Bienvenu sur la Particule.com

Toute l'actualités des geeks

Projet et fonctionnement du site la Particule.com

Les infos Bloc-Note du site la Particule.com

Nos différents partenaires

Suivre nos sponsors
Logo la particule.com

  Article précédent Précédent   

 Un Malware Android en Europe

  Liste des news     

24

Mai

Kasperky Lab a annoncé sa découverte d'un nouveau malware Android appelé Roaming Mantis. Diffusé à l'aide de manipulations du DNS et visant, à l'époque, principalement les smartphones présents sur le continent asiatique, c'est à l'aide d'un communiqué de presse que Kaspersky évoque maintenant l'inquiétante évolution du malware qui serait désormais capable de se répandre au Moyen-Orient ainsi qu'en Europe. En plus de cet élargissement du ciblage géographique, le malware semblerait s'être également doté de nouvelles « capacités », à savoir une option de phishing pour les appareils tournants sous iOS, ainsi qu'une aptitude au minage de cryptomonnaie. Les chercheurs de Kaspersky Lab soupçonnent un groupe cybercriminel coréen ou chinois de se cacher derrière cette campagne malveillante destinée à donner aux pirates le contrôle total de tous les appareils que leur malware infecte. Afin d'infecter de nouveaux smartphones, la méthodologie utilisée par les cybercriminels est plutôt astucieuse. Ainsi, l'enquête réalisée par les chercheurs de Kaspersky révélerait que les pirates se cachant derrière le programme malveillant seraient à la recherche de routeurs vulnérables à pirater qui leur serviraient par la suite à propager leur malware via une manipulation des paramètres DNS. Roaming Mantis vérifierait ensuite si le smartphone est rooté puis demanderait l'autorisation d'être notifié de toute communication ou activité de navigation effectuée par l'utilisateur. Il serait également capable de collecter diverses données personnelles, dont certaines permettant une identification à deux facteurs. Selon Kaspersky, cette méthode d'infection ainsi qu'une partie du code avec lequel est bâti le programme, laissent penser que ces attaques ont une motivation financière.




  Article précédent Précédent   

Un Malware Android en Europe

Kasperky Lab a annoncé sa découverte d'un nouveau malware Android appelé Roaming Mantis. Diffusé à l'aide de manipulations du DNS et visant, à l'époque, principalement les smartphones présents sur le continent asiatique, c'est à l'aide d'un communiqué de presse que Kaspersky évoque maintenant l'inquiétante évolution du malware qui serait désormais capable de se répandre au Moyen-Orient ainsi qu'en Europe. En plus de cet élargissement du ciblage géographique, le malware semblerait s'être également doté de nouvelles « capacités », à savoir une option de phishing pour les appareils tournants sous iOS, ainsi qu'une aptitude au minage de cryptomonnaie. Les chercheurs de Kaspersky Lab soupçonnent un groupe cybercriminel coréen ou chinois de se cacher derrière cette campagne malveillante destinée à donner aux pirates le contrôle total de tous les appareils que leur malware infecte. Afin d'infecter de nouveaux smartphones, la méthodologie utilisée par les cybercriminels est plutôt astucieuse. Ainsi, l'enquête réalisée par les chercheurs de Kaspersky révélerait que les pirates se cachant derrière le programme malveillant seraient à la recherche de routeurs vulnérables à pirater qui leur serviraient par la suite à propager leur malware via une manipulation des paramètres DNS. Roaming Mantis vérifierait ensuite si le smartphone est rooté puis demanderait l'autorisation d'être notifié de toute communication ou activité de navigation effectuée par l'utilisateur. Il serait également capable de collecter diverses données personnelles, dont certaines permettant une identification à deux facteurs. Selon Kaspersky, cette méthode d'infection ainsi qu'une partie du code avec lequel est bâti le programme, laissent penser que ces attaques ont une motivation financière.
24-05-2018


  Article précédent Précédent