Bienvenu sur la Particule.com

Toute l'actualités des geeks

Projet et fonctionnement du site la Particule.com

Les infos Bloc-Note du site la Particule.com

Nos différents partenaires

Suivre nos sponsors
Logo la particule.com
  



  Article précédent Précédent   suivant Article suivant  

 Après Windows 11, c'est Windows 12

  Liste des news     

18

Juillet

D’après les informations de Windows Central, l’entreprise souhaite revenir à un calendrier de sorties plus traditionnel pour Windows, avec une nouvelle version majeure tous les trois ans. Rappelez-vous, c’était en 2015, Windows 10 était censé devenir «> le dernier des Windows » et était pensé « comme un service » par Microsoft, avec des mises à jour au fil de l’eau. Cela passait notamment par un calendrier plutôt serré, avec deux mises à jour majeures du système par an. Malheureusement, ça ne s’est pas passé tout à fait comme prévu. Ces lancements tous les six mois ont posé de nombreux problèmes de stabilité et mené à de nombreux bugs. Dès le lancement de Windows 11, Microsoft a ainsi choisi de ralentir la cadence, avec une seule release majeure par an. Mais, d’après Windows Central, toujours bien renseigné sur les plans de Microsoft, ce planning serait une nouvelle fois carrément bouleversé. Microsoft aurait pris le parti de revenir à un fonctionnement plus classique, avec le lancement d’une nouvelle version majeure tous les trois ans. Autrement dit, on pourrait donc découvrir Windows 12 en 2024, étant donné que Windows 11 a été lancé l’année dernière. Cela ne veut cependant pas dire que Microsoft n’améliorera pas son système entre-temps. Toujours d’après Windows Central, le géant du logiciel mettrait en place avec la version 22H2, toujours prévue pour cet automne, un nouveau système de mise à jour baptisé « Moments ». Celui-ci permettrait de fournir au coup-par-coup de nouvelles fonctions à l’OS, sans forcément attendre une nouvelle version majeure de Windows. Un fonctionnement par modules qui ressemble beaucoup à ce que fait Google avec sa gamme Pixel : celle-ci bénéficie tous les trois mois de nouveauté sans attendre la nouvelle version d’Android, via les Pixel Features Drop. En parallèle, Microsoft aurait aussi abandonné la mise à jour majeure de Windows 11, nom de code Sun Valley 3, prévue pour l’automne 2023. Les fonctions, qui étaient prévues dans cette version, seraient donc distillées sous formes de « Moments » tout au long de l’année.



  Article précédent Précédent   suivant Article suivant  

Après Windows 11, c'est Windows 12

D’après les informations de Windows Central, l’entreprise souhaite revenir à un calendrier de sorties plus traditionnel pour Windows, avec une nouvelle version majeure tous les trois ans. Rappelez-vous, c’était en 2015, Windows 10 était censé devenir «> le dernier des Windows » et était pensé « comme un service » par Microsoft, avec des mises à jour au fil de l’eau. Cela passait notamment par un calendrier plutôt serré, avec deux mises à jour majeures du système par an. Malheureusement, ça ne s’est pas passé tout à fait comme prévu. Ces lancements tous les six mois ont posé de nombreux problèmes de stabilité et mené à de nombreux bugs. Dès le lancement de Windows 11, Microsoft a ainsi choisi de ralentir la cadence, avec une seule release majeure par an. Mais, d’après Windows Central, toujours bien renseigné sur les plans de Microsoft, ce planning serait une nouvelle fois carrément bouleversé. Microsoft aurait pris le parti de revenir à un fonctionnement plus classique, avec le lancement d’une nouvelle version majeure tous les trois ans. Autrement dit, on pourrait donc découvrir Windows 12 en 2024, étant donné que Windows 11 a été lancé l’année dernière. Cela ne veut cependant pas dire que Microsoft n’améliorera pas son système entre-temps. Toujours d’après Windows Central, le géant du logiciel mettrait en place avec la version 22H2, toujours prévue pour cet automne, un nouveau système de mise à jour baptisé « Moments ». Celui-ci permettrait de fournir au coup-par-coup de nouvelles fonctions à l’OS, sans forcément attendre une nouvelle version majeure de Windows. Un fonctionnement par modules qui ressemble beaucoup à ce que fait Google avec sa gamme Pixel : celle-ci bénéficie tous les trois mois de nouveauté sans attendre la nouvelle version d’Android, via les Pixel Features Drop. En parallèle, Microsoft aurait aussi abandonné la mise à jour majeure de Windows 11, nom de code Sun Valley 3, prévue pour l’automne 2023. Les fonctions, qui étaient prévues dans cette version, seraient donc distillées sous formes de « Moments » tout au long de l’année.
18-07-2022


  Article précédent Précédent   suivant Article suivant