Bienvenu sur la Particule.com

Toute l'actualités des geeks

Projet et fonctionnement du site la Particule.com

Les infos Bloc-Note du site la Particule.com

Nos différents partenaires

Suivre nos sponsors
Logo la particule.com
  



"Actu vu !" sur le web


 <  10  11  12  13  14  15 

Nividia GeForce RTX 4090 2.6 fois plus puissant que la 3090

  Liste des news    Liste des new du mois  
RTX 4090 2.6 fois plus puissante

18

Janvier

La GeForce RTX 4090 est censée incarner la vitrine de la prochaine génération de GeForce de Nvidia connue sous le nom d’Ada Lovelace. Equipée d’un GPU AD102 sa puissance pourrait atteindre 2.6 fois celle de l’actuelle GeForce RTX 3090. La prochaine architecture GPU de Nvida porte le nom de code Ada Lovelace. Si aucun changement majeur n’est prévu par Nvidia nous devrions assister à la naissance des GeForce RTX 40 series avec bien sur une nouvelle carte phare, la GeForce RTX 4090. Les premières rumeurs la concernant sont apparues il y a plusieurs mois maintenant. Depuis nous avons un fait redondant, cette génération devrait proposer un bond important des performances en particulier cette RTX 4090. Normalement le GPU AD102 sera fabriqué en 5 nm par TSMC. Il devrait proposer 18 432 cœurs CUDA propulsés entre 2.3 GHz à 2.5 GHz. La puissance brute FP32 devrait se situer entre 85 et 92 TFLOPs. Nous pouvons observer que l’actuelle GeForce RTX 3090 et son imposant GPU GA102 Ampère se situe à 35.5 TFLOPs. Nous sommes donc sur un bond d’un facteur 2.6. Ce chiffre n’est pas impossible car Nvidia a déjà proposé une telle progression avec Ampere (GA102 (RTX 3090) assure du 36 TFLOPs contre du 13 TFLOPs pour le GPU TU102 (RTX 2080 Ti)). Le lancement est censé avoir lieu cette année au courant du deuxième semestre. En attendant Nvidia travaille actuellement sur une version « boostée » de la RTX 3090 avec la RTX 3090 Ti.



SysJoker un Malware Multiplateforme !

  Liste des news    Liste des new du mois  
SysJoker

18

Janvier

Un inquiétant cheval de Troie très discret et multiplateformes vient d'être repéré. Baptisé SysJoker et mis en lumière par la firme de sécurité Intezer, il peut cibler autant Windows, Linux que macOS. Pire encore, celui-ci passait sous les radars des antivirus depuis un bout de temps. Les versions Linux et macOS n'étaient jusqu'à présent pas du tout détectées par des sites comme VirusTotal, qui permettent d'analyser des fichiers en se basant sur un grand nombre de moteurs antivirus. Intezer suspecte SysJoker de se faire passer pour une mise à jour du système, et estime qu'il aurait été lancé au cours du second semestre 2021. Le malware est écrit en C++ tandis que chaque version est adaptée à l’OS spécifique qu'il cible : le fichier macOS était notamment signé. Il a été découvert pour la première fois lors d'une attaque sur un serveur web Linux « d'une grande institution éducative ». Si les chercheurs n'ont pas réussi à trouver comment le virus se diffuse, il semble que son installation se fasse en forçant la main à l'utilisateur (par exemple en téléchargeant un fichier compromis). Sur Windows, SysJoker va se cacher dans les dossiers système sous le nom d'un logiciel Intel (igfxCUIService.exe pour Intel Graphics Common User Interface Service) et peut faire en sorte de s'exécuter à chaque démarrage. Il recueille l'adresse MAC, le nom d'utilisateur, le numéro de série et l'adresse IP. Les malandrins peuvent ensuite s'en servir pour lancer des commandes à distance. Pour les chercheurs, cette découverte est importante pour plusieurs raisons : les malwares multiplateformes de ce type sont rares, et celui-ci a été écrit à partir de zéro. Autrement dit, les gens derrière SysJoker sont des professionnels avec beaucoup de moyens. De plus, les équipes d’Intezer ont pu observer que les pirates se basent sur quatre serveurs de commande et de contrôle distincts. Ils ont pu être témoins de trois changements de serveur pendant leurs analyses, ce qui montre bien que les malfaiteurs sont actifs et surveillent les machines infectées. Maintenant que SysJoker a été détecté, on devrait le voir arriver dans les moteurs d'antivirus ce qui devrait rendre sa détection à grande échelle beaucoup plus facile. Selon Intezer, le malware a pour objectif l'espionnage, ce qui « pourrait également conduire à une attaque par ransomware ». Il ne viserait cependant que des « cibles spécifiques » et les chercheurs expliquent ne pas l'avoir vu passer à l'attaque pendant leurs analyses.



