Bienvenu sur la Particule.com

Toute l'actualités des geeks

Projet et fonctionnement du site la Particule.com

Les infos Bloc-Note du site la Particule.com

Nos différents partenaires

Suivre nos sponsors
Logo la particule.com

"Actu vu !" sur le web


 <  37  38  39  40  41  42  43  > 

Siri va enfin être sécurisé

  Liste des news    Liste des new du mois  
Siri

26

Mars

Depuis le lancement de Siri, plusieurs bugs ont été découverts sur iOS 11. Le dernier est particulièrement inquiétant, il permet de connaître les notifications cachées en demandant tout simplement à Siri de les lire à haute voix. Ce problème met en lumière deux failles importantes. D’abord, l’assistant numérique ne parvient pas à distinguer la voix de son propriétaire et celle d’un autre. Ensuite, il s’exécute même si l’écran est verrouillé et que la demande concerne des messages secrets. Par ailleurs, un détail dérange les utilisateurs, le problème n’atteint que les notifications envoyées par les applications tierces, celles de la marque à la pomme restent sécurisées. La firme de Cupertino a rapidement réagi en promettant une résolution à travers une mise à jour logicielle. Toutefois, elle n’a pas dévoilé un calendrier précis. iOS 11 souffre d’une mauvaise réputation et Apple souhaite tirer les leçons de ses déboires. Les ingénieurs de la compagnie prennent ainsi leurs temps pour améliorer iOS 12, l’accent sera mis sur la stabilité du système. Certaines évolutions prévues attendraient. Ainsi, la réorganisation de l’écran d’accueil aurait lieu sous iOS 13 qui viendrait en 2019.




Huawei dévoile un micro PC

  Liste des news    Liste des new du mois  
Hikey 970

23

Mars

Huawei a annoncé ce dimanche son nouveau micro-PC, le HiKey 970. Conçu en partenariat avec l’éditeur de logiciels libres Linaro, celui-ci est doté du processeur Kirin 970 équipant également le Huawei Mate 10 Pro ou le Honor View 10. L’an dernier, Huawei avait surpris en se lançant sur un nouveau marché, celui des micro-ordinateurs. Le constructeur chinois sortait en effet le HiKey 960, concurrent du Raspberry Pi. Cependant, outre les outils pratiques pour les consommateurs finaux, il s’agissait surtout de montrer aux développeurs les capacités de son processeur haut de gamme, le Kirin 960. Ce dimanche, le constructeur chinois a réitéré l’opération avec son nouveau HiKey 970, mettant logiquement en avance son processeur Kirin 970. Particularité du modèle de cette année, il permet d’analyser, en local, des données afin de les traiter efficacement grâce à l’intelligence artificielle de la puce NPU intégrée dans le processeur. L’idée est ainsi de mettre son processeur intelligent à disposition des développeurs afin qu’ils puissent imaginer des solutions pour l’utiliser. Par ailleurs, Huawei annonce 25% de performances en plus par rapport au précédent modèle et 50% d’efficacité énergétique supplémentaire. Outre le processeur Kirin 970, les photos du HiKey 970 permettent également de distinguer une sortie HDMI, deux prises USB 3.0, une prise USB-C, un port Ethernet et un port pour carte microSD. On ignore cependant de quelle mémoire vive est doté le micro-ordinateur. Le HiKey 970 devrait être commercialisé aux développeurs à partir de mi-avril à un tarif qui n’a pas encore été annoncé.




