Bienvenu sur la Particule.com

Toute l'actualités des geeks

Projet et fonctionnement du site la Particule.com

Les infos Bloc-Note du site la Particule.com

Nos différents partenaires

Suivre nos sponsors
Logo la particule.com
  



  Article précédent Précédent   

 Macron lance un ultimatum aux sites Pornos

  Liste des news     

21

Novembre

Récemment, on a appris que l’Australie voulait utiliser la reconnaissance faciale pour interdire les sites pornographiques aux mineurs. Aujourd’hui on apprend que Emmanuel Macron, président de la République, veut renforcer l’accès à ce type de sites suite à la journée de l’enfance qui s’est déroulée hier le 20 novembre. La première solution devra être trouvée dans les six prochains mois, car le contrôle parental n’est pas assez souvent utilisé par les parents comme le stipule le président de la République : Il faut permettre aux parents de reprendre davantage la main, avec un contrôle parental par défaut pour garantir son application, alors qu’aujourd’hui c’est une démarche volontaire. Néanmoins, le chef de l’État laisse au fournisseur d’accès à internet, au moteur de recherche, le temps de faire d’autres propositions. Si d’ici quelques mois il n’y a pas de propositions viables, ce sera le législateur qui statuera sur une loi. Emmanuelle Macron a déclaré lors de la journée internationale des droits de l’enfant à l’UNESCO : "On n’emmène pas un enfant dans un sex-shop à treize ans." Avec cette déclaration, il rappelle que c’est l’âge moyen en France auquel les mineurs sont exposés à la pornographie. Du côté des sites, le président veut intégrer l’obligation de demander l’âge à l’utilisateur via un processeur de vérification et si l’un d’entre eux ne se conforme pas à cette règle, il donne la possibilité à un juge de bloquer le trafic vers ce dernier. La balle est dans le camp des acteurs du Web.



  Article précédent Précédent   

Macron lance un ultimatum aux sites Pornos

Récemment, on a appris que l’Australie voulait utiliser la reconnaissance faciale pour interdire les sites pornographiques aux mineurs. Aujourd’hui on apprend que Emmanuel Macron, président de la République, veut renforcer l’accès à ce type de sites suite à la journée de l’enfance qui s’est déroulée hier le 20 novembre. La première solution devra être trouvée dans les six prochains mois, car le contrôle parental n’est pas assez souvent utilisé par les parents comme le stipule le président de la République : Il faut permettre aux parents de reprendre davantage la main, avec un contrôle parental par défaut pour garantir son application, alors qu’aujourd’hui c’est une démarche volontaire. Néanmoins, le chef de l’État laisse au fournisseur d’accès à internet, au moteur de recherche, le temps de faire d’autres propositions. Si d’ici quelques mois il n’y a pas de propositions viables, ce sera le législateur qui statuera sur une loi. Emmanuelle Macron a déclaré lors de la journée internationale des droits de l’enfant à l’UNESCO : "On n’emmène pas un enfant dans un sex-shop à treize ans." Avec cette déclaration, il rappelle que c’est l’âge moyen en France auquel les mineurs sont exposés à la pornographie. Du côté des sites, le président veut intégrer l’obligation de demander l’âge à l’utilisateur via un processeur de vérification et si l’un d’entre eux ne se conforme pas à cette règle, il donne la possibilité à un juge de bloquer le trafic vers ce dernier. La balle est dans le camp des acteurs du Web.
21-11-2019


  Article précédent Précédent