Bienvenu sur la Particule.com

Toute l'actualités des geeks

Projet et fonctionnement du site la Particule.com

Les infos Bloc-Note du site la Particule.com

Nos différents partenaires

Suivre nos sponsors
Logo la particule.com
  



"Actu vu !" sur le web


 <  7  8  9  10  11  12  13  > 

Les Gigabyte Brix passe aux intel Comet Lake

  Liste des news    Liste des new du mois  
Gigabytes Brix mini PC

25

Fevrier

Gigabyte profite de la relative quiétude de cette fin février pour renouveler en partie la fiche technique de sa gamme de Mini-PC Brix. Principale nouveauté : l'ajout de processeurs Intel de dixième génération « Comet Lake », allant d'un Core i3-10110U (dual cores) à un robuste Core i7-10710U (six cores). Côté TDP, les quatre variantes proposées se contentent de 15W. De quoi limiter la chaleur produite, qui devrait être facilement dispersée par le système de dissipation proposé par Gigabyte. Côté dimension et volume, Gigabyte reste sur un boîtier le plus compact possible. N'espérez pas loger une carte graphique dédiée dans son châssis de 119,5 x 119,5 par 46,8 mm, qui ne dépasse pas les 0,6 litre de « contenance ». Comme souvent sur ce type d'appareils, la mémoire vive et le stockage sont à ajouter à part. Les Brix arborent ainsi deux slots SO-DIMM vides, capables de supporter un maximum de 64 Go de DdR4 2666 MHz. Même logique pour le stockage, à ceci près que Gigabyte fait l'impasse sur un slot M.2 pour laisser vacant un unique emplacement pour SSD (ou HDD) de 2,5 pouces (pas plus de 9,5 mm d'épaisseur, est-il précisé). Dommage. Sur le plan de la connectique, le fabricant taïwanais se montre plus généreux. On retrouve ainsi trois ports USB 3.2 Gen 2 en façade, associés à un port USB-C Gen 2 et une sortie Jack 3,5 mm. Sur l'arrière se logent deux ports HDMI 2.0a, deux ports USB 3.2 Gen 2 supplémentaires et un port RJ45 Ethernet. En matière de connectivité, cette fois, il faut tabler sur un modem Intel Dual Band Wireless-AC 3168, compatible Bluetooth 4.2 et WiFi 802.11ac. Les quatre variantes des nouveaux Brix sont d'ores et déjà listées sur le site de Gigabyte, qui n'a pas encore dévoilé de tarifs publics. Selon toute logique, ces nouveaux modèles devraient être proposés à partir de 350 €.



Un brevet biométrique sur la Dualshock 5

  Liste des news    Liste des new du mois  
sony playstation dualshock 5 brevet

25

Fevrier

Sony envisagerait-elle d’équiper ses prochaines manettes de capteurs biométriques ? La firme japonaise a en effet déposé un brevet qui détaille le fonctionnement d’un contrôleur doté de plusieurs dispositifs pour notamment mesurer son stress à l’aide de sa transpiration, ou son rythme cardiaque. Les données recueillies seront transmises à la console pour adapter le contenu d’un jeu en fonction de ses émotions. Le joueur pourra ainsi profiter d’une expérience de jeu personnalisée et plus immersive qu’avec une manette classique.On peut également imaginer que le dispositif soit équipé d’un système de reconnaissance d’empreintes pour identifier le joueur et débloquer la console. Une fonctionnalité qui pourrait être mise en œuvre pour implémenter un contrôle parental efficace, et simplifier l’usage de la console par plusieurs utilisateurs. Le dépôt du brevet ne donne que des indications sur les orientations techniques de Sony, et ne garantit pas qu’il en fera usage pour ses prochaines manettes. À titre d’exemple, Sony a déposé un brevet concernant un nouveau type de casque à réalité virtuelle, pourtant la firme n’a pas prévu de commercialiser de PSVR 2 pour la sortie de la PS5. Aussi peu de temps avant la sortie de la console, l’intégration d’un système biométrique semble également très peu probable. À l’approche de sa présentation, les caractéristiques techniques de la PS5 se précisent, pourtant on ignore toujours le design et les spécifications exactes de sa manette. Les photos du kit de développement révèlent une manette pratiquement identique au Dualshock 4. On sait aussi que la Dualshock 5 devrait disposer de gâchettes à résistance dynamique et de moteurs haptiques. Il ne s’agit malheureusement que de rumeurs et de spéculations, soyons patients, la console et sa manette ne devraient plus tarder à être dévoilées. La PS5 sera en effet lancée pour les fêtes de fin d’année, fin novembre ou début décembre si Sony prend un peu de retard.