Google achète Lytro

  Liste des news    Liste des new du mois  
Appareil Lytro

21

Mars

Pour 40 millions de $, Google pourrait mettre la main sur les ingénieurs et les brevets de Lytro, une petite entreprise américaine dont l’approche ambitionnait de révolutionner la captation des photos et des vidéos. Lytro ne serait plus. C’est en tous cas ce qu’affirme TechCrunch : une information relayée par des sources multiples. La petite entreprise qui avait tenté de révolutionner la photo (et la vidéo) serait en passe d’être rachetée par Google. Un Google qui mettrait la main non seulement sur les ingénieurs, mais aussi sur les brevets et le savoir-faire de Lytro dans un domaine assez peu exploré : la captation plénoptique. Les deux appareils lancés par Lytro dans les années 2011 et 2014 fonctionnaient sur ce principe où le capteur est équipé d’une matrice de microlentilles qui permet à l’appareil d’enregistrer, outre les informations de couleur et de luminosité, celles concernant la direction des rayons lumineux. Une technologie unique qui permet de se passer de l’autofocus : l’appareil enregistre instantanément l’image et on règle l’intensité de la zone de netteté et la mise au point a posteriori. Une révolution qui n’a pas eu lieu puisque les deux appareils, le Light Field et l’Illum, très limités dans l’usage (faible définition, peu de mémoire tampon, obligation de passer par un ordinateur, fichiers non pris en charge par les logiciels et navigateurs, etc.) n’ont pas rencontré de succès commercial. A la suite de cela, Lytro s’est tourné en 2016 vers la captation vidéo professionnelle en promettant des technologies encore plus folles avec le Lytro Cinema. Une « über » camera dont le capteur se revendiquait « équivalent à un capteur de 755 Mpix » et offrait, sur le papier, des fonctionnalités jamais vues comme le réglage du point a posteriori, l’isolation de sujet a posteriori (sans fond vert), le réglage de l’obturateur a posteriori, etc. Manque de chance, la caméra dont la vidéo promotionnelle de l’époque ne laissait pas voir grand-chose est morte-née. Et Lytro a dû se vendre au plus offrant… pour des clopinettes : selon TechCrunch, le rachat serait de 40 millions de $ voire 25 millions selon une autre source. Des miettes non seulement au regard du portefeuille de Google, mais surtout en comparaison des 200 millions que différents investisseurs avaient mis dans l’entreprise valorisée en 2017 aux alentours de 360 millions de $. Impossible de dire ce que Google entend faire de ces technologies : améliorer des technologies existantes ? Penser de nouveaux appareils pour la VR ? Se protéger dans le futur en accumulant des brevets dans l’imagerie ? Mais une chose est sûre : si Lytro est un échec, l’entreprise a tout de même lancé deux appareils qui étaient opérationnels. Et qui avaient le mérite d’approcher la captation de l’image d’une manière radicalement nouvelle. Espérons que la puissance de Google permette aux anciens de Lytro de continuer leurs recherches dans ce domaine.




Ceci n'est pas une Carte Graphique !

  Liste des news    Liste des new du mois  
Carte fille PCi8x Msi pour SSD M2

21

Mars

Non ceci n'est pas une carte graphique (il n'y en a plus de toute manière !). Cette carte PCI Express se branche sur une interface PCIe 8x, et accueille 2 SSD en RAID-0 pour atteindre des débits très élevés, annoncés à un maximum de 7200 Mo/s. Cette carte devrait arriver bientôt sur le marché, et ce modèle est équipé de deux SSD NVMe Samsung OEM, ventilés dans un boîtier proche du design d'une carte graphique, par un petit ventilateur radial de 4 ou 5 cm de diamètre. Aucune idée du bruit de la carte, ni de l'efficacité de la dissipation, sachant que les SSD ne sont pas équipés de radiateurs dans le boîtier. MSI présente cette solution comme idéale pour stocker ses jeux vidéo... en comptant sur la baisse du prix des SSD ! De telles performances ont un impact direct sur les performances globales de la machine. Par exemple de changement d’un fichier vidéo 4K de 48 Go passe de 5 mn 40 avec un unique SSD PCIe M.2 à 1 mn 59. De même, le chargement d’un fichier de 39 Go par Photoshop chute de 7 mn 21 à 4 mn 06. Pour le moment, cette solution Gaming Storage n’est pas encore proposée à la vente. Il équipe cependant certains modèles Aegis 3 et Aegis Ti.




Nimbus Data un SSD qui laisse rêveur

  Liste des news    Liste des new du mois  
ExaDrive Nimbus data SSD de 100To

20

Mars

Le nouveau disque dur SSD de Nimbus Data, le DC100, est capable de stocker 100 Téraoctets de données dans un format classique SATA 3,5 pouces. En fait, vous pourriez le mettre dans votre ordinateur de bureau, dans le salon... et ne plus manquer de capacité de stockage, jamais. Il faut dire que 100 To, selon Nimbus Data, ça représente 20 millions de chansons (d'une taille de 5 Mo chacune), 10.000 films en HD ou... l'intégralité du stockage de 2.000 iPhones avec 512 Go de mémoire. Il est évident que Nimbus Data ne s'adresse pas aux particuliers avec ce nouveau disque dur... ou alors aux plus fortunés d'entre eux. Nimbus Data propose ce nouveau SSD aux entreprises et notamment aux Data centers. Un simple rack uniquement composé de disques durs DC100 de Nimbus Data serait en mesure de stocker plus de 100 Pétaoctets de données. L'avantage ? Une réduction du coût de stockage de 85 % par Téraoctet, selon Nimbus Data. Côté prix, rien n'a été annoncé : Nimbus Data prévoit simplement un prix du Téraoctet similaire à celui des autres disques durs pour entreprises. Le prix du DC100 devrait donc s'élever à plusieurs dizaines de milliers de $. Les livraisons commenceront à l'été 2018.




