Bienvenu sur la Particule.com

Toute l'actualités des geeks

Projet et fonctionnement du site la Particule.com

Les infos Bloc-Note du site la Particule.com

Nos différents partenaires

Suivre nos sponsors
Logo la particule.com
  



  Article précédent Précédent   suivant Article suivant  

 Amazon répercute la taxe GAFA à ses vendeurs

  Liste des news     

02

Aout

Moins d’un mois après l’adoption de la loi sur la fiscalité des géants du numérique au parlement français, Amazon a décidé d’augmenter ses tarifs. « Vu que nous opérons dans le secteur très concurrentiel et à faible marge du commerce de détail et que nous investissons massivement dans la création d’outils et de services destinés à nos clients et à nos vendeurs partenaires, nous ne sommes pas en mesure d’absorber une taxe supplémentaire assise sur le chiffre d’affaires ». C’est ainsi que Amazon, dans un email envoyé à l'AFP, justifie son choix d’augmenter ses tarifs de commission pour les vendeurs français qui utilisent sa plate-forme. Cette mesure, qui entrera en vigueur début octobre, est la réponse à la taxe GAFA mise en place par la France pour mettre fin à l’inégalité fiscale dont profitent les plus grandes entreprises du numérique. Elles sont une trentaine visées par cette loi fiscale, et on trouve donc Google, Amazon, Facebook et Apple(GAFA), mais aussi des entreprises françaises comme Meetic et Criteo. Cette décision d’Amazon va forcément avoir un impact sur les vendeurs tiers. Soit ils augmentent du même coup leur tarif, soit ils se tournent vers une plate-forme concurrente. Pourquoi pas Rakuten puisque cet autre géant de l’e-commerce a annoncé par la voix de son P-dg Fabien Versavu qu’il n’allait pas répercuter cette taxe sur ses clients.



  Article précédent Précédent   suivant Article suivant  

Amazon répercute la taxe GAFA à ses vendeurs

Moins d’un mois après l’adoption de la loi sur la fiscalité des géants du numérique au parlement français, Amazon a décidé d’augmenter ses tarifs. « Vu que nous opérons dans le secteur très concurrentiel et à faible marge du commerce de détail et que nous investissons massivement dans la création d’outils et de services destinés à nos clients et à nos vendeurs partenaires, nous ne sommes pas en mesure d’absorber une taxe supplémentaire assise sur le chiffre d’affaires ». C’est ainsi que Amazon, dans un email envoyé à l'AFP, justifie son choix d’augmenter ses tarifs de commission pour les vendeurs français qui utilisent sa plate-forme. Cette mesure, qui entrera en vigueur début octobre, est la réponse à la taxe GAFA mise en place par la France pour mettre fin à l’inégalité fiscale dont profitent les plus grandes entreprises du numérique. Elles sont une trentaine visées par cette loi fiscale, et on trouve donc Google, Amazon, Facebook et Apple(GAFA), mais aussi des entreprises françaises comme Meetic et Criteo. Cette décision d’Amazon va forcément avoir un impact sur les vendeurs tiers. Soit ils augmentent du même coup leur tarif, soit ils se tournent vers une plate-forme concurrente. Pourquoi pas Rakuten puisque cet autre géant de l’e-commerce a annoncé par la voix de son P-dg Fabien Versavu qu’il n’allait pas répercuter cette taxe sur ses clients.
02-08-2019


  Article précédent Précédent   suivant Article suivant