Bienvenu sur la Particule.com

Toute l'actualités des geeks

Projet et fonctionnement du site la Particule.com

Les infos Bloc-Note du site la Particule.com

Nos différents partenaires

Suivre nos sponsors
Logo la particule.com
  



  Article précédent Précédent   suivant Article suivant  

 Pas de voiture Dyson

  Liste des news     

18

Mai

Il n’est pas facile de se lancer dans le véhicule électrique. De nombreuses start-ups s’y sont cassé les dents. On pensera par exemple à Faraday Future qui peine à garder la tête hors de l’eau depuis 2014. Dyson, marque anglaise qui a révolutionné le monde de l’aspirateur en faisant disparaitre les sacs, avait annoncé se lancer dans l’aventure en 2017. 560 millions d’euros dépensés pour un SUV qui ne verra jamais le jour. Dyson est un fabricant renommé d’aspirateurs, de sèche-mains et de ventilateurs. Alors quand son patron, Sir James Dyson, avait annoncé en 2017 sa volonté de se lancer dans la course à la voiture électrique, cela avait surpris. Confiant, il parlait à l’époque d’un véhicule radicalement différent. L’année suivante, il annonçait même que 2 autres modèles étaient prévus. Enfin en octobre 2019, Dyson déclarait avoir 600 personnes travaillant sur le projet de cette « voiture électrique fantastique ». Aujourd’hui, dans une entrevue avec le journal The Times, le patron de Dyson revient sur le N526, son SUV sportif mort-né. Construit avec une carrosserie en aluminium, le N526 devait pouvoir loger 7 passagers, tout en roulant à 200 km/h en vitesse de pointe et en assurant le 0 à 100 km/h en 4,8 secondes. Ces chiffres sont largement dans la moyenne des véhicules existants, et même bien en deçà de la Tesla Model X qui aurait dû être sa principale concurrente et qui depuis 2016 est mieux équipée et moins chère. Toutefois, ce qui avait fait les gros titres était l’autonomie de ce SUV Dyson. Elle était annoncée à près de 1000 kilomètres, soit quasiment le dou" 000 euros pour simplement rentrer dans ses frais, une somme très importante au regard des 97 000 euros nécessaires pour s’offrir une Model X Grande Autonomie. La marque a enterré le projet et annonce avoir gaspillé 560 millions d’euros dans l’aventure.



  Article précédent Précédent   suivant Article suivant  

Pas de voiture Dyson

Il n’est pas facile de se lancer dans le véhicule électrique. De nombreuses start-ups s’y sont cassé les dents. On pensera par exemple à Faraday Future qui peine à garder la tête hors de l’eau depuis 2014. Dyson, marque anglaise qui a révolutionné le monde de l’aspirateur en faisant disparaitre les sacs, avait annoncé se lancer dans l’aventure en 2017. 560 millions d’euros dépensés pour un SUV qui ne verra jamais le jour. Dyson est un fabricant renommé d’aspirateurs, de sèche-mains et de ventilateurs. Alors quand son patron, Sir James Dyson, avait annoncé en 2017 sa volonté de se lancer dans la course à la voiture électrique, cela avait surpris. Confiant, il parlait à l’époque d’un véhicule radicalement différent. L’année suivante, il annonçait même que 2 autres modèles étaient prévus. Enfin en octobre 2019, Dyson déclarait avoir 600 personnes travaillant sur le projet de cette « voiture électrique fantastique ». Aujourd’hui, dans une entrevue avec le journal The Times, le patron de Dyson revient sur le N526, son SUV sportif mort-né. Construit avec une carrosserie en aluminium, le N526 devait pouvoir loger 7 passagers, tout en roulant à 200 km/h en vitesse de pointe et en assurant le 0 à 100 km/h en 4,8 secondes. Ces chiffres sont largement dans la moyenne des véhicules existants, et même bien en deçà de la Tesla Model X qui aurait dû être sa principale concurrente et qui depuis 2016 est mieux équipée et moins chère. Toutefois, ce qui avait fait les gros titres était l’autonomie de ce SUV Dyson. Elle était annoncée à près de 1000 kilomètres, soit quasiment le dou" 000 euros pour simplement rentrer dans ses frais, une somme très importante au regard des 97 000 euros nécessaires pour s’offrir une Model X Grande Autonomie. La marque a enterré le projet et annonce avoir gaspillé 560 millions d’euros dans l’aventure.
18-05-2020


  Article précédent Précédent   suivant Article suivant