Bienvenu sur la Particule.com

Toute l'actualités des geeks

Projet et fonctionnement du site la Particule.com

Les infos Bloc-Note du site la Particule.com

Nos différents partenaires

Suivre nos sponsors
Logo la particule.com
  



  Article précédent Précédent   suivant Article suivant  

 Les Smartphones Android et iOS sont quand même des mouchards

  Liste des news     

31

Mars

Un chercheur a analysé les transferts de données sur un Pixel 2 et un iPhone 8 sans connexion de compte utilisateur et en désactivant le partage de données. Surprise : il y a quand même beaucoup de données qui partent. Même en configuration minimale, les smartphones envoient en permanence des données à Google et Apple. C’est en effet ce qu’a constaté Douglas J. Leith, un chercheur au Trinity College de Londres. Il a pris un Pixel 2 sous Android 10 et un iPhone 8 sous iOS 13, pour l'un rooté pour l'autre jailbreaké, afin de pouvoir intercepter et déchiffrer les échanges de données avec les serveurs de Google et d’Apple. Les mesures ont été prises sans connexion d’un compte Google ou Apple et après refus de tout partage de données. Il s’avère que les deux terminaux envoient des données en moyenne tous les 4,5 minutes. Parmi les données qui sont transmises figurent l’IMEI, les numéros de série de l’appareil et de la carte SIM, le numéro de téléphone, des données télémétriques et des cookies. L’iPhone transmet, de surcroît, des données de localisation, l’adresse IP et les adresses MAC des appareils connectés au même réseau local. Concernant les données télémétriques, le chercheur constate que Google collecte en moyenne 20 fois plus de données que son concurrent Apple (1 Mo toutes les 12 heures sur le Pixel contre 52 ko sur l’iPhone). Le chercheur souligne qu’il est impossible pour l’utilisateur d’échapper à cette collecte de données. Contactés par Ars Technica, Google et Apple ont partiellement réfuté les conclusions de cette étude. Google estime que le chercheur a mal estimé le volume des données transmises et qu’elles ne sont pas 20 fois plus élevées sur le Pixel que sur l’iPhone. Par ailleurs, le géant du web précise que si les smartphones transmettent des données, c’est pour pouvoir assurer le bon fonctionnement des services, comme cela se fait pour les voitures.



  Article précédent Précédent   suivant Article suivant  

Les Smartphones Android et iOS sont quand même des mouchards

Un chercheur a analysé les transferts de données sur un Pixel 2 et un iPhone 8 sans connexion de compte utilisateur et en désactivant le partage de données. Surprise : il y a quand même beaucoup de données qui partent. Même en configuration minimale, les smartphones envoient en permanence des données à Google et Apple. C’est en effet ce qu’a constaté Douglas J. Leith, un chercheur au Trinity College de Londres. Il a pris un Pixel 2 sous Android 10 et un iPhone 8 sous iOS 13, pour l'un rooté pour l'autre jailbreaké, afin de pouvoir intercepter et déchiffrer les échanges de données avec les serveurs de Google et d’Apple. Les mesures ont été prises sans connexion d’un compte Google ou Apple et après refus de tout partage de données. Il s’avère que les deux terminaux envoient des données en moyenne tous les 4,5 minutes. Parmi les données qui sont transmises figurent l’IMEI, les numéros de série de l’appareil et de la carte SIM, le numéro de téléphone, des données télémétriques et des cookies. L’iPhone transmet, de surcroît, des données de localisation, l’adresse IP et les adresses MAC des appareils connectés au même réseau local. Concernant les données télémétriques, le chercheur constate que Google collecte en moyenne 20 fois plus de données que son concurrent Apple (1 Mo toutes les 12 heures sur le Pixel contre 52 ko sur l’iPhone). Le chercheur souligne qu’il est impossible pour l’utilisateur d’échapper à cette collecte de données. Contactés par Ars Technica, Google et Apple ont partiellement réfuté les conclusions de cette étude. Google estime que le chercheur a mal estimé le volume des données transmises et qu’elles ne sont pas 20 fois plus élevées sur le Pixel que sur l’iPhone. Par ailleurs, le géant du web précise que si les smartphones transmettent des données, c’est pour pouvoir assurer le bon fonctionnement des services, comme cela se fait pour les voitures.
31-03-2021


  Article précédent Précédent   suivant Article suivant