Adobe Premiere en est d’autant plus étonnant. Les premiers rapports d’incident sont apparus sur le forum d’Adobe dès le mois de novembre 2018, mais leur fréquence semble augmenter de jour en jour. Le bug survient typiquement sur les MacBook Pro 15 pouces récents dans Adobe Premiere 13.0. Le premier client mécontent décrit ainsi son expérience : « je travaillais sur un projet, le MacBook était à mi-volume, quand tout à coup un bug audio est apparu, un bruit de distorsion strident et continu que je ne pouvais pas arrêter […] Après avoir redémarré, les enceintes étaient clairement explosées ». Sur leur forum, Adobe conseille aux utilisateurs du logiciel de montage vidéo de désactiver les microphones lorsqu’ils utilisent les fonctions d’amélioration du contenu audio du programme. Tout porte à croire que le son capté par le micro crée un larsen fatal pour les enceintes des MacBook. Les dégâts causés seront-ils pris en charge par Adobe ? Apple a-t-il la moindre responsabilité dans ces incidents ? La marque à la pomme n’avait en tout cas pas besoin de ce nouveau coup de mauvaise pub.



FaceTime est un mouchard

  Liste des news    Liste des new du mois  
FaceTime est devenu un mouchard

30

Janvier

Plusieurs témoignages prouvent qu’Apple savait que FaceTime pouvait transformer les iPhone en mouchard. Pourtant, rien n’a été fait. Mardi 29 janvier, Apple a fait la une de l’actualité pour de mauvaises raisons. En créant un appel FaceTime de groupe, il était possible d’entendre son interlocuteur sans que celui-ci réponde. Pire, en cas de manipulation physique de l’appareil, la caméra s’activait par elle-même. N’importe quel iPhone pouvait donc servir de mouchard... depuis trois mois. Dans l’urgence, Apple a désactivé les serveurs de FaceTime de groupe, en attendant une mise à jour corrective d’iOS. Quelques heures après la révélation de ce bug, de nombreux témoignages étonnants sont apparus en ligne : des utilisateurs d’iPhone ont tenté d’alerter Apple depuis plusieurs jours, en vain. L'une d'entre elles a même été en contact avec les équipes « Sécurité » de la marque, sans que celle-ci juge nécessaire d’interrompre FaceTime ou de patcher iOS en urgence. une semaine avant la révélation publique du bug par 9to5mac, la mère d’un enfant de 14 ans tweete qu’elle a alerté Apple à propos d’un « bug dangereux dans FaceTime ». Il permet d’accéder au micro de n’importe quel iPhone sans aucune autorisation. L'équipe sécurité a bien été avertie, mais n’est pas encore revenue vers elle. Le 23 janvier, une vidéo est mise en ligne sur YouTube et envoyée à Apple dans un nouveau mail au service de sécurité. Apple répond à la mère de famille et lui demande de… créer un compte développeur pour pouvoir signaler le bug. Une réponse assez hallucinante quand on réalise l’importance de la situation et le fait que les équipes d’Apple ont eu accès à des preuves. Aussi étonnant que soit cet échange, il traduit surtout une grave erreur de gestion des problèmes de sécurité chez Apple. Au lieu de prendre au sérieux sa cliente, l’entreprise a préféré la rediriger vers un service complètement étranger à sa demande et a, au passage, mis en danger un grand nombre d’utilisateurs qui auraient pu être exposés à cette faille après sa révélation. Apple avait été alerté suffisamment en amont pour intervenir avec une mise à jour d’iOS..



La pomme souhaite sa part du gâteau avec Apple Games

  Liste des news    Liste des new du mois  
Apple games

30

Janvier

Après avoir lancé Apple Music, la marque pourrait lancer un service d'abonnement visant exclusivement les jeux vidéo, comme le GamePass de Microsoft pour sa Xbox One. Ainsi les utilisateurs des produits de la pomme pourraient grâce à un abonnement jouer en illimité aux jeux de l'App Store. Pour le moment l'entreprise californienne n'a dévoilé aucune information concernant ce nouveau service et elle serait seulement en train de développer l'idée. D'ailleurs, elle n'a pas affirmé travailler dessus alors que plusieurs studios de développement se sont fait approcher par cette dernière. Ne cherchez pas de prix ni de date de sortie, rien n'encore défini à l'heure actuelle. On ne sait pas non plus s'il s'agit de jeux à télécharger ou de jeux en streaming comme ce que propose Nvidia ou Sony, mais il y a fort à parier sur la seconde idée. L'année dernière, Google a annoncé travailler sur un projet de jeux vidéo en streaming via son navigateur Web, Chrome, en partenariat avec Ubisoft pour porter le jeu Assassin's Creed Odyssey. Du côté de Microsoft, la prochaine console de salon du constructeur pourrait avoir une version streaming basée sur le projet xCloud.



Le Problème d'écran Flexgate confirmé

  Liste des news    Liste des new du mois  
Flexgate probleme ecran Macbook Pro apres 2016

24

Janvier

Un nouveau « gate » en prévision pour Apple. Le constructeur, qui doit affronter la grogne des acheteurs d'iPad Pro arrivés pliés dans leurs boites, est une nouvelle fois sous le feu des projecteurs pour un problème de fabrication. Les écrans des MacBook Pro ont un sérieux problème de rétro-éclairage. Il touche cette fois les MacBook Pro sortis depuis 2016 et a été repéré par les équipes d'iFixit, dont l'activité est de démonter les appareils électroniques pour en connaitre tous les secrets de réparation. En cause, le rétro-éclairage de l'ordinateur portable, qui sur les derniers modèles peut être taché et inégal en bas de l'écran. La cause serait encore le câble utilisé pour connecter l'écran du MacBook à la carte de contrôle située à la base de l'ordinateur. Depuis 2016, Apple utilise une paire de câbles souples qui sont tirés à chaque fois que l'écran est ouvert. Ce composant peut se détériorer avec le temps et provoque un problème d'affichage qui s'aggrave au fil des semaines jusqu'à ne plus pouvoir utiliser l'écran. Le flexgate comme l'appelle iFixit est un problème plus gênant que ceux ayant touché les claviers des MacBook Pro. Ce défaut matériel s'il survient oblige les clients à remplacer la dalle de l'ordinateur et après les deux années de garantie, le cout de la réparation peut être très élevé, que ce soit en Apple Store ou chez un réparateur agréé. Contacté, Apple n'a pour le moment pas reconnu le défaut. On peut espérer pour les clients touchés que le constructeur prépare un programme de rappel de ces appareils ou un remplacement de la dalle pris en charge intégralement. Apple a il y a quelques mois proposé une garantie étendue concernant les problèmes de clavier et pourrait l'appliquer de la même manière aux écrans défectueux.



Apple la mauvaise qualité à prix d'Or

  Liste des news    Liste des new du mois  
macbook

23

Janvier

Les ennuis ne sont peut-être pas finis pour les possesseurs d’un MacBook Pro récent. Alors que l’été dernier, la compagnie avait réussi à régler le problème de surchauffe dont étaient victimes ses nouveaux ordinateurs portables à travers une mise à jour logicielle pour macOS High Sierra, iFixit dévoile un défaut de conception dans l’écran des MacBook Pro qui ne pourra pas être réglé par voie logicielle. Selon le site Internet, les MacBook Pro vendus depuis 2016 sont tous affectés par un potentiel problème d’affichage qu’iFixit a déjà nommé « Flexgate ». Apple aurait utilisé un câble en nappe bien trop fin et fragile (d’où le « flex ») lors du montage de l’écran du MacBook Pro. De ce fait, le simple fait d’ouvrir et de refermer votre appareil, qui entraîne une usure mécanique, condamne le câble à s’abîmer et à se rompre. À en croire iFixit, il n’existe pas d’autre solution que de remplacer totalement tout l’assemblage de l’écran, car les câbles ne sont pas remplaçables en l’état. Toujours selon eux, la rupture de ce câble n’est qu’une question de temps. En d’autres termes, Apple devra tôt ou tard devoir organiser une énorme campagne de rappel des MacBook Pro pour corriger ce défaut de conception. Apple n’a pas encore communiqué à ce sujet, mais on se doute que la compagnie n’avait vraiment pas besoin de ce genre de péripéties en ce moment.



Si l'iPhone a du mal, Foxconn aussi !

  Liste des news    Liste des new du mois  
Production Foxconn en perde a cause de l iPhone

21

Janvier

La chute des ventes de l’iPhone fait une nouvelle victime. Le plus grand assembleur du smartphone iconique d’Apple, Foxconn, a en effet perdu 50 000 emplois contractuels depuis octobre, ainsi que le relève un rapport établi par Nikkei, qui y voit un effet du ralentissement de la distribution de la dernière gamme de téléphones de la marque à la pomme. Le cas de Foxconn n’est toutefois pas isolé. Le deuxième plus grand assembleur d'iPhone, Pegatron, a également supprimé des emplois saisonniers à contrat bien plus tôt que prévu. Et cela a aussi un effet sur les petits fournisseurs. Le problème n'est pas l'ampleur des réductions, le rapport indique clairement que ces fluctuations saisonnières de l'emploi sont tout à fait normales, mais le moment choisi. Selon le rapport, les compressions ont eu lieu beaucoup plus tôt que prévu à Foxconn. « Normalement, les contrats de ces travailleurs seraient renouvelés tous les mois d'août jusqu'à la mi-janvier ou à la fin janvier, lorsque la main-d'œuvre est traditionnellement réduite pour la lente saison de production de l'iPhone », indique en effet le rapport établi par Nikkei. Cela frappe Foxconn à un moment où l'entreprise se concentre déjà sur la consolidation et la réduction de ses effectifs. Celle-ci a déjà regroupé ses divisions d'assemblage MacBook et iPad avec celles responsables de l'assemblage du matériel Dell et Acer, et prévoit de supprimer 100 000 emplois sur un effectif de 1,1 million de personnes d'ici fin 2018 dans ses filiales et filiales. Une situation loin d’arranger les sous-traitants de ces deux géants. Un fournisseur de composants clé basé à Shenzhen a ainsi dû « demander » à 4 000 employés de prendre des « vacances » prolongées d'octobre à mars, a déclaré une source proche du dossier. « L'entreprise n'a pas encore activement mis à pied ces travailleurs. Il décidera de les licencier ou non après le 1er mars », a-t-elle fait savoir. A l’image du fabricant de puces TSMC, plusieurs autres sociétés étroitement liées à la fabrication d'iPhone ont été conduites à réduire leurs prévisions pour 2019 dans un contexte de forte baisse de la demande de smartphones.



Des résultats en baisse pour la Pomme

  Liste des news    Liste des new du mois  
iPhone X Encoche baisse de ventes T3 2018

03

Janvier

Dans une lettre ouverte, Tim Cook explique que les résultats d’Apple pour le dernier trimestre seront moins bons que prévus. La faute notamment aux ventes d’iPhone en Chine. Apple ne devrait réaliser « que » 84 milliards de dollars de bénéfices au lieu des 89 à 93 milliards initialement prévus pour le dernier trimestre de 2018. C’est dans une lettre aux investisseurs publiée sur le site d’Apple que Tim Cook en personne a annoncé la mauvaise nouvelle. Cela a entraîné la chute de son cours de bourse de plus de 8 %. Ce sont surtout les ventes d’iPhone en Chine qui sont montrées du doigt par Tim Cook : « Si vous regardez nos résultats, notre manque à gagner provient de plus de 100 % de l'iPhone, principalement en Chine », a ainsi expliqué le patron d’Apple à CNBC. Si le taux de change du dollar, trop élevé, est l’une des raisons, la santé de l’économie chinoise est également désignée comme responsable.



Un MacBook Pro 16 en Septembre

  Liste des news    Liste des new du mois  
Concept MacBook Pro 16

30

Juillet

Après les dires de IHS Markit le mois dernier, Digitimes croit savoir que le nouveau MacBook Pro 16 pouces que les rumeurs évoquent depuis plusieurs mois pourrait sortir dès le mois de septembre. Aux dernières nouvelles, on l’attendait plutôt en octobre, mieux vaut rester prudents sur la date précise. Digitimes obtient ses informations des chaînes de production et ce n’est pas une source très fiable pour les détails de commercialisation. Ce nouveau Mac serait produit exclusivement par Quanta et le site précise qu’il aurait en gros les mêmes dimensions externes que les MacBook Pro 15 pouces actuels. Les bordures autour de l’écran auraient été réduites de taille pour caler la dalle plus grande et Digitimes confirme une rumeur précédente sur la définition à attendre de 3 072 x 1 920 pixels. La conception en aluminium resterait similaire à celle que l’on connaît aujourd’hui sur les Mac portables. Certaines rumeurs ont évoqué un nouveau design, on sait au minimum que le clavier ne devrait pas être un modèle papillon comme sur les Mac récents, mais un nouveau modèle.



Dis siri est-ce tu m'écoutes ?

  Liste des news    Liste des new du mois  
siri des humain aussi ecoute les probleme de l assistant

29

Juillet

Apple aussi écoute aux portes. Comme Amazon et Google précédemment, la société de Cupertino est accusée de faire écouter à des humains les conversations captées par Siri. Ces personnes ne sont pas des employés d’Apple, mais des contractuels de société tierces, chargées d’analyser les dysfonctionnements de l’assistant vocal. D’après un lanceur d’alerte souhaitant rester anonyme et travaillant dans une de ses entreprises, les bribes de conversation écoutées par ces personnes sont enregistrées suite à un déclenchement non sollicité de Siri. Ceux qui possèdent un iPhone, iPad, une Apple Watch ou même un HomePod ont souvent expérimenté ce phénomène : l’assistant peut se lancer lorsqu’on prononce un mot ou une phrase à la sonorité proche de « Dis Siri</em> ». Le Guardian explique donc que les sujets entendus dans les enregistrements ne devraient jamais être écoutés par un tiers. Les contractuels chargés de les écouter ont ainsi pu tomber sur une consultation entre un patient et son médecin, une discussion d’affaires, un trafic de drogue et même des… ébats sexuels. Selon le lanceur d’alerte, les conversations ont été enregistrées depuis tous les appareils équipés de Siri : iPhone, iPad, Mac, HomePod ou encore Watch. D’après lui, cette dernière serait particulièrement sujette aux déclenchements intempestifs de l’assistant vocal. En effet, la montre peut se mettre à l’écoute d’une demande dès que l’écran s’allume, sans que l’utilisateur ait besoin de prononcer « Dis Siri ». Apple tente de rassurer ses clients en expliquant au quotidien britannique que ces enregistrements écoutés par des humains représentent moins de 1 % des activations quotidiennes de Siri. D’autre part, aucun Apple ID n’est associé à ces conversations, rendant ainsi impossible l’identification de la personne qui parle. Toutefois, Apple ne précise nulle part dans ses conditions d’utilisation que des humains peuvent avoir accès à ces enregistrements. Pour s’en prémunir, la meilleure solution est de désactiver la fonctionnalité Détecter « Dis Siri » depuis la rubrique Réglages de ses appareils. Ces derniers mois, aussi bien Google qu’Amazon ont également été pointés du doigt pour faire la même chose avec leur Assistant et Alexa. Ces procédés posent également la question de l’intelligence artificielle qui semble ne pas vraiment pouvoir exister par elle-même et sans l’intervention d’humains. Ces derniers sont encore les seuls à pouvoir analyser précisément certains éléments, comme dans ces cas-là, comprendre pourquoi l’assistant s’est déclenché alors qu’on ne l’avait pas sollicité.



Apple règle ses dettes à l'état Français

  Liste des news    Liste des new du mois  
Apple regle ses differents financier au fisc

12

Juillet

Le géant Apple aurait définitivement remboursé ce qu'il devait au fisc français. Selon l'Express, la firme de Cupertino a adressé un nouveau virement aux finances publiques de l'Hexagone, d'un montant de 12 millions d'euros, au titre des arriérés dus par sa filiale française Apple Retail. La société a ainsi versé près de 600 millions d'euros à Bercy depuis le début de l'année. Tout est bien qui finit bien. En début d'année, la firme américaine avait accepté de payer quelques 576 millions d'euros au fisc français qui avait estimé qu'Apple France, principale filiale du groupe sur le territoire qui gère toutes les ventes et les services hors Apple Store, n'avait pas réglé des impôts suffisamment élevés au regard du chiffre d'affaires réalisé en France ces dix dernières années. Mais les trois dernières années d'activité d'Apple Retail (qui a dans sa musette la gestion des boutiques françaises) étaient aussi dans le viseur de Bercy. Le fisc a enregistré un virement d'environ 12 millions d'euros en provenance de la firme de Cupertino, qui règle bien son différend. Si le montant paraît faible, c'est parce que la filiale Retail ne dégage qu'une petite partie du chiffre d'affaires de la marque en France (seulement 725 millions d'euros en 2018), qui fonctionne en grande partie grâce aux opérateurs de télécommunications et aux revendeurs. Au total, et dans le cadre d'un accord conclu avec la Direction des vérifications nationales et internationales (DVNI), Apple a versé 588 millions d'euros à l'administration depuis le début de l'année, sur son exercice 2018, comme le confirment nos confrères de l'Express après avoir consulté des documents financiers déposés au tribunal de commerce de Paris.



Apple fait le ménage dans sa gamme Macbook

  Liste des news    Liste des new du mois  
MacBook

10

Juillet

Apple vient, par surprise, de simplifier sa gamme de MacBook, qui commençait à devenir brouillonne. On a droit à un tout nouveau MacBook Pro à 1499 €, une baisse de prix pour le MacBook Air, et le MacBook 12 disparaît purement et simplement des étals de la Pomme, ce qui explique son prix largement bradé des derniers jours à -40% chez de nombreux revendeurs. Le nouveau MacBook Pro vient remplacer l’ancien MacBook Pro d’entrée de gamme sans Touch Bar. Sauf que, pour le même prix, on a cette fois bien droit à la barre tactile, en plus de performances largement améliorées par rapport à l’ancien modèle qui n’avait pas été mis à jour depuis… 2017. Pour 1499 €, on a droit à un écran Retina de 13 pouces, une Touch Bar accompagné du capteur d’empreinte digitale Touch ID, de la puce T2, et d’un processeur Intel Core i5 à quatre coeurs cadencé à 1,4 GHz. Le modèle de base est malgré tout doté d’un maigre SSD de seulement 128 Go, et il faudra compter 1749 € pour bénéficier de 256 Go de stockage . On notera que, malgré la présence de la Touch Bar, le MacBook Pro conserve ses deux ports Thunderbolt 3, contrairement au modèle qui démarre à 1999 € qui en dispose de quatre. Le Air passe désormais à 1249 €. Pour ce prix, on bénéficiera d’un processeur Intel Core i5 deux coeurs cadencé à 1,6 GHz, accompagné de 8 Go de RAM, d’un capteur Touch ID ainsi que d’un SSD de 128 Go. On pensait qu’Apple aurait pu mettre à jour son ultraportable cette année, tout en en faisant le premier ordinateur de la marque à passer sur une puce AX, mais la firme a finalement décidé de laisser tomber son MacBook « tout court »12 pouces.



Les rumeurs s'emballe, un iPad pliable 5G

  Liste des news    Liste des new du mois  
ipad pliable concept

08

Juillet

Alors que tous ses concurrents semblent avoir emprunté la direction du smartphone pliable, Apple pourrait prendre tout le monde de court en dotant non pas un iPhone, mais un iPad d’un écran pliable. C’est en tout cas ce que suggèrent des analystes IHS Markit à The Economic Daily. Forcément, il ne s’agit que d’une rumeur à prendre des pincettes, d’autant plus que c’est bien la première fois qu’on entend parler d’un tel appareil, mais l’idée semble très alléchante sur le papier. Selon ces analystes, le premier appareil pliable d’Apple serait bien une déclinaison de l’iPad. Il pourrait faire la taille d’un MacBook, avec un écran d’environ 12 pouces, et disposerait d’un SoC maison d’Apple mais aussi d’un modem 5G. Si l’on considère la taille de la plus grande tablette d’Apple, à savoir 12,9 pouces, l’idée ne paraît pas si saugrenue. Par ailleurs, avec une tablette pliable, la firme de Cupertino ne rencontrerait pas le même problème que le Galaxy Fold de chez Samsung, qui dispose d’un grand écran déplié, mais une minuscule dalle avec de larges bordures une fois replié sur lui-même. La tablette, en revanche, pourrait très bien se passer d’écran externe et tout miser sur la dalle intérieure. À moins qu’Apple ne penche plutôt vers la solution de Huawei avec son Mate X, et son écran qui se replie vers l’extérieur ? The Economic Daily ne le précise pas, mais la « pliure » façon Galaxy Fold serait largement plus adaptée à un iPad. Malgré tout, les analystes IHS Markit n’envisagent pas la sortie d’un tel produit avant l’année prochaine, au mieux. On a donc le temps de voir venir, d’autant plus que la Pomme a rarement l’habitude de se précipiter pour sortir un appareil, et prend le temps de peaufiner ses produits tout en laissant ses concurrents essuyer les défauts de jeunesse d’une nouvelle technologie, comme Samsung et son Galaxy Fold. Mais il est très difficile de suivre les évolutions de pomme, parfois à mille lieu des souhait de leurs clients et encore plus maintenant que Jony Ive n'est presque plus de la partie !



Fini l'effet papillon chez Apple !

  Liste des news    Liste des new du mois  
Touche clavier papillon Mac book

04

Juillet

La prochaine fournée des MacBook Air va être munie d'un clavier utilisant de nouveau un mécanisme ciseaux au lieu du papillon pour ses touches, affirme l'analyste Ming-Chi Kuo. On le verra à l'occasion d'une mise à jour de ce portable prévue cette année. Les MacBook Pro y auront droit à compter de 2020. Apple aurait fait évoluer son mécanisme ciseaux depuis la dernière fois où il a été utilisé sur ses portables. Kuo mentionne l'utilisation de la fibre de verre pour renforcer les touches. L'analyste ajoute que les claviers papillon, en plus de leurs malheurs, étaient coûteux à produire. Le taux de rejet en sortie de chaine de fabrication était apparemment élevé. Son remplaçant restera plus cher à fabriquer qu'un clavier traditionnel mais moins que son devancier. Apple a inauguré le design papillon en 2015 avec les MacBook, il avait comme vertu de mieux équilibrer les touches lors de la frappe. À force de problèmes variés et de révisions qui ne les ont jamais effacés, tous les portables équipés de ce design sont concernés par un programme de SAV en cas de dysfonctionnement. Le côté farce de la chose est qu'à peine lancés, les tout derniers MacBook Pro, dotés à nouveau d'une révision de ce clavier papillon, ont été inscrits d'office à ce programme.



Le nouveau Mac Pro made in China

  Liste des news    Liste des new du mois  
MacPro 2019 made in china

01

Juillet

Le tout dernier PC de bureau (Mac de bureau) ultra puissant d’Apple sera fabriqué... en Chine ! Alors que le Mac Pro était la seule machine de la marque à être assemblé aux USA, la nouvelle mouture présentée le mois dernier sera assemblée dans une usine située près de Shanghai, selon le Wall Street Journal. L’usine qui appartient à un partenaire de longue date d’Apple, Quanta Computer Inc., est située à côté d’un très grand nombre de sous-traitant ce qui facilite la production et limite les coûts de transport des différents composants. Ainsi que les coûts de main d’œuvre, ceux-ci étant bien inférieur en Chine par rapport aux USA. L’étonnement est double dans ce choix : cela va non seulement à l’encontre du patriotisme mis en avant par Apple lors de l’annonce de la relocalisation aux USA d’une unité de production (2013) mais cette décision est prise alors même que les USA et la Chine sont en pleine guerre commerciale. Un affrontement qui se joue à l’heure actuelle à grands coups de droits de douane qui pourraient toucher ces machines. Il faut croire que les économies réalisées sont supérieures au surcoût potentiel engendré. On pourrait croire qu'une telle décision soit dans l’intérêt du consommateur surtout avec le prix d'une telle machine. Mais non ! il semble qu'il n'y aura pas de remise sur ce genre de machine, pourtant 2 fois plus cher que les anciennes fabriquées aux USA ! Les marges du Mac Pro doivent être astronomiques... Acheter un Mac Pro c'est faire un don généreux à Apple



Jony Ive quitte Apple

  Liste des news    Liste des new du mois  
Jony IVe

28

Juin

Une page importante se tourne pour Apple. Jonathan Ive quittera à la fin de cette année ses fonctions de responsable de design produit, peut-on apprendre dans un communiqué de presse. Jony Ive a passé plus de 30 ans chez le constructeur californien. Repéré par Steve Jobs lors de son retour dans l'entreprise en 1997, les deux hommes avaient collaboré sur un design inédit et original pour un ordinateur personnel qui donnera naissance à l'iMac un an plus tard. Le designer a imposé dès lors sa griffe, son obsession du minimalisme et de l'épuré dans toute la gamme de produits Apple. Il réalisera tous les designs des appareils produits par la marque, de l'iPod en 2001 à l'iPhone en 2007 ou encore le MacBook Air en 2008 et l'interface d'iOS telle que nous la connaissons aujourd'hui. Apple indique dans son communiqué que personne ne reprendra le poste laissé vacant par Jony Ive. À la place, Evans Hankey, responsable du design industriel, et Alan Dye, en charge des interfaces logicielles, vont se partager ses attributions sous la direction de Jeff Williams, actuel directeur des opérations et numéro 2 d'Apple. Apple indique continuer à travailler avec Jonathan Ive sur des « projets spéciaux », sans toutefois dévoiler la nature de ces derniers.



Apple débauche un expert en conception de puces de chez AMD

  Liste des news    Liste des new du mois  
AMD

27

Juin

Mr Filippo a travaillé pour tous les grands fabricants de composants. Il est passé chez Intel, mais aussi chez AMD, et enfin chez ARM. Il a conçu nombre des SoC et puces qui équipent actuellement nos smartphones, tablettes et PC Always-On. Le bruit court qu’il vient aider Apple à créer un processeur sous architecture ARM pour ses ordinateurs portables. Apple ne cache pas son ambition de produire ses propres processeurs et de diminuer sa dépendance à Intel, son partenaire pour les ordinateurs Mac depuis près de vingt ans. Lorsque l’on sait que les iPhone et iPad de la compagnie tournent déjà grâce à des processeurs ARM conçus en interne, la recherche d’intégration à leurs ordinateurs semble tout à fait logique. À terme, Apple voudrait être totalement autonome au niveau matériel que ce soit pour ses smartphones, tablettes et ordinateurs, mais aussi pour sa gamme toujours en expansion d’objets connectés tels qu’un éventuel casque VR.



Un MacBook Pro 16 en Septembre

  Liste des news    Liste des new du mois  
apple MacBook Pro 16

24

Juin

Selon l’entreprise d’information économique IHS Markit, Apple planifierait la commercialisation du MacBook Pro 16 pouces pour le mois de septembre. Selon les analystes de la société, ce nouveau modèle de MacBook Pro disposera d’un écran LCD de 16 pouces, avec une définition de 3072 x 1920 pixels. « Sauf problème de développement inattendu », il sera proposé cet automne. Cet ordinateur devrait particulièrement convenir aux utilisateurs qui réclamaient le retour du MacBook Pro 17 pouces. Selon la firme toujours, Apple pourrait en écouler jusqu’à 250 000 par mois . Cette prédiction renforce les propos de Ming Chi Kuo, qui dès le mois de février dernier avait annoncé l’arrivée de ce nouvel ordinateur dans la gamme MacBook Pro. Si la fiche technique de cet appareil est encore inconnue, on peut tout de même imaginer qu’Apple lui adjoindra un processeur dernier cri, et qu’il tournera sous macOS Catalina (version 10.15).



Rappel de MacBook Pro 15

  Liste des news    Liste des new du mois  
refurb 2013 macbookpro 15

24

Juin

Apple vient de a lancé il y quelques jours un programme de réparation pour les MacBook Pro de 15 pouces de la génération mi-2015. En effet certains d’entre eux embarquent potentiellement une batterie défectueuse, qui présente des risques de surchauffe et de feu potentiels. Une nouvelle dont la marque se serait bien passée puisqu’elle va devoir les remplacer gratuitement. Gizmodo cite l’exemple d’un utilisateur de Reddit qui a posté une histoire pour le moins effrayante. Il y explique que son ordinateur a explosé durant une « utilisation normale ». Vendus entre septembre 2015 et février 2017, ces modèles disposent d’un écran Retina et de ports USB classiques (mais pas de Touch Bar). La firme de Cupertino explique que ce programme ne concerne qu’un nombre limité de machines, sans toutefois préciser combien. « Si votre MacBook Pro est éligible, arrêtez de l’utiliser s’il vous plait et suivez les instructions pour que votre batterie soit remplacée. » Comment savoir si vous êtes concerné ? Apple a mis en place une page spéciale qui vous permet de signaler le numéro de série de votre Mac Book Pro et vérifier s’il est éligible au programme. Hélas, le processus peut prendre jusqu’à deux semaines, ce qui peut paraître beaucoup pour les gens dont c’est la machine de travail quotidien. C’est déjà le second produit d’Apple qui est concerné par un tel rappel cette année. En avril dernier, la firme avait fait de même avec un adaptateur pour alimentation principalement utilisé à Hong Kong, Singapour et le Royaume-Uni. C’est cette fois un produit bien plus important pour son image de marque qui est concerné.



TvOS 13 prendra en charge le Pad Xbox One et SP4

  Liste des news    Liste des new du mois  
applearcade TvOS13 iOS13

05

Juin

Alors que la firme de Cupertino s'apprête à lancer Apple Arcade, une offre d'abonnement de jeux pour iPhone, iPad, Mac et Apple TV, elle fait enfin un pas vers le monde extérieur en matière de jeu vidéo : proposer une compatibilité avec les manettes que la plupart des joueurs possèdent déjà, celà ressemble à un miracle venant de pomme qui a un malin plaisir à verrouiller les périphériques externe à ses machines. Avec tvOS 13, vous pourrez donc utiliser votre Dual Shock 4 ou votre manette Xbox One. Pour cette dernière, seuls les modèles Bluetooth sortis depuis la Xbox One S seront compatibles. Apple avait lancé l'Apple TV « nouvelle génération » avec la promesse d'une bibliothèque de jeux qui a franchement peiné à se développer. L'une des raisons résidait peut-être dans sa position assez ambiguë sur les contrôles. Franchement, la Siri Remote est tout sauf indiquée pour à peu près tout type de jeu, même les plus basiques. Et si Apple offrait une compatibilité avec les manettes certifiées MFI, elle ne proposait pas sa propre manette dans la boîte, comme peut le faire NVIDIA avec sa Shield TV. Résultat : sans manette standard, il faut en acheter une autre compatible uniquement avec iOS. Le pire scénario pour les développeurs de jeux. Espérons que cette ouverture ainsi que le service Apple Arcade relancent un peu un App Store Apple TV bien triste. La mise à jour tvOS 13 et Apple Arcade seront disponibles à la rentrée.



La surprise le Mac Pro et son écran

  Liste des news    Liste des new du mois  
Apple mac pro new display 2019

04

Juin

Les rumeurs le concernant battent leur plein depuis plusieurs années, il est désormais officiel ! Apple a dévoilé son nouveau Mac Pro, une machine qui va tenter de faire revenir Apple dans le coeur des professionnels en manque de puissance, qui avaient lâché la Pomme après un dernier Mac Pro non évolutif et à l’accueil très mitigé. Cette fois, Apple revient avec une tour sans fioritures, au design utilitaire rappelant les anciens Mac Pro (de type radiateur design), et surtout, modulaire. Tout peut être changé dans la machine, qui dispose d’une base composée de processeurs Intel Xeon configurable jusqu’à 28 coeurs. La RAM peut quant à elle monter jusqu’à 1,5 To, et le stockage Flash jusqu’à 4 To. L’ordinateur dispose de huit emplacements PCIe, sur lesquelles on peut installer plusieurs cartes graphiques, de la AMD Radeon Pro 580X à la Pro Vega II Duo. Et non, toujours pas de Nvidia sur Mac. Pour finir, la bête dispose de 3 ports USB, deux Thunderbolt 3, deux ports Ethernet (10 Gb/s) et une sortie audio. Au niveau du tarif, ça pique, avec un prix qui débute à 5 999 $. Pour accompagner son nouveau Mac Pro, Apple a également dévoilé un nouveau moniteur, intitulé sobrement Pro Display XDR. Il reprend le design façon « râpe à fromage » du Mac Pro au dos, et offre des spécifications assez impressionnantes. Dalle 32 pouces 6K, couleurs 10-bits, certification P3, HDR, True Tone, revêtement anti-reflet, luminosité à 1 000 nits… Apple vous facturera la bête la bagatelle de 4 999 $ (et 5 999$ avec l’option « nano texture », un traitement anti-reflet spécial). Attention, pour ce prix, Apple ne vous fournira pas le pied de l’écran, vendu à part pour la modique somme de 999$ . Apple a donc tenu sa promesse d'un nouveau Mac Pro avec un écran de rêve en plus, mais encore une fois la facture ne fait pas rêvée et ce genre de machine restera réserver à une élite pour un ticket d'entrée total de 12997 $.









La date de la WWDC Apple

  Liste des news    Liste des new du mois  
WWDC 2019 Apple

24

Mai

La date était attendue, elle est aujourd'hui confirmée par Apple. Le constructeur tiendra sa présentation annuelle à l'ouverture de la WWDC 2019 le lundi 3 juin à 19 h, heure française. Lors de cet événement réservé aux développeurs, Apple présentera dans le détail les prochaines versions de ces systèmes d'exploitation iOS 13, macOS 10.15, tvOS 13 et watchOS 6. De nombreuses nouveautés sont à prévoir, avec notamment l'arrivée d'un mode sombre pour l'iPhone et l'iPad, mais également la montée en puissance du projet Marzipan qui va offrir plus de passerelles entre les systèmes mobile et de bureau.



