Bienvenu sur la Particule.com

Toute l'actualités des geeks

Projet et fonctionnement du site la Particule.com

Les infos Bloc-Note du site la Particule.com

Nos différents partenaires

Suivre nos sponsors
Logo la particule.com
  



"Actu vu !" sur le web


 <  9  10  11  12  13  14  15 

Intel fait mieux que le M1 Max d'Apple avec son nouveau i9

  Liste des news    Liste des new du mois  
intel12 1

27

Janvier

Un benchmark confirme que le CPU d'Intel s'impose d'une courte tête au niveau des performances brutes... à condition de sacrifier la consommation électrique. Au fur et à mesure que de nouveaux produits haut de gamme sortent équipés de processeurs Intel de 12e génération, nous commençons à y voir plus clair sur ses performances en conditions réelles; nous apprenons aujourd’hui via MacWorld qu’ en termes de performances brutes, le Core i9-12900HK tiendrait la dragée haute à la fulgurante puce M1 Max d’Apple. Le site spécialisé a soumis un MSI GE76 Raider équipé du processeur d’Intel et un MacBook Pro 16 au même benchmark Geekbench, l’une des plateformes de référence pour tester les performances brutes. En monocœur, la puce d’Intel s’impose avec un score de 1838 points, contre 1778 pour le M1 Pro. Même constat en multicœurs; les 12.244 points de la M1 Pro s’inclinent face aux 13.235 points de l’i9-12900HK. Une différence pas gigantesque, mais significative et suffisante pour déclarer la puce de l’équipe bleue vainqueur sur ce critère. En revanche, cette courte victoire, Intel la paye au prix fort sur le plan de la consommation. Si la lutte était serrée au niveau de la puissance brute, il n’y a tout simplement aucune comparaison possible sur ce second critère. Pour tester ce point, PCWorld et AnandTech ont respectivement soumis un GE76 Raider’s équipé du processeur d’Intel et un MacBook Pro 16 pouces au même benchmark Cinebench R23. Et à ce petit jeu-là, la puce d’Apple s’est montrée assez exceptionnelle avec une consommation autour des 40 W. En comparaison, l’i9 mord la poussière; il passe le plus clair de son temps autour des 100 W, avec des pics mesurés à 140 W ce qui s'explique logiquement avec la différence d'épaisseur de gravure. Ceux qui prédisaient que les i9 de 12e génération seraient plus rapides mais aussi beaucoup plus gourmands ont donc visé en plein dans le mille. C’est une différence assez énorme, qui devrait se traduire par une différence très concrète au niveau de l’autonomie. En effet, de nombreux tests placent l’autonomie maximale du MacBook 16” autour des 20 heures en lecture vidéo. D’après PCWorld, dans ces mêmes conditions, le GE76 Raider ne tiendrait que… 6 heures. Un comparatif qu’il faut prendre avec des pincettes puisque le CPU est loin d’être la seule variable déterminante à ce niveau; mais cela illustre de manière flagrante le fossé qui existe entre l’autonomie des appareils équipés de ces processeurs. Apple avait frappé très fort, avec une puce M1 exceptionnelle à bien des égards. La firme aura certainement à cœur de faire encore mieux, ce qui laisse déjà entrevoir un petit bijou de technologie… au grand dam d’Intel, qui commence tout juste à reprendre des couleurs. Les connaissances d'Intel en matière de technologie CPU restent très intéresser mais la marque doit rattraper quand même son retard d'investissement dans les puces à petite gravure, pendant que AMD et TSMC, Samsung et Apple seront bientôt gravés en 4 ou 3 nm, Intel a encore du mal à passer le seuil des 9 nm ce qui compense on le sait une consommation d'énergie astronomique.



Crysis 4 en préparation Video

  Liste des news    Liste des new du mois  
Crisys 4

27

Janvier

Crytek décidait de relancer sa trilogie Crysis via une compilation remasterisée pour les machines actuelles. Une initiative qui laissait pressentir l'annonce imminente d'un nouvel opus… Et cette officialisation a vraisemblablement été effectuée en catimini. Mise à jour Crytek a finalement officialisé Crysis 4 en bonne et du forme. Le studio a même mis en ligne un tout premier teaser. Nous n'avons pas plus d'informations pour le moment. Presque 9 longues années après la sortie du troisième épisode, la licence Crysis est sur le point de renaître de ses cendres. En effet, après les fameuses remasterisations lancées en 2021, Crytek passe à la vitesse supérieure en confirmant le développement d'un nouveau jeu. Mais la forme de cette annonce a de quoi étonner… C'est le site Eurogamer qui a repéré un message de Crytek publié sur le réseau social chinois BiliBili. Le post en question vient tout bonnement confirmer l'existence de Crysis 4 tout en demandant aux internautes de rester à l'écoute des détails qui seront communiqués prochainement. Une image du casque de la combinaison Nanosuit accompagne ce message.