La Console Atari Rétro a un nom

  Liste des news    Liste des new du mois  
Console Atari VCS

20

Mars

Il faudra désormais appeler ce nouvel appareil Atari VCS (pour Video Computer System). Un hommage à l’Atari 2600, qui devait se nommer comme cela au départ. La console, qui va être dévoilée un peu plus chaque jour, profite déjà de nouveautés de taille qui devraient ravir les fans de la première heure. On note ainsi qu’en plus du “Classic Joystick“, il sera possible d’utiliser un « Modern Controller » qui ressemble beaucoup à la manette de la Xbox One Pour Atari, « la VCS s’inspire de plus de 40 ans de jeux vidéo et a beaucoup à proposer. Elle permettra bien sûr de jouer aux jeux rétro de la marque, mais, bien plus qu’une boîte rétro, il s’agit avant tout d’un nouveau système d’interaction aux téléviseurs de salon d’aujourd’hui, tout comme l’était le système vidéo d’origine Atari 2600. » On apprend donc que ce boitier vintage va contenir de nombreux jeux d’époque, mais proposera également d’autres fonctionnalités, qui n’ont cependant pas encore été révélées. Selon les derniers retours, l’appareil embarquerait un processeur Intel et un OS modifié basé sur Linux. Atari voudrait en faire un dispositif connecté conçu pour nos salons (Possibilité de streamer ? Ajouts de jeux dans le futur ?) et non une console rétro brute. La VCS n’a toujours pas de date de sortie fixe même si les précommandes devraient ouvrir dès le mois d’avril prochain. Quant au prix, on parle d’environ 250 à 300 $. Reste à savoir ce que la feu AtariBox compte proposer aux consommateurs que nous sommes.




U.E. taxe les GAFA de 3%

  Liste des news    Liste des new du mois  
Commision Europeen

20

Mars

C'est cette semaine que les GAFA, acronyme derrière lequel se cachent les grosses entreprises du numérique (Google, Apple, Facebook, Amazon et les autres), sauront à quelle sauce l'Union européenne veut les manger. Ce mercredi 21 mars, la Commission européenne devrait en effet dévoiler ses propositions concernant la taxation de ces mastodontes qui ont hissé la pratique de l'optimisation fiscale au rang d'art… Selon un document dévoilé par Reuters, la taxe devrait se fixer à 3% des ventes des entreprises dont le chiffre d'affaires annuel dépasse les 750 millions d'euros dans le monde ; autre condition pour tomber sous le coup de cette taxe : que les revenus annuels « taxables » au sein de l'Union dépassent les 50 millions d'euros. Autant dire que tous les GAFA y auront droit, mais aussi Uber et Airbnb en tant que plateformes de services agissant comme intermédiaires entre le consommateur du service et celui qui le fournit. Par contre, Netflix et les distributeurs de contenus numériques seraient épargnés car la Commission estime qu'ils ne s'appuient pas sur leurs utilisateurs pour créer de la valeur. Une notion qui peut se discuter, mais on aura toutes les explications cette semaine. Le précédent chiffre qui circulait était une taxe comprise entre 1% à 5%. Bruno Le Maire, le ministre français de l'Economie, avait évoqué récemment une fourchette entre 2% à 6%, en prévenant qu'on serait « plus près de 2 que de 6 ». Finalement, la Commission pourrait piocher un peu plus d'argent dans la poche de ces entreprises. Cette taxe, dont le montant final peut encore évoluer d'ici l'annonce de mercredi, est promise à une belle bataille entre l'Union européenne et les États-Unis. Les deux blocs sont déjà échauffés par la décision de Donald Trump de relever les taxes sur les importations de métal et d'aluminium. Affaire à suivre entre le bras de fer, entre l'Europe et les U.S.A.




