Bienvenu sur la Particule.com

Toute l'actualités des geeks

Projet et fonctionnement du site la Particule.com

Les infos Bloc-Note du site la Particule.com

Nos différents partenaires

Suivre nos sponsors
Logo la particule.com
  



  Article précédent Précédent   suivant Article suivant  

 Les Japonnais relance la course au Supercalculateur

  Liste des news     

24

Juin

Fukagu, un supercalculateur situé au Japon, prend la tête du classement Top 500. Il détrône donc le supercalculateur Summit qui occupait cette place depuis 2017. De plus, c’est le premier supercalculateur ARM à monter sur la première marche du podium. Sa puissance Linpack : 415,5 pétaflops, et un pic à 513 pétaflops. Ce supercalculateur Fugaku ne se contente pas de dominer le Top 500 mais se place également en tête des classements Graph500, HPCG et HPL-AI. Là encore, un même supercalculateur en tête de ces quatre classements est une situation inédite. Fugaku embarque 152 064 SoC A64FX de Fujitsu à 48 cœurs. En tout, il contient donc un peu moins de 7,3 millions de cœurs CPU. Leur fréquence de base est de 2 GHz et leur fréquence Boost de 2,2 GHz. Chaque puce s’appuie sur 32 Go de mémoire HBM2. Fugaku n’entrera pleinement en service qu’en 2021. Rappelons qu’avant Summit, c’est un supercalculateur chinois, Sunway TaihuLight, qui dominait le classement Top 500. Le règne de Fugaku pourrait toutefois être de courte durée. L’année prochaine, un supercalculateur Intel visant l’exaflop devrait être finalisé : Aurora. Du côté d’AMD, on construit El Capitan. Celui-ci serait opérationnel en 2023. La promesse : une puissance de deux exaflops.



  Article précédent Précédent   suivant Article suivant  

Les Japonnais relance la course au Supercalculateur

Fukagu, un supercalculateur situé au Japon, prend la tête du classement Top 500. Il détrône donc le supercalculateur Summit qui occupait cette place depuis 2017. De plus, c’est le premier supercalculateur ARM à monter sur la première marche du podium. Sa puissance Linpack : 415,5 pétaflops, et un pic à 513 pétaflops. Ce supercalculateur Fugaku ne se contente pas de dominer le Top 500 mais se place également en tête des classements Graph500, HPCG et HPL-AI. Là encore, un même supercalculateur en tête de ces quatre classements est une situation inédite. Fugaku embarque 152 064 SoC A64FX de Fujitsu à 48 cœurs. En tout, il contient donc un peu moins de 7,3 millions de cœurs CPU. Leur fréquence de base est de 2 GHz et leur fréquence Boost de 2,2 GHz. Chaque puce s’appuie sur 32 Go de mémoire HBM2. Fugaku n’entrera pleinement en service qu’en 2021. Rappelons qu’avant Summit, c’est un supercalculateur chinois, Sunway TaihuLight, qui dominait le classement Top 500. Le règne de Fugaku pourrait toutefois être de courte durée. L’année prochaine, un supercalculateur Intel visant l’exaflop devrait être finalisé : Aurora. Du côté d’AMD, on construit El Capitan. Celui-ci serait opérationnel en 2023. La promesse : une puissance de deux exaflops.
24-06-2020


  Article précédent Précédent   suivant Article suivant