Bienvenu sur la Particule.com

Toute l'actualités des geeks

Projet et fonctionnement du site la Particule.com

Les infos Bloc-Note du site la Particule.com

Nos différents partenaires

Suivre nos sponsors
Logo la particule.com
  



"Actu vu !" sur le web


 <  2  3  4  5  6  7  8  > 

Des jeux sur Netflix

  Liste des news    Liste des new du mois  
Des jeux sur la plateforme Netflix

03

Novembre

Cinq jeux vidéo sont apparu sur la plateforme de Netflix après des mois de tests dans certaines régions du monde. Il y a quelques mois, Netflix nous annonçait l’arrivée d’une poignée de jeux vidéo sur sa plateforme, après un investissement colossal dans l’industrie vidéoludique. Ceux-ci n’étaient jusqu’alors disponibles que dans certains pays d’Europe. Désormais, c’est le monde entier qui peut en profiter puisque la plateforme a annoncé qu’ils sont disponibles dès aujourd’hui à tous ses abonnés. Au total, 5 jeux sont d’ores et déjà disponibles, et la firme entend bien diversifier son offre d’ici les prochaines mois. Voici la liste des titres jouables : Stranger Things: 1984, Stranger Things 3, Shooting Hoops, Card Blast et Teeter Up. Pour le moment, cette fonctionnalité n’est disponible que sur les appareils Android. Comme l’annonce Netflix, le support pour iOS sera déployé un peu plus tard. Par ailleurs, les phases de tests ne prenaient en charge que les smartphones Android également. La nouveauté avec ce lancement mondial, est que les titres peuvent aussi être joués sur tablette maintenant. Pour cela, il vous faudra tout d’abord un compte Netflix. La firme propose des formules d’abonnement allant de 8,99€ à 17,99€. Une fois cela fait, vous pourrez pleinement profiter des jeux, qui sont disponibles à tous les abonnés sans surcoût. Le choix de Netflix d’investir dans cette industrie que sont les jeux mobiles n’est pas un choix anodin. Le secteur est en effet en pleine expansion depuis de nombreuses années, et plus récemment depuis la pandémie mondiale. En proposant des jeux mobiles inspirés de ses films et séries à succès, la firme ne fait qu’assurer ses arrières quant à la pérennité de sa plateforme, à l’heure où de nombreux utilisateurs se plaignent de la hausse des prix. De plus, Netflix garde quelques atouts dans sa manche, et compte bien proposer davantage de jeux à l’avenir, dont un qui se veut fidèlement inspiré du film Kate, sorti en août dernier sur la plateforme.



Le Pi Zéro passe en version 2 W !

  Liste des news    Liste des new du mois  
Raspberry Pi Zero 2 W

03

Novembre

Le plus petit appareil de la gamme s'offre une mise à jour méritée, avec des performances démultipliées pour quelques euros de plus. Le Raspberry Pi s’est petit à petit imposé comme l’un des meilleurs micro-ordinateurs sur le marché. Cette adorable petite bête se décline aujourd’hui en différentes versions, comme le très économique Raspberry Pi Zero. Celui-ci voit d’ailleurs sa famille s'agrandir avec l’arrivée du Raspberry Pi Zero 2 W. Pour ceux qui ne sont pas familiers de la marque, le terme Zero désigne la gamme la moins puissante, mais aussi la plus petite et économique de Raspberry. Lors de sa sortie en 2015, le Zero original était vendu à un prix dérisoire, autour de 5€ pièce. Son successeur, le Raspberry Pi W, se monnayait entre 8 et 10€. Cette nouvelle mouture est un peu plus chère, et elle est commercialisée autour de 14 € (sans la livraison). En revanche, le prix n’est pas le seul à avoir enflé; on constate la même tendance du côté des performances. Cet appareil a droit aux nouvelles normes Wi-Fi et Bluetooth, mais surtout au même SoC que le Raspberry Pi 3. Ce Broadcom BCM2710A comprend une puce ARM Cortex-A53 à 4 coeurs cadencée à 1 GHz, le tout avec 512 Mo de mémoire vive. Le Pi Zero n’est pas grand, mais il est vaillant. Certes, cette puce a déjà bientôt sept ans. Mais le Zero est traditionnellement l’appareil le moins performant de la gamme; jusque là, il devait se contenter d’une puissance très, très limitée, même à l’échelle de ces petits appareils. Le SoC de l’ancien flagship devrait donc changer la donne radicalement. Sur le papier, on s’attend à des performances largement supérieures. En multithreading, elles pourraient même être cinq fois supérieures à celles du Zero W selon la fondation. Et malgré cette remise au goût du jour, ne comptez pas sur la fondation Raspberry pour faire des concessions sur la taille; ces belles nouveautés tiennent sur le même PCB que ses prédécesseurs. Ce Zero 2 W conserve donc l’habituel petit format 65 mm * 31 mm. Même chose au niveau de l’alimentation; ce Zero 2W nécessite toujours une petite alimentation générique de 2W. Le reste de la connectique, y compris les broches GPIO, demeure aussi identique. Pas besoin de revoir toute votre installation ! Avec son prix un tantinet plus élevé et ses performances démultipliées, ce rapport qualité-prix déjà excellent devient presque imbattable. C’est donc un superbe candidat pour tous vos projets ludiques, didactiques ou même domotiques… du moins, pour ceux qui réussiront à mettre la main dessus avant que la pénurie ne refasse des siennes. Un petit stock est actuellement disponible sur différents sites comme Kubii, Yadom, McHobby, Reichelt, Okdo ou Elektor.