Magic Earbuds écouteur wireless Honor

  Liste des news    Liste des new du mois  
Honor Magic Earbubs

25

Fevrier

Honor prévoit de concurrencer directement les AirPods Pro d’Apple et même les Galaxy Buds+ de Samsung avec ses nouveaux écouteurs True Wireless, les Magic Earbuds. Honor doit donc placer la barre très haut et impressionner le public pour espérer faire de l’ombre aux écouteurs des 2 géants du marché mobile. A première vue, les écouteurs Magic Earbuds sont des clones d’AirPods. Ils sont équipés de transducteurs dynamiques de 10mm qui devraient leur permettre d’avoir une plus grande ampleur dans les basses. Au niveau de la réduction du bruit, Honor affirme que c’est « une solution ANC hybride anticipatrice/rétroactive » qui permet d’obtenir « un effet d’annulation du bruit moyen de plus de 24 dB ». Pour faire plus simple, les Magic Earbuds aideront à bloquer le bruit ambiant mais ils ne seront pas aussi efficaces que des écouteurs haut de gamme ou des casques anti-bruit. Grâce à la batterie de 37 mAh, l ’autonomie annoncée est de 3.5h avec l’ANC activé. En utilisant le boîtier de charge compatible USB-C, vous obtiendrez 13h d’autonomie. Le boîtier se recharge en environ 1h30. Les écouteurs sont compatibles avec la plupart des appareils prenant en charge le Bluetooth 5. Les smartphones utilisant la surcouche de Huawei EMUI 10 bénéficieront en plus d’un appairage instantané et d’une fonctionnalité qui met en pause ou reprend la musique en fonction de la position des écouteurs. Les commandes tactiles peuvent être configurées dans l’application dédiée aux appareils connectés d’Huawei, AI Life. D'après les premières critiques ces écouteurs professionnels, il manquent de basses et accentuent les aigus. Bien que l’annulation active du bruit semble efficace, nous avons remarqué un certain retard audio en regardant des vidéos YouTube en Bluetooth ». Les Magic Earbuds sont déclinés en deux couleurs : « Purple White » et « Robin Egg Blue ». Ils seront disponibles en avril pour 129€ seulement. Ils n’ont peut-être pas la qualité audio des Airpods Pro à 279€ mais ils compensent avec un prix plus abordable.



Fuite du OnePlus 8 Pro

  Liste des news    Liste des new du mois  
Fuite du OnePlus 8Pro

24

Fevrier

À quelques semaines de sa présentation officielle, le OnePlus 8 Pro se découvre un peu plus à travers une récente fuite. Nouveau leak concernant le OnePlus 8 Pro ! Son design se confirme en photo et non plus en rendu, alors que plusieurs caractéristiques techniques sont également dévoilées. Les images nous montrent un smartphone arborant un poinçon dans l'angle supérieur gauche de l'écran. Il semble donc que OnePlus ait abandonné l'encoche waterdrop ainsi que le système de caméra rétractable sur sa prochaine génération de mobiles. L'écran est incurvé, comme sur le OnePlus 7T Pro. Entre cela et le poinçon, un OnePlus n'a jamais autant ressemblé à un Samsung de face. En haut comme en bas, les bordures ont l'air particulièrement fines, mais une coque de protection nous cache quelques éléments du smartphone. À l'arrière, le smartphone devrait adopter un très classique triple capteur photo disposé à la verticale. Le constructeur chinois ne suit pas la tendance actuelle de la multiplication des modules regroupés dans une « plaque de cuisson », cet imposant set up rectangulaire qu'on retrouve par exemple sur les Pixel 4, iPhone 11 et Galaxy S20. Cette fuite nous en dit également plus sur la fiche technique du smartphone. Bien entendu, celui-ci est équipé d'un SoC Snapdragon 865 de Qualcomm. La variante de OnePlus 8 Pro que nous voyons ici en image embarque 12 Go de RAM et 256 Go d'espace de stockage. Il est fort probable que d'autres versions avec moins de mémoire soient aussi commercialisées. L'appareil photo est composé de capteurs de 64 Mpx, 20 Mpx et 12 Mpx. Leur rôle est encore inconnu mais on peut parier sur un ultra grand-angle et un téléobjectif pour accompagner le module principal. Pas d'information pour le moment concernant l'ouverture ou la stabilisation de ces objectifs. Le leak évoque en outre un écran AMOLED de 6,65 pouces avec fréquence de rafraîchissement de 120 Hz. Nous rapportions justement il y a quelques semaines que l'utilisateur aurait la possibilité de choisir entre un affichage 60, 90 ou 120 Hz. Plus de fluidité ou plus d'autonomie, le pouvoir est entre vos mains. On peut s'attendre à un prix de vente très élevé car le OnePlus 8 Pro devrait aussi disposer de la certification IP68 et de la recharge sans fil, deux fonctionnalités absentes des anciens modèles car jugés trop coûteux au regard de leur utilité par la marque.