Spéculation sur les iPhone SE 5G et V4

  Liste des news    Liste des new du mois  
iphone se 2022 5g

18

Janvier

Alors que l’iPhone SE 3 5G est attendu pour cette année, les premières informations sur son successeur ont déjà émergé. L’iPhone SE 4 aurait notamment un design moins compact qu’à l’accoutumée alors que l’iPhone Mini sera a priori abandonné par la Pomme. Aux dernières nouvelles, l’iPhone SE 3 5G sera présenté au printemps prochain. Bloomberg affirme notamment qu’une keynote sera organisée à cet effet. D’après les rumeurs, il conserverait son format de 4,7 pouces et serait doté d’une puce A15 Bionic. Détail intéressant, il s’appellerait « iPhone SE+ 5G », d’après l’analyste Ross Young qui vient de s’exprimer à son sujet. Une dénomination encore jamais vue du côté de la Pomme. Pour mémoire, la mention « Plus » (et non « +) était jadis l’apanage de ses smartphones imposants avant que la firme privilégie la mention « Max ». Mais quid de son successeur ? Après avoir évoqué le sujet en avril dernier, l’analyste Ross Young vient de révéler les dernières informations dont il dispose. À l’époque, il anticipait l’arrivée d’un iPhone SE de 6,1 pouces pour 2023. Une version qui serait affublée d’un poinçon plutôt que d’une encoche. Sur Twitter, le fondateur de Display Supply Chain Consultants vient de confirmer que le smartphone devrait sortir « en 2023 plutôt qu’en 2024 ». En revanche, il indique qu’Apple s’oriente plutôt vers une taille d’écran de 5,7 pouces. Un design moins compact qu’à l’accoutumée qui pourrait avoir été choisi suite à l’abandon de la déclinaison « Mini ». C’est l’analyste Ming-Chi Kuo qui avait notamment indiqué qu’Apple prévoyait de faire une croix sur le format 5,4 pouces à partir de l’iPhone 14. Et d’évoquer la sortie d’un modèle d’iPhone 14 grand format plus abordable que l’iPhone 14 Pro Les utilisateurs préférant un smartphone moins imposant pourront toutefois se rabattre sur l' »iPhone SE 2023″. Avec sa taille supposée de 5,7 pouces, il resterait en dessous des autres iPhone qui devraient démarrer à 6,1 pouces. Malgré le sérieux du leaker, il faut évidemment considérer ces révélations avec prudence. Apple peut encore à tout moment changer son fusil d’épaule tant que la production de masse n’a pas démarré.



Microsoft arrête la Xbox One

  Liste des news    Liste des new du mois  
Xbox One S

17

Janvier

Une page se tourne, Microsoft se focalise désormais sur ses consoles dites de nouvelles générations. La Xbox One S n’est plus fabriquée depuis des mois. La décision de stopper la Xbox One S n’est pas d’aujourd’hui. Depuis une année maintenant cette dernière n’est plus fabriquée. Microsoft a confirmé l’arrêt définitif de sa production. Les dernières unités sont sorties des usines à la fin de l’année 2020. Depuis le focus est la relève incarnée par les actuelles Xbox Series S/X. Elle a été présentée lors de l’E3 2016 comme la version SLIM de la Xbox One. Son argument repose sur un châssis 40 % plus petite et la présence en interne du bloc d’alimentation. Elle a été lancée avec un disque dur de 2 To, le support de la vidéo au format Ultra HD, un son Dolby Atmos, un nouveau lecteur Blu-ray Ultra HD et la prise en charge d’un mode HDR 10. A l’époque son tarif a été de 399 $ (2To) puis à 299$ (512 Go) et 349 $ avec un HDD de 1 To. Sous sa robe nous retrouvons un processeur 16nm AMD 8 cœurs propulsé à 1.75 GHz, une solution graphique équipée de 12 unités de calculs à 914 MHz capables d’assurer une puissance de 1.4 TFLOPS. A titre de comparaison voici la puissance proposée par la gamme des GeForce RTX 30 series de Nvidia et des Radeon RX 6000 series d’AMD. A cela s’ajoute 8 Go de DDR3 et 32 Mo d’eSRAM et un disque dur de 512 Go, 1 To ou 2 To. Son annonce s’est accompagnée de la présentation du « Project Scorpio », une version haut de gamme en encore plus puissante de la Xbox One. La belle (Xