Bienvenu sur la Particule.com

Toute l'actualités des geeks

Projet et fonctionnement du site la Particule.com

Les infos Bloc-Note du site la Particule.com

Nos différents partenaires

Suivre nos sponsors
Logo la particule.com
  



"Actu vu !" sur le web


 <  4  5  6  7  8  9  10  > 

Il y a 20 ans le prototypes iPod n'avait rien d'un iPod !

  Liste des news    Liste des new du mois  
ipod prototype 2

25

Octobre

L'un des premiers prototypes de l’iPod refait surface à l’occasion du vingtième anniversaire du baladeur culte d’Apple. Il y a vingt ans, le 23 octobre 2001, Apple lançait le tout premier modèle d’iPod à la vente. Un simple baladeur qui allait initier un retour au sommet pour la marque, après le lancement du premier iMac, et l’arrivée, en 2007, de l’iPhone. Plus tard, Steve Jobs déclarait même de ce petit objet qu’il « n’a pas seulement changé la façon dont on écoute de la musique, mais qu’il a changé l’intégralité de l’industrie musicale. » C’est à l’occasion de cet anniversaire que Panic sort un drôle d’engin de ses archives. Ce volumineux boîtier jaune est en réalité… un iPod. Tout du moins, l’un des premiers prototypes fonctionnels du baladeur d’Apple. Comme l’explique Panic, ce prototype d’iPod comprend tous les éléments iconiques du baladeur, dont son petit écran ou encore sa roue mécanique et ses quatre boutons. À ce stade, l’appareil était principalement rempli de vide, expliquant pourquoi il paraît si volumineux par rapport à l’iPod original. Il était tout de même parfaitement fonctionnel, même si sa roue rencontrait encore quelques ratés, d’après Tony Fadell, responsable du développement de l’iPod et créateur de Nest, racheté par Google en 2014. Il confirme sur Twitter que ce prototype — baptisé P68/Dulcimer — est bien authentique. Il précise néanmoins que l’appareil avait été créé dans la précipitation afin de tester le concept. Fadell précise également que « la roue fonctionnait mal » sur ce premier prototype. C’est, à ce jour, l’un des rares prototypes d’Apple à avoir été commenté de la sorte. La firme de Cupertino a ainsi mis un terme à l’aventure du baladeur une première fois en 2014, en cessant la production de l’iPod Classic, puis plus franchement en 2017, en faisant disparaître ses derniers modèles de son catalogue. À ce jour, seul l’iPod Touch est encore vendu par Apple… mais pour combien de temps ? (Photo prototypes comparé à un iPod 1er génération)



M1 Max des performances Graphiques au RDV !

  Liste des news    Liste des new du mois  
MacBook Pro M1 Max

22

Octobre

S'il y a un domaine ou l'on peut avoir des doutes quant aux performances des nouveaux processeurs M1 Max d'Apple, c'est sur leur partie graphique GPU, après la suppression de son partenaire Intel, c'est bien sur aux tours de Nvidia et AMD d'en faire les frais... Si le CPU semble avoir fait des prouesses légendaires devant les techniques Intel. Il semble que la partie graphique et également viable aux prétentions de la pomme et tienne la route sans avoir pris pour autant une avancée sur la concurrence ! Avec ses nouvelles puces M1 Pro et M1 Max, Apple poursuit le travail initié avec l’excellente puce M1 et vise cette fois la performance à tout prix. Comme l’a montré un premier benchmark d’un nouveau MacBook Pro équipé d’une puce M1 Max, celle-ci offre des performances brutes décoiffantes, se hissant au niveau… d’un Mac Pro 2019 doté d’un processeur Intel Xeon W-3235 à 12 cœurs, une tour professionnelle vendue minimum 7 649 €. Cette fois, il est question de la partie graphique de cette nouvelle puce haut de gamme d’Apple. Le M1 Max est en effet un SoC embarquant à la fois le CPU et le GPU sur un seul et même chipset. MacRumors vient justement de dénicher un premier benchmark du score Metal de la partie GPU du M1 Max. La puce s’offre un impressionnant score de 68 870 points, et c’est plutôt exceptionnel. 68 870 points, c’est près de trois fois plus de performances graphiques que la puce M1 d’Apple, déjà plutôt véloce en la matière. La première puce ARM d’Apple s’offrait en effet un score oscillant autour des 22 000 au même test. La puce M1 Max propose surtout la meilleure partie graphique jamais vue sur un Mac portable. Sur l’ancien MacBook Pro 16 pouces Intel, la configuration la plus musclée avec une AMD Radeon Pro 5600M montait en effet à 42 500 points à ce test. Le nouveau MacBook Pro doté d’une puce M1 Max est donc 1,5 fois plus performant que l’ancien haut de gamme côté graphique. Difficile de comparer ce test en l’état à d’autres cartes graphiques. Ce benchmark s’appuie en effet sur Metal, une API qui n’est disponible que sur les ordinateurs d’Apple, et pas sur Windows. De premiers tests GFXBench relayés par MacGeneration nous donnent néanmoins un premier aperçu des performances du M1 Max face aux GPU disponibles sur des laptops sous Windows. Le M1 Max se situe donc plus au moins au même niveau de performances qu’une RTX 3080 portable de NVIDIA. Pas mal pour une partie graphique intégrée. Reste encore à attendre le lancement officiel de ces nouveaux MacBook Pro équipés de puces M1 Pro et M1 Max pour en savoir davantage. Pour rappel, ces nouveaux ordinateurs seront livrés dès la semaine prochaine, à partir du 26 octobre.