Un Mac Pro en fin d'année

  Liste des news    Liste des new du mois  
Concept Mac Pro

09

Mai

Apple profitera évidemment de la WWDC pour lever le voile sur le successeur de Mojave. La rumeur distillée ces dernières semaines a déjà donné quelques indices sur les nouveautés à attendre, que ce soit pour macOS ou les autres systèmes d’exploitation du constructeur (iOS 13, watchOS 6). Une fois n’est pas coutume, le keynote inaugural, devrait se tenir, en toute logique, le 3 juin pourrait aussi comporter du matériel. La nouvelle génération du Mac Pro, attendue depuis belle lurette après le mea culpa d’Apple, pourrait être également invité à la fête, a rappelé Mark Gurman de Bloomberg cette semaine. Comme pour le modèle poubelle cylindrique actuel qui avait bénéficié d’un aperçu durant la WWDC 2013, ce nouvel ordinateur pourrait avoir droit à un premier lever de rideau pendant la conférence des développeurs. Gurman a également laissé entendre que le constructeur offrirait un premier coup d’œil sur son nouveau moniteur professionnel. Reste à savoir quand tout cela sera disponible (ne serait-ce que pour commencer à économiser…). Dans un tweet, le journaliste explique que ces appareils ne seront pas commercialisés dès la WWDC, mais plusieurs mois plus tard. Sans doute en toute fin d’année, comme cela avait été le cas pour le Mac Pro et l’iMac Pro.



L'iPad Pro compatible avec les souris

  Liste des news    Liste des new du mois  
Sourie sur iPad Pro

24

Avril

C’est une compatibilité qu’attendent les utilisateurs de la tablette d’Apple depuis près de 9 ans, et la sortie du tout premier iPad. Avec iOS 13, l’iPad pourrait enfin supporter la souris ou le trackpad, via une option d’accessibilité. La rumeur du support de la souris sur iOS est d’abord apparue dans la bouche de Federico Viticci, journaliste de MacStories invité dans le dernier épisode de Connected Podcast. Interpellé, le développeur Steven Troughton-Smith a fouillé dans les lignes de code et a découvert que de nombreuses API pointaient dans le sens du support de la souris dans la future version du système d’exploitation mobile d’Apple. La souris pourrait trouver sa place notamment dans le cas de retouches photo professionnelles (surtout maintenant qu’Adobe va adapter Photoshop sur iPad) ou encore comme pointeur dans une application de traitement de texte, là où le tactile devient rapidement fastidieux. Toutefois, de la part d’Apple, cette compatibilité pourrait être restreinte aux seuls iPad Pro, et pas aux iPad « normaux » ni aux iPhone. Même si l'utilisation de l'Apple Pencil donnerait l'impression de doublon, la souris se prête plus à un travail de bureautique, ce qui manque cruellement à iOS même si toutes les applications existent pour rendre la tablette crédible face aux Ordinateurs hybrides.



Amazon sous-traite icloud

  Liste des news    Liste des new du mois  
les service web Apple sont geres par Amazon AWS

24

Avril

Plus de 30 millions de dollars, c'est la somme qu'Apple verserait mensuellement à Amazon pour se payer les services d'AWS (Amazon Web Services) en matière de cloud. D'après le média américain CNBC (via 9to5Mac) cette somme dépasserait les 300 millions de dollars par an. Un investissement considérable auquel Apple consentirait notamment pour iCloud... mais pas uniquement. Souvent présentées comme rivales, Apple et Amazon ont en réalité des rapports nettement plus nuancés. Les deux firmes, qui s'affrontent effectivement sur les secteurs respectifs des assistants personnels, des enceintes connectées ou encore des boîtiers TV, savent collaborer sur le cloud. En l'état, Apple compterait même parmi les plus gros clients d'AWS. Apple mise sur le cloud d'Amazon pour iCloud, mais aussi pour Apple News+, TV+ et Arcade. La source de CNBC rapporte ainsi qu'Apple dépenserait annuellement plus d'argent pour AWS que Lyft, Pinterest ou encore Snap Inc, également clients du service d'Amazon dévolu au cloud. Les montants investis par la marque à la pomme seraient par ailleurs en augmentation de 10 % par rapport à l'année dernière, et devraient continuer de croître. Pour preuve, Apple s'est récemment engagé à dépenser 1,5 milliard de dollars dans les services web d'Amazon au cours des cinq prochaines années. Au travers de cet « abonnement » aux services d'Amazon, Apple propulse son service iCloud sur certains de ses 1,4 milliards d'appareils actifs (dont 900 millions sont des iPhone). La firme pourrait aussi s'appuyer sur les solutions d'AWS pour Apple News+, Apple TV+ et Apple Arcade, tous trois annoncés lors d'un événement tenu il y a quelques semaines.



La pomme va fabriquer ses modem 5G

  Liste des news    Liste des new du mois  
iphone xs 5g

08

Avril

Contraint de faire sans Qualcomm, Apple doit pour l'heure se contenter d'une collaboration moribonde avec Intel, dont les modems 5G ne sont pas encore prêts. Une situation un brin embarrassante alors que Huawei et Samsung ont d'ores et déjà lancé des smartphones compatibles avec le nouveau réseau mobile. Pour se sortir d'affaire, Apple pourrait devoir tourner le dos à Intel... à condition toutefois qu'une alternative se présente. Et pour faire simple, la firme de Tim Cook compte bien se créer elle-même une échappatoire.D'après le rapport de Fast Company, Apple aurait d'ores et déjà assigné entre 1 000 et 2 000 ingénieurs à la conception d'un module 5G maison. Pour ce faire, la firme aurait tout bonnement fait son marché en débauchant des spécialistes à la fois chez Qualcomm et Intel. Reste que si les travaux d'Apple en la matière « s'accélèrent rapidement », Fast Company ne prévoit pas l'arrivée d'un premier module 5G conçu en interne avant 2021, au plus tôt. Reste que la collaboration entre Apple et Intel pourrait tourner court. 9to5mac explique ainsi qu'Apple aurait « perdu confiance en Intel » à la suite de deadlines non respectées quant au développement du modem 5G XMM 8160. Pour s'assurer de décrocher le contrat qui lui permettrait d'équiper en puces modem les iPhone 2020, Intel doit délivrer des échantillons à Apple dès cet été. Un créneau que la marque pourrait avoir du mal à tenir. De son côté, le fondeur californien semble également se lasser de son partenariat avec Apple, ce client très demandeur. Intel doit en effet se contenter de marges très faibles sur les modems actuellement vendus à Apple. Chez Apple, on cherche à se ménager une issue pour être certains de proposer des iPhone 5G en 2020. La firme de Cupertino aurait ainsi déjà entamé des pourparlers avec Samsung et Mediatek, mais les deux groupes ne seraient pas en mesure de fournir Apple en modems 5G à l'horizon 2020. Reste l'option Qualcomm. Une option qui n'en est pas une... et pour cause : la bataille juridique qui oppose Apple et Qualcomm fait rage depuis des mois. D'un point de vue industriel, on apprend sans surprise que si Apple devrait bel et bien concevoir de bout en bout son modem 5G en interne, la firme sera à terme contrainte de se tourner vers Samsung ou TSMC pour la production de masse de ses puces 5G. Pour rappel, c'est TSMC qui se charge depuis des années de graver les SoC d'Apple équipant tant les iPhone que les iPad. Certaines rumeurs laissent par ailleurs entendre que des SoC, conçus par Apple et fabriqués en masse par le fondeur taïwanais, pourraient équiper certains futurs modèles de MacBook. Affaire à suivre...



Apple laisse tomber AirPower...

  Liste des news    Liste des new du mois  
apple 1

01

Avril

Nous ne verrons jamais le socle de recharge par induction d’Apple en magasin, malgré quelques fuites qui nous le montraient déjà prêt, dans son emballage. Deux ans d’attente et des problèmes de fiabilité seront venus à bout de cet accessoire, qui était devenu l’Arlésienne de la presse technologique. Lorsqu’Apple a annoncé l’AirPower, il y a presque deux ans de cela, le matelas de recharge était présenté comme étant capable de charger simultanément et par simple contact un iPhone, une Apple Watch et des AirPod. Apple motive son abandon dans une déclaration initialement faite à Tech Crunch : « malgré de nombreux efforts, nous avons conclu que le AirPower n’atteindra pas les standards élevés que nous nous sommes fixés, et nous avons abandonné le projet. Nous nous excusons auprès des clients qui attendaient son lancement avec impatience. Nous pensons toujours que le futur sera sans fil, et nous nous engageons à continuer nos recherches dans ce sens ». Les rumeurs courent effectivement depuis plusieurs semaines selon lesquelles Apple rencontre énormément de problèmes de production et de fiabilité. Ceux-ci ont notamment trait à la gestion de la chaleur dégagée par l’AirPower, mais aussi aux interférences ainsi qu’à la rapidité et à la précision du chargement.



Apple a dévoilé Arcade

  Liste des news    Liste des new du mois  
Apple Arcade

26

Mars

Dans quelques mois, une nouvelle rubrique va faire son apparition au sein de l’App Store. Son nom : « Apple Arcade ». Présentée à l’occasion de la conférence Apple consacrée aux services, il s’agit, d’après Apple, « de la première offre de jeu par abonnement pour votre mobile, votre ordinateur et votre équipement de salon ». Arcade, dont le tarif mensuel n’a pas été communiqué, permettra d’accéder à une centaine de jeux, accessibles à la fois sur iPhone, iPad, Mac et Apple TV... tant que l'utilisateur paiera sa souscription. On pourra d’ailleurs passer d’un écran à un autre aisément, pour poursuivre sa partie quel que soit l'appareil qu'on utilise. Apple Arcade ne contiendra que des titres complets, sélectionnés pour leur qualité et leur originalité. La firme de Cupertino s’en vante d’ailleurs : son service hébergera des créations originales et pour certaines exclusives de grands noms comme Hironobu Sakaguchi (créateur de la franchise Final Fantasy) ou Will Wright (concepteur de Sim City, notamment). Mais on y trouvera aussi des titres premium présents sur d’autres plates-formes, comme l’excellent « clone » de Zelda Oceanhorn 2 : Knights of the Lost Realm ou Sonic Racing. Tous les jeux pour l’instant annoncés sont visibles sur cette page. Apple promet par ailleurs qu’il ajoutera des jeux régulièrement à son service, qui sera disponible à l’automne 2019 dans plus de 150 pays… Il y a donc fort à parier que la France sera de la partie. Avec Arcade, Apple arrive sur un marché déjà bien encombré. Les ténors du secteur comme Microsoft et Sony proposent d'ores et déjà des services similaires contre une dizaine d'euros par mois environ... Et d'autres s'apprêtent à débarquer en force, comme Google, qui a dévoilé la semaine dernière une plate-forme de cloud gaming, Stadia. Rendez-vous à la sortie de ce nouveau service de la pomme.



Apple TV + Video

  Liste des news    Liste des new du mois  
Apple TV plus

26

Mars

L'entreprise de Tim Cook a effectivement levé le voile sur son propre service de SVoD, se posant ainsi en concurrent direct de Netflix. Apple TV +, c'est son nom, se basera intégralement sur la nouvelle version de l'application existante Apple TV, qui sera largement remaniée pour l'occasion. Le service sera disponible à l'automne dans plus de 100 pays. En échange d'un abonnement mensuel dont le tarif n'a pas été précisé, les utilisateurs pourront se connecter à la nouvelle plate-forme d'Apple et profiter de tout le contenu vidéo y étant catalogué. Mais contrairement à ce que l'on pensait de prime abord, le service de SVoD d'Apple ne sera constitué que de contenus originaux. En effet la firme à la Pomme s'est offert les services de grands nom d'Hollywood pour assurer sa promotion : Steven Spielberg, Jennifer Aniston, Damien Chazelle, Ron Howard ou encore Oprah Winfrey. Des noms prestigieux auxquels s'ajoutent beaucoup d'autres, qui auront la fastidieuse mission de faire d'Apple TV + un service qui compte dans le paysage audiovisuel ultra compétitif d'aujourd'hui. L'application Apple TV connaîtra une refonte de taille. Celle-ci permettra à ses utilisateurs (américains, on imagine) de souscrire à des chaînes câblées directement depuis son interface. Le service pensé par Apple s'avance donc non seulement comme un fournisseur de contenus, mais aussi comme un véritable hub qui se substituerait à l'interface de votre téléviseur. L'occasion est donc bonne pour Apple d'annoncer que la nouvelle version de l'Apple TV sera disponible sur tous les iDevice en mai prochain, et sur macOS à l'automne pour le lancement d'Apple TV +. Nouveauté, elle arrive sur Mac ! Ainsi que sur les téléviseurs smart connectés de Samsung, LG, Sony et Vizio. L'appli sera aussi disponible sur les clés HDMI FireTV et Roku et accessible dans plus de cent pays.



Enfin les nouveaux AirPods

  Liste des news    Liste des new du mois  
AirPods 2019

20

Mars

Plus de 2 ans après la première génération de ses écouteurs sans fil, la marques californienne vient de lancer de nouveaux AirPods, un produit que les rumeurs annoncent à chaque keynote depuis des mois. D’abord par un tweet de Tim Cook reprenant le mème de l’iPad mini puis dans un communiqué de presse, l’entreprise a officialisé ses nouveaux écouteurs. Mauvaise nouvelle pour ceux qui espéraient une meilleure qualité sonore, les nouveaux AirPods ne changent, a priori, rien. Apple se contente de quelques ajustements techniques et remplace par exemple sa puce W1 par une puce H1. En plus de réduire le temps de connexion entre les écouteurs et un iPhone, cette dernière prolonge l’autonomie en appel d’une heure selon Apple. Ça tombe bien, c’était un des plus gros défauts des AirPods aujourd’hui. Quand on écoute de la musique, l'autonomie des écouteurs devrait rester identique, soit 5 heures sur une charge et 24 heures en les remettant régulièrement dans le boîtier. Les nouveaux AirPods peuvent également réagir au mot-clé « Dis Siri ». Précisons qu'Apple ne dit pas si ses écouteurs sont Bluetooth 5.0 ou toujours 4.2. Commercialisés à partir de 179 € (Bose que fait tu où es tu ?), les nouveaux AirPods sont livrés avec le même boîtier que la première génération, qui se recharge en Lightning. Pour 229 €, Apple propose une version capable de se recharger sans fil, qu’on imagine parfaitement adaptée au futur AirPower (plus tard dans la semaine ?). Une fois n'est pas coutume, Apple pense aussi aux propriétaires de l'ancienne génération. Ils peuvent acheter le boîtier de recharge sans fil séparément pour… 89 €. Autre nouveauté, la possibilité de faire graver gratuitement des AirPods pour les offrir.



Mise à jour des iMac

  Liste des news    Liste des new du mois  
MAJ nouveux iMAC 2019 avec GPU AMD

19

Mars

c'est au tour de l'iMac d'être à l'honneur. Apple annonce discrètement une mise à jour de sa gamme d'ordinateurs de bureau, qui conservent le même design extérieur (et leurs énormes bordures autour de l'écran) mais voient leurs fiches techniques revues et corrigées pour l'année 2019. Les nouveaux iMac 4K et 5K intègrent désormais des processeurs Intel de 8e et 9e génération, à l'instar des MacBook Pro qui en bénéficient depuis l'été dernier. Les iMac 21,5 pouces 4K bénéficient d'un Core i3 4 cœurs à 3,6 GHz pour le modèle standard et d'un Core i5 six cœurs à 3 GHz (Turbo Boost 4,1 GHz) pour la version supérieure. Les modèles 5K, avec un écran 27 pouces, sont proposés jusqu'à un Core i5 3,7 GHz de 9e génération, avec un Turbo Boost à 4,6 GHz. Côté GPU, Apple propose sans surprise des puces Radeon Pro fournies par AMD. Selon les configurations, l'iMac sera équipé de la Radeon Pro 555x à la 580x pour les configurations les plus haut de gamme. La mémoire est en standard fixée à 8 Go en DDR4 cadencée à 2 666 MHz, extensible jusqu'à 32 Go, voire 64 Go pour les modèles les plus chers. Les clients désireux d'obtenir les meilleures performances graphiques sur leurs iMac pourront également, en option, demander l'ajout d'une puce Radeon Vega 20 pour les iMac 4K et Vega 48 pour les modèles 5K.



