Bienvenu sur la Particule.com

Toute l'actualités des geeks

Projet et fonctionnement du site la Particule.com

Les infos Bloc-Note du site la Particule.com

Nos différents partenaires

Suivre nos sponsors
Logo la particule.com

"Actu vu !" sur le web


 1  2  3  4  5  6  7  > 

Black Mirror saison 5 la B.A. Video

  Liste des news    Liste des new du mois  
Black Mirror saison 5

15

Mai

La série qui change notre regard sur le futur et sur les technologies qui nous entourent revient pour une cinquième saison, et les quelques images que l'on en a nous donnent des frissons d'excitation. Après l'épisode Bandersnatch qui avait créé la surprise, la saison 5 de Black Mirror était particulièrement attendue. Charlie Brooker (le créateur de la série), dans une interview accordée au Times, avait expliqué : " Nous voulons écrire des histoires plus optimistes plutôt que de produire seulement des épisodes négatifs, nous ne voulons pas tomber dans la routine. " Le trailer qui a été dévoilé très récemment par Netflix laisse cependant penser que la série conservera l'ambiance bien particulière qui la caractérise, et que les thèmes abordés resteront dans le domine de la contre-utopie. La bande-annonce, qui suit le rythme de la chanson Lonely Feelings du groupe Love Supreme, est particulièrement intense. Selon le trailer, cette cinquième saison nous propose trois univers bien distincts, desquels seront tirés les différents épisodes. Qu'apprenons-nous de plus grâce à ce trailer ? Nous observons quelques figures connues, telles que celle de Miley Cyrus ou encore celle d'Anthony Mackie, qui incarne Falcon dans l'univers Marvel. Il est aussi possible de repérer Yahya Abdul-Mateen II, qui joue quant à elle le rôle de Black Manta dans Aquaman. Nous devrons maintenant attendre le 5 juin avant de découvrir ces nouveaux épisodes mordants, prenant place au sein de la seule série qui déjoue tous les pièges de la dépendance à la technologie.




Encore un faille chez Intel

  Liste des news    Liste des new du mois  
Zombieload nouvelle faille des processeurs Intel

15

Mai

Une nouvelle vulnérabilité majeure a été découverte récemment : ZombieLoad. Elle concernerait quasiment l'ensemble des processeurs Intel fabriqués depuis 2011. La faille exploiterait en tout 4 vulnérabilités matérielles, toutes liées à des processeurs Intel, qui permettrait ainsi aux malandrins de récupérer tout un ensemble d'informations privées sur les ordinateurs touchés (mots de passe, historiques de navigation,...). Après les failles matérielles Spectre et Meltdown, c'est au tour de ZombieLoad, ou plutôt, CVE-2018-12130. La nuance : seul les processeurs Intel sont concernés (et non pas ceux sous AMD et ARM). Pour information, ZombieLoad est une attaque informatique qui exploite les techniques d'exécution spéculative et qui se fait par canal auxiliaire. Le but de cette faille : accélérer le processeur, forcer ce dernier à exécuter une commande qu'il ne ferait pas habituellement, et récupérer par la suite des informations privées qui ne devraient normalement pas être accessibles. Elle ne laisserait à priori aucuns logs. Difficile donc de savoir si tel ou tel matériel est affecté par ZombieLoad. ZombieLoad a été repéré par un ensemble de chercheurs et l'information a été transmise à Intel le mois dernier. Les périphériques fonctionnant sur des processeurs AMD ou ARM (tels que les smartphones et les tablettes Android) ne sont pas vulnérables. La faille n'affecte pas non plus l'Apple Watch ou les appareils iOS.




Le Oneplus 7 et plus classique

  Liste des news    Liste des new du mois  
OnePlus 7 classique

15

Mai

Ce premier s'affiche comme le successeur évident du OnePlus 6T, dont il reprend d'ailleurs le design et la fourchette tarifaire comprise entre 559 et 609€ selon la quantité de mémoire vive et de stockage souhaitée. Le OnePlus 7 sera disponible à l'achat en Pop-up Store OnePlus le 1er juin puis dès le 4 juin dans les crèmeries habituelles. Difficile de ne pas remarquer que, cette année, le constructeur chinois a mis beaucoup plus d'oeufs dans le panier de son nouveau modèle "Pro" que dans le OnePlus 7 classique, qui reprend non seulement le design mais aussi nombre des caractéristiques de son prédécesseur. Donc toujours avec un écran : 6,4 pouces (19,5:9), OLED, définition de 2340 x 1080 pixels (402 ppi) couvrant environ 85,6% de la face avant, équipé d'un Snapdragon 855 (7 nm), mémoire vive : 6 ou 8 Go, stockage interne : 128 ou 256 Go (non extensible) en UFS 3.0, batterie : 3 700mAh, appareils photo arrière : Sony IMX 586 48 Mpx (f/1.7) + 5 Mpx (f/2.4), appareil photo avant : 16 Mpx (f/2.0), le capteur d'empreintes esst toujours sous l'écran, double SIM, sous Android 9.0 Pie + OxygenOS 9, en couleur Dark Grey uniquement pour le prix de 559€ ou 609€. Une remise à niveau plutôt qu'une révolution donc, dont certains éléments piquent malgré tout notre curiosité. On s'attend d'abord à des performances dantesques grâce à l'inénarrable Snapdragon 855, mais aussi grâce à la puce de stockage en UFS 3.0, qui devrait permettre des débits en lecture et en écriture démentiels. Sur la photo, on constate aussi que OnePlus rejoint quantité de ses camarades en passant à un capteur principal très lumineux de 48 mégapixels. Rappelons que, sur le OP 6T, le duo d'APN comprenait un capteur 16 mégapixels et un second de 20 mégapixels. Ici, OnePlus se dirige davantage vers un capteur très haute résolution et polyvalent, là où le second de 5 mégapixels aidera à la capture de la profondeur de champ pour les portraits. Le constructeur promet aussi une amélioration de la rapidité et du taux de reconnaissance de son capteur d'empreintes intégré à l'écran. Un excellent point, tant celui du 6T pouvait parfois se révéler capricieux.




Le Oneplus 7 pro est là !

  Liste des news    Liste des new du mois  
Oneplus 7 Pro

15

Mai

Cette année, OnePlus bouleverse ses habitudes et présente en sus de son OnePlus 7 un OnePlus 7 Pro qui lui vole sans mal la vedette. Grâce à une flopée d'innovations et une fourchette tarifaire comprise entre 709€ et 829€ (le pris d'entrée de gamme d'un iPhone), le trublion chinois s'apprête à frapper un grand coup sur le segment du haut de gamme. Depuis sept ans, OnePlus s'est forgé une solide réputation en concevant des smartphones extrêmement fiables et performants à un tarif défiant toute concurrence. Un gimmick qui a fait des émules, notamment du côté de chez Xiaomi ou Honor qui, dernièrement, se sont montrés encore plus féroces que OnePlus. Aussi l'entreprise chinoise joue aujourd'hui une nouvelle carte : frapper un grand coup sur le très haut de gamme avec un smartphone particulièrement innovant et surpuissant, proposé à partir de 709€. Le OnePlus 7 Pro sera vendu dès le 18 mai en exclusivité au sein des Pop-up store de la marque dans les FNAC et boutiques Bouygues Telecom participantes (Paris, Nantes, Lille, Lyon, Bordeaux et Toulouse). Le smartphone sera ensuite disponible à l'achat dans les enseignes habituelles dès le 21 mai. Les précommandes sont ouvertes sur la boutique OnePlus et chez les revendeurs partenaires. Comme si cela ne suffisait pas, OnePlus a aussi apporté de nombreuses améliorations à ses technologies préexistantes comme le capteur d'empreintes sous l'écran, que l'on nous dit plus rapide et fiable, et surtout la Warp Charge qui passe en version 30 pour une accélération de la charge de l'ordre de 38%. Concrètement, vous pourrez récupérer 50% de batterie en 20 minutes seulement. OnePlus indique aussi avoir intégré un moteur de vibrations à son nouveau flagship. L'objectif ? Améliorer le feedback lors d'actions comme la frappe au clavier ou la réception de notifications. Un point souvent négligé par les constructeurs, si ce n'est Google qui avait fait de même sur son très bon Pixel 3. Je vous donne les spec : avec un écran de 6,67 pouces (19,5:9), OLED, définition de 3120 x 1440 pixels (516 ppi) 90 Hz couvrant environ 88,6% de la face avant. Piloté par un Snapdragon 855 (7 nm), Mémoire vive : 6, 8 ou 12 Go, Stockage interne : 128 ou 256 Go (non extensible) en UFS 3.0, Batterie : 4 000mAh, appareils photo arrière : Sony IMX 586 48Mpx(f/1.7) + téléobjectif 8Mpx (f/2.4) + ultra grand-angle 16Mpx(f/2.2), appareil photo avant : Sony IMX471 16 Mpx (f/2.0), capteur d'empreintes sous l'écran, double SIM, Android 9.0 Pie + OxygenOS 9, disponible en couleur Nebula Blue, Mirror Gray, Almond pour un prix : 709€ (6+128 Go), 759€ (8+256 Go) ou 829€ (12+256 Go)




