Bienvenu sur la Particule.com

Toute l'actualités des geeks

Projet et fonctionnement du site la Particule.com

Les infos Bloc-Note du site la Particule.com

Nos différents partenaires

Suivre nos sponsors
Logo la particule.com

"Actu vu !" sur le web


 <  6  7  8  9  10  11  12  > 

Google Lens sur iOS

  Liste des news    Liste des new du mois  
Google Lens sur iOS iPhone

16

Mars

Après Google Photo pour Android, c'est au tour de son homologue pour iOS de profiter de la technologie Google Lens. Le coup d'envoi de ce déploiement a été confirmé par Google hier sur Twitter. On ignore pour l'instant si cette fonction pour l'instant disponible seulement en langue anglaise débarquera aussi en France dans les prochains jours. Google s'est employé à déployer progressivement Google Lens sur l'appli Photo de son propre OS mobile, tout en prévoyant, également, d'étendre le processus à la version iOS. Aucune date précise n'était connue, seule une estimation « dans les semaines à venir » avait été communiquée. Le processus est donc maintenant officiellement engagé. Rappelons que, jusqu'à il y a peu de temps, la technologie Google Lens n'était présente qu'au sein des deux derniers smartphones Pixel 2 et Pixel 2 XL de Google, non disponibles officiellement en France. Petite précision trouvée au sein de l'article dédié à Lens sur le site de Google, l'option n'apparaît qu'à une condition : que la langue utilisée sur l'appareil iOS ou Android soit l'anglais. Quant au déploiement, il sera progressif. Ne vous étonnez pas, si vous ne trouvez pas Lens immédiatement sur votre application Photo... Pas sûr d'ailleurs que, même en basculant son smartphone en langue anglaise, la fonction soit poussée en France. L'I.A. de Google Len pourra alors vous livrer des informations sur différents éléments d'une image : par exemple, vous communiquer le nom d'un ou plusieurs restaurants présents sur le cliché, identifier une peinture ou un monument précis, tout en vous fournissant des renseignements complémentaires (avis, etc). le simple fait de prendre un cliché d'une carte de visite permettra aussi de créer directement un contact au sein de votre répertoire. On pourra également photographier une couverture de livre et avoir accès à des avis de lecteurs le concernant ; ou encore, grâce à un flyer de concert, voir la date de ce dernier s'inscrire dans le calendrier.




AMD Ryzen des problèmes de sécurité

  Liste des news    Liste des new du mois  
Ryzen cpu logo

16

Mars

Alors que les patchs pour Spectre et Meltdown sont progressivement déployés par les fondeurs concernés, cette nouvelle découverte risque de faire encore des remous. Selon les experts de CTS Labs, qui ont dévoilé publiquement leurs découvertes, le 13 mars 2018, les processeurs basés sur l'architecture Zen d'AMD contiennent 13 failles critiques. Tous les processeurs, qu'ils soient destinés à des ordinateurs fixes, des ordinateurs portables ou à des serveurs. Les chercheurs ont divisé les failles en quatre classes principales : 3 failles sont appelées Masterkey et touchent de manière plus ou moins dangereuse l'ensemble des processeurs Ryzen et EPYC, 3 sont appelées Fallout et touchent exclusivement les processeurs EPYC (donc les processeurs dédiés aux serveurs), 4 failles sont appelées Ryzenfall et concernent essentiellement les processeurs Ryzen pour ordinateurs fixes, 2 failles appelées Chimera touchent également les ordinateurs fixes, une dernière faille appelée PSP Privilege escalation concernent tous les processeurs. CTS Labs confirme avoir pu exploiter ces failles 21 fois en fonction des processeurs ciblés et soupçonne 11 potentielles attaques non confirmées. Reste que l'ensemble des attaques nécessite un accès physique à la machine ciblée, ce qui laisse supposer que ces failles sont moins dangereuses que les failles Spectre et Meltdown dont il est prouvé qu'elles peuvent être utilisées à distance. Seule la faille Masterkey pourrait donner lieu à des attaques à distance. Outre la découverte de ces failles, la révélation de CTS Labs soulève une nouvelle fois une polémique : l'entreprise israélienne n'aurait donné que 24 heures à AMD pour étudier les documents qui lui ont été fournis avant la publication des résultats des recherches. Un laps de temps extrêmement court qui pourrait en réalité mettre en danger les utilisateurs de processeurs AMD. Combler une faille de ce type, comme l'ont montré les patchs pour Spectre et Meltdown, prend énormément de temps et ne manque pas de créer des problèmes de compatibilité. AMD n'aurait jamais pu réussir à créer un patch efficace en 24 heures, ce que CTS Labs ne pouvait pas ignorer.




