Bienvenu sur la Particule.com

Toute l'actualités des geeks

Projet et fonctionnement du site la Particule.com

Les infos Bloc-Note du site la Particule.com

Nos différents partenaires

Suivre nos sponsors
Logo la particule.com
  



  Article précédent Précédent   suivant Article suivant  

 Nvidia rachète ARM

  Liste des news     

14

Septembre

Le spécialiste du GPU vient d’acquérir la société spécialisée en intelligence artificielle et microprocesseurs, ARM, jusqu’alors propriété du géant japonais SoftBank Group. Cette transaction aura coûté la modique somme de 40 milliards de dollars. C’est après plusieurs semaines de négociations, teintées de rumeurs en tous genres, que le deal a été conclu. Ce matin, le groupe japonais SoftBank a annoncé avoir cédé sa filiale britannique, ARM, au géant américain Nvidia. Une transaction de près de 40 milliards de dollars (soit environ 33,7 milliards d’euros), qui ne devrait être finalisée que d’ici mars 2022 rapporte le site EnGadget. En effet, si l’entreprise américaine a d’ores et déjà trouvé un accord commercial avec le groupe japonais, il lui faudra encore obtenir l’autorisation des organismes de régulation britanniques, chinois, américains et européens pour clôturer définitivement les négociations. Acquise par SoftBank Group en 2016 pour 32 milliards de dollars, la société ARM s’impose depuis sa création, en 1990, comme l’un des leaders mondiaux sur le marché des microprocesseurs et de l’intelligence artificielle. Avec sa nouvelle recrue, le géant américain Nvidia, déjà champion des cartes graphiques, promet ainsi de devenir un véritable mastodonte dans l’industrie des semi-conducteurs. De son côté, SoftBank félicite largement la conclusion de cette vente, arguant que l’arrivée de ARM chez Nvidia permettrait à son ancienne filiale de “mieux matérialiser tout son potentiel”, en bénéficiant de l’ensemble des technologies développées par la firme américaine. À noter que malgré son changement de propriétaire, ARM a confirmé sa volonté de maintenir son modèle économique basé sur les licences ouvertes. Si le prix de vente évoqué par les deux géants du marché est l’un des plus importants depuis le début de l’année, il représente cependant un montant maximal. En effet, Nvidia s’apprête à régler plus de la moitié de la somme (21,5 milliards de dollars) avec ses propres actions, tandis que 12 milliards de dollars seulement seront versés en cash. La somme restante, soit 6,5 milliards de dollars, sera versée en fonction des performances commerciales d’ARM à l’avenir.



  Article précédent Précédent   suivant Article suivant  

Nvidia rachète ARM

Le spécialiste du GPU vient d’acquérir la société spécialisée en intelligence artificielle et microprocesseurs, ARM, jusqu’alors propriété du géant japonais SoftBank Group. Cette transaction aura coûté la modique somme de 40 milliards de dollars. C’est après plusieurs semaines de négociations, teintées de rumeurs en tous genres, que le deal a été conclu. Ce matin, le groupe japonais SoftBank a annoncé avoir cédé sa filiale britannique, ARM, au géant américain Nvidia. Une transaction de près de 40 milliards de dollars (soit environ 33,7 milliards d’euros), qui ne devrait être finalisée que d’ici mars 2022 rapporte le site EnGadget. En effet, si l’entreprise américaine a d’ores et déjà trouvé un accord commercial avec le groupe japonais, il lui faudra encore obtenir l’autorisation des organismes de régulation britanniques, chinois, américains et européens pour clôturer définitivement les négociations. Acquise par SoftBank Group en 2016 pour 32 milliards de dollars, la société ARM s’impose depuis sa création, en 1990, comme l’un des leaders mondiaux sur le marché des microprocesseurs et de l’intelligence artificielle. Avec sa nouvelle recrue, le géant américain Nvidia, déjà champion des cartes graphiques, promet ainsi de devenir un véritable mastodonte dans l’industrie des semi-conducteurs. De son côté, SoftBank félicite largement la conclusion de cette vente, arguant que l’arrivée de ARM chez Nvidia permettrait à son ancienne filiale de “mieux matérialiser tout son potentiel”, en bénéficiant de l’ensemble des technologies développées par la firme américaine. À noter que malgré son changement de propriétaire, ARM a confirmé sa volonté de maintenir son modèle économique basé sur les licences ouvertes. Si le prix de vente évoqué par les deux géants du marché est l’un des plus importants depuis le début de l’année, il représente cependant un montant maximal. En effet, Nvidia s’apprête à régler plus de la moitié de la somme (21,5 milliards de dollars) avec ses propres actions, tandis que 12 milliards de dollars seulement seront versés en cash. La somme restante, soit 6,5 milliards de dollars, sera versée en fonction des performances commerciales d’ARM à l’avenir.
14-09-2020


  Article précédent Précédent   suivant Article suivant