Bienvenu sur la Particule.com

Toute l'actualités des geeks

Projet et fonctionnement du site la Particule.com

Les infos Bloc-Note du site la Particule.com

Nos différents partenaires

Suivre nos sponsors
Logo la particule.com

"Actu vu !" sur le web


 1  2  3  4  5  6  > 

My space a perdu 50 millions de morceaux

  Liste des news    Liste des new du mois  
my space bug supression de 2 ans de fichiers musicaux

18

Mars

Tous les fichiers uploadés sur MySpace entre 2003 et 2015 ont été définitivement perdus. Depuis un an déjà, les quelques utilisateurs nostalgiques du réseau social mythique des années 2000 pointaient du doigt le problème, sans vraiment obtenir de réponse. Aujourd’hui, le couperet est tombé, et c’est après un an de silence total que MySpace s’est enfin décidé à passer aux aveux. Sur Reddit, on découvre que la plateforme qui a rendu célèbre les Artic Monkeys, Joyce Jonathan ou encore Lily Allen aurait ainsi accidentellement perdu près de 50 millions de morceaux de musique mis en ligne par les 14 millions d’utilisateurs de l’époque. Une situation qui fait suite à une migration de serveurs ratée, qui aurait entraîné la corruption des fichiers en question. De l’importance de la sauvegarde. Si beaucoup d’internautes doutent encore du caractère accidentel de cet incident, qui aura permis au réseau social d’économiser de l’espace sur ses serveurs, le résultat reste le même. Tous les fichiers musicaux uploadés sur MySpace entre 2003 et 2015 sont définitivement perdus, à moins que leurs artistes n’en aient fait des copies préalables. Si cet incident semble avoir aujourd’hui porté un coup de grâce fatal à MySpace, déjà à l’agonie depuis quelques années, il a au moins le mérite de nous rappeler que les services de stockages en ligne ne sont pas infaillibles, comme le prouvait récemment Facebook avec ce bug mondial qui a touché tous les utilisateurs du réseau social.




Rakuten aussi ce lance dans la VOD

  Liste des news    Liste des new du mois  
Rakuten TV

18

Mars

Le géant japonais Rakuten n'entend pas se borner au secteur de l'e-commerce. Voilà ainsi plusieurs années qu'il a lancé son service de streaming vidéo, baptisé Rakuten TV. Et si ce dernier ne pèse pas lourd face au leader Netflix, l'entreprise japonaise n'entend pas pour autant baisser les bras. La société entend peut-être s'inspirer du succès de son concurrent Amazon et son service Prime Video. Rakuten semble ainsi déterminé à conquérir de nouvelles parts de marché, en proposant son offre dans 30 nouveaux États européens. Par conséquent, Rakuten TV sera à présent disponible dans 42 pays. De plus, l'entreprise a annoncé avoir signé des partenariats avec quatre grands fabricants de téléviseurs : Samsung, Philips, LG et Hisense. Cet accord prévoit d'inclure un bouton « Rakuten TV » directement sur les télécommandes des nouveaux modèles. Enfin, le service commencerait à tester des vidéos en 8K, pour proposer prochainement des contenus d'une qualité supérieure. Rakuten TV a indiqué vouloir capitaliser sur ses différences. En effet, contrairement à ses concurrentes, la plateforme vidéo ne fonctionne pas via un système d'abonnement. Les utilisateurs paient à l'unité, pour chaque film regardé. Elle s'appuie sur des données rapportant les contenus populaires au cinéma et à la télévision, en fonction de chaque marché. Rakuten TV espère devenir un acteur majeur du streaming vidéo dans le monde. Mais il lui reste du chemin à parcourir : le service compte aujourd'hui environ 7 millions d'utilisateurs, contre 139 millions pour Netflix...