Les AMD retrouvent leur performance sous Windows 11

  Liste des news    Liste des new du mois  
Windows 11 correction latence CPU AMD

22

Octobre

Profitez dès à présent des patchs déployés aussi bien du côté de Microsoft que d'AMD pour enfin récupérer toutes vos performances et pleinement profiter du nouveau système d'exploitation de la firme de Redmond. Voilà près de vingt jours que Windows 11 est sorti en version grand public et que les utilisateurs d'un ordinateur possédant un processeur AMD ont toutes les raisons d'être grincheux. Déjà que les prérequis draconiens de Microsoft ont exclu de nombreuses machines d'une potentielle mise à niveau vers le nouveau système d'exploitation de la firme de Redmond, celles et ceux disposant d'un processeur AMD ont eu, au mieux, la désagréable surprise de voir leur ordinateur perdre entre 5 et 10 % de performances, voire jusqu'à 15 % pour les gamers amateurs d'eSport. Autant dire un vrai calvaire. En cause, deux problèmes bien distincts. Le premier concerne une latence accrue au niveau du cache L3 du processeur. Le second provient quant à lui de la fonctionnalité UEFI CPPC2. Et, si AMD comme Microsoft ont très vite reçu de nombreux signalements d'utilisateurs, de telles performances, qui ont encore empiré après la publication d'un premier patch de la part de la firme de Redmond (!), ont largement fait jaser. En effet, Windows 11 a été testé de longs mois durant par les Insiders, et se retrouver avec des conséquences aussi néfastes lors de la mise à niveau n'a plu à personne. Il suffit de visionner les benchmarks publiés par Aida64 pour se faire une idée des dégâts. AMD, de son côté, vous donne la possibilité de restaurer la fonctionnalité UEFI CPPC2 en téléchargeant une mise à jour distincte . La combinaison des deux doit vous permettre de retrouver les performances connues de votre machine avant un passage sous Windows 11



Le support des appli Android disponible

  Liste des news    Liste des new du mois  
Windows11 Android

21

Octobre

L’une des fonctionnalités majeures de Windows 11 est enfin disponible. Au travers de la dernière build publiée sur le canal bêta du programme Insiders Microsoft active la prise en charge des applications Android. Cette avancée propose Amazon Appstore et le sous-système Windows pour Android. Pour le moment l’ensemble permet d’exécuter une sélection limitée de 50 jeux et applications Android. Cette version « Preview » fonctionne sur différentes plateformes allant d’Intel à AMD en passant par Qualcomm. Il faut que la technologie Intel Bridge soit prise en charge. L’installation d’une application Android via son fichier APK n’est pas encore possible. Microsoft a cependant précisé que cette option est envisagée. Si vous souhaitez découvrir cette Preview du support des Applications Android, vous devait vous inscrire au programme Windows Insider. Votre PC devra alors également être mis à niveau vers Windows 11 build 22000.xxx ou plus récent tandis que la virtualisation devra être activée dans le BIOS/UEFI. Enfin la région doit être définie sur les « États-Unis » et un compte Amazon basé aux États-Unis est obligatoire. En clair Microsoft lance ce service aux Etats Unis pour le moment. Attention il s’agit d’une Preview si bien que des problèmes existes.



Steam Deck : Valve certifie les jeux compatibles Video

  Liste des news    Liste des new du mois  
Certification des jeux compatibles sur steam deck

21

Octobre

Valve expédiera les premiers exemplaires de Steam Deck en décembre prochain. Cette petite console portable, alimentée par une puce AMD, ambitionne de délivrer au moins 30 images par seconde en 800p pour la plupart des jeux présents sur la plateforme. Dans ce cadre, et aussi dans un souci de transparence pour les joueurs, Valve lance un programme de compatibilité. Désormais, chaque jeu Steam se verra attribuer un badge attestant de son niveau de compatibilité avec le Steam Deck : Certifié, Jouable, Non-supporté, Inconnu. Les titres sont assez évocateurs. Malgré tout, voici la manière dont Valve les décrits. « Certifié » signifie que « le jeu fonctionnera parfaitement sur Steam Deck, dès le lancement » ; « Jouable » que « le titre peut nécessiter quelques ajustements manuels de la part de l’utilisateur pour être jouable » ; « Non-supporté » que « le jeu n’est actuellement pas fonctionnel sur Steam Deck » ; « Inconnu » qu’il n’y a pas encore eu de vérification. Plus généralement, concernant ce programme, la société explique : « Valve passe en revue l’ensemble du catalogue Steam sur Deck. Une fois qu’un jeu a été examiné, il est classé en fonction de son niveau de compatibilité avec Steam Deck. Vous verrez ces catégories sur Steam, lorsque vous parcourez votre bibliothèque ou que vous achetez des jeux sur Steam Deck ». Un titre classé comme « certifié » coche quatre critères. En matière de contrôle, il doit notamment « être entièrement compatible avec les commandes [du Steam Deck], utiliser les icônes de saisie appropriées et faire apparaître automatiquement le clavier à l’écran si nécessaire ». Au sujet des performances, « le jeu doit supporter la définition standard du Steam Deck (1280 x 800 ou 1280 x 720), avoir de bons paramètres par défaut et le texte doit être lisible ». Enfin, dans le cas d’un jeu qui fonctionne via Proton, ce dernier et « tous ses logiciels intermédiaires doivent être pris en charge par Proton. Cela inclut le support anti-triche ». Comme indiqué précédemment, les jeux arboreront fièrement leur badge qualifiant leur niveau de compatibilité avec le Steam Deck dans la bibliothèque Steam.



