Bienvenu sur la Particule.com

Toute l'actualités des geeks

Projet et fonctionnement du site la Particule.com

Les infos Bloc-Note du site la Particule.com

Nos différents partenaires

Suivre nos sponsors
Logo la particule.com
  



  Article précédent Précédent   suivant Article suivant  

 Windows 11 exclus de nombreuses configurations

  Liste des news     

28

Juin

Lorsque Microsoft a présenté officiellement Windows 11, la firme a indiqué que l’un des critères d’éligibilité au nouvel OS était la technologie TPM (Trusted Platform Module) 2.0. Malheureusement, ce prérequis risque bien d’exclure bon nombre de PC DIY actuellement utilisés. En effet, dans la liste des CPU pris en charge par Microsoft, ne figurent pas les Ryzen 1xxx ainsi que les Intel Core sortis avant ceux de 8e génération (Coffee Lake). Le module de plateforme sécurisée (TPM) joue un rôle dans l’authentification et le chiffrement de certaines données. Théoriquement obligatoire sur tous les systèmes certifiés Windows depuis 2015, le TPM n’est pas toujours activé par défaut ni présent sur toutes les machines, notamment celles issues du marché DIY. Pour vérifier si votre système en bénéficie, entrez « tpm.msc » dans la zone de recherche Windows ; si le message ci-dessus apparaît, vous devrez faire un tour dans les paramètres BIOS relatifs à la sécurité pour voir s’il est possible d’activer le TPM. Vous pouvez également tester la comptabilité de votre machine avec Windows 11 via un utilitaire présent sur le site de Microsoft (en bas de page). Comme mentionné ci-dessus, les PC équipés d’un processeur un peu ancien mais toujours performant n’auront pas droit à Windows 11. En effet, la liste dévoilée par Microsoft s’arrête aux processeurs Coffee Lake (série 8000) du côté d’Intel, Ryzen de 2e génération du côté d’AMD : les populaires Ryzen 1xxx ou des puces Intel telles que Core i7-7700K ne permettront donc pas de profiter de Windows 11. Qu'elle mauvaise nouvelle !



  Article précédent Précédent   suivant Article suivant  

Windows 11 exclus de nombreuses configurations

Lorsque Microsoft a présenté officiellement Windows 11, la firme a indiqué que l’un des critères d’éligibilité au nouvel OS était la technologie TPM (Trusted Platform Module) 2.0. Malheureusement, ce prérequis risque bien d’exclure bon nombre de PC DIY actuellement utilisés. En effet, dans la liste des CPU pris en charge par Microsoft, ne figurent pas les Ryzen 1xxx ainsi que les Intel Core sortis avant ceux de 8e génération (Coffee Lake). Le module de plateforme sécurisée (TPM) joue un rôle dans l’authentification et le chiffrement de certaines données. Théoriquement obligatoire sur tous les systèmes certifiés Windows depuis 2015, le TPM n’est pas toujours activé par défaut ni présent sur toutes les machines, notamment celles issues du marché DIY. Pour vérifier si votre système en bénéficie, entrez « tpm.msc » dans la zone de recherche Windows ; si le message ci-dessus apparaît, vous devrez faire un tour dans les paramètres BIOS relatifs à la sécurité pour voir s’il est possible d’activer le TPM. Vous pouvez également tester la comptabilité de votre machine avec Windows 11 via un utilitaire présent sur le site de Microsoft (en bas de page). Comme mentionné ci-dessus, les PC équipés d’un processeur un peu ancien mais toujours performant n’auront pas droit à Windows 11. En effet, la liste dévoilée par Microsoft s’arrête aux processeurs Coffee Lake (série 8000) du côté d’Intel, Ryzen de 2e génération du côté d’AMD : les populaires Ryzen 1xxx ou des puces Intel telles que Core i7-7700K ne permettront donc pas de profiter de Windows 11. Qu'elle mauvaise nouvelle !
28-06-2021


  Article précédent Précédent   suivant Article suivant