Un très mini PC AMD

  Liste des news    Liste des new du mois  
Mini PC Vnopn  K1

18

Mars

Sans grande surprise pour une machine de ce type, le Vnopn K1 est commercialisé sans OS. Il faudra donc s'armer d'une licence Windows et d'une bonne vieille clé bootable pour donner vie à l'ensemble ou se tourner vers les distributions Linux avec lesquelles le Mini-PC de Sharevdi est également compatible. Pour réduire les coûts, le constructeur chinois a fait le choix d'un SoC AMD A6-1450, produit par TSMC et gravé en 28 nm. Cette puce est équipée de quatre cores Temash cadencés à 1 GHz (et 1,4 GHz en boost) et repose sur l'architecture Jaguar, bien connue chez AMD. Côté GPU intégré, on retrouve une Radeon HD 8250 (nom de code Kalindi) dotée de d'un design Graphics Core Next 2.0 (GCN) et de 128 shading units cadencées entre 300 et 400 MHz. Pensé pour un usage multimédia, le Vnopn K1 peut être fixé à l'arrière d'une télévision ou d'un moniteur grâce à un support VESA. Il est décliné en version 2, 4 ou 8 Go de mémoire vive (en DDR3) et 32, 64, 128 ou 256 Go de SSD. Comme indiqué en début d'article, une version dépourvue de RAM et de SSD est disponible au tarif de 134 $. Elle laisse à l'utilisateur le soin d'ajouter par lui-même la quantité de mémoire vive et de stockage qu'il souhaite. Côté connectique, le Vnopn K1 se pare de 2 ports USB 2.0, de 3 ports USB 3.0 et de prises jack micro et casque à l'avant. L'ensemble est complété par deux ports USB 2.0, d'une sortie D-Sub, d'une sortie HDMI et d'un port Ethernet à l'arrière. Notons enfin qu'une connectivité WIFI 802.11 b/g est aussi disponible sur le produit, mais seulement en option.




Autour d'Apple de devoir une amende à Qualcomm

  Liste des news    Liste des new du mois  
Apple Qualcomm

18

Mars

Alors que le dialogue est rompu depuis bien longtemps entre Apple et Qualcomm, le jury fédéral de la cour de San Diego, en Californie, a condamné la marque à la pomme à verser 31 millions de dollars (27 millions d'euros) de dommages-intérêts au fabricant de puces le vendredi 15 mars 2019, dans l'affaire des brevets qui les oppose. Le procès, intenté en juillet 2017, aura duré deux semaines. Si le mois dernier la justice américaine avait décidé de limiter les dommages-intérêts potentiels qu'elle pourrait accorder à Apple, Qualcomm a tout de même obtenu gain de cause, quand bien même au regard des faits reprochés, le montant de 31 millions de dollars peut sembler dérisoire. Le jury américain a reconnu qu'Apple avait bien violé trois des brevets déposés par Qualcomm. Dans le détail, le brevet 8 838 949 permet au mobile de se connecter très rapidement à Internet après son démarrage. Le second, le 9 535 490, offre une fonction permettant aux applications de télécharger les données plus rapidement. Ces deux brevets concernent les iPhone 7, 7 Plus, 8, 8 Plus et X. Le troisième en cause, le 8 633 936, augmente la durée de vie de la batterie tout en permettant de hautes performances graphiques, utiles pour les jeux. Ce dernier concerne les iPhone 8, 8 Plus et X. Pour sa défense, Apple soutenait qu'un ingénieur, Arjuna Siva, avait grandement contribué à la technologie de démarrage de Qualcomm et devait figurer sur un brevet, ce qui ne fut pas le cas. Désormais, Siva travaille pour Google et ce dernier a toujours refusé de témoigner devant la cour de San Diego. L'argument, qui aurait pu faire pencher la balance en faveur de la firme de Cupertino, a donc été écarté par le jury. Cette « victoire » est bonne à prendre pour Qualcomm et fait suite à celle remportée en Chine fin 2018, où la société avait obtenu le retrait des ventes de plusieurs modèles d'iPhone. En revanche, la justice allemande s'était prononcée en faveur d'Apple en début d'année.




