Bienvenu sur la Particule.com

Toute l'actualités des geeks

Projet et fonctionnement du site la Particule.com

Les infos Bloc-Note du site la Particule.com

Nos différents partenaires

Suivre nos sponsors
Logo la particule.com

  Article précédent Précédent   suivant Article suivant  

 JPEG XS un nouveau format de compression

  Liste des news     

16

Avril

Le JPEG XS est décrit comme étant un « format basse consommation [de data] et complètement open source ». Il devrait donc simplifier la diffusion de contenus vidéo sur les réseaux mobiles. Une mauvaise latence ne le freinerait pas et il se satisferait d’un débit léger. Pensé pour la réception en Wi-Fi et en 5G, il devrait connaître son explosion avec l’avènement de cette nouvelle norme de réseau mobile. Pour Touradj Ebrahimi, en charge du consortium JPEG, c’est aussi il génèrerait également un gain de stockage sur les smartphones et tablettes puisqu’il n’y a plus « besoin d'enregistrer le contenu, on le streame ». Et puisqu’il s’agit de vidéo et non plus d’image fixe, le JPEG XS compresse moins ses données pour offrir la meilleure qualité possible. Entre le JPEG et le JPEG XS, « on passe d'un facteur 10 à un facteur 6 », ajoute Touradj Ebrahimi. Résultat, la 8K est sur le pont avec une fréquence d’images allant de 24 à 120 images par seconde en fonction de la définition choisie. Les applications du JPEG XS sont multiples, du smartphone au drone en passant par la domotique, la réalité virtuelle et l’automobile, mais aussi des usages professionnels. C’est d’ailleurs ce marché qui l’utilisera en premier. Ainsi, l’Agence Spatiale Européenne (ESA) est très intéressée par le projet afin d’accélérer et fluidifier ses transmissions avec ses sondes.




  Article précédent Précédent   suivant Article suivant  

JPEG XS un nouveau format de compression

Le JPEG XS est décrit comme étant un « format basse consommation [de data] et complètement open source ». Il devrait donc simplifier la diffusion de contenus vidéo sur les réseaux mobiles. Une mauvaise latence ne le freinerait pas et il se satisferait d’un débit léger. Pensé pour la réception en Wi-Fi et en 5G, il devrait connaître son explosion avec l’avènement de cette nouvelle norme de réseau mobile. Pour Touradj Ebrahimi, en charge du consortium JPEG, c’est aussi il génèrerait également un gain de stockage sur les smartphones et tablettes puisqu’il n’y a plus « besoin d'enregistrer le contenu, on le streame ». Et puisqu’il s’agit de vidéo et non plus d’image fixe, le JPEG XS compresse moins ses données pour offrir la meilleure qualité possible. Entre le JPEG et le JPEG XS, « on passe d'un facteur 10 à un facteur 6 », ajoute Touradj Ebrahimi. Résultat, la 8K est sur le pont avec une fréquence d’images allant de 24 à 120 images par seconde en fonction de la définition choisie. Les applications du JPEG XS sont multiples, du smartphone au drone en passant par la domotique, la réalité virtuelle et l’automobile, mais aussi des usages professionnels. C’est d’ailleurs ce marché qui l’utilisera en premier. Ainsi, l’Agence Spatiale Européenne (ESA) est très intéressée par le projet afin d’accélérer et fluidifier ses transmissions avec ses sondes.
16-04-2018


  Article précédent Précédent   suivant Article suivant