La pomme investie pour Siri

  Liste des news    Liste des new du mois  
Assitant Apple Siri

19

Mars

Apple a fait l'acquisition de la startup Laserlike, spécialisée dans le machine learning. Le groupe n'a pas indiqué le motif de ce rachat, mais on imagine que l'intégration de ces nouvelles compétences pourrait profiter à Siri. Laserlike est une startup fondée en 2015 par d'anciens employés de Google. Sa proposition de valeur : exploiter une technologie de machine learning pour fournir à ses utilisateurs des résultats de recherche améliorés. Ainsi, via une application du même nom, l'entreprise permettait d'effectuer des requêtes en langage courant et affichait ses résultats à la façon d'un fil d'actualités, également accompagnées de recommandations personnalisées. Cette acquisition s'inscrit dans la volonté actuelle d'Apple de muscler ses équipes consacrées à l'intelligence artificielle. Elle intervient notamment peu de temps après le rachat de Silk Labs, qui mêle IA et protection des données personnelles. La firme ne s'est toutefois pas exprimée quant au but de cette nouvelle opération. Tout porte à croire que les équipes de Laserlike vont contribuer au perfectionnement de Siri, l'assistant vocal d'Apple. Ce dernier est effectivement considéré comme en retard sur des concurrents tels qu'Alexa d'Amazon ou Google Assistant. Il s'agirait donc d'améliorer la pertinence des résultats proposés par Siri, mais également de lui faire bénéficier des technologies de recommandations de la startup, qui pourraient aussi être intégrées dans d'autres services de la marque, tels que sa future offre vidéo.



Nouvelle gamme iPad, du neuf avec du vieux !

  Liste des news    Liste des new du mois  
Nouvel iPad mini A12 Pencil

18

Mars

On attendait un renouvellement des iPad, Apple présente finalement une nouvelle gamme. Sans keynote, la plus célèbre des marques californiennes a relancé la catégorie « iPad Air », une appellation qu’elle n’avait plus utilisée depuis 2015. Cette nouvelle tablette ne vient pas succéder à l’iPad de 2018 mais se présente comme une alternative plus haut de gamme, juste en dessous du dernier iPad Pro. Apple mise sur un écran de 10,5 pouces et une compatibilité avec le clavier Smart Keyboard pour aider cette nouveauté à se distinguer dans une gamme désormais complète, pour ne pas dire compliquée. L’iPad Air de 2019 est un clone de l’iPad Pro de 2017. Son écran de 10,5 pouces est de définition identique (2224x1668), supporte la technologie d’affichage True Tone, bénéficie d’un revêtement antireflet et tient dans un châssis de même taille. Seule différence, il n’est pas « ProMotion », ce qui signifie qu’il affiche 60 images par seconde plutôt que 120, comme sur la gamme Pro. Il se limite d’ailleurs à un enregistrement vidéo Full HD et non pas 4K. Son processeur A12 Bionic, le même que celui des iPhone XS, devrait lui offrir des performances supérieures à celles de certains ordinateurs portables. Il est aussi compatible avec l’Apple Pencil (1er génération) comme tous les iPad de la gamme et conserve donc son port Lightning. On remarque aussi que le bouton Home avec Touch ID est toujours présent, ce qui pourrait séduire les quelques détracteurs de la navigation gestuelle. L’iPad Air 2019 est donc plus cher qu’un iPad 2018. Apple le commercialise 569 € jusqu'à 879 € en version 256Go cellulaire, une gamme bien réfléchie niveau prix à la limite de l'iPad Pro d'entrée de gamme à 899 €. Quand au nouvel iPad mini, il bénéficie lui aussi des avantages du nouvel iPad Air mais en 7,9 pouces pour continuer à séduire le plus grand nombre d'entre nous, avec une fourchette de 459 à 769 € en 256Go cellulaire ! Du coût l'iPad (classique) n’évolue pas, mais reste le modèle le plus abordable, le moins puissant du haut de son écran 9,7 pouces et de sa puce A10, mais il profite aussi du stylet "Pencil", il ce présente sous les tarifs de 358 € en 32Go à 580 € en 128Go cellulaire.



La pomme dévoile la date du WWDC

  Liste des news    Liste des new du mois  
WWDC 2019 Apple 3 7 Juin

14

Mars

La WWDC 2019 se tiendra du 3 au 7 juin, confirme Apple ce soir. Les dates de la conférence mondiale des développeurs avaient fuité le mois dernier, voilà qu’elles sont officielles. Comme en 2017 et 2018, c’est au McEnery Center de San Jose que se tiendront les échanges et les ateliers cette année. Généralement, c’est l’occasion pour Apple de dévoiler les nouvelles versions de ses systèmes d’exploitation ; cette année, macOS 10.15, iOS 13, tvOS 13 et watchOS 6 seront sans nul doute de la fête. Apple souligne que 1,4 milliard d'appareils font aujourd'hui marcher ses différents systèmes d'exploitation. Le constructeur est aussi attendu sur d’autres projets, à commencer par Marzipan qui doit simplifier le travail d’adaptation d’apps iOS pour le Mac. Beaucoup voudraient aussi pouvoir jeter un premier œil sur le nouveau Mac Pro modulaire promis par Apple il y a deux ans. Une nouvelle thématique graphique pour cette édition 2019 qui s'appuie sur 4 Animojis d'iOS avec plein de petites icônes qui sortent des têtes Les développeurs qui le souhaitent peuvent participer dès aujourd'hui et jusqu'au 20 mars au tirage au sort qui leur permettra, avec un peu de chance, de décrocher le sésame pour participer à l’événement. Un ticket qui leur coûtera tout de même 1 599 $. 350 places seront offertes à des étudiants (dès 13 ans), l'an dernier ils étaient venus de 41 pays.



Apple dépose un brevet pour casque AR

  Liste des news    Liste des new du mois  
Brevet Apple casque AR

04

Mars

Apple a déposé un long brevet détaillant ses innovations en matière de réalité augmentée. Le document évoque précisément un casque dédié, dont la rumeur bruisse depuis plusieurs mois. Apple ne fait pas grand mystère de son intérêt pour la réalité augmentée. Le constructeur pousse ses technologies dans ses appareils mobiles, et il ne se passe pas une keynote sans une démonstration des nouvelles capacités développées par la marque et ses partenaires. Un brevet détaillant précisément le fonctionnement d'un casque AR Apple. La rumeur veut qu'Apple aille encore plus loin en sortant dans les prochains un mois un casque dédié à la réalité augmentée et aujourd'hui, on vient confirmer ces bruits de couloir en révélant un brevet déposé par la marque. Dans ce long document de 292 pages, Apple évoque les possibilités d'interaction dans un environnement en réalité augmentée avec un iPhone mais également un casque, illustré dans l'un des schémas accompagnant le brevet. Apple précise que les images générées par l'appareil sont superposées dans le monde réel et que les porteurs du casque utiliseraient une surface tactile pour interagir avec l'environnement, probablement l'iPhone selon le brevet. Le casque serait également connecté sans fil avec un périphérique séparé qui générerait l'environnement 3D. Il serait équipé de processeurs dédiés conçus en interne par la marque à la pomme. Le brevet date d'août 2018 et n'a été rendu public que tout récemment. Les dernières informations veulent que le lancement commercial de ce casque se déroule durant l'année 2020. L'entreprise a racheté l'année dernière une société spécialisée dans la réalité augmentée, Akonia, pour accélérer le développement de son éventuel nouveau produit.



La pomme laisse tomber intel !

  Liste des news    Liste des new du mois  
Apple laisse lesCPU intel

22

Fevrier

Selon des sources du site américain Axios, qui travaillent pour Intel, Apple pourrait adopter ses propres puces pour remplacer les processeurs du fondeur de Santa Clara dès l’année prochaine. Il est fort probable que la transition des processeurs x86 d’Intel vers les puces ARM d’Apple se fasse en plusieurs étapes. Ne serait-ce que pour laisser le temps aux développeurs d’adapter leurs programmes et donner également aux équipes en charge des puces Ax d’arriver à offrir une gamme couvrant tout le spectre actuellement confié aux puces Intel. Pour l’heure, autant les puces ARM peuvent faire des miracles dans les ultraportables, autant il faut encore quelques aménagements pour les voir officier dans une machine professionnelle. Apple a déjà réussi une transition dans ce genre au milieu des années 2000 quand il a abandonné l’écosystème PowerPC pour celui des x86 d’Intel. Cette rumeur récurrente d’un abandon total ou partiel des processeurs Intel s’accompagne de la montée en puissance « annoncée » du projet Marzipan qui vise en définitive à unifier les univers applicatifs du monde Apple, afin de faciliter la vie des développeurs et de ne proposer plus qu’un Store pour tous les appareils.



Le retour des iPad

  Liste des news    Liste des new du mois  
ipad mini 4

18

Fevrier

2019 devrait être une grande année pour les iPad. De nombreuses sources mentionnent l’arrivée de plusieurs modèles. Lors d’une note de recherche consacrée aux plans de la marque à la pomme, l’analyste Ming-Chi Kuo annonce la sortie d’au moins 4 nouveaux appareils. D’après ses prévisions, Apple lancerait deux iPad Pro, un iPad de 10,2 pouces et un iPad Mini 5. Le point commun entre ces dispositifs ? Ils bénéficieraient tous d’un meilleur processeur. Rappelons que, si le dernier iPad mini est sorti en 2015, les rumeurs relatives à une nouvelle génération se sont amplifiées ces derniers mois. Apple a enregistré 7 nouveaux iPad au sein de la commission économique eurasiatique en janvier dernier. Les observateurs estiment qu’un iPad mini figurerait dans le lot. La compagnie pourrait aussi continuer à miser sur la version 9,7 pouces, sa gamme la plus abordable. M. Kuo ne partage pas cet avis. Il table plutôt sur une montée en gamme. Ainsi, l’iPad de 9.7 pouces aurait une dalle de 10.2 pouces. Pour ce qui est des iPad Pro, aucune autre information n’est disponible.



La pomme dévoilera un service SVOD

  Liste des news    Liste des new du mois  
Video Apple SVOD

14

Fevrier

Que peut bien nous préparer Apple pour le 25 mars ? Hier, Buzzfeed arguait que le géant tiendrait conférence pour nous parler de Apple News et aujourd'hui, Bloomberg affirme que la firme de Cupertino y dévoilera également son très attendu service de SVoD. Selon Bloomberg, Apple aurait convié la crème d'Hollywood sur le plancher du Steve Jobs Theater le 25 mars. Aussi, on imagine mal Jennifer Aniston, Reese Witherspoon et JJ Abrams se presser à une telle conférence si le sujet de la vidéo n'est pas abordé à un moment donné. Cependant, l'avenir de la plateforme vidéo d'Apple semble plus nébuleux que jamais. CNBC, qui révèle que le service arrivera à l'horizon du mois de mai, affirme que Netflix ne sera pas partenaire du lancement et que HBO est quant à lui « en plein doute ». Si Apple espère convaincre dans les mêmes proportions qu'avec son service de streaming audio, il a tout intérêt à blinder son catalogue de références inédites ou, a contrario, de partenariats reluisants.



La WWDC Apple le 3 au 7 Juin

  Liste des news    Liste des new du mois  
WWDC

13

Fevrier

c'est le site MacRumors qui nous communique cette information aujourd'hui. D'après plusieurs sources et quelques indices qui se baladent sur le web, la WWDC 2019 devrait avoir lieu du 3 au 7 juin. Pour le moment, Apple n'a toujours pas fait d'annonce officielle, mais la firme à la pomme dévoile généralement ces dates aux alentours de mars. Nous ne sommes donc plus qu'à quelques semaines de cette officialisation. Le salon est notamment l'occasion de réunir des développeurs, des salariés d'Apple ainsi que des fans pendant plusieurs jours. Environ 7000 personnes sont attendues sur place dont tout de même 5000 professionnels de l'industrie. Chaque année, une conférence a lieu en ouverture afin de présenter une partie du futur de l'entreprise. En 2019, nous pourrions assister à l'officialisation de iOS 13, macOS 10.15, watchOS 6 et de tvOS 13. D'autres surprises pourraient également être de la partie donc il va falloir être attentif dans les semaines qui viennent. Cependant, il ne faut pas s'attendre à la grande présentation d' l'iPhone XI qui se fera sans aux alentours de septembre prochain si l'on suis le calendrier traditionnel de la marque.



Adobe première fatal aux MacBook Pro

  Liste des news    Liste des new du mois  
MacBook 15 Bug enceinte Adobe Premiere

08

Fevrier

Les cas de bug logiciel fatal pour les composants d’un ordinateur sont vraiment rares. Les circuits de sécurité intégrés aux périphériques informatiques actuels assurent qu’aucun composant essentiel n’est irrémédiablement endommagé. Le cas de ces enceintes de MacBook Pro qui grillent en utilisant Adobe Premiere en est d’autant plus étonnant. Les premiers rapports d’incident sont apparus sur le forum d’Adobe dès le mois de novembre 2018, mais leur fréquence semble augmenter de jour en jour. Le bug survient typiquement sur les MacBook Pro 15 pouces récents dans Adobe Premiere 13.0. Le premier client mécontent décrit ainsi son expérience : « je travaillais sur un projet, le MacBook était à mi-volume, quand tout à coup un bug audio est apparu, un bruit de distorsion strident et continu que je ne pouvais pas arrêter […] Après avoir redémarré, les enceintes étaient clairement explosées ». Sur leur forum, Adobe conseille aux utilisateurs du logiciel de montage vidéo de désactiver les microphones lorsqu’ils utilisent les fonctions d’amélioration du contenu audio du programme. Tout porte à croire que le son capté par le micro crée un larsen fatal pour les enceintes des MacBook. Les dégâts causés seront-ils pris en charge par Adobe ? Apple a-t-il la moindre responsabilité dans ces incidents ? La marque à la pomme n’avait en tout cas pas besoin de ce nouveau coup de mauvaise pub.



FaceTime est un mouchard

  Liste des news    Liste des new du mois  
FaceTime est devenu un mouchard

30

Janvier

Plusieurs témoignages prouvent qu’Apple savait que FaceTime pouvait transformer les iPhone en mouchard. Pourtant, rien n’a été fait. Mardi 29 janvier, Apple a fait la une de l’actualité pour de mauvaises raisons. En créant un appel FaceTime de groupe, il était possible d’entendre son interlocuteur sans que celui-ci réponde. Pire, en cas de manipulation physique de l’appareil, la caméra s’activait par elle-même. N’importe quel iPhone pouvait donc servir de mouchard... depuis trois mois. Dans l’urgence, Apple a désactivé les serveurs de FaceTime de groupe, en attendant une mise à jour corrective d’iOS. Quelques heures après la révélation de ce bug, de nombreux témoignages étonnants sont apparus en ligne : des utilisateurs d’iPhone ont tenté d’alerter Apple depuis plusieurs jours, en vain. L'une d'entre elles a même été en contact avec les équipes « Sécurité » de la marque, sans que celle-ci juge nécessaire d’interrompre FaceTime ou de patcher iOS en urgence. une semaine avant la révélation publique du bug par 9to5mac, la mère d’un enfant de 14 ans tweete qu’elle a alerté Apple à propos d’un « bug dangereux dans FaceTime ». Il permet d’accéder au micro de n’importe quel iPhone sans aucune autorisation. L'équipe sécurité a bien été avertie, mais n’est pas encore revenue vers elle. Le 23 janvier, une vidéo est mise en ligne sur YouTube et envoyée à Apple dans un nouveau mail au service de sécurité. Apple répond à la mère de famille et lui demande de… créer un compte développeur pour pouvoir signaler le bug. Une réponse assez hallucinante quand on réalise l’importance de la situation et le fait que les équipes d’Apple ont eu accès à des preuves. Aussi étonnant que soit cet échange, il traduit surtout une grave erreur de gestion des problèmes de sécurité chez Apple. Au lieu de prendre au sérieux sa cliente, l’entreprise a préféré la rediriger vers un service complètement étranger à sa demande et a, au passage, mis en danger un grand nombre d’utilisateurs qui auraient pu être exposés à cette faille après sa révélation. Apple avait été alerté suffisamment en amont pour intervenir avec une mise à jour d’iOS..



La pomme souhaite sa part du gâteau avec Apple Games

  Liste des news    Liste des new du mois  
Apple games

30

Janvier

Après avoir lancé Apple Music, la marque pourrait lancer un service d'abonnement visant exclusivement les jeux vidéo, comme le GamePass de Microsoft pour sa Xbox One. Ainsi les utilisateurs des produits de la pomme pourraient grâce à un abonnement jouer en illimité aux jeux de l'App Store. Pour le moment l'entreprise californienne n'a dévoilé aucune information concernant ce nouveau service et elle serait seulement en train de développer l'idée. D'ailleurs, elle n'a pas affirmé travailler dessus alors que plusieurs studios de développement se sont fait approcher par cette dernière. Ne cherchez pas de prix ni de date de sortie, rien n'encore défini à l'heure actuelle. On ne sait pas non plus s'il s'agit de jeux à télécharger ou de jeux en streaming comme ce que propose Nvidia ou Sony, mais il y a fort à parier sur la seconde idée. L'année dernière, Google a annoncé travailler sur un projet de jeux vidéo en streaming via son navigateur Web, Chrome, en partenariat avec Ubisoft pour porter le jeu Assassin's Creed Odyssey. Du côté de Microsoft, la prochaine console de salon du constructeur pourrait avoir une version streaming basée sur le projet xCloud.