EDGE une version compatible Linux

  Liste des news    Liste des new du mois  
MicrosoftEdge Linux

03

Novembre

Le navigateur Microsoft Edge ne cesse de s’améliorer. La firme se concentre sur plusieurs choses dont la polyvalence c’est-à-dire sa compatibilité avec différents environnements dont Windows, macOS et Linux. Jusqu’à maintenant, Linux a été le parent pauvre du navigateur. En clair ce système d’exploitation est la seule plate-forme qui n’a pas sa version stable du navigateur. Les packages officiels permettent seulement d’installer des versions de test. Les choses viennent enfin d’évoluer puisque que les premières versions stables de Microsoft Edge sont disponibles. C’est du moins ce que laisse entende le référentiel Yum récemment mis à jour. Microsoft n’a pas encore fait d’annonce, mais il est désormais possible de télécharger les packages manuellement sur son PC. Selon Naked Security les versions en question ont été publiées les 28 et 29 octobre. Microsoft devrait en théorie s’exprimer rapidement sur la question. Le site américain a cependant été mis à jour. Contrairement aux autres plateformes, la version « Linux » est annoncée à l’aide d’une simple petite ligne. Microsoft Edge est exploite le moteur Chromium au cœur d’un autre navigateur, Chrome. Comme nous l’avons souligné Microsoft travaille sur plusieurs fronts afin d’améliorer et enrichir son navigateur. Des versions de test sont proposées au travers de trois grands canaux de distribution nommés Canary, Dev et bêta. Les plus impatients peuvent ainsi découvrir les nouveautés en avant-première. Ils peuvent également rencontrer des problèmes sachant que nous sommes dans le cadre de versions de test. Ceci est particulièrement vrai pour le canal DEV. Actuellement le cycle de publication de Microsoft est rapide. Microsoft Edge est mise à jour toutes les quatre semaines afin de s’aligner sur le calendrier de Google concernant son navigateur Chrome.



Métavers le nouveau monde de Facebook Video

  Liste des news    Liste des new du mois  
Metaver reunion jeu

02

Novembre

Depuis quelques mois, les dirigeants de Facebook n’ont plus qu’un seul mot à la bouche : le métavers (metaverse en anglais). En juillet, une fuite dans la presse a révélé cette nouvelle stratégie au grand jour. En septembre, le réseau social a annoncé la création d’un fonds de recherche de 50 millions de dollars. Et en octobre, c’est une rafale d’annonces. Pour créer ce métavers, Facebook veut non seulement créer 10 000 emplois en Europe d'ici à cinq ans, mais prévoit aussi un budget colossal de 10 milliards de dollars dès cette année. Ce matraquage médiatique a culminé enfin le 28 octobre dans la keynote que Mark Zuckerberg a tenu à l’occasion de la conférence Connect 2021, durant laquelle il annonce un changement de nom stratégique, le groupe Facebook devenant « Meta ». Le discours du PDG était consacré au métavers, qu'il a présenté comme l’Internet du futur. « La prochaine plate-forme sera encore plus immersive, un Internet incarné que vous pouvez vivre et pas seulement regarder. Nous appelons cela le métavers, et il touchera tous les produits que nous construisons. La qualité déterminante du métavers sera un sentiment de présence,comme si vous étiez juste là avec une autre personne ou à un autre endroit. Se sentir vraiment présent avec une autre personne est le rêve ultime de la technologie sociale. C’est pourquoi nous nous concentrons sur cette construction », explique-t-il dans une lettre qui ressemble à une véritable profession de foi. Ces nouveaux espaces pourraient également être des superpositions d’espaces réels et virtuels. Un utilisateur pourrait ainsi rejoindre son ami à un concert sous la forme d’un hologramme. Les amis pourraient également se connecter pour faire du sport, une partie de tennis de table ou de basket par exemple. Et pourquoi pas faire du télétravail à la maison. Le commerce prendrait bien sûr une place importante dans le métavers. Ces nouveaux espaces virtuels offriraient une manière plus immersive de découvrir un produit physique. Ils permettraient aussi de vendre plus facilement des produits purement virtuels. Selon Mark Zuckerberg, la construction de ce métavers prendra du temps entre « 5 et 10 années » et nécessitera de nouvelles technologies. Dans ses laboratoires, les ingénieurs planchent ainsi sur des lunettes de réalité mixte qui prendraient la forme de simples lunettes de vue (Project Aria et Projet Nazare), sur la création d’avatars dotés d’un rendu photoréaliste ou sur des bracelets pour faciliter l’interaction homme-machine. Le réseau social Facebook, produit phare du groupe, est de plus en plus considéré comme] un fardeau pour la société, et non une solution. Pour autant, il ne faut pas être naïf. Pour Meta, le métavers n’est pas seulement un moyen « de connecter des gens » dans la joie et la bonne humeur. C’est avant tout un relais de croissance et une échappatoire. « Sur le web, Meta est de plus en plus à l’étroit et corseté par des règles de transparence et de protection des données personnelles. Avec le métavers, le groupe peut recréer son indépendance et se doter de nouvelles marges de manœuvre. Il ne faut pas non plus oublier les précurseurs des univers 3D comme Second Life ou Roblox. Ou les chantres de la réalité augmentée comme Niantic ou Nintendo. Ni les autres géants de l’informatique comme Amazon, Microsoft ou Google, qui ont tous des projets de réalité virtuelle dans les tiroirs. « Il existe environ 200 éditeurs qui produisent des mondes virtuels aujourd’hui. Le métavers sera l’agrégation de tous ces mondes quand ils seront interopérables et accessibles », prédit Laurent Chrétien, directeur général de Laval Virtual. Mais la vérité, c’est que personne ne sait encore quels nouveaux usages le métavers permettrait de faire éclore. La route pour y arriver est simplement encore trop longue. L’aspect écologique d’une telle construction devra également être débattu, compte tenu des énormes ressources qu’elle pourrait engloutir. Si ce n'est de prendre le pouvoir influencer des millions de consommateurs de les rendre dépendant à un nouveau monde virtuel jusqu'à en oublier la réalitée.... Mark Zuckerberg a profité de cette présentation pour montrer, à coups d’effets spéciaux, à quoi pourrait ressembler un tel univers virtuel. Ainsi, munis de casques de réalité virtuelle ou mixte, les utilisateurs pourraient se recréer un domicile virtuel sans aucune contrainte. Ou se rencontrer dans des espaces totalement synthétiques, pour jouer, discuter ou travailler.