Sony présente aussi le Xpéria 10 II

  Liste des news    Liste des new du mois  
Xperia Sony 10 II

24

Fevrier

Si la firme a surpris son monde en présentant un Xperia 1 II résolument haut de gamme au tarif très premium, la firme nippone dévoile également une version remaniée de son Xperia 10, sobrement baptisé Xperia 10 II, ou Xperia 10 Mark II pour les intimes. Il s’agit toujours d’un smartphone milieu de gamme, et il débarquera au printemps au tarif de 369 €. Que nous réserve-t-il ? Le Xperia 10 II de Sony semble particulièrement alléchant sur le papier. On retrouve ainsi un écran OLED, et non plus LCD, d’un format de 6 pouces et au ratio 21:9, marque de fabrique de la marque sur ses smartphones. Cet écran propose une définition de 1080p, est certifié Triluminos, et propose de ce fait un spectre de couleurs élargi. C’est donc une excellente dalle qui nous attends, d’autant plus quand on considère le tarif de la bête. Du côté des caméras, même constat, puisque la firme nippone propose, là encore, un trio de capteur arrière prometteur composé d’un capteur de 8 MPx (équivalent 16mm), un capteur de 12 MPx (équivalent 24mm), et enfin un téléobjectif de 8 MPx (équivalent 52mm). On devrait ainsi bénéficier de performances très équilibrés avec autant de longueurs focales différentes, d’autant plus que le smartphone est capable de tirer parti de sa dalle 21:9 en filmant dans ce ratio bien caractéristique au cinéma. La caméra frontale, logée dans la fine encoche supérieure, culmine quant à elle à 8 MP. Positionnement milieu de gamme oblige, le Xperia 1 II est un peu moins bien équipé à l’intérieur. Si on retrouve une batterie très correcte de 3 600 mAh, il faudra se contenter d’un SoC Qualcomm Snapdragon 665 couplé à 4 Go de RAM et 128 Go de stockage. On retrouve une certification IP65/68, et pour finir, une prise jack 3.5mm. Malgré ses performances modestes, pour 369 euros, le Xperia 1 II dispose tout de même d’une dalle OLED et de performances prometteuses en photo/vidéo, ce qui nous laisse présager un excellent rapport qualité-prix.



Les sepc de la Xbox serie X officiel

  Liste des news    Liste des new du mois  
Xbox Serie X Specs

24

Fevrier

12 Teraflops de puissance, voilà ce que proposera la Xbox Series X. Pour délivrer autant de puissance, la bête se base autour d’un processeur sur-mesure extrêmement véloce. Celui-ci exploite la toute dernière architecture Zen 2 d’AMD, et se montre jusqu’à quatre fois plus rapide que celui de la Xbox One. On pourra surtout compter sur les 12 TFLOPS du GPU, qui exploite quant à lui l’architecture RDNA 2, et correspondant à plus de huit fois la puissance de la Xbox One, et deux fois celle de la Xbox One X. À titre de comparaison, le GPU offrirait donc des performances presque équivalentes à celles proposées par la Nvidia GeForce RTX 2080 Ti, qui dispose de 13,4 TFLOPS de puissance. Cette puissance démesurée pourra compter sur du stockage SSD par défaut, afin de proposer des temps de chargement extrêmement courts, et d’accélérer le DirectX Raytracing pour profiter d’environnements virtuels plus réalistes. Outre la puissance brute, la nouvelle console de Microsoft proposera divers raffinements pour profiter d’une meilleure expérience de jeu. Ainsi, on retrouvera le support du HDMI 2.1, capable de support des fréquences d’affichage jusqu’à 120 i/s et même la 8K. On retrouvera également un mode « Auto Low Latency » permettant de réduire la latence, ainsi que le « Variable Refresh Rate », déjà présent sur la Xbox One X. Tout comme devrait l’être la PlayStation 5, la Xbox Series X sera pleinement compatible avec les jeux des quatre générations de consoles de Microsoft. Il sera ainsi possible de jouer à tous ses anciens jeux de Xbox, Xbox 360, Xbox One, et bien sûr Xbox One X sur une seule et même console. Surtout, la Xbox Series X dispose d’une fonction bien pensée pour profiter de ses anciens jeux sans pour autant se prendre une (mauvaise) claque graphique avec Smart Delivery. Il s’agit d’une fonctionnalité qui vous permet de télécharger la meilleure version d’un titre disponible. Ainsi, si vous aviez acheté un jeu dématérialisé sur Xbox One, vous pourrez télécharger la version adaptée à la Xbox Series X gratuitement. Sur les titres d’anciennes générations, Microsoft promet de toute manière une définition d’image améliorée, mais aussi un framerate plus stable. La firme de Redmond nous donne rendez-vous à la prochaine édition de l’E3, en juin prochain, pour de nouvelles informations concernant sa future console de salon.



Sony dévoile son Xperia 1 II avec la 5G

  Liste des news    Liste des new du mois  
Sony Xperia 1 II

24

Fevrier

À la suite de l’annulation du salon MWC 2020 de Barcelone, Sony a décidé de tenir une conférence de presse en direct sur YouTube pour dévoiler sa nouvelle gamme de smartphones, notamment le Xperia 1 II qui conserve les atouts de son prédécesseur, tout en y ajoutant les dernières tendances technologiques, notamment la 5G, un nouveau bloc optique, ainsi qu’une batterie de plus grande capacité. Le Xperia 1 II se dote du design très classique de Sony avec des surfaces planes et rectangulaires parfaitement symétriques. Il conserve notamment des bords de chaque côté de l’écran pour faciliter sa prise en main en mode paysage, et accueillir sa caméra frontale. Sony reconduit également l’écran OLED 4k de 6,5 pouces et son format original de 21:9 qu’on a découvert avec son prédécesseur. Contrairement à ses concurrents, le Xperia 1 Mark 2 se prive de 90 et de 120 Hz. Sa fréquence de rafraichissement reste inchangée à 60 Hz, mais Sony promet que sa technologie « Motion Blur Reduction » lui confère une fluidité comparable à celle d’un écran 90 Hz. En ce qui concerne la photo, le Mark 2 adopte une caméra de 8 mégapixels dédiée aux selfies, et un bloc optique composé de 3 caméras de 12 mégapixels avec des lentilles Zeiss. Il se compose d’un capteur principal d’une focale de 24 mm f/1,7, d’un ultra grand-angle d’une focale de 16 mm f/2,2, et d’une caméra téléphoto de 70 mm f/2,4. À cela s’ajoute un capteur ToF pour les applications de réalité augmentée, ainsi qu’un déclencheur physique. Le Sony Xperia 1 II embarque un Qualcomm Snapdragon 865 accompagné de son modem 5G X55, de 8 Go de RAM et d’une capacité de stockage de 256 Go. Sa batterie d’une capacité de 4000 mAh peut être rechargée par son port USB-C ou par induction. Le smartphone sera disponible au printemps 2020 en noir ou en violet pour 1199 €, soit environ 200 € de plus que le modèle de 2019. Le smartphone se place donc légèrement au-dessus d’un iPhone 11 Pro, et entre un Samsung Galaxy S20+ et S20 Ultra.



