Bienvenu sur la Particule.com

Toute l'actualités des geeks

Projet et fonctionnement du site la Particule.com

Les infos Bloc-Note du site la Particule.com

Nos différents partenaires

Suivre nos sponsors
Logo la particule.com
  



"Actu vu !" sur le web


 <  16  17  18  19  20  21  22  > 

TOP GUN 2 une B.A. Video

  Liste des news    Liste des new du mois  
Top Gun 2

03

Fevrier

Comme chaque année, le Super Bowl a été l’occasion pour les studios hollywoodiens de dévoiler de nouveaux trailers des blockbusters de l’année. L’un des plus attendus de 2020 est incontestablement Top Gun 2. Un mois après la sortie de la deuxième bande-annonce, la Paramount a livré de nouvelles images du film qui promettent une suite chargée en action, avec un Tom Cruise au top de sa forme. Annoncé il y a plus de trois ans déjà, ce second volet de Top Gun, film culte de 1986 réalisé par Tony Scott, suit le pilote de chasse Pete « Maverick » Mitchell dans une nouvelle phase de sa carrière. Après plus de trente ans à voler en tant que pilote de chasse dans la marine américaine, Maverick n’est pas décidé à quitter le ciel. Aujourd’hui pilote d’essai, il doit désormais former une nouvelle équipe de jeunes recrues qui se verront confier une mission hors-du-commun. Le dernier trailer dévoile Tom Cruise aux commandes de son avion de chasse dans plusieurs décors. Les images et les quelques mots entendus dans le trailer promettent des scènes de vol spectaculaires et une bonne dose d’adrénaline. 34 ans après avoir tourné le film original, Tom Cruise est tout aussi convaincant. L’acteur n’a d’ailleurs pas hésité à s’investir à nouveau pleinement dans son rôle. Il a en effet suivi un vrai entraînement de pilote de chasse, et réalisé la plupart des cascades.



Une bibliothèque des Jeux Flash...

  Liste des news    Liste des new du mois  
Flashpoint sauvegarde des jeux flash

03

Fevrier

A une époque où le smartphone n'existait pas, le jeu flash se présentait alors comme un échappatoire, au même titre que certains programmes de la calculatrice. Bientôt oublié, les jeux flash ont tout de même trouvé un refuge, une arche de Noé digitale où plus de 36 000 d'entre eux sont répertoriés et peuvent être téléchargés. Plus de 36 000 jeux flash sauvegardés. A l'ère des applications mobiles et des ordinateurs fins et silencieux, le divertissement est à portée de toutes les mains. Les jeux flash appartiennent désormais à une époque révolue et ne sont joués que de quelques nostalgiques. Voués à disparaître dans les limbes de la toile, notamment dû au fait qu'Adobe ne compte plus supporter le format Flash au-delà de fin 2020, ces jeux d'un ancien temps ont tout de même trouvé une porte de sortie. Connu sous le nom de Flashpoint, ce refuge a été bâti par un groupe de passionnés du nom de BlueMaxima, qui en répertorie déjà plus de 36 000. Des jeux accessibles à tous qui peuvent également être joués hors-ligne, moyennant un téléchargement au préalable. Les développeurs de BlueMaxima tiennent à rassurer les créateurs de ces jeux flash, chaque jeu pourra être supprimé de cette base de données à leur demande. Fort heureusement, les requêtes de ce genre ne semblent pas être extrêmement nombreuses. Tous les jeux sauvegardés peuvent être retrouvés sur cette immense banque de données qu'est Flashpoint, juste ici (pas en français). Pour en profiter hors-ligne, il vous faudra tout de même allouer 286 GB d'espace de stockage. A noter que, à l'heure actuelle, Flashpoint est compatible seulement avec Windows. Quoiqu'il en soit, les jeux flash ne devraient pas disparaître d'ici demain, notamment grâce à l'initiative des passionnés de BlueMaxima, qui tiennent à conserver ce panthéon du jeu vidéo des années 2000.



Dune en salle le 23 Décembre

  Liste des news    Liste des new du mois  
Dune 23 decembre 2020

03

Fevrier

Denis Villeneuve, réalisateur de Premier Contact, Blade Runner 2049 ou encore Prisoners, est aux manettes de cette nouvelle version de Dune au cinéma, après le film de David Lynch en 1984. Durant la French Convention du Film français qui s’est déroulée du 28 au 29 janvier, les représentants de Warner Bros ont non seulement diffusé un visuel mais aussi une date de sortie ! La date, c’est le 23 décembre 2020. Quant au visuel, il représente le logo de Dune sur un paysage désertique. L’image, partagée par le compte Twitter de fans Dune 2020 News, a été rapidement retirée à la demande du propriétaire des droits d’auteur, ici vraisemblablement Warner Bros. Néanmoins, rien ne disparait jamais et on a pu intercepter l’image en question avant sa suppression. Jusqu’à présent, le studio s’était contenté d’évoquer 2020 comme date de sortie : Il est toujours possible que Warner Bros décide de repousser (voire d’avancer) la sortie du film, mais un lancement dans les salles obscures juste avant Noël serait assurément un joli cadeau pour les fans non seulement de la saga de Herbert, mais aussi du réalisateur canadien ! Dune offrira au spectateurs un casting quatre étoiles, avec Timothée Chalamet dans le rôle de Paul Atreides. Ses parents seront incarnés par Rebecca Ferguson et Oscar Isaac. Parmi les autres acteurs, relevons la présence de Zendaya, Jason Momoa, Josh Brolin, Dave Bautista, Javier Bardem, et d’autres encore.