Plus de 200 milliards de puces ARM dans le monde !

  Liste des news    Liste des new du mois  
Puces ARM 200 Milliards

21

Octobre

En début d’année, ARM nous apprenait que ses partenaires avaient produit 6,7 milliards de puces au cours du quatrième trimestre 2020. Cela signifiait une production moyenne sur la période de 842 puces par seconde. À l’époque, la société britannique précisait que depuis 1991, plus de 180 milliards des processeurs ARM étaient sortis des usines de ses partenaires. Alors que 2022 se profile à l’horizon, ARM annonce avoir franchi la barre symbolique des 200 milliards de puces. L’article, rédigé par Simon Segars, PDG d’ARM, informe que le seuil du milliard de puces cumulées fut atteint en 2002; 2011 fut la première année comptabilisant plus d’un milliard de puces (1,5 milliard) expédiées sur une telle période. Simon Segars estime que les téléphones mobiles GSM ont été le tournant majeur dans l’histoire de l’électronique grand public et par la même occasion de l’architecture ARM. Il évoque le lancement, en 1994, du processeur ARM7TDMI, puis de modèles de téléphones emblématiques comme le Nokia 8110 utilisé par Keanu Reeves dans Matrix ou le Nokia 6110, tous deux équipés de solutions ARM. Selon les chiffres communiqués par Simon Segars, les partenaires ont livré plus de 10 milliards de processeurs ARM7TDMI. Ces puces équipaient un grand nombre d’appareils mobiles,téléphones portables, consoles de jeux portables, à la fin des années 1990. En outre, le PDG d’ARM précise que l’ARM7TDMI fut aussi très présent dans le secteur de l’embarqué, « des machines industrielles aux machines à laver, en passant par les contrôleurs des airbags et des essuie-glaces des voitures ». De fait, l’ARM7TDMI n’a pas pris sa retraite : des entreprises ont livré 200 millions d’unités au cours de l’année 2020. Concrètement, les microcontrôleurs ARM Cortex-M représentent désormais trois quarts de la production annuelle de puces ARM et presque la moitié des 200 milliards de puces déployées depuis 1991. Le premier processeur Cortex-A, le Cortex-A8, remonte à 2005. En 2011 débarquait la première architecture Arm 64 bits, Armv8, et big.LITTLE, une technologie associant des cœurs « LITTLE » très économes en énergie à des cœurs « big » plus performants. Et effectivement, l’écrasante majorité des smartphones actuels embarquent des SoC s’appuyant sur cette architecture.



La pomme voulait son Cloud gaming

  Liste des news    Liste des new du mois  
Apple Arcarde Pas de cloud

20

Octobre

Selon des informations diffusées par Bloomberg, Apple avait envisagé un temps de se lancer dans le cloud gaming avec sa propre plateforme, pour concurrencer Steam ou Google Stadia mais aussi Xcloud de Microsoft et enfin Luna d'Amazon. Le projet n’est cependant resté qu’au stade de l’idée. Dans le monde du jeu vidéo, Apple fait figure de parent pauvre, en dépit de sa force de frappe permise par son statut apparemment indéboulonnable de première capitalisation boursière au monde. La seule incursion d’Apple dans ce secteur hyper-concurrentiel reste Apple Arcade, un service de jeux mobile sur abonnement, lancé par Apple en septembre 2019. Il donne actuellement libre accès à ses abonnés à une bibliothèque de 200 jeux mobile, au prix d’environ 5 €/ mois. L’un de ses lecteurs a ainsi demandé si Apple envisageait de lancer un service de cloud gaming. Selon Gurman, « Apple a discuté en interne des opportunités que pourrait offrir le lancement d’un tel service. » Ordinateurs, smartphones, systèmes d’exploitation pour ordinateur et mobile, suites logicielles, services en ligne… Il est possible pour un utilisateur de rester 100 % Apple.buffet ouvert grâce à tous ces services. Ajouter un service de jeux en ligne sur le modèle de Steam serait donc des plus faciles. Cependant, plutôt qu’un « » de jeux à la Netflix, comme le proposent Steam et Google Stadia, Apple préfère effectuer une sélection rigoureuse de ses jeux, pour être certain qu’ils puissent fonctionner sur ses appareils natifs (iMac, iPhone et iPad, entre autres). Une position unique qui distingue Apple des autres services de jeux en ligne.



