Bienvenu sur la Particule.com

Toute l'actualités des geeks

Projet et fonctionnement du site la Particule.com

Les infos Bloc-Note du site la Particule.com

Nos différents partenaires

Suivre nos sponsors
Logo la particule.com

  Article précédent Précédent   suivant Article suivant  

 Pourquoi Edge n'est pas aussi répendu que Google Chrome

  Liste des news     

14

Septembre

L’histoire de Windows 10 montre que Microsoft a utilisé plusieurs techniques pour mettre en avant Edge. Par le passé, le système d’exploitation a affiché des fenêtres contextuelles sur le bureau pour vanter ses fonctionnalités. Dans certains cas la méthode a été plus brutale comme une réinitialisation du navigateur par défaut lors d’une mise à jour de l’OS. Ces différents efforts n’ont cependant pas porté leurs fruits. Selon les statistiques de NetMarketShare, Microsoft Edge ne décolle pas sur PC. Il est utilisé par un peu plus que 4% des utilisateurs tandis que Chrome dépasse les 60%. La différence est énorme mais elle doit être replacée dans son contexte. Microsoft Edge n’est proposé que sous Windows 10 tandis que Chrome est disponible sous toutes les versions de Windows dont Windows 7. Windows 7 est toujours la version de Windows la plus utilisée au monde. Dans un tel contexte, il n’est pas surprenant que le géant du logiciel souhaite chambouler l’ordre établi et c’est une bonne chose. Le problème concerne cependant la méthode pour y parvenir. Une nouvelle approche est en test actuellement. Elle consiste à afficher un avertissement dès que l’utilisateur tente d’installer Google Chrome ou Mozilla Firefox. Il rappelle en stoppant l’installation que Microsoft Edge est déjà présent. La firme précise que ce n’est qu’une « expérience » afin de connaitre la réaction des utilisateurs. Pour le moment, il n’est pas prévu d’inclure cette approche dans Windows 10 October 2018 Update.




  Article précédent Précédent   suivant Article suivant  

Pourquoi Edge n'est pas aussi répendu que Google Chrome

L’histoire de Windows 10 montre que Microsoft a utilisé plusieurs techniques pour mettre en avant Edge. Par le passé, le système d’exploitation a affiché des fenêtres contextuelles sur le bureau pour vanter ses fonctionnalités. Dans certains cas la méthode a été plus brutale comme une réinitialisation du navigateur par défaut lors d’une mise à jour de l’OS. Ces différents efforts n’ont cependant pas porté leurs fruits. Selon les statistiques de NetMarketShare, Microsoft Edge ne décolle pas sur PC. Il est utilisé par un peu plus que 4% des utilisateurs tandis que Chrome dépasse les 60%. La différence est énorme mais elle doit être replacée dans son contexte. Microsoft Edge n’est proposé que sous Windows 10 tandis que Chrome est disponible sous toutes les versions de Windows dont Windows 7. Windows 7 est toujours la version de Windows la plus utilisée au monde. Dans un tel contexte, il n’est pas surprenant que le géant du logiciel souhaite chambouler l’ordre établi et c’est une bonne chose. Le problème concerne cependant la méthode pour y parvenir. Une nouvelle approche est en test actuellement. Elle consiste à afficher un avertissement dès que l’utilisateur tente d’installer Google Chrome ou Mozilla Firefox. Il rappelle en stoppant l’installation que Microsoft Edge est déjà présent. La firme précise que ce n’est qu’une « expérience » afin de connaitre la réaction des utilisateurs. Pour le moment, il n’est pas prévu d’inclure cette approche dans Windows 10 October 2018 Update.
14-09-2018


  Article précédent Précédent   suivant Article suivant