Pénurie de composants Apple comme les autres !

  Liste des news    Liste des new du mois  
Penurie Apple moins d iPad Pour Plus d iPhone

02

Novembre

Face à la pénurie électroniques et pour tenter de maintenir les volumes de production de ses smartphones, les iPhone 13, qui sont toujours les rois des ventes pour Apple, la société de Tim Cook a, semble-t-il, dû prendre des mesures draconiennes. Selon le quotidien japonais Nikkei, Apple aurait pris la décision de réduire la production des iPad pour allouer plus de composants aux iPhone 13. Ainsi, la production des tablettes aurait été réduite de 50% par rapport aux plans initiaux du géant américain depuis deux mois déjà. Les modèles d’iPhone plus anciens et toujours au catalogue seraient, eux aussi, touchés par cette réorientation des composants. Les iPhone sont traditionnellement la clé de voûte des ventes d’Apple, mais l’iPhone 13 revêt cette année une importance toute particulière, car les équipes de Tim Cook ont projeté une forte demande pour cette nouvelle génération de smartphones. Une demande plus importante que celle pour les tablettes, notamment dans les marchés occidentaux que sont les États-Unis et l’Europe. Or, ils représentent à eux seuls près de 66% du chiffre d’affaires du géant américain. Quoi qu’il en soit, en déshabillant les iPad pour tenter d’habiller les iPhone, Apple ne fait que parer au plus pressé. Sur le site d’Apple, une commande d’iPad réalisée aujourd’hui permet une livraison prévue entre le 1er et 8 décembre prochain, et les choses ne devraient pas aller en s’améliorant. La course aux achats de Noël semble donc déjà avoir commencé. Cette année, la situation pourrait donc être un peu plus tendue. Lors de la publication de ses derniers résultats trimestriels, il y a quelques jours, Apple a annoncé que l’impact de la pénurie de composants se ferait ressentir.



Jolie Bug Windows 11

  Liste des news    Liste des new du mois  
Bug Dossiers vides Windows11

02

Novembre

Windows 11 est à l’origine de nombreux dossiers vides dans le répertoire System32. Le problème n’est pas propre à ce système d’exploitation puisque Windows 10 est aussi concerné. Ces dossiers tmp ne contiennent aucune donnée. Les différents rapports autour de ce bug évoquent la création de centaines voir de milliers de répertoire tmp. Pour savoir si vous êtes concernés voici comment les dénicher. Il faut se rendre à cette adresse dans l’Explorateur de fichiers. C:\Windows\System32\config\systemprofile\AppData\Local. Il est possible que Windows soit à l’origine d’un avertissement lorsque vous essayez d’ouvrir un répertoire système. Vous devriez pouvoir poursuivre après avoir cliqué sur “Continuer”. Par contre certains de ces dossiers peuvent être « cachés ». Pour les afficher il suffit d’activer l’option « afficher les fichiers, dossiers et lecteurs cachés » située dans l’onglet « Affichage » de l’Option de l’explorateur de fichier. Les dossiers en question commencent par tw et se terminent par « .tmp ». Ils ne contiennent aucun fichier ou donné. Ce bug n’est pas une nouveauté puisque le problème est connu au moins depuis 2019. Les différents retours suggèrent que ces dossiers temporaires sont créés par l’outil Provisioning Package Runtime Processing, nom de l’application « ProvTool.exe ». Ils peuvent être supprimés sans risque pour la stabilité et les performances de Windows. Ce bug n’est pas critique et l’ensemble de ces dossiers vides n’occupe pas beaucoup d’espace disque. Ce problème montre que Windows 11 est très « similaire » à Windows 10. En clair il est probable que de nombreux problèmes affectant Windows 10 affectent également Windows 11.



AWS investit dans l'informatique Quantique

  Liste des news    Liste des new du mois  
Amazon informatique quantique

02

Novembre

L'équipe officiera sur le campus de Caltech à Pasadena, en Californie. Sans surprise, c'est donc au cœur de la Silicon Valley que continue de se jouer le développement de l'informatique quantique… du moins aux États-Unis. Amazon n'est pas étrangère à l'informatique quantique puisqu'elle s'était placée en tant que fournisseur d'accès à des ordinateurs quantiques via son programme Amazon Braket. Avec celui-ci, il était possible de tester des algorithmes à distance sur des machines quantiques. Les enjeux de l'informatique quantique sont grands et Amazon le sait. Le fait que l'investissement se fasse sous la houlette d'Amazon Web Service en dit long sur comment Amazon voit l'avenir de l'informatique quantique, c'est-à-dire accessible dans le cloud. Pour autant, les progrès dans le domaine se font par tâtonnements. Google, IBM et Microsoft n'ont d'ailleurs que peu communiqué sur le sujet jusqu'à maintenant. L'association avec les élèves et professeurs de Caltech n'est pas anodine : Amazon espère que son équipe pourra profiter au maximum de sa collaboration avec les groupes de recherche en physique et en ingénierie présents sur le campus. Cette croisée des cerveaux devrait aider Amazon a rattraper son retard (léger retard) sur la question de l'informatique quantique. En l'absence d'informations de la part de l'intéressée, il est difficile de savoir à l'heure actuelle dans quel but Amazon développe un ordinateur quantique, mais les possibilités sont multiples. On estime par exemple qu'aucune méthode de chiffrement actuelle ne saurait résister à la puissance de calcul qu'offrirait théoriquement l'informatique quantique.