Le Problème d'écran Flexgate confirmé

  Liste des news    Liste des new du mois  
Flexgate probleme ecran Macbook Pro apres 2016

24

Janvier

Un nouveau « gate » en prévision pour Apple. Le constructeur, qui doit affronter la grogne des acheteurs d'iPad Pro arrivés pliés dans leurs boites, est une nouvelle fois sous le feu des projecteurs pour un problème de fabrication. Les écrans des MacBook Pro ont un sérieux problème de rétro-éclairage. Il touche cette fois les MacBook Pro sortis depuis 2016 et a été repéré par les équipes d'iFixit, dont l'activité est de démonter les appareils électroniques pour en connaitre tous les secrets de réparation. En cause, le rétro-éclairage de l'ordinateur portable, qui sur les derniers modèles peut être taché et inégal en bas de l'écran. La cause serait encore le câble utilisé pour connecter l'écran du MacBook à la carte de contrôle située à la base de l'ordinateur. Depuis 2016, Apple utilise une paire de câbles souples qui sont tirés à chaque fois que l'écran est ouvert. Ce composant peut se détériorer avec le temps et provoque un problème d'affichage qui s'aggrave au fil des semaines jusqu'à ne plus pouvoir utiliser l'écran. Le flexgate comme l'appelle iFixit est un problème plus gênant que ceux ayant touché les claviers des MacBook Pro. Ce défaut matériel s'il survient oblige les clients à remplacer la dalle de l'ordinateur et après les deux années de garantie, le cout de la réparation peut être très élevé, que ce soit en Apple Store ou chez un réparateur agréé. Contacté, Apple n'a pour le moment pas reconnu le défaut. On peut espérer pour les clients touchés que le constructeur prépare un programme de rappel de ces appareils ou un remplacement de la dalle pris en charge intégralement. Apple a il y a quelques mois proposé une garantie étendue concernant les problèmes de clavier et pourrait l'appliquer de la même manière aux écrans défectueux.



Apple la mauvaise qualité à prix d'Or

  Liste des news    Liste des new du mois  
macbook

23

Janvier

Les ennuis ne sont peut-être pas finis pour les possesseurs d’un MacBook Pro récent. Alors que l’été dernier, la compagnie avait réussi à régler le problème de surchauffe dont étaient victimes ses nouveaux ordinateurs portables à travers une mise à jour logicielle pour macOS High Sierra, iFixit dévoile un défaut de conception dans l’écran des MacBook Pro qui ne pourra pas être réglé par voie logicielle. Selon le site Internet, les MacBook Pro vendus depuis 2016 sont tous affectés par un potentiel problème d’affichage qu’iFixit a déjà nommé « Flexgate ». Apple aurait utilisé un câble en nappe bien trop fin et fragile (d’où le « flex ») lors du montage de l’écran du MacBook Pro. De ce fait, le simple fait d’ouvrir et de refermer votre appareil, qui entraîne une usure mécanique, condamne le câble à s’abîmer et à se rompre. À en croire iFixit, il n’existe pas d’autre solution que de remplacer totalement tout l’assemblage de l’écran, car les câbles ne sont pas remplaçables en l’état. Toujours selon eux, la rupture de ce câble n’est qu’une question de temps. En d’autres termes, Apple devra tôt ou tard devoir organiser une énorme campagne de rappel des MacBook Pro pour corriger ce défaut de conception. Apple n’a pas encore communiqué à ce sujet, mais on se doute que la compagnie n’avait vraiment pas besoin de ce genre de péripéties en ce moment.



Si l'iPhone a du mal, Foxconn aussi !

  Liste des news    Liste des new du mois  
Production Foxconn en perde a cause de l iPhone

21

Janvier

La chute des ventes de l’iPhone fait une nouvelle victime. Le plus grand assembleur du smartphone iconique d’Apple, Foxconn, a en effet perdu 50 000 emplois contractuels depuis octobre, ainsi que le relève un rapport établi par Nikkei, qui y voit un effet du ralentissement de la distribution de la dernière gamme de téléphones de la marque à la pomme. Le cas de Foxconn n’est toutefois pas isolé. Le deuxième plus grand assembleur d'iPhone, Pegatron, a également supprimé des emplois saisonniers à contrat bien plus tôt que prévu. Et cela a aussi un effet sur les petits fournisseurs. Le problème n'est pas l'ampleur des réductions, le rapport indique clairement que ces fluctuations saisonnières de l'emploi sont tout à fait normales, mais le moment choisi. Selon le rapport, les compressions ont eu lieu beaucoup plus tôt que prévu à Foxconn. « Normalement, les contrats de ces travailleurs seraient renouvelés tous les mois d'août jusqu'à la mi-janvier ou à la fin janvier, lorsque la main-d'œuvre est traditionnellement réduite pour la lente saison de production de l'iPhone », indique en effet le rapport établi par Nikkei. Cela frappe Foxconn à un moment où l'entreprise se concentre déjà sur la consolidation et la réduction de ses effectifs. Celle-ci a déjà regroupé ses divisions d'assemblage MacBook et iPad avec celles responsables de l'assemblage du matériel Dell et Acer, et prévoit de supprimer 100 000 emplois sur un effectif de 1,1 million de personnes d'ici fin 2018 dans ses filiales et filiales. Une situation loin d’arranger les sous-traitants de ces deux géants. Un fournisseur de composants clé basé à Shenzhen a ainsi dû « demander » à 4 000 employés de prendre des « vacances » prolongées d'octobre à mars, a déclaré une source proche du dossier. « L'entreprise n'a pas encore activement mis à pied ces travailleurs. Il décidera de les licencier ou non après le 1er mars », a-t-elle fait savoir. A l’image du fabricant de puces TSMC, plusieurs autres sociétés étroitement liées à la fabrication d'iPhone ont été conduites à réduire leurs prévisions pour 2019 dans un contexte de forte baisse de la demande de smartphones.



Des résultats en baisse pour la Pomme

  Liste des news    Liste des new du mois  
iPhone X Encoche baisse de ventes T3 2018

03

Janvier

Dans une lettre ouverte, Tim Cook explique que les résultats d’Apple pour le dernier trimestre seront moins bons que prévus. La faute notamment aux ventes d’iPhone en Chine. Apple ne devrait réaliser « que » 84 milliards de dollars de bénéfices au lieu des 89 à 93 milliards initialement prévus pour le dernier trimestre de 2018. C’est dans une lettre aux investisseurs publiée sur le site d’Apple que Tim Cook en personne a annoncé la mauvaise nouvelle. Cela a entraîné la chute de son cours de bourse de plus de 8 %. Ce sont surtout les ventes d’iPhone en Chine qui sont montrées du doigt par Tim Cook : « Si vous regardez nos résultats, notre manque à gagner provient de plus de 100 % de l'iPhone, principalement en Chine », a ainsi expliqué le patron d’Apple à CNBC. Si le taux de change du dollar, trop élevé, est l’une des raisons, la santé de l’économie chinoise est également désignée comme responsable.


Un MacBook Pro 16 en Septembre

Après les dires de IHS Markit le mois dernier, Digitimes croit savoir que le nouveau MacBook Pro 16 pouces que les rumeurs évoquent depuis plusieurs mois pourrait sortir dès le mois de septembre. Aux dernières nouvelles, on l’attendait plutôt en octobre, mieux vaut rester prudents sur la date précise. Digitimes obtient ses informations des chaînes de production et ce n’est pas une source très fiable pour les détails de commercialisation. Ce nouveau Mac serait produit exclusivement par Quanta et le site précise qu’il aurait en gros les mêmes dimensions externes que les MacBook Pro 15 pouces actuels. Les bordures autour de l’écran auraient été réduites de taille pour caler la dalle plus grande et Digitimes confirme une rumeur précédente sur la définition à attendre de 3 072 x 1 920 pixels. La conception en aluminium resterait similaire à celle que l’on connaît aujourd’hui sur les Mac portables. Certaines rumeurs ont évoqué un nouveau design, on sait au minimum que le clavier ne devrait pas être un modèle papillon comme sur les Mac récents, mais un nouveau modèle.
30-07-2019


Dis siri est-ce tu m'écoutes ?

Apple aussi écoute aux portes. Comme Amazon et Google précédemment, la société de Cupertino est accusée de faire écouter à des humains les conversations captées par Siri. Ces personnes ne sont pas des employés d’Apple, mais des contractuels de société tierces, chargées d’analyser les dysfonctionnements de l’assistant vocal. D’après un lanceur d’alerte souhaitant rester anonyme et travaillant dans une de ses entreprises, les bribes de conversation écoutées par ces personnes sont enregistrées suite à un déclenchement non sollicité de Siri. Ceux qui possèdent un iPhone, iPad, une Apple Watch ou même un HomePod ont souvent expérimenté ce phénomène : l’assistant peut se lancer lorsqu’on prononce un mot ou une phrase à la sonorité proche de « Dis Siri</em> ». Le Guardian explique donc que les sujets entendus dans les enregistrements ne devraient jamais être écoutés par un tiers. Les contractuels chargés de les écouter ont ainsi pu tomber sur une consultation entre un patient et son médecin, une discussion d’affaires, un trafic de drogue et même des… ébats sexuels. Selon le lanceur d’alerte, les conversations ont été enregistrées depuis tous les appareils équipés de Siri : iPhone, iPad, Mac, HomePod ou encore Watch. D’après lui, cette dernière serait particulièrement sujette aux déclenchements intempestifs de l’assistant vocal. En effet, la montre peut se mettre à l’écoute d’une demande dès que l’écran s’allume, sans que l’utilisateur ait besoin de prononcer « Dis Siri ». Apple tente de rassurer ses clients en expliquant au quotidien britannique que ces enregistrements écoutés par des humains représentent moins de 1 % des activations quotidiennes de Siri. D’autre part, aucun Apple ID n’est associé à ces conversations, rendant ainsi impossible l’identification de la personne qui parle. Toutefois, Apple ne précise nulle part dans ses conditions d’utilisation que des humains peuvent avoir accès à ces enregistrements. Pour s’en prémunir, la meilleure solution est de désactiver la fonctionnalité Détecter « Dis Siri » depuis la rubrique Réglages de ses appareils. Ces derniers mois, aussi bien Google qu’Amazon ont également été pointés du doigt pour faire la même chose avec leur Assistant et Alexa. Ces procédés posent également la question de l’intelligence artificielle qui semble ne pas vraiment pouvoir exister par elle-même et sans l’intervention d’humains. Ces derniers sont encore les seuls à pouvoir analyser précisément certains éléments, comme dans ces cas-là, comprendre pourquoi l’assistant s’est déclenché alors qu’on ne l’avait pas sollicité.
29-07-2019


Apple règle ses dettes à l'état Français

Le géant Apple aurait définitivement remboursé ce qu'il devait au fisc français. Selon l'Express, la firme de Cupertino a adressé un nouveau virement aux finances publiques de l'Hexagone, d'un montant de 12 millions d'euros, au titre des arriérés dus par sa filiale française Apple Retail. La société a ainsi versé près de 600 millions d'euros à Bercy depuis le début de l'année. Tout est bien qui finit bien. En début d'année, la firme américaine avait accepté de payer quelques 576 millions d'euros au fisc français qui avait estimé qu'Apple France, principale filiale du groupe sur le territoire qui gère toutes les ventes et les services hors Apple Store, n'avait pas réglé des impôts suffisamment élevés au regard du chiffre d'affaires réalisé en France ces dix dernières années. Mais les trois dernières années d'activité d'Apple Retail (qui a dans sa musette la gestion des boutiques françaises) étaient aussi dans le viseur de Bercy. Le fisc a enregistré un virement d'environ 12 millions d'euros en provenance de la firme de Cupertino, qui règle bien son différend. Si le montant paraît faible, c'est parce que la filiale Retail ne dégage qu'une petite partie du chiffre d'affaires de la marque en France (seulement 725 millions d'euros en 2018), qui fonctionne en grande partie grâce aux opérateurs de télécommunications et aux revendeurs. Au total, et dans le cadre d'un accord conclu avec la Direction des vérifications nationales et internationales (DVNI), Apple a versé 588 millions d'euros à l'administration depuis le début de l'année, sur son exercice 2018, comme le confirment nos confrères de l'Express après avoir consulté des documents financiers déposés au tribunal de commerce de Paris.
12-07-2019


Apple fait le ménage dans sa gamme Macbook

Apple vient, par surprise, de simplifier sa gamme de MacBook, qui commençait à devenir brouillonne. On a droit à un tout nouveau MacBook Pro à 1499 €, une baisse de prix pour le MacBook Air, et le MacBook 12 disparaît purement et simplement des étals de la Pomme, ce qui explique son prix largement bradé des derniers jours à -40% chez de nombreux revendeurs. Le nouveau MacBook Pro vient remplacer l’ancien MacBook Pro d’entrée de gamme sans Touch Bar. Sauf que, pour le même prix, on a cette fois bien droit à la barre tactile, en plus de performances largement améliorées par rapport à l’ancien modèle qui n’avait pas été mis à jour depuis… 2017. Pour 1499 €, on a droit à un écran Retina de 13 pouces, une Touch Bar accompagné du capteur d’empreinte digitale Touch ID, de la puce T2, et d’un processeur Intel Core i5 à quatre coeurs cadencé à 1,4 GHz. Le modèle de base est malgré tout doté d’un maigre SSD de seulement 128 Go, et il faudra compter 1749 € pour bénéficier de 256 Go de stockage . On notera que, malgré la présence de la Touch Bar, le MacBook Pro conserve ses deux ports Thunderbolt 3, contrairement au modèle qui démarre à 1999 € qui en dispose de quatre. Le Air passe désormais à 1249 €. Pour ce prix, on bénéficiera d’un processeur Intel Core i5 deux coeurs cadencé à 1,6 GHz, accompagné de 8 Go de RAM, d’un capteur Touch ID ainsi que d’un SSD de 128 Go. On pensait qu’Apple aurait pu mettre à jour son ultraportable cette année, tout en en faisant le premier ordinateur de la marque à passer sur une puce AX, mais la firme a finalement décidé de laisser tomber son MacBook « tout court »12 pouces.
10-07-2019


Les rumeurs s'emballe, un iPad pliable 5G

Alors que tous ses concurrents semblent avoir emprunté la direction du smartphone pliable, Apple pourrait prendre tout le monde de court en dotant non pas un iPhone, mais un iPad d’un écran pliable. C’est en tout cas ce que suggèrent des analystes IHS Markit à The Economic Daily. Forcément, il ne s’agit que d’une rumeur à prendre des pincettes, d’autant plus que c’est bien la première fois qu’on entend parler d’un tel appareil, mais l’idée semble très alléchante sur le papier. Selon ces analystes, le premier appareil pliable d’Apple serait bien une déclinaison de l’iPad. Il pourrait faire la taille d’un MacBook, avec un écran d’environ 12 pouces, et disposerait d’un SoC maison d’Apple mais aussi d’un modem 5G. Si l’on considère la taille de la plus grande tablette d’Apple, à savoir 12,9 pouces, l’idée ne paraît pas si saugrenue. Par ailleurs, avec une tablette pliable, la firme de Cupertino ne rencontrerait pas le même problème que le Galaxy Fold de chez Samsung, qui dispose d’un grand écran déplié, mais une minuscule dalle avec de larges bordures une fois replié sur lui-même. La tablette, en revanche, pourrait très bien se passer d’écran externe et tout miser sur la dalle intérieure. À moins qu’Apple ne penche plutôt vers la solution de Huawei avec son Mate X, et son écran qui se replie vers l’extérieur ? The Economic Daily ne le précise pas, mais la « pliure » façon Galaxy Fold serait largement plus adaptée à un iPad. Malgré tout, les analystes IHS Markit n’envisagent pas la sortie d’un tel produit avant l’année prochaine, au mieux. On a donc le temps de voir venir, d’autant plus que la Pomme a rarement l’habitude de se précipiter pour sortir un appareil, et prend le temps de peaufiner ses produits tout en laissant ses concurrents essuyer les défauts de jeunesse d’une nouvelle technologie, comme Samsung et son Galaxy Fold. Mais il est très difficile de suivre les évolutions de pomme, parfois à mille lieu des souhait de leurs clients et encore plus maintenant que Jony Ive n'est presque plus de la partie !
08-07-2019


Fini l'effet papillon chez Apple !