Les RTX 3080 & 3070 2 fois plus puissant que la série 20xx

  Liste des news    Liste des new du mois  
nvidia geforce rtx ampere

24

Fevrier

À mesure que la présentation officielle des nouvelles cartes graphiques NVIDIA approche, les spéculations autour de leurs architectures et leurs performances se multiplient. Les dernières en date viennent de @CorgiKitty sur Twitter qui confirme et complète les caractéristiques techniques des GeForce RTX 3080 et RTX 3070 que nous avons publiées il y a quelques semaines. Précisons néanmoins que les informations révélées restent à vérifier. Le compte Twitter n’a aucun historique qui permette d’apporter du crédit à ses affirmations. @CorgiKitty a posté les diagrammes qui détaillent la structure des GA103 et GA104 qui équiperont les GeForce RTX 3080 et RTX 3070. Il annonce notamment un doublement des unités en virgule flottante (FP32) et un doublement des performances du nouveau Tensor Core, ainsi qu’un cache de premier niveau amélioré. Le GA103 devrait disposer 10 à 20 Go de VRAM GDDR6 sur un bus 320 bits, et de 60 SMs pour un total de 3840 cœurs CUDA, ou 7680 si le nouveau ratio de cœurs par SM passe à 128. Le GA104 devrait quant à lui disposer de 48 SMs pour 3072 cœurs CUDA ou 6144 avec la nouvelle proportion, ainsi que de 8 à 16 Go de VRAM GDDR6 sur un bus 256 bits. Les GPU NVIDIA Ampere seraient donc deux fois plus rapides que ceux de la génération Turing.



Microsoft change des icônes Windows 10

  Liste des news    Liste des new du mois  
windows 10 icones 0

21

Fevrier

Microsoft renouvelle les icônes de ses applications sur Windows 10. Windows 10 prend un petit coup de jeune aujourd’hui grâce aux nouvelles icônes qui avaient été annoncées en décembre. Ces icônes plates et colorées sont disponibles dès aujourd’hui aux testeurs Fast Ring, le programme de bêta-test de Microsoft. Les autres utilisateurs devront patienter encore un peu. Le géant de Redmond a modifié les icônes de ses programmes phares. La suite bureautique Office est bien évidemment concernée, ainsi que Skype, Edge, que Microsoft cherche à promouvoir, la calculatrice qui devient graphique, Mail, etc. Certaines icônes du système seront également mises à jour, comme celles des dossiers. Ces icônes reprennent l’essence des versions antérieures, mais changent radicalement l’orientation graphique de l’entreprise. Fini l’effet 3D des années 2000. Fini le monochrome des années 2010. La tendance de Microsoft pour 2020 va vers la couleur et la simplicité. La plupart de ces icônes ont en effet moins de 5 couleurs et des dégradés très discrets. Elles sont facilement identifiables et, d’après Microsoft, rendent l’utilisation de Windows plus intuitive. En plus de Windows 10, ces mêmes icônes feront leur arrivée sur mobile Android et iOS. Microsoft cherche en effet à garder une unité, quel que soit le support. C’est aussi un excellent moyen pour l’entreprise de pousser Fluent Design vers les autres éditeurs de logiciels et applications. Il s’agit du modèle d’interface graphique créé par la marque et qui se base sur un système de grille comme Metro. Les graphistes de Redmond l’ont mis au point après des années de recherche pour étudier le comportement des utilisateurs au quotidien et ont cherché à répondre avec une interface plus efficace.



Asus met à jour son Vivostick

  Liste des news    Liste des new du mois  
Asus Vivostick

21

Fevrier

Intel lance son Compute Stick, une clé à brancher en HDMI, capable de transformer tout dispositif d'affichage en ordinateur tournant sous Windows (ou Linux). Un produit original qui n'a jamais vraiment trouvé son public et qui a finalement été abandonné par le fabricant. Mais malgré ce succès mitigé, d'autres industriels ont cru voire continuent de croire au potentiel de l'appareil. C'est le cas d'Asus, qui a lancé en 2017 son propre modèle, baptisé VivoStick PC TS10. Avec toujours le même principe : une clé à brancher sur un écran, pour en faire un PC, embarquant à l'époque le système d'exploitation Windows 10 Famille (Home). Trois ans plus tard, le constructeur taïwanais paraît vouloir remettre son VivoStick sur le devant de la scène. Il a ainsi dévoilé une mise à jour de son produit, en lui allouant à présent 64 Go de mémoire interne (contre 32 Go à l'origine) et 4 Go de RAM (au lieu de 2 Go pour la version précédente). En revanche, en dehors de ces quelques améliorations, le VivoStick PC TS10 ne connaît pas de révolution majeure. Il s'appuie sur le même processeur (un Intel Atom x5-Z8350) et comprend toujours son connecteur HDMI, ses deux ports USB-A, ainsi que son connecteur Micro USB, pour son alimentation.


