Bienvenu sur la Particule.com

Toute l'actualités des geeks

Projet et fonctionnement du site la Particule.com

Les infos Bloc-Note du site la Particule.com

Nos différents partenaires

Suivre nos sponsors
Logo la particule.com

  Article précédent Précédent   suivant Article suivant  

 Stadia en Novembre en France

  Liste des news     

07

Juin

Google vient de mettre un terme à sa conférence dédiée à Stadia, son service de cloud gaming. Présenté en mars dernier, nous pouvons désormais mettre une date et un tarif sur les ambitions de Google en matière de jeu vidéo. Et comme le prophétisaient les révélations de La Presse plus tôt dans la journée, Google Stadia sera bien lancé en France ainsi que dans 13 autres pays du globe dans le courant du mois de novembre 2019. C'était l'un des gros points d'interrogation qu'entourait Stadia : à quel prix sera lancé ce service ? Eh bien Google semble suivre un chemin défriché par un certain Netflix, puisque son service sera accessible via une formule à 9,99€ par mois. Pour ce tarif, les abonnés disposant d'une connexion d'au moins 10 Mb/s pourront profiter de leurs jeux en 720p à 60 fps (20 Mb/s pour du 1080p60). Ceux qui affichent un débit descendant d'au moins 35 Mb/s profiteront, si leur écran le permet de la 4K jusqu'à 60 images par seconde. Au total, Google affiche un catalogue de 30 titres au sein desquels figurent pas moins de six références Ubisoft (Assassin's Creed Odyssey, The Division 2, ...), les trois derniers Tomb Raider de Square Enix et bien entendu DOOM Eternal, qui avait été présenté dès la levée du rideau du service de cloud gaming par Google à la GDC. Cela sans compter les titres exclusifs qui sortiront prochainement des usines de Stadia Games and Entertainment, le studio nouvellement créé et chapeauté par Jade Raymond. Pour se faire pardonner aux yeux des déçus de cette nouvelle, Google annonce également qu'une version gratuite, mais limitée à 1080p (30 ips) sera disponible courant 2020. Celle-ci permettra l'accès à Stadia sans abonnement, mais vous demandera de payer pour jouer à n'importe quel jeu. Aucun titre ne sera laissé en libre accès ; récents comme anciens. On se réjouit malgré tout de cette initiative. Réfléchissez-y : si vous disposez d'une connexion d'au moins 10 Mb/s, vous pouvez jouer à (presque) n'importe quel jeu vidéo sans avoir à vous procurer une console de jeu ou un ordinateur puissant. Une belle avancée en matière de démocratisation du médium vidéoludique.



  Article précédent Précédent   suivant Article suivant  

Stadia en Novembre en France

Google vient de mettre un terme à sa conférence dédiée à Stadia, son service de cloud gaming. Présenté en mars dernier, nous pouvons désormais mettre une date et un tarif sur les ambitions de Google en matière de jeu vidéo. Et comme le prophétisaient les révélations de La Presse plus tôt dans la journée, Google Stadia sera bien lancé en France ainsi que dans 13 autres pays du globe dans le courant du mois de novembre 2019. C'était l'un des gros points d'interrogation qu'entourait Stadia : à quel prix sera lancé ce service ? Eh bien Google semble suivre un chemin défriché par un certain Netflix, puisque son service sera accessible via une formule à 9,99€ par mois. Pour ce tarif, les abonnés disposant d'une connexion d'au moins 10 Mb/s pourront profiter de leurs jeux en 720p à 60 fps (20 Mb/s pour du 1080p60). Ceux qui affichent un débit descendant d'au moins 35 Mb/s profiteront, si leur écran le permet de la 4K jusqu'à 60 images par seconde. Au total, Google affiche un catalogue de 30 titres au sein desquels figurent pas moins de six références Ubisoft (Assassin's Creed Odyssey, The Division 2, ...), les trois derniers Tomb Raider de Square Enix et bien entendu DOOM Eternal, qui avait été présenté dès la levée du rideau du service de cloud gaming par Google à la GDC. Cela sans compter les titres exclusifs qui sortiront prochainement des usines de Stadia Games and Entertainment, le studio nouvellement créé et chapeauté par Jade Raymond. Pour se faire pardonner aux yeux des déçus de cette nouvelle, Google annonce également qu'une version gratuite, mais limitée à 1080p (30 ips) sera disponible courant 2020. Celle-ci permettra l'accès à Stadia sans abonnement, mais vous demandera de payer pour jouer à n'importe quel jeu. Aucun titre ne sera laissé en libre accès ; récents comme anciens. On se réjouit malgré tout de cette initiative. Réfléchissez-y : si vous disposez d'une connexion d'au moins 10 Mb/s, vous pouvez jouer à (presque) n'importe quel jeu vidéo sans avoir à vous procurer une console de jeu ou un ordinateur puissant. Une belle avancée en matière de démocratisation du médium vidéoludique.
07-06-2019


  Article précédent Précédent   suivant Article suivant