Bienvenu sur la Particule.com

Toute l'actualités des geeks

Projet et fonctionnement du site la Particule.com

Les infos Bloc-Note du site la Particule.com

Nos différents partenaires

Suivre nos sponsors
Logo la particule.com
  



"Actu vu !" sur le web


 <  6  7  8  9  10  11  12  > 

Huawei va ouvrir une usine 4G & 5G en France

  Liste des news    Liste des new du mois  
Employee de Huawei travaillant sur une antenne

28

Fevrier

C’est un coup judicieux que Huawei est en passe de réaliser. Le président du groupe Liang Hua s’est déplacé en personne aujourd’hui à Paris pour annoncer ouvrir un site de production d’équipements radios 4G et 5G en France, le premier hors de Chine. Un choix stratégique à interpréter évidemment comme une réplique aux pressions des Etats-Unis. Les Américains tentent en effet de faire interdire par tous les moyens l’équipementier Huawei sur les marchés 5G de ses partenaires, particulièrement en Europe. « Le site sera destiné à fournir le marché français et européen », a-t-il déclaré. Les produits seront des équipements radios, concernant principalement les stations de base des opérateurs. Rappelons que les stations de base ne comprennent pas seulement les antennes-relais situés sur des points hauts. Elles intègrent aussi les boîtiers servant de récepteur et d’amplificateur du signal, et les locaux techniques à proximité qui pilotent les modules de puissance des boîtiers et répartissent le trafic voix sur l'ensemble des technologies 2G-3G-4G, et bientôt 5G. Le site comprendra enfin une unité de recherche et développement, ainsi qu’un showroom. Ce n’est pas un détail. Avec ce centre d’exposition, Huawei joue la carte de la transparence et invite les Européens à venir vérifier par eux-mêmes la sécurité de ses produits pour les rassurer. Une façon de désamorcer les craintes qui subsistent sur la possibilité que le gouvernement chinois puisse placer des backdoors dans ses équipements et que les opérateurs n’aient pas la main sur ses algorithmes. En France, les opérateurs sont toujours en attente de la réponse de l’ANSSI (Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information), qui doit donner son accord pour installer des équipements Huawei. Le président Liang Hua se retrouve donc en mission spéciale pour sauver ce qui peut l’être en Europe. Son mot d’ordre était clair « En Europe, pour l’Europe ». Et en localisant une partie de sa production en France, Huawei se paye même le luxe de se poser en sauveur de notre souveraineté. Un beau retournement de situation, alors qu'il est soupçonné de mettre en péril notre sécurité national.



Boitier Nzxt H1

  Liste des news    Liste des new du mois  
Boitier Nzxt en hauteur

28

Fevrier

Combiner configuration puissante, compacte, élégante et bien ventilée n'est pas mince affaire. C'est pourtant l'objectif de NZXT avec son H1. Ce nouveau boîtier Mini-ITX de 187 x 387,7 x 187,6 mm pour un volume de 13,6 litres, se distingue de la concurrence par un format vertical et un style ultra sobre avec son air d'Xbox serie X, appuyé par une façade en verre trempée laissant apparaître les composants. Le NZXT H1 peut embarquer une carte graphique de 305 mm de long et deux SSD (ou HDD) en 2,5 pouces. Le châssis est par ailleurs conçu pour laisser l'air circuler sur deux côtés afin de permettre un flux suffisant à l'intérieur du boîtier. Une bonne nouvelle pour un produit de ce gabarit. Proposé en blanc ou noir, le H1 est affiché à 349 $ quand même . Une somme rondelette, mais justifiée puisque le boîtier n'arrive pas sur le marché les mains vides. Il comprend en effet un watercooling AIO de 140 mm directement installé, un riser PCIe 3.0 x16 destiné au GPU et une alimentation modulaire 650 watts SFX-L 80 Plus. Des filtres sont enfin fournis pour les entrées d'air, précise AnandTech. Seul regret, la connectique est ici un peu chiche avec seulement un port USB Type A, un port USB Type C et une sortie Jack 3,5 mm sur le dessus du boîtier.



Le salon de Genève annulé

  Liste des news    Liste des new du mois  
Salon automobile de Geneve

28

Fevrier

À quelques jours à peine de l'ouverture des portes de l'édition 2020 du Salon Automobile de Genève, les organisateurs hésitaient à maintenir l'événement... En effet, la Suisse (et notamment le canton de Genève) est depuis quelques jours touchée par le coronavirus. « Dans l'état actuel des choses, rien n'empêche l'ouverture du GIMS comme prévu. L'événement aura donc bien lieu », expliquaient ce mercredi les organisateurs du GIMS 2020. Or, de nouveaux cas de COVID-19 détectés dans le pays ont définitivement fait basculer la situation, provoquant l'annulation pure et simple du célèbre salon. Avant même cette annonce, certains constructeurs avaient déjà pris leurs précautions et annulé la participation de certains de leurs employés. Rappelons que l'année dernière, le Salon de Genève avait réuni pas moins de 600 000 professionnels et autres curieux, tous (plus ou moins) passionnés d'automobiles et en provenance de nombreux pays. Pour cette édition 2020, les organisateurs avaient annoncé la présence de professionnels de la santé (médecins, auxiliaires...) sur place, et promis un effort tout particulier sur l'hygiène. Cela n'aura toutefois pas suffit à assurer la tenue du salon...