La société Facebook devient Meta

  Liste des news    Liste des new du mois  
Maison mere Facebook devient Meta

29

Octobre

C'est à l'occasion de la conférence Facebook Connect 2021 que Mark Zuckerberg a annoncé ce jeudi le plus grand changement de l'histoire de son entreprise, qui adopte tout simplement un nouveau nom. Le groupe Facebook (on ne parle donc pas ici du réseau social, mais bien de la société mère) devient officiellement Meta, un nom qui fait référence au prochain projet majeur de l'entreprise, le metaverse. Toutes les applications et technologies du groupe, à savoir Facebook , Messenger , Instagram , WhatsApp et Oculus, sont désormais sous une marque commune qui ne reprend plus le nom de l'une d'elles, mais la dénomination Meta. « L'objectif de Meta sera de donner vie au metaverse et d'aider les gens à se connecter, à trouver des communautés et à développer des entreprises », prévient d'emblée l'entreprise américaine. Ce changement de nom est destiné à accompagner la transformation progressive de l'entreprise et de l'esprit que veut lui insuffler son fondateur, Mark Zuckerberg. La structure de la firme ne changera pas, mais elle sera tout de même scindée en deux groupes d'activités sur ses futurs bilans financiers, dès celui du quatrième trimestre 2021 d'ailleurs, attendu pour le début de l'année 2022. Meta comptera désormais deux segments opérationnels. Le premier, Family of Apps, regroupera l'activité des différentes plateformes sociales que vous connaissez. Le second, Reality Labs, rassemblera les activités autour des contenus, des logiciels et du matériel de réalité augmentée et de réalité virtuelle. Cela comprend le fameux monde virtuel fictif que veut créer Meta, le metaverse (ou « métarvers », en français).



Xiaomi dévoile son Redmi Note 11 et 11 Pro

  Liste des news    Liste des new du mois  
Xaomi Redmi Note 11

29

Octobre

Comme souvent, affichant Xiaomi a d'abord présenté ses nouveaux appareils en Chine, où ils seront lancés dans un premier temps avant de débarquer sur le Vieux Continent. S'il n'est certainement pas vilain, le design des téléphones Redmi méritait un petit coup de peinture fraîche. Dont acte avec cette nouvelle gamme, qui adopte un design avec des tranches plates. On se demande bien où on a vu ça dernièrement... ? Le Redmi Note 11 Pro conserve malgré tout ce qui a fait l'excellence de son aîné. Il s'équipe d'un dalle AMOLED de 6,67 pouces du Full HD+ sur une fréquence de 120 Hz (échantillonnage 360 Hz). Une fine découpe est toujours de rigueur afin d'intégrer un appareil photo de 16 mégapixels. Xiaomi fait des infidélités à Qualcomm (à croire que c'est devenu une mode). Ses deux nouveaux smartphones carbureront au SoC MediaTek. Le modèle Pro, en l'occurrence, affiche un Dimensity 920. Il s'agit d'une puce gravée en 6 nm, évidemment compatible 5G, pourvue d'un CPU octo-core cadencé à 2,5 GHz. En Chine, le smartphone sera lancé dans des version 6+128, 8+128 et 8+256 Go de RAM. Notez qu'il n'est plus possible d'étendre le stockage avec une carte SD . La prise jack est, toujours de rigueur. Le bloc d'appareils photo s'agrandit cette année. La configuration repose toujours sur un grand-angle 108 mégapixels (1/1,52" ; ƒ/1,9; pixels de 0,7 µm), auquel on ajoute un ultra grand-angle 8 mégapixels et un module télémacro de 2 mégapixels (zoom optique 2x). Petitedéception du côté du Redmi Note 11 : contrairement au Redmi Note 10, il repasse sur , au détriment de l'AMOLED. Une décision toutefois comp à MediaTek en embarquant un Dimensity 810 5G. Également doté de 8 cœurs, son CPU émarge à 2,4 GHz. Le Note 11 pourra être configuré enensée par une fréquence de rong>un afraîchissement qui grimpe à 90 Hz. On passe également sur une dia gonale de 6,6 pouces, contre 6,4 l'an dernier. Ce modèle prête également allégeance 4+128, 6+128, 8+128 ou 8+256 Go. La batterie du smartphone affiche 5 000 mAh et pourra être rechargée à 33 W. Enfin la partie photo sera assurée par un grand-angle 50 mégapixels et un ultra grand-angle 8 mégapixels dont nous n'avons pas encore les caractéristiques complètes. À l'avant, on reste sur un module 15 mégapixels. Le port SD disparaît lui aussi, mais la prise jack demeur. Fraîchement annoncés, les Redmi Note 11 et Redmi Note 11 Pro seront disponibles en Chine le 11 novembre. Comme d'habitude, il faudra attendre plusieurs mois avant de les voir débarquer en France.



Des écouteurs Wireless FairePhone

  Liste des news    Liste des new du mois  
Ecouteur FairPhone

28

Octobre

Fairphone annonce ses TWS, des écouteurs true-wireless durables. Ces intra-auriculaires contiennent notamment du plastique recyclé, et de l'or certifié commerce équitable. La société néerlandaise Fairphone, spécialisée dans les smartphones éthiques, étoffe son catalogue, avec le lancement d'un tout nouvel accessoire : des écouteurs audio. Il s'agit d'écouteurs true wireless, qui se veulent évidemment « durables », de par leur conception. En effet, les Fairphone True Wireless Stereo sont livrés avec un petit boitier de chargement, et tout ce petit monde est composé de 30 % de plastique recyclé. Fairphone promet en outre avoir augmenté la durée de vie de la batterie, en adaptant la vitesse de charge de l'étui et des écouteurs. La marque promet ainsi « une batterie qui dure », sans donner davantage de détails. « Nous voulions étendre notre mission en faveur d'une électronique plus équitable, pour inclure un nouveau produit dans notre portefeuille et le présenter au marché avec une touche Fairphone : longévité et matériaux plus équitables », explique le constructeur. Les TWS sont également résistants aux intempéries (certification IPX4), et disposent d'un système de détection intra-auriculaire. À noter que la boite ne contient aucun câble USB-C, et que ce dernier est à acquérir séparément, si l'utilisateur en a besoin. Côté disponibilité, les écouteurs True Wireless de Fairphone seront disponibles sur le site Internet de la marque à partir du 1er novembre. Comptez 99,95 € pour en faire l'acquisition. Fairphone annonce avoir également inclut de l'or certifié commerce équitable dans la chaîne d'approvisionnement des écouteurs TWS, qui sont par ailleurs dotés d'un système de réduction active du bruit (ANC).