Tesla dévoile la Model Y

  Liste des news    Liste des new du mois  
Model Y Tesla

15

Mars

Elon Musk a officialisé le 14 mars, le cinquième véhicule électrique de la gamme Tesla. Le Model Y est un SUV qui vient s’intercaler entre le Model 3 et le Model X. Il dispose de 7 places et la version proposant le plus d’autonomie pourra parcourir jusqu’à 300 miles (480 kilomètres) pour un prix de 47 000 $ (41 000 €). Il sera disponible à l’automne 2020. Cette version « long range » ne sera pas la seule de la gamme. À l’automne 2020 seront aussi disponibles une déclinaison « dual motor AWD » quatre roues motrices pour 51 000 $ (45 000 €) et une « performance » capable d’atteindre les 240 km/h pour 60 000 $(52 000 €). Enfin, au printemps 2021, la « standard range » sera lancée, positionnée comme la version la moins chère, à 39 000 $(34 000 €), mais aussi avec le moins d’autonomie (370 kilomètres). Il est d’ores et déjà possible de précommander ces modèles, moyennant 2 500 $(2 200 euros) d’acompte. Le Model Y est après le Model 3 le second véhicule de Tesla conçu pour le marché de masse, car vendu à un prix plus abordable que les premiers commercialisés par la marque. Toutefois, la société d’Elon Musk devra prouver qu’elle sait tenir les cadences et possède le talent logistique nécessaire à une production intensive. La fabrication du Model 3 a été très compliquée à mettre en place, avec à la clé de nombreuses critiques de clients.




SSD M2 chez Western Digital

  Liste des news    Liste des new du mois  
SSD Western Digital Blue SN500

15

Mars

Western Digital complète sa gamme de SSD M.2 avec l’annonce des WD Blue SN500. L’objectif est de proposer des prix plus compétitifs au détriment de quelques concessions sur les performances. Cette famille WD Blue SN500 se compose de deux modèles au format M.2 2280. La mécanique prend en charge le protocole NVMe et titre avantage du PCIe. Le câblage est cependant en PCIe 2x et non 4x ce qui impacte sur les performances. Du coté des capacités nous avons du 250 et du 500 Go obtenus à l’aide de puces 3D NAND. La version 250 Go est annoncée avec des débits de 1700 et 1300 Mo/s en lecture et écriture séquentielles pour des scores IOPS de 210K et 170K dans la manipulation de fichiers 4K. Le modèle de 500 Go est légèrement plus véloce avec des chiffres respectifs de 1700 et 1450 Mo/s pour des scores IOPS de 275 et 300K. Le WD Blue SN500 250Go est attendu aux alentours des 65 € contre 99 € pour la version 500 Go. Ils s’accompagnent d’une garantie de 5 ans.




La pomme dévoile la date du WWDC

  Liste des news    Liste des new du mois  
WWDC 2019 Apple 3 7 Juin

14

Mars

La WWDC 2019 se tiendra du 3 au 7 juin, confirme Apple ce soir. Les dates de la conférence mondiale des développeurs avaient fuité le mois dernier, voilà qu’elles sont officielles. Comme en 2017 et 2018, c’est au McEnery Center de San Jose que se tiendront les échanges et les ateliers cette année. Généralement, c’est l’occasion pour Apple de dévoiler les nouvelles versions de ses systèmes d’exploitation ; cette année, macOS 10.15, iOS 13, tvOS 13 et watchOS 6 seront sans nul doute de la fête. Apple souligne que 1,4 milliard d'appareils font aujourd'hui marcher ses différents systèmes d'exploitation. Le constructeur est aussi attendu sur d’autres projets, à commencer par Marzipan qui doit simplifier le travail d’adaptation d’apps iOS pour le Mac. Beaucoup voudraient aussi pouvoir jeter un premier œil sur le nouveau Mac Pro modulaire promis par Apple il y a deux ans. Une nouvelle thématique graphique pour cette édition 2019 qui s'appuie sur 4 Animojis d'iOS avec plein de petites icônes qui sortent des têtes Les développeurs qui le souhaitent peuvent participer dès aujourd'hui et jusqu'au 20 mars au tirage au sort qui leur permettra, avec un peu de chance, de décrocher le sésame pour participer à l’événement. Un ticket qui leur coûtera tout de même 1 599 $. 350 places seront offertes à des étudiants (dès 13 ans), l'an dernier ils étaient venus de 41 pays.




