Bienvenu sur la Particule.com

Toute l'actualités des geeks

Projet et fonctionnement du site la Particule.com

Les infos Bloc-Note du site la Particule.com

Nos différents partenaires

Suivre nos sponsors
Logo la particule.com
  




L'actualité
APPLE


Apple une amende pour avoir violé des brevets

  Liste des news    Liste des new du mois  
Amende Apple contre Wilan 85 millions

27

Janvier

Un tribunal de San Diego a condamné Apple à verser 85 millions de dollars à WiLan pour avoir violé deux de ses brevets, rapporte Bloomberg. Ces brevets portaient sur la manière de passer des appels et de télécharger des données simultanément. Ce n'était pas la première fois que WiLan s'attaquait à Apple, mais les précédents litiges s'étaient souvent soldés en sa défaveur. WiLan, qui appartient au groupe canadien Quarterhill, se décrit elle-même comme « l'une des sociétés de monétisation de brevets les plus prospères au monde et collabore avec ses clients pour débloquer la valeur de leur propriété intellectuelle grâce à divers modèles de monétisation de brevets. » Une société que l'on peut qualifier de patent troll (spécialiste dans les affaire, dépot et protection de Brevet), puisqu'elle ne produit rien d'autre que des brevets destinés à être utilisés dans des accords de licence pour rapporter de généreuses royalties. Les contrats de licences ont compté pour plus de la moitié des recettes de Quarterhill (s'élevant à 107,6 millions de dollars) lors des neuf premiers mois de 2019, selon les comptes de l'entreprise. Apple et Intel se sont récemment attaqués conjointement aux États-Unis à une filiale de SoftBank qu'ils accusent d'être un patent troll. En Europe, Apple et d'autres entreprises ont alerté la Commission européenne sur la menace que font peser les patent trolls sur l'innovation.



Le nouveau Safari ignore Flash

  Liste des news    Liste des new du mois  
safari preview technology

24

Janvier

La toute dernière version de Safari Technology Preview, mise en ligne récemment par Apple, permet de découvrir un aperçu des futures fonctionnalités sur iOS et MacOS. Un avenir totalement dépourvu... de Flash. Un temps roi du web, Adobe Flash est depuis quelques années la cible à abattre. Son créateur Adobe ayant annoncé en 2017 que le format ne serait plus supporté en 2020, les géants du web ont d'ores et déjà pris leur disposition pour s'en passer. Le nouveau Safari (TP99) supprime donc toute forme de prise en charge de Flash et il sera bientôt impossible de lancer un fichier Flash via le navigateur Apple. Rappelons que le format Flash n'a jamais été très apprécié chez Apple, en témoigne l'iPhone, qui a toujours fait l'impasse sur cette technologie.



La Pomme continues l’ascension de ses puces...

  Liste des news    Liste des new du mois  
apple mac book arm a14 bionic

17

Janvier

Au lancement de la gamme iPhone 11 en septembre dernier, les smartphones d’Apple se sont illustrés avec une amélioration significative de la qualité et du détail de ses photographies. Mais en coulisse, ce sont surtout les performances du nouveau SoC ARM A13 Bionic qui ont impressionné. Fabriqué avec une technique de gravure améliorée en 7 nm, le processeur écrase la concurrence, et reste encore aujourd’hui le processeur le plus puissant du maché. Malgré la sortie du Qualcomm Snapdragon 865 qui équipera notamment les Samsung Galaxy S20, Apple va conserver sa place de leader en 2020 avec l’A14 des iPhone 12. La puce A13 s’est montrée bien plus performante que l’A12, mais on s’attend à des progrès encore plus significatifs avec l’arrivée du processeur A14. Les iPhone 12 seront les premiers smartphones équipés d’un SoC gravé en 5 nm avec la technique de lithographie extrême ultraviolet (EUV) contre 7 nm pour la concurrence. Selon TSMC, la technologie permet de réaliser des processeurs 15 % plus rapides avec une densité supérieure de 80 %. Avec des dimensions similaires à la génération précédente, le Soc pourrait alors contenir 15 milliards de transistors, et ainsi dépasser les CPU et les GPU hauts de gamme des PC et des serveurs. Tous les détails de la puce A14 ne sont pas encore connus, mais MacWorld a néanmoins tenté d’évaluer ses performances sur les benchmarks les plus connus. Sans surprise, les estimations marquent un net progrès, notamment en ce qui concerne les tests en multicœurs. Ils placent le processeur au même niveau qu’un Mac Book Pro. Plus impressionnant encore, l’évaluation de la puissance du GPU, MacWorld prévoie une amélioration de 50 %, notamment grâce à la mémoire LPPDR5. Le SoC A14 serait un excellent candidat pour équiper un MacBook dédié au gaming. D’autre part, Apple travaille à l’unification des applications macOS et iOS, disposer de la même architecture sur toutes ses plateformes faciliterait grandement la tâche.