Avast ferme sa filiale pas très honnête !

  Liste des news    Liste des new du mois  
Avast Securite ferme sa filiale jumpshot

03

Fevrier

Nous évoquions mardi dernier l'enquête menée par Motherboard (Vice) et PCMag sur le business controversé d'une filiale d'Avast : Jumpshot. Cette dernière était accusée de revendre les données de navigation web des utilisateurs de la solution gratuite d'Avast à de grandes entreprises, parmi lesquelles Google, Microsoft, Pepsi ou Condé Nast. Pour mettre un terme à la polémique, l'éditeur de logiciel a annoncé, jeudi 30 janvier 2020, la liquidation de Jumpshot, avec effet immédiat. « Je suis arrivé à la conclusion que l'activité de collecte de données n'est plus conforme à nos priorités en matière de respect de la vie privée », a déclaré Ondrej Vlcek, le P.-D.G. d'Avast. Depuis 2015, Jumphshot récoltait les données web provenant de 100 millions de terminaux. Comparé au nombre d'utilisateurs mensuels d'Avast (435 millions, selon la compagnie), un peu moins d'un utilisateur mensuel sur quatre du service antivirus était donc concerné par cette collecte de données. Lors de l'installation de l'antivirus, les utilisateurs qui cochaient l' option, acceptaient la collecte de leurs données de navigation web par Jumpshot. Parmi elles figuraient des recherches Google, des données GPS sur Google Maps, des vidéos YouTube ou le détail de visites sur des sites pornographiques. Si Jumpshot affirmait que les données revendues étaient anonymisées, l'enquête de Motherboard et PCMag met en doute la capacité de la filiale à dépersonnaliser réellement ces données. « La plupart des menaces posées par la désanonymisation, qui consiste à identifier des personnes, proviennent de la capacité à fusionner les informations avec d'autres données », avertit Günes Acar, chercheur à la Katholieke Universiteit te Leuven. En clair, une entreprise qui recouperait des données Jumpshot avec sa propre base de données pourrait identifier certains de ses clients. Finalité : ne jamais cocher les options avant de les avoir lus ! A présent il est temps pour Avast de ce racheté une nouvelle image surtout pour des logiciel de sécurité qui doivent à l'origine protégé la vie privé.



L'U.E. impose le chargeur universel

  Liste des news    Liste des new du mois  
Format USB samrphone

31

Janvier

Apple refuse souvent d'appliquer la garantie constructeur 2 ans en Europe, mais refuse aussi de ce mettre aux normes Européennes. les eurodéputés ont plaidé jeudi 30 janvier en faveur d'un chargeur universel pour téléphones mobiles en Europe au nom des droits des consommateurs et de l'environnement, réclamant une législation européenne d'ici l'été. « L'offre pléthorique de chargeurs entraîne (...) des coûts excessifs et des désagréments pour les consommateurs et génère une empreinte écologique inutile », écrivent les élus européens dans une résolution non contraignante, adoptée à Bruxelles à une large majorité. Il est donc « nécessaire d'adopter d'urgence une norme de chargeur universel », ajoutent-ils, réclamant des mesures « d'ici juillet ». La vieille idée visant à harmoniser la connectique pour charger téléphones, tablettes et autres petits appareils, lancée dès 2009 par la Commission européenne, s'est jusqu'à présent heurtée aux réticences de l'industrie, bien que le nombre de chargeurs existants ait été considérablement réduit en 10 ans. Ils sont en effet passés à 3: le connecteur Micro USB, qui a longtemps équipé la majorité des téléphones, l'USB-C une connexion plus récente, et le Lightning le format unique d'Apple. Avant même le vote de cette résolution, l'entreprise de Cupertino s'est fermement opposée à toute réglementation européenne, qui « étoufferait l'innovation au lieu de l'encourager et nuirait aux consommateurs en Europe et à l'économie dans son ensemble ». Le géant californien, qui vient d'annoncer un bénéfice record au premier trimestre 2020, a remplacé en 2012 l'antique connecteur à 30 broches de ses appareils par la prise Lightning, qui équipe « plus d'un milliard d'appareils ». Il estime qu'un chargeur universel à la place de sa norme maison « aurait un impact négatif direct en perturbant les centaines de millions d'appareils et d'accessoires actifs utilisés par (ses) clients ». Cela créerait en outre « un volume sans précédent de déchets électroniques et gênerait fortement les utilisateurs », poursuit le groupe dans cette déclaration publiée la semaine passée. Plusieurs sources de l'AFP au Parlement affirment qu'Apple a exercé un lobbying intense avant le vote de la résolution, adoptée par 582 voix pour, 40 contre et 37 abstentions. « Comme toujours, nous serons heureux de travailler avec l'UE et les États membres en fonction de leurs souhaits », a pour sa part déclaré à l'AFP un porte-parole du numéro deux du secteur en 2018, le Chinois Huawei. Le CCIA Europe, représentant du lobby de l'industrie numérique à Bruxelles, n'a pas souhaité faire de commentaires sur la résolution des élus européens, qui réclament aussi que soit interdite la vente obligatoire de chargeurs avec chaque appareil.



