Bienvenu sur la Particule.com

Toute l'actualités des geeks

Projet et fonctionnement du site la Particule.com

Les infos Bloc-Note du site la Particule.com

Nos différents partenaires

Suivre nos sponsors
Logo la particule.com

  Article précédent Précédent   suivant Article suivant  

 Fuite du Pad de la console Yeti Google

  Liste des news     

12

Mars

Vous n'avez surement pas raté cette nouvelle fuite de photo. Tout le monde s’attend à ce que Google présente son projet Yeti lors de la GDC 2019 qui se tiendra à San Francisco du 18 au 22 mars prochain. La compagnie a testé le principe du streaming de jeux vidéos auprès de volontaires étasuniens, qui ont pu jouer à « Assassin’s Creed Odyssey » directement dans leur navigateur pendant quelques semaines. Le cabinet Yanko Design a découvert des brevets déposés par Google qui semblent dévoiler la possible apparence de la manette qui sera fournie avec la Yeti. Comme toujours lorsque l’on parle de brevets, les informations dévoilées ici sont à prendre au conditionnel. À en croire les plans du brevet, le contrôleur du Project Stream arborera plusieurs boutons dédiés à des fonctionnalités sociales. Il pourra être synchronisé en Bluetooth, en USB ou encore en Wifi. En plus des boutons habituellement disponibles sur une manette classique, une touche permettra, par exemple, de chatter entre amis, et une autre vous laissera partager votre flux vidéo qui leur permettra de suivre vos exploits vidéoludiques. On peut ainsi lire dans la fiche technique brevetée que la manette, qui fonctionne grâce à un processeur et à une mémoire embarquée, « agira littéralement en tant que contrôleur pour le système de jeu tout entier. Elle pourrait comporter un écran qui affichera les notifications d’invitation à jouer, les messages de chat, ou tout autre contenu à travers des signaux visuels ou auditifs ». Si le Yeti est vraiment dévoilé la semaine prochaine, et qu’il tient vraiment ses promesses, il pourrait annoncer la mort des consoles physiques. D’autres géants de la Silicon Valley tels que Microsoft ou même Nintendo, sont eux aussi en train de se préparer à cette éventualité et conçoivent leurs propres services de jeu dématérialisé.



  Article précédent Précédent   suivant Article suivant  

Fuite du Pad de la console Yeti Google

Vous n'avez surement pas raté cette nouvelle fuite de photo. Tout le monde s’attend à ce que Google présente son projet Yeti lors de la GDC 2019 qui se tiendra à San Francisco du 18 au 22 mars prochain. La compagnie a testé le principe du streaming de jeux vidéos auprès de volontaires étasuniens, qui ont pu jouer à « Assassin’s Creed Odyssey » directement dans leur navigateur pendant quelques semaines. Le cabinet Yanko Design a découvert des brevets déposés par Google qui semblent dévoiler la possible apparence de la manette qui sera fournie avec la Yeti. Comme toujours lorsque l’on parle de brevets, les informations dévoilées ici sont à prendre au conditionnel. À en croire les plans du brevet, le contrôleur du Project Stream arborera plusieurs boutons dédiés à des fonctionnalités sociales. Il pourra être synchronisé en Bluetooth, en USB ou encore en Wifi. En plus des boutons habituellement disponibles sur une manette classique, une touche permettra, par exemple, de chatter entre amis, et une autre vous laissera partager votre flux vidéo qui leur permettra de suivre vos exploits vidéoludiques. On peut ainsi lire dans la fiche technique brevetée que la manette, qui fonctionne grâce à un processeur et à une mémoire embarquée, « agira littéralement en tant que contrôleur pour le système de jeu tout entier. Elle pourrait comporter un écran qui affichera les notifications d’invitation à jouer, les messages de chat, ou tout autre contenu à travers des signaux visuels ou auditifs ». Si le Yeti est vraiment dévoilé la semaine prochaine, et qu’il tient vraiment ses promesses, il pourrait annoncer la mort des consoles physiques. D’autres géants de la Silicon Valley tels que Microsoft ou même Nintendo, sont eux aussi en train de se préparer à cette éventualité et conçoivent leurs propres services de jeu dématérialisé.
12-03-2019


  Article précédent Précédent   suivant Article suivant