LG G7 suivrait la tendance

  Liste des news    Liste des new du mois  
LG g7 en Mai

16

Mars

Un média coréen annonce que le LG G7 sortira en mai prochain et sera équipé de la fameuse encoche. Il devrait également coûter plus cher que son prédécesseur. Enième rebondissement concernant le LG G7. Après des rumeurs annonçant la sortie du téléphone en Janvier puis en Avril, il se murmurait que LG avait changé son fusil d’épaule et décidé de reprendre le développement de zéro. Au MWC, le constructeur n’a d’ailleurs présenté qu’une version remaniée de son V30 baptisée LG V30S. LG passe du cout à l’Intelligence Artificielle avec les V30S ThinQ et V30S+ ThinQ. Des images de l’appareil avait circulé le mois dernier mais dans ce contexte, impossible de savoir s’il s’agissait du modèle à venir ou au contraire de celui qui avait été mis de côté. De nouvelles informations laissent penser qu’il s’agirait bien du modèle à venir. Le journal coréen ETNews croit en effet savoir que le LG G7 sera lancé en mai. Selon cette publication, le téléphone devrait être doté de la fameuse encoche et d’un processeur Snapdragon 845. Il pourrait être également équipé d’un double capteur photo de 16Mpx, d’un écran OLED de 6 pouces, d’un système audio Quad DAC, d’une batterie de 3000 mAh et de 64 Go de stockage. Une version “Plus” avec des caractéristiques similaires mais un écran plus grand et davantage de stockage pourrait être simultanément lancée. Selon ETNews, le prix du LG G7 dépasserait celui du LG G6 d’environ 100 000 wons en Corée du Sud (soit environ 75 €). Inutile de dire qu’il faut prendre ces rumeurs avec des pincettes. Vu la quantité d’informations contradictoires ayant circulé sur le téléphone, nous ne serons sans doute vraiment fixés que lorsque le constructeur décidera de faire une annonce officielle.




Nouvelle montre Fitbit Versa

  Liste des news    Liste des new du mois  
Fitbit Versa montre

15

Mars

Fitbit commercialise dès aujourd'hui la Fitbit Versa, une montre intelligente qui fait le plein de fonctionnalités et qui devrait plaire à un large public. Sortie en octobre 2017, l’onéreuse et sophistiquée Fitbit Ionic, une montre connectée équipée de fonctionnalités telles que le suivi de la fréquence cardiaque ou encore le suivi et l’analyse du sommeil, n’avait pas, de l’aveu même du PDG de Fitbit, répondu aux attentes. vec la Versa, la compagnie s’adresse à un public plus large. Son design est plus raffiné et son prix est plus abordable. Le cadran mesure 1,34 pouce de diagonale, et le boîtier en aluminium de la Versa, plus petit et plus fin que son prédécesseur, possède clairement un air de ressemblance avec celui de la Pebble Watch, et disons-le, avec l’Apple Watch. La nouvelle montre de Fitbit est tout particulièrement conçue pour plaire aux femmes, la version 2.0 de Fitbit OS permettant de suivre non seulement les statistiques sportives, mais aussi les informations de santé (analyse du sommeil, rythme cardiaque et cycle menstruel). Selon Fitbit, la montre peut tenir 4 jours sans charge, et le stockage s’élève à 2,5 Go. Tout acheteur de la Fitbit Versa aura droit à un abonnement gratuit de 3 mois à Deezer, tandis que certaines versions spéciales seront équipées d’une puce NFC permettant d’utiliser l’app Fitbit Pay. La Fitbit Versa est commercialisée au prix de 200 $ (161 €). Elle se décline en plusieurs couleurs et disposera de nombreux accessoires.




Pas d'Exclue pour Tomb Raider

  Liste des news    Liste des new du mois  
Shadow of the Tomb Raider

15

Mars

Son éditeur, Square Enix, compte en tout cas jouer sur la popularité du moment de son personnage pour faire une annonce « très importante » dès demain. Problème : on sait déjà ce qu’ils vont nous révéler. Logiquement, il faudrait attendre jusqu’au 15 mars à 6 heures du matin (14 heures chez nous), mais la surprise a déjà été éventée, puisque le code source du site officiel s’est révélé bavard. Sur Twitter, les fans s’en sont donnés à cœur joie comme Nibellion qui montre simplement que l’annonce de Square Enix concerne Shadow of the Tomb Raider, nouvel opus qui va être lancé sur consoles et PC le 14 septembre 2018. Mais ce n’est pas tout. En continuant à fouiller dans le code, l’ingénieux twittos va plus loin : Shadow of the Tomb Raider devrait ainsi être le dernier acte de l’origin story de Lara Croft débutée il y a cinq ans. Cette fois, Microsoft n’a pas obtenu l’exclusivité temporaire du jeu, comme ce fut le cas pour Rise of the Tomb Raider. Cette fuite ne doit forcément pas plaire à Square Enix et Crystal Dynamics, le studio en charge du développement de la trilogie, qui voulaient certainement faire monter la pression avant l’annonce. Bref, Shadow of the Tomb Raider, c’est prévu pour le 14 septembre prochain sur PC, PS4 et Xbox One. Cochez la date dans votre agenda.




L'état assigne Apple et Google

  Liste des news    Liste des new du mois  
Apple et Google assignes en juste par l etat Francais

15

Mars

C'est le ministre de l’Économie Bruno Lemaire qui en fait l’annonce ce matin au micro de RTL. Selon lui, en plus de ne pas payer d’impôts en France, les géants du net imposent des conditions « inacceptables » aux développeurs d’applications et autres start up. Il faut « remettre de la justice dans l’économie ». Aux micros de RTL, le ministre de l’Économie annonce qu’il va assigner Google et Apple devant le tribunal de commerce de Paris pour « pratiques commerciales abusives ». C’est un peu à la surprise générale que cette action de l’État contre deux poids lourds de l’industrie numérique est entreprise, aussi bien pour des raisons fiscales que commerciales. Le ministre argumente : « Lorsque des développeurs veulent […] vendre leur application à Google ou à Apple, ils se voient imposer des tarifs, Google et Apple récupèrent les données, Google et Apple peuvent modifier unilatéralement les contrats avec développeurs. Tout cela est inacceptable, ce n’est pas l’économie que nous souhaitons. » D’après Le Monde, l’assignation a déjà été déposée et le ministère réclame « la cessation des pratiques et une amende de 2 millions d’euros ». Autrement dit, un pourboire pour ces géants qui brassent des milliards chaque année. Mais, plus que son portefeuille, le gouvernement s’attaque surtout à la réputation de ces firmes, le name and shame semble être la nouvelle arme favorite du président Macron, dans de nombreux domaines. Concrètement, lorsqu’une start up ou un développeur veut vendre son application sur le store d’Apple (l’App Store) et/ou de Google (le PlayStore) (et non « à Google et Apple » comme le formule le ministre), il/elle doit respecter scrupuleusement les conditions édictées par les firmes, qui se reversent alors de substantielles commissions (30% des recettes). La fiscalité est un bon cheval de bataille puisqu’elle fait mouche auprès de l’opinion publique. Et le ministre de l’Économie de marteler qu’il veut « obtenir la taxation des géants du numérique Google, Amazon, Facebook, je ne vois pas pourquoi une PME paierait ses impôts et pas Google ou Amazon ». Bruno Lemaire est confiant, il espère obtenir cette taxation d’ici la fin de l’année 2018, pour une application en Europe début 2019. Cette action de l’État français viendra s’ajouter à celle déjà entreprise au niveau européen par la Commission européenne. Les géants du web sont dans le viseur de Bruxelles depuis de nombreuses années et sur plusieurs fronts, concurrence, fiscalité. L’année dernière Google a été condamné à une amende record de 2,42 milliards d’euros par la Commission européenne pour abus de position dominante dans la recherche en ligne. Apple n’est pas en reste puisque la firme a été condamnée à rembourser 13 milliards d’euros à l’Irlande pour des aides d’État illicites octroyées par Dublin. @ suivre donc




Amazon Prime offre des jeux aux abonnés

  Liste des news    Liste des new du mois  
Capture d’écran 2018 03 14 à 20.01.59

14

Mars

A partir de demain, jeudi 15 mars 2018, Amazon et sa plate-forme de streaming orientée gaming, Twitch, mettent en place l'opération Jouez avec Prime. Un nom pour le moins évocateur et qui ne laisse que peu de doutes quant à son contenu. Tous les mois, les abonnés du service Amazon Prime et Twitch Prime (le second étant gratuit si vous avez souscrit au premier) vont se voir offrir plusieurs jeux PC. Et ce, sans aucune restriction d'utilisation (temporelle, nombre de lancements, etc.). C'est cadeau. Les deux premiers jeux gracieusement offerts par Amazon seront Superhot et Oxenfree. Suivront Mr. Shifty, Shadow Tactics et Tales from Candlekeep : Tomb of Annihilation d'ici à la fin du mois. Pour le mois d'avril, le supermarché du web a d'ores-et-déjà annoncé la couleur avec les titres : Tales of Boderlands, SteamWorld Dig 2, Kingsway, Tokyo 42 et Dubwars. Les titres du mois de mai, pour leur part, ne sont pas encore connus et Amazon ne donne aucun nombre précis de jeux offerts mensuellement. Leur quantité variera sans doute en fonction des mois et il ne faut clairement pas s'attendre à ce que tous soient des AAA. Par le passé, Amazon et Twitch ont déjà offert du contenu additionnel (skin, arme, etc.) et quelques jeux à leurs abonnés mais jamais de façon systématique et régulière.




Au revoir l'Astrophysicien Stephen Hawking

  Liste des news    Liste des new du mois  
Stephen Hawking disparu le 14 Mars 2018

14

Mars

Doctorant en physique, professeur de mathématiques, chercheur émérite couronné par de nombreux prix et médailles scientifiques, membre de la Royal Society, commandeur de l'ordre de l'Empire britannique, écrivain-essayiste auteur d'un best-seller international... Malgré une maladie lourdement handicapante, Stephen Hawking a brillamment condensé plusieurs vies en une seule. Il s'est éteint ce mercredi 14 mars, à l'âge de 76 ans. Physicien théoricien surdoué spécialisé dans la cosmologie, Stephen Hawking avait acquis une notoriété dépassant largement la seule communauté universitaire et scientifique. Il était ainsi bien connu du grand public, notamment grâce à son ouvrage Une brève histoire du temps qui a mis la cosmologie à la portée du plus grand nombre. On ne tentera pas, dans cette brève, de retracer sa vie ou sa carrière. De nombreux médias l'ont déjà fait ce matin, un film de sa biographie est également disponible "Une merveilleuse histoire du temps". Grand salut à cet icône qui fait aussi partie de notre univers Geek, et à souvent fait des apparitions dans "The big bang théory" et dans d'autre série.




Un nouveau Raspberry Pi 3 B+ Video

  Liste des news    Liste des new du mois  
Raspberry Pi 3 B+

14

Mars

Comme chaque année, Raspberry Foundation offre un petit coup de polish à ses ordinateurs miniatures. Histoire de ne pas déroger à la tradition, l’entreprise vient d’annoncer une mouture plus puissante de son Raspberry Pi 3, la bien-nommée Raspberry Pi Model B+. Au programme, un processeur Broadcom BCM2837B0 quad-core 1,4GHz en remplacement du Broadcom BCM2837 1.2GHz présent sur le Pi 3 classique, qui offre donc plus de pêche mais aussi une meilleure gestion de la chaleur. La connectivité n’est pas en reste puisque la carte intègre désormais une connexion Wi-Fi double-bande à 2,4 et 5 GHz et un débit Ethernet à 300Mbps via le port USB 2.0. Un débit trois fois plus élevé que sur les anciens modèles de Raspberry. Ethernet toujours avec le support du Power over Ethernet (PoE) et le lancement futur de son propre PoE HAT. Une extension de carte qui permet d’alimenter son Raspberry Pi via la seule connexion Ethernet. Notons également la présence d’une connectivité Bluetooth 4.2. Déjà disponible, le Raspberry Pi 3 Model B+ affiche une facture d’environ 35 $ (une trentaine d’euros).




Alexa corrige son rire et arrive

  Liste des news    Liste des new du mois  
Amazon Echo

14

Mars

Lancée à la toute fin de l’année 2014 aux Etats-Unis, l’enceinte Amazon Echo est un modèle d’enceinte intelligente, animée par l’IA maison : Alexa. Ainsi, non seulement l’enceinte est capable de diffuser de la musique depuis une plateforme de streaming ou depuis un terminal connecté, mais elle peut également interagir directement avec l’utilisateur. Ce dernier dispose ainsi d’un contrôle vocal complet, avec la possibilité de contrôler divers appareils de domotique, mais aussi effectuer des recherches web… Après des mois (et des mois) d’attente, Google annonce que son enceinte Echo arrivera enfin en France. « Echo est une enceinte contrôlée par la voix qui vous permet de vous adresser à Alexa où que vous soyez dans la pièce » décrit rapidement le géant américain sur la page Amazon dédiée. Evidemment, Alexa arrivera simultanément dans l’hexagone, et permettra aux utilisateurs de jouer de la musique, lires des news, donner les prévisions météo… A l’heure actuelle toutefois, impossible de savoir quand seront lancés Echo et Alexa en France. On peut néanmoins s’inscrire à la newsletter Amazon pour être informé au plus tôt de la bonne nouvelle. Rappelons que Alexa est présente sur les enceintes connectées signées Amazon, mais aussi sur certains produits de la concurrence (comme l’enceinte Sonos One par exemple). A cela s’ajoutent aussi certaines tablettes tactiles. Plus récemment, c’est Apple qui est entré dans l’arène, avec son enceinte connectée Homepod. selon Amazon, cela était simplement du à la commande « Alexa, laugh », qui pouvait être entendue par erreur par l’IA. Cela a depuis été corrigé, mais certaines vidéos dévoilent une IA qui a tout de même tendance à rire… dans une pièce complètement silencieux. A voir maintenant si la version française se montrera rieuse ou non.



