Bienvenu sur la Particule.com

Toute l'actualités des geeks

Projet et fonctionnement du site la Particule.com

Les infos Bloc-Note du site la Particule.com

Nos différents partenaires

Suivre nos sponsors
Logo la particule.com

  Article précédent Précédent   suivant Article suivant  

 Une indice de réparabilité pour tous les appareils

  Liste des news     

05

Juillet

Le gouvernement français désire obliger les constructeurs de produits électroniques et électroménagers à afficher un indice de réparabilité dès le 1er janvier 2020. Ce dernier sera calculé selon 10 critères dans le but de mieux informer les consommateurs et de réduire l’obsolescence programmée. Un geste de bon sens, critiqué par des économistes, qui jugent la décision insuffisante. L’idée a visiblement beaucoup plu au gouvernement français, qui a commencé, depuis la fin du mois de juin, à se pencher sur la question en demandant à un « groupe de travail » de réfléchir sur un indice de réparabilité d’ici la fin de l’année. On connaît toutefois déjà les contours de cet indice. Il sera basé sur dix critères (pour l’instant non définis) qui déboucheront ensuite sur une note globale sur 10. Selon l’AFP, le but du gouvernement est ensuite d’obliger les distributeurs et les constructeurs d’appareils électroniques et électroménagers d’afficher cette note sur chacun de leurs produits. Brune Poirson, la secrétaire d’État auprès du ministre de la transition écologique et solidaire à l’origine de cette mesure a expliqué à l’AFP que “s’il ne fonctionne pas, nous passerons aux sanctions et aux mesures contraignantes”. Selon elle il s’agit d’une information “utile et pragmatique” qui doit inciter les fabricants à mieux se comporter. Le groupe de travail doit rendre ses conclusions d’ici la fin de l’année et l’objectif est de mettre en place cet indice dès le 1er janvier 2020. Constatant que 88% des Français changent leur téléphone portable alors qu’il fonctionne encore, l’État entend aider les consommateurs qui veulent conserver leur smartphone plus longtemps.



  Article précédent Précédent   suivant Article suivant  

Une indice de réparabilité pour tous les appareils

Le gouvernement français désire obliger les constructeurs de produits électroniques et électroménagers à afficher un indice de réparabilité dès le 1er janvier 2020. Ce dernier sera calculé selon 10 critères dans le but de mieux informer les consommateurs et de réduire l’obsolescence programmée. Un geste de bon sens, critiqué par des économistes, qui jugent la décision insuffisante. L’idée a visiblement beaucoup plu au gouvernement français, qui a commencé, depuis la fin du mois de juin, à se pencher sur la question en demandant à un « groupe de travail » de réfléchir sur un indice de réparabilité d’ici la fin de l’année. On connaît toutefois déjà les contours de cet indice. Il sera basé sur dix critères (pour l’instant non définis) qui déboucheront ensuite sur une note globale sur 10. Selon l’AFP, le but du gouvernement est ensuite d’obliger les distributeurs et les constructeurs d’appareils électroniques et électroménagers d’afficher cette note sur chacun de leurs produits. Brune Poirson, la secrétaire d’État auprès du ministre de la transition écologique et solidaire à l’origine de cette mesure a expliqué à l’AFP que “s’il ne fonctionne pas, nous passerons aux sanctions et aux mesures contraignantes”. Selon elle il s’agit d’une information “utile et pragmatique” qui doit inciter les fabricants à mieux se comporter. Le groupe de travail doit rendre ses conclusions d’ici la fin de l’année et l’objectif est de mettre en place cet indice dès le 1er janvier 2020. Constatant que 88% des Français changent leur téléphone portable alors qu’il fonctionne encore, l’État entend aider les consommateurs qui veulent conserver leur smartphone plus longtemps.
05-07-2018


  Article précédent Précédent   suivant Article suivant