La prochaine fournée des MacBook Air va être munie d'un clavier utilisant de nouveau un mécanisme ciseaux au lieu du papillon pour ses touches, affirme l'analyste Ming-Chi Kuo. On le verra à l'occasion d'une mise à jour de ce portable prévue cette année. Les MacBook Pro y auront droit à compter de 2020. Apple aurait fait évoluer son mécanisme ciseaux depuis la dernière fois où il a été utilisé sur ses portables. Kuo mentionne l'utilisation de la fibre de verre pour renforcer les touches. L'analyste ajoute que les claviers papillon, en plus de leurs malheurs, étaient coûteux à produire. Le taux de rejet en sortie de chaine de fabrication était apparemment élevé. Son remplaçant restera plus cher à fabriquer qu'un clavier traditionnel mais moins que son devancier. Apple a inauguré le design papillon en 2015 avec les MacBook, il avait comme vertu de mieux équilibrer les touches lors de la frappe. À force de problèmes variés et de révisions qui ne les ont jamais effacés, tous les portables équipés de ce design sont concernés par un programme de SAV en cas de dysfonctionnement. Le côté farce de la chose est qu'à peine lancés, les tout derniers MacBook Pro, dotés à nouveau d'une révision de ce clavier papillon, ont été inscrits d'office à ce programme.
04-07-2019


Le nouveau Mac Pro made in China

Le tout dernier PC de bureau (Mac de bureau) ultra puissant d’Apple sera fabriqué... en Chine ! Alors que le Mac Pro était la seule machine de la marque à être assemblé aux USA, la nouvelle mouture présentée le mois dernier sera assemblée dans une usine située près de Shanghai, selon le Wall Street Journal. L’usine qui appartient à un partenaire de longue date d’Apple, Quanta Computer Inc., est située à côté d’un très grand nombre de sous-traitant ce qui facilite la production et limite les coûts de transport des différents composants. Ainsi que les coûts de main d’œuvre, ceux-ci étant bien inférieur en Chine par rapport aux USA. L’étonnement est double dans ce choix : cela va non seulement à l’encontre du patriotisme mis en avant par Apple lors de l’annonce de la relocalisation aux USA d’une unité de production (2013) mais cette décision est prise alors même que les USA et la Chine sont en pleine guerre commerciale. Un affrontement qui se joue à l’heure actuelle à grands coups de droits de douane qui pourraient toucher ces machines. Il faut croire que les économies réalisées sont supérieures au surcoût potentiel engendré. On pourrait croire qu'une telle décision soit dans l’intérêt du consommateur surtout avec le prix d'une telle machine. Mais non ! il semble qu'il n'y aura pas de remise sur ce genre de machine, pourtant 2 fois plus cher que les anciennes fabriquées aux USA ! Les marges du Mac Pro doivent être astronomiques... Acheter un Mac Pro c'est faire un don généreux à Apple
01-07-2019


Jony Ive quitte Apple

Une page importante se tourne pour Apple. Jonathan Ive quittera à la fin de cette année ses fonctions de responsable de design produit, peut-on apprendre dans un communiqué de presse. Jony Ive a passé plus de 30 ans chez le constructeur californien. Repéré par Steve Jobs lors de son retour dans l'entreprise en 1997, les deux hommes avaient collaboré sur un design inédit et original pour un ordinateur personnel qui donnera naissance à l'iMac un an plus tard. Le designer a imposé dès lors sa griffe, son obsession du minimalisme et de l'épuré dans toute la gamme de produits Apple. Il réalisera tous les designs des appareils produits par la marque, de l'iPod en 2001 à l'iPhone en 2007 ou encore le MacBook Air en 2008 et l'interface d'iOS telle que nous la connaissons aujourd'hui. Apple indique dans son communiqué que personne ne reprendra le poste laissé vacant par Jony Ive. À la place, Evans Hankey, responsable du design industriel, et Alan Dye, en charge des interfaces logicielles, vont se partager ses attributions sous la direction de Jeff Williams, actuel directeur des opérations et numéro 2 d'Apple. Apple indique continuer à travailler avec Jonathan Ive sur des « projets spéciaux », sans toutefois dévoiler la nature de ces derniers.
28-06-2019


Apple débauche un expert en conception de puces de chez AMD

Mr Filippo a travaillé pour tous les grands fabricants de composants. Il est passé chez Intel, mais aussi chez AMD, et enfin chez ARM. Il a conçu nombre des SoC et puces qui équipent actuellement nos smartphones, tablettes et PC Always-On. Le bruit court qu’il vient aider Apple à créer un processeur sous architecture ARM pour ses ordinateurs portables. Apple ne cache pas son ambition de produire ses propres processeurs et de diminuer sa dépendance à Intel, son partenaire pour les ordinateurs Mac depuis près de vingt ans. Lorsque l’on sait que les iPhone et iPad de la compagnie tournent déjà grâce à des processeurs ARM conçus en interne, la recherche d’intégration à leurs ordinateurs semble tout à fait logique. À terme, Apple voudrait être totalement autonome au niveau matériel que ce soit pour ses smartphones, tablettes et ordinateurs, mais aussi pour sa gamme toujours en expansion d’objets connectés tels qu’un éventuel casque VR.
27-06-2019


Un MacBook Pro 16 en Septembre

Selon l’entreprise d’information économique IHS Markit, Apple planifierait la commercialisation du MacBook Pro 16 pouces pour le mois de septembre. Selon les analystes de la société, ce nouveau modèle de MacBook Pro disposera d’un écran LCD de 16 pouces, avec une définition de 3072 x 1920 pixels. « Sauf problème de développement inattendu », il sera proposé cet automne. Cet ordinateur devrait particulièrement convenir aux utilisateurs qui réclamaient le retour du MacBook Pro 17 pouces. Selon la firme toujours, Apple pourrait en écouler jusqu’à 250 000 par mois . Cette prédiction renforce les propos de Ming Chi Kuo, qui dès le mois de février dernier avait annoncé l’arrivée de ce nouvel ordinateur dans la gamme MacBook Pro. Si la fiche technique de cet appareil est encore inconnue, on peut tout de même imaginer qu’Apple lui adjoindra un processeur dernier cri, et qu’il tournera sous macOS Catalina (version 10.15).
24-06-2019


Rappel de MacBook Pro 15

Apple vient de a lancé il y quelques jours un programme de réparation pour les MacBook Pro de 15 pouces de la génération mi-2015. En effet certains d’entre eux embarquent potentiellement une batterie défectueuse, qui présente des risques de surchauffe et de feu potentiels. Une nouvelle dont la marque se serait bien passée puisqu’elle va devoir les remplacer gratuitement. Gizmodo cite l’exemple d’un utilisateur de Reddit qui a posté une histoire pour le moins effrayante. Il y explique que son ordinateur a explosé durant une « utilisation normale ». Vendus entre septembre 2015 et février 2017, ces modèles disposent d’un écran Retina et de ports USB classiques (mais pas de Touch Bar). La firme de Cupertino explique que ce programme ne concerne qu’un nombre limité de machines, sans toutefois préciser combien. « Si votre MacBook Pro est éligible, arrêtez de l’utiliser s’il vous plait et suivez les instructions pour que votre batterie soit remplacée. » Comment savoir si vous êtes concerné ? Apple a mis en place une page spéciale qui vous permet de signaler le numéro de série de votre Mac Book Pro et vérifier s’il est éligible au programme. Hélas, le processus peut prendre jusqu’à deux semaines, ce qui peut paraître beaucoup pour les gens dont c’est la machine de travail quotidien. C’est déjà le second produit d’Apple qui est concerné par un tel rappel cette année. En avril dernier, la firme avait fait de même avec un adaptateur pour alimentation principalement utilisé à Hong Kong, Singapour et le Royaume-Uni. C’est cette fois un produit bien plus important pour son image de marque qui est concerné.
24-06-2019


TvOS 13 prendra en charge le Pad Xbox One et SP4

Alors que la firme de Cupertino s'apprête à lancer Apple Arcade, une offre d'abonnement de jeux pour iPhone, iPad, Mac et Apple TV, elle fait enfin un pas vers le monde extérieur en matière de jeu vidéo : proposer une compatibilité avec les manettes que la plupart des joueurs possèdent déjà, celà ressemble à un miracle venant de pomme qui a un malin plaisir à verrouiller les périphériques externe à ses machines. Avec tvOS 13, vous pourrez donc utiliser votre Dual Shock 4 ou votre manette Xbox One. Pour cette dernière, seuls les modèles Bluetooth sortis depuis la Xbox One S seront compatibles. Apple avait lancé l'Apple TV « nouvelle génération » avec la promesse d'une bibliothèque de jeux qui a franchement peiné à se développer. L'une des raisons résidait peut-être dans sa position assez ambiguë sur les contrôles. Franchement, la Siri Remote est tout sauf indiquée pour à peu près tout type de jeu, même les plus basiques. Et si Apple offrait une compatibilité avec les manettes certifiées MFI, elle ne proposait pas sa propre manette dans la boîte, comme peut le faire NVIDIA avec sa Shield TV. Résultat : sans manette standard, il faut en acheter une autre compatible uniquement avec iOS. Le pire scénario pour les développeurs de jeux. Espérons que cette ouverture ainsi que le service Apple Arcade relancent un peu un App Store Apple TV bien triste. La mise à jour tvOS 13 et Apple Arcade seront disponibles à la rentrée.
05-06-2019


La surprise le Mac Pro et son écran

Les rumeurs le concernant battent leur plein depuis plusieurs années, il est désormais officiel ! Apple a dévoilé son nouveau Mac Pro, une machine qui va tenter de faire revenir Apple dans le coeur des professionnels en manque de puissance, qui avaient lâché la Pomme après un dernier Mac Pro non évolutif et à l’accueil très mitigé. Cette fois, Apple revient avec une tour sans fioritures, au design utilitaire rappelant les anciens Mac Pro (de type radiateur design), et surtout, modulaire. Tout peut être changé dans la machine, qui dispose d’une base composée de processeurs Intel Xeon configurable jusqu’à 28 coeurs. La RAM peut quant à elle monter jusqu’à 1,5 To, et le stockage Flash jusqu’à 4 To. L’ordinateur dispose de huit emplacements PCIe, sur lesquelles on peut installer plusieurs cartes graphiques, de la AMD Radeon Pro 580X à la Pro Vega II Duo. Et non, toujours pas de Nvidia sur Mac. Pour finir, la bête dispose de 3 ports USB, deux Thunderbolt 3, deux ports Ethernet (10 Gb/s) et une sortie audio. Au niveau du tarif, ça pique, avec un prix qui débute à 5 999 $. Pour accompagner son nouveau Mac Pro, Apple a également dévoilé un nouveau moniteur, intitulé sobrement Pro Display XDR. Il reprend le design façon « râpe à fromage » du Mac Pro au dos, et offre des spécifications assez impressionnantes. Dalle 32 pouces 6K, couleurs 10-bits, certification P3, HDR, True Tone, revêtement anti-reflet, luminosité à 1 000 nits… Apple vous facturera la bête la bagatelle de 4 999 $ (et 5 999$ avec l’option « nano texture », un traitement anti-reflet spécial). Attention, pour ce prix, Apple ne vous fournira pas le pied de l’écran, vendu à part pour la modique somme de 999$ . Apple a donc tenu sa promesse d'un nouveau Mac Pro avec un écran de rêve en plus, mais encore une fois la facture ne fait pas rêvée et ce genre de machine restera réserver à une élite pour un ticket d'entrée total de 12997 $.








04-06-2019


La date de la WWDC Apple

La date était attendue, elle est aujourd'hui confirmée par Apple. Le constructeur tiendra sa présentation annuelle à l'ouverture de la WWDC 2019 le lundi 3 juin à 19 h, heure française. Lors de cet événement réservé aux développeurs, Apple présentera dans le détail les prochaines versions de ces systèmes d'exploitation iOS 13, macOS 10.15, tvOS 13 et watchOS 6. De nombreuses nouveautés sont à prévoir, avec notamment l'arrivée d'un mode sombre pour l'iPhone et l'iPad, mais également la montée en puissance du projet Marzipan qui va offrir plus de passerelles entre les systèmes mobile et de bureau.
24-05-2019


Un Mac Pro en fin d'année

Apple profitera évidemment de la WWDC pour lever le voile sur le successeur de Mojave. La rumeur distillée ces dernières semaines a déjà donné quelques indices sur les nouveautés à attendre, que ce soit pour macOS ou les autres systèmes d’exploitation du constructeur (iOS 13, watchOS 6). Une fois n’est pas coutume, le keynote inaugural, devrait se tenir, en toute logique, le 3 juin pourrait aussi comporter du matériel. La nouvelle génération du Mac Pro, attendue depuis belle lurette après le mea culpa d’Apple, pourrait être également invité à la fête, a rappelé Mark Gurman de Bloomberg cette semaine. Comme pour le modèle poubelle cylindrique actuel qui avait bénéficié d’un aperçu durant la WWDC 2013, ce nouvel ordinateur pourrait avoir droit à un premier lever de rideau pendant la conférence des développeurs. Gurman a également laissé entendre que le constructeur offrirait un premier coup d’œil sur son nouveau moniteur professionnel. Reste à savoir quand tout cela sera disponible (ne serait-ce que pour commencer à économiser…). Dans un tweet, le journaliste explique que ces appareils ne seront pas commercialisés dès la WWDC, mais plusieurs mois plus tard. Sans doute en toute fin d’année, comme cela avait été le cas pour le Mac Pro et l’iMac Pro.
09-05-2019


L'iPad Pro compatible avec les souris

C’est une compatibilité qu’attendent les utilisateurs de la tablette d’Apple depuis près de 9 ans, et la sortie du tout premier iPad. Avec iOS 13, l’iPad pourrait enfin supporter la souris ou le trackpad, via une option d’accessibilité. La rumeur du support de la souris sur iOS est d’abord apparue dans la bouche de Federico Viticci, journaliste de MacStories invité dans le dernier épisode de Connected Podcast. Interpellé, le développeur Steven Troughton-Smith a fouillé dans les lignes de code et a découvert que de nombreuses API pointaient dans le sens du support de la souris dans la future version du système d’exploitation mobile d’Apple. La souris pourrait trouver sa place notamment dans le cas de retouches photo professionnelles (surtout maintenant qu’Adobe va adapter Photoshop sur iPad) ou encore comme pointeur dans une application de traitement de texte, là où le tactile devient rapidement fastidieux. Toutefois, de la part d’Apple, cette compatibilité pourrait être restreinte aux seuls iPad Pro, et pas aux iPad « normaux » ni aux iPhone. Même si l'utilisation de l'Apple Pencil donnerait l'impression de doublon, la souris se prête plus à un travail de bureautique, ce qui manque cruellement à iOS même si toutes les applications existent pour rendre la tablette crédible face aux Ordinateurs hybrides.
24-04-2019


Amazon sous-traite icloud

Plus de 30 millions de dollars, c'est la somme qu'Apple verserait mensuellement à Amazon pour se payer les services d'AWS (Amazon Web Services) en matière de cloud. D'après le média américain CNBC (via 9to5Mac) cette somme dépasserait les 300 millions de dollars par an. Un investissement considérable auquel Apple consentirait notamment pour iCloud... mais pas uniquement. Souvent présentées comme rivales, Apple et Amazon ont en réalité des rapports nettement plus nuancés. Les deux firmes, qui s'affrontent effectivement sur les secteurs respectifs des assistants personnels, des enceintes connectées ou encore des boîtiers TV, savent collaborer sur le cloud. En l'état, Apple compterait même parmi les plus gros clients d'AWS. Apple mise sur le cloud d'Amazon pour iCloud, mais aussi pour Apple News+, TV+ et Arcade. La source de CNBC rapporte ainsi qu'Apple dépenserait annuellement plus d'argent pour AWS que Lyft, Pinterest ou encore Snap Inc, également clients du service d'Amazon dévolu au cloud. Les montants investis par la marque à la pomme seraient par ailleurs en augmentation de 10 % par rapport à l'année dernière, et devraient continuer de croître. Pour preuve, Apple s'est récemment engagé à dépenser 1,5 milliard de dollars dans les services web d'Amazon au cours des cinq prochaines années. Au travers de cet « abonnement » aux services d'Amazon, Apple propulse son service iCloud sur certains de ses 1,4 milliards d'appareils actifs (dont 900 millions sont des iPhone). La firme pourrait aussi s'appuyer sur les solutions d'AWS pour Apple News+, Apple TV+ et Apple Arcade, tous trois annoncés lors d'un événement tenu il y a quelques semaines.
24-04-2019


La pomme va fabriquer ses modem 5G

Contraint de faire sans Qualcomm, Apple doit pour l'heure se contenter d'une collaboration moribonde avec Intel, dont les modems 5G ne sont pas encore prêts. Une situation un brin embarrassante alors que Huawei et Samsung ont d'ores et déjà lancé des smartphones compatibles avec le nouveau réseau mobile. Pour se sortir d'affaire, Apple pourrait devoir tourner le dos à Intel... à condition toutefois qu'une alternative se présente. Et pour faire simple, la firme de Tim Cook compte bien se créer elle-même une échappatoire.D'après le rapport de Fast Company, Apple aurait d'ores et déjà assigné entre 1 000 et 2 000 ingénieurs à la conception d'un module 5G maison. Pour ce faire, la firme aurait tout bonnement fait son marché en débauchant des spécialistes à la fois chez Qualcomm et Intel. Reste que si les travaux d'Apple en la matière « s'accélèrent rapidement », Fast Company ne prévoit pas l'arrivée d'un premier module 5G conçu en interne avant 2021, au plus tôt. Reste que la collaboration entre Apple et Intel pourrait tourner court. 9to5mac explique ainsi qu'Apple aurait « perdu confiance en Intel » à la suite de deadlines non respectées quant au développement du modem 5G XMM 8160. Pour s'assurer de décrocher le contrat qui lui permettrait d'équiper en puces modem les iPhone 2020, Intel doit délivrer des échantillons à Apple dès cet été. Un créneau que la marque pourrait avoir du mal à tenir. De son côté, le fondeur californien semble également se lasser de son partenariat avec Apple, ce client très demandeur. Intel doit en effet se contenter de marges très faibles sur les modems actuellement vendus à Apple. Chez Apple, on cherche à se ménager une issue pour être certains de proposer des iPhone 5G en 2020. La firme de Cupertino aurait ainsi déjà entamé des pourparlers avec Samsung et Mediatek, mais les deux groupes ne seraient pas en mesure de fournir Apple en modems 5G à l'horizon 2020. Reste l'option Qualcomm. Une option qui n'en est pas une... et pour cause : la bataille juridique qui oppose Apple et Qualcomm fait rage depuis des mois. D'un point de vue industriel, on apprend sans surprise que si Apple devrait bel et bien concevoir de bout en bout son modem 5G en interne, la firme sera à terme contrainte de se tourner vers Samsung ou TSMC pour la production de masse de ses puces 5G. Pour rappel, c'est TSMC qui se charge depuis des années de graver les SoC d'Apple équipant tant les iPhone que les iPad. Certaines rumeurs laissent par ailleurs entendre que des SoC, conçus par Apple et fabriqués en masse par le fondeur taïwanais, pourraient équiper certains futurs modèles de MacBook. Affaire à suivre...
08-04-2019


Apple laisse tomber AirPower...