350$ la figurine Baby Yoda

  Liste des news    Liste des new du mois  
baby yoda

31

Janvier

Alors que la diffusion américaine de The Mandalorian s’est achevée il y a quelques semaines, Baby Yoda continue de faire parler de lui. L’adorable personnage a été introduit dans la nouvelle série Disney + et ne cesse d’attiser lintérêt des fans de la saga. Comme souvent avec la franchise, les produits dérivés n’ont pas tardé à envahir le marché et beaucoup se ruent sur des figurines de “l’Enfant”. C’est au tour de Sideshow de dévoiler ses produits et le moins que l’on puisse dire, c’est que c’est de loin la figurine la plus réussie. De taille réelle, elle est très ressemblante au personnage de la série. Habillée d’un manteau en tissu beige, la figurine a été pensée pour coller le plus à son homologue de cinéma. Des petits cheveux disposés sur le haut de son crâne permettent d’améliorer le réalisme du produit. La marque, connue pour ses figurines ultra-réalistes, a une nouvelle fois frappé fort. Pour mettre la main sur cette petite merveille, il va falloir économiser. La pièce de collection est proposée au tarif de 350 $, soit 317 €. C’est un peu plus cher que la figurine du Mandalorien, proposée à 243 $ dans sa version 27 centimètres de hauteur. Le reste de la collection, dédiée à l’univers de la série, se compose d’une figurine IG-11 et d’une autre des Mandaloriens d’infanterie. Si vous décidez de sauter le pas, il faudra néanmoins patienter avant de pouvoir en profiter. S’il est d’ores et déjà possible de précommander, les produits ne sont pas attendus avant août prochain. En France, la série débarquera sur Disney + au lancement de la plateforme, soit le 24 mars prochain. Outre atlantique The Mandalorian a rencontré un franc succès et une deuxième saison est déjà en production. Cette deuxième salve d’épisodes devrait débarquer à l’automne prochain, toujours sur Disney +.



C'est officiel pas de Switch Pro en 2020

  Liste des news    Liste des new du mois  
Nintendo Switch Pro 1

31

Janvier

Toutes les informations fuitées récemment nous laissait penser que Nintendo préparait une Switch Pro pour fin 2020. Celle-ci était censée être équipée d’un processeur Nvidia Volta afin d’offrir des améliorations techniques, mais pas encore la 4K. A l’occasion d’un briefing sur la politique de gestion d’entreprise suivant la publication des résultats financiers, le PDG Furukawa a préféré se concentrer sur l’annonce de la sortie d’une switch édition Animal Crossing : New Horizons. Cette version collector sortira le 13 mars tandis que le jeu lui-même sera disponible à partir du 20 mars. Nous nous rapprochons du 3ème anniversaire de la sortie de la Nintendo Switch en mars. Et selon Shuntaro Furukawa, « la Nintendo Switch devrait entrer dans la phase intermédiaire du cycle de vie du matériel. Mais nous pensons que nous avons construit une base sur laquelle nous pouvons rechercher de nouvelles opportunités de croissance pour la console ». En effet, depuis 2017, le système a reçu d’importantes mises à jour avec l’amélioration de la batterie sur la Switch V2, puis avec la sortie de la Switch Lite en septembre 2019. Cela avait été possible grâce à une nouvelle version du processeur Nvidia, plus économe en énergie. C’est donc un peu tôt pour l’entreprise japonaise d’upgrader complètement son système. Même si elle commandait une nouvelle puce personnalisée Nvidia, c’est certain que la production ne serait pas du tout finie avant fin 2020. Selon Furukawa, la Nintendo Switch Lite n’a même pas encore atteint son plein potentiel. Il souhaite donc se concentrer sur les deux modèles de la Switch pour l’instant, avant de faire venir le successeur. Il faut donc espérer que Nintendo prépare la Switch Pro pour une sortie en 2021.