 <  6  7  8  9  10  11  12  > 

"Actu vu !" sur le web


 <  6  7  8  9  10  11  12  > 

Google Lens sur iOS

Après Google Photo pour Android, c'est au tour de son homologue pour iOS de profiter de la technologie Google Lens. Le coup d'envoi de ce déploiement a été confirmé par Google hier sur Twitter. On ignore pour l'instant si cette fonction pour l'instant disponible seulement en langue anglaise débarquera aussi en France dans les prochains jours. Google s'est employé à déployer progressivement Google Lens sur l'appli Photo de son propre OS mobile, tout en prévoyant, également, d'étendre le processus à la version iOS. Aucune date précise n'était connue, seule une estimation « dans les semaines à venir » avait été communiquée. Le processus est donc maintenant officiellement engagé. Rappelons que, jusqu'à il y a peu de temps, la technologie Google Lens n'était présente qu'au sein des deux derniers smartphones Pixel 2 et Pixel 2 XL de Google, non disponibles officiellement en France. Petite précision trouvée au sein de l'article dédié à Lens sur le site de Google, l'option n'apparaît qu'à une condition : que la langue utilisée sur l'appareil iOS ou Android soit l'anglais. Quant au déploiement, il sera progressif. Ne vous étonnez pas, si vous ne trouvez pas Lens immédiatement sur votre application Photo... Pas sûr d'ailleurs que, même en basculant son smartphone en langue anglaise, la fonction soit poussée en France. L'I.A. de Google Len pourra alors vous livrer des informations sur différents éléments d'une image : par exemple, vous communiquer le nom d'un ou plusieurs restaurants présents sur le cliché, identifier une peinture ou un monument précis, tout en vous fournissant des renseignements complémentaires (avis, etc). le simple fait de prendre un cliché d'une carte de visite permettra aussi de créer directement un contact au sein de votre répertoire. On pourra également photographier une couverture de livre et avoir accès à des avis de lecteurs le concernant ; ou encore, grâce à un flyer de concert, voir la date de ce dernier s'inscrire dans le calendrier.
16-03-2018


AMD Ryzen des problèmes de sécurité

Alors que les patchs pour Spectre et Meltdown sont progressivement déployés par les fondeurs concernés, cette nouvelle découverte risque de faire encore des remous. Selon les experts de CTS Labs, qui ont dévoilé publiquement leurs découvertes, le 13 mars 2018, les processeurs basés sur l'architecture Zen d'AMD contiennent 13 failles critiques. Tous les processeurs, qu'ils soient destinés à des ordinateurs fixes, des ordinateurs portables ou à des serveurs. Les chercheurs ont divisé les failles en quatre classes principales : 3 failles sont appelées Masterkey et touchent de manière plus ou moins dangereuse l'ensemble des processeurs Ryzen et EPYC, 3 sont appelées Fallout et touchent exclusivement les processeurs EPYC (donc les processeurs dédiés aux serveurs), 4 failles sont appelées Ryzenfall et concernent essentiellement les processeurs Ryzen pour ordinateurs fixes, 2 failles appelées Chimera touchent également les ordinateurs fixes, une dernière faille appelée PSP Privilege escalation concernent tous les processeurs. CTS Labs confirme avoir pu exploiter ces failles 21 fois en fonction des processeurs ciblés et soupçonne 11 potentielles attaques non confirmées. Reste que l'ensemble des attaques nécessite un accès physique à la machine ciblée, ce qui laisse supposer que ces failles sont moins dangereuses que les failles Spectre et Meltdown dont il est prouvé qu'elles peuvent être utilisées à distance. Seule la faille Masterkey pourrait donner lieu à des attaques à distance. Outre la découverte de ces failles, la révélation de CTS Labs soulève une nouvelle fois une polémique : l'entreprise israélienne n'aurait donné que 24 heures à AMD pour étudier les documents qui lui ont été fournis avant la publication des résultats des recherches. Un laps de temps extrêmement court qui pourrait en réalité mettre en danger les utilisateurs de processeurs AMD. Combler une faille de ce type, comme l'ont montré les patchs pour Spectre et Meltdown, prend énormément de temps et ne manque pas de créer des problèmes de compatibilité. AMD n'aurait jamais pu réussir à créer un patch efficace en 24 heures, ce que CTS Labs ne pouvait pas ignorer.
16-03-2018