Nous ne verrons jamais le socle de recharge par induction d’Apple en magasin, malgré quelques fuites qui nous le montraient déjà prêt, dans son emballage. Deux ans d’attente et des problèmes de fiabilité seront venus à bout de cet accessoire, qui était devenu l’Arlésienne de la presse technologique. Lorsqu’Apple a annoncé l’AirPower, il y a presque deux ans de cela, le matelas de recharge était présenté comme étant capable de charger simultanément et par simple contact un iPhone, une Apple Watch et des AirPod. Apple motive son abandon dans une déclaration initialement faite à Tech Crunch : « malgré de nombreux efforts, nous avons conclu que le AirPower n’atteindra pas les standards élevés que nous nous sommes fixés, et nous avons abandonné le projet. Nous nous excusons auprès des clients qui attendaient son lancement avec impatience. Nous pensons toujours que le futur sera sans fil, et nous nous engageons à continuer nos recherches dans ce sens ». Les rumeurs courent effectivement depuis plusieurs semaines selon lesquelles Apple rencontre énormément de problèmes de production et de fiabilité. Ceux-ci ont notamment trait à la gestion de la chaleur dégagée par l’AirPower, mais aussi aux interférences ainsi qu’à la rapidité et à la précision du chargement.
01-04-2019


Apple a dévoilé Arcade

Dans quelques mois, une nouvelle rubrique va faire son apparition au sein de l’App Store. Son nom : « Apple Arcade ». Présentée à l’occasion de la conférence Apple consacrée aux services, il s’agit, d’après Apple, « de la première offre de jeu par abonnement pour votre mobile, votre ordinateur et votre équipement de salon ». Arcade, dont le tarif mensuel n’a pas été communiqué, permettra d’accéder à une centaine de jeux, accessibles à la fois sur iPhone, iPad, Mac et Apple TV... tant que l'utilisateur paiera sa souscription. On pourra d’ailleurs passer d’un écran à un autre aisément, pour poursuivre sa partie quel que soit l'appareil qu'on utilise. Apple Arcade ne contiendra que des titres complets, sélectionnés pour leur qualité et leur originalité. La firme de Cupertino s’en vante d’ailleurs : son service hébergera des créations originales et pour certaines exclusives de grands noms comme Hironobu Sakaguchi (créateur de la franchise Final Fantasy) ou Will Wright (concepteur de Sim City, notamment). Mais on y trouvera aussi des titres premium présents sur d’autres plates-formes, comme l’excellent « clone » de Zelda Oceanhorn 2 : Knights of the Lost Realm ou Sonic Racing. Tous les jeux pour l’instant annoncés sont visibles sur cette page. Apple promet par ailleurs qu’il ajoutera des jeux régulièrement à son service, qui sera disponible à l’automne 2019 dans plus de 150 pays… Il y a donc fort à parier que la France sera de la partie. Avec Arcade, Apple arrive sur un marché déjà bien encombré. Les ténors du secteur comme Microsoft et Sony proposent d'ores et déjà des services similaires contre une dizaine d'euros par mois environ... Et d'autres s'apprêtent à débarquer en force, comme Google, qui a dévoilé la semaine dernière une plate-forme de cloud gaming, Stadia. Rendez-vous à la sortie de ce nouveau service de la pomme.
26-03-2019


Apple TV + Video

L'entreprise de Tim Cook a effectivement levé le voile sur son propre service de SVoD, se posant ainsi en concurrent direct de Netflix. Apple TV +, c'est son nom, se basera intégralement sur la nouvelle version de l'application existante Apple TV, qui sera largement remaniée pour l'occasion. Le service sera disponible à l'automne dans plus de 100 pays. En échange d'un abonnement mensuel dont le tarif n'a pas été précisé, les utilisateurs pourront se connecter à la nouvelle plate-forme d'Apple et profiter de tout le contenu vidéo y étant catalogué. Mais contrairement à ce que l'on pensait de prime abord, le service de SVoD d'Apple ne sera constitué que de contenus originaux. En effet la firme à la Pomme s'est offert les services de grands nom d'Hollywood pour assurer sa promotion : Steven Spielberg, Jennifer Aniston, Damien Chazelle, Ron Howard ou encore Oprah Winfrey. Des noms prestigieux auxquels s'ajoutent beaucoup d'autres, qui auront la fastidieuse mission de faire d'Apple TV + un service qui compte dans le paysage audiovisuel ultra compétitif d'aujourd'hui. L'application Apple TV connaîtra une refonte de taille. Celle-ci permettra à ses utilisateurs (américains, on imagine) de souscrire à des chaînes câblées directement depuis son interface. Le service pensé par Apple s'avance donc non seulement comme un fournisseur de contenus, mais aussi comme un véritable hub qui se substituerait à l'interface de votre téléviseur. L'occasion est donc bonne pour Apple d'annoncer que la nouvelle version de l'Apple TV sera disponible sur tous les iDevice en mai prochain, et sur macOS à l'automne pour le lancement d'Apple TV +. Nouveauté, elle arrive sur Mac ! Ainsi que sur les téléviseurs smart connectés de Samsung, LG, Sony et Vizio. L'appli sera aussi disponible sur les clés HDMI FireTV et Roku et accessible dans plus de cent pays.


26-03-2019


Enfin les nouveaux AirPods

Plus de 2 ans après la première génération de ses écouteurs sans fil, la marques californienne vient de lancer de nouveaux AirPods, un produit que les rumeurs annoncent à chaque keynote depuis des mois. D’abord par un tweet de Tim Cook reprenant le mème de l’iPad mini puis dans un communiqué de presse, l’entreprise a officialisé ses nouveaux écouteurs. Mauvaise nouvelle pour ceux qui espéraient une meilleure qualité sonore, les nouveaux AirPods ne changent, a priori, rien. Apple se contente de quelques ajustements techniques et remplace par exemple sa puce W1 par une puce H1. En plus de réduire le temps de connexion entre les écouteurs et un iPhone, cette dernière prolonge l’autonomie en appel d’une heure selon Apple. Ça tombe bien, c’était un des plus gros défauts des AirPods aujourd’hui. Quand on écoute de la musique, l'autonomie des écouteurs devrait rester identique, soit 5 heures sur une charge et 24 heures en les remettant régulièrement dans le boîtier. Les nouveaux AirPods peuvent également réagir au mot-clé « Dis Siri ». Précisons qu'Apple ne dit pas si ses écouteurs sont Bluetooth 5.0 ou toujours 4.2. Commercialisés à partir de 179 € (Bose que fait tu où es tu ?), les nouveaux AirPods sont livrés avec le même boîtier que la première génération, qui se recharge en Lightning. Pour 229 €, Apple propose une version capable de se recharger sans fil, qu’on imagine parfaitement adaptée au futur AirPower (plus tard dans la semaine ?). Une fois n'est pas coutume, Apple pense aussi aux propriétaires de l'ancienne génération. Ils peuvent acheter le boîtier de recharge sans fil séparément pour… 89 €. Autre nouveauté, la possibilité de faire graver gratuitement des AirPods pour les offrir.
20-03-2019


Mise à jour des iMac

c'est au tour de l'iMac d'être à l'honneur. Apple annonce discrètement une mise à jour de sa gamme d'ordinateurs de bureau, qui conservent le même design extérieur (et leurs énormes bordures autour de l'écran) mais voient leurs fiches techniques revues et corrigées pour l'année 2019. Les nouveaux iMac 4K et 5K intègrent désormais des processeurs Intel de 8e et 9e génération, à l'instar des MacBook Pro qui en bénéficient depuis l'été dernier. Les iMac 21,5 pouces 4K bénéficient d'un Core i3 4 cœurs à 3,6 GHz pour le modèle standard et d'un Core i5 six cœurs à 3 GHz (Turbo Boost 4,1 GHz) pour la version supérieure. Les modèles 5K, avec un écran 27 pouces, sont proposés jusqu'à un Core i5 3,7 GHz de 9e génération, avec un Turbo Boost à 4,6 GHz. Côté GPU, Apple propose sans surprise des puces Radeon Pro fournies par AMD. Selon les configurations, l'iMac sera équipé de la Radeon Pro 555x à la 580x pour les configurations les plus haut de gamme. La mémoire est en standard fixée à 8 Go en DDR4 cadencée à 2 666 MHz, extensible jusqu'à 32 Go, voire 64 Go pour les modèles les plus chers. Les clients désireux d'obtenir les meilleures performances graphiques sur leurs iMac pourront également, en option, demander l'ajout d'une puce Radeon Vega 20 pour les iMac 4K et Vega 48 pour les modèles 5K.
19-03-2019


La pomme investie pour Siri

Apple a fait l'acquisition de la startup Laserlike, spécialisée dans le machine learning. Le groupe n'a pas indiqué le motif de ce rachat, mais on imagine que l'intégration de ces nouvelles compétences pourrait profiter à Siri. Laserlike est une startup fondée en 2015 par d'anciens employés de Google. Sa proposition de valeur : exploiter une technologie de machine learning pour fournir à ses utilisateurs des résultats de recherche améliorés. Ainsi, via une application du même nom, l'entreprise permettait d'effectuer des requêtes en langage courant et affichait ses résultats à la façon d'un fil d'actualités, également accompagnées de recommandations personnalisées. Cette acquisition s'inscrit dans la volonté actuelle d'Apple de muscler ses équipes consacrées à l'intelligence artificielle. Elle intervient notamment peu de temps après le rachat de Silk Labs, qui mêle IA et protection des données personnelles. La firme ne s'est toutefois pas exprimée quant au but de cette nouvelle opération. Tout porte à croire que les équipes de Laserlike vont contribuer au perfectionnement de Siri, l'assistant vocal d'Apple. Ce dernier est effectivement considéré comme en retard sur des concurrents tels qu'Alexa d'Amazon ou Google Assistant. Il s'agirait donc d'améliorer la pertinence des résultats proposés par Siri, mais également de lui faire bénéficier des technologies de recommandations de la startup, qui pourraient aussi être intégrées dans d'autres services de la marque, tels que sa future offre vidéo.
19-03-2019


Nouvelle gamme iPad, du neuf avec du vieux !

On attendait un renouvellement des iPad, Apple présente finalement une nouvelle gamme. Sans keynote, la plus célèbre des marques californiennes a relancé la catégorie « iPad Air », une appellation qu’elle n’avait plus utilisée depuis 2015. Cette nouvelle tablette ne vient pas succéder à l’iPad de 2018 mais se présente comme une alternative plus haut de gamme, juste en dessous du dernier iPad Pro. Apple mise sur un écran de 10,5 pouces et une compatibilité avec le clavier Smart Keyboard pour aider cette nouveauté à se distinguer dans une gamme désormais complète, pour ne pas dire compliquée. L’iPad Air de 2019 est un clone de l’iPad Pro de 2017. Son écran de 10,5 pouces est de définition identique (2224x1668), supporte la technologie d’affichage True Tone, bénéficie d’un revêtement antireflet et tient dans un châssis de même taille. Seule différence, il n’est pas « ProMotion », ce qui signifie qu’il affiche 60 images par seconde plutôt que 120, comme sur la gamme Pro. Il se limite d’ailleurs à un enregistrement vidéo Full HD et non pas 4K. Son processeur A12 Bionic, le même que celui des iPhone XS, devrait lui offrir des performances supérieures à celles de certains ordinateurs portables. Il est aussi compatible avec l’Apple Pencil (1er génération) comme tous les iPad de la gamme et conserve donc son port Lightning. On remarque aussi que le bouton Home avec Touch ID est toujours présent, ce qui pourrait séduire les quelques détracteurs de la navigation gestuelle. L’iPad Air 2019 est donc plus cher qu’un iPad 2018. Apple le commercialise 569 € jusqu'à 879 € en version 256Go cellulaire, une gamme bien réfléchie niveau prix à la limite de l'iPad Pro d'entrée de gamme à 899 €. Quand au nouvel iPad mini, il bénéficie lui aussi des avantages du nouvel iPad Air mais en 7,9 pouces pour continuer à séduire le plus grand nombre d'entre nous, avec une fourchette de 459 à 769 € en 256Go cellulaire ! Du coût l'iPad (classique) n’évolue pas, mais reste le modèle le plus abordable, le moins puissant du haut de son écran 9,7 pouces et de sa puce A10, mais il profite aussi du stylet "Pencil", il ce présente sous les tarifs de 358 € en 32Go à 580 € en 128Go cellulaire.


18-03-2019


La pomme dévoile la date du WWDC

La WWDC 2019 se tiendra du 3 au 7 juin, confirme Apple ce soir. Les dates de la conférence mondiale des développeurs avaient fuité le mois dernier, voilà qu’elles sont officielles. Comme en 2017 et 2018, c’est au McEnery Center de San Jose que se tiendront les échanges et les ateliers cette année. Généralement, c’est l’occasion pour Apple de dévoiler les nouvelles versions de ses systèmes d’exploitation ; cette année, macOS 10.15, iOS 13, tvOS 13 et watchOS 6 seront sans nul doute de la fête. Apple souligne que 1,4 milliard d'appareils font aujourd'hui marcher ses différents systèmes d'exploitation. Le constructeur est aussi attendu sur d’autres projets, à commencer par Marzipan qui doit simplifier le travail d’adaptation d’apps iOS pour le Mac. Beaucoup voudraient aussi pouvoir jeter un premier œil sur le nouveau Mac Pro modulaire promis par Apple il y a deux ans. Une nouvelle thématique graphique pour cette édition 2019 qui s'appuie sur 4 Animojis d'iOS avec plein de petites icônes qui sortent des têtes Les développeurs qui le souhaitent peuvent participer dès aujourd'hui et jusqu'au 20 mars au tirage au sort qui leur permettra, avec un peu de chance, de décrocher le sésame pour participer à l’événement. Un ticket qui leur coûtera tout de même 1 599 $. 350 places seront offertes à des étudiants (dès 13 ans), l'an dernier ils étaient venus de 41 pays.
14-03-2019


Apple dépose un brevet pour casque AR

Apple a déposé un long brevet détaillant ses innovations en matière de réalité augmentée. Le document évoque précisément un casque dédié, dont la rumeur bruisse depuis plusieurs mois. Apple ne fait pas grand mystère de son intérêt pour la réalité augmentée. Le constructeur pousse ses technologies dans ses appareils mobiles, et il ne se passe pas une keynote sans une démonstration des nouvelles capacités développées par la marque et ses partenaires. Un brevet détaillant précisément le fonctionnement d'un casque AR Apple. La rumeur veut qu'Apple aille encore plus loin en sortant dans les prochains un mois un casque dédié à la réalité augmentée et aujourd'hui, on vient confirmer ces bruits de couloir en révélant un brevet déposé par la marque. Dans ce long document de 292 pages, Apple évoque les possibilités d'interaction dans un environnement en réalité augmentée avec un iPhone mais également un casque, illustré dans l'un des schémas accompagnant le brevet. Apple précise que les images générées par l'appareil sont superposées dans le monde réel et que les porteurs du casque utiliseraient une surface tactile pour interagir avec l'environnement, probablement l'iPhone selon le brevet. Le casque serait également connecté sans fil avec un périphérique séparé qui générerait l'environnement 3D. Il serait équipé de processeurs dédiés conçus en interne par la marque à la pomme. Le brevet date d'août 2018 et n'a été rendu public que tout récemment. Les dernières informations veulent que le lancement commercial de ce casque se déroule durant l'année 2020. L'entreprise a racheté l'année dernière une société spécialisée dans la réalité augmentée, Akonia, pour accélérer le développement de son éventuel nouveau produit.
04-03-2019


La pomme laisse tomber intel !