Un accident mortel d'un véhicule autonome

  Liste des news    Liste des new du mois  
Uber Véhicule accident pieton

20

Mars

Un prototype de véhicule autonome conçu par Uber a tué un piéton hier à Tempe, en Arizona. Une femme de 49 ans a été percutée par l’un des SUV Volvo modifiés par l’entreprise spécialisée dans les VTC et elle est morte des suites de ses blessures. Uber a immédiatement interrompu son programme de voitures autonomes en Amérique du Nord, au moins le temps que l’enquête arrive à son terme et livre ses conclusions. On sait néanmoins déjà que le véhicule était bien en mode conduite autonome quand l’accident a eu lieu. On sait aussi qu’il n’a pas ralenti du tout et qu’il a foncé sur le piéton à 40 mph (environ 65 km/h), probablement parce que l’ordinateur de bord ne l’a pas détecté. L’accident s’est produit pendant la nuit et la victime traversait a priori la route sans emprunter un passage piéton et les premiers retours suggèrent qu'elle est sortie brutalement d'une zone obscure pour avancer sur la route. Ce n’est pas une excuse pour justifier la faiblesse du véhicule, toutefois. Pour qu’une voiture autonome soit viable, elle devra gérer tous les cas de figure, y compris les comportements parfois irrationnels et surprenants des humains. En théorie, la conduite informatisée devrait même être meilleure qu’un conducteur en chair et en os pour prévoir les risques et réagir rapidement. La preuve d’ailleurs avec l’accident mortel qui implique Uber : il y avait une personne derrière le volant, pour intervenir en cas de problème. Manifestement, elle n’a pas plus réagi à temps. Certains remettent déjà en cause le concept même de conduite autonome, mais il faut aussi rappeler qu’Uber avance très rapidement dans ce domaine, peut-être trop rapidement. Ajoutons que ce n’est pas le premier accident impliquant une voiture autonome Uber. Les voitures autonomes peuvent rester nettement plus sûres que les modèles traditionnels, même si elles ne sont pas infaillibles. Uber collabore avec les forces de l’ordre et on imagine que l’entreprise corrigera ses voitures pour éviter que ce type d’accident se renouvelle à l’avenir.




IBM Fabrique le plus petit des Ordis

  Liste des news    Liste des new du mois  
Le plus petit ordinateur du monde IBM

19

Mars

IBM n'est plus un fabricant de PC, et la compagnie veut en faire la démonstration. Ce lundi 19 mars, elle va dévoiler en lever de rideau de sa conférence annuelle IBM Think 2018, ce qu'elle pense être l'un de ses best-sellers pour les années à venir : le plus petit ordinateur jamais construit. Dimensions de cette machine : 1x1mm. En terme de puissance en revanche, cet ordinateur de dernière génération ne fait pas mieux qu'un processeur Intel x86 de 1990 ! Mais son intérêt est ailleurs : à fabriquer, il ne coûte que 10 centimes de $ et il pourra embarquer, selon IBM, plusieurs centaines de transistors. Un profil qui en fait un outil idéal pour analyser, communiquer et même agir sur des données. A quoi IBM destine-t-il son invention ? L'industriel veut en faire l'accessoire du développement de la blockchain dans le monde réel. Ce micro-ordinateur pourra, et c'est le premier exemple cité par IBM, servir au suivi des marchandises en transit dans le monde. Grâce à la cryptographie, il permettra de détecter automatiquement le vol, la fraude et les problèmes de non-conformité. En le scannant, un opérateur pourra consulter toutes les données qu'il contient. IBM ne donne pas encore de date de sortie de cet ordinateur de la taille d'un grain de gros sel. Mais il estime que, sous 5 ans, on le retrouvera partout, lui ou des produits concurrents, dans de très nombreux objets et appareils du quotidien. Le futur sera donc des données capturées miniature, autonome et qui voyage.




ASRock débarque dans le HardWare Gaming

  Liste des news    Liste des new du mois  
Logo Phamtom gaming ASRock

19

Mars

Au travers d’une vidéo promotionnelle nommée Phantom Gaming, ASRock (Asus) confirme son intention de débarquer sur le marché des cartes graphiques. Les premières images dévoilent une carte personnalisée. Nous avons évoqué, il y a une dizaine de jours, la possibilité que le constructeur ASRock dévoile d’ici peu ses premières cartes graphiques. Cette rumeur vient d’être confirmée par la firme avec la publication d’un teaser. Il a fait son apparition sur son compte Twitter (Japon). Il laisse apercevoir une mystérieuse carte graphique. Elle fait partie de la série Phantom Gaming. Malheureusement il n’y a pas d’information sur ses caractéristiques. ASRock ne dévoile pas le modèle exact mais les premières rumeurs ont évoqué une solution équipée d’un GPU AMD. En sachant qu’une partie de ces bruits de couloir viennent d’aitre confirmer il est fort possible que cette dernière hypothèse soit vraie.