Le Médiatek 9000 tien tête à l'A15 Bionic d'Apple

  Liste des news    Liste des new du mois  
raw

25

Janvier

Ces dernières semaines, MediaTek, Samsung ou encore Qualcomm ont présenté leur SoC haut de gamme qui équiperont certains des smartphones les plus attendus de 2022. Pour bousculer la concurrence, le Taïwanais MediaTek mise sur son Dimensity 9000 , premier sur le 4 nm à quelques jours près devant les Snapdragon 8 Gen 1 de l’Américain Qualcomm et les Exynos 2200 du Coréen Samsung. Mais maimonocœur ntenant que nous connaissons tout des belligérants, nous n’attendons qu’une chose, les voir s’affronter. Première confrontation sur Geekbench 5, à la fois en et en multicœur, avec des données compilées par Ice Universe. Outre les trois puces susmentionnées, nous retrouvons aussi l’A15 Bionic d’Apple et le plus ancien SoC Snapdragon 888 de Qualcomm. Ces deux-là se positionnent chacun à l’une des deux extrémités en matière de performances (qui restent dans tous les cas de haut niveau). L’A15 l’emporte à la fois en monocœur et en multicœur, avec 1 750 et 4 885 points. Mais, dans les deux cas, son dauphin n’est autre que le Dimensity 9000 de MediaTek : le SoC marque 1 278 points en monocœur et 4 410 en multicœur. Au passage, précisons que ces SoC Snapdragon, Dimensity et Exynos ont tous des CPU 8 cœurs (et tous adoptent une répartition en 1-3-4). L’A15 Bionic d’Apple possède pour sa part 6 cœurs CPU en 2-4. Bon, prenez quand même tous ces résultats avec une certaine prudence. Pour avoir un avis impartial, il faudrait connaître les configurations de chaque smartphone ou encore étudier la consommation des SoC pour jauger de leur efficacité énergétique, un critère primordial pour des puces destinées au segment mobile. Gageons que les futurs tests des smartphones équipés de ces différents SoC permettront d’établir une hiérarchie à la fois plus fiable et plus exhaustive.



Intel souhaite la plus grande usine du monde !

  Liste des news    Liste des new du mois  
Intel fabrique des GigaFab

24

Janvier

C’est officiel : après des rumeurs mentionnant New York et l’Ohio, c’est finalement ce dernier État américain qui a été choisi par Intel pour l’implantation les deux premières tranches de sa future gigafab de semi-conducteurs. Un énorme chantier et un énorme chèque : 20 milliards de dollars soit, 17,5 milliards d’euros. Quand on parle de « première tranche », c’est que si la première étape consiste à installer au moins de deux fabs (les usines qui produisent les fameux wafers sur lesquels des machines hors de prix « gravent » les processeurs) en plus d’une unité de packaging (assemblage de puces), Intel a posé une option d’agrandissement. Une sacrée option : Intel pourrait doubler la surface utilisée et implanter de 4 à 6 fabs supplémentaires. Avec entre 6 et 8 fabs, le site deviendrait une « gigafab ». Popularisé par le taïwanais TSMC, champion mondial de la production de puces, une gigafab est un site produisant plus de 100.000 wafers (les galettes de silicium) par mois, chacun de ces wafers comportant plusieurs centaines de puces. Des volumes qui paraissent délirants, mais qui collent aux besoins tout aussi délirants des industries. Rien que pour les iPhone d’Apple, TSMC produit plus de 200 millions de puces par an… « Nous espérons (que ce site, ndr) devienne le plus important lieu de production de semi-conducteurs de la planète », a même promis le PDG d’Intel, Par Gelsinger, moins d’un an après avoir pris les rênes de l’entreprise. Le site retenu dans l'Ohio est à New Albany et bien que la construction commencera dès cette année, ce n'est qu'à partir de 2025 que les premières puces sortiront des lignes de production. Ce n’est pas le seul site de production sur lequel Intel investit : le géant américain étend ses capacités de production sur la plupart de ses sites Israël, Nouveau-Mexique (USA), Arizona (USA) et prépare la construction d’une fab en Allemagne, et de centres de r&d en France et en Italie. Des dizaines de milliards de dollars, avec le but affiché de devenir le « champion occidental » de la production de semi-conducteurs. La Chine et les USA s'affrontent de manière de plus en plus frontale, l’approche d’Intel pourrait lui faciliter l’accès à des aides financières de la part des états pour ses implantations d’usines. Et à 20 milliards de dollars le ticket d’entrée, toute participation est la bienvenue.