Apple toujours en négociation pour sa SVOD

  Liste des news    Liste des new du mois  
Apple SVOD it is show time

14

Mars

C'est bientôt le grand jour pour le service de streaming vidéo d'Apple. Après des mois de rumeurs et l'annonce plus ou moins officielle de nombreux programmes produits par la crème hollywoodienne (Steven Spielberg, J.J.Abrams, Oprah Winfrey,...), la Pomme va enfin annoncer tous les détails sur son offre SVOD. Des accords de dernière minute pour remplir un catalogue au régime sec. Seulement Bloomberg nous apprend qu'Apple est toujours en négociations avec d'autres acteurs historiques de la télévision pour enrichir son offre avant le lancement. Tim Cook et ses équipes sont en discussions actives avec HBO, CBS et Showtime, pour inclure tout ou partie de leurs programmes au lancement. Les séries d'Apple ne seraient pas prêtes avant la fin de l'année au mieux, et si Apple se décide à ouvrir les portes de son service de streaming dans les toutes prochaines semaines, l'entreprise n'aura pas le choix que de se reposer sur les productions d'acteurs extérieurs. La fin de ces négociations est attendue pour ce vendredi 15 mars. Si ces accords viennent à être signés, cela prouvera également qu'Apple ne cherche pas à concurrencer Netflix, comme on peut le lire régulièrement, mais un abonnement global proposant à la fois quelques contenus originaux exclusifs et l'accès aux programmes les plus populaires d'acteurs bien installés de la télévision. Tous ces accords sont restreints aux Etats-Unis et si cette offre se matérialisé le 25 mars lors du keynote, le lancement européen ne serait pas pour tout de suite, le temps de nouer d'autres accords avec des partenaires locaux. On pense par exemple pour le marché français à OCS, qui possède de plus l'exclusivité des programmes HBO, ou Canal+, avec qui Apple développe d'excellentes relations.




Streamer les jeux PC sur Xbox One

  Liste des news    Liste des new du mois  
The verge streaming Games PC sur Xbox One

14

Mars

C’est le site The Verge qui la repéré : Microsoft vient de rendre disponible une version mise à jour de son application Wireless Display (Affichage sans-fil en français) pour Xbox One. Elle permet d’accéder à distance à un PC sous Windows 10… Et d’utiliser la manette de la console pour à la fois piloter le curseur de la souris et profiter de l'ensemble de vos jeux. Tom Warren, journaliste pour The Verge, a publié sur Twitter une courte vidéo expliquant la procédure d’appairage entre le PC et la Xbox One. Une fois l’application installée sur la console, il suffit d’initier une connexion Miracast (par le raccourci Windows+P) et de sélectionner la Xbox dans le menu «projeter». Cette nouvelle fonction a tout de même quelques limites : les flux vidéo protégés par DRM (comme ceux de Netflix par exemple) ne fonctionneront pas. Et n'espérez pas pour l'instant jouer à vos jeux PC en mode souris-clavier, même si la Xbox One gère ce duo désormais.




Un très mini PC Gameur

  Liste des news    Liste des new du mois  
beelink intel kaby lake g i7 8709g ssd mini pc

13

Mars

Ce mini PC Beelink G7 sous Windows 10, est équipé d’un processeur Intel Core i7-8709G Kaby Lake, d’une carte graphique AMD Radeon RX Vega M 4 Go, sans oublier les 16 Go de RAM et un SSD NVME de 256 Go (dommage un 500go c'est pas du luxe !) ! Wifi et Bluetooth, ce PC destiné aux gamers offre également 5 ports USB 3.0, un port Ethernet, 2 sorties HDMI et 2 DisplayPort. Ses dimensions sont de 173 x 65 x 153 mm. A noter qu’il existe également une autre version disponible tout aussi intéressante : le Beelink G5 sous Windows 10 (Intel Kaby Lake G i5-8305G, Radeon RX Vega M, 16/256 Go) au prix de 973.60 € avec le code JDGG7I5WIN10 !