Adobe interdit les vieilles versions

  Liste des news    Liste des new du mois  
adobe cc

15

Mai

S'ils ne mettent pas les applications à jour, les utilisateurs sont susceptibles de recevoir un avertissement pour contrefaçon par des sociétés tierces. Des mises à jour obligatoires pour respecter les conditions d'utilisation d'Adobe. Adobe ne plaisante pas avec Creative Cloud, sa suite de logiciels créatifs qui fait sa renommée depuis des décennies. Certains clients ont partagé sur les réseaux sociaux un mail envoyé par l'éditeur les invitant à mettre à jour le plus rapidement possible leurs logiciels. S'ils refusent malgré tout de passer aux dernières versions de Photoshop, Premiere ou encore Illustrator, Adobe prévient que des sociétés tierces pourraient déposer une plainte pour contrefaçon à leur encontre. Interrogé par un client sur Twitter, l'équipe d'assistance d'Adobe a pris soin de préciser qu'elle ne permettrait à ses utilisateurs que de télécharger les deux dernières versions des logiciels pour lesquels ils possèdent un abonnement. Les versions précédentes ont été récemment retirées volontairement des serveurs de l'éditeur. Selon Engadget, cette procédure serait liée aux poursuites engagées par la société Dolby en mars 2018, qui estimait qu'Adobe ne respectait pas son contrat de licence en ne réglant pas depuis plusieurs années les royalties dus sur les versions anciennes des logiciels et encore utilisées par ses clients. Adobe aurait également promis un audit indépendant mais n'aurait pas respecté sa parole. Adobe a déclaré de son côté à The Register qu'il « n'est pas d'accord avec la caractérisation par Dolby des questions concernant son audit de l'utilisation passée de ses logiciels par Adobe » et l'affaire doit être jugée dans les prochains mois.




Le rachat de Molotov semble impossible

  Liste des news    Liste des new du mois  
rachat de molotov TV discutable par les actionnaires

14

Mai

Le mariage entre Altice et Molotov semblait être la suite logique du processus de négociations exclusives signé entre les des deux entreprises en janvier dernier. Mais les choses ne se passent pas aussi bien qu'espérées et les petits actionnaires du service de télévision par Internet bloquent actuellement la vente. Ces derniers s'opposent aux conditions d'achat proposées par Altice, à savoir une partie en numéraire et le reste sous la forme d'un investissement de 10 millions d'euros dans Molotov. Les actionnaires seraient invités à remettre la main au pot pour un montant à peu près équivalent. Un effort trop important pour les investisseurs, qui souhaitent un rachat exclusivement en cash, afin de limiter leurs risques financiers déjà élevés. A l'époque, Molotov espérait se vendre pour un montant de 100 millions d'euros, une somme qui aujourd'hui n'est clairement plus d'actualité si le service devait au final chercher un nouveau repreneur.




Fushia c'est quoi finalement ?

  Liste des news    Liste des new du mois  
Fushia OS

14

Mai

Android est actuellement le système d'exploitation le plus utilisé au monde. Mais il est tout aussi fragmenté entre différents produits compatibles avec des smartphones, tablettes, mais également les ordinateurs jusqu'aux montres connectées. C'est une multitude de plateformes partageant le même socle technologique, mais qui doivent être maintenues indépendamment selon les spécificités des appareils qui les supportent. Google a peut être la réponse à cet épineux problème avec Fuchsia OS, son prochain système d'exploitation en développement depuis plusieurs années déjà. Le géant du web a évoqué l'OS lors de sa conférence Google I/O. Hiroshi Lockheimer, vice-président d'Android et Chrome chez Google, a quelque peu douché les attentes en expliquant que Fuchsia ne serait pas le système unique espéré par beaucoup. « Fuchsia, c'est simplement pousser l'état de l'art en termes de systèmes d'exploitation et des choses que nous apprenons de Fuchsia que nous pouvons intégrer dans d'autres produits. Il n'y a pas que les téléphones et les ordinateurs. Dans le monde de l'Internet des objets, il y a de plus en plus de périphériques qui nécessitent des systèmes d'exploitation ». Fuchsia OS serait destiné à être une plateforme interne, utile aux développeurs pour créer de nouveaux appareils connectés encore inédits. Android, Chrome OS ou encore Wear OS sont bien partis pour continuer leur petit bonhomme de chemin, mais pourraient profiter à terme des avancées introduites par Fuchsia.