 <  37  38  39  40  41  42  43  > 

"Actu vu !" sur le web


 <  37  38  39  40  41  42  43  > 

Siri va enfin être sécurisé

Depuis le lancement de Siri, plusieurs bugs ont été découverts sur iOS 11. Le dernier est particulièrement inquiétant, il permet de connaître les notifications cachées en demandant tout simplement à Siri de les lire à haute voix. Ce problème met en lumière deux failles importantes. D’abord, l’assistant numérique ne parvient pas à distinguer la voix de son propriétaire et celle d’un autre. Ensuite, il s’exécute même si l’écran est verrouillé et que la demande concerne des messages secrets. Par ailleurs, un détail dérange les utilisateurs, le problème n’atteint que les notifications envoyées par les applications tierces, celles de la marque à la pomme restent sécurisées. La firme de Cupertino a rapidement réagi en promettant une résolution à travers une mise à jour logicielle. Toutefois, elle n’a pas dévoilé un calendrier précis. iOS 11 souffre d’une mauvaise réputation et Apple souhaite tirer les leçons de ses déboires. Les ingénieurs de la compagnie prennent ainsi leurs temps pour améliorer iOS 12, l’accent sera mis sur la stabilité du système. Certaines évolutions prévues attendraient. Ainsi, la réorganisation de l’écran d’accueil aurait lieu sous iOS 13 qui viendrait en 2019.
26-03-2018


Huawei dévoile un micro PC

Huawei a annoncé ce dimanche son nouveau micro-PC, le HiKey 970. Conçu en partenariat avec l’éditeur de logiciels libres Linaro, celui-ci est doté du processeur Kirin 970 équipant également le Huawei Mate 10 Pro ou le Honor View 10. L’an dernier, Huawei avait surpris en se lançant sur un nouveau marché, celui des micro-ordinateurs. Le constructeur chinois sortait en effet le HiKey 960, concurrent du Raspberry Pi. Cependant, outre les outils pratiques pour les consommateurs finaux, il s’agissait surtout de montrer aux développeurs les capacités de son processeur haut de gamme, le Kirin 960. Ce dimanche, le constructeur chinois a réitéré l’opération avec son nouveau HiKey 970, mettant logiquement en avance son processeur Kirin 970. Particularité du modèle de cette année, il permet d’analyser, en local, des données afin de les traiter efficacement grâce à l’intelligence artificielle de la puce NPU intégrée dans le processeur. L’idée est ainsi de mettre son processeur intelligent à disposition des développeurs afin qu’ils puissent imaginer des solutions pour l’utiliser. Par ailleurs, Huawei annonce 25% de performances en plus par rapport au précédent modèle et 50% d’efficacité énergétique supplémentaire. Outre le processeur Kirin 970, les photos du HiKey 970 permettent également de distinguer une sortie HDMI, deux prises USB 3.0, une prise USB-C, un port Ethernet et un port pour carte microSD. On ignore cependant de quelle mémoire vive est doté le micro-ordinateur. Le HiKey 970 devrait être commercialisé aux développeurs à partir de mi-avril à un tarif qui n’a pas encore été annoncé.
23-03-2018