Leap 2 un Cloud Quantique nouvelle génération

  Liste des news    Liste des new du mois  
D Wave

28

Fevrier

La start-up D-Wave vient d'annoncer le lancement de son service Cloud quantique de nouvelle génération. Baptisé Leap 2, il donne aux développeurs un accès en temps réel à des systèmes de calculs quantiques. Selon la société, Leap 2 a été conçu en tenant compte des commentaires de milliers de développeurs qui ont utilisé la génération précédente du service depuis son lancement il y a 18 mois. Leap 2 se base sur un nouvel IDE et contient un nouveau centre de calcul. Baptisé 2000Q, c'est un appareil hybride, c'est-à-dire utilisant à la fois du matériel informatique classique et quantique. D'après son concepteur, il revendiquerait 5 000 qubits, en 2016, le 2X de l'enseigne en revendiquait 2 048 et serait en mesure de résoudre des calculs comprenant jusqu'à 10 000 variables. Bien entendu, ces chiffres reposent sur un procédé largement différent de ce qu'on peut croiser chez Google et son Sycamore. Avec Leap 2, D-Wave se concentre sur le « recuit quantique », une méthode qui résout certains problèmes et permet d'afficher un grand nombre de qubits, mais n'implique pas une rapidité de traitement extrême. Comme son prédécesseur, ce service Cloud sera essentiellement adressé aux entreprises et aux développeurs. Alan Baratz, le P.D.-G. de D-Wave a déclaré que « les développeurs et les chefs d'entreprise ont besoin d'outils et d'un support pour transformer leurs idées et innovations en des applications quantiques ayant un réel impact sur leur entreprise ». À terme, la société compte aussi proposer un accès à ses systèmes Advantage, plus puissants.



U.E. souhaite des batteries remplacables

  Liste des news    Liste des new du mois  
AndroidPIT lg g5 friends batterie rmplacablejpg

27

Fevrier

Actuellement, la plupart des fabricants de téléphones utilisent des boîtiers fermés qui empêchent les utilisateurs de remplacer les batteries, sous faute d'annuler leur garantie, ou qui nécessitent en tout cas des outils spéciaux pour ouvrir l'appareil. De plus, certains fabricants ne proposent pas de batterie en pièce détachée au grand public, et les remplacements de batteries ne peuvent se faire que dans certains magasins approuvés. Cette pratique a eu pour conséquence une augmentation des déchets électroniques, les fabricants de téléphone poussant les utilisateurs à remplacer complètement leur appareil plutôt qu'uniquement la batterie défectueuse. Cela n'a pas toujours été ainsi, et il y a près de dix ans, il était facile pour un utilisateur de se procurer une batterie et de la remplacer tout seul, sans craindre de perdre sa garantie et sans devoir utiliser des connaissances techniques ou des outils particuliers. Les choses ont changé ces dernières années, alors que les fabricants ont réalisé qu'ils pouvaient facilement accélérer le cycle de remplacement d'un produit (et donc les profits) simplement en bloquant l'accès aux pièces défectueuses, et notamment la batterie, le composant qui s'use le plus vite généralement. Reste à voir comment l'UE va mettre en place ses nouvelles règles sur le remplacement des batteries. La première possibilité, même si la proposition n'ira probablement pas dans ce sens, serait d'imposer un format de batterie universel. Mais ce n'est pas possible techniquement, car la plupart des batteries sont adaptées à un téléphone spécifique, avec des restrictions de taille, une connectique particulière, et certaines technologies labellisées, comme le protocole de recharge. Le mois dernier, l'UE avait commencé à travailler sur la législation qui souhaite imposer aux fabricants de téléphone de fournir un chargeur universel pour tous les téléphones. Ces deux propositions s'inscrivent dans le projet de l'UE de réduire à grande échelle les déchets électroniques en encourageant de meilleures conceptions techniques, le recyclage de matières premières et la prolongation de la durée de vie des appareils.