 <  7  8  9  10  11  12  13  > 

"Actu vu !" sur le web


 <  7  8  9  10  11  12  13  > 

Les Gigabyte Brix passe aux intel Comet Lake

Gigabyte profite de la relative quiétude de cette fin février pour renouveler en partie la fiche technique de sa gamme de Mini-PC Brix. Principale nouveauté : l'ajout de processeurs Intel de dixième génération « Comet Lake », allant d'un Core i3-10110U (dual cores) à un robuste Core i7-10710U (six cores). Côté TDP, les quatre variantes proposées se contentent de 15W. De quoi limiter la chaleur produite, qui devrait être facilement dispersée par le système de dissipation proposé par Gigabyte. Côté dimension et volume, Gigabyte reste sur un boîtier le plus compact possible. N'espérez pas loger une carte graphique dédiée dans son châssis de 119,5 x 119,5 par 46,8 mm, qui ne dépasse pas les 0,6 litre de « contenance ». Comme souvent sur ce type d'appareils, la mémoire vive et le stockage sont à ajouter à part. Les Brix arborent ainsi deux slots SO-DIMM vides, capables de supporter un maximum de 64 Go de DdR4 2666 MHz. Même logique pour le stockage, à ceci près que Gigabyte fait l'impasse sur un slot M.2 pour laisser vacant un unique emplacement pour SSD (ou HDD) de 2,5 pouces (pas plus de 9,5 mm d'épaisseur, est-il précisé). Dommage. Sur le plan de la connectique, le fabricant taïwanais se montre plus généreux. On retrouve ainsi trois ports USB 3.2 Gen 2 en façade, associés à un port USB-C Gen 2 et une sortie Jack 3,5 mm. Sur l'arrière se logent deux ports HDMI 2.0a, deux ports USB 3.2 Gen 2 supplémentaires et un port RJ45 Ethernet. En matière de connectivité, cette fois, il faut tabler sur un modem Intel Dual Band Wireless-AC 3168, compatible Bluetooth 4.2 et WiFi 802.11ac. Les quatre variantes des nouveaux Brix sont d'ores et déjà listées sur le site de Gigabyte, qui n'a pas encore dévoilé de tarifs publics. Selon toute logique, ces nouveaux modèles devraient être proposés à partir de 350 €.


25-02-2020


Un brevet biométrique sur la Dualshock 5

Sony envisagerait-elle d’équiper ses prochaines manettes de capteurs biométriques ? La firme japonaise a en effet déposé un brevet qui détaille le fonctionnement d’un contrôleur doté de plusieurs dispositifs pour notamment mesurer son stress à l’aide de sa transpiration, ou son rythme cardiaque. Les données recueillies seront transmises à la console pour adapter le contenu d’un jeu en fonction de ses émotions. Le joueur pourra ainsi profiter d’une expérience de jeu personnalisée et plus immersive qu’avec une manette classique.On peut également imaginer que le dispositif soit équipé d’un système de reconnaissance d’empreintes pour identifier le joueur et débloquer la console. Une fonctionnalité qui pourrait être mise en œuvre pour implémenter un contrôle parental efficace, et simplifier l’usage de la console par plusieurs utilisateurs. Le dépôt du brevet ne donne que des indications sur les orientations techniques de Sony, et ne garantit pas qu’il en fera usage pour ses prochaines manettes. À titre d’exemple, Sony a déposé un brevet concernant un nouveau type de casque à réalité virtuelle, pourtant la firme n’a pas prévu de commercialiser de PSVR 2 pour la sortie de la PS5. Aussi peu de temps avant la sortie de la console, l’intégration d’un système biométrique semble également très peu probable. À l’approche de sa présentation, les caractéristiques techniques de la PS5 se précisent, pourtant on ignore toujours le design et les spécifications exactes de sa manette. Les photos du kit de développement révèlent une manette pratiquement identique au Dualshock 4. On sait aussi que la Dualshock 5 devrait disposer de gâchettes à résistance dynamique et de moteurs haptiques. Il ne s’agit malheureusement que de rumeurs et de spéculations, soyons patients, la console et sa manette ne devraient plus tarder à être dévoilées. La PS5 sera en effet lancée pour les fêtes de fin d’année, fin novembre ou début décembre si Sony prend un peu de retard.
25-02-2020