Google achète Lytro

Pour 40 millions de $, Google pourrait mettre la main sur les ingénieurs et les brevets de Lytro, une petite entreprise américaine dont l’approche ambitionnait de révolutionner la captation des photos et des vidéos. Lytro ne serait plus. C’est en tous cas ce qu’affirme TechCrunch : une information relayée par des sources multiples. La petite entreprise qui avait tenté de révolutionner la photo (et la vidéo) serait en passe d’être rachetée par Google. Un Google qui mettrait la main non seulement sur les ingénieurs, mais aussi sur les brevets et le savoir-faire de Lytro dans un domaine assez peu exploré : la captation plénoptique. Les deux appareils lancés par Lytro dans les années 2011 et 2014 fonctionnaient sur ce principe où le capteur est équipé d’une matrice de microlentilles qui permet à l’appareil d’enregistrer, outre les informations de couleur et de luminosité, celles concernant la direction des rayons lumineux. Une technologie unique qui permet de se passer de l’autofocus : l’appareil enregistre instantanément l’image et on règle l’intensité de la zone de netteté et la mise au point a posteriori. Une révolution qui n’a pas eu lieu puisque les deux appareils, le Light Field et l’Illum, très limités dans l’usage (faible définition, peu de mémoire tampon, obligation de passer par un ordinateur, fichiers non pris en charge par les logiciels et navigateurs, etc.) n’ont pas rencontré de succès commercial. A la suite de cela, Lytro s’est tourné en 2016 vers la captation vidéo professionnelle en promettant des technologies encore plus folles avec le Lytro Cinema. Une « über » camera dont le capteur se revendiquait « équivalent à un capteur de 755 Mpix » et offrait, sur le papier, des fonctionnalités jamais vues comme le réglage du point a posteriori, l’isolation de sujet a posteriori (sans fond vert), le réglage de l’obturateur a posteriori, etc. Manque de chance, la caméra dont la vidéo promotionnelle de l’époque ne laissait pas voir grand-chose est morte-née. Et Lytro a dû se vendre au plus offrant… pour des clopinettes : selon TechCrunch, le rachat serait de 40 millions de $ voire 25 millions selon une autre source. Des miettes non seulement au regard du portefeuille de Google, mais surtout en comparaison des 200 millions que différents investisseurs avaient mis dans l’entreprise valorisée en 2017 aux alentours de 360 millions de $. Impossible de dire ce que Google entend faire de ces technologies : améliorer des technologies existantes ? Penser de nouveaux appareils pour la VR ? Se protéger dans le futur en accumulant des brevets dans l’imagerie ? Mais une chose est sûre : si Lytro est un échec, l’entreprise a tout de même lancé deux appareils qui étaient opérationnels. Et qui avaient le mérite d’approcher la captation de l’image d’une manière radicalement nouvelle. Espérons que la puissance de Google permette aux anciens de Lytro de continuer leurs recherches dans ce domaine.


21-03-2018


Ceci n'est pas une Carte Graphique !

Non ceci n'est pas une carte graphique (il n'y en a plus de toute manière !). Cette carte PCI Express se branche sur une interface PCIe 8x, et accueille 2 SSD en RAID-0 pour atteindre des débits très élevés, annoncés à un maximum de 7200 Mo/s. Cette carte devrait arriver bientôt sur le marché, et ce modèle est équipé de deux SSD NVMe Samsung OEM, ventilés dans un boîtier proche du design d'une carte graphique, par un petit ventilateur radial de 4 ou 5 cm de diamètre. Aucune idée du bruit de la carte, ni de l'efficacité de la dissipation, sachant que les SSD ne sont pas équipés de radiateurs dans le boîtier. MSI présente cette solution comme idéale pour stocker ses jeux vidéo... en comptant sur la baisse du prix des SSD ! De telles performances ont un impact direct sur les performances globales de la machine. Par exemple de changement d’un fichier vidéo 4K de 48 Go passe de 5 mn 40 avec un unique SSD PCIe M.2 à 1 mn 59. De même, le chargement d’un fichier de 39 Go par Photoshop chute de 7 mn 21 à 4 mn 06. Pour le moment, cette solution Gaming Storage n’est pas encore proposée à la vente. Il équipe cependant certains modèles Aegis 3 et Aegis Ti.
21-03-2018


Nimbus Data un SSD qui laisse rêveur

Le nouveau disque dur SSD de Nimbus Data, le DC100, est capable de stocker 100 Téraoctets de données dans un format classique SATA 3,5 pouces. En fait, vous pourriez le mettre dans votre ordinateur de bureau, dans le salon... et ne plus manquer de capacité de stockage, jamais. Il faut dire que 100 To, selon Nimbus Data, ça représente 20 millions de chansons (d'une taille de 5 Mo chacune), 10.000 films en HD ou... l'intégralité du stockage de 2.000 iPhones avec 512 Go de mémoire. Il est évident que Nimbus Data ne s'adresse pas aux particuliers avec ce nouveau disque dur... ou alors aux plus fortunés d'entre eux. Nimbus Data propose ce nouveau SSD aux entreprises et notamment aux Data centers. Un simple rack uniquement composé de disques durs DC100 de Nimbus Data serait en mesure de stocker plus de 100 Pétaoctets de données. L'avantage ? Une réduction du coût de stockage de 85 % par Téraoctet, selon Nimbus Data. Côté prix, rien n'a été annoncé : Nimbus Data prévoit simplement un prix du Téraoctet similaire à celui des autres disques durs pour entreprises. Le prix du DC100 devrait donc s'élever à plusieurs dizaines de milliers de $. Les livraisons commenceront à l'été 2018.
20-03-2018