Une faille Wifi touche des millions d'appareils

  Liste des news    Liste des new du mois  
Faille puce Wi Fi Krook

27

Fevrier

Une importante faille baptisée « Krook » vient d’être dévoilée dans les réseaux Wi-Fi avec chiffrement WPA2 CCMP, qui sont encore les plus couramment utilisés aujourd’hui. À l’occasion de la conférence RSA 2020, les chercheurs en sécurité d’Eset ont montré que les puces Wi-Fi de Broadcom et Cypress ne géraient pas bien la phase dite de « dissociation », lorsqu’un terminal se trouve soudainement déconnecté du réseau sans fil. Cette dissociation arrive par exemple lorsque l’utilisateur éteint le module Wi-Fi de son terminal ou lorsqu’il sort de la zone de couverture. Avant de clore la session de connexion, les puces Broadcom et Cypress vont vider leur tampon de mémoire qui contient encore un reste du flux de données. Mais en raison d’un bug dans la gestion des clés de chiffrement, ces données sont envoyées de manière non chiffrée. Résultat : un pirate aux alentours peut les intercepter de manière passive. Il peut même provoquer cette fuite de données autant de fois qu’il le souhaite, car il suffit pour cela d’envoyer une trame de dissociation vers le terminal ciblé. Ces trames de dissociation sont ni chiffrées ni authentifiées. N’importe qui peut donc les générer. D’après les chercheurs, cette faille affecte largement plus d’un milliard d’équipements. En effet, les puces épinglées sont contenues dans des smartphones d’Apple, de Google, de Samsung ou de Xiaomi (Merci les grande marque !). On les trouve aussi dans les liseuses d’Amazon, ainsi que dans des points d’accès d’Asus et Huawei. La bonne nouvelle, c’est que les fabricants de puces ont d’ores et déjà développé un patch. Celui-ci a été diffusé aux constructeurs au dernier trimestre 2019. Apple, par exemple, a mis à jour ses systèmes iOS, iPadOS et macOS fin octobre dernier.



LG V60 Thinq 2 écrans Duo

  Liste des news    Liste des new du mois  
lg v60 thinq

27

Fevrier

Alors que le Mobile World Congress a été annulé à cause du risque de propagation du coronavirus Covid-2019, LG ayant même été les premiers à annoncer leur retrait, le constructeur vient tout de même présenté son nouveau smartphone haut de gamme, le V60 ThinQ. Il offre une caractéristique très particulière puisqu’il est possible de lui ajouter un second écran de la même taille que le premier. Ce qui fait la différence avec les autres smartphones de même gamme est la possibilité de lui adjoindre un second écran identique, le transformant ainsi en un appareil similaire au Microsoft Surface Duo que l’on a vu en vidéo il y a quelques jours. Un caractéristique déjà rencontrée sur son prédécesseur, le V50 ThinQ. Il dispose d’un SoC Snapdragon 865 et du modem 5G X55 compatible avec les fréquences mmWave et sub-6 GHz que Qualcomm pousse maintenant vers tous les fabricants. Il est couplé à 8 Go de mémoire vive et à 128 Go ou 256 Go de stockage, extensibles grâce à une carte microSD. Ce V60 ThinQ est équipé d’un triple capteur photo. Le module principal offre une résolution de 64 Mpx f/1,8, il est accompagné d’un ultra grand-angle de 13 Mpx f/1,9 et d’un capteur ToF pour améliorer le bokeh. En face avant, on retrouve une caméra frontale de 10 Mpx f/1.9. LG mise sur l’audio pour ce smartphone avec la présence devenue extrêmement rare d’une prise audio jack. Celle-ci ainsi que les haut-parleurs stéréo pourront tirer le meilleur parti du Quad DAC 32 bits et du moteur de son 3D maison. Ceux qui sont déjà passés aux écouteurs vraiment sans fil pourront s’appuyer sur une connectivité Bluetooth 5.1. Il offre aussi le support du WiFi 6 et du NFC. Ce qui surprend le plus sur ce V60 ThinQ est sa taille, très proche du Samsung S20 Ultra. Il arbore fièrement un écran 6,8 pouces P-OLED d’une résolution FHD+ (2460×1080) capable de supporter l’HDR10+ et protégé par un verre Gorilla Glass 5. Ses détracteurs lui reprocheront l’encoche goutte au centre pour la caméra selfie. Le tout est alimenté par une batterie de 5000 mAh et fonctionne sous Android 10. Annoncé hier, il fera son arrivée au mois de mars aux États-Unis et en Corée du Sud. Aucune information n’a encore été communiquée concernant son prix ou sa disponibilité en France. Pour mémoire, le V50 ThinQ n’avait pas passé les frontières de l’Hexagone et avait un prix de vente de 1150 $ à sa sortie aux États-Unis.