Total assigné en justice

  Liste des news    Liste des new du mois  
total

31

Janvier

Mardi 28 janvier, plusieurs collectivités territoriales et 5 associations ont assigné en justice la multinationale Total. Elles demandent que des mesures soient prises par la firme pour réduire drastiquement ses émissions de gaz à effet de serre. En s’appuyant sur la loi sur le devoir de vigilance, le collectif appelle Total à reconnaître les risques générés par son activité et à agir pour respecter la trajectoire des 1,5°C fixée lors des accord sur le climat de Paris. Selon Sandra Cossard, directrice de l’association sherpa cette loi oblige précisément les entreprises à prévenir les risques d’atteintes aux droits humains et à l’environnement causées par leurs activités, et à le faire de manière adaptée. Total est légalement tenue d’identifier les risques résultant de sa contribution au réchauffement climatique, et de prendre les mesures qui s’imposent pour réduire ses émissions” peut-on lire dans un communiqué. Pour rappel, c’est la première fois que la justice va devoir se prononcer sur le devoir de vigilance, entré en vigueur en 2017. Après avoir formellement mis en demeure Total le 19 juin dernier, les associations et collectivités demandent donc au tribunal de Nanterre d’imposer à l’entreprise de reconnaître les risques générés par son activité et d’effectuer sa transition énergétique. Le groupe Total a indiqué regretter l’action initiée par les collectivités et les associations «alors que des solutions pour répondre à la fois au besoin d’une énergie accessible à tous et aux enjeux du changement climatique nécessitent une coopération entre les différents acteurs». Nous avons contacté l’entreprise pour plus de détails et nous ne manquerons pas d’actualiser cet article si nous les obtenons.



Apple et Broadcom passent à la caisse

  Liste des news    Liste des new du mois  
Apple et Broadcom amende

30

Janvier

La sanction est finalement tombée. Au terme d'un procès intenté par le California Institute of Technology (Caltech) pour violation de brevets , Apple et Broadcom ont été condamnés à payer 1,1 milliard de dollars de dommages et intérêts. Comme l'a rapporté Reuters, un juge californien a ordonné le versement de cette somme, condamnant Apple à payer 837,8 millions de dollars et Broadcom à verser 270,2 composants millions de dollars. Pour rappel, l'université américaine avait allégué que les fabriqués par Broadcom, à l'image des puces utilisées dans les appareils Apple (notamment dans les iPhone, les iPad ou les Apple Watch), enfreignaient une série de brevets sans fil lui appartenant. Si les deux géants américains ont nié toute violation de brevets, cela n'a pas suffi à la justice américaine. La défense de Broadcom, qui fournit les puces des appareils Apple, a fait valoir que le géant technologique ne devrait pas du tout être impliqué en tant qu'acheteur et « partie indirecte en aval ». Tant Apple que Broadcom ont l'intention de faire appel. Alors qu'Apple a refusé de commenter l'affaire, Broadcom a simplement déclaré « ne pas être d'accord avec les bases factuelles et juridiques du verdict ». s'est dite satisfaite de la décision. Sa direction a fait savoir que l'université « s'est engagée à protéger sa propriété intellectuelle dans le cadre de sa mission d'expansion des connaissances humaines et de bénéfice pour la société par le biais de la recherche intégrée à l'éducation ». Pour rappel, ce n'est pas le seul procès auquel a dû faire face Apple. Le géant américain a ainsi été condamné à verser 85 millions de dollars à la filiale WiLan de Quarterhill, une société de « monétisation des brevets », pr régler un litige concernant deux brevets de communications mobiles. WiLan avait demandé ou145,1 millions de dollars à l'origine. Cependant, Apple a fait valoir que la façon dont ces dommages ont été calculés était erronée, ce qui a conduit à un nouveau procès en dommages et intérêts uniquement. Reste que cela n'a toutefois pas fragilisé Apple, qui a encore enregistré des bénéfices records au premier trimestre de son exercice décalé 2020, avec des revenus de 91,8 milliards de dollars, en hausse de 9 % par rapport à l'année précédente.



Matrox Multi-écrans

  Liste des news    Liste des new du mois  
Carte Matrox 4 sorties 4K

30

Janvier

Depuis plusieurs années, Matrox s’est spécialisée dans la vente de cartes graphiques destinées aux solutions multi-écrans. La société annonce une nouvelle famille de cartes, la D-Series, composée de la Matrox D-Series D1450 et de la Matrox D-Series D1480. Elles embarquent un GPU NVIDIA Quadro personnalisé. Elles ont les même dimensions (20,137 cm en longueur, 12,697 cm en hauteur et un format mono-slot) et proposent toutes les deux 4 sorties vidéo. La différence se situe au niveau de celles-ci, puisque la D1450 offre quatre sorties HDMI en 4096 x 2160 à 60 Hz (donc du HDMI 2.0) et la D1480, 4 DisplayPort 1.4 en 5120 x 3200 à 60 Hz. Les cartes utilisent une interface PCIe 3.0 x16 et supportent DirectX 12, OpenGL 1.2 et OpenGL 4.5. Elles s’arment de 4 Go de mémoire GDDR5 et ont un TDP de 47 W. Le refroidissement est actif. Sortie prévue au premier trimestre de cette année. La garantie est de trois ans sans prix annoncés.