Magic Earbuds écouteur wireless Honor

Honor prévoit de concurrencer directement les AirPods Pro d’Apple et même les Galaxy Buds+ de Samsung avec ses nouveaux écouteurs True Wireless, les Magic Earbuds. Honor doit donc placer la barre très haut et impressionner le public pour espérer faire de l’ombre aux écouteurs des 2 géants du marché mobile. A première vue, les écouteurs Magic Earbuds sont des clones d’AirPods. Ils sont équipés de transducteurs dynamiques de 10mm qui devraient leur permettre d’avoir une plus grande ampleur dans les basses. Au niveau de la réduction du bruit, Honor affirme que c’est « une solution ANC hybride anticipatrice/rétroactive » qui permet d’obtenir « un effet d’annulation du bruit moyen de plus de 24 dB ». Pour faire plus simple, les Magic Earbuds aideront à bloquer le bruit ambiant mais ils ne seront pas aussi efficaces que des écouteurs haut de gamme ou des casques anti-bruit. Grâce à la batterie de 37 mAh, l ’autonomie annoncée est de 3.5h avec l’ANC activé. En utilisant le boîtier de charge compatible USB-C, vous obtiendrez 13h d’autonomie. Le boîtier se recharge en environ 1h30. Les écouteurs sont compatibles avec la plupart des appareils prenant en charge le Bluetooth 5. Les smartphones utilisant la surcouche de Huawei EMUI 10 bénéficieront en plus d’un appairage instantané et d’une fonctionnalité qui met en pause ou reprend la musique en fonction de la position des écouteurs. Les commandes tactiles peuvent être configurées dans l’application dédiée aux appareils connectés d’Huawei, AI Life. D'après les premières critiques ces écouteurs professionnels, il manquent de basses et accentuent les aigus. Bien que l’annulation active du bruit semble efficace, nous avons remarqué un certain retard audio en regardant des vidéos YouTube en Bluetooth ». Les Magic Earbuds sont déclinés en deux couleurs : « Purple White » et « Robin Egg Blue ». Ils seront disponibles en avril pour 129€ seulement. Ils n’ont peut-être pas la qualité audio des Airpods Pro à 279€ mais ils compensent avec un prix plus abordable.
25-02-2020


Fuite du OnePlus 8 Pro

À quelques semaines de sa présentation officielle, le OnePlus 8 Pro se découvre un peu plus à travers une récente fuite. Nouveau leak concernant le OnePlus 8 Pro ! Son design se confirme en photo et non plus en rendu, alors que plusieurs caractéristiques techniques sont également dévoilées. Les images nous montrent un smartphone arborant un poinçon dans l'angle supérieur gauche de l'écran. Il semble donc que OnePlus ait abandonné l'encoche waterdrop ainsi que le système de caméra rétractable sur sa prochaine génération de mobiles. L'écran est incurvé, comme sur le OnePlus 7T Pro. Entre cela et le poinçon, un OnePlus n'a jamais autant ressemblé à un Samsung de face. En haut comme en bas, les bordures ont l'air particulièrement fines, mais une coque de protection nous cache quelques éléments du smartphone. À l'arrière, le smartphone devrait adopter un très classique triple capteur photo disposé à la verticale. Le constructeur chinois ne suit pas la tendance actuelle de la multiplication des modules regroupés dans une « plaque de cuisson », cet imposant set up rectangulaire qu'on retrouve par exemple sur les Pixel 4, iPhone 11 et Galaxy S20. Cette fuite nous en dit également plus sur la fiche technique du smartphone. Bien entendu, celui-ci est équipé d'un SoC Snapdragon 865 de Qualcomm. La variante de OnePlus 8 Pro que nous voyons ici en image embarque 12 Go de RAM et 256 Go d'espace de stockage. Il est fort probable que d'autres versions avec moins de mémoire soient aussi commercialisées. L'appareil photo est composé de capteurs de 64 Mpx, 20 Mpx et 12 Mpx. Leur rôle est encore inconnu mais on peut parier sur un ultra grand-angle et un téléobjectif pour accompagner le module principal. Pas d'information pour le moment concernant l'ouverture ou la stabilisation de ces objectifs. Le leak évoque en outre un écran AMOLED de 6,65 pouces avec fréquence de rafraîchissement de 120 Hz. Nous rapportions justement il y a quelques semaines que l'utilisateur aurait la possibilité de choisir entre un affichage 60, 90 ou 120 Hz. Plus de fluidité ou plus d'autonomie, le pouvoir est entre vos mains. On peut s'attendre à un prix de vente très élevé car le OnePlus 8 Pro devrait aussi disposer de la certification IP68 et de la recharge sans fil, deux fonctionnalités absentes des anciens modèles car jugés trop coûteux au regard de leur utilité par la marque.
24-02-2020