Selon des sources du site américain Axios, qui travaillent pour Intel, Apple pourrait adopter ses propres puces pour remplacer les processeurs du fondeur de Santa Clara dès l’année prochaine. Il est fort probable que la transition des processeurs x86 d’Intel vers les puces ARM d’Apple se fasse en plusieurs étapes. Ne serait-ce que pour laisser le temps aux développeurs d’adapter leurs programmes et donner également aux équipes en charge des puces Ax d’arriver à offrir une gamme couvrant tout le spectre actuellement confié aux puces Intel. Pour l’heure, autant les puces ARM peuvent faire des miracles dans les ultraportables, autant il faut encore quelques aménagements pour les voir officier dans une machine professionnelle. Apple a déjà réussi une transition dans ce genre au milieu des années 2000 quand il a abandonné l’écosystème PowerPC pour celui des x86 d’Intel. Cette rumeur récurrente d’un abandon total ou partiel des processeurs Intel s’accompagne de la montée en puissance « annoncée » du projet Marzipan qui vise en définitive à unifier les univers applicatifs du monde Apple, afin de faciliter la vie des développeurs et de ne proposer plus qu’un Store pour tous les appareils.
22-02-2019


Le retour des iPad

2019 devrait être une grande année pour les iPad. De nombreuses sources mentionnent l’arrivée de plusieurs modèles. Lors d’une note de recherche consacrée aux plans de la marque à la pomme, l’analyste Ming-Chi Kuo annonce la sortie d’au moins 4 nouveaux appareils. D’après ses prévisions, Apple lancerait deux iPad Pro, un iPad de 10,2 pouces et un iPad Mini 5. Le point commun entre ces dispositifs ? Ils bénéficieraient tous d’un meilleur processeur. Rappelons que, si le dernier iPad mini est sorti en 2015, les rumeurs relatives à une nouvelle génération se sont amplifiées ces derniers mois. Apple a enregistré 7 nouveaux iPad au sein de la commission économique eurasiatique en janvier dernier. Les observateurs estiment qu’un iPad mini figurerait dans le lot. La compagnie pourrait aussi continuer à miser sur la version 9,7 pouces, sa gamme la plus abordable. M. Kuo ne partage pas cet avis. Il table plutôt sur une montée en gamme. Ainsi, l’iPad de 9.7 pouces aurait une dalle de 10.2 pouces. Pour ce qui est des iPad Pro, aucune autre information n’est disponible.
18-02-2019


La pomme dévoilera un service SVOD

Que peut bien nous préparer Apple pour le 25 mars ? Hier, Buzzfeed arguait que le géant tiendrait conférence pour nous parler de Apple News et aujourd'hui, Bloomberg affirme que la firme de Cupertino y dévoilera également son très attendu service de SVoD. Selon Bloomberg, Apple aurait convié la crème d'Hollywood sur le plancher du Steve Jobs Theater le 25 mars. Aussi, on imagine mal Jennifer Aniston, Reese Witherspoon et JJ Abrams se presser à une telle conférence si le sujet de la vidéo n'est pas abordé à un moment donné. Cependant, l'avenir de la plateforme vidéo d'Apple semble plus nébuleux que jamais. CNBC, qui révèle que le service arrivera à l'horizon du mois de mai, affirme que Netflix ne sera pas partenaire du lancement et que HBO est quant à lui « en plein doute ». Si Apple espère convaincre dans les mêmes proportions qu'avec son service de streaming audio, il a tout intérêt à blinder son catalogue de références inédites ou, a contrario, de partenariats reluisants.
14-02-2019


La WWDC Apple le 3 au 7 Juin

c'est le site MacRumors qui nous communique cette information aujourd'hui. D'après plusieurs sources et quelques indices qui se baladent sur le web, la WWDC 2019 devrait avoir lieu du 3 au 7 juin. Pour le moment, Apple n'a toujours pas fait d'annonce officielle, mais la firme à la pomme dévoile généralement ces dates aux alentours de mars. Nous ne sommes donc plus qu'à quelques semaines de cette officialisation. Le salon est notamment l'occasion de réunir des développeurs, des salariés d'Apple ainsi que des fans pendant plusieurs jours. Environ 7000 personnes sont attendues sur place dont tout de même 5000 professionnels de l'industrie. Chaque année, une conférence a lieu en ouverture afin de présenter une partie du futur de l'entreprise. En 2019, nous pourrions assister à l'officialisation de iOS 13, macOS 10.15, watchOS 6 et de tvOS 13. D'autres surprises pourraient également être de la partie donc il va falloir être attentif dans les semaines qui viennent. Cependant, il ne faut pas s'attendre à la grande présentation d' l'iPhone XI qui se fera sans aux alentours de septembre prochain si l'on suis le calendrier traditionnel de la marque.
13-02-2019


Adobe première fatal aux MacBook Pro

Les cas de bug logiciel fatal pour les composants d’un ordinateur sont vraiment rares. Les circuits de sécurité intégrés aux périphériques informatiques actuels assurent qu’aucun composant essentiel n’est irrémédiablement endommagé. Le cas de ces enceintes de MacBook Pro qui grillent en utilisant Adobe Premiere en est d’autant plus étonnant. Les premiers rapports d’incident sont apparus sur le forum d’Adobe dès le mois de novembre 2018, mais leur fréquence semble augmenter de jour en jour. Le bug survient typiquement sur les MacBook Pro 15 pouces récents dans Adobe Premiere 13.0. Le premier client mécontent décrit ainsi son expérience : « je travaillais sur un projet, le MacBook était à mi-volume, quand tout à coup un bug audio est apparu, un bruit de distorsion strident et continu que je ne pouvais pas arrêter […] Après avoir redémarré, les enceintes étaient clairement explosées ». Sur leur forum, Adobe conseille aux utilisateurs du logiciel de montage vidéo de désactiver les microphones lorsqu’ils utilisent les fonctions d’amélioration du contenu audio du programme. Tout porte à croire que le son capté par le micro crée un larsen fatal pour les enceintes des MacBook. Les dégâts causés seront-ils pris en charge par Adobe ? Apple a-t-il la moindre responsabilité dans ces incidents ? La marque à la pomme n’avait en tout cas pas besoin de ce nouveau coup de mauvaise pub.
08-02-2019


FaceTime est un mouchard

Plusieurs témoignages prouvent qu’Apple savait que FaceTime pouvait transformer les iPhone en mouchard. Pourtant, rien n’a été fait. Mardi 29 janvier, Apple a fait la une de l’actualité pour de mauvaises raisons. En créant un appel FaceTime de groupe, il était possible d’entendre son interlocuteur sans que celui-ci réponde. Pire, en cas de manipulation physique de l’appareil, la caméra s’activait par elle-même. N’importe quel iPhone pouvait donc servir de mouchard... depuis trois mois. Dans l’urgence, Apple a désactivé les serveurs de FaceTime de groupe, en attendant une mise à jour corrective d’iOS. Quelques heures après la révélation de ce bug, de nombreux témoignages étonnants sont apparus en ligne : des utilisateurs d’iPhone ont tenté d’alerter Apple depuis plusieurs jours, en vain. L'une d'entre elles a même été en contact avec les équipes « Sécurité » de la marque, sans que celle-ci juge nécessaire d’interrompre FaceTime ou de patcher iOS en urgence. une semaine avant la révélation publique du bug par 9to5mac, la mère d’un enfant de 14 ans tweete qu’elle a alerté Apple à propos d’un « bug dangereux dans FaceTime ». Il permet d’accéder au micro de n’importe quel iPhone sans aucune autorisation. L'équipe sécurité a bien été avertie, mais n’est pas encore revenue vers elle. Le 23 janvier, une vidéo est mise en ligne sur YouTube et envoyée à Apple dans un nouveau mail au service de sécurité. Apple répond à la mère de famille et lui demande de… créer un compte développeur pour pouvoir signaler le bug. Une réponse assez hallucinante quand on réalise l’importance de la situation et le fait que les équipes d’Apple ont eu accès à des preuves. Aussi étonnant que soit cet échange, il traduit surtout une grave erreur de gestion des problèmes de sécurité chez Apple. Au lieu de prendre au sérieux sa cliente, l’entreprise a préféré la rediriger vers un service complètement étranger à sa demande et a, au passage, mis en danger un grand nombre d’utilisateurs qui auraient pu être exposés à cette faille après sa révélation. Apple avait été alerté suffisamment en amont pour intervenir avec une mise à jour d’iOS..
30-01-2019


La pomme souhaite sa part du gâteau avec Apple Games

Après avoir lancé Apple Music, la marque pourrait lancer un service d'abonnement visant exclusivement les jeux vidéo, comme le GamePass de Microsoft pour sa Xbox One. Ainsi les utilisateurs des produits de la pomme pourraient grâce à un abonnement jouer en illimité aux jeux de l'App Store. Pour le moment l'entreprise californienne n'a dévoilé aucune information concernant ce nouveau service et elle serait seulement en train de développer l'idée. D'ailleurs, elle n'a pas affirmé travailler dessus alors que plusieurs studios de développement se sont fait approcher par cette dernière. Ne cherchez pas de prix ni de date de sortie, rien n'encore défini à l'heure actuelle. On ne sait pas non plus s'il s'agit de jeux à télécharger ou de jeux en streaming comme ce que propose Nvidia ou Sony, mais il y a fort à parier sur la seconde idée. L'année dernière, Google a annoncé travailler sur un projet de jeux vidéo en streaming via son navigateur Web, Chrome, en partenariat avec Ubisoft pour porter le jeu Assassin's Creed Odyssey. Du côté de Microsoft, la prochaine console de salon du constructeur pourrait avoir une version streaming basée sur le projet xCloud.
30-01-2019


Le Problème d'écran Flexgate confirmé

Un nouveau « gate » en prévision pour Apple. Le constructeur, qui doit affronter la grogne des acheteurs d'iPad Pro arrivés pliés dans leurs boites, est une nouvelle fois sous le feu des projecteurs pour un problème de fabrication. Les écrans des MacBook Pro ont un sérieux problème de rétro-éclairage. Il touche cette fois les MacBook Pro sortis depuis 2016 et a été repéré par les équipes d'iFixit, dont l'activité est de démonter les appareils électroniques pour en connaitre tous les secrets de réparation. En cause, le rétro-éclairage de l'ordinateur portable, qui sur les derniers modèles peut être taché et inégal en bas de l'écran. La cause serait encore le câble utilisé pour connecter l'écran du MacBook à la carte de contrôle située à la base de l'ordinateur. Depuis 2016, Apple utilise une paire de câbles souples qui sont tirés à chaque fois que l'écran est ouvert. Ce composant peut se détériorer avec le temps et provoque un problème d'affichage qui s'aggrave au fil des semaines jusqu'à ne plus pouvoir utiliser l'écran. Le flexgate comme l'appelle iFixit est un problème plus gênant que ceux ayant touché les claviers des MacBook Pro. Ce défaut matériel s'il survient oblige les clients à remplacer la dalle de l'ordinateur et après les deux années de garantie, le cout de la réparation peut être très élevé, que ce soit en Apple Store ou chez un réparateur agréé. Contacté, Apple n'a pour le moment pas reconnu le défaut. On peut espérer pour les clients touchés que le constructeur prépare un programme de rappel de ces appareils ou un remplacement de la dalle pris en charge intégralement. Apple a il y a quelques mois proposé une garantie étendue concernant les problèmes de clavier et pourrait l'appliquer de la même manière aux écrans défectueux.
24-01-2019


Apple la mauvaise qualité à prix d'Or

Les ennuis ne sont peut-être pas finis pour les possesseurs d’un MacBook Pro récent. Alors que l’été dernier, la compagnie avait réussi à régler le problème de surchauffe dont étaient victimes ses nouveaux ordinateurs portables à travers une mise à jour logicielle pour macOS High Sierra, iFixit dévoile un défaut de conception dans l’écran des MacBook Pro qui ne pourra pas être réglé par voie logicielle. Selon le site Internet, les MacBook Pro vendus depuis 2016 sont tous affectés par un potentiel problème d’affichage qu’iFixit a déjà nommé « Flexgate ». Apple aurait utilisé un câble en nappe bien trop fin et fragile (d’où le « flex ») lors du montage de l’écran du MacBook Pro. De ce fait, le simple fait d’ouvrir et de refermer votre appareil, qui entraîne une usure mécanique, condamne le câble à s’abîmer et à se rompre. À en croire iFixit, il n’existe pas d’autre solution que de remplacer totalement tout l’assemblage de l’écran, car les câbles ne sont pas remplaçables en l’état. Toujours selon eux, la rupture de ce câble n’est qu’une question de temps. En d’autres termes, Apple devra tôt ou tard devoir organiser une énorme campagne de rappel des MacBook Pro pour corriger ce défaut de conception. Apple n’a pas encore communiqué à ce sujet, mais on se doute que la compagnie n’avait vraiment pas besoin de ce genre de péripéties en ce moment.
23-01-2019


Si l'iPhone a du mal, Foxconn aussi !

La chute des ventes de l’iPhone fait une nouvelle victime. Le plus grand assembleur du smartphone iconique d’Apple, Foxconn, a en effet perdu 50 000 emplois contractuels depuis octobre, ainsi que le relève un rapport établi par Nikkei, qui y voit un effet du ralentissement de la distribution de la dernière gamme de téléphones de la marque à la pomme. Le cas de Foxconn n’est toutefois pas isolé. Le deuxième plus grand assembleur d'iPhone, Pegatron, a également supprimé des emplois saisonniers à contrat bien plus tôt que prévu. Et cela a aussi un effet sur les petits fournisseurs. Le problème n'est pas l'ampleur des réductions, le rapport indique clairement que ces fluctuations saisonnières de l'emploi sont tout à fait normales, mais le moment choisi. Selon le rapport, les compressions ont eu lieu beaucoup plus tôt que prévu à Foxconn. « Normalement, les contrats de ces travailleurs seraient renouvelés tous les mois d'août jusqu'à la mi-janvier ou à la fin janvier, lorsque la main-d'œuvre est traditionnellement réduite pour la lente saison de production de l'iPhone », indique en effet le rapport établi par Nikkei. Cela frappe Foxconn à un moment où l'entreprise se concentre déjà sur la consolidation et la réduction de ses effectifs. Celle-ci a déjà regroupé ses divisions d'assemblage MacBook et iPad avec celles responsables de l'assemblage du matériel Dell et Acer, et prévoit de supprimer 100 000 emplois sur un effectif de 1,1 million de personnes d'ici fin 2018 dans ses filiales et filiales. Une situation loin d’arranger les sous-traitants de ces deux géants. Un fournisseur de composants clé basé à Shenzhen a ainsi dû « demander » à 4 000 employés de prendre des « vacances » prolongées d'octobre à mars, a déclaré une source proche du dossier. « L'entreprise n'a pas encore activement mis à pied ces travailleurs. Il décidera de les licencier ou non après le 1er mars », a-t-elle fait savoir. A l’image du fabricant de puces TSMC, plusieurs autres sociétés étroitement liées à la fabrication d'iPhone ont été conduites à réduire leurs prévisions pour 2019 dans un contexte de forte baisse de la demande de smartphones.
21-01-2019


Des résultats en baisse pour la Pomme

Dans une lettre ouverte, Tim Cook explique que les résultats d’Apple pour le dernier trimestre seront moins bons que prévus. La faute notamment aux ventes d’iPhone en Chine. Apple ne devrait réaliser « que » 84 milliards de dollars de bénéfices au lieu des 89 à 93 milliards initialement prévus pour le dernier trimestre de 2018. C’est dans une lettre aux investisseurs publiée sur le site d’Apple que Tim Cook en personne a annoncé la mauvaise nouvelle. Cela a entraîné la chute de son cours de bourse de plus de 8 %. Ce sont surtout les ventes d’iPhone en Chine qui sont montrées du doigt par Tim Cook : « Si vous regardez nos résultats, notre manque à gagner provient de plus de 100 % de l'iPhone, principalement en Chine », a ainsi expliqué le patron d’Apple à CNBC. Si le taux de change du dollar, trop élevé, est l’une des raisons, la santé de l’économie chinoise est également désignée comme responsable.
03-01-2019