 <  2  3  4  5  6  7  8  > 

"Actu vu !" sur le web


 <  2  3  4  5  6  7  8  > 

Des jeux sur Netflix

Cinq jeux vidéo sont apparu sur la plateforme de Netflix après des mois de tests dans certaines régions du monde. Il y a quelques mois, Netflix nous annonçait l’arrivée d’une poignée de jeux vidéo sur sa plateforme, après un investissement colossal dans l’industrie vidéoludique. Ceux-ci n’étaient jusqu’alors disponibles que dans certains pays d’Europe. Désormais, c’est le monde entier qui peut en profiter puisque la plateforme a annoncé qu’ils sont disponibles dès aujourd’hui à tous ses abonnés. Au total, 5 jeux sont d’ores et déjà disponibles, et la firme entend bien diversifier son offre d’ici les prochaines mois. Voici la liste des titres jouables : Stranger Things: 1984, Stranger Things 3, Shooting Hoops, Card Blast et Teeter Up. Pour le moment, cette fonctionnalité n’est disponible que sur les appareils Android. Comme l’annonce Netflix, le support pour iOS sera déployé un peu plus tard. Par ailleurs, les phases de tests ne prenaient en charge que les smartphones Android également. La nouveauté avec ce lancement mondial, est que les titres peuvent aussi être joués sur tablette maintenant. Pour cela, il vous faudra tout d’abord un compte Netflix. La firme propose des formules d’abonnement allant de 8,99€ à 17,99€. Une fois cela fait, vous pourrez pleinement profiter des jeux, qui sont disponibles à tous les abonnés sans surcoût. Le choix de Netflix d’investir dans cette industrie que sont les jeux mobiles n’est pas un choix anodin. Le secteur est en effet en pleine expansion depuis de nombreuses années, et plus récemment depuis la pandémie mondiale. En proposant des jeux mobiles inspirés de ses films et séries à succès, la firme ne fait qu’assurer ses arrières quant à la pérennité de sa plateforme, à l’heure où de nombreux utilisateurs se plaignent de la hausse des prix. De plus, Netflix garde quelques atouts dans sa manche, et compte bien proposer davantage de jeux à l’avenir, dont un qui se veut fidèlement inspiré du film Kate, sorti en août dernier sur la plateforme.
03-11-2021


Le Pi Zéro passe en version 2 W !

Le plus petit appareil de la gamme s'offre une mise à jour méritée, avec des performances démultipliées pour quelques euros de plus. Le Raspberry Pi s’est petit à petit imposé comme l’un des meilleurs micro-ordinateurs sur le marché. Cette adorable petite bête se décline aujourd’hui en différentes versions, comme le très économique Raspberry Pi Zero. Celui-ci voit d’ailleurs sa famille s'agrandir avec l’arrivée du Raspberry Pi Zero 2 W. Pour ceux qui ne sont pas familiers de la marque, le terme Zero désigne la gamme la moins puissante, mais aussi la plus petite et économique de Raspberry. Lors de sa sortie en 2015, le Zero original était vendu à un prix dérisoire, autour de 5€ pièce. Son successeur, le Raspberry Pi W, se monnayait entre 8 et 10€. Cette nouvelle mouture est un peu plus chère, et elle est commercialisée autour de 14 € (sans la livraison). En revanche, le prix n’est pas le seul à avoir enflé; on constate la même tendance du côté des performances. Cet appareil a droit aux nouvelles normes Wi-Fi et Bluetooth, mais surtout au même SoC que le Raspberry Pi 3. Ce Broadcom BCM2710A comprend une puce ARM Cortex-A53 à 4 coeurs cadencée à 1 GHz, le tout avec 512 Mo de mémoire vive. Le Pi Zero n’est pas grand, mais il est vaillant. Certes, cette puce a déjà bientôt sept ans. Mais le Zero est traditionnellement l’appareil le moins performant de la gamme; jusque là, il devait se contenter d’une puissance très, très limitée, même à l’échelle de ces petits appareils. Le SoC de l’ancien flagship devrait donc changer la donne radicalement. Sur le papier, on s’attend à des performances largement supérieures. En multithreading, elles pourraient même être cinq fois supérieures à celles du Zero W selon la fondation. Et malgré cette remise au goût du jour, ne comptez pas sur la fondation Raspberry pour faire des concessions sur la taille; ces belles nouveautés tiennent sur le même PCB que ses prédécesseurs. Ce Zero 2 W conserve donc l’habituel petit format 65 mm * 31 mm. Même chose au niveau de l’alimentation; ce Zero 2W nécessite toujours une petite alimentation générique de 2W. Le reste de la connectique, y compris les broches GPIO, demeure aussi identique. Pas besoin de revoir toute votre installation ! Avec son prix un tantinet plus élevé et ses performances démultipliées, ce rapport qualité-prix déjà excellent devient presque imbattable. C’est donc un superbe candidat pour tous vos projets ludiques, didactiques ou même domotiques… du moins, pour ceux qui réussiront à mettre la main dessus avant que la pénurie ne refasse des siennes. Un petit stock est actuellement disponible sur différents sites comme Kubii, Yadom, McHobby, Reichelt, Okdo ou Elektor.