 <  16  17  18  19  20  21  22  > 

"Actu vu !" sur le web


 <  16  17  18  19  20  21  22  > 

TOP GUN 2 une B.A. Video

Comme chaque année, le Super Bowl a été l’occasion pour les studios hollywoodiens de dévoiler de nouveaux trailers des blockbusters de l’année. L’un des plus attendus de 2020 est incontestablement Top Gun 2. Un mois après la sortie de la deuxième bande-annonce, la Paramount a livré de nouvelles images du film qui promettent une suite chargée en action, avec un Tom Cruise au top de sa forme. Annoncé il y a plus de trois ans déjà, ce second volet de Top Gun, film culte de 1986 réalisé par Tony Scott, suit le pilote de chasse Pete « Maverick » Mitchell dans une nouvelle phase de sa carrière. Après plus de trente ans à voler en tant que pilote de chasse dans la marine américaine, Maverick n’est pas décidé à quitter le ciel. Aujourd’hui pilote d’essai, il doit désormais former une nouvelle équipe de jeunes recrues qui se verront confier une mission hors-du-commun. Le dernier trailer dévoile Tom Cruise aux commandes de son avion de chasse dans plusieurs décors. Les images et les quelques mots entendus dans le trailer promettent des scènes de vol spectaculaires et une bonne dose d’adrénaline. 34 ans après avoir tourné le film original, Tom Cruise est tout aussi convaincant. L’acteur n’a d’ailleurs pas hésité à s’investir à nouveau pleinement dans son rôle. Il a en effet suivi un vrai entraînement de pilote de chasse, et réalisé la plupart des cascades.


03-02-2020


Une bibliothèque des Jeux Flash...

A une époque où le smartphone n'existait pas, le jeu flash se présentait alors comme un échappatoire, au même titre que certains programmes de la calculatrice. Bientôt oublié, les jeux flash ont tout de même trouvé un refuge, une arche de Noé digitale où plus de 36 000 d'entre eux sont répertoriés et peuvent être téléchargés. Plus de 36 000 jeux flash sauvegardés. A l'ère des applications mobiles et des ordinateurs fins et silencieux, le divertissement est à portée de toutes les mains. Les jeux flash appartiennent désormais à une époque révolue et ne sont joués que de quelques nostalgiques. Voués à disparaître dans les limbes de la toile, notamment dû au fait qu'Adobe ne compte plus supporter le format Flash au-delà de fin 2020, ces jeux d'un ancien temps ont tout de même trouvé une porte de sortie. Connu sous le nom de Flashpoint, ce refuge a été bâti par un groupe de passionnés du nom de BlueMaxima, qui en répertorie déjà plus de 36 000. Des jeux accessibles à tous qui peuvent également être joués hors-ligne, moyennant un téléchargement au préalable. Les développeurs de BlueMaxima tiennent à rassurer les créateurs de ces jeux flash, chaque jeu pourra être supprimé de cette base de données à leur demande. Fort heureusement, les requêtes de ce genre ne semblent pas être extrêmement nombreuses. Tous les jeux sauvegardés peuvent être retrouvés sur cette immense banque de données qu'est Flashpoint, juste ici (pas en français). Pour en profiter hors-ligne, il vous faudra tout de même allouer 286 GB d'espace de stockage. A noter que, à l'heure actuelle, Flashpoint est compatible seulement avec Windows. Quoiqu'il en soit, les jeux flash ne devraient pas disparaître d'ici demain, notamment grâce à l'initiative des passionnés de BlueMaxima, qui tiennent à conserver ce panthéon du jeu vidéo des années 2000.
03-02-2020


Dune en salle le 23 Décembre

Denis Villeneuve, réalisateur de Premier Contact, Blade Runner 2049 ou encore Prisoners, est aux manettes de cette nouvelle version de Dune au cinéma, après le film de David Lynch en 1984. Durant la French Convention du Film français qui s’est déroulée du 28 au 29 janvier, les représentants de Warner Bros ont non seulement diffusé un visuel mais aussi une date de sortie ! La date, c’est le 23 décembre 2020. Quant au visuel, il représente le logo de Dune sur un paysage désertique. L’image, partagée par le compte Twitter de fans Dune 2020 News, a été rapidement retirée à la demande du propriétaire des droits d’auteur, ici vraisemblablement Warner Bros. Néanmoins, rien ne disparait jamais et on a pu intercepter l’image en question avant sa suppression. Jusqu’à présent, le studio s’était contenté d’évoquer 2020 comme date de sortie : Il est toujours possible que Warner Bros décide de repousser (voire d’avancer) la sortie du film, mais un lancement dans les salles obscures juste avant Noël serait assurément un joli cadeau pour les fans non seulement de la saga de Herbert, mais aussi du réalisateur canadien ! Dune offrira au spectateurs un casting quatre étoiles, avec Timothée Chalamet dans le rôle de Paul Atreides. Ses parents seront incarnés par Rebecca Ferguson et Oscar Isaac. Parmi les autres acteurs, relevons la présence de Zendaya, Jason Momoa, Josh Brolin, Dave Bautista, Javier Bardem, et d’autres encore.