La Console Atari Rétro a un nom

Il faudra désormais appeler ce nouvel appareil Atari VCS (pour Video Computer System). Un hommage à l’Atari 2600, qui devait se nommer comme cela au départ. La console, qui va être dévoilée un peu plus chaque jour, profite déjà de nouveautés de taille qui devraient ravir les fans de la première heure. On note ainsi qu’en plus du “Classic Joystick“, il sera possible d’utiliser un « Modern Controller » qui ressemble beaucoup à la manette de la Xbox One Pour Atari, « la VCS s’inspire de plus de 40 ans de jeux vidéo et a beaucoup à proposer. Elle permettra bien sûr de jouer aux jeux rétro de la marque, mais, bien plus qu’une boîte rétro, il s’agit avant tout d’un nouveau système d’interaction aux téléviseurs de salon d’aujourd’hui, tout comme l’était le système vidéo d’origine Atari 2600. » On apprend donc que ce boitier vintage va contenir de nombreux jeux d’époque, mais proposera également d’autres fonctionnalités, qui n’ont cependant pas encore été révélées. Selon les derniers retours, l’appareil embarquerait un processeur Intel et un OS modifié basé sur Linux. Atari voudrait en faire un dispositif connecté conçu pour nos salons (Possibilité de streamer ? Ajouts de jeux dans le futur ?) et non une console rétro brute. La VCS n’a toujours pas de date de sortie fixe même si les précommandes devraient ouvrir dès le mois d’avril prochain. Quant au prix, on parle d’environ 250 à 300 $. Reste à savoir ce que la feu AtariBox compte proposer aux consommateurs que nous sommes.
20-03-2018


U.E. taxe les GAFA de 3%

C'est cette semaine que les GAFA, acronyme derrière lequel se cachent les grosses entreprises du numérique (Google, Apple, Facebook, Amazon et les autres), sauront à quelle sauce l'Union européenne veut les manger. Ce mercredi 21 mars, la Commission européenne devrait en effet dévoiler ses propositions concernant la taxation de ces mastodontes qui ont hissé la pratique de l'optimisation fiscale au rang d'art… Selon un document dévoilé par Reuters, la taxe devrait se fixer à 3% des ventes des entreprises dont le chiffre d'affaires annuel dépasse les 750 millions d'euros dans le monde ; autre condition pour tomber sous le coup de cette taxe : que les revenus annuels « taxables » au sein de l'Union dépassent les 50 millions d'euros. Autant dire que tous les GAFA y auront droit, mais aussi Uber et Airbnb en tant que plateformes de services agissant comme intermédiaires entre le consommateur du service et celui qui le fournit. Par contre, Netflix et les distributeurs de contenus numériques seraient épargnés car la Commission estime qu'ils ne s'appuient pas sur leurs utilisateurs pour créer de la valeur. Une notion qui peut se discuter, mais on aura toutes les explications cette semaine. Le précédent chiffre qui circulait était une taxe comprise entre 1% à 5%. Bruno Le Maire, le ministre français de l'Economie, avait évoqué récemment une fourchette entre 2% à 6%, en prévenant qu'on serait « plus près de 2 que de 6 ». Finalement, la Commission pourrait piocher un peu plus d'argent dans la poche de ces entreprises. Cette taxe, dont le montant final peut encore évoluer d'ici l'annonce de mercredi, est promise à une belle bataille entre l'Union européenne et les États-Unis. Les deux blocs sont déjà échauffés par la décision de Donald Trump de relever les taxes sur les importations de métal et d'aluminium. Affaire à suivre entre le bras de fer, entre l'Europe et les U.S.A.
20-03-2018