Un 15 pouces msi portable PRO

  Liste des news    Liste des new du mois  
Msi Modern 15 ultraportable

26

Fevrier

En marge de ses PC portables dédiés aux jeux vidéo, ou encore de ses cartes graphiques ou cartes mères évoluant évidemment dans le même registre, MSI a inauguré de nouvelles gammes orientées vers les utilisateurs professionnels. Le Modern 15 s’impose ainsi comme un ultrabook complet et plutôt atypique, avec son format de 15,6 pouces là où la plupart des concurrents se restreignent à des modèles de 13 pouces. De quoi profiter d’une certaine finesse malgré tout (1,59 cm d’épaisseur, pour 1,6 kg sur la balance) sans pour autant réduire considérablement son espace de travail. D’ores et déjà disponible, le MSI Modern 15 embarque désormais un processeur Intel Comet Lake de dixième génération, le Core i7-10510U. Il se voit par ailleurs accompagné de 16 Go de mémoire DDR4, d’un SSD de 512 Go au format M.2 NVMe et d’un circuit graphique dédié avec une GeForce MX250 équipée de 2 Go de GDDR5. Cette nouvelle révision de la machine en profite pour consolider le système de refroidissement, avec deux ventilateurs et trois caloducs. Côté look, le Modern 15 s’inscrit dans les grands canons des ultraportables : le châssis bénéficie d’une bonne qualité de finition et d’assemblage, avec un revêtement en aluminium, et l’écran de 15,6 pouces (1920 x 1080 pixels) s’encadre de bords plutôt fins. MSI n’est pas le seul constructeur à faire un tel choix : son ultraportable emprunte ainsi peu ou prou le châssis d’un modèle de 14 pouces, ce qui joue sur le poids total de la machine. Du côté de la connectique, on reste là aussi dans une approche très classique, avec un port USB Type-C, trois ports USB 3.1, une sortie HDMI, une prise audio et un lecteur de cartes Micro SD. Selon MSI, la machine présente une autonomie de neuf heures. Comptez 1 149 € pour ce Modern 15, qui n’existe pour l’heure qu’en une seule configuration.



L'enceinte Huawei débarque en France

  Liste des news    Liste des new du mois  
soundx huawei devialet

26

Fevrier

Fin novembre 2019, le constructeur électronique chinois, Huawei, a dévoilé sa nouvelle enceinte intelligente connectée, la Sound X. Celle-ci est co-développée par la société française Devialet, d’où sont issues l’enceinte Phantom et la technologie de la Freebox Delta. À l’origine, face à l’embargo américain initié par le gouvernement de Donald Trump contre Huawei, cette nouvelle enceinte dépourvue de Google Assistant ne devait bénéficier qu’aux clients chinois de la firme. EnGadget a néanmoins appris qu’après le lancement de la Sound X en Chine cet automne, cette dernière devrait être rapidement commercialisée en Europe. Sans l’Assistant intelligent Google, la Sound X n’aura initialement aucun système d’interaction ou de recherche semblable. Huawei travaillerait néanmoins au développement d’une suite logicielle reproduisant les services de Google qu’elle n’est plus en mesure d’utiliser, comme Google Maps ou le Play Store. Son intention semble réellement de concurrencer Alexa d’Amazon et la Google Home sur le territoire européen. La Sound X se dote de deux haut-parleurs à basse fréquence, de 60 watts chacun, capable d’offrir un rendu sonore à 360°. Devialet les a positionné l’un contre l’autre pour réduire au maximum leurs vibrations et les éventuelles distorsions du son. Si elle ne se dotera pas du Google Assistant, elle s’accompagnera de l’assistant de reconnaissance vocal Xiaoyi de Huawei, compatible avec Huawei Music et HiLink, l’outil domotique de la firme. Elle sera vendue 1 999 yuan en Chine, soit environ 262 €. CNBC souligne néanmoins que l’entrée de Huawei dans le marché des enceintes connectées ne se fera pas sans difficulté. En 2019, Amazon détenait 26% de parts de marché mondial et Google, 20%. Trois entreprises chinoises, Baidu, Alibaba et Xiaomi , se partageaient le reste tandis que l’HomePod d’Apple, au design très similaire à la Sound X restait coincé à la sixième place.



Décathlon à l'origine de fuite de données personnelles

  Liste des news    Liste des new du mois  
DECATHLON fuite de donnees en Espagne

26

Fevrier

Décathlon est la dernière entreprise majeure en date à faire face à une fuite massive de données personnelles. Les données personnelles des salariés de Décathlon Espagne en accès libre sur le web. C'est plus précisément la branche espagnole de la société qui vient de laisser fuiter pas moins de 9 Go de données, soit 123 millions d'enregistrements au total. Parmi les informations égarées sur le web, l'intégralité des données personnelles relatives aux employés du groupe, comme leurs noms, leurs adresses et numéros de téléphone ou leurs numéros de sécurité sociale. Les données de quelques clients de Décathlon faisaient également partie de la liste, notamment les identifiants de connexion et les mots de passe. C'est une équipe du service vpnMentor qui a découvert cette base de données sur un serveur non-sécurisé. « La base de données de Décathlon Espagne, qui a fait l'objet d'une fuite, contient un véritable trésor de données à propos des employés et plus encore. Elle contient tout ce qu'un pirate informatique malveillant devrait, en théorie, utiliser pour s'emparer de comptes et accéder à des informations privées et même propriétaires », explique t-elle. L'entreprise a colmaté la brèche et explique qu'il n'y pas de risque pour ses clients. Des hackers en possession de tels renseignements pouvaient effectivement mener plusieurs actions, du phishing à l'espionnage industriel, grâce aux mots de passe administrateur retrouvés dans les différents fichiers disponibles. Décathlon a été prévenu le 16 février de la fuite de ces informations, quatre jours après la découverte de la base de données. L'entreprise a depuis fait le nécessaire pour retirer du web les données sensibles et se veut rassurante. « Selon nos analyses, de toutes les données exposées dans l'incident, seules 0,03 % sont des données utilisateur et les 99,97 % restants sont des données techniques internes à Décathlon Espagne », explique un porte-parole de la filiale.