03-11-2021


EDGE une version compatible Linux

Le navigateur Microsoft Edge ne cesse de s’améliorer. La firme se concentre sur plusieurs choses dont la polyvalence c’est-à-dire sa compatibilité avec différents environnements dont Windows, macOS et Linux. Jusqu’à maintenant, Linux a été le parent pauvre du navigateur. En clair ce système d’exploitation est la seule plate-forme qui n’a pas sa version stable du navigateur. Les packages officiels permettent seulement d’installer des versions de test. Les choses viennent enfin d’évoluer puisque que les premières versions stables de Microsoft Edge sont disponibles. C’est du moins ce que laisse entende le référentiel Yum récemment mis à jour. Microsoft n’a pas encore fait d’annonce, mais il est désormais possible de télécharger les packages manuellement sur son PC. Selon Naked Security les versions en question ont été publiées les 28 et 29 octobre. Microsoft devrait en théorie s’exprimer rapidement sur la question. Le site américain a cependant été mis à jour. Contrairement aux autres plateformes, la version « Linux » est annoncée à l’aide d’une simple petite ligne. Microsoft Edge est exploite le moteur Chromium au cœur d’un autre navigateur, Chrome. Comme nous l’avons souligné Microsoft travaille sur plusieurs fronts afin d’améliorer et enrichir son navigateur. Des versions de test sont proposées au travers de trois grands canaux de distribution nommés Canary, Dev et bêta. Les plus impatients peuvent ainsi découvrir les nouveautés en avant-première. Ils peuvent également rencontrer des problèmes sachant que nous sommes dans le cadre de versions de test. Ceci est particulièrement vrai pour le canal DEV. Actuellement le cycle de publication de Microsoft est rapide. Microsoft Edge est mise à jour toutes les quatre semaines afin de s’aligner sur le calendrier de Google concernant son navigateur Chrome.
03-11-2021


Métavers le nouveau monde de Facebook Video

Depuis quelques mois, les dirigeants de Facebook n’ont plus qu’un seul mot à la bouche : le métavers (metaverse en anglais). En juillet, une fuite dans la presse a révélé cette nouvelle stratégie au grand jour. En septembre, le réseau social a annoncé la création d’un fonds de recherche de 50 millions de dollars. Et en octobre, c’est une rafale d’annonces. Pour créer ce métavers, Facebook veut non seulement créer 10 000 emplois en Europe d'ici à cinq ans, mais prévoit aussi un budget colossal de 10 milliards de dollars dès cette année. Ce matraquage médiatique a culminé enfin le 28 octobre dans la keynote que Mark Zuckerberg a tenu à l’occasion de la conférence Connect 2021, durant laquelle il annonce un changement de nom stratégique, le groupe Facebook devenant « Meta ». Le discours du PDG était consacré au métavers, qu'il a présenté comme l’Internet du futur. « La prochaine plate-forme sera encore plus immersive, un Internet incarné que vous pouvez vivre et pas seulement regarder. Nous appelons cela le métavers, et il touchera tous les produits que nous construisons. La qualité déterminante du métavers sera un sentiment de présence,comme si vous étiez juste là avec une autre personne ou à un autre endroit. Se sentir vraiment présent avec une autre personne est le rêve ultime de la technologie sociale. C’est pourquoi nous nous concentrons sur cette construction », explique-t-il dans une lettre qui ressemble à une véritable profession de foi. Ces nouveaux espaces pourraient également être des superpositions d’espaces réels et virtuels. Un utilisateur pourrait ainsi rejoindre son ami à un concert sous la forme d’un hologramme. Les amis pourraient également se connecter pour faire du sport, une partie de tennis de table ou de basket par exemple. Et pourquoi pas faire du télétravail à la maison. Le commerce prendrait bien sûr une place importante dans le métavers. Ces nouveaux espaces virtuels offriraient une manière plus immersive de découvrir un produit physique. Ils permettraient aussi de vendre plus facilement des produits purement virtuels. Selon Mark Zuckerberg, la construction de ce métavers prendra du temps entre « 5 et 10 années » et nécessitera de nouvelles technologies. Dans ses laboratoires, les ingénieurs planchent ainsi sur des lunettes de réalité mixte qui prendraient la forme de simples lunettes de vue (Project Aria et Projet Nazare), sur la création d’avatars dotés d’un rendu photoréaliste ou sur des bracelets pour faciliter l’interaction homme-machine. Le réseau social Facebook, produit phare du groupe, est de plus en plus considéré comme] un fardeau pour la société, et non une solution. Pour autant, il ne faut pas être naïf. Pour Meta, le métavers n’est pas seulement un moyen « de connecter des gens » dans la joie et la bonne humeur. C’est avant tout un relais de croissance et une échappatoire. « Sur le web, Meta est de plus en plus à l’étroit et corseté par des règles de transparence et de protection des données personnelles. Avec le métavers, le groupe peut recréer son indépendance et se doter de nouvelles marges de manœuvre. Il ne faut pas non plus oublier les précurseurs des univers 3D comme Second Life ou Roblox. Ou les chantres de la réalité augmentée comme Niantic ou Nintendo. Ni les autres géants de l’informatique comme Amazon, Microsoft ou Google, qui ont tous des projets de réalité virtuelle dans les tiroirs. « Il existe environ 200 éditeurs qui produisent des mondes virtuels aujourd’hui. Le métavers sera l’agrégation de tous ces mondes quand ils seront interopérables et accessibles », prédit Laurent Chrétien, directeur général de Laval Virtual. Mais la vérité, c’est que personne ne sait encore quels nouveaux usages le métavers permettrait de faire éclore. La route pour y arriver est simplement encore trop longue. L’aspect écologique d’une telle construction devra également être débattu, compte tenu des énormes ressources qu’elle pourrait engloutir. Si ce n'est de prendre le pouvoir influencer des millions de consommateurs de les rendre dépendant à un nouveau monde virtuel jusqu'à en oublier la réalitée.... Mark Zuckerberg a profité de cette présentation pour montrer, à coups d’effets spéciaux, à quoi pourrait ressembler un tel univers virtuel. Ainsi, munis de casques de réalité virtuelle ou mixte, les utilisateurs pourraient se recréer un domicile virtuel sans aucune contrainte. Ou se rencontrer dans des espaces totalement synthétiques, pour jouer, discuter ou travailler.


