Bienvenu sur la Particule.com

Toute l'actualités des geeks

Projet et fonctionnement du site la Particule.com

Les infos Bloc-Note du site la Particule.com

Nos différents partenaires

Suivre nos sponsors
Logo la particule.com

  Article précédent Précédent   suivant Article suivant  

 Un clone Chinois d'un CPU AMD

  Liste des news     

09

Juillet

Partie intégrante du programme « Made in China 2025 » visant à se créer une nouvelle indépendance économique et technologique, la production de CPU x86 chinois vient de démarrer. L'entreprise Hygon à la manœuvre, c'est pourtant une architecture bien américaine qui en est le socle : Zen, d'AMD. Dhyana, le petit nom donné au futur CPU chinois, sera dans les faits un clone pur et simple du puissant AMD EPYC, qui équipe de nombreux serveurs dans le monde. En 2016, AMD a officialisé la création d'une filiale commune en Chine pour le montant coquet de 293 millions de dollars. En échange, les nouveaux partenaires de l'entreprise américaine peuvent utiliser la fameuse architecture Zen pour développer leurs propres produits... en n'omettant pas de reverser quelques deniers à AMD sur chaque CPU vendu. Si pour l'heure, la nouvelle ne semble pas inquiéter outre mesure le ténor Intel, l'entreprise américaine devrait suivre le dossier avec un regard alerte. Si l'on prend le marché des smartphones en exemple, il n'a fallu que quelques années pour que les constructeurs chinois tels que Huawei, Xiaomi ou Honor occultent totalement les constructeurs historiques du top des ventes. D'ici à ce que la prouesse se reproduise dans le secteur de la haute technologie, il n'y a qu'un pas. Donc @ suivre...




  Article précédent Précédent   suivant Article suivant  

Un clone Chinois d'un CPU AMD

Partie intégrante du programme « Made in China 2025 » visant à se créer une nouvelle indépendance économique et technologique, la production de CPU x86 chinois vient de démarrer. L'entreprise Hygon à la manœuvre, c'est pourtant une architecture bien américaine qui en est le socle : Zen, d'AMD. Dhyana, le petit nom donné au futur CPU chinois, sera dans les faits un clone pur et simple du puissant AMD EPYC, qui équipe de nombreux serveurs dans le monde. En 2016, AMD a officialisé la création d'une filiale commune en Chine pour le montant coquet de 293 millions de dollars. En échange, les nouveaux partenaires de l'entreprise américaine peuvent utiliser la fameuse architecture Zen pour développer leurs propres produits... en n'omettant pas de reverser quelques deniers à AMD sur chaque CPU vendu. Si pour l'heure, la nouvelle ne semble pas inquiéter outre mesure le ténor Intel, l'entreprise américaine devrait suivre le dossier avec un regard alerte. Si l'on prend le marché des smartphones en exemple, il n'a fallu que quelques années pour que les constructeurs chinois tels que Huawei, Xiaomi ou Honor occultent totalement les constructeurs historiques du top des ventes. D'ici à ce que la prouesse se reproduise dans le secteur de la haute technologie, il n'y a qu'un pas. Donc @ suivre...
09-07-2018


  Article précédent Précédent   suivant Article suivant