Bienvenu sur la Particule.com

Toute l'actualités des geeks

Projet et fonctionnement du site la Particule.com

Les infos Bloc-Note du site la Particule.com

Nos différents partenaires

Suivre nos sponsors
Logo la particule.com
  



  Article précédent Précédent   suivant Article suivant  

 Intel rentre enfin dans la court des cartes graphiques

  Liste des news     

20

Juillet

Intel vient de dévoiler une vidéo de présentation (que je n'arrive pas à vous rapporter) de sa prochaine carte graphique dédiée, à savoir le modèle ARC A750. Une bonne occasion de se faire une idée des performances de ces engins encore très mystérieux ; et d’après ce que l’on peut voir dans cette introduction, il semble qu’elle se place à peu près au niveau de la RTX 3060 d’Nvidia. Lors de la démonstration, le testeur a benchmarké sa machine sur des titres AAA. Sur Cyberpunk, l’A750 est parvenue à délivrer des performances très honnêtes en flirtant avec les 60 images par seconde en qualité haute. Le reste des benchmarks a été résumé sur un graphique qui compare ses performances à celles de la RTX 3060. Sur F1 2021, Control, Cyberpunk 2077 ou Borderlands 3, on constate que la carte graphique d’Intel s’impose d’une courte tête. En moyenne, ses performances apparaissent environ 15 % supérieures à celles de la carte estampillée Nvidia. Rappelons que la série ARC signe le grand retour d’Intel sur le segment des cartes graphiques dédiées, après une première incursion à la fin des années 90 et une nouvelle tentative discrète avec le projet Larrabee en 2008. Mais il faut prendre ces résultats avec des pincettes ; si les deux cartes doivent effectivement boxer dans la même catégorie, ces chiffres ne sont pas forcément représentatifs des performances en conditions réelles. On sait notamment que les cartes ARC se reposent en grande partie sur la nouvelle plateforme d’optimisation d’Intel ; cela signifie que les performances seront moins intéressantes sur des titres qui n’ont pas été spécialement optimisés pour l’occasion. Il sera donc très intéressant de comparer les performances de cette carte avec sa concurrente sur l’ensemble du spectre vidéoludique. Mais ce n’est pas le seul élément qui s’annonce enthousiasmant avec la sortie de ces cartes. Leur arrivée est un petit séisme dans le monde du hardware. Historiquement, AMD (ATI) et NVIDIA ont fait la pluie et le beau temps dans ce domaine. Aujourd’hui, c’est toujours le géant vert qui s’adjuge la part du lion avec près de 80 % de part de marché sur les GPU dédiées. Car même si Intel ne compte pas cibler spécifiquement les applications liées au jeu vidéo, un peu plus de concurrence ne pourra pas faire de mal dans un contexte où ces composants deviennent de moins en moins abordables pour le joueur moyen. Le reste de l’industrie a aussi de quoi être intrigué par ces nouvelles cartes ; on peut légitimement être impatient de voir ce qu’Intel nous réserve avec ces nouvelles cartes. Rendez-vous à la fin de l’été, car une période très excitante s’annonce pour les mordus de hardware !



  Article précédent Précédent   suivant Article suivant  

Intel rentre enfin dans la court des cartes graphiques

Intel vient de dévoiler une vidéo de présentation (que je n'arrive pas à vous rapporter) de sa prochaine carte graphique dédiée, à savoir le modèle ARC A750. Une bonne occasion de se faire une idée des performances de ces engins encore très mystérieux ; et d’après ce que l’on peut voir dans cette introduction, il semble qu’elle se place à peu près au niveau de la RTX 3060 d’Nvidia. Lors de la démonstration, le testeur a benchmarké sa machine sur des titres AAA. Sur Cyberpunk, l’A750 est parvenue à délivrer des performances très honnêtes en flirtant avec les 60 images par seconde en qualité haute. Le reste des benchmarks a été résumé sur un graphique qui compare ses performances à celles de la RTX 3060. Sur F1 2021, Control, Cyberpunk 2077 ou Borderlands 3, on constate que la carte graphique d’Intel s’impose d’une courte tête. En moyenne, ses performances apparaissent environ 15 % supérieures à celles de la carte estampillée Nvidia. Rappelons que la série ARC signe le grand retour d’Intel sur le segment des cartes graphiques dédiées, après une première incursion à la fin des années 90 et une nouvelle tentative discrète avec le projet Larrabee en 2008. Mais il faut prendre ces résultats avec des pincettes ; si les deux cartes doivent effectivement boxer dans la même catégorie, ces chiffres ne sont pas forcément représentatifs des performances en conditions réelles. On sait notamment que les cartes ARC se reposent en grande partie sur la nouvelle plateforme d’optimisation d’Intel ; cela signifie que les performances seront moins intéressantes sur des titres qui n’ont pas été spécialement optimisés pour l’occasion. Il sera donc très intéressant de comparer les performances de cette carte avec sa concurrente sur l’ensemble du spectre vidéoludique. Mais ce n’est pas le seul élément qui s’annonce enthousiasmant avec la sortie de ces cartes. Leur arrivée est un petit séisme dans le monde du hardware. Historiquement, AMD (ATI) et NVIDIA ont fait la pluie et le beau temps dans ce domaine. Aujourd’hui, c’est toujours le géant vert qui s’adjuge la part du lion avec près de 80 % de part de marché sur les GPU dédiées. Car même si Intel ne compte pas cibler spécifiquement les applications liées au jeu vidéo, un peu plus de concurrence ne pourra pas faire de mal dans un contexte où ces composants deviennent de moins en moins abordables pour le joueur moyen. Le reste de l’industrie a aussi de quoi être intrigué par ces nouvelles cartes ; on peut légitimement être impatient de voir ce qu’Intel nous réserve avec ces nouvelles cartes. Rendez-vous à la fin de l’été, car une période très excitante s’annonce pour les mordus de hardware !
20-07-2022


  Article précédent Précédent   suivant Article suivant