Le Google Pixel 6 et 6 Pro Officiels

  Liste des news    Liste des new du mois  
85f8f66a google pixel 6 et pixel 6 pro suivez la conference de presentation avec nous  1200 630  865 718 6981 3928.jpeg

20

Octobre

Depuis le mois d’août, les fuites concernant les smartphones Google de cette fin d’année, les Pixel 6 et Pixel 6 Pro sont légion. Aujourd’hui, les deux nouveaux modèles sont dévoilés officiellement enfin depuis hiers ! Faisons un point sur les prix et leurs caractéristiques techniques, en attendant les premiers tests, qui seront publiés en début de semaine prochaine. Les Pixel 6 et Pixel 6 Pro se distinguent de tous les smartphones actuels par leur design, pour le moins original. Avec leur module photo traversant, les Pixel 6 ne vont pas manquer de créer un certain clivage parmi les acheteurs potentiels. En effet, leur dos en verre arbore un bloc photo noir qui s’étend sur toute la largeur des smartphones. Au passage, cela permet à Google d’innover en tentant des dos en bicolores : noir carbone / gris et gris océan / vert clair. Il est à noter que le second duo de teintes n’est proposé que pour le Pixel 6 ! Leur processeur n’est pas signé Qualcomm ! En effet, ils n’embarquent le Snapdragon 888, comme leurs concurrents haut de gamme, mais une puce développée par Google, appelée Tensor. Celle-ci intègre huit cœurs, dont deux cadencés à 2,8 GHz, deux autres à 2,25 GHz et quatre à 1,8 GHz. Elle se place donc en concurrence du Snapdragon 888. Et si les premiers benchmarks réalisés il y a plus d’un mois s’étaient révélés peu convaincants, il faudra attendre les tests publiés la semaine prochaine pour savoir si la puce Tensor peut réellement s’affirmer comme un concurrent sérieux au processeur haut de gamme de Qualcomm. Les deux smartphones ont l’avantage d’être totalement étanches, puisqu’ils sont certifiés IP68, et d’intégrer des haut-parleurs stéréo. En revanche, point de lecteur de cartes mémoire microSD à l’horizon. De même, on pourra regretter que Google cède à la mode qui consiste à ne plus fournir d’adaptateur secteur. La recharge de la batterie pourra s’effectuer avec un bloc mural compatible PD 3.0 PPS. Côté prix, on retrouve des tarifs plus élevés qu’avec la génération précédente. Le Pixel 6 est proposé à 649 €, c’est 20 € de plus que le Pixel 5. Son grand frère, le Pixel 6 Pro, nous rappelle quant à lui l’envolée tarifaire du Pixel 4 et s’affiche à 899 €. Sachons mesure garder. Sur le papier, il n’a pas grand-chose à envier aux ténors du secteur, Oppo Find X3 Pro et Galaxy S21 Plus en tête, tout en étant moins cher. En bonus pour toute précommande, l’excellent casque Bluetooth à réduction de bruit Bose 700, d’une valeur de 300 € tout de même, est offert !



Les AirPods 3 de la pomme

  Liste des news    Liste des new du mois  
AirPods 3

19

Octobre

Apple a également dévoilé ses AirPods 3. La troisième génération de ses écouteurs True Wireless ne modifie pas l’ADN des écouteurs d’Apple, mais vient s’insérer dans une gamme d’écouteurs désormais large. Apple a profité de sa conférence autour des MacBook Pro pour présenter ses AirPods 3. Des écouteurs qui viennent s’insérer entre les AirPods 2 et les AirPods Pro avec un design et des fonctions complémentaires. Un entredeux qui vient adresser une partie du marché encore perméable aux écouteurs d’Apple. Les AirPods 3 sont disponibles en précommande à partir d’aujourd’hui. Leur sortie est prévue la semaine prochaine. Ils sont commercialisés au prix de 199 €. C’est un peu plus cher que les AirPods 2 à leur lancement. Pour rappel, ce modèle avait été lancé à 179 €, mais c’était le modèle de base, en charge filaire uniquement. Pour une charge sans fil, il fallait compter 229 €. Avec les AirPods 3, on bénéficie de la charge sans fil d’office pour 199 €. Restant au catalogue, les AirPods 2 baissent de prix pour ne pas marcher sur les platebandes de la troisième génération. Comptez 149 € pour le modèle sans induction. L’autre modèle n’est plus référencé chez Apple. Le boîtier de charge sans fil est toujours disponible seul, à 89 €. Apple a désormais trois modèles d’écouteurs sans fil en vente, chacun ayant une proposition propre. Les AirPods 2 (non-intras et sans isolation), les AirPods 3 (semi-intras avec isolation passive) et les AirPods Pro (intras avec isolation active). le Dolby Atmos représente une aussi grande avancée que le passage du mono au stéréo ou de la SD à la HD. Cette technologie permet d’élargir le système stéréo et ses deux canaux. Aujourd’hui, on chasse la spatialisation du son, à l’instar de Sony et l’Audio 3D de la PS5. Les AirPods 3 hérite également de la technologie Adaptative EQ des AirPods Pro. Celle-ci retravaille dynamiquement le son en temps réel afin que le rendu entendu par l’utilisateur corresponde à ce qu’il est réellement. Les AirPods 3 tiennent 6h en une charge. Quatre charges sont contenues dans leur boîtier, soit 30h d’autonomie en tout.



La B.A. de S.O.S Fantômes 4

  Liste des news    Liste des new du mois  
SOS Fantome 4 le 18 Novembre 2021

19

Octobre

Point culminant de cette nouvelle bande-annonce : Rudd en proie à un chien enragé. La séquence promet déjà d’être forte en action et rebondissements. On se rend également compte que le scénario sera apocalyptique à souhait. L’ambiance ne sera pas uniquement à l’humour. Visiblement, les héros devront faire face à bien des tourments et des événements dramatiques. On retrouve également les adorables guimauves facétieuses qui font déjà beaucoup parler d’elles sur la toile. Pourtant, l’ancienne génération n’est pas mise à l’honneur. Sans doute pour attirer une audience nouvelle et rajeunie. Mais les « anciens » iront certainement voir le film pour retrouver les héros de leur enfance, quoi qu’il en soit. Tout cela n’empêche pourtant pas de garder en tête les quelques critiques acerbes partagées sur la toile. Le succès (ou non) appartient désormais au public ! En souhaitant se relancer, la franchise joue gros. Si ce volet ne rencontre pas le succès escompté, on peut certainement craindre la mort définitive de la saga. Rien n’est encore joue évidemment. Réponse après quelques semaines d’exploitation. Prévu pour le 18 Novembre


 <  4  5  6  7  8  9  10  > 

"Actu vu !" sur le web


 <  4  5  6  7  8  9  10  > 

Il y a 20 ans le prototypes iPod n'avait rien d'un iPod !