 1  2  3  4  5  6  > 

"Actu vu !" sur le web


 1  2  3  4  5  6  > 

My space a perdu 50 millions de morceaux

Tous les fichiers uploadés sur MySpace entre 2003 et 2015 ont été définitivement perdus. Depuis un an déjà, les quelques utilisateurs nostalgiques du réseau social mythique des années 2000 pointaient du doigt le problème, sans vraiment obtenir de réponse. Aujourd’hui, le couperet est tombé, et c’est après un an de silence total que MySpace s’est enfin décidé à passer aux aveux. Sur Reddit, on découvre que la plateforme qui a rendu célèbre les Artic Monkeys, Joyce Jonathan ou encore Lily Allen aurait ainsi accidentellement perdu près de 50 millions de morceaux de musique mis en ligne par les 14 millions d’utilisateurs de l’époque. Une situation qui fait suite à une migration de serveurs ratée, qui aurait entraîné la corruption des fichiers en question. De l’importance de la sauvegarde. Si beaucoup d’internautes doutent encore du caractère accidentel de cet incident, qui aura permis au réseau social d’économiser de l’espace sur ses serveurs, le résultat reste le même. Tous les fichiers musicaux uploadés sur MySpace entre 2003 et 2015 sont définitivement perdus, à moins que leurs artistes n’en aient fait des copies préalables. Si cet incident semble avoir aujourd’hui porté un coup de grâce fatal à MySpace, déjà à l’agonie depuis quelques années, il a au moins le mérite de nous rappeler que les services de stockages en ligne ne sont pas infaillibles, comme le prouvait récemment Facebook avec ce bug mondial qui a touché tous les utilisateurs du réseau social.
18-03-2019


Rakuten aussi ce lance dans la VOD

Le géant japonais Rakuten n'entend pas se borner au secteur de l'e-commerce. Voilà ainsi plusieurs années qu'il a lancé son service de streaming vidéo, baptisé Rakuten TV. Et si ce dernier ne pèse pas lourd face au leader Netflix, l'entreprise japonaise n'entend pas pour autant baisser les bras. La société entend peut-être s'inspirer du succès de son concurrent Amazon et son service Prime Video. Rakuten semble ainsi déterminé à conquérir de nouvelles parts de marché, en proposant son offre dans 30 nouveaux États européens. Par conséquent, Rakuten TV sera à présent disponible dans 42 pays. De plus, l'entreprise a annoncé avoir signé des partenariats avec quatre grands fabricants de téléviseurs : Samsung, Philips, LG et Hisense. Cet accord prévoit d'inclure un bouton « Rakuten TV » directement sur les télécommandes des nouveaux modèles. Enfin, le service commencerait à tester des vidéos en 8K, pour proposer prochainement des contenus d'une qualité supérieure. Rakuten TV a indiqué vouloir capitaliser sur ses différences. En effet, contrairement à ses concurrentes, la plateforme vidéo ne fonctionne pas via un système d'abonnement. Les utilisateurs paient à l'unité, pour chaque film regardé. Elle s'appuie sur des données rapportant les contenus populaires au cinéma et à la télévision, en fonction de chaque marché. Rakuten TV espère devenir un acteur majeur du streaming vidéo dans le monde. Mais il lui reste du chemin à parcourir : le service compte aujourd'hui environ 7 millions d'utilisateurs, contre 139 millions pour Netflix...
18-03-2019