Sony présente aussi le Xpéria 10 II

Si la firme a surpris son monde en présentant un Xperia 1 II résolument haut de gamme au tarif très premium, la firme nippone dévoile également une version remaniée de son Xperia 10, sobrement baptisé Xperia 10 II, ou Xperia 10 Mark II pour les intimes. Il s’agit toujours d’un smartphone milieu de gamme, et il débarquera au printemps au tarif de 369 €. Que nous réserve-t-il ? Le Xperia 10 II de Sony semble particulièrement alléchant sur le papier. On retrouve ainsi un écran OLED, et non plus LCD, d’un format de 6 pouces et au ratio 21:9, marque de fabrique de la marque sur ses smartphones. Cet écran propose une définition de 1080p, est certifié Triluminos, et propose de ce fait un spectre de couleurs élargi. C’est donc une excellente dalle qui nous attends, d’autant plus quand on considère le tarif de la bête. Du côté des caméras, même constat, puisque la firme nippone propose, là encore, un trio de capteur arrière prometteur composé d’un capteur de 8 MPx (équivalent 16mm), un capteur de 12 MPx (équivalent 24mm), et enfin un téléobjectif de 8 MPx (équivalent 52mm). On devrait ainsi bénéficier de performances très équilibrés avec autant de longueurs focales différentes, d’autant plus que le smartphone est capable de tirer parti de sa dalle 21:9 en filmant dans ce ratio bien caractéristique au cinéma. La caméra frontale, logée dans la fine encoche supérieure, culmine quant à elle à 8 MP. Positionnement milieu de gamme oblige, le Xperia 1 II est un peu moins bien équipé à l’intérieur. Si on retrouve une batterie très correcte de 3 600 mAh, il faudra se contenter d’un SoC Qualcomm Snapdragon 665 couplé à 4 Go de RAM et 128 Go de stockage. On retrouve une certification IP65/68, et pour finir, une prise jack 3.5mm. Malgré ses performances modestes, pour 369 euros, le Xperia 1 II dispose tout de même d’une dalle OLED et de performances prometteuses en photo/vidéo, ce qui nous laisse présager un excellent rapport qualité-prix.
24-02-2020


Les sepc de la Xbox serie X officiel

12 Teraflops de puissance, voilà ce que proposera la Xbox Series X. Pour délivrer autant de puissance, la bête se base autour d’un processeur sur-mesure extrêmement véloce. Celui-ci exploite la toute dernière architecture Zen 2 d’AMD, et se montre jusqu’à quatre fois plus rapide que celui de la Xbox One. On pourra surtout compter sur les 12 TFLOPS du GPU, qui exploite quant à lui l’architecture RDNA 2, et correspondant à plus de huit fois la puissance de la Xbox One, et deux fois celle de la Xbox One X. À titre de comparaison, le GPU offrirait donc des performances presque équivalentes à celles proposées par la Nvidia GeForce RTX 2080 Ti, qui dispose de 13,4 TFLOPS de puissance. Cette puissance démesurée pourra compter sur du stockage SSD par défaut, afin de proposer des temps de chargement extrêmement courts, et d’accélérer le DirectX Raytracing pour profiter d’environnements virtuels plus réalistes. Outre la puissance brute, la nouvelle console de Microsoft proposera divers raffinements pour profiter d’une meilleure expérience de jeu. Ainsi, on retrouvera le support du HDMI 2.1, capable de support des fréquences d’affichage jusqu’à 120 i/s et même la 8K. On retrouvera également un mode « Auto Low Latency » permettant de réduire la latence, ainsi que le « Variable Refresh Rate », déjà présent sur la Xbox One X. Tout comme devrait l’être la PlayStation 5, la Xbox Series X sera pleinement compatible avec les jeux des quatre générations de consoles de Microsoft. Il sera ainsi possible de jouer à tous ses anciens jeux de Xbox, Xbox 360, Xbox One, et bien sûr Xbox One X sur une seule et même console. Surtout, la Xbox Series X dispose d’une fonction bien pensée pour profiter de ses anciens jeux sans pour autant se prendre une (mauvaise) claque graphique avec Smart Delivery. Il s’agit d’une fonctionnalité qui vous permet de télécharger la meilleure version d’un titre disponible. Ainsi, si vous aviez acheté un jeu dématérialisé sur Xbox One, vous pourrez télécharger la version adaptée à la Xbox Series X gratuitement. Sur les titres d’anciennes générations, Microsoft promet de toute manière une définition d’image améliorée, mais aussi un framerate plus stable. La firme de Redmond nous donne rendez-vous à la prochaine édition de l’E3, en juin prochain, pour de nouvelles informations concernant sa future console de salon.
24-02-2020


Sony dévoile son Xperia 1 II avec la 5G

À la suite de l’annulation du salon MWC 2020 de Barcelone, Sony a décidé de tenir une conférence de presse en direct sur YouTube pour dévoiler sa nouvelle gamme de smartphones, notamment le Xperia 1 II qui conserve les atouts de son prédécesseur, tout en y ajoutant les dernières tendances technologiques, notamment la 5G, un nouveau bloc optique, ainsi qu’une batterie de plus grande capacité. Le Xperia 1 II se dote du design très classique de Sony avec des surfaces planes et rectangulaires parfaitement symétriques. Il conserve notamment des bords de chaque côté de l’écran pour faciliter sa prise en main en mode paysage, et accueillir sa caméra frontale. Sony reconduit également l’écran OLED 4k de 6,5 pouces et son format original de 21:9 qu’on a découvert avec son prédécesseur. Contrairement à ses concurrents, le Xperia 1 Mark 2 se prive de 90 et de 120 Hz. Sa fréquence de rafraichissement reste inchangée à 60 Hz, mais Sony promet que sa technologie « Motion Blur Reduction » lui confère une fluidité comparable à celle d’un écran 90 Hz. En ce qui concerne la photo, le Mark 2 adopte une caméra de 8 mégapixels dédiée aux selfies, et un bloc optique composé de 3 caméras de 12 mégapixels avec des lentilles Zeiss. Il se compose d’un capteur principal d’une focale de 24 mm f/1,7, d’un ultra grand-angle d’une focale de 16 mm f/2,2, et d’une caméra téléphoto de 70 mm f/2,4. À cela s’ajoute un capteur ToF pour les applications de réalité augmentée, ainsi qu’un déclencheur physique. Le Sony Xperia 1 II embarque un Qualcomm Snapdragon 865 accompagné de son modem 5G X55, de 8 Go de RAM et d’une capacité de stockage de 256 Go. Sa batterie d’une capacité de 4000 mAh peut être rechargée par son port USB-C ou par induction. Le smartphone sera disponible au printemps 2020 en noir ou en violet pour 1199 €, soit environ 200 € de plus que le modèle de 2019. Le smartphone se place donc légèrement au-dessus d’un iPhone 11 Pro, et entre un Samsung Galaxy S20+ et S20 Ultra.