02-11-2021


Pénurie de composants Apple comme les autres !

Face à la pénurie électroniques et pour tenter de maintenir les volumes de production de ses smartphones, les iPhone 13, qui sont toujours les rois des ventes pour Apple, la société de Tim Cook a, semble-t-il, dû prendre des mesures draconiennes. Selon le quotidien japonais Nikkei, Apple aurait pris la décision de réduire la production des iPad pour allouer plus de composants aux iPhone 13. Ainsi, la production des tablettes aurait été réduite de 50% par rapport aux plans initiaux du géant américain depuis deux mois déjà. Les modèles d’iPhone plus anciens et toujours au catalogue seraient, eux aussi, touchés par cette réorientation des composants. Les iPhone sont traditionnellement la clé de voûte des ventes d’Apple, mais l’iPhone 13 revêt cette année une importance toute particulière, car les équipes de Tim Cook ont projeté une forte demande pour cette nouvelle génération de smartphones. Une demande plus importante que celle pour les tablettes, notamment dans les marchés occidentaux que sont les États-Unis et l’Europe. Or, ils représentent à eux seuls près de 66% du chiffre d’affaires du géant américain. Quoi qu’il en soit, en déshabillant les iPad pour tenter d’habiller les iPhone, Apple ne fait que parer au plus pressé. Sur le site d’Apple, une commande d’iPad réalisée aujourd’hui permet une livraison prévue entre le 1er et 8 décembre prochain, et les choses ne devraient pas aller en s’améliorant. La course aux achats de Noël semble donc déjà avoir commencé. Cette année, la situation pourrait donc être un peu plus tendue. Lors de la publication de ses derniers résultats trimestriels, il y a quelques jours, Apple a annoncé que l’impact de la pénurie de composants se ferait ressentir.
02-11-2021


Jolie Bug Windows 11

Windows 11 est à l’origine de nombreux dossiers vides dans le répertoire System32. Le problème n’est pas propre à ce système d’exploitation puisque Windows 10 est aussi concerné. Ces dossiers tmp ne contiennent aucune donnée. Les différents rapports autour de ce bug évoquent la création de centaines voir de milliers de répertoire tmp. Pour savoir si vous êtes concernés voici comment les dénicher. Il faut se rendre à cette adresse dans l’Explorateur de fichiers. C:\Windows\System32\config\systemprofile\AppData\Local. Il est possible que Windows soit à l’origine d’un avertissement lorsque vous essayez d’ouvrir un répertoire système. Vous devriez pouvoir poursuivre après avoir cliqué sur “Continuer”. Par contre certains de ces dossiers peuvent être « cachés ». Pour les afficher il suffit d’activer l’option « afficher les fichiers, dossiers et lecteurs cachés » située dans l’onglet « Affichage » de l’Option de l’explorateur de fichier. Les dossiers en question commencent par tw et se terminent par « .tmp ». Ils ne contiennent aucun fichier ou donné. Ce bug n’est pas une nouveauté puisque le problème est connu au moins depuis 2019. Les différents retours suggèrent que ces dossiers temporaires sont créés par l’outil Provisioning Package Runtime Processing, nom de l’application « ProvTool.exe ». Ils peuvent être supprimés sans risque pour la stabilité et les performances de Windows. Ce bug n’est pas critique et l’ensemble de ces dossiers vides n’occupe pas beaucoup d’espace disque. Ce problème montre que Windows 11 est très « similaire » à Windows 10. En clair il est probable que de nombreux problèmes affectant Windows 10 affectent également Windows 11.
02-11-2021


AWS investit dans l'informatique Quantique

L'équipe officiera sur le campus de Caltech à Pasadena, en Californie. Sans surprise, c'est donc au cœur de la Silicon Valley que continue de se jouer le développement de l'informatique quantique… du moins aux États-Unis. Amazon n'est pas étrangère à l'informatique quantique puisqu'elle s'était placée en tant que fournisseur d'accès à des ordinateurs quantiques via son programme Amazon Braket. Avec celui-ci, il était possible de tester des algorithmes à distance sur des machines quantiques. Les enjeux de l'informatique quantique sont grands et Amazon le sait. Le fait que l'investissement se fasse sous la houlette d'Amazon Web Service en dit long sur comment Amazon voit l'avenir de l'informatique quantique, c'est-à-dire accessible dans le cloud. Pour autant, les progrès dans le domaine se font par tâtonnements. Google, IBM et Microsoft n'ont d'ailleurs que peu communiqué sur le sujet jusqu'à maintenant. L'association avec les élèves et professeurs de Caltech n'est pas anodine : Amazon espère que son équipe pourra profiter au maximum de sa collaboration avec les groupes de recherche en physique et en ingénierie présents sur le campus. Cette croisée des cerveaux devrait aider Amazon a rattraper son retard (léger retard) sur la question de l'informatique quantique. En l'absence d'informations de la part de l'intéressée, il est difficile de savoir à l'heure actuelle dans quel but Amazon développe un ordinateur quantique, mais les possibilités sont multiples. On estime par exemple qu'aucune méthode de chiffrement actuelle ne saurait résister à la puissance de calcul qu'offrirait théoriquement l'informatique quantique.
02-11-2021