Un très mini PC AMD

Sans grande surprise pour une machine de ce type, le Vnopn K1 est commercialisé sans OS. Il faudra donc s'armer d'une licence Windows et d'une bonne vieille clé bootable pour donner vie à l'ensemble ou se tourner vers les distributions Linux avec lesquelles le Mini-PC de Sharevdi est également compatible. Pour réduire les coûts, le constructeur chinois a fait le choix d'un SoC AMD A6-1450, produit par TSMC et gravé en 28 nm. Cette puce est équipée de quatre cores Temash cadencés à 1 GHz (et 1,4 GHz en boost) et repose sur l'architecture Jaguar, bien connue chez AMD. Côté GPU intégré, on retrouve une Radeon HD 8250 (nom de code Kalindi) dotée de d'un design Graphics Core Next 2.0 (GCN) et de 128 shading units cadencées entre 300 et 400 MHz. Pensé pour un usage multimédia, le Vnopn K1 peut être fixé à l'arrière d'une télévision ou d'un moniteur grâce à un support VESA. Il est décliné en version 2, 4 ou 8 Go de mémoire vive (en DDR3) et 32, 64, 128 ou 256 Go de SSD. Comme indiqué en début d'article, une version dépourvue de RAM et de SSD est disponible au tarif de 134 $. Elle laisse à l'utilisateur le soin d'ajouter par lui-même la quantité de mémoire vive et de stockage qu'il souhaite. Côté connectique, le Vnopn K1 se pare de 2 ports USB 2.0, de 3 ports USB 3.0 et de prises jack micro et casque à l'avant. L'ensemble est complété par deux ports USB 2.0, d'une sortie D-Sub, d'une sortie HDMI et d'un port Ethernet à l'arrière. Notons enfin qu'une connectivité WIFI 802.11 b/g est aussi disponible sur le produit, mais seulement en option.
18-03-2019


Autour d'Apple de devoir une amende à Qualcomm

Alors que le dialogue est rompu depuis bien longtemps entre Apple et Qualcomm, le jury fédéral de la cour de San Diego, en Californie, a condamné la marque à la pomme à verser 31 millions de dollars (27 millions d'euros) de dommages-intérêts au fabricant de puces le vendredi 15 mars 2019, dans l'affaire des brevets qui les oppose. Le procès, intenté en juillet 2017, aura duré deux semaines. Si le mois dernier la justice américaine avait décidé de limiter les dommages-intérêts potentiels qu'elle pourrait accorder à Apple, Qualcomm a tout de même obtenu gain de cause, quand bien même au regard des faits reprochés, le montant de 31 millions de dollars peut sembler dérisoire. Le jury américain a reconnu qu'Apple avait bien violé trois des brevets déposés par Qualcomm. Dans le détail, le brevet 8 838 949 permet au mobile de se connecter très rapidement à Internet après son démarrage. Le second, le 9 535 490, offre une fonction permettant aux applications de télécharger les données plus rapidement. Ces deux brevets concernent les iPhone 7, 7 Plus, 8, 8 Plus et X. Le troisième en cause, le 8 633 936, augmente la durée de vie de la batterie tout en permettant de hautes performances graphiques, utiles pour les jeux. Ce dernier concerne les iPhone 8, 8 Plus et X. Pour sa défense, Apple soutenait qu'un ingénieur, Arjuna Siva, avait grandement contribué à la technologie de démarrage de Qualcomm et devait figurer sur un brevet, ce qui ne fut pas le cas. Désormais, Siva travaille pour Google et ce dernier a toujours refusé de témoigner devant la cour de San Diego. L'argument, qui aurait pu faire pencher la balance en faveur de la firme de Cupertino, a donc été écarté par le jury. Cette « victoire » est bonne à prendre pour Qualcomm et fait suite à celle remportée en Chine fin 2018, où la société avait obtenu le retrait des ventes de plusieurs modèles d'iPhone. En revanche, la justice allemande s'était prononcée en faveur d'Apple en début d'année.
18-03-2019


