Bienvenu sur la Particule.com

Toute l'actualités des geeks

Projet et fonctionnement du site la Particule.com

Les infos Bloc-Note du site la Particule.com

Nos différents partenaires

Suivre nos sponsors
Logo la particule.com
  



  Article précédent Précédent   suivant Article suivant  

 Samsung souhaite une usine de composant aux USA

  Liste des news     

12

Fevrier

Les États-Unis semblent décidés à faire construire des usines de fabrication de semi-conducteurs de pointe sur leur territoire. Après avoir convaincu le fondeur taïwanais TSMC d’investir 3,5 milliards de dollars dans la construction d’une usine pour le 5 nm en novembre dernier, un autre fondeur important pourrait suivre le même chemin : Samsung. Le site AnandTech rapporte que l’entreprise coréenne serait en discussion avec les autorités américaines en vue d’implanter une nouvelle usine sur le sol américain. Samsung la bâtirait près d’Austin, Texas. Montant de l’opération : 17 milliards de dollars. Cette usine exploiterait le 3 nm GAAFET de Samsung. Le site pourrait commencer à produire d’ici fin 2023. Il emploierait jusqu’à 1 800 personnes. Notez qu’il serait uniquement question de production et non de R&D. Samsung possède déjà une usine aux États-Unis, la S2, consacrée aux nœuds 65-14 nm. Ses lignes sont très sollicitées et la modernisation de celles-ci n’est pour l’instant pas envisagée.



  Article précédent Précédent   suivant Article suivant  

Samsung souhaite une usine de composant aux USA

Les États-Unis semblent décidés à faire construire des usines de fabrication de semi-conducteurs de pointe sur leur territoire. Après avoir convaincu le fondeur taïwanais TSMC d’investir 3,5 milliards de dollars dans la construction d’une usine pour le 5 nm en novembre dernier, un autre fondeur important pourrait suivre le même chemin : Samsung. Le site AnandTech rapporte que l’entreprise coréenne serait en discussion avec les autorités américaines en vue d’implanter une nouvelle usine sur le sol américain. Samsung la bâtirait près d’Austin, Texas. Montant de l’opération : 17 milliards de dollars. Cette usine exploiterait le 3 nm GAAFET de Samsung. Le site pourrait commencer à produire d’ici fin 2023. Il emploierait jusqu’à 1 800 personnes. Notez qu’il serait uniquement question de production et non de R&D. Samsung possède déjà une usine aux États-Unis, la S2, consacrée aux nœuds 65-14 nm. Ses lignes sont très sollicitées et la modernisation de celles-ci n’est pour l’instant pas envisagée.
12-02-2021


  Article précédent Précédent   suivant Article suivant