Un accident mortel d'un véhicule autonome

Un prototype de véhicule autonome conçu par Uber a tué un piéton hier à Tempe, en Arizona. Une femme de 49 ans a été percutée par l’un des SUV Volvo modifiés par l’entreprise spécialisée dans les VTC et elle est morte des suites de ses blessures. Uber a immédiatement interrompu son programme de voitures autonomes en Amérique du Nord, au moins le temps que l’enquête arrive à son terme et livre ses conclusions. On sait néanmoins déjà que le véhicule était bien en mode conduite autonome quand l’accident a eu lieu. On sait aussi qu’il n’a pas ralenti du tout et qu’il a foncé sur le piéton à 40 mph (environ 65 km/h), probablement parce que l’ordinateur de bord ne l’a pas détecté. L’accident s’est produit pendant la nuit et la victime traversait a priori la route sans emprunter un passage piéton et les premiers retours suggèrent qu'elle est sortie brutalement d'une zone obscure pour avancer sur la route. Ce n’est pas une excuse pour justifier la faiblesse du véhicule, toutefois. Pour qu’une voiture autonome soit viable, elle devra gérer tous les cas de figure, y compris les comportements parfois irrationnels et surprenants des humains. En théorie, la conduite informatisée devrait même être meilleure qu’un conducteur en chair et en os pour prévoir les risques et réagir rapidement. La preuve d’ailleurs avec l’accident mortel qui implique Uber : il y avait une personne derrière le volant, pour intervenir en cas de problème. Manifestement, elle n’a pas plus réagi à temps. Certains remettent déjà en cause le concept même de conduite autonome, mais il faut aussi rappeler qu’Uber avance très rapidement dans ce domaine, peut-être trop rapidement. Ajoutons que ce n’est pas le premier accident impliquant une voiture autonome Uber. Les voitures autonomes peuvent rester nettement plus sûres que les modèles traditionnels, même si elles ne sont pas infaillibles. Uber collabore avec les forces de l’ordre et on imagine que l’entreprise corrigera ses voitures pour éviter que ce type d’accident se renouvelle à l’avenir.
20-03-2018


IBM Fabrique le plus petit des Ordis

IBM n'est plus un fabricant de PC, et la compagnie veut en faire la démonstration. Ce lundi 19 mars, elle va dévoiler en lever de rideau de sa conférence annuelle IBM Think 2018, ce qu'elle pense être l'un de ses best-sellers pour les années à venir : le plus petit ordinateur jamais construit. Dimensions de cette machine : 1x1mm. En terme de puissance en revanche, cet ordinateur de dernière génération ne fait pas mieux qu'un processeur Intel x86 de 1990 ! Mais son intérêt est ailleurs : à fabriquer, il ne coûte que 10 centimes de $ et il pourra embarquer, selon IBM, plusieurs centaines de transistors. Un profil qui en fait un outil idéal pour analyser, communiquer et même agir sur des données. A quoi IBM destine-t-il son invention ? L'industriel veut en faire l'accessoire du développement de la blockchain dans le monde réel. Ce micro-ordinateur pourra, et c'est le premier exemple cité par IBM, servir au suivi des marchandises en transit dans le monde. Grâce à la cryptographie, il permettra de détecter automatiquement le vol, la fraude et les problèmes de non-conformité. En le scannant, un opérateur pourra consulter toutes les données qu'il contient. IBM ne donne pas encore de date de sortie de cet ordinateur de la taille d'un grain de gros sel. Mais il estime que, sous 5 ans, on le retrouvera partout, lui ou des produits concurrents, dans de très nombreux objets et appareils du quotidien. Le futur sera donc des données capturées miniature, autonome et qui voyage.
19-03-2018


ASRock débarque dans le HardWare Gaming

Au travers d’une vidéo promotionnelle nommée Phantom Gaming, ASRock (Asus) confirme son intention de débarquer sur le marché des cartes graphiques. Les premières images dévoilent une carte personnalisée. Nous avons évoqué, il y a une dizaine de jours, la possibilité que le constructeur ASRock dévoile d’ici peu ses premières cartes graphiques. Cette rumeur vient d’être confirmée par la firme avec la publication d’un teaser. Il a fait son apparition sur son compte Twitter (Japon). Il laisse apercevoir une mystérieuse carte graphique. Elle fait partie de la série Phantom Gaming. Malheureusement il n’y a pas d’information sur ses caractéristiques. ASRock ne dévoile pas le modèle exact mais les premières rumeurs ont évoqué une solution équipée d’un GPU AMD. En sachant qu’une partie de ces bruits de couloir viennent d’aitre confirmer il est fort possible que cette dernière hypothèse soit vraie.


19-03-2018


 <  37  38  39  40  41  42  43  >