Tesla dévoile la Model Y

Elon Musk a officialisé le 14 mars, le cinquième véhicule électrique de la gamme Tesla. Le Model Y est un SUV qui vient s’intercaler entre le Model 3 et le Model X. Il dispose de 7 places et la version proposant le plus d’autonomie pourra parcourir jusqu’à 300 miles (480 kilomètres) pour un prix de 47 000 $ (41 000 €). Il sera disponible à l’automne 2020. Cette version « long range » ne sera pas la seule de la gamme. À l’automne 2020 seront aussi disponibles une déclinaison « dual motor AWD » quatre roues motrices pour 51 000 $ (45 000 €) et une « performance » capable d’atteindre les 240 km/h pour 60 000 $(52 000 €). Enfin, au printemps 2021, la « standard range » sera lancée, positionnée comme la version la moins chère, à 39 000 $(34 000 €), mais aussi avec le moins d’autonomie (370 kilomètres). Il est d’ores et déjà possible de précommander ces modèles, moyennant 2 500 $(2 200 euros) d’acompte. Le Model Y est après le Model 3 le second véhicule de Tesla conçu pour le marché de masse, car vendu à un prix plus abordable que les premiers commercialisés par la marque. Toutefois, la société d’Elon Musk devra prouver qu’elle sait tenir les cadences et possède le talent logistique nécessaire à une production intensive. La fabrication du Model 3 a été très compliquée à mettre en place, avec à la clé de nombreuses critiques de clients.


15-03-2019


SSD M2 chez Western Digital

Western Digital complète sa gamme de SSD M.2 avec l’annonce des WD Blue SN500. L’objectif est de proposer des prix plus compétitifs au détriment de quelques concessions sur les performances. Cette famille WD Blue SN500 se compose de deux modèles au format M.2 2280. La mécanique prend en charge le protocole NVMe et titre avantage du PCIe. Le câblage est cependant en PCIe 2x et non 4x ce qui impacte sur les performances. Du coté des capacités nous avons du 250 et du 500 Go obtenus à l’aide de puces 3D NAND. La version 250 Go est annoncée avec des débits de 1700 et 1300 Mo/s en lecture et écriture séquentielles pour des scores IOPS de 210K et 170K dans la manipulation de fichiers 4K. Le modèle de 500 Go est légèrement plus véloce avec des chiffres respectifs de 1700 et 1450 Mo/s pour des scores IOPS de 275 et 300K. Le WD Blue SN500 250Go est attendu aux alentours des 65 € contre 99 € pour la version 500 Go. Ils s’accompagnent d’une garantie de 5 ans.
15-03-2019


La pomme dévoile la date du WWDC

La WWDC 2019 se tiendra du 3 au 7 juin, confirme Apple ce soir. Les dates de la conférence mondiale des développeurs avaient fuité le mois dernier, voilà qu’elles sont officielles. Comme en 2017 et 2018, c’est au McEnery Center de San Jose que se tiendront les échanges et les ateliers cette année. Généralement, c’est l’occasion pour Apple de dévoiler les nouvelles versions de ses systèmes d’exploitation ; cette année, macOS 10.15, iOS 13, tvOS 13 et watchOS 6 seront sans nul doute de la fête. Apple souligne que 1,4 milliard d'appareils font aujourd'hui marcher ses différents systèmes d'exploitation. Le constructeur est aussi attendu sur d’autres projets, à commencer par Marzipan qui doit simplifier le travail d’adaptation d’apps iOS pour le Mac. Beaucoup voudraient aussi pouvoir jeter un premier œil sur le nouveau Mac Pro modulaire promis par Apple il y a deux ans. Une nouvelle thématique graphique pour cette édition 2019 qui s'appuie sur 4 Animojis d'iOS avec plein de petites icônes qui sortent des têtes Les développeurs qui le souhaitent peuvent participer dès aujourd'hui et jusqu'au 20 mars au tirage au sort qui leur permettra, avec un peu de chance, de décrocher le sésame pour participer à l’événement. Un ticket qui leur coûtera tout de même 1 599 $. 350 places seront offertes à des étudiants (dès 13 ans), l'an dernier ils étaient venus de 41 pays.
14-03-2019


