Bienvenu sur la Particule.com

Toute l'actualités des geeks

Projet et fonctionnement du site la Particule.com

Les infos Bloc-Note du site la Particule.com

Nos différents partenaires

Suivre nos sponsors
Logo la particule.com
  



  Article précédent Précédent   suivant Article suivant  

 Le Navigateur Brave disponible en V.1.0

  Liste des news     

14

Novembre

Le navigateur Brave lance officiellement sa version 1.0, autrement dit sa version stable et complète, disponible sur les principaux OS du marché. Peut-être l'occasion pour les utilisateurs sensibles aux questions de confidentialité et de vie privée d'adopter un outil plus respectueux. Brave est un navigateur web open source, qui met particulièrement l'accent sur la sécurité et le respect de la vie privée. Le logiciel a déjà rencontré un certain succès, puisqu'il a franchi les 8 millions d'utilisateurs le mois dernier. Mais cela ne concernait alors que sa version bêta... Brave Software a partagé une grande nouvelle sur son blog : la version 1.0 du navigateur est désormais prête. En d'autres termes, il est donc dorénavant possible de profiter d'une édition stable et complète, compatible avec Windows, macOS, Linux, Android, et iOS. L'outil, développé par Brendan Eich, cofondateur de Mozilla, s'inspire pourtant davantage du navigateur de Google. Brave s'appuie en effet sur Chromium, navigateur web libre qui sert de base à plusieurs logiciels, tels que Chrome ou Opera. Une particularité qui pourrait aider ceux qui souhaiteraient passer d'un de ces navigateurs à Brave. D'autant que celui-ci accepte les extensions et les thèmes de Chrome. Concrètement, qu'est-ce qui distingue Brave de ses concurrents ? Comme évoqué plus haut, son credo est le respect de la vie privée des utilisateurs. Cela passe notamment par le blocage par défaut des publicités, trackers et autres vidéos en autoplay. Il n'est donc pas nécessaire de fouiller dans les paramètres pour activer ses options, même si le navigateur offre également de nombreuses possibilités de personnalisation. Mais puisque la publicité fait vivre certains sites web, Brave propose également un modèle alternatif. Avec le programme Brave Ads, l'utilisateur peut choisir de regarder des publicités, et même être récompensé pour cette action, via des jetons BAT. Il a alors la possibilité de les distribuer à ses créateurs de contenus préférés ou de les convertir en monnaie, virtuelle ou réelle. Enfin, Brave mise sur une sécurité renforcée, en intégrant nativement plusieurs extensions dédiées à la protection de l'utilisateur. Mais surtout, il offre un mode de navigation privée sur le réseau Tor, qui assure un véritable anonymat sur Internet.



  Article précédent Précédent   suivant Article suivant  

Le Navigateur Brave disponible en V.1.0

Le navigateur Brave lance officiellement sa version 1.0, autrement dit sa version stable et complète, disponible sur les principaux OS du marché. Peut-être l'occasion pour les utilisateurs sensibles aux questions de confidentialité et de vie privée d'adopter un outil plus respectueux. Brave est un navigateur web open source, qui met particulièrement l'accent sur la sécurité et le respect de la vie privée. Le logiciel a déjà rencontré un certain succès, puisqu'il a franchi les 8 millions d'utilisateurs le mois dernier. Mais cela ne concernait alors que sa version bêta... Brave Software a partagé une grande nouvelle sur son blog : la version 1.0 du navigateur est désormais prête. En d'autres termes, il est donc dorénavant possible de profiter d'une édition stable et complète, compatible avec Windows, macOS, Linux, Android, et iOS. L'outil, développé par Brendan Eich, cofondateur de Mozilla, s'inspire pourtant davantage du navigateur de Google. Brave s'appuie en effet sur Chromium, navigateur web libre qui sert de base à plusieurs logiciels, tels que Chrome ou Opera. Une particularité qui pourrait aider ceux qui souhaiteraient passer d'un de ces navigateurs à Brave. D'autant que celui-ci accepte les extensions et les thèmes de Chrome. Concrètement, qu'est-ce qui distingue Brave de ses concurrents ? Comme évoqué plus haut, son credo est le respect de la vie privée des utilisateurs. Cela passe notamment par le blocage par défaut des publicités, trackers et autres vidéos en autoplay. Il n'est donc pas nécessaire de fouiller dans les paramètres pour activer ses options, même si le navigateur offre également de nombreuses possibilités de personnalisation. Mais puisque la publicité fait vivre certains sites web, Brave propose également un modèle alternatif. Avec le programme Brave Ads, l'utilisateur peut choisir de regarder des publicités, et même être récompensé pour cette action, via des jetons BAT. Il a alors la possibilité de les distribuer à ses créateurs de contenus préférés ou de les convertir en monnaie, virtuelle ou réelle. Enfin, Brave mise sur une sécurité renforcée, en intégrant nativement plusieurs extensions dédiées à la protection de l'utilisateur. Mais surtout, il offre un mode de navigation privée sur le réseau Tor, qui assure un véritable anonymat sur Internet.
14-11-2019


  Article précédent Précédent   suivant Article suivant