03-02-2020


Avast ferme sa filiale pas très honnête !

Nous évoquions mardi dernier l'enquête menée par Motherboard (Vice) et PCMag sur le business controversé d'une filiale d'Avast : Jumpshot. Cette dernière était accusée de revendre les données de navigation web des utilisateurs de la solution gratuite d'Avast à de grandes entreprises, parmi lesquelles Google, Microsoft, Pepsi ou Condé Nast. Pour mettre un terme à la polémique, l'éditeur de logiciel a annoncé, jeudi 30 janvier 2020, la liquidation de Jumpshot, avec effet immédiat. « Je suis arrivé à la conclusion que l'activité de collecte de données n'est plus conforme à nos priorités en matière de respect de la vie privée », a déclaré Ondrej Vlcek, le P.-D.G. d'Avast. Depuis 2015, Jumphshot récoltait les données web provenant de 100 millions de terminaux. Comparé au nombre d'utilisateurs mensuels d'Avast (435 millions, selon la compagnie), un peu moins d'un utilisateur mensuel sur quatre du service antivirus était donc concerné par cette collecte de données. Lors de l'installation de l'antivirus, les utilisateurs qui cochaient l' option, acceptaient la collecte de leurs données de navigation web par Jumpshot. Parmi elles figuraient des recherches Google, des données GPS sur Google Maps, des vidéos YouTube ou le détail de visites sur des sites pornographiques. Si Jumpshot affirmait que les données revendues étaient anonymisées, l'enquête de Motherboard et PCMag met en doute la capacité de la filiale à dépersonnaliser réellement ces données. « La plupart des menaces posées par la désanonymisation, qui consiste à identifier des personnes, proviennent de la capacité à fusionner les informations avec d'autres données », avertit Günes Acar, chercheur à la Katholieke Universiteit te Leuven. En clair, une entreprise qui recouperait des données Jumpshot avec sa propre base de données pourrait identifier certains de ses clients. Finalité : ne jamais cocher les options avant de les avoir lus ! A présent il est temps pour Avast de ce racheté une nouvelle image surtout pour des logiciel de sécurité qui doivent à l'origine protégé la vie privé.
03-02-2020


L'U.E. impose le chargeur universel

Apple refuse souvent d'appliquer la garantie constructeur 2 ans en Europe, mais refuse aussi de ce mettre aux normes Européennes. les eurodéputés ont plaidé jeudi 30 janvier en faveur d'un chargeur universel pour téléphones mobiles en Europe au nom des droits des consommateurs et de l'environnement, réclamant une législation européenne d'ici l'été. « L'offre pléthorique de chargeurs entraîne (...) des coûts excessifs et des désagréments pour les consommateurs et génère une empreinte écologique inutile », écrivent les élus européens dans une résolution non contraignante, adoptée à Bruxelles à une large majorité. Il est donc « nécessaire d'adopter d'urgence une norme de chargeur universel », ajoutent-ils, réclamant des mesures « d'ici juillet ». La vieille idée visant à harmoniser la connectique pour charger téléphones, tablettes et autres petits appareils, lancée dès 2009 par la Commission européenne, s'est jusqu'à présent heurtée aux réticences de l'industrie, bien que le nombre de chargeurs existants ait été considérablement réduit en 10 ans. Ils sont en effet passés à 3: le connecteur Micro USB, qui a longtemps équipé la majorité des téléphones, l'USB-C une connexion plus récente, et le Lightning le format unique d'Apple. Avant même le vote de cette résolution, l'entreprise de Cupertino s'est fermement opposée à toute réglementation européenne, qui « étoufferait l'innovation au lieu de l'encourager et nuirait aux consommateurs en Europe et à l'économie dans son ensemble ». Le géant californien, qui vient d'annoncer un bénéfice record au premier trimestre 2020, a remplacé en 2012 l'antique connecteur à 30 broches de ses appareils par la prise Lightning, qui équipe « plus d'un milliard d'appareils ». Il estime qu'un chargeur universel à la place de sa norme maison « aurait un impact négatif direct en perturbant les centaines de millions d'appareils et d'accessoires actifs utilisés par (ses) clients ». Cela créerait en outre « un volume sans précédent de déchets électroniques et gênerait fortement les utilisateurs », poursuit le groupe dans cette déclaration publiée la semaine passée. Plusieurs sources de l'AFP au Parlement affirment qu'Apple a exercé un lobbying intense avant le vote de la résolution, adoptée par 582 voix pour, 40 contre et 37 abstentions. « Comme toujours, nous serons heureux de travailler avec l'UE et les États membres en fonction de leurs souhaits », a pour sa part déclaré à l'AFP un porte-parole du numéro deux du secteur en 2018, le Chinois Huawei. Le CCIA Europe, représentant du lobby de l'industrie numérique à Bruxelles, n'a pas souhaité faire de commentaires sur la résolution des élus européens, qui réclament aussi que soit interdite la vente obligatoire de chargeurs avec chaque appareil.
31-01-2020


