Bienvenu sur la Particule.com

Toute l'actualités des geeks

Projet et fonctionnement du site la Particule.com

Les infos Bloc-Note du site la Particule.com

Nos différents partenaires

Suivre nos sponsors
Logo la particule.com
  



  Article précédent Précédent   suivant Article suivant  

 Microsoft promet une emprunte carbone négative en 2030

  Liste des news     

17

Janvier

Face à l’urgence climatique, les entreprises internationales sont de plus en plus nombreuses à multiplier les engagements. Alors que le MIT vient d’inventer un nouveau moyen de capturer le CO2 dans l’air, Microsoft veut aussi lutter contre les émissions carbone. L’entreprise de Satya Nadella vient d’annoncer dans un communiqué de presse qu’elle s’engageait à un bilan carbone négatif en 2030. L’entreprise a détaillé un ensemble de mesures pour atteindre cet objectif : se fournir uniquement en énergies renouvelables dans l’ensemble de ses centres, instaurer une taxe carbone interne et enfin participer à des opérations de boisement et de reforestation. Dans cette mouvance, des youtubeurs avaient récolés plus de 20 millions de dollars pour planter des arbres, en décembre dernier. L’entreprise prévoit aussi de mettre en place des technologies innovantes à émissions négatives (NET), comme l’enfouissement du carbone dans le sol, la bioénergie avec capture et stockage du carbone (BECC) et enfin la capture directe dans l’air (DAC). Microsoft n’en est pas à son premier coup de communication. Depuis 2012, Microsoft s’efforce d’arriver à un bilan carbone neutre, en investissant dans une logique de compensation plutôt que dans une logique de suppression des émissions. En 2020, le numéro 2 de Microsoft, Brad Smith, a reconnu que les efforts n’ont pas été assez importants pour l’instant. Il écrit : « Alors que la planète doit atteindre un bilan carbone neutre, celles et ceux d’entre nous qui peuvent faire plus ont le devoir d’aller plus vite et plus loin ». En plus de cet engagement pour 2030, Microsoft a également annoncé qu’elle mettait ses connaissances technologiques à la disposition de ses clients et de ses fournisseurs pour les aider à réduire leur propre empreinte carbone. Enfin, Satya Nadella a dévoilé un fonds d’innovation climatique d’un 1 milliard de dollars, conçu pour accélérer le développement des nouvelles technologies pour capturer, réduire et supprimer les émissions carbone. L’entreprise a promis de publier un rapport annuel sur la durabilité environnementale, qui informera le public des progrès de ces initiatives.



  Article précédent Précédent   suivant Article suivant  

Microsoft promet une emprunte carbone négative en 2030

Face à l’urgence climatique, les entreprises internationales sont de plus en plus nombreuses à multiplier les engagements. Alors que le MIT vient d’inventer un nouveau moyen de capturer le CO2 dans l’air, Microsoft veut aussi lutter contre les émissions carbone. L’entreprise de Satya Nadella vient d’annoncer dans un communiqué de presse qu’elle s’engageait à un bilan carbone négatif en 2030. L’entreprise a détaillé un ensemble de mesures pour atteindre cet objectif : se fournir uniquement en énergies renouvelables dans l’ensemble de ses centres, instaurer une taxe carbone interne et enfin participer à des opérations de boisement et de reforestation. Dans cette mouvance, des youtubeurs avaient récolés plus de 20 millions de dollars pour planter des arbres, en décembre dernier. L’entreprise prévoit aussi de mettre en place des technologies innovantes à émissions négatives (NET), comme l’enfouissement du carbone dans le sol, la bioénergie avec capture et stockage du carbone (BECC) et enfin la capture directe dans l’air (DAC). Microsoft n’en est pas à son premier coup de communication. Depuis 2012, Microsoft s’efforce d’arriver à un bilan carbone neutre, en investissant dans une logique de compensation plutôt que dans une logique de suppression des émissions. En 2020, le numéro 2 de Microsoft, Brad Smith, a reconnu que les efforts n’ont pas été assez importants pour l’instant. Il écrit : « Alors que la planète doit atteindre un bilan carbone neutre, celles et ceux d’entre nous qui peuvent faire plus ont le devoir d’aller plus vite et plus loin ». En plus de cet engagement pour 2030, Microsoft a également annoncé qu’elle mettait ses connaissances technologiques à la disposition de ses clients et de ses fournisseurs pour les aider à réduire leur propre empreinte carbone. Enfin, Satya Nadella a dévoilé un fonds d’innovation climatique d’un 1 milliard de dollars, conçu pour accélérer le développement des nouvelles technologies pour capturer, réduire et supprimer les émissions carbone. L’entreprise a promis de publier un rapport annuel sur la durabilité environnementale, qui informera le public des progrès de ces initiatives.
17-01-2020


  Article précédent Précédent   suivant Article suivant