Bienvenu sur la Particule.com

Toute l'actualités des geeks

Projet et fonctionnement du site la Particule.com

Les infos Bloc-Note du site la Particule.com

Nos différents partenaires

Suivre nos sponsors
Logo la particule.com

  Article précédent Précédent   

 Le prix des DRAM, la course aux profits !

  Liste des news     

22

Juin

Le prix de la DRAM est l’objet d’une surveillance depuis plusieurs mois de la part des autorités Chinoises. En fin d’année 2017 le département « Pricing Supervision » de la NDRC (National Development and Reform Commission) avait déclaré être très attentif à cette flambée des prix des puces mémoire. " La hausse constante des tarifs de la DRAM et de la NAND devient inquiétante aux yeux des autorités chinoises. Il est annoncé un renfort des contrôles et la possibilité d’imposer aux producteurs de puces mémoire des prix fixes. " A l’époque un haut responsable, Xu Xinyu, n’avait pas écarté l’idée que cette situation pourrait être le résultat d’une action coordonnée de la part d’un certain nombre d’entreprises. L’objectif serait d’obtenir un maximum de profit en poussant les prix le plus haut possibles. Depuis des réunions ont eu lieu entre les autorités chinois, Samsung Electronics, SK Hynix et Micron Technology. Malheureusement, la réalité montre que toutes ces discutions n’ont pas permis de trouver des solutions. Le prix de la DRAM a continué de grimper. Il semble que toute patience à des limites. Le régulateurs « antitrust » chinois vient de prendre la décision d’ouvrir une enquête contre ces trois géants. Ils représentent a eux seuls, 90% de production mondiale de DRAM. Si les investigations permettent de conclure à leur culpabilité, les amandes risquent d’être lourdes. Elles peuvent se situer entre 800 et 8 milliards de dollars. Ces montants sont estimés sur la base des ventes DRAM des sociétés Chinoises entre 2016 et 2017.




  Article précédent Précédent   

Le prix des DRAM, la course aux profits !

Le prix de la DRAM est l’objet d’une surveillance depuis plusieurs mois de la part des autorités Chinoises. En fin d’année 2017 le département « Pricing Supervision » de la NDRC (National Development and Reform Commission) avait déclaré être très attentif à cette flambée des prix des puces mémoire. " La hausse constante des tarifs de la DRAM et de la NAND devient inquiétante aux yeux des autorités chinoises. Il est annoncé un renfort des contrôles et la possibilité d’imposer aux producteurs de puces mémoire des prix fixes. " A l’époque un haut responsable, Xu Xinyu, n’avait pas écarté l’idée que cette situation pourrait être le résultat d’une action coordonnée de la part d’un certain nombre d’entreprises. L’objectif serait d’obtenir un maximum de profit en poussant les prix le plus haut possibles. Depuis des réunions ont eu lieu entre les autorités chinois, Samsung Electronics, SK Hynix et Micron Technology. Malheureusement, la réalité montre que toutes ces discutions n’ont pas permis de trouver des solutions. Le prix de la DRAM a continué de grimper. Il semble que toute patience à des limites. Le régulateurs « antitrust » chinois vient de prendre la décision d’ouvrir une enquête contre ces trois géants. Ils représentent a eux seuls, 90% de production mondiale de DRAM. Si les investigations permettent de conclure à leur culpabilité, les amandes risquent d’être lourdes. Elles peuvent se situer entre 800 et 8 milliards de dollars. Ces montants sont estimés sur la base des ventes DRAM des sociétés Chinoises entre 2016 et 2017.
22-06-2018


  Article précédent Précédent