La boutique Google en béta sur Windows 10 et 11 ou presque

  Liste des news    Liste des new du mois  
Google Play sur Windows

20

Janvier

Une première mouture de la boutique de jeux Android de Google débarque dans Windows 10 et Windows 11. Google vient d’ouvrir la bêta de Play Games pour certaines régions du globe, avec une sortie officielle prévue dans le courant de l’année. Un peu plus d’un mois après avoir annoncé l’arrivée prochaine de sa boutique de jeux vidéo Android sous Windows, Google vient tout juste de démarrer son programme de bêta test dans plusieurs régions. La firme de Mountain View a mis en ligne pour l’occasion un site dédié permettant de rejoindre la bêta de Play Games. Pour l’heure, seuls Hong Kong, Taïwan et la Corée du Sud sont éligibles. L’arrivée officielle des jeux Android sous Windows est plutôt une bonne nouvelle. Elle va permettre aux joueurs sur mobile de profiter de leurs titres favoris sur le grand écran de leur PC avec des performances sensiblement meilleures grâce à de la puissance de leur machine, et avec la possibilité d’utiliser clavier et souris pour jouer. Google promet une synchronisation des sauvegardes parfaites entre les différents appareils, que vous jouiez sur mobile, tablette ou PC. Sur Windows, Google Play Games ne permettra toutefois pas d’accéder à la totalité du catalogue de jeux Android disponible sur les plates-formes mobiles. Google a toutefois mis en ligne un site dédié aux développeurs et a indiqué vouloir travailler main dans la main avec ces derniers pour s’assurer que leurs jeux soient parfaitement optimisés pour Windows. Si l’accès à la bêta de Play Games n’est pour l’instant pas encore ouvert en France, vous pouvez toujours vous rendre sur la page officielle pour vous y inscrire afin d’être notifié lorsqu’elle sera disponible dans l’Hexagone. Google a par ailleurs mis en ligne la configuration minimale requise pour exécuter Play Games sur votre Sans entrer dans les détails de son calendrier, Google indique que la version stable de Play Games sortira d’abord dans les régions où la bêta est accessible avant d’être étendue dans d’autres régions dans le courant de l’année 2022.



Des M. à J. Win 10 & 11 bug critique

  Liste des news    Liste des new du mois  
MAJ bug critique Windows 10 et Windows 11

19

Janvier

Microsoft publie plusieurs mises à jour cumulatives Windows 10 et Windows 11. Elles corrigent un bug critique introduit par le premier Patch Tuesday de l’année 2022. De nouvelles mises à jour sont disponibles en téléchargement pour les utilisateurs de Windows 10 et Windows 11. Elles apportent les corrections nécessaires face à un bug affectant certaines connexions VPN. Le problème a fait son apparition suite au premier Patch Tuesday de l’année. Cette grande maintenance mensuelle a donnée naissance à des KB dédiés principalement à la sécurité. Malheureusement elles sont à l’origine d’une défaillance touchant toutes les versions de Windows 10 et 11. La firme a également proposé une solution de contournement en attendant ces correctifs. Elle n’a pas fait l’unanimité puisqu’une intervention du coté Serveur était nécessaire. Les nouvelles mises à jour sont disponibles en téléchargement dès maintenant. Facultatives, elles sont proposées au travers du service Windows Update. l est nécessaire d’intervenir manuellement. Le téléchargement et l’installation ne sont pas automatiques. A noter qu’elles seront incluses dans le prochain Patch Tuesday.



Le M11 Leica 60Mpix

  Liste des news    Liste des new du mois  
Leica M11 60Mpx

19

Janvier

Le M11 est bien un tout nouvel appareil… qui ressemble à celui de votre grand-père. Son apparence est trompeuse : quoi qu’il paraisse identique à n’importe quel autre Leica (M5 excepté, qui était un ovni), chaque angle a été repassé en revue, légèrement corrigé, déplacé, réévalué. Un nouveau capteur, nouveau processeur d’image (enfin nouveau pour les M, puisqu’il s’agit du même que celui du SL2), nouvelle batterie, nouveaux menus, nouveau circuit d’alimentation, nouveau système de mesure de la lumière, nouvelle prise USB, etc. Le M11 est, plus encore que les itérations précédentes, un boîtier trompeur par son aspect. Avant de parler de la partie imagerie, parlons boîtier. Oui, il a l’air vieux et pourtant, il est tout récent. Notamment la version noire du M11 qui profite d’un capot supérieur en aluminium au lieu du traditionnel laiton, toujours présent sur la version argentée. Le bénéfice ? 130 grammes de moins sur la balance. Le M se passe de l’antédiluvienne semelle à retirer pour changer la carte et la batterie. Cette dernière, bien plus endurante que par le passé puisqu'elle permettrait de shooter jusqu'à 1000 images, reprend le format « presser-retirer » du Leica Q2 et c’est tant mieux. L’arrivée de la prise USB-C, sous l’appareil certes, mais qui permet non seulement de décharger les photos, mais aussi de recharger l’appareil ou même le contrôler depuis un iPhone ou un iPad, le M11 est même un produit dont la compatibilité est certifiée par Apple. Leica avait fait une incursion dans le domaine des capteurs très denses avec ses M10 Monochrom et M10-R, des boîtiers dérivés du M10 qui intégraient un capteur de 40 Mpix. Le M11 va bien plus loin dans le domaine avec un capteur de 60 Mpix, de quoi ravir les photographes à la recherche des très grands tirages ou recadrages. Mais Leica est allé un peu plus loin en intégrant un capteur qui fonctionne sur le principe de certains capteurs de smartphones. En regroupant les photodiodes par quatre et en créant des groupes, le M11 propose ainsi trois définitions d’image : 60 Mpix, 36 Mpix et 18 Mpix. L’avantage ici est de proposer trois paliers gérés en hardware pour différents usages. Les portraitistes et les paysagistes se jetteront sur les 60 Mpix, le reporter classique sur le 36 Mpix et le reporter « qui cogne » appréciera les 18 Mpix qui permettent non seulement d’épargner le stockage, mais aussi limite la nuisance du flou. Enfin saluons la plage de sensibilités plus que confortable de 64 à 50.000 ISO ainsi qu’une mémoire tampon en progression. Pas de quoi faire rêver les utilisateurs d’hybrides on se parle de 13 images consécutives de 60 Mpix, donc à 4,5 i/s. Le M reste le territoire de la photo « à l’ancienne ». Et sur le papier, les améliorations annoncées vont toutes dans le sens de la recherche de la satisfaction du public de ce genre d’appareil. À un détail près : le prix. À 8350 €, l’appareil est toujours aussi exclusif. Mais fait toujours autant saliver.