LG G7 suivrait la tendance

Un média coréen annonce que le LG G7 sortira en mai prochain et sera équipé de la fameuse encoche. Il devrait également coûter plus cher que son prédécesseur. Enième rebondissement concernant le LG G7. Après des rumeurs annonçant la sortie du téléphone en Janvier puis en Avril, il se murmurait que LG avait changé son fusil d’épaule et décidé de reprendre le développement de zéro. Au MWC, le constructeur n’a d’ailleurs présenté qu’une version remaniée de son V30 baptisée LG V30S. LG passe du cout à l’Intelligence Artificielle avec les V30S ThinQ et V30S+ ThinQ. Des images de l’appareil avait circulé le mois dernier mais dans ce contexte, impossible de savoir s’il s’agissait du modèle à venir ou au contraire de celui qui avait été mis de côté. De nouvelles informations laissent penser qu’il s’agirait bien du modèle à venir. Le journal coréen ETNews croit en effet savoir que le LG G7 sera lancé en mai. Selon cette publication, le téléphone devrait être doté de la fameuse encoche et d’un processeur Snapdragon 845. Il pourrait être également équipé d’un double capteur photo de 16Mpx, d’un écran OLED de 6 pouces, d’un système audio Quad DAC, d’une batterie de 3000 mAh et de 64 Go de stockage. Une version “Plus” avec des caractéristiques similaires mais un écran plus grand et davantage de stockage pourrait être simultanément lancée. Selon ETNews, le prix du LG G7 dépasserait celui du LG G6 d’environ 100 000 wons en Corée du Sud (soit environ 75 €). Inutile de dire qu’il faut prendre ces rumeurs avec des pincettes. Vu la quantité d’informations contradictoires ayant circulé sur le téléphone, nous ne serons sans doute vraiment fixés que lorsque le constructeur décidera de faire une annonce officielle.
16-03-2018


Nouvelle montre Fitbit Versa

Fitbit commercialise dès aujourd'hui la Fitbit Versa, une montre intelligente qui fait le plein de fonctionnalités et qui devrait plaire à un large public. Sortie en octobre 2017, l’onéreuse et sophistiquée Fitbit Ionic, une montre connectée équipée de fonctionnalités telles que le suivi de la fréquence cardiaque ou encore le suivi et l’analyse du sommeil, n’avait pas, de l’aveu même du PDG de Fitbit, répondu aux attentes. vec la Versa, la compagnie s’adresse à un public plus large. Son design est plus raffiné et son prix est plus abordable. Le cadran mesure 1,34 pouce de diagonale, et le boîtier en aluminium de la Versa, plus petit et plus fin que son prédécesseur, possède clairement un air de ressemblance avec celui de la Pebble Watch, et disons-le, avec l’Apple Watch. La nouvelle montre de Fitbit est tout particulièrement conçue pour plaire aux femmes, la version 2.0 de Fitbit OS permettant de suivre non seulement les statistiques sportives, mais aussi les informations de santé (analyse du sommeil, rythme cardiaque et cycle menstruel). Selon Fitbit, la montre peut tenir 4 jours sans charge, et le stockage s’élève à 2,5 Go. Tout acheteur de la Fitbit Versa aura droit à un abonnement gratuit de 3 mois à Deezer, tandis que certaines versions spéciales seront équipées d’une puce NFC permettant d’utiliser l’app Fitbit Pay. La Fitbit Versa est commercialisée au prix de 200 $ (161 €). Elle se décline en plusieurs couleurs et disposera de nombreux accessoires.
15-03-2018


Pas d'Exclue pour Tomb Raider

Son éditeur, Square Enix, compte en tout cas jouer sur la popularité du moment de son personnage pour faire une annonce « très importante » dès demain. Problème : on sait déjà ce qu’ils vont nous révéler. Logiquement, il faudrait attendre jusqu’au 15 mars à 6 heures du matin (14 heures chez nous), mais la surprise a déjà été éventée, puisque le code source du site officiel s’est révélé bavard. Sur Twitter, les fans s’en sont donnés à cœur joie comme Nibellion qui montre simplement que l’annonce de Square Enix concerne Shadow of the Tomb Raider, nouvel opus qui va être lancé sur consoles et PC le 14 septembre 2018. Mais ce n’est pas tout. En continuant à fouiller dans le code, l’ingénieux twittos va plus loin : Shadow of the Tomb Raider devrait ainsi être le dernier acte de l’origin story de Lara Croft débutée il y a cinq ans. Cette fois, Microsoft n’a pas obtenu l’exclusivité temporaire du jeu, comme ce fut le cas pour Rise of the Tomb Raider. Cette fuite ne doit forcément pas plaire à Square Enix et Crystal Dynamics, le studio en charge du développement de la trilogie, qui voulaient certainement faire monter la pression avant l’annonce. Bref, Shadow of the Tomb Raider, c’est prévu pour le 14 septembre prochain sur PC, PS4 et Xbox One. Cochez la date dans votre agenda.
15-03-2018


L'état assigne Apple et Google

C'est le ministre de l’Économie Bruno Lemaire qui en fait l’annonce ce matin au micro de RTL. Selon lui, en plus de ne pas payer d’impôts en France, les géants du net imposent des conditions « inacceptables » aux développeurs d’applications et autres start up. Il faut « remettre de la justice dans l’économie ». Aux micros de RTL, le ministre de l’Économie annonce qu’il va assigner Google et Apple devant le tribunal de commerce de Paris pour « pratiques commerciales abusives ». C’est un peu à la surprise générale que cette action de l’État contre deux poids lourds de l’industrie numérique est entreprise, aussi bien pour des raisons fiscales que commerciales. Le ministre argumente : « Lorsque des développeurs veulent […] vendre leur application à Google ou à Apple, ils se voient imposer des tarifs, Google et Apple récupèrent les données, Google et Apple peuvent modifier unilatéralement les contrats avec développeurs. Tout cela est inacceptable, ce n’est pas l’économie que nous souhaitons. » D’après Le Monde, l’assignation a déjà été déposée et le ministère réclame « la cessation des pratiques et une amende de 2 millions d’euros ». Autrement dit, un pourboire pour ces géants qui brassent des milliards chaque année. Mais, plus que son portefeuille, le gouvernement s’attaque surtout à la réputation de ces firmes, le name and shame semble être la nouvelle arme favorite du président Macron, dans de nombreux domaines. Concrètement, lorsqu’une start up ou un développeur veut vendre son application sur le store d’Apple (l’App Store) et/ou de Google (le PlayStore) (et non « à Google et Apple » comme le formule le ministre), il/elle doit respecter scrupuleusement les conditions édictées par les firmes, qui se reversent alors de substantielles commissions (30% des recettes). La fiscalité est un bon cheval de bataille puisqu’elle fait mouche auprès de l’opinion publique. Et le ministre de l’Économie de marteler qu’il veut « obtenir la taxation des géants du numérique Google, Amazon, Facebook, je ne vois pas pourquoi une PME paierait ses impôts et pas Google ou Amazon ». Bruno Lemaire est confiant, il espère obtenir cette taxation d’ici la fin de l’année 2018, pour une application en Europe début 2019. Cette action de l’État français viendra s’ajouter à celle déjà entreprise au niveau européen par la Commission européenne. Les géants du web sont dans le viseur de Bruxelles depuis de nombreuses années et sur plusieurs fronts, concurrence, fiscalité. L’année dernière Google a été condamné à une amende record de 2,42 milliards d’euros par la Commission européenne pour abus de position dominante dans la recherche en ligne. Apple n’est pas en reste puisque la firme a été condamnée à rembourser 13 milliards d’euros à l’Irlande pour des aides d’État illicites octroyées par Dublin. @ suivre donc
15-03-2018


Amazon Prime offre des jeux aux abonnés

A partir de demain, jeudi 15 mars 2018, Amazon et sa plate-forme de streaming orientée gaming, Twitch, mettent en place l'opération Jouez avec Prime. Un nom pour le moins évocateur et qui ne laisse que peu de doutes quant à son contenu. Tous les mois, les abonnés du service Amazon Prime et Twitch Prime (le second étant gratuit si vous avez souscrit au premier) vont se voir offrir plusieurs jeux PC. Et ce, sans aucune restriction d'utilisation (temporelle, nombre de lancements, etc.). C'est cadeau. Les deux premiers jeux gracieusement offerts par Amazon seront Superhot et Oxenfree. Suivront Mr. Shifty, Shadow Tactics et Tales from Candlekeep : Tomb of Annihilation d'ici à la fin du mois. Pour le mois d'avril, le supermarché du web a d'ores-et-déjà annoncé la couleur avec les titres : Tales of Boderlands, SteamWorld Dig 2, Kingsway, Tokyo 42 et Dubwars. Les titres du mois de mai, pour leur part, ne sont pas encore connus et Amazon ne donne aucun nombre précis de jeux offerts mensuellement. Leur quantité variera sans doute en fonction des mois et il ne faut clairement pas s'attendre à ce que tous soient des AAA. Par le passé, Amazon et Twitch ont déjà offert du contenu additionnel (skin, arme, etc.) et quelques jeux à leurs abonnés mais jamais de façon systématique et régulière.
14-03-2018