24-02-2020


Les RTX 3080 & 3070 2 fois plus puissant que la série 20xx

À mesure que la présentation officielle des nouvelles cartes graphiques NVIDIA approche, les spéculations autour de leurs architectures et leurs performances se multiplient. Les dernières en date viennent de @CorgiKitty sur Twitter qui confirme et complète les caractéristiques techniques des GeForce RTX 3080 et RTX 3070 que nous avons publiées il y a quelques semaines. Précisons néanmoins que les informations révélées restent à vérifier. Le compte Twitter n’a aucun historique qui permette d’apporter du crédit à ses affirmations. @CorgiKitty a posté les diagrammes qui détaillent la structure des GA103 et GA104 qui équiperont les GeForce RTX 3080 et RTX 3070. Il annonce notamment un doublement des unités en virgule flottante (FP32) et un doublement des performances du nouveau Tensor Core, ainsi qu’un cache de premier niveau amélioré. Le GA103 devrait disposer 10 à 20 Go de VRAM GDDR6 sur un bus 320 bits, et de 60 SMs pour un total de 3840 cœurs CUDA, ou 7680 si le nouveau ratio de cœurs par SM passe à 128. Le GA104 devrait quant à lui disposer de 48 SMs pour 3072 cœurs CUDA ou 6144 avec la nouvelle proportion, ainsi que de 8 à 16 Go de VRAM GDDR6 sur un bus 256 bits. Les GPU NVIDIA Ampere seraient donc deux fois plus rapides que ceux de la génération Turing.
24-02-2020


Microsoft change des icônes Windows 10

Microsoft renouvelle les icônes de ses applications sur Windows 10. Windows 10 prend un petit coup de jeune aujourd’hui grâce aux nouvelles icônes qui avaient été annoncées en décembre. Ces icônes plates et colorées sont disponibles dès aujourd’hui aux testeurs Fast Ring, le programme de bêta-test de Microsoft. Les autres utilisateurs devront patienter encore un peu. Le géant de Redmond a modifié les icônes de ses programmes phares. La suite bureautique Office est bien évidemment concernée, ainsi que Skype, Edge, que Microsoft cherche à promouvoir, la calculatrice qui devient graphique, Mail, etc. Certaines icônes du système seront également mises à jour, comme celles des dossiers. Ces icônes reprennent l’essence des versions antérieures, mais changent radicalement l’orientation graphique de l’entreprise. Fini l’effet 3D des années 2000. Fini le monochrome des années 2010. La tendance de Microsoft pour 2020 va vers la couleur et la simplicité. La plupart de ces icônes ont en effet moins de 5 couleurs et des dégradés très discrets. Elles sont facilement identifiables et, d’après Microsoft, rendent l’utilisation de Windows plus intuitive. En plus de Windows 10, ces mêmes icônes feront leur arrivée sur mobile Android et iOS. Microsoft cherche en effet à garder une unité, quel que soit le support. C’est aussi un excellent moyen pour l’entreprise de pousser Fluent Design vers les autres éditeurs de logiciels et applications. Il s’agit du modèle d’interface graphique créé par la marque et qui se base sur un système de grille comme Metro. Les graphistes de Redmond l’ont mis au point après des années de recherche pour étudier le comportement des utilisateurs au quotidien et ont cherché à répondre avec une interface plus efficace.


21-02-2020


Asus met à jour son Vivostick

Intel lance son Compute Stick, une clé à brancher en HDMI, capable de transformer tout dispositif d'affichage en ordinateur tournant sous Windows (ou Linux). Un produit original qui n'a jamais vraiment trouvé son public et qui a finalement été abandonné par le fabricant. Mais malgré ce succès mitigé, d'autres industriels ont cru voire continuent de croire au potentiel de l'appareil. C'est le cas d'Asus, qui a lancé en 2017 son propre modèle, baptisé VivoStick PC TS10. Avec toujours le même principe : une clé à brancher sur un écran, pour en faire un PC, embarquant à l'époque le système d'exploitation Windows 10 Famille (Home). Trois ans plus tard, le constructeur taïwanais paraît vouloir remettre son VivoStick sur le devant de la scène. Il a ainsi dévoilé une mise à jour de son produit, en lui allouant à présent 64 Go de mémoire interne (contre 32 Go à l'origine) et 4 Go de RAM (au lieu de 2 Go pour la version précédente). En revanche, en dehors de ces quelques améliorations, le VivoStick PC TS10 ne connaît pas de révolution majeure. Il s'appuie sur le même processeur (un Intel Atom x5-Z8350) et comprend toujours son connecteur HDMI, ses deux ports USB-A, ainsi que son connecteur Micro USB, pour son alimentation.
21-02-2020


 <  7  8  9  10  11  12  13  >