L'un des premiers prototypes de l’iPod refait surface à l’occasion du vingtième anniversaire du baladeur culte d’Apple. Il y a vingt ans, le 23 octobre 2001, Apple lançait le tout premier modèle d’iPod à la vente. Un simple baladeur qui allait initier un retour au sommet pour la marque, après le lancement du premier iMac, et l’arrivée, en 2007, de l’iPhone. Plus tard, Steve Jobs déclarait même de ce petit objet qu’il « n’a pas seulement changé la façon dont on écoute de la musique, mais qu’il a changé l’intégralité de l’industrie musicale. » C’est à l’occasion de cet anniversaire que Panic sort un drôle d’engin de ses archives. Ce volumineux boîtier jaune est en réalité… un iPod. Tout du moins, l’un des premiers prototypes fonctionnels du baladeur d’Apple. Comme l’explique Panic, ce prototype d’iPod comprend tous les éléments iconiques du baladeur, dont son petit écran ou encore sa roue mécanique et ses quatre boutons. À ce stade, l’appareil était principalement rempli de vide, expliquant pourquoi il paraît si volumineux par rapport à l’iPod original. Il était tout de même parfaitement fonctionnel, même si sa roue rencontrait encore quelques ratés, d’après Tony Fadell, responsable du développement de l’iPod et créateur de Nest, racheté par Google en 2014. Il confirme sur Twitter que ce prototype — baptisé P68/Dulcimer — est bien authentique. Il précise néanmoins que l’appareil avait été créé dans la précipitation afin de tester le concept. Fadell précise également que « la roue fonctionnait mal » sur ce premier prototype. C’est, à ce jour, l’un des rares prototypes d’Apple à avoir été commenté de la sorte. La firme de Cupertino a ainsi mis un terme à l’aventure du baladeur une première fois en 2014, en cessant la production de l’iPod Classic, puis plus franchement en 2017, en faisant disparaître ses derniers modèles de son catalogue. À ce jour, seul l’iPod Touch est encore vendu par Apple… mais pour combien de temps ? (Photo prototypes comparé à un iPod 1er génération)
25-10-2021


M1 Max des performances Graphiques au RDV !

S'il y a un domaine ou l'on peut avoir des doutes quant aux performances des nouveaux processeurs M1 Max d'Apple, c'est sur leur partie graphique GPU, après la suppression de son partenaire Intel, c'est bien sur aux tours de Nvidia et AMD d'en faire les frais... Si le CPU semble avoir fait des prouesses légendaires devant les techniques Intel. Il semble que la partie graphique et également viable aux prétentions de la pomme et tienne la route sans avoir pris pour autant une avancée sur la concurrence ! Avec ses nouvelles puces M1 Pro et M1 Max, Apple poursuit le travail initié avec l’excellente puce M1 et vise cette fois la performance à tout prix. Comme l’a montré un premier benchmark d’un nouveau MacBook Pro équipé d’une puce M1 Max, celle-ci offre des performances brutes décoiffantes, se hissant au niveau… d’un Mac Pro 2019 doté d’un processeur Intel Xeon W-3235 à 12 cœurs, une tour professionnelle vendue minimum 7 649 €. Cette fois, il est question de la partie graphique de cette nouvelle puce haut de gamme d’Apple. Le M1 Max est en effet un SoC embarquant à la fois le CPU et le GPU sur un seul et même chipset. MacRumors vient justement de dénicher un premier benchmark du score Metal de la partie GPU du M1 Max. La puce s’offre un impressionnant score de 68 870 points, et c’est plutôt exceptionnel. 68 870 points, c’est près de trois fois plus de performances graphiques que la puce M1 d’Apple, déjà plutôt véloce en la matière. La première puce ARM d’Apple s’offrait en effet un score oscillant autour des 22 000 au même test. La puce M1 Max propose surtout la meilleure partie graphique jamais vue sur un Mac portable. Sur l’ancien MacBook Pro 16 pouces Intel, la configuration la plus musclée avec une AMD Radeon Pro 5600M montait en effet à 42 500 points à ce test. Le nouveau MacBook Pro doté d’une puce M1 Max est donc 1,5 fois plus performant que l’ancien haut de gamme côté graphique. Difficile de comparer ce test en l’état à d’autres cartes graphiques. Ce benchmark s’appuie en effet sur Metal, une API qui n’est disponible que sur les ordinateurs d’Apple, et pas sur Windows. De premiers tests GFXBench relayés par MacGeneration nous donnent néanmoins un premier aperçu des performances du M1 Max face aux GPU disponibles sur des laptops sous Windows. Le M1 Max se situe donc plus au moins au même niveau de performances qu’une RTX 3080 portable de NVIDIA. Pas mal pour une partie graphique intégrée. Reste encore à attendre le lancement officiel de ces nouveaux MacBook Pro équipés de puces M1 Pro et M1 Max pour en savoir davantage. Pour rappel, ces nouveaux ordinateurs seront livrés dès la semaine prochaine, à partir du 26 octobre.
22-10-2021


