Bienvenu sur la Particule.com

Toute l'actualités des geeks

Projet et fonctionnement du site la Particule.com

Les infos Bloc-Note du site la Particule.com

Nos différents partenaires

Suivre nos sponsors
Logo la particule.com
  



  Article précédent Précédent   suivant Article suivant  

 Violation du travail chez Foxconn et Apple

  Liste des news     

09

Septembre

Une ONG chinoise, China Labor Watch (CLW), affirme dans un rapport publié ce lundi 9 septembre qu'Apple et Foxconn manquent gravement à la législation du droit des travailleurs dans une usine de Zhengzhou où sont fabriqués la moitié des iPhone vendus dans le monde. Dans son rapport, la China Labor Watch, basée aux États-Unis, explique que l'usine de Zhengzhou emploie bien plus de 10 % d'intérimaires, le maximum légal en Chine. Le chiffre atteindrait plutôt la moitié de la main-d'œuvre de l'usine et ceux-ci ne toucheraient aucune compensation financière une fois leur contrat de travail terminé. L'ONG de défense des droits de l'homme affirme disposer d'éléments probants pour étayer ses propos, estimant que les employés sont « escroqués » par les deux entreprises. Dans un communiqué publié rapidement après la diffusion de ce rapport, Apple s'est d'abord excusé en confirmant que ces chiffres « dépassent (nos) standards » et que les deux entreprises travaillent ensemble pour « résoudre le problème ». Plus tard dans la journée de ce lundi, l'entreprise a fait parvenir un communiqué plus complet auprès de CNBC. Elle y réfute la plupart des allégations, excepté le nombre trop important de travailleurs intérimaires. Foxconn emploie plus d'un million de personnes en Chine. C'est le plus grand employeur privé du pays, familier des problèmes de violation du droit du travail chinois. L'entreprise a récemment été prise dans une affaire impliquant le travail d'enfants entre 16 et 18 ans au statut de « stagiaire », qui fabriquaient les enceintes Amazon Alexa durant la nuit.



  Article précédent Précédent   suivant Article suivant  

Violation du travail chez Foxconn et Apple

Une ONG chinoise, China Labor Watch (CLW), affirme dans un rapport publié ce lundi 9 septembre qu'Apple et Foxconn manquent gravement à la législation du droit des travailleurs dans une usine de Zhengzhou où sont fabriqués la moitié des iPhone vendus dans le monde. Dans son rapport, la China Labor Watch, basée aux États-Unis, explique que l'usine de Zhengzhou emploie bien plus de 10 % d'intérimaires, le maximum légal en Chine. Le chiffre atteindrait plutôt la moitié de la main-d'œuvre de l'usine et ceux-ci ne toucheraient aucune compensation financière une fois leur contrat de travail terminé. L'ONG de défense des droits de l'homme affirme disposer d'éléments probants pour étayer ses propos, estimant que les employés sont « escroqués » par les deux entreprises. Dans un communiqué publié rapidement après la diffusion de ce rapport, Apple s'est d'abord excusé en confirmant que ces chiffres « dépassent (nos) standards » et que les deux entreprises travaillent ensemble pour « résoudre le problème ». Plus tard dans la journée de ce lundi, l'entreprise a fait parvenir un communiqué plus complet auprès de CNBC. Elle y réfute la plupart des allégations, excepté le nombre trop important de travailleurs intérimaires. Foxconn emploie plus d'un million de personnes en Chine. C'est le plus grand employeur privé du pays, familier des problèmes de violation du droit du travail chinois. L'entreprise a récemment été prise dans une affaire impliquant le travail d'enfants entre 16 et 18 ans au statut de « stagiaire », qui fabriquaient les enceintes Amazon Alexa durant la nuit.
09-09-2019


  Article précédent Précédent   suivant Article suivant