Bienvenu sur la Particule.com

Toute l'actualités des geeks

Projet et fonctionnement du site la Particule.com

Les infos Bloc-Note du site la Particule.com

Nos différents partenaires

Suivre nos sponsors
Logo la particule.com
  



  Article précédent Précédent   suivant Article suivant  

 Apple une amende pour avoir violé des brevets

  Liste des news     

27

Janvier

Un tribunal de San Diego a condamné Apple à verser 85 millions de dollars à WiLan pour avoir violé deux de ses brevets, rapporte Bloomberg. Ces brevets portaient sur la manière de passer des appels et de télécharger des données simultanément. Ce n'était pas la première fois que WiLan s'attaquait à Apple, mais les précédents litiges s'étaient souvent soldés en sa défaveur. WiLan, qui appartient au groupe canadien Quarterhill, se décrit elle-même comme « l'une des sociétés de monétisation de brevets les plus prospères au monde et collabore avec ses clients pour débloquer la valeur de leur propriété intellectuelle grâce à divers modèles de monétisation de brevets. » Une société que l'on peut qualifier de patent troll (spécialiste dans les affaire, dépot et protection de Brevet), puisqu'elle ne produit rien d'autre que des brevets destinés à être utilisés dans des accords de licence pour rapporter de généreuses royalties. Les contrats de licences ont compté pour plus de la moitié des recettes de Quarterhill (s'élevant à 107,6 millions de dollars) lors des neuf premiers mois de 2019, selon les comptes de l'entreprise. Apple et Intel se sont récemment attaqués conjointement aux États-Unis à une filiale de SoftBank qu'ils accusent d'être un patent troll. En Europe, Apple et d'autres entreprises ont alerté la Commission européenne sur la menace que font peser les patent trolls sur l'innovation.



  Article précédent Précédent   suivant Article suivant  

Apple une amende pour avoir violé des brevets

Un tribunal de San Diego a condamné Apple à verser 85 millions de dollars à WiLan pour avoir violé deux de ses brevets, rapporte Bloomberg. Ces brevets portaient sur la manière de passer des appels et de télécharger des données simultanément. Ce n'était pas la première fois que WiLan s'attaquait à Apple, mais les précédents litiges s'étaient souvent soldés en sa défaveur. WiLan, qui appartient au groupe canadien Quarterhill, se décrit elle-même comme « l'une des sociétés de monétisation de brevets les plus prospères au monde et collabore avec ses clients pour débloquer la valeur de leur propriété intellectuelle grâce à divers modèles de monétisation de brevets. » Une société que l'on peut qualifier de patent troll (spécialiste dans les affaire, dépot et protection de Brevet), puisqu'elle ne produit rien d'autre que des brevets destinés à être utilisés dans des accords de licence pour rapporter de généreuses royalties. Les contrats de licences ont compté pour plus de la moitié des recettes de Quarterhill (s'élevant à 107,6 millions de dollars) lors des neuf premiers mois de 2019, selon les comptes de l'entreprise. Apple et Intel se sont récemment attaqués conjointement aux États-Unis à une filiale de SoftBank qu'ils accusent d'être un patent troll. En Europe, Apple et d'autres entreprises ont alerté la Commission européenne sur la menace que font peser les patent trolls sur l'innovation.
27-01-2020


  Article précédent Précédent   suivant Article suivant