Samsung et AMD dans le nouveau Exynos 2200

  Liste des news    Liste des new du mois  
Samsung Exynos 2200 GPU AMD RDNA2 Xclipse 920

19

Janvier

Contrairement à ce qu’annonçaient les Cassandre, il est bien lancé en ce début d’année. « Il », c’est le nouveau processeur mobile Exynos haut de gamme de Samsung, l’Exynos 2200. Une puce qui a fait couler beaucoup d’encre, puisqu’elle inaugure un partenariat technologique entre Samsung et AMD, qui a vendu au coréen la licence de la version mobile de son architecture graphique RDNA2. Cette même architecture que l’on retrouve dans les Xbox Series, les Playstation 5, les Radeon 6000 XT ou encore les tous nouveaux Ryzen 6000 Mobile. Un partenariat technologique qui porte avec lui une énorme promesse autour des performances 3D et du jeu vidéo. nous n’avons rien d’autre à vous apprendre que le nom de ce nouveau processeur graphique (GPU) : Xclipse 920. Si on sait qu’il supporte le Variable Rate Shading (VRS) pour maintenir un niveau de performances constant quelle que soit la charge, nous ne savons rien de sa structure. Rien du nombre de cœurs graphiques, de la façon dont il partage la mémoire avec le CPU. Mais surtout, rien des performances promises.Donc vous l'aurez compris il faudra attendre les premiers tests et argument commercial pour en savoir plus sur cette alliance prometteuse.



Le Casque AR d'Apple encore repoussé

  Liste des news    Liste des new du mois  
Casque VR Apple 2022 ou pas

18

Janvier

Cela fait déjà plusieurs années qu’Apple nous tient en haleine avec son tout premier appareil de réalité mixte. Le produit devait être présenté par l'entreprise en juin 2022 lors de la WWDC, mais pour cause de contraintes liées à la surchauffe du produit, aux logiciels et aux caméras, Apple se voit obligée de repousser cette sortie. Depuis que Tim Cook a pris les rênes d’Apple, la marque à la pomme ne cesse de repousser les limites de la technologie en développant des produits majeurs tels que l’iPhone , l’iPad ou le MacBook. Sujet de rumeurs et attendu depuis belle lurette, le casque de réalité virtuelle d’Apple sera le premier produit majeur développé par la firme depuis l'Apple Watch sortie en 2015. Cet appareil haut de gamme serait un mélange entre réalité virtuelle et réalité augmentée. Cet appareil serait équipé de quinze caméras, dont huit répliquant l’environnement extérieur pour une immersion plus vraie que nature. Les autres caméras serviraient quant à elles à capter les mouvements et permettre l’interaction. Cette nouvelle technologie mixte représente un produit majeur d’Apple, qui vise éventuellement à remplacer l’iPhone d'ici à une décennie, mais il semblerait que le lancement de la production de ces caméras soit prévu au deuxième trimestre de cette année au plus tôt. Cependant, des soucis techniques ont contrecarré les plans de la firme. Notamment, l'appareil souffrirait d'un problème de surchauffe qui serait à l’origine du retard de développement du casque VR. Selon Mark Gurman, un reporter de Bloomberg, deux processeurs haut de gamme intégrés à l’appareil poseraient problème, l’un d'entre eux équivalant à la puce M1 Pro du dernier Macbook Pro Apple. L'appareil aurait été chargé de la transmission des données au casque VR sans fil. Cette stratégie a depuis été abandonnée par Apple, jugée peu pratique.



Microsoft continu sa quonquête des Studio de jeux vidéo

  Liste des news    Liste des new du mois  
Microsoft rachete Activision Blizzard

18

Janvier

Microsoft commence l'année avec une acquisition exceptionnelle. Le créateur de la Xbox fait tomber dans son escarcelle Activision-Blizzard pour la coquette somme de 68,7 milliards de dollars. À côté, l'acquisition de Bethesda en 2020 pour 7,5 milliards apparait toute petite, alors qu'il s'agissait déjà d'un séisme à l'époque dans le monde du jeu vidéo. Activision-Blizzard n'est nul autre que l'un des plus grands éditeurs de jeux, comptant parmi ses franchises Call of Duty, Diablo, Warcraft, Tony Hawk, Overwatch, mais aussi Candy Crush, puisqu'il en faut pour tous les goûts. Microsoft précise dans son communiqué de presse qu'Activision Blizzard va continuer de fonctionner de manière indépendante. Néanmoins, Phil Spencer, le patron de Microsoft Gaming, compte bien mettre en place des synergies. Ainsi, il promet qu'autant de jeux que possible seront inclus dans le Xbox Game Pass et le PC Game Pass (Xbox games Pass Ultimate), des offres qui comptent aujourd'hui 25 millions d'abonnés.