Nouveau Shuttle

  Liste des news    Liste des new du mois  
Shuttle Barbone nouvelle generation intel coffee lake SH370R8 02

14

Mai

Shuttle agrandit sa gamme de barebone avec l’annonce du XPC Cube SH370R8. Ce Mini-PC prend en charge un processeur Intel Core de 9ème génération mais pas seulement. Une carte graphique dédiée au format double slot peut également prendre place. Basé sur le chipset Intel H370, le XPC cube SH370R8 prend en charge les processeurs Intel Core de la série « Coffee Lake ». Le constructeur annonce le support d’une enveloppe thermique de 95 Watts. La carte mère est équipée de quatre slots permettent l’installation de 64 Go DDR4. Ce mini-PC profite d’une robe noire en aluminium et affiche des dimensions de 33,2 x 21,5 x 19 cm. Il peut accueillir jusqu´à quatre disques durs 3,5 pouces et un SSD M.2-NVMe. Un slot PCIe-x16 permet l’installation d’une carte graphique dédiée au format Dual-Slot. Il s’accompagne d’un slot PCIe-x4 pour les cartes d’extension. A tout ceci s’ajoute un port M.2-2230 pour l’installation d’un module Wifi interne. Son équipement comprend des sorties HDMI 2.0a et DisplayPort 1.2, quatre USB 3.1 Gen 2, quatre USB 3.1 Gen 1, quatre USB 2.0, deux RJ45 (puces Intel Gigabit) et les classique Jack Audio. Il est livré avec un bloc d’alimentation de 500W certifié 80 Plus et un système de refroidissement par caloduc pour le processeur. Le prix de vente conseillé du Barebone XPC cube SH370R8 est de 380 €.




Hé voilà ! le premier PC à écran pliable Video

  Liste des news    Liste des new du mois  
lenovothinkpad premier PC a ecran pliable

14

Mai

Les écrans pliables s’apprêtent à déferler sur le marché de la high-tech dans les prochaines années, mais Lenovo peut se targuer d’avoir été le premier sur le PC portable. Les annonces du Samsung Galaxy Fold et du Huawei Mate X ont provoqué un engouement (au moins médiatique) sur les smartphones dotés d’un écran pliable. Transformer son téléphone en tablette en un clin d’œil nous paraissait effectivement impossible il y a quelques années. Le Galaxy Fold nous a d’ailleurs convaincus bien que son tarif ne le destine pas au grand public. Mais les smartphones ne vont pas être les seuls à profiter de cette nouvelle technologie et les constructeurs de PC se sont également penchés sur la question. C’est le cas de Lenovo qui vient de frapper un grand coup en présentant le premier PC portable à écran pliable lors de sa conférence « Accelerate ». Le ThinkPad X1 est équipé d’un écran tactile OLED 2K de 13,3 pouces (au format 4 :3) capable de se plier en deux sur lui-même. Ce dernier a été conçu en collaboration avec LG, dont l’expertise sur ce type de dalle est reconnue. La marque chinoise n’a pour l’instant pas donné beaucoup d’information sur la fiche technique, mais on sait qu’il est équipé d’un processeur Intel et fonctionne sous Windows. La recharge se fait via un port USB Type-C. Il ne dispose d’aucun clavier ce qui ne le destine pas à ceux qui écrivent beaucoup. Il devrait néanmoins être possible d’en connecte un en Bluetooth. Il est en revanche livré avec un stylet Wacom. L’intérêt d’un tel appareil réside dans sa mobilité. Une fois plié, ce dernier fait plus ou moins la taille d’un grand livre ou d’un carnet. Cette vidéo d’Engadget permet de mieux se focaliser sur son fonctionnement. On a hâte de pouvoir l’essayer, car l’ensemble à l’air particulièrement bien fini.




Xbox game pass est un vrai sucé !

  Liste des news    Liste des new du mois  
xboxgamepass

14

Mai

Il faut reconnaître que la Xbox One s’est fait battre à plate couture par la PlayStation 4 durant toute cette génération, mais la firme de Redmond a réussi son pari en proposant un service avec abonnement à la Netflix permettant d’accéder à un très grand nombre de jeux sur sa console de salon. Le Xbox Game Pass aurait 9,5 millions d’abonnés, ce qui est énorme ! A titre de comparaison, le PlayStation Now de Sony pour sa PlayStation 4, n’a que 750 000 abonnés. Il n’y a qu’Electronic Arts qui arrive à s’en sortir face à ce mastodonte puisque l’éditeur est arrivé à séduire pas moins de 3,5 millions de joueurs. Attention, il faut prendre ces chiffres avec des pincettes puisque Microsoft ne communique jamais sur ses chiffres. Dans l’article original, on y apprend que Microsoft paierait les développeurs à chaque fois que l’un de leur jeu est installé via le Xbox Game Pass. Cela permettrait aux développeurs indépendants de s’assurer un revenu régulier. Apparemment, Microsoft a trouvé la recette magique pour attirer encore plus de joueurs, reste à voir si la prochaine Xbox sera assez séduisante pour trouver preneur face à une PlayStation 5 qui se veut très puissante ou encore à Google Stadia qui va proposer avant la fin de l’année une offre 100 % streaming.