Les AMD retrouvent leur performance sous Windows 11

Profitez dès à présent des patchs déployés aussi bien du côté de Microsoft que d'AMD pour enfin récupérer toutes vos performances et pleinement profiter du nouveau système d'exploitation de la firme de Redmond. Voilà près de vingt jours que Windows 11 est sorti en version grand public et que les utilisateurs d'un ordinateur possédant un processeur AMD ont toutes les raisons d'être grincheux. Déjà que les prérequis draconiens de Microsoft ont exclu de nombreuses machines d'une potentielle mise à niveau vers le nouveau système d'exploitation de la firme de Redmond, celles et ceux disposant d'un processeur AMD ont eu, au mieux, la désagréable surprise de voir leur ordinateur perdre entre 5 et 10 % de performances, voire jusqu'à 15 % pour les gamers amateurs d'eSport. Autant dire un vrai calvaire. En cause, deux problèmes bien distincts. Le premier concerne une latence accrue au niveau du cache L3 du processeur. Le second provient quant à lui de la fonctionnalité UEFI CPPC2. Et, si AMD comme Microsoft ont très vite reçu de nombreux signalements d'utilisateurs, de telles performances, qui ont encore empiré après la publication d'un premier patch de la part de la firme de Redmond (!), ont largement fait jaser. En effet, Windows 11 a été testé de longs mois durant par les Insiders, et se retrouver avec des conséquences aussi néfastes lors de la mise à niveau n'a plu à personne. Il suffit de visionner les benchmarks publiés par Aida64 pour se faire une idée des dégâts. AMD, de son côté, vous donne la possibilité de restaurer la fonctionnalité UEFI CPPC2 en téléchargeant une mise à jour distincte . La combinaison des deux doit vous permettre de retrouver les performances connues de votre machine avant un passage sous Windows 11
22-10-2021


Le support des appli Android disponible

L’une des fonctionnalités majeures de Windows 11 est enfin disponible. Au travers de la dernière build publiée sur le canal bêta du programme Insiders Microsoft active la prise en charge des applications Android. Cette avancée propose Amazon Appstore et le sous-système Windows pour Android. Pour le moment l’ensemble permet d’exécuter une sélection limitée de 50 jeux et applications Android. Cette version « Preview » fonctionne sur différentes plateformes allant d’Intel à AMD en passant par Qualcomm. Il faut que la technologie Intel Bridge soit prise en charge. L’installation d’une application Android via son fichier APK n’est pas encore possible. Microsoft a cependant précisé que cette option est envisagée. Si vous souhaitez découvrir cette Preview du support des Applications Android, vous devait vous inscrire au programme Windows Insider. Votre PC devra alors également être mis à niveau vers Windows 11 build 22000.xxx ou plus récent tandis que la virtualisation devra être activée dans le BIOS/UEFI. Enfin la région doit être définie sur les « États-Unis » et un compte Amazon basé aux États-Unis est obligatoire. En clair Microsoft lance ce service aux Etats Unis pour le moment. Attention il s’agit d’une Preview si bien que des problèmes existes.
21-10-2021


Steam Deck : Valve certifie les jeux compatibles Video

Valve expédiera les premiers exemplaires de Steam Deck en décembre prochain. Cette petite console portable, alimentée par une puce AMD, ambitionne de délivrer au moins 30 images par seconde en 800p pour la plupart des jeux présents sur la plateforme. Dans ce cadre, et aussi dans un souci de transparence pour les joueurs, Valve lance un programme de compatibilité. Désormais, chaque jeu Steam se verra attribuer un badge attestant de son niveau de compatibilité avec le Steam Deck : Certifié, Jouable, Non-supporté, Inconnu. Les titres sont assez évocateurs. Malgré tout, voici la manière dont Valve les décrits. « Certifié » signifie que « le jeu fonctionnera parfaitement sur Steam Deck, dès le lancement » ; « Jouable » que « le titre peut nécessiter quelques ajustements manuels de la part de l’utilisateur pour être jouable » ; « Non-supporté » que « le jeu n’est actuellement pas fonctionnel sur Steam Deck » ; « Inconnu » qu’il n’y a pas encore eu de vérification. Plus généralement, concernant ce programme, la société explique : « Valve passe en revue l’ensemble du catalogue Steam sur Deck. Une fois qu’un jeu a été examiné, il est classé en fonction de son niveau de compatibilité avec Steam Deck. Vous verrez ces catégories sur Steam, lorsque vous parcourez votre bibliothèque ou que vous achetez des jeux sur Steam Deck ». Un titre classé comme « certifié » coche quatre critères. En matière de contrôle, il doit notamment « être entièrement compatible avec les commandes [du Steam Deck], utiliser les icônes de saisie appropriées et faire apparaître automatiquement le clavier à l’écran si nécessaire ». Au sujet des performances, « le jeu doit supporter la définition standard du Steam Deck (1280 x 800 ou 1280 x 720), avoir de bons paramètres par défaut et le texte doit être lisible ». Enfin, dans le cas d’un jeu qui fonctionne via Proton, ce dernier et « tous ses logiciels intermédiaires doivent être pris en charge par Proton. Cela inclut le support anti-triche ». Comme indiqué précédemment, les jeux arboreront fièrement leur badge qualifiant leur niveau de compatibilité avec le Steam Deck dans la bibliothèque Steam.