 <  9  10  11  12  13  14  15 

"Actu vu !" sur le web


 <  9  10  11  12  13  14  15 

Intel fait mieux que le M1 Max d'Apple avec son nouveau i9

Un benchmark confirme que le CPU d'Intel s'impose d'une courte tête au niveau des performances brutes... à condition de sacrifier la consommation électrique. Au fur et à mesure que de nouveaux produits haut de gamme sortent équipés de processeurs Intel de 12e génération, nous commençons à y voir plus clair sur ses performances en conditions réelles; nous apprenons aujourd’hui via MacWorld qu’ en termes de performances brutes, le Core i9-12900HK tiendrait la dragée haute à la fulgurante puce M1 Max d’Apple. Le site spécialisé a soumis un MSI GE76 Raider équipé du processeur d’Intel et un MacBook Pro 16 au même benchmark Geekbench, l’une des plateformes de référence pour tester les performances brutes. En monocœur, la puce d’Intel s’impose avec un score de 1838 points, contre 1778 pour le M1 Pro. Même constat en multicœurs; les 12.244 points de la M1 Pro s’inclinent face aux 13.235 points de l’i9-12900HK. Une différence pas gigantesque, mais significative et suffisante pour déclarer la puce de l’équipe bleue vainqueur sur ce critère. En revanche, cette courte victoire, Intel la paye au prix fort sur le plan de la consommation. Si la lutte était serrée au niveau de la puissance brute, il n’y a tout simplement aucune comparaison possible sur ce second critère. Pour tester ce point, PCWorld et AnandTech ont respectivement soumis un GE76 Raider’s équipé du processeur d’Intel et un MacBook Pro 16 pouces au même benchmark Cinebench R23. Et à ce petit jeu-là, la puce d’Apple s’est montrée assez exceptionnelle avec une consommation autour des 40 W. En comparaison, l’i9 mord la poussière; il passe le plus clair de son temps autour des 100 W, avec des pics mesurés à 140 W ce qui s'explique logiquement avec la différence d'épaisseur de gravure. Ceux qui prédisaient que les i9 de 12e génération seraient plus rapides mais aussi beaucoup plus gourmands ont donc visé en plein dans le mille. C’est une différence assez énorme, qui devrait se traduire par une différence très concrète au niveau de l’autonomie. En effet, de nombreux tests placent l’autonomie maximale du MacBook 16” autour des 20 heures en lecture vidéo. D’après PCWorld, dans ces mêmes conditions, le GE76 Raider ne tiendrait que… 6 heures. Un comparatif qu’il faut prendre avec des pincettes puisque le CPU est loin d’être la seule variable déterminante à ce niveau; mais cela illustre de manière flagrante le fossé qui existe entre l’autonomie des appareils équipés de ces processeurs. Apple avait frappé très fort, avec une puce M1 exceptionnelle à bien des égards. La firme aura certainement à cœur de faire encore mieux, ce qui laisse déjà entrevoir un petit bijou de technologie… au grand dam d’Intel, qui commence tout juste à reprendre des couleurs. Les connaissances d'Intel en matière de technologie CPU restent très intéresser mais la marque doit rattraper quand même son retard d'investissement dans les puces à petite gravure, pendant que AMD et TSMC, Samsung et Apple seront bientôt gravés en 4 ou 3 nm, Intel a encore du mal à passer le seuil des 9 nm ce qui compense on le sait une consommation d'énergie astronomique.
27-01-2022


Crysis 4 en préparation Video

Crytek décidait de relancer sa trilogie Crysis via une compilation remasterisée pour les machines actuelles. Une initiative qui laissait pressentir l'annonce imminente d'un nouvel opus… Et cette officialisation a vraisemblablement été effectuée en catimini. Mise à jour Crytek a finalement officialisé Crysis 4 en bonne et du forme. Le studio a même mis en ligne un tout premier teaser. Nous n'avons pas plus d'informations pour le moment. Presque 9 longues années après la sortie du troisième épisode, la licence Crysis est sur le point de renaître de ses cendres. En effet, après les fameuses remasterisations lancées en 2021, Crytek passe à la vitesse supérieure en confirmant le développement d'un nouveau jeu. Mais la forme de cette annonce a de quoi étonner… C'est le site Eurogamer qui a repéré un message de Crytek publié sur le réseau social chinois BiliBili. Le post en question vient tout bonnement confirmer l'existence de Crysis 4 tout en demandant aux internautes de rester à l'écoute des détails qui seront communiqués prochainement. Une image du casque de la combinaison Nanosuit accompagne ce message.