350$ la figurine Baby Yoda

Alors que la diffusion américaine de The Mandalorian s’est achevée il y a quelques semaines, Baby Yoda continue de faire parler de lui. L’adorable personnage a été introduit dans la nouvelle série Disney + et ne cesse d’attiser lintérêt des fans de la saga. Comme souvent avec la franchise, les produits dérivés n’ont pas tardé à envahir le marché et beaucoup se ruent sur des figurines de “l’Enfant”. C’est au tour de Sideshow de dévoiler ses produits et le moins que l’on puisse dire, c’est que c’est de loin la figurine la plus réussie. De taille réelle, elle est très ressemblante au personnage de la série. Habillée d’un manteau en tissu beige, la figurine a été pensée pour coller le plus à son homologue de cinéma. Des petits cheveux disposés sur le haut de son crâne permettent d’améliorer le réalisme du produit. La marque, connue pour ses figurines ultra-réalistes, a une nouvelle fois frappé fort. Pour mettre la main sur cette petite merveille, il va falloir économiser. La pièce de collection est proposée au tarif de 350 $, soit 317 €. C’est un peu plus cher que la figurine du Mandalorien, proposée à 243 $ dans sa version 27 centimètres de hauteur. Le reste de la collection, dédiée à l’univers de la série, se compose d’une figurine IG-11 et d’une autre des Mandaloriens d’infanterie. Si vous décidez de sauter le pas, il faudra néanmoins patienter avant de pouvoir en profiter. S’il est d’ores et déjà possible de précommander, les produits ne sont pas attendus avant août prochain. En France, la série débarquera sur Disney + au lancement de la plateforme, soit le 24 mars prochain. Outre atlantique The Mandalorian a rencontré un franc succès et une deuxième saison est déjà en production. Cette deuxième salve d’épisodes devrait débarquer à l’automne prochain, toujours sur Disney +.
31-01-2020


C'est officiel pas de Switch Pro en 2020

Toutes les informations fuitées récemment nous laissait penser que Nintendo préparait une Switch Pro pour fin 2020. Celle-ci était censée être équipée d’un processeur Nvidia Volta afin d’offrir des améliorations techniques, mais pas encore la 4K. A l’occasion d’un briefing sur la politique de gestion d’entreprise suivant la publication des résultats financiers, le PDG Furukawa a préféré se concentrer sur l’annonce de la sortie d’une switch édition Animal Crossing : New Horizons. Cette version collector sortira le 13 mars tandis que le jeu lui-même sera disponible à partir du 20 mars. Nous nous rapprochons du 3ème anniversaire de la sortie de la Nintendo Switch en mars. Et selon Shuntaro Furukawa, « la Nintendo Switch devrait entrer dans la phase intermédiaire du cycle de vie du matériel. Mais nous pensons que nous avons construit une base sur laquelle nous pouvons rechercher de nouvelles opportunités de croissance pour la console ». En effet, depuis 2017, le système a reçu d’importantes mises à jour avec l’amélioration de la batterie sur la Switch V2, puis avec la sortie de la Switch Lite en septembre 2019. Cela avait été possible grâce à une nouvelle version du processeur Nvidia, plus économe en énergie. C’est donc un peu tôt pour l’entreprise japonaise d’upgrader complètement son système. Même si elle commandait une nouvelle puce personnalisée Nvidia, c’est certain que la production ne serait pas du tout finie avant fin 2020. Selon Furukawa, la Nintendo Switch Lite n’a même pas encore atteint son plein potentiel. Il souhaite donc se concentrer sur les deux modèles de la Switch pour l’instant, avant de faire venir le successeur. Il faut donc espérer que Nintendo prépare la Switch Pro pour une sortie en 2021.
31-01-2020