21-10-2021


Plus de 200 milliards de puces ARM dans le monde !

En début d’année, ARM nous apprenait que ses partenaires avaient produit 6,7 milliards de puces au cours du quatrième trimestre 2020. Cela signifiait une production moyenne sur la période de 842 puces par seconde. À l’époque, la société britannique précisait que depuis 1991, plus de 180 milliards des processeurs ARM étaient sortis des usines de ses partenaires. Alors que 2022 se profile à l’horizon, ARM annonce avoir franchi la barre symbolique des 200 milliards de puces. L’article, rédigé par Simon Segars, PDG d’ARM, informe que le seuil du milliard de puces cumulées fut atteint en 2002; 2011 fut la première année comptabilisant plus d’un milliard de puces (1,5 milliard) expédiées sur une telle période. Simon Segars estime que les téléphones mobiles GSM ont été le tournant majeur dans l’histoire de l’électronique grand public et par la même occasion de l’architecture ARM. Il évoque le lancement, en 1994, du processeur ARM7TDMI, puis de modèles de téléphones emblématiques comme le Nokia 8110 utilisé par Keanu Reeves dans Matrix ou le Nokia 6110, tous deux équipés de solutions ARM. Selon les chiffres communiqués par Simon Segars, les partenaires ont livré plus de 10 milliards de processeurs ARM7TDMI. Ces puces équipaient un grand nombre d’appareils mobiles,téléphones portables, consoles de jeux portables, à la fin des années 1990. En outre, le PDG d’ARM précise que l’ARM7TDMI fut aussi très présent dans le secteur de l’embarqué, « des machines industrielles aux machines à laver, en passant par les contrôleurs des airbags et des essuie-glaces des voitures ». De fait, l’ARM7TDMI n’a pas pris sa retraite : des entreprises ont livré 200 millions d’unités au cours de l’année 2020. Concrètement, les microcontrôleurs ARM Cortex-M représentent désormais trois quarts de la production annuelle de puces ARM et presque la moitié des 200 milliards de puces déployées depuis 1991. Le premier processeur Cortex-A, le Cortex-A8, remonte à 2005. En 2011 débarquait la première architecture Arm 64 bits, Armv8, et big.LITTLE, une technologie associant des cœurs « LITTLE » très économes en énergie à des cœurs « big » plus performants. Et effectivement, l’écrasante majorité des smartphones actuels embarquent des SoC s’appuyant sur cette architecture.
21-10-2021


La pomme voulait son Cloud gaming

Selon des informations diffusées par Bloomberg, Apple avait envisagé un temps de se lancer dans le cloud gaming avec sa propre plateforme, pour concurrencer Steam ou Google Stadia mais aussi Xcloud de Microsoft et enfin Luna d'Amazon. Le projet n’est cependant resté qu’au stade de l’idée. Dans le monde du jeu vidéo, Apple fait figure de parent pauvre, en dépit de sa force de frappe permise par son statut apparemment indéboulonnable de première capitalisation boursière au monde. La seule incursion d’Apple dans ce secteur hyper-concurrentiel reste Apple Arcade, un service de jeux mobile sur abonnement, lancé par Apple en septembre 2019. Il donne actuellement libre accès à ses abonnés à une bibliothèque de 200 jeux mobile, au prix d’environ 5 €/ mois. L’un de ses lecteurs a ainsi demandé si Apple envisageait de lancer un service de cloud gaming. Selon Gurman, « Apple a discuté en interne des opportunités que pourrait offrir le lancement d’un tel service. » Ordinateurs, smartphones, systèmes d’exploitation pour ordinateur et mobile, suites logicielles, services en ligne… Il est possible pour un utilisateur de rester 100 % Apple.buffet ouvert grâce à tous ces services. Ajouter un service de jeux en ligne sur le modèle de Steam serait donc des plus faciles. Cependant, plutôt qu’un « » de jeux à la Netflix, comme le proposent Steam et Google Stadia, Apple préfère effectuer une sélection rigoureuse de ses jeux, pour être certain qu’ils puissent fonctionner sur ses appareils natifs (iMac, iPhone et iPad, entre autres). Une position unique qui distingue Apple des autres services de jeux en ligne.
20-10-2021