 <  6  7  8  9  10  11  12  > 

"Actu vu !" sur le web


 <  6  7  8  9  10  11  12  > 

Huawei va ouvrir une usine 4G & 5G en France

C’est un coup judicieux que Huawei est en passe de réaliser. Le président du groupe Liang Hua s’est déplacé en personne aujourd’hui à Paris pour annoncer ouvrir un site de production d’équipements radios 4G et 5G en France, le premier hors de Chine. Un choix stratégique à interpréter évidemment comme une réplique aux pressions des Etats-Unis. Les Américains tentent en effet de faire interdire par tous les moyens l’équipementier Huawei sur les marchés 5G de ses partenaires, particulièrement en Europe. « Le site sera destiné à fournir le marché français et européen », a-t-il déclaré. Les produits seront des équipements radios, concernant principalement les stations de base des opérateurs. Rappelons que les stations de base ne comprennent pas seulement les antennes-relais situés sur des points hauts. Elles intègrent aussi les boîtiers servant de récepteur et d’amplificateur du signal, et les locaux techniques à proximité qui pilotent les modules de puissance des boîtiers et répartissent le trafic voix sur l'ensemble des technologies 2G-3G-4G, et bientôt 5G. Le site comprendra enfin une unité de recherche et développement, ainsi qu’un showroom. Ce n’est pas un détail. Avec ce centre d’exposition, Huawei joue la carte de la transparence et invite les Européens à venir vérifier par eux-mêmes la sécurité de ses produits pour les rassurer. Une façon de désamorcer les craintes qui subsistent sur la possibilité que le gouvernement chinois puisse placer des backdoors dans ses équipements et que les opérateurs n’aient pas la main sur ses algorithmes. En France, les opérateurs sont toujours en attente de la réponse de l’ANSSI (Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information), qui doit donner son accord pour installer des équipements Huawei. Le président Liang Hua se retrouve donc en mission spéciale pour sauver ce qui peut l’être en Europe. Son mot d’ordre était clair « En Europe, pour l’Europe ». Et en localisant une partie de sa production en France, Huawei se paye même le luxe de se poser en sauveur de notre souveraineté. Un beau retournement de situation, alors qu'il est soupçonné de mettre en péril notre sécurité national.
28-02-2020


Boitier Nzxt H1

Combiner configuration puissante, compacte, élégante et bien ventilée n'est pas mince affaire. C'est pourtant l'objectif de NZXT avec son H1. Ce nouveau boîtier Mini-ITX de 187 x 387,7 x 187,6 mm pour un volume de 13,6 litres, se distingue de la concurrence par un format vertical et un style ultra sobre avec son air d'Xbox serie X, appuyé par une façade en verre trempée laissant apparaître les composants. Le NZXT H1 peut embarquer une carte graphique de 305 mm de long et deux SSD (ou HDD) en 2,5 pouces. Le châssis est par ailleurs conçu pour laisser l'air circuler sur deux côtés afin de permettre un flux suffisant à l'intérieur du boîtier. Une bonne nouvelle pour un produit de ce gabarit. Proposé en blanc ou noir, le H1 est affiché à 349 $ quand même . Une somme rondelette, mais justifiée puisque le boîtier n'arrive pas sur le marché les mains vides. Il comprend en effet un watercooling AIO de 140 mm directement installé, un riser PCIe 3.0 x16 destiné au GPU et une alimentation modulaire 650 watts SFX-L 80 Plus. Des filtres sont enfin fournis pour les entrées d'air, précise AnandTech. Seul regret, la connectique est ici un peu chiche avec seulement un port USB Type A, un port USB Type C et une sortie Jack 3,5 mm sur le dessus du boîtier.


28-02-2020


Le salon de Genève annulé

À quelques jours à peine de l'ouverture des portes de l'édition 2020 du Salon Automobile de Genève, les organisateurs hésitaient à maintenir l'événement... En effet, la Suisse (et notamment le canton de Genève) est depuis quelques jours touchée par le coronavirus. « Dans l'état actuel des choses, rien n'empêche l'ouverture du GIMS comme prévu. L'événement aura donc bien lieu », expliquaient ce mercredi les organisateurs du GIMS 2020. Or, de nouveaux cas de COVID-19 détectés dans le pays ont définitivement fait basculer la situation, provoquant l'annulation pure et simple du célèbre salon. Avant même cette annonce, certains constructeurs avaient déjà pris leurs précautions et annulé la participation de certains de leurs employés. Rappelons que l'année dernière, le Salon de Genève avait réuni pas moins de 600 000 professionnels et autres curieux, tous (plus ou moins) passionnés d'automobiles et en provenance de nombreux pays. Pour cette édition 2020, les organisateurs avaient annoncé la présence de professionnels de la santé (médecins, auxiliaires...) sur place, et promis un effort tout particulier sur l'hygiène. Cela n'aura toutefois pas suffit à assurer la tenue du salon...
28-02-2020


Leap 2 un Cloud Quantique nouvelle génération

La start-up D-Wave vient d'annoncer le lancement de son service Cloud quantique de nouvelle génération. Baptisé Leap 2, il donne aux développeurs un accès en temps réel à des systèmes de calculs quantiques. Selon la société, Leap 2 a été conçu en tenant compte des commentaires de milliers de développeurs qui ont utilisé la génération précédente du service depuis son lancement il y a 18 mois. Leap 2 se base sur un nouvel IDE et contient un nouveau centre de calcul. Baptisé 2000Q, c'est un appareil hybride, c'est-à-dire utilisant à la fois du matériel informatique classique et quantique. D'après son concepteur, il revendiquerait 5 000 qubits, en 2016, le 2X de l'enseigne en revendiquait 2 048 et serait en mesure de résoudre des calculs comprenant jusqu'à 10 000 variables. Bien entendu, ces chiffres reposent sur un procédé largement différent de ce qu'on peut croiser chez Google et son Sycamore. Avec Leap 2, D-Wave se concentre sur le « recuit quantique », une méthode qui résout certains problèmes et permet d'afficher un grand nombre de qubits, mais n'implique pas une rapidité de traitement extrême. Comme son prédécesseur, ce service Cloud sera essentiellement adressé aux entreprises et aux développeurs. Alan Baratz, le P.D.-G. de D-Wave a déclaré que « les développeurs et les chefs d'entreprise ont besoin d'outils et d'un support pour transformer leurs idées et innovations en des applications quantiques ayant un réel impact sur leur entreprise ». À terme, la société compte aussi proposer un accès à ses systèmes Advantage, plus puissants.
28-02-2020


U.E. souhaite des batteries remplacables

Actuellement, la plupart des fabricants de téléphones utilisent des boîtiers fermés qui empêchent les utilisateurs de remplacer les batteries, sous faute d'annuler leur garantie, ou qui nécessitent en tout cas des outils spéciaux pour ouvrir l'appareil. De plus, certains fabricants ne proposent pas de batterie en pièce détachée au grand public, et les remplacements de batteries ne peuvent se faire que dans certains magasins approuvés. Cette pratique a eu pour conséquence une augmentation des déchets électroniques, les fabricants de téléphone poussant les utilisateurs à remplacer complètement leur appareil plutôt qu'uniquement la batterie défectueuse. Cela n'a pas toujours été ainsi, et il y a près de dix ans, il était facile pour un utilisateur de se procurer une batterie et de la remplacer tout seul, sans craindre de perdre sa garantie et sans devoir utiliser des connaissances techniques ou des outils particuliers. Les choses ont changé ces dernières années, alors que les fabricants ont réalisé qu'ils pouvaient facilement accélérer le cycle de remplacement d'un produit (et donc les profits) simplement en bloquant l'accès aux pièces défectueuses, et notamment la batterie, le composant qui s'use le plus vite généralement. Reste à voir comment l'UE va mettre en place ses nouvelles règles sur le remplacement des batteries. La première possibilité, même si la proposition n'ira probablement pas dans ce sens, serait d'imposer un format de batterie universel. Mais ce n'est pas possible techniquement, car la plupart des batteries sont adaptées à un téléphone spécifique, avec des restrictions de taille, une connectique particulière, et certaines technologies labellisées, comme le protocole de recharge. Le mois dernier, l'UE avait commencé à travailler sur la législation qui souhaite imposer aux fabricants de téléphone de fournir un chargeur universel pour tous les téléphones. Ces deux propositions s'inscrivent dans le projet de l'UE de réduire à grande échelle les déchets électroniques en encourageant de meilleures conceptions techniques, le recyclage de matières premières et la prolongation de la durée de vie des appareils.
27-02-2020