 1  2  3  4  5  6  7  > 

"Actu vu !" sur le web


 1  2  3  4  5  6  7  > 

Black Mirror saison 5 la B.A. Video

La série qui change notre regard sur le futur et sur les technologies qui nous entourent revient pour une cinquième saison, et les quelques images que l'on en a nous donnent des frissons d'excitation. Après l'épisode Bandersnatch qui avait créé la surprise, la saison 5 de Black Mirror était particulièrement attendue. Charlie Brooker (le créateur de la série), dans une interview accordée au Times, avait expliqué : " Nous voulons écrire des histoires plus optimistes plutôt que de produire seulement des épisodes négatifs, nous ne voulons pas tomber dans la routine. " Le trailer qui a été dévoilé très récemment par Netflix laisse cependant penser que la série conservera l'ambiance bien particulière qui la caractérise, et que les thèmes abordés resteront dans le domine de la contre-utopie. La bande-annonce, qui suit le rythme de la chanson Lonely Feelings du groupe Love Supreme, est particulièrement intense. Selon le trailer, cette cinquième saison nous propose trois univers bien distincts, desquels seront tirés les différents épisodes. Qu'apprenons-nous de plus grâce à ce trailer ? Nous observons quelques figures connues, telles que celle de Miley Cyrus ou encore celle d'Anthony Mackie, qui incarne Falcon dans l'univers Marvel. Il est aussi possible de repérer Yahya Abdul-Mateen II, qui joue quant à elle le rôle de Black Manta dans Aquaman. Nous devrons maintenant attendre le 5 juin avant de découvrir ces nouveaux épisodes mordants, prenant place au sein de la seule série qui déjoue tous les pièges de la dépendance à la technologie.


15-05-2019


Encore un faille chez Intel

Une nouvelle vulnérabilité majeure a été découverte récemment : ZombieLoad. Elle concernerait quasiment l'ensemble des processeurs Intel fabriqués depuis 2011. La faille exploiterait en tout 4 vulnérabilités matérielles, toutes liées à des processeurs Intel, qui permettrait ainsi aux malandrins de récupérer tout un ensemble d'informations privées sur les ordinateurs touchés (mots de passe, historiques de navigation,...). Après les failles matérielles Spectre et Meltdown, c'est au tour de ZombieLoad, ou plutôt, CVE-2018-12130. La nuance : seul les processeurs Intel sont concernés (et non pas ceux sous AMD et ARM). Pour information, ZombieLoad est une attaque informatique qui exploite les techniques d'exécution spéculative et qui se fait par canal auxiliaire. Le but de cette faille : accélérer le processeur, forcer ce dernier à exécuter une commande qu'il ne ferait pas habituellement, et récupérer par la suite des informations privées qui ne devraient normalement pas être accessibles. Elle ne laisserait à priori aucuns logs. Difficile donc de savoir si tel ou tel matériel est affecté par ZombieLoad. ZombieLoad a été repéré par un ensemble de chercheurs et l'information a été transmise à Intel le mois dernier. Les périphériques fonctionnant sur des processeurs AMD ou ARM (tels que les smartphones et les tablettes Android) ne sont pas vulnérables. La faille n'affecte pas non plus l'Apple Watch ou les appareils iOS.
15-05-2019


Le Oneplus 7 et plus classique

Ce premier s'affiche comme le successeur évident du OnePlus 6T, dont il reprend d'ailleurs le design et la fourchette tarifaire comprise entre 559 et 609€ selon la quantité de mémoire vive et de stockage souhaitée. Le OnePlus 7 sera disponible à l'achat en Pop-up Store OnePlus le 1er juin puis dès le 4 juin dans les crèmeries habituelles. Difficile de ne pas remarquer que, cette année, le constructeur chinois a mis beaucoup plus d'oeufs dans le panier de son nouveau modèle "Pro" que dans le OnePlus 7 classique, qui reprend non seulement le design mais aussi nombre des caractéristiques de son prédécesseur. Donc toujours avec un écran : 6,4 pouces (19,5:9), OLED, définition de 2340 x 1080 pixels (402 ppi) couvrant environ 85,6% de la face avant, équipé d'un Snapdragon 855 (7 nm), mémoire vive : 6 ou 8 Go, stockage interne : 128 ou 256 Go (non extensible) en UFS 3.0, batterie : 3 700mAh, appareils photo arrière : Sony IMX 586 48 Mpx (f/1.7) + 5 Mpx (f/2.4), appareil photo avant : 16 Mpx (f/2.0), le capteur d'empreintes esst toujours sous l'écran, double SIM, sous Android 9.0 Pie + OxygenOS 9, en couleur Dark Grey uniquement pour le prix de 559€ ou 609€. Une remise à niveau plutôt qu'une révolution donc, dont certains éléments piquent malgré tout notre curiosité. On s'attend d'abord à des performances dantesques grâce à l'inénarrable Snapdragon 855, mais aussi grâce à la puce de stockage en UFS 3.0, qui devrait permettre des débits en lecture et en écriture démentiels. Sur la photo, on constate aussi que OnePlus rejoint quantité de ses camarades en passant à un capteur principal très lumineux de 48 mégapixels. Rappelons que, sur le OP 6T, le duo d'APN comprenait un capteur 16 mégapixels et un second de 20 mégapixels. Ici, OnePlus se dirige davantage vers un capteur très haute résolution et polyvalent, là où le second de 5 mégapixels aidera à la capture de la profondeur de champ pour les portraits. Le constructeur promet aussi une amélioration de la rapidité et du taux de reconnaissance de son capteur d'empreintes intégré à l'écran. Un excellent point, tant celui du 6T pouvait parfois se révéler capricieux.
15-05-2019


Le Oneplus 7 pro est là !

Cette année, OnePlus bouleverse ses habitudes et présente en sus de son OnePlus 7 un OnePlus 7 Pro qui lui vole sans mal la vedette. Grâce à une flopée d'innovations et une fourchette tarifaire comprise entre 709€ et 829€ (le pris d'entrée de gamme d'un iPhone), le trublion chinois s'apprête à frapper un grand coup sur le segment du haut de gamme. Depuis sept ans, OnePlus s'est forgé une solide réputation en concevant des smartphones extrêmement fiables et performants à un tarif défiant toute concurrence. Un gimmick qui a fait des émules, notamment du côté de chez Xiaomi ou Honor qui, dernièrement, se sont montrés encore plus féroces que OnePlus. Aussi l'entreprise chinoise joue aujourd'hui une nouvelle carte : frapper un grand coup sur le très haut de gamme avec un smartphone particulièrement innovant et surpuissant, proposé à partir de 709€. Le OnePlus 7 Pro sera vendu dès le 18 mai en exclusivité au sein des Pop-up store de la marque dans les FNAC et boutiques Bouygues Telecom participantes (Paris, Nantes, Lille, Lyon, Bordeaux et Toulouse). Le smartphone sera ensuite disponible à l'achat dans les enseignes habituelles dès le 21 mai. Les précommandes sont ouvertes sur la boutique OnePlus et chez les revendeurs partenaires. Comme si cela ne suffisait pas, OnePlus a aussi apporté de nombreuses améliorations à ses technologies préexistantes comme le capteur d'empreintes sous l'écran, que l'on nous dit plus rapide et fiable, et surtout la Warp Charge qui passe en version 30 pour une accélération de la charge de l'ordre de 38%. Concrètement, vous pourrez récupérer 50% de batterie en 20 minutes seulement. OnePlus indique aussi avoir intégré un moteur de vibrations à son nouveau flagship. L'objectif ? Améliorer le feedback lors d'actions comme la frappe au clavier ou la réception de notifications. Un point souvent négligé par les constructeurs, si ce n'est Google qui avait fait de même sur son très bon Pixel 3. Je vous donne les spec : avec un écran de 6,67 pouces (19,5:9), OLED, définition de 3120 x 1440 pixels (516 ppi) 90 Hz couvrant environ 88,6% de la face avant. Piloté par un Snapdragon 855 (7 nm), Mémoire vive : 6, 8 ou 12 Go, Stockage interne : 128 ou 256 Go (non extensible) en UFS 3.0, Batterie : 4 000mAh, appareils photo arrière : Sony IMX 586 48Mpx(f/1.7) + téléobjectif 8Mpx (f/2.4) + ultra grand-angle 16Mpx(f/2.2), appareil photo avant : Sony IMX471 16 Mpx (f/2.0), capteur d'empreintes sous l'écran, double SIM, Android 9.0 Pie + OxygenOS 9, disponible en couleur Nebula Blue, Mirror Gray, Almond pour un prix : 709€ (6+128 Go), 759€ (8+256 Go) ou 829€ (12+256 Go)
15-05-2019


Adobe interdit les vieilles versions

S'ils ne mettent pas les applications à jour, les utilisateurs sont susceptibles de recevoir un avertissement pour contrefaçon par des sociétés tierces. Des mises à jour obligatoires pour respecter les conditions d'utilisation d'Adobe. Adobe ne plaisante pas avec Creative Cloud, sa suite de logiciels créatifs qui fait sa renommée depuis des décennies. Certains clients ont partagé sur les réseaux sociaux un mail envoyé par l'éditeur les invitant à mettre à jour le plus rapidement possible leurs logiciels. S'ils refusent malgré tout de passer aux dernières versions de Photoshop, Premiere ou encore Illustrator, Adobe prévient que des sociétés tierces pourraient déposer une plainte pour contrefaçon à leur encontre. Interrogé par un client sur Twitter, l'équipe d'assistance d'Adobe a pris soin de préciser qu'elle ne permettrait à ses utilisateurs que de télécharger les deux dernières versions des logiciels pour lesquels ils possèdent un abonnement. Les versions précédentes ont été récemment retirées volontairement des serveurs de l'éditeur. Selon Engadget, cette procédure serait liée aux poursuites engagées par la société Dolby en mars 2018, qui estimait qu'Adobe ne respectait pas son contrat de licence en ne réglant pas depuis plusieurs années les royalties dus sur les versions anciennes des logiciels et encore utilisées par ses clients. Adobe aurait également promis un audit indépendant mais n'aurait pas respecté sa parole. Adobe a déclaré de son côté à The Register qu'il « n'est pas d'accord avec la caractérisation par Dolby des questions concernant son audit de l'utilisation passée de ses logiciels par Adobe » et l'affaire doit être jugée dans les prochains mois.
15-05-2019


Le rachat de Molotov semble impossible

Le mariage entre Altice et Molotov semblait être la suite logique du processus de négociations exclusives signé entre les des deux entreprises en janvier dernier. Mais les choses ne se passent pas aussi bien qu'espérées et les petits actionnaires du service de télévision par Internet bloquent actuellement la vente. Ces derniers s'opposent aux conditions d'achat proposées par Altice, à savoir une partie en numéraire et le reste sous la forme d'un investissement de 10 millions d'euros dans Molotov. Les actionnaires seraient invités à remettre la main au pot pour un montant à peu près équivalent. Un effort trop important pour les investisseurs, qui souhaitent un rachat exclusivement en cash, afin de limiter leurs risques financiers déjà élevés. A l'époque, Molotov espérait se vendre pour un montant de 100 millions d'euros, une somme qui aujourd'hui n'est clairement plus d'actualité si le service devait au final chercher un nouveau repreneur.
14-05-2019


Fushia c'est quoi finalement ?

Android est actuellement le système d'exploitation le plus utilisé au monde. Mais il est tout aussi fragmenté entre différents produits compatibles avec des smartphones, tablettes, mais également les ordinateurs jusqu'aux montres connectées. C'est une multitude de plateformes partageant le même socle technologique, mais qui doivent être maintenues indépendamment selon les spécificités des appareils qui les supportent. Google a peut être la réponse à cet épineux problème avec Fuchsia OS, son prochain système d'exploitation en développement depuis plusieurs années déjà. Le géant du web a évoqué l'OS lors de sa conférence Google I/O. Hiroshi Lockheimer, vice-président d'Android et Chrome chez Google, a quelque peu douché les attentes en expliquant que Fuchsia ne serait pas le système unique espéré par beaucoup. « Fuchsia, c'est simplement pousser l'état de l'art en termes de systèmes d'exploitation et des choses que nous apprenons de Fuchsia que nous pouvons intégrer dans d'autres produits. Il n'y a pas que les téléphones et les ordinateurs. Dans le monde de l'Internet des objets, il y a de plus en plus de périphériques qui nécessitent des systèmes d'exploitation ». Fuchsia OS serait destiné à être une plateforme interne, utile aux développeurs pour créer de nouveaux appareils connectés encore inédits. Android, Chrome OS ou encore Wear OS sont bien partis pour continuer leur petit bonhomme de chemin, mais pourraient profiter à terme des avancées introduites par Fuchsia.
14-05-2019