Le Google Pixel 6 et 6 Pro Officiels

Depuis le mois d’août, les fuites concernant les smartphones Google de cette fin d’année, les Pixel 6 et Pixel 6 Pro sont légion. Aujourd’hui, les deux nouveaux modèles sont dévoilés officiellement enfin depuis hiers ! Faisons un point sur les prix et leurs caractéristiques techniques, en attendant les premiers tests, qui seront publiés en début de semaine prochaine. Les Pixel 6 et Pixel 6 Pro se distinguent de tous les smartphones actuels par leur design, pour le moins original. Avec leur module photo traversant, les Pixel 6 ne vont pas manquer de créer un certain clivage parmi les acheteurs potentiels. En effet, leur dos en verre arbore un bloc photo noir qui s’étend sur toute la largeur des smartphones. Au passage, cela permet à Google d’innover en tentant des dos en bicolores : noir carbone / gris et gris océan / vert clair. Il est à noter que le second duo de teintes n’est proposé que pour le Pixel 6 ! Leur processeur n’est pas signé Qualcomm ! En effet, ils n’embarquent le Snapdragon 888, comme leurs concurrents haut de gamme, mais une puce développée par Google, appelée Tensor. Celle-ci intègre huit cœurs, dont deux cadencés à 2,8 GHz, deux autres à 2,25 GHz et quatre à 1,8 GHz. Elle se place donc en concurrence du Snapdragon 888. Et si les premiers benchmarks réalisés il y a plus d’un mois s’étaient révélés peu convaincants, il faudra attendre les tests publiés la semaine prochaine pour savoir si la puce Tensor peut réellement s’affirmer comme un concurrent sérieux au processeur haut de gamme de Qualcomm. Les deux smartphones ont l’avantage d’être totalement étanches, puisqu’ils sont certifiés IP68, et d’intégrer des haut-parleurs stéréo. En revanche, point de lecteur de cartes mémoire microSD à l’horizon. De même, on pourra regretter que Google cède à la mode qui consiste à ne plus fournir d’adaptateur secteur. La recharge de la batterie pourra s’effectuer avec un bloc mural compatible PD 3.0 PPS. Côté prix, on retrouve des tarifs plus élevés qu’avec la génération précédente. Le Pixel 6 est proposé à 649 €, c’est 20 € de plus que le Pixel 5. Son grand frère, le Pixel 6 Pro, nous rappelle quant à lui l’envolée tarifaire du Pixel 4 et s’affiche à 899 €. Sachons mesure garder. Sur le papier, il n’a pas grand-chose à envier aux ténors du secteur, Oppo Find X3 Pro et Galaxy S21 Plus en tête, tout en étant moins cher. En bonus pour toute précommande, l’excellent casque Bluetooth à réduction de bruit Bose 700, d’une valeur de 300 € tout de même, est offert !
20-10-2021


Les AirPods 3 de la pomme

Apple a également dévoilé ses AirPods 3. La troisième génération de ses écouteurs True Wireless ne modifie pas l’ADN des écouteurs d’Apple, mais vient s’insérer dans une gamme d’écouteurs désormais large. Apple a profité de sa conférence autour des MacBook Pro pour présenter ses AirPods 3. Des écouteurs qui viennent s’insérer entre les AirPods 2 et les AirPods Pro avec un design et des fonctions complémentaires. Un entredeux qui vient adresser une partie du marché encore perméable aux écouteurs d’Apple. Les AirPods 3 sont disponibles en précommande à partir d’aujourd’hui. Leur sortie est prévue la semaine prochaine. Ils sont commercialisés au prix de 199 €. C’est un peu plus cher que les AirPods 2 à leur lancement. Pour rappel, ce modèle avait été lancé à 179 €, mais c’était le modèle de base, en charge filaire uniquement. Pour une charge sans fil, il fallait compter 229 €. Avec les AirPods 3, on bénéficie de la charge sans fil d’office pour 199 €. Restant au catalogue, les AirPods 2 baissent de prix pour ne pas marcher sur les platebandes de la troisième génération. Comptez 149 € pour le modèle sans induction. L’autre modèle n’est plus référencé chez Apple. Le boîtier de charge sans fil est toujours disponible seul, à 89 €. Apple a désormais trois modèles d’écouteurs sans fil en vente, chacun ayant une proposition propre. Les AirPods 2 (non-intras et sans isolation), les AirPods 3 (semi-intras avec isolation passive) et les AirPods Pro (intras avec isolation active). le Dolby Atmos représente une aussi grande avancée que le passage du mono au stéréo ou de la SD à la HD. Cette technologie permet d’élargir le système stéréo et ses deux canaux. Aujourd’hui, on chasse la spatialisation du son, à l’instar de Sony et l’Audio 3D de la PS5. Les AirPods 3 hérite également de la technologie Adaptative EQ des AirPods Pro. Celle-ci retravaille dynamiquement le son en temps réel afin que le rendu entendu par l’utilisateur corresponde à ce qu’il est réellement. Les AirPods 3 tiennent 6h en une charge. Quatre charges sont contenues dans leur boîtier, soit 30h d’autonomie en tout.
19-10-2021


La B.A. de S.O.S Fantômes 4

Point culminant de cette nouvelle bande-annonce : Rudd en proie à un chien enragé. La séquence promet déjà d’être forte en action et rebondissements. On se rend également compte que le scénario sera apocalyptique à souhait. L’ambiance ne sera pas uniquement à l’humour. Visiblement, les héros devront faire face à bien des tourments et des événements dramatiques. On retrouve également les adorables guimauves facétieuses qui font déjà beaucoup parler d’elles sur la toile. Pourtant, l’ancienne génération n’est pas mise à l’honneur. Sans doute pour attirer une audience nouvelle et rajeunie. Mais les « anciens » iront certainement voir le film pour retrouver les héros de leur enfance, quoi qu’il en soit. Tout cela n’empêche pourtant pas de garder en tête les quelques critiques acerbes partagées sur la toile. Le succès (ou non) appartient désormais au public ! En souhaitant se relancer, la franchise joue gros. Si ce volet ne rencontre pas le succès escompté, on peut certainement craindre la mort définitive de la saga. Rien n’est encore joue évidemment. Réponse après quelques semaines d’exploitation. Prévu pour le 18 Novembre


19-10-2021


 <  4  5  6  7  8  9  10  >