Bienvenu sur la Particule.com

Toute l'actualités des geeks

Projet et fonctionnement du site la Particule.com

Les infos Bloc-Note du site la Particule.com

Nos différents partenaires

Suivre nos sponsors
Logo la particule.com
  



  Article précédent Précédent   suivant Article suivant  

 La chine détourne du trafic internet

  Liste des news     

10

Juin

Il y a quelques jours, le 6 juin dernier, plusieurs opérateurs européens ont vu le trafic de données qui leur était destiné être détourné en Chine pendant plus de 2 heures. Les ingénieurs d’Oracle ont ainsi vu des données provenant d’un de leurs datacenters de Toronto être acheminées vers le réseau de SFR en passant par China Telecom. De la même manière, un administrateur Linux a observé les données de ses serveurs passer du datacenter d’OVH vers le réseau de Bouygues Telecom après avoir fait un long crochet par l’empire du Milieu. Ce détournement est la conséquence d’une mauvaise transmission d’informations de l’hébergeur suisse Safe Host. Au matin du 6 juin, celui-ci a envoyé plus de 70 000 routes BGP à son partenaire China Telecom, qui les a annoncées à l’ensemble de la Toile. Parmi ces routes figuraient surtout des destinations des opérateurs Swisscom, KPN, Bouygues Telecom et SFR. Résultat : certains trafics de données destinés à ces quatre opérateurs sont d’abord passés par China Telecom avant d’arriver à bon port. Des incidents liés au protocole de routage BGP arrivent régulièrement. Ce qui est inhabituel, c’est la durée. « De tels incidents de routage ne durent souvent que quelques minutes, mais dans ce cas, plusieurs des itinéraires divulgués lors de cet incident étaient en circulation pendant plus de deux heures », souligne Oracle dans une note de blog. Ce n’est que la première fois que China Telecom se fait épingler de la sorte. En novembre dernier, des experts d’Oracle avaient montré que l’opérateur chinois avait détourné une partie du trafic Internet pendant au moins deux ans, de décembre 2015 à décembre 2017. Même des flux internes aux Etats-Unis avaient ainsi fait un détour par la Chine, ouvrant la porte à de potentiels vols de données ou des tentatives de piratage. Si le trafic détourné est correctement chiffré, le risque est néanmoins limité. D’où l’importance du protocole de chiffrement TLS/SSL.



  Article précédent Précédent   suivant Article suivant  

La chine détourne du trafic internet

Il y a quelques jours, le 6 juin dernier, plusieurs opérateurs européens ont vu le trafic de données qui leur était destiné être détourné en Chine pendant plus de 2 heures. Les ingénieurs d’Oracle ont ainsi vu des données provenant d’un de leurs datacenters de Toronto être acheminées vers le réseau de SFR en passant par China Telecom. De la même manière, un administrateur Linux a observé les données de ses serveurs passer du datacenter d’OVH vers le réseau de Bouygues Telecom après avoir fait un long crochet par l’empire du Milieu. Ce détournement est la conséquence d’une mauvaise transmission d’informations de l’hébergeur suisse Safe Host. Au matin du 6 juin, celui-ci a envoyé plus de 70 000 routes BGP à son partenaire China Telecom, qui les a annoncées à l’ensemble de la Toile. Parmi ces routes figuraient surtout des destinations des opérateurs Swisscom, KPN, Bouygues Telecom et SFR. Résultat : certains trafics de données destinés à ces quatre opérateurs sont d’abord passés par China Telecom avant d’arriver à bon port. Des incidents liés au protocole de routage BGP arrivent régulièrement. Ce qui est inhabituel, c’est la durée. « De tels incidents de routage ne durent souvent que quelques minutes, mais dans ce cas, plusieurs des itinéraires divulgués lors de cet incident étaient en circulation pendant plus de deux heures », souligne Oracle dans une note de blog. Ce n’est que la première fois que China Telecom se fait épingler de la sorte. En novembre dernier, des experts d’Oracle avaient montré que l’opérateur chinois avait détourné une partie du trafic Internet pendant au moins deux ans, de décembre 2015 à décembre 2017. Même des flux internes aux Etats-Unis avaient ainsi fait un détour par la Chine, ouvrant la porte à de potentiels vols de données ou des tentatives de piratage. Si le trafic détourné est correctement chiffré, le risque est néanmoins limité. D’où l’importance du protocole de chiffrement TLS/SSL.
10-06-2019


  Article précédent Précédent   suivant Article suivant