27-01-2022


Le Médiatek 9000 tien tête à l'A15 Bionic d'Apple

Ces dernières semaines, MediaTek, Samsung ou encore Qualcomm ont présenté leur SoC haut de gamme qui équiperont certains des smartphones les plus attendus de 2022. Pour bousculer la concurrence, le Taïwanais MediaTek mise sur son Dimensity 9000 , premier sur le 4 nm à quelques jours près devant les Snapdragon 8 Gen 1 de l’Américain Qualcomm et les Exynos 2200 du Coréen Samsung. Mais maimonocœur ntenant que nous connaissons tout des belligérants, nous n’attendons qu’une chose, les voir s’affronter. Première confrontation sur Geekbench 5, à la fois en et en multicœur, avec des données compilées par Ice Universe. Outre les trois puces susmentionnées, nous retrouvons aussi l’A15 Bionic d’Apple et le plus ancien SoC Snapdragon 888 de Qualcomm. Ces deux-là se positionnent chacun à l’une des deux extrémités en matière de performances (qui restent dans tous les cas de haut niveau). L’A15 l’emporte à la fois en monocœur et en multicœur, avec 1 750 et 4 885 points. Mais, dans les deux cas, son dauphin n’est autre que le Dimensity 9000 de MediaTek : le SoC marque 1 278 points en monocœur et 4 410 en multicœur. Au passage, précisons que ces SoC Snapdragon, Dimensity et Exynos ont tous des CPU 8 cœurs (et tous adoptent une répartition en 1-3-4). L’A15 Bionic d’Apple possède pour sa part 6 cœurs CPU en 2-4. Bon, prenez quand même tous ces résultats avec une certaine prudence. Pour avoir un avis impartial, il faudrait connaître les configurations de chaque smartphone ou encore étudier la consommation des SoC pour jauger de leur efficacité énergétique, un critère primordial pour des puces destinées au segment mobile. Gageons que les futurs tests des smartphones équipés de ces différents SoC permettront d’établir une hiérarchie à la fois plus fiable et plus exhaustive.
25-01-2022


Intel souhaite la plus grande usine du monde !

C’est officiel : après des rumeurs mentionnant New York et l’Ohio, c’est finalement ce dernier État américain qui a été choisi par Intel pour l’implantation les deux premières tranches de sa future gigafab de semi-conducteurs. Un énorme chantier et un énorme chèque : 20 milliards de dollars soit, 17,5 milliards d’euros. Quand on parle de « première tranche », c’est que si la première étape consiste à installer au moins de deux fabs (les usines qui produisent les fameux wafers sur lesquels des machines hors de prix « gravent » les processeurs) en plus d’une unité de packaging (assemblage de puces), Intel a posé une option d’agrandissement. Une sacrée option : Intel pourrait doubler la surface utilisée et implanter de 4 à 6 fabs supplémentaires. Avec entre 6 et 8 fabs, le site deviendrait une « gigafab ». Popularisé par le taïwanais TSMC, champion mondial de la production de puces, une gigafab est un site produisant plus de 100.000 wafers (les galettes de silicium) par mois, chacun de ces wafers comportant plusieurs centaines de puces. Des volumes qui paraissent délirants, mais qui collent aux besoins tout aussi délirants des industries. Rien que pour les iPhone d’Apple, TSMC produit plus de 200 millions de puces par an… « Nous espérons (que ce site, ndr) devienne le plus important lieu de production de semi-conducteurs de la planète », a même promis le PDG d’Intel, Par Gelsinger, moins d’un an après avoir pris les rênes de l’entreprise. Le site retenu dans l'Ohio est à New Albany et bien que la construction commencera dès cette année, ce n'est qu'à partir de 2025 que les premières puces sortiront des lignes de production. Ce n’est pas le seul site de production sur lequel Intel investit : le géant américain étend ses capacités de production sur la plupart de ses sites Israël, Nouveau-Mexique (USA), Arizona (USA) et prépare la construction d’une fab en Allemagne, et de centres de r&d en France et en Italie. Des dizaines de milliards de dollars, avec le but affiché de devenir le « champion occidental » de la production de semi-conducteurs. La Chine et les USA s'affrontent de manière de plus en plus frontale, l’approche d’Intel pourrait lui faciliter l’accès à des aides financières de la part des états pour ses implantations d’usines. Et à 20 milliards de dollars le ticket d’entrée, toute participation est la bienvenue.
24-01-2022