Une faille Wifi touche des millions d'appareils

Une importante faille baptisée « Krook » vient d’être dévoilée dans les réseaux Wi-Fi avec chiffrement WPA2 CCMP, qui sont encore les plus couramment utilisés aujourd’hui. À l’occasion de la conférence RSA 2020, les chercheurs en sécurité d’Eset ont montré que les puces Wi-Fi de Broadcom et Cypress ne géraient pas bien la phase dite de « dissociation », lorsqu’un terminal se trouve soudainement déconnecté du réseau sans fil. Cette dissociation arrive par exemple lorsque l’utilisateur éteint le module Wi-Fi de son terminal ou lorsqu’il sort de la zone de couverture. Avant de clore la session de connexion, les puces Broadcom et Cypress vont vider leur tampon de mémoire qui contient encore un reste du flux de données. Mais en raison d’un bug dans la gestion des clés de chiffrement, ces données sont envoyées de manière non chiffrée. Résultat : un pirate aux alentours peut les intercepter de manière passive. Il peut même provoquer cette fuite de données autant de fois qu’il le souhaite, car il suffit pour cela d’envoyer une trame de dissociation vers le terminal ciblé. Ces trames de dissociation sont ni chiffrées ni authentifiées. N’importe qui peut donc les générer. D’après les chercheurs, cette faille affecte largement plus d’un milliard d’équipements. En effet, les puces épinglées sont contenues dans des smartphones d’Apple, de Google, de Samsung ou de Xiaomi (Merci les grande marque !). On les trouve aussi dans les liseuses d’Amazon, ainsi que dans des points d’accès d’Asus et Huawei. La bonne nouvelle, c’est que les fabricants de puces ont d’ores et déjà développé un patch. Celui-ci a été diffusé aux constructeurs au dernier trimestre 2019. Apple, par exemple, a mis à jour ses systèmes iOS, iPadOS et macOS fin octobre dernier.
27-02-2020


LG V60 Thinq 2 écrans Duo

Alors que le Mobile World Congress a été annulé à cause du risque de propagation du coronavirus Covid-2019, LG ayant même été les premiers à annoncer leur retrait, le constructeur vient tout de même présenté son nouveau smartphone haut de gamme, le V60 ThinQ. Il offre une caractéristique très particulière puisqu’il est possible de lui ajouter un second écran de la même taille que le premier. Ce qui fait la différence avec les autres smartphones de même gamme est la possibilité de lui adjoindre un second écran identique, le transformant ainsi en un appareil similaire au Microsoft Surface Duo que l’on a vu en vidéo il y a quelques jours. Un caractéristique déjà rencontrée sur son prédécesseur, le V50 ThinQ. Il dispose d’un SoC Snapdragon 865 et du modem 5G X55 compatible avec les fréquences mmWave et sub-6 GHz que Qualcomm pousse maintenant vers tous les fabricants. Il est couplé à 8 Go de mémoire vive et à 128 Go ou 256 Go de stockage, extensibles grâce à une carte microSD. Ce V60 ThinQ est équipé d’un triple capteur photo. Le module principal offre une résolution de 64 Mpx f/1,8, il est accompagné d’un ultra grand-angle de 13 Mpx f/1,9 et d’un capteur ToF pour améliorer le bokeh. En face avant, on retrouve une caméra frontale de 10 Mpx f/1.9. LG mise sur l’audio pour ce smartphone avec la présence devenue extrêmement rare d’une prise audio jack. Celle-ci ainsi que les haut-parleurs stéréo pourront tirer le meilleur parti du Quad DAC 32 bits et du moteur de son 3D maison. Ceux qui sont déjà passés aux écouteurs vraiment sans fil pourront s’appuyer sur une connectivité Bluetooth 5.1. Il offre aussi le support du WiFi 6 et du NFC. Ce qui surprend le plus sur ce V60 ThinQ est sa taille, très proche du Samsung S20 Ultra. Il arbore fièrement un écran 6,8 pouces P-OLED d’une résolution FHD+ (2460×1080) capable de supporter l’HDR10+ et protégé par un verre Gorilla Glass 5. Ses détracteurs lui reprocheront l’encoche goutte au centre pour la caméra selfie. Le tout est alimenté par une batterie de 5000 mAh et fonctionne sous Android 10. Annoncé hier, il fera son arrivée au mois de mars aux États-Unis et en Corée du Sud. Aucune information n’a encore été communiquée concernant son prix ou sa disponibilité en France. Pour mémoire, le V50 ThinQ n’avait pas passé les frontières de l’Hexagone et avait un prix de vente de 1150 $ à sa sortie aux États-Unis.
27-02-2020


Un 15 pouces msi portable PRO

En marge de ses PC portables dédiés aux jeux vidéo, ou encore de ses cartes graphiques ou cartes mères évoluant évidemment dans le même registre, MSI a inauguré de nouvelles gammes orientées vers les utilisateurs professionnels. Le Modern 15 s’impose ainsi comme un ultrabook complet et plutôt atypique, avec son format de 15,6 pouces là où la plupart des concurrents se restreignent à des modèles de 13 pouces. De quoi profiter d’une certaine finesse malgré tout (1,59 cm d’épaisseur, pour 1,6 kg sur la balance) sans pour autant réduire considérablement son espace de travail. D’ores et déjà disponible, le MSI Modern 15 embarque désormais un processeur Intel Comet Lake de dixième génération, le Core i7-10510U. Il se voit par ailleurs accompagné de 16 Go de mémoire DDR4, d’un SSD de 512 Go au format M.2 NVMe et d’un circuit graphique dédié avec une GeForce MX250 équipée de 2 Go de GDDR5. Cette nouvelle révision de la machine en profite pour consolider le système de refroidissement, avec deux ventilateurs et trois caloducs. Côté look, le Modern 15 s’inscrit dans les grands canons des ultraportables : le châssis bénéficie d’une bonne qualité de finition et d’assemblage, avec un revêtement en aluminium, et l’écran de 15,6 pouces (1920 x 1080 pixels) s’encadre de bords plutôt fins. MSI n’est pas le seul constructeur à faire un tel choix : son ultraportable emprunte ainsi peu ou prou le châssis d’un modèle de 14 pouces, ce qui joue sur le poids total de la machine. Du côté de la connectique, on reste là aussi dans une approche très classique, avec un port USB Type-C, trois ports USB 3.1, une sortie HDMI, une prise audio et un lecteur de cartes Micro SD. Selon MSI, la machine présente une autonomie de neuf heures. Comptez 1 149 € pour ce Modern 15, qui n’existe pour l’heure qu’en une seule configuration.