Apple toujours en négociation pour sa SVOD

C'est bientôt le grand jour pour le service de streaming vidéo d'Apple. Après des mois de rumeurs et l'annonce plus ou moins officielle de nombreux programmes produits par la crème hollywoodienne (Steven Spielberg, J.J.Abrams, Oprah Winfrey,...), la Pomme va enfin annoncer tous les détails sur son offre SVOD. Des accords de dernière minute pour remplir un catalogue au régime sec. Seulement Bloomberg nous apprend qu'Apple est toujours en négociations avec d'autres acteurs historiques de la télévision pour enrichir son offre avant le lancement. Tim Cook et ses équipes sont en discussions actives avec HBO, CBS et Showtime, pour inclure tout ou partie de leurs programmes au lancement. Les séries d'Apple ne seraient pas prêtes avant la fin de l'année au mieux, et si Apple se décide à ouvrir les portes de son service de streaming dans les toutes prochaines semaines, l'entreprise n'aura pas le choix que de se reposer sur les productions d'acteurs extérieurs. La fin de ces négociations est attendue pour ce vendredi 15 mars. Si ces accords viennent à être signés, cela prouvera également qu'Apple ne cherche pas à concurrencer Netflix, comme on peut le lire régulièrement, mais un abonnement global proposant à la fois quelques contenus originaux exclusifs et l'accès aux programmes les plus populaires d'acteurs bien installés de la télévision. Tous ces accords sont restreints aux Etats-Unis et si cette offre se matérialisé le 25 mars lors du keynote, le lancement européen ne serait pas pour tout de suite, le temps de nouer d'autres accords avec des partenaires locaux. On pense par exemple pour le marché français à OCS, qui possède de plus l'exclusivité des programmes HBO, ou Canal+, avec qui Apple développe d'excellentes relations.
14-03-2019


Streamer les jeux PC sur Xbox One

C’est le site The Verge qui la repéré : Microsoft vient de rendre disponible une version mise à jour de son application Wireless Display (Affichage sans-fil en français) pour Xbox One. Elle permet d’accéder à distance à un PC sous Windows 10… Et d’utiliser la manette de la console pour à la fois piloter le curseur de la souris et profiter de l'ensemble de vos jeux. Tom Warren, journaliste pour The Verge, a publié sur Twitter une courte vidéo expliquant la procédure d’appairage entre le PC et la Xbox One. Une fois l’application installée sur la console, il suffit d’initier une connexion Miracast (par le raccourci Windows+P) et de sélectionner la Xbox dans le menu «projeter». Cette nouvelle fonction a tout de même quelques limites : les flux vidéo protégés par DRM (comme ceux de Netflix par exemple) ne fonctionneront pas. Et n'espérez pas pour l'instant jouer à vos jeux PC en mode souris-clavier, même si la Xbox One gère ce duo désormais.
14-03-2019


Un très mini PC Gameur

Ce mini PC Beelink G7 sous Windows 10, est équipé d’un processeur Intel Core i7-8709G Kaby Lake, d’une carte graphique AMD Radeon RX Vega M 4 Go, sans oublier les 16 Go de RAM et un SSD NVME de 256 Go (dommage un 500go c'est pas du luxe !) ! Wifi et Bluetooth, ce PC destiné aux gamers offre également 5 ports USB 3.0, un port Ethernet, 2 sorties HDMI et 2 DisplayPort. Ses dimensions sont de 173 x 65 x 153 mm. A noter qu’il existe également une autre version disponible tout aussi intéressante : le Beelink G5 sous Windows 10 (Intel Kaby Lake G i5-8305G, Radeon RX Vega M, 16/256 Go) au prix de 973.60 € avec le code JDGG7I5WIN10 !
13-03-2019


 1  2  3  4  5  6  >