La boutique Google en béta sur Windows 10 et 11 ou presque

Une première mouture de la boutique de jeux Android de Google débarque dans Windows 10 et Windows 11. Google vient d’ouvrir la bêta de Play Games pour certaines régions du globe, avec une sortie officielle prévue dans le courant de l’année. Un peu plus d’un mois après avoir annoncé l’arrivée prochaine de sa boutique de jeux vidéo Android sous Windows, Google vient tout juste de démarrer son programme de bêta test dans plusieurs régions. La firme de Mountain View a mis en ligne pour l’occasion un site dédié permettant de rejoindre la bêta de Play Games. Pour l’heure, seuls Hong Kong, Taïwan et la Corée du Sud sont éligibles. L’arrivée officielle des jeux Android sous Windows est plutôt une bonne nouvelle. Elle va permettre aux joueurs sur mobile de profiter de leurs titres favoris sur le grand écran de leur PC avec des performances sensiblement meilleures grâce à de la puissance de leur machine, et avec la possibilité d’utiliser clavier et souris pour jouer. Google promet une synchronisation des sauvegardes parfaites entre les différents appareils, que vous jouiez sur mobile, tablette ou PC. Sur Windows, Google Play Games ne permettra toutefois pas d’accéder à la totalité du catalogue de jeux Android disponible sur les plates-formes mobiles. Google a toutefois mis en ligne un site dédié aux développeurs et a indiqué vouloir travailler main dans la main avec ces derniers pour s’assurer que leurs jeux soient parfaitement optimisés pour Windows. Si l’accès à la bêta de Play Games n’est pour l’instant pas encore ouvert en France, vous pouvez toujours vous rendre sur la page officielle pour vous y inscrire afin d’être notifié lorsqu’elle sera disponible dans l’Hexagone. Google a par ailleurs mis en ligne la configuration minimale requise pour exécuter Play Games sur votre Sans entrer dans les détails de son calendrier, Google indique que la version stable de Play Games sortira d’abord dans les régions où la bêta est accessible avant d’être étendue dans d’autres régions dans le courant de l’année 2022.
20-01-2022


Des M. à J. Win 10 & 11 bug critique

Microsoft publie plusieurs mises à jour cumulatives Windows 10 et Windows 11. Elles corrigent un bug critique introduit par le premier Patch Tuesday de l’année 2022. De nouvelles mises à jour sont disponibles en téléchargement pour les utilisateurs de Windows 10 et Windows 11. Elles apportent les corrections nécessaires face à un bug affectant certaines connexions VPN. Le problème a fait son apparition suite au premier Patch Tuesday de l’année. Cette grande maintenance mensuelle a donnée naissance à des KB dédiés principalement à la sécurité. Malheureusement elles sont à l’origine d’une défaillance touchant toutes les versions de Windows 10 et 11. La firme a également proposé une solution de contournement en attendant ces correctifs. Elle n’a pas fait l’unanimité puisqu’une intervention du coté Serveur était nécessaire. Les nouvelles mises à jour sont disponibles en téléchargement dès maintenant. Facultatives, elles sont proposées au travers du service Windows Update. l est nécessaire d’intervenir manuellement. Le téléchargement et l’installation ne sont pas automatiques. A noter qu’elles seront incluses dans le prochain Patch Tuesday.
19-01-2022


Le M11 Leica 60Mpix

Le M11 est bien un tout nouvel appareil… qui ressemble à celui de votre grand-père. Son apparence est trompeuse : quoi qu’il paraisse identique à n’importe quel autre Leica (M5 excepté, qui était un ovni), chaque angle a été repassé en revue, légèrement corrigé, déplacé, réévalué. Un nouveau capteur, nouveau processeur d’image (enfin nouveau pour les M, puisqu’il s’agit du même que celui du SL2), nouvelle batterie, nouveaux menus, nouveau circuit d’alimentation, nouveau système de mesure de la lumière, nouvelle prise USB, etc. Le M11 est, plus encore que les itérations précédentes, un boîtier trompeur par son aspect. Avant de parler de la partie imagerie, parlons boîtier. Oui, il a l’air vieux et pourtant, il est tout récent. Notamment la version noire du M11 qui profite d’un capot supérieur en aluminium au lieu du traditionnel laiton, toujours présent sur la version argentée. Le bénéfice ? 130 grammes de moins sur la balance. Le M se passe de l’antédiluvienne semelle à retirer pour changer la carte et la batterie. Cette dernière, bien plus endurante que par le passé puisqu'elle permettrait de shooter jusqu'à 1000 images, reprend le format « presser-retirer » du Leica Q2 et c’est tant mieux. L’arrivée de la prise USB-C, sous l’appareil certes, mais qui permet non seulement de décharger les photos, mais aussi de recharger l’appareil ou même le contrôler depuis un iPhone ou un iPad, le M11 est même un produit dont la compatibilité est certifiée par Apple. Leica avait fait une incursion dans le domaine des capteurs très denses avec ses M10 Monochrom et M10-R, des boîtiers dérivés du M10 qui intégraient un capteur de 40 Mpix. Le M11 va bien plus loin dans le domaine avec un capteur de 60 Mpix, de quoi ravir les photographes à la recherche des très grands tirages ou recadrages. Mais Leica est allé un peu plus loin en intégrant un capteur qui fonctionne sur le principe de certains capteurs de smartphones. En regroupant les photodiodes par quatre et en créant des groupes, le M11 propose ainsi trois définitions d’image : 60 Mpix, 36 Mpix et 18 Mpix. L’avantage ici est de proposer trois paliers gérés en hardware pour différents usages. Les portraitistes et les paysagistes se jetteront sur les 60 Mpix, le reporter classique sur le 36 Mpix et le reporter « qui cogne » appréciera les 18 Mpix qui permettent non seulement d’épargner le stockage, mais aussi limite la nuisance du flou. Enfin saluons la plage de sensibilités plus que confortable de 64 à 50.000 ISO ainsi qu’une mémoire tampon en progression. Pas de quoi faire rêver les utilisateurs d’hybrides on se parle de 13 images consécutives de 60 Mpix, donc à 4,5 i/s. Le M reste le territoire de la photo « à l’ancienne ». Et sur le papier, les améliorations annoncées vont toutes dans le sens de la recherche de la satisfaction du public de ce genre d’appareil. À un détail près : le prix. À 8350 €, l’appareil est toujours aussi exclusif. Mais fait toujours autant saliver.