Total assigné en justice

Mardi 28 janvier, plusieurs collectivités territoriales et 5 associations ont assigné en justice la multinationale Total. Elles demandent que des mesures soient prises par la firme pour réduire drastiquement ses émissions de gaz à effet de serre. En s’appuyant sur la loi sur le devoir de vigilance, le collectif appelle Total à reconnaître les risques générés par son activité et à agir pour respecter la trajectoire des 1,5°C fixée lors des accord sur le climat de Paris. Selon Sandra Cossard, directrice de l’association sherpa cette loi oblige précisément les entreprises à prévenir les risques d’atteintes aux droits humains et à l’environnement causées par leurs activités, et à le faire de manière adaptée. Total est légalement tenue d’identifier les risques résultant de sa contribution au réchauffement climatique, et de prendre les mesures qui s’imposent pour réduire ses émissions” peut-on lire dans un communiqué. Pour rappel, c’est la première fois que la justice va devoir se prononcer sur le devoir de vigilance, entré en vigueur en 2017. Après avoir formellement mis en demeure Total le 19 juin dernier, les associations et collectivités demandent donc au tribunal de Nanterre d’imposer à l’entreprise de reconnaître les risques générés par son activité et d’effectuer sa transition énergétique. Le groupe Total a indiqué regretter l’action initiée par les collectivités et les associations «alors que des solutions pour répondre à la fois au besoin d’une énergie accessible à tous et aux enjeux du changement climatique nécessitent une coopération entre les différents acteurs». Nous avons contacté l’entreprise pour plus de détails et nous ne manquerons pas d’actualiser cet article si nous les obtenons.
31-01-2020


Apple et Broadcom passent à la caisse

La sanction est finalement tombée. Au terme d'un procès intenté par le California Institute of Technology (Caltech) pour violation de brevets , Apple et Broadcom ont été condamnés à payer 1,1 milliard de dollars de dommages et intérêts. Comme l'a rapporté Reuters, un juge californien a ordonné le versement de cette somme, condamnant Apple à payer 837,8 millions de dollars et Broadcom à verser 270,2 composants millions de dollars. Pour rappel, l'université américaine avait allégué que les fabriqués par Broadcom, à l'image des puces utilisées dans les appareils Apple (notamment dans les iPhone, les iPad ou les Apple Watch), enfreignaient une série de brevets sans fil lui appartenant. Si les deux géants américains ont nié toute violation de brevets, cela n'a pas suffi à la justice américaine. La défense de Broadcom, qui fournit les puces des appareils Apple, a fait valoir que le géant technologique ne devrait pas du tout être impliqué en tant qu'acheteur et « partie indirecte en aval ». Tant Apple que Broadcom ont l'intention de faire appel. Alors qu'Apple a refusé de commenter l'affaire, Broadcom a simplement déclaré « ne pas être d'accord avec les bases factuelles et juridiques du verdict ». s'est dite satisfaite de la décision. Sa direction a fait savoir que l'université « s'est engagée à protéger sa propriété intellectuelle dans le cadre de sa mission d'expansion des connaissances humaines et de bénéfice pour la société par le biais de la recherche intégrée à l'éducation ». Pour rappel, ce n'est pas le seul procès auquel a dû faire face Apple. Le géant américain a ainsi été condamné à verser 85 millions de dollars à la filiale WiLan de Quarterhill, une société de « monétisation des brevets », pr régler un litige concernant deux brevets de communications mobiles. WiLan avait demandé ou145,1 millions de dollars à l'origine. Cependant, Apple a fait valoir que la façon dont ces dommages ont été calculés était erronée, ce qui a conduit à un nouveau procès en dommages et intérêts uniquement. Reste que cela n'a toutefois pas fragilisé Apple, qui a encore enregistré des bénéfices records au premier trimestre de son exercice décalé 2020, avec des revenus de 91,8 milliards de dollars, en hausse de 9 % par rapport à l'année précédente.
30-01-2020


Matrox Multi-écrans

Depuis plusieurs années, Matrox s’est spécialisée dans la vente de cartes graphiques destinées aux solutions multi-écrans. La société annonce une nouvelle famille de cartes, la D-Series, composée de la Matrox D-Series D1450 et de la Matrox D-Series D1480. Elles embarquent un GPU NVIDIA Quadro personnalisé. Elles ont les même dimensions (20,137 cm en longueur, 12,697 cm en hauteur et un format mono-slot) et proposent toutes les deux 4 sorties vidéo. La différence se situe au niveau de celles-ci, puisque la D1450 offre quatre sorties HDMI en 4096 x 2160 à 60 Hz (donc du HDMI 2.0) et la D1480, 4 DisplayPort 1.4 en 5120 x 3200 à 60 Hz. Les cartes utilisent une interface PCIe 3.0 x16 et supportent DirectX 12, OpenGL 1.2 et OpenGL 4.5. Elles s’arment de 4 Go de mémoire GDDR5 et ont un TDP de 47 W. Le refroidissement est actif. Sortie prévue au premier trimestre de cette année. La garantie est de trois ans sans prix annoncés.
30-01-2020


 <  16  17  18  19  20  21  22  >