La société Facebook devient Meta

C'est à l'occasion de la conférence Facebook Connect 2021 que Mark Zuckerberg a annoncé ce jeudi le plus grand changement de l'histoire de son entreprise, qui adopte tout simplement un nouveau nom. Le groupe Facebook (on ne parle donc pas ici du réseau social, mais bien de la société mère) devient officiellement Meta, un nom qui fait référence au prochain projet majeur de l'entreprise, le metaverse. Toutes les applications et technologies du groupe, à savoir Facebook , Messenger , Instagram , WhatsApp et Oculus, sont désormais sous une marque commune qui ne reprend plus le nom de l'une d'elles, mais la dénomination Meta. « L'objectif de Meta sera de donner vie au metaverse et d'aider les gens à se connecter, à trouver des communautés et à développer des entreprises », prévient d'emblée l'entreprise américaine. Ce changement de nom est destiné à accompagner la transformation progressive de l'entreprise et de l'esprit que veut lui insuffler son fondateur, Mark Zuckerberg. La structure de la firme ne changera pas, mais elle sera tout de même scindée en deux groupes d'activités sur ses futurs bilans financiers, dès celui du quatrième trimestre 2021 d'ailleurs, attendu pour le début de l'année 2022. Meta comptera désormais deux segments opérationnels. Le premier, Family of Apps, regroupera l'activité des différentes plateformes sociales que vous connaissez. Le second, Reality Labs, rassemblera les activités autour des contenus, des logiciels et du matériel de réalité augmentée et de réalité virtuelle. Cela comprend le fameux monde virtuel fictif que veut créer Meta, le metaverse (ou « métarvers », en français).
29-10-2021


Xiaomi dévoile son Redmi Note 11 et 11 Pro

Comme souvent, affichant Xiaomi a d'abord présenté ses nouveaux appareils en Chine, où ils seront lancés dans un premier temps avant de débarquer sur le Vieux Continent. S'il n'est certainement pas vilain, le design des téléphones Redmi méritait un petit coup de peinture fraîche. Dont acte avec cette nouvelle gamme, qui adopte un design avec des tranches plates. On se demande bien où on a vu ça dernièrement... ? Le Redmi Note 11 Pro conserve malgré tout ce qui a fait l'excellence de son aîné. Il s'équipe d'un dalle AMOLED de 6,67 pouces du Full HD+ sur une fréquence de 120 Hz (échantillonnage 360 Hz). Une fine découpe est toujours de rigueur afin d'intégrer un appareil photo de 16 mégapixels. Xiaomi fait des infidélités à Qualcomm (à croire que c'est devenu une mode). Ses deux nouveaux smartphones carbureront au SoC MediaTek. Le modèle Pro, en l'occurrence, affiche un Dimensity 920. Il s'agit d'une puce gravée en 6 nm, évidemment compatible 5G, pourvue d'un CPU octo-core cadencé à 2,5 GHz. En Chine, le smartphone sera lancé dans des version 6+128, 8+128 et 8+256 Go de RAM. Notez qu'il n'est plus possible d'étendre le stockage avec une carte SD . La prise jack est, toujours de rigueur. Le bloc d'appareils photo s'agrandit cette année. La configuration repose toujours sur un grand-angle 108 mégapixels (1/1,52" ; ƒ/1,9; pixels de 0,7 µm), auquel on ajoute un ultra grand-angle 8 mégapixels et un module télémacro de 2 mégapixels (zoom optique 2x). Petitedéception du côté du Redmi Note 11 : contrairement au Redmi Note 10, il repasse sur , au détriment de l'AMOLED. Une décision toutefois comp à MediaTek en embarquant un Dimensity 810 5G. Également doté de 8 cœurs, son CPU émarge à 2,4 GHz. Le Note 11 pourra être configuré enensée par une fréquence de rong>un afraîchissement qui grimpe à 90 Hz. On passe également sur une dia gonale de 6,6 pouces, contre 6,4 l'an dernier. Ce modèle prête également allégeance 4+128, 6+128, 8+128 ou 8+256 Go. La batterie du smartphone affiche 5 000 mAh et pourra être rechargée à 33 W. Enfin la partie photo sera assurée par un grand-angle 50 mégapixels et un ultra grand-angle 8 mégapixels dont nous n'avons pas encore les caractéristiques complètes. À l'avant, on reste sur un module 15 mégapixels. Le port SD disparaît lui aussi, mais la prise jack demeur. Fraîchement annoncés, les Redmi Note 11 et Redmi Note 11 Pro seront disponibles en Chine le 11 novembre. Comme d'habitude, il faudra attendre plusieurs mois avant de les voir débarquer en France.
29-10-2021


Des écouteurs Wireless FairePhone

Fairphone annonce ses TWS, des écouteurs true-wireless durables. Ces intra-auriculaires contiennent notamment du plastique recyclé, et de l'or certifié commerce équitable. La société néerlandaise Fairphone, spécialisée dans les smartphones éthiques, étoffe son catalogue, avec le lancement d'un tout nouvel accessoire : des écouteurs audio. Il s'agit d'écouteurs true wireless, qui se veulent évidemment « durables », de par leur conception. En effet, les Fairphone True Wireless Stereo sont livrés avec un petit boitier de chargement, et tout ce petit monde est composé de 30 % de plastique recyclé. Fairphone promet en outre avoir augmenté la durée de vie de la batterie, en adaptant la vitesse de charge de l'étui et des écouteurs. La marque promet ainsi « une batterie qui dure », sans donner davantage de détails. « Nous voulions étendre notre mission en faveur d'une électronique plus équitable, pour inclure un nouveau produit dans notre portefeuille et le présenter au marché avec une touche Fairphone : longévité et matériaux plus équitables », explique le constructeur. Les TWS sont également résistants aux intempéries (certification IPX4), et disposent d'un système de détection intra-auriculaire. À noter que la boite ne contient aucun câble USB-C, et que ce dernier est à acquérir séparément, si l'utilisateur en a besoin. Côté disponibilité, les écouteurs True Wireless de Fairphone seront disponibles sur le site Internet de la marque à partir du 1er novembre. Comptez 99,95 € pour en faire l'acquisition. Fairphone annonce avoir également inclut de l'or certifié commerce équitable dans la chaîne d'approvisionnement des écouteurs TWS, qui sont par ailleurs dotés d'un système de réduction active du bruit (ANC).


28-10-2021


 <  2  3  4  5  6  7  8  >