19-01-2022


Samsung et AMD dans le nouveau Exynos 2200

Contrairement à ce qu’annonçaient les Cassandre, il est bien lancé en ce début d’année. « Il », c’est le nouveau processeur mobile Exynos haut de gamme de Samsung, l’Exynos 2200. Une puce qui a fait couler beaucoup d’encre, puisqu’elle inaugure un partenariat technologique entre Samsung et AMD, qui a vendu au coréen la licence de la version mobile de son architecture graphique RDNA2. Cette même architecture que l’on retrouve dans les Xbox Series, les Playstation 5, les Radeon 6000 XT ou encore les tous nouveaux Ryzen 6000 Mobile. Un partenariat technologique qui porte avec lui une énorme promesse autour des performances 3D et du jeu vidéo. nous n’avons rien d’autre à vous apprendre que le nom de ce nouveau processeur graphique (GPU) : Xclipse 920. Si on sait qu’il supporte le Variable Rate Shading (VRS) pour maintenir un niveau de performances constant quelle que soit la charge, nous ne savons rien de sa structure. Rien du nombre de cœurs graphiques, de la façon dont il partage la mémoire avec le CPU. Mais surtout, rien des performances promises.Donc vous l'aurez compris il faudra attendre les premiers tests et argument commercial pour en savoir plus sur cette alliance prometteuse.
19-01-2022


Le Casque AR d'Apple encore repoussé

Cela fait déjà plusieurs années qu’Apple nous tient en haleine avec son tout premier appareil de réalité mixte. Le produit devait être présenté par l'entreprise en juin 2022 lors de la WWDC, mais pour cause de contraintes liées à la surchauffe du produit, aux logiciels et aux caméras, Apple se voit obligée de repousser cette sortie. Depuis que Tim Cook a pris les rênes d’Apple, la marque à la pomme ne cesse de repousser les limites de la technologie en développant des produits majeurs tels que l’iPhone , l’iPad ou le MacBook. Sujet de rumeurs et attendu depuis belle lurette, le casque de réalité virtuelle d’Apple sera le premier produit majeur développé par la firme depuis l'Apple Watch sortie en 2015. Cet appareil haut de gamme serait un mélange entre réalité virtuelle et réalité augmentée. Cet appareil serait équipé de quinze caméras, dont huit répliquant l’environnement extérieur pour une immersion plus vraie que nature. Les autres caméras serviraient quant à elles à capter les mouvements et permettre l’interaction. Cette nouvelle technologie mixte représente un produit majeur d’Apple, qui vise éventuellement à remplacer l’iPhone d'ici à une décennie, mais il semblerait que le lancement de la production de ces caméras soit prévu au deuxième trimestre de cette année au plus tôt. Cependant, des soucis techniques ont contrecarré les plans de la firme. Notamment, l'appareil souffrirait d'un problème de surchauffe qui serait à l’origine du retard de développement du casque VR. Selon Mark Gurman, un reporter de Bloomberg, deux processeurs haut de gamme intégrés à l’appareil poseraient problème, l’un d'entre eux équivalant à la puce M1 Pro du dernier Macbook Pro Apple. L'appareil aurait été chargé de la transmission des données au casque VR sans fil. Cette stratégie a depuis été abandonnée par Apple, jugée peu pratique.
18-01-2022


Microsoft continu sa quonquête des Studio de jeux vidéo

Microsoft commence l'année avec une acquisition exceptionnelle. Le créateur de la Xbox fait tomber dans son escarcelle Activision-Blizzard pour la coquette somme de 68,7 milliards de dollars. À côté, l'acquisition de Bethesda en 2020 pour 7,5 milliards apparait toute petite, alors qu'il s'agissait déjà d'un séisme à l'époque dans le monde du jeu vidéo. Activision-Blizzard n'est nul autre que l'un des plus grands éditeurs de jeux, comptant parmi ses franchises Call of Duty, Diablo, Warcraft, Tony Hawk, Overwatch, mais aussi Candy Crush, puisqu'il en faut pour tous les goûts. Microsoft précise dans son communiqué de presse qu'Activision Blizzard va continuer de fonctionner de manière indépendante. Néanmoins, Phil Spencer, le patron de Microsoft Gaming, compte bien mettre en place des synergies. Ainsi, il promet qu'autant de jeux que possible seront inclus dans le Xbox Game Pass et le PC Game Pass (Xbox games Pass Ultimate), des offres qui comptent aujourd'hui 25 millions d'abonnés.
18-01-2022


 <  9  10  11  12  13  14  15