Nouveau Shuttle

Shuttle agrandit sa gamme de barebone avec l’annonce du XPC Cube SH370R8. Ce Mini-PC prend en charge un processeur Intel Core de 9ème génération mais pas seulement. Une carte graphique dédiée au format double slot peut également prendre place. Basé sur le chipset Intel H370, le XPC cube SH370R8 prend en charge les processeurs Intel Core de la série « Coffee Lake ». Le constructeur annonce le support d’une enveloppe thermique de 95 Watts. La carte mère est équipée de quatre slots permettent l’installation de 64 Go DDR4. Ce mini-PC profite d’une robe noire en aluminium et affiche des dimensions de 33,2 x 21,5 x 19 cm. Il peut accueillir jusqu´à quatre disques durs 3,5 pouces et un SSD M.2-NVMe. Un slot PCIe-x16 permet l’installation d’une carte graphique dédiée au format Dual-Slot. Il s’accompagne d’un slot PCIe-x4 pour les cartes d’extension. A tout ceci s’ajoute un port M.2-2230 pour l’installation d’un module Wifi interne. Son équipement comprend des sorties HDMI 2.0a et DisplayPort 1.2, quatre USB 3.1 Gen 2, quatre USB 3.1 Gen 1, quatre USB 2.0, deux RJ45 (puces Intel Gigabit) et les classique Jack Audio. Il est livré avec un bloc d’alimentation de 500W certifié 80 Plus et un système de refroidissement par caloduc pour le processeur. Le prix de vente conseillé du Barebone XPC cube SH370R8 est de 380 €.
14-05-2019


Hé voilà ! le premier PC à écran pliable Video

Les écrans pliables s’apprêtent à déferler sur le marché de la high-tech dans les prochaines années, mais Lenovo peut se targuer d’avoir été le premier sur le PC portable. Les annonces du Samsung Galaxy Fold et du Huawei Mate X ont provoqué un engouement (au moins médiatique) sur les smartphones dotés d’un écran pliable. Transformer son téléphone en tablette en un clin d’œil nous paraissait effectivement impossible il y a quelques années. Le Galaxy Fold nous a d’ailleurs convaincus bien que son tarif ne le destine pas au grand public. Mais les smartphones ne vont pas être les seuls à profiter de cette nouvelle technologie et les constructeurs de PC se sont également penchés sur la question. C’est le cas de Lenovo qui vient de frapper un grand coup en présentant le premier PC portable à écran pliable lors de sa conférence « Accelerate ». Le ThinkPad X1 est équipé d’un écran tactile OLED 2K de 13,3 pouces (au format 4 :3) capable de se plier en deux sur lui-même. Ce dernier a été conçu en collaboration avec LG, dont l’expertise sur ce type de dalle est reconnue. La marque chinoise n’a pour l’instant pas donné beaucoup d’information sur la fiche technique, mais on sait qu’il est équipé d’un processeur Intel et fonctionne sous Windows. La recharge se fait via un port USB Type-C. Il ne dispose d’aucun clavier ce qui ne le destine pas à ceux qui écrivent beaucoup. Il devrait néanmoins être possible d’en connecte un en Bluetooth. Il est en revanche livré avec un stylet Wacom. L’intérêt d’un tel appareil réside dans sa mobilité. Une fois plié, ce dernier fait plus ou moins la taille d’un grand livre ou d’un carnet. Cette vidéo d’Engadget permet de mieux se focaliser sur son fonctionnement. On a hâte de pouvoir l’essayer, car l’ensemble à l’air particulièrement bien fini.


14-05-2019


Xbox game pass est un vrai sucé !

Il faut reconnaître que la Xbox One s’est fait battre à plate couture par la PlayStation 4 durant toute cette génération, mais la firme de Redmond a réussi son pari en proposant un service avec abonnement à la Netflix permettant d’accéder à un très grand nombre de jeux sur sa console de salon. Le Xbox Game Pass aurait 9,5 millions d’abonnés, ce qui est énorme ! A titre de comparaison, le PlayStation Now de Sony pour sa PlayStation 4, n’a que 750 000 abonnés. Il n’y a qu’Electronic Arts qui arrive à s’en sortir face à ce mastodonte puisque l’éditeur est arrivé à séduire pas moins de 3,5 millions de joueurs. Attention, il faut prendre ces chiffres avec des pincettes puisque Microsoft ne communique jamais sur ses chiffres. Dans l’article original, on y apprend que Microsoft paierait les développeurs à chaque fois que l’un de leur jeu est installé via le Xbox Game Pass. Cela permettrait aux développeurs indépendants de s’assurer un revenu régulier. Apparemment, Microsoft a trouvé la recette magique pour attirer encore plus de joueurs, reste à voir si la prochaine Xbox sera assez séduisante pour trouver preneur face à une PlayStation 5 qui se veut très puissante ou encore à Google Stadia qui va proposer avant la fin de l’année une offre 100 % streaming.
14-05-2019


 1  2  3  4  5  6  7  >