Bienvenu sur la Particule.com

Toute l'actualités des geeks

Projet et fonctionnement du site la Particule.com

Les infos Bloc-Note du site la Particule.com

Nos différents partenaires

Suivre nos sponsors
Logo la particule.com
  



  Article précédent Précédent   suivant Article suivant  

 Amazon continu le ménage de ses revendeurs chinois

  Liste des news     

20

Septembre

Le géant du commerce en ligne Amazon a annoncé avoir définitivement écarté quelque 600 marques de sa marketplace, marques qui étaient exploitées par plus de 3 000 vendeurs. La fraude aux faux avis est un véritable fléau du e-commerce dont Amazon a bien du mal à se débarrasser. Mais il est à noter que la firme de Jeff Bezos fait, depuis plusieurs mois, de gros efforts pour essayer de nettoyer sa marketplace du trafic de faux avis de consommateurs et consommatrices qui y sévit depuis plusieurs années. L'entreprise a ainsi déclaré, il y a quelques jours, avoir fermé pas moins de 3 000 comptes de vendeurs, conséquence du bannissement pur et simple de 600 marques chinoises, accusées d'avoir violé ses politiques. Après avoir mis au placard il y a quelques mois des marques comme Aukey, RavPower, Vava, TaoTronics ou Mpow, Amazon a décidé de ratisser large dans sa répression aux faux avis en étendant le bannissement de sa marketplace à 600 marques et 3 000 vendeurs dont les produits étaient expédiés sous le sceau « fabriqué en Chine, vendu sur Amazon ». Interrogée par le South China Morning Post, la vice-présidente d'Amazon Asie a indiqué que la campagne répressive du géant américain ne visait pas la Chine en particulier, et que dans tous les cas, les fermetures n'avaient pas eu d'impact négatif sur la croissance globale des revendeurs chinois de la marketplace de l'entreprise.



  Article précédent Précédent   suivant Article suivant  

Amazon continu le ménage de ses revendeurs chinois

Le géant du commerce en ligne Amazon a annoncé avoir définitivement écarté quelque 600 marques de sa marketplace, marques qui étaient exploitées par plus de 3 000 vendeurs. La fraude aux faux avis est un véritable fléau du e-commerce dont Amazon a bien du mal à se débarrasser. Mais il est à noter que la firme de Jeff Bezos fait, depuis plusieurs mois, de gros efforts pour essayer de nettoyer sa marketplace du trafic de faux avis de consommateurs et consommatrices qui y sévit depuis plusieurs années. L'entreprise a ainsi déclaré, il y a quelques jours, avoir fermé pas moins de 3 000 comptes de vendeurs, conséquence du bannissement pur et simple de 600 marques chinoises, accusées d'avoir violé ses politiques. Après avoir mis au placard il y a quelques mois des marques comme Aukey, RavPower, Vava, TaoTronics ou Mpow, Amazon a décidé de ratisser large dans sa répression aux faux avis en étendant le bannissement de sa marketplace à 600 marques et 3 000 vendeurs dont les produits étaient expédiés sous le sceau « fabriqué en Chine, vendu sur Amazon ». Interrogée par le South China Morning Post, la vice-présidente d'Amazon Asie a indiqué que la campagne répressive du géant américain ne visait pas la Chine en particulier, et que dans tous les cas, les fermetures n'avaient pas eu d'impact négatif sur la croissance globale des revendeurs chinois de la marketplace de l'entreprise.
20-09-2021


  Article précédent Précédent   suivant Article suivant