26-02-2020


L'enceinte Huawei débarque en France

Fin novembre 2019, le constructeur électronique chinois, Huawei, a dévoilé sa nouvelle enceinte intelligente connectée, la Sound X. Celle-ci est co-développée par la société française Devialet, d’où sont issues l’enceinte Phantom et la technologie de la Freebox Delta. À l’origine, face à l’embargo américain initié par le gouvernement de Donald Trump contre Huawei, cette nouvelle enceinte dépourvue de Google Assistant ne devait bénéficier qu’aux clients chinois de la firme. EnGadget a néanmoins appris qu’après le lancement de la Sound X en Chine cet automne, cette dernière devrait être rapidement commercialisée en Europe. Sans l’Assistant intelligent Google, la Sound X n’aura initialement aucun système d’interaction ou de recherche semblable. Huawei travaillerait néanmoins au développement d’une suite logicielle reproduisant les services de Google qu’elle n’est plus en mesure d’utiliser, comme Google Maps ou le Play Store. Son intention semble réellement de concurrencer Alexa d’Amazon et la Google Home sur le territoire européen. La Sound X se dote de deux haut-parleurs à basse fréquence, de 60 watts chacun, capable d’offrir un rendu sonore à 360°. Devialet les a positionné l’un contre l’autre pour réduire au maximum leurs vibrations et les éventuelles distorsions du son. Si elle ne se dotera pas du Google Assistant, elle s’accompagnera de l’assistant de reconnaissance vocal Xiaoyi de Huawei, compatible avec Huawei Music et HiLink, l’outil domotique de la firme. Elle sera vendue 1 999 yuan en Chine, soit environ 262 €. CNBC souligne néanmoins que l’entrée de Huawei dans le marché des enceintes connectées ne se fera pas sans difficulté. En 2019, Amazon détenait 26% de parts de marché mondial et Google, 20%. Trois entreprises chinoises, Baidu, Alibaba et Xiaomi , se partageaient le reste tandis que l’HomePod d’Apple, au design très similaire à la Sound X restait coincé à la sixième place.
26-02-2020


Décathlon à l'origine de fuite de données personnelles

Décathlon est la dernière entreprise majeure en date à faire face à une fuite massive de données personnelles. Les données personnelles des salariés de Décathlon Espagne en accès libre sur le web. C'est plus précisément la branche espagnole de la société qui vient de laisser fuiter pas moins de 9 Go de données, soit 123 millions d'enregistrements au total. Parmi les informations égarées sur le web, l'intégralité des données personnelles relatives aux employés du groupe, comme leurs noms, leurs adresses et numéros de téléphone ou leurs numéros de sécurité sociale. Les données de quelques clients de Décathlon faisaient également partie de la liste, notamment les identifiants de connexion et les mots de passe. C'est une équipe du service vpnMentor qui a découvert cette base de données sur un serveur non-sécurisé. « La base de données de Décathlon Espagne, qui a fait l'objet d'une fuite, contient un véritable trésor de données à propos des employés et plus encore. Elle contient tout ce qu'un pirate informatique malveillant devrait, en théorie, utiliser pour s'emparer de comptes et accéder à des informations privées et même propriétaires », explique t-elle. L'entreprise a colmaté la brèche et explique qu'il n'y pas de risque pour ses clients. Des hackers en possession de tels renseignements pouvaient effectivement mener plusieurs actions, du phishing à l'espionnage industriel, grâce aux mots de passe administrateur retrouvés dans les différents fichiers disponibles. Décathlon a été prévenu le 16 février de la fuite de ces informations, quatre jours après la découverte de la base de données. L'entreprise a depuis fait le nécessaire pour retirer du web les données sensibles et se veut rassurante. « Selon nos analyses, de toutes les données exposées dans l'incident, seules 0,03 % sont des données utilisateur et les 99,97 % restants sont des données techniques internes à Décathlon Espagne », explique un porte-parole de la filiale.
26-02-2020


 <  6  7  8  9  10  11  12  >