Au revoir l'Astrophysicien Stephen Hawking

Doctorant en physique, professeur de mathématiques, chercheur émérite couronné par de nombreux prix et médailles scientifiques, membre de la Royal Society, commandeur de l'ordre de l'Empire britannique, écrivain-essayiste auteur d'un best-seller international... Malgré une maladie lourdement handicapante, Stephen Hawking a brillamment condensé plusieurs vies en une seule. Il s'est éteint ce mercredi 14 mars, à l'âge de 76 ans. Physicien théoricien surdoué spécialisé dans la cosmologie, Stephen Hawking avait acquis une notoriété dépassant largement la seule communauté universitaire et scientifique. Il était ainsi bien connu du grand public, notamment grâce à son ouvrage Une brève histoire du temps qui a mis la cosmologie à la portée du plus grand nombre. On ne tentera pas, dans cette brève, de retracer sa vie ou sa carrière. De nombreux médias l'ont déjà fait ce matin, un film de sa biographie est également disponible "Une merveilleuse histoire du temps". Grand salut à cet icône qui fait aussi partie de notre univers Geek, et à souvent fait des apparitions dans "The big bang théory" et dans d'autre série.
14-03-2018


Un nouveau Raspberry Pi 3 B+ Video

Comme chaque année, Raspberry Foundation offre un petit coup de polish à ses ordinateurs miniatures. Histoire de ne pas déroger à la tradition, l’entreprise vient d’annoncer une mouture plus puissante de son Raspberry Pi 3, la bien-nommée Raspberry Pi Model B+. Au programme, un processeur Broadcom BCM2837B0 quad-core 1,4GHz en remplacement du Broadcom BCM2837 1.2GHz présent sur le Pi 3 classique, qui offre donc plus de pêche mais aussi une meilleure gestion de la chaleur. La connectivité n’est pas en reste puisque la carte intègre désormais une connexion Wi-Fi double-bande à 2,4 et 5 GHz et un débit Ethernet à 300Mbps via le port USB 2.0. Un débit trois fois plus élevé que sur les anciens modèles de Raspberry. Ethernet toujours avec le support du Power over Ethernet (PoE) et le lancement futur de son propre PoE HAT. Une extension de carte qui permet d’alimenter son Raspberry Pi via la seule connexion Ethernet. Notons également la présence d’une connectivité Bluetooth 4.2. Déjà disponible, le Raspberry Pi 3 Model B+ affiche une facture d’environ 35 $ (une trentaine d’euros).


14-03-2018


Alexa corrige son rire et arrive

Lancée à la toute fin de l’année 2014 aux Etats-Unis, l’enceinte Amazon Echo est un modèle d’enceinte intelligente, animée par l’IA maison : Alexa. Ainsi, non seulement l’enceinte est capable de diffuser de la musique depuis une plateforme de streaming ou depuis un terminal connecté, mais elle peut également interagir directement avec l’utilisateur. Ce dernier dispose ainsi d’un contrôle vocal complet, avec la possibilité de contrôler divers appareils de domotique, mais aussi effectuer des recherches web… Après des mois (et des mois) d’attente, Google annonce que son enceinte Echo arrivera enfin en France. « Echo est une enceinte contrôlée par la voix qui vous permet de vous adresser à Alexa où que vous soyez dans la pièce » décrit rapidement le géant américain sur la page Amazon dédiée. Evidemment, Alexa arrivera simultanément dans l’hexagone, et permettra aux utilisateurs de jouer de la musique, lires des news, donner les prévisions météo… A l’heure actuelle toutefois, impossible de savoir quand seront lancés Echo et Alexa en France. On peut néanmoins s’inscrire à la newsletter Amazon pour être informé au plus tôt de la bonne nouvelle. Rappelons que Alexa est présente sur les enceintes connectées signées Amazon, mais aussi sur certains produits de la concurrence (comme l’enceinte Sonos One par exemple). A cela s’ajoutent aussi certaines tablettes tactiles. Plus récemment, c’est Apple qui est entré dans l’arène, avec son enceinte connectée Homepod. selon Amazon, cela était simplement du à la commande « Alexa, laugh », qui pouvait être entendue par erreur par l’IA. Cela a depuis été corrigé, mais certaines vidéos dévoilent une IA qui a tout de même tendance à rire… dans une pièce complètement silencieux. A voir maintenant si la version française se montrera rieuse ou non.
14-03-2018


 <  6  7  8  9  10  11  12  >