La pomme sort son Mac Pro rack serveur

  Liste des news    Liste des new du mois  
apple mac pro rack

16

Janvier

Il y a un mois, Apple sortait son nouveau Mac Pro en version ordinateur de bureau. Dans la boutique, on pouvait y voir une version rackable, c’est à dire installable dans une armoire de serveur. Elle est aujourd’hui disponible. Les professionnels vont pouvoir gagner en place voire créer des fermes de rendu graphique grâce au format serveur du dernier Mac Pro. Pour retrouver un Mac qu’il était possible d’installer dans une armoire serveur, il faut remonter au serveur Apple Xserve, dont la production a été abandonnée début 2011, faute de ventes suffisantes. Seulement, le succès d’Apple revenant, particulièrement dans l’industrie graphique, Apple a pris la décision de réaliser un boîtier encastrable pour son dernier Mac Pro en plus du format tour, qu’iFixit avait trouvé similaire à un PC classique. Les caractéristiques sont absolument identiques au modèle de bureau, de même que ses dimensions. Pour ainsi dire, il a simplement été couché pour entrer dans une armoire serveur. Le souci de cette solution est que ce Mac Pro est rack 5U, c’est-à-dire qu’il occupe 5 unités soit 22,15 cm de haut. La densité de puissance est donc relativement faible comparée à des solutions dédiées. Il pourrait toutefois trouver une utilité dans un studio de conception graphique ou des sociétés de développement d’applications iOS, afin de concentrer en un même lieu tous les ordinateurs laissant l’environnement de travail non encombré de boîtiers, disponibles pour recevoir un écran Apple Display XDR et absolument silencieux. En ce qui concerne le prix, à caractéristiques identiques, le boîtier rackable est 700 € plus cher que la version tour avec un prix de départ à 7 199 € pouvant monter à 64 228 € dans sa configuration la plus puissante. La différence de prix se justifie probablement par une demande beaucoup plus faible pour ce type de produit, les particuliers, les freelances et les petites entreprises n’ayant probablement pas l’utilité de ce genre de solution. Il est possible de le commander dès maintenant et la livraison se fera à partir du 30 janvier.



Apple une amende pour avoir violé des brevets

  Liste des news    Liste des new du mois  
Amende Apple contre Wilan 85 millions

27

Janvier

Un tribunal de San Diego a condamné Apple à verser 85 millions de dollars à WiLan pour avoir violé deux de ses brevets, rapporte Bloomberg. Ces brevets portaient sur la manière de passer des appels et de télécharger des données simultanément. Ce n'était pas la première fois que WiLan s'attaquait à Apple, mais les précédents litiges s'étaient souvent soldés en sa défaveur. WiLan, qui appartient au groupe canadien Quarterhill, se décrit elle-même comme « l'une des sociétés de monétisation de brevets les plus prospères au monde et collabore avec ses clients pour débloquer la valeur de leur propriété intellectuelle grâce à divers modèles de monétisation de brevets. » Une société que l'on peut qualifier de patent troll (spécialiste dans les affaire, dépot et protection de Brevet), puisqu'elle ne produit rien d'autre que des brevets destinés à être utilisés dans des accords de licence pour rapporter de généreuses royalties. Les contrats de licences ont compté pour plus de la moitié des recettes de Quarterhill (s'élevant à 107,6 millions de dollars) lors des neuf premiers mois de 2019, selon les comptes de l'entreprise. Apple et Intel se sont récemment attaqués conjointement aux États-Unis à une filiale de SoftBank qu'ils accusent d'être un patent troll. En Europe, Apple et d'autres entreprises ont alerté la Commission européenne sur la menace que font peser les patent trolls sur l'innovation.



Le nouveau Safari ignore Flash

  Liste des news    Liste des new du mois  
safari preview technology

24

Janvier

La toute dernière version de Safari Technology Preview, mise en ligne récemment par Apple, permet de découvrir un aperçu des futures fonctionnalités sur iOS et MacOS. Un avenir totalement dépourvu... de Flash. Un temps roi du web, Adobe Flash est depuis quelques années la cible à abattre. Son créateur Adobe ayant annoncé en 2017 que le format ne serait plus supporté en 2020, les géants du web ont d'ores et déjà pris leur disposition pour s'en passer. Le nouveau Safari (TP99) supprime donc toute forme de prise en charge de Flash et il sera bientôt impossible de lancer un fichier Flash via le navigateur Apple. Rappelons que le format Flash n'a jamais été très apprécié chez Apple, en témoigne l'iPhone, qui a toujours fait l'impasse sur cette technologie.



La Pomme continues l’ascension de ses puces...

  Liste des news    Liste des new du mois  
apple mac book arm a14 bionic

17

Janvier

Au lancement de la gamme iPhone 11 en septembre dernier, les smartphones d’Apple se sont illustrés avec une amélioration significative de la qualité et du détail de ses photographies. Mais en coulisse, ce sont surtout les performances du nouveau SoC ARM A13 Bionic qui ont impressionné. Fabriqué avec une technique de gravure améliorée en 7 nm, le processeur écrase la concurrence, et reste encore aujourd’hui le processeur le plus puissant du maché. Malgré la sortie du Qualcomm Snapdragon 865 qui équipera notamment les Samsung Galaxy S20, Apple va conserver sa place de leader en 2020 avec l’A14 des iPhone 12. La puce A13 s’est montrée bien plus performante que l’A12, mais on s’attend à des progrès encore plus significatifs avec l’arrivée du processeur A14. Les iPhone 12 seront les premiers smartphones équipés d’un SoC gravé en 5 nm avec la technique de lithographie extrême ultraviolet (EUV) contre 7 nm pour la concurrence. Selon TSMC, la technologie permet de réaliser des processeurs 15 % plus rapides avec une densité supérieure de 80 %. Avec des dimensions similaires à la génération précédente, le Soc pourrait alors contenir 15 milliards de transistors, et ainsi dépasser les CPU et les GPU hauts de gamme des PC et des serveurs. Tous les détails de la puce A14 ne sont pas encore connus, mais MacWorld a néanmoins tenté d’évaluer ses performances sur les benchmarks les plus connus. Sans surprise, les estimations marquent un net progrès, notamment en ce qui concerne les tests en multicœurs. Ils placent le processeur au même niveau qu’un Mac Book Pro. Plus impressionnant encore, l’évaluation de la puissance du GPU, MacWorld prévoie une amélioration de 50 %, notamment grâce à la mémoire LPPDR5. Le SoC A14 serait un excellent candidat pour équiper un MacBook dédié au gaming. D’autre part, Apple travaille à l’unification des applications macOS et iOS, disposer de la même architecture sur toutes ses plateformes faciliterait grandement la tâche.



La pomme sort son Mac Pro rack serveur

  Liste des news    Liste des new du mois  
apple mac pro rack

16

Janvier

Il y a un mois, Apple sortait son nouveau Mac Pro en version ordinateur de bureau. Dans la boutique, on pouvait y voir une version rackable, c’est à dire installable dans une armoire de serveur. Elle est aujourd’hui disponible. Les professionnels vont pouvoir gagner en place voire créer des fermes de rendu graphique grâce au format serveur du dernier Mac Pro. Pour retrouver un Mac qu’il était possible d’installer dans une armoire serveur, il faut remonter au serveur Apple Xserve, dont la production a été abandonnée début 2011, faute de ventes suffisantes. Seulement, le succès d’Apple revenant, particulièrement dans l’industrie graphique, Apple a pris la décision de réaliser un boîtier encastrable pour son dernier Mac Pro en plus du format tour, qu’iFixit avait trouvé similaire à un PC classique. Les caractéristiques sont absolument identiques au modèle de bureau, de même que ses dimensions. Pour ainsi dire, il a simplement été couché pour entrer dans une armoire serveur. Le souci de cette solution est que ce Mac Pro est rack 5U, c’est-à-dire qu’il occupe 5 unités soit 22,15 cm de haut. La densité de puissance est donc relativement faible comparée à des solutions dédiées. Il pourrait toutefois trouver une utilité dans un studio de conception graphique ou des sociétés de développement d’applications iOS, afin de concentrer en un même lieu tous les ordinateurs laissant l’environnement de travail non encombré de boîtiers, disponibles pour recevoir un écran Apple Display XDR et absolument silencieux. En ce qui concerne le prix, à caractéristiques identiques, le boîtier rackable est 700 € plus cher que la version tour avec un prix de départ à 7 199 € pouvant monter à 64 228 € dans sa configuration la plus puissante. La différence de prix se justifie probablement par une demande beaucoup plus faible pour ce type de produit, les particuliers, les freelances et les petites entreprises n’ayant probablement pas l’utilité de ce genre de solution. Il est possible de le commander dès maintenant et la livraison se fera à partir du 30 janvier.


Apple une amende pour avoir violé des brevets

Un tribunal de San Diego a condamné Apple à verser 85 millions de dollars à WiLan pour avoir violé deux de ses brevets, rapporte Bloomberg. Ces brevets portaient sur la manière de passer des appels et de télécharger des données simultanément. Ce n'était pas la première fois que WiLan s'attaquait à Apple, mais les précédents litiges s'étaient souvent soldés en sa défaveur. WiLan, qui appartient au groupe canadien Quarterhill, se décrit elle-même comme « l'une des sociétés de monétisation de brevets les plus prospères au monde et collabore avec ses clients pour débloquer la valeur de leur propriété intellectuelle grâce à divers modèles de monétisation de brevets. » Une société que l'on peut qualifier de patent troll (spécialiste dans les affaire, dépot et protection de Brevet), puisqu'elle ne produit rien d'autre que des brevets destinés à être utilisés dans des accords de licence pour rapporter de généreuses royalties. Les contrats de licences ont compté pour plus de la moitié des recettes de Quarterhill (s'élevant à 107,6 millions de dollars) lors des neuf premiers mois de 2019, selon les comptes de l'entreprise. Apple et Intel se sont récemment attaqués conjointement aux États-Unis à une filiale de SoftBank qu'ils accusent d'être un patent troll. En Europe, Apple et d'autres entreprises ont alerté la Commission européenne sur la menace que font peser les patent trolls sur l'innovation.
27-01-2020


Le nouveau Safari ignore Flash

La toute dernière version de Safari Technology Preview, mise en ligne récemment par Apple, permet de découvrir un aperçu des futures fonctionnalités sur iOS et MacOS. Un avenir totalement dépourvu... de Flash. Un temps roi du web, Adobe Flash est depuis quelques années la cible à abattre. Son créateur Adobe ayant annoncé en 2017 que le format ne serait plus supporté en 2020, les géants du web ont d'ores et déjà pris leur disposition pour s'en passer. Le nouveau Safari (TP99) supprime donc toute forme de prise en charge de Flash et il sera bientôt impossible de lancer un fichier Flash via le navigateur Apple. Rappelons que le format Flash n'a jamais été très apprécié chez Apple, en témoigne l'iPhone, qui a toujours fait l'impasse sur cette technologie.
24-01-2020


La Pomme continues l’ascension de ses puces...

Au lancement de la gamme iPhone 11 en septembre dernier, les smartphones d’Apple se sont illustrés avec une amélioration significative de la qualité et du détail de ses photographies. Mais en coulisse, ce sont surtout les performances du nouveau SoC ARM A13 Bionic qui ont impressionné. Fabriqué avec une technique de gravure améliorée en 7 nm, le processeur écrase la concurrence, et reste encore aujourd’hui le processeur le plus puissant du maché. Malgré la sortie du Qualcomm Snapdragon 865 qui équipera notamment les Samsung Galaxy S20, Apple va conserver sa place de leader en 2020 avec l’A14 des iPhone 12. La puce A13 s’est montrée bien plus performante que l’A12, mais on s’attend à des progrès encore plus significatifs avec l’arrivée du processeur A14. Les iPhone 12 seront les premiers smartphones équipés d’un SoC gravé en 5 nm avec la technique de lithographie extrême ultraviolet (EUV) contre 7 nm pour la concurrence. Selon TSMC, la technologie permet de réaliser des processeurs 15 % plus rapides avec une densité supérieure de 80 %. Avec des dimensions similaires à la génération précédente, le Soc pourrait alors contenir 15 milliards de transistors, et ainsi dépasser les CPU et les GPU hauts de gamme des PC et des serveurs. Tous les détails de la puce A14 ne sont pas encore connus, mais MacWorld a néanmoins tenté d’évaluer ses performances sur les benchmarks les plus connus. Sans surprise, les estimations marquent un net progrès, notamment en ce qui concerne les tests en multicœurs. Ils placent le processeur au même niveau qu’un Mac Book Pro. Plus impressionnant encore, l’évaluation de la puissance du GPU, MacWorld prévoie une amélioration de 50 %, notamment grâce à la mémoire LPPDR5. Le SoC A14 serait un excellent candidat pour équiper un MacBook dédié au gaming. D’autre part, Apple travaille à l’unification des applications macOS et iOS, disposer de la même architecture sur toutes ses plateformes faciliterait grandement la tâche.
17-01-2020


La pomme sort son Mac Pro rack serveur

Il y a un mois, Apple sortait son nouveau Mac Pro en version ordinateur de bureau. Dans la boutique, on pouvait y voir une version rackable, c’est à dire installable dans une armoire de serveur. Elle est aujourd’hui disponible. Les professionnels vont pouvoir gagner en place voire créer des fermes de rendu graphique grâce au format serveur du dernier Mac Pro. Pour retrouver un Mac qu’il était possible d’installer dans une armoire serveur, il faut remonter au serveur Apple Xserve, dont la production a été abandonnée début 2011, faute de ventes suffisantes. Seulement, le succès d’Apple revenant, particulièrement dans l’industrie graphique, Apple a pris la décision de réaliser un boîtier encastrable pour son dernier Mac Pro en plus du format tour, qu’iFixit avait trouvé similaire à un PC classique. Les caractéristiques sont absolument identiques au modèle de bureau, de même que ses dimensions. Pour ainsi dire, il a simplement été couché pour entrer dans une armoire serveur. Le souci de cette solution est que ce Mac Pro est rack 5U, c’est-à-dire qu’il occupe 5 unités soit 22,15 cm de haut. La densité de puissance est donc relativement faible comparée à des solutions dédiées. Il pourrait toutefois trouver une utilité dans un studio de conception graphique ou des sociétés de développement d’applications iOS, afin de concentrer en un même lieu tous les ordinateurs laissant l’environnement de travail non encombré de boîtiers, disponibles pour recevoir un écran Apple Display XDR et absolument silencieux. En ce qui concerne le prix, à caractéristiques identiques, le boîtier rackable est 700 € plus cher que la version tour avec un prix de départ à 7 199 € pouvant monter à 64 228 € dans sa configuration la plus puissante. La différence de prix se justifie probablement par une demande beaucoup plus faible pour ce type de produit, les particuliers, les freelances et les petites entreprises n’ayant probablement pas l’utilité de ce genre de solution. Il est possible de le commander dès maintenant et la livraison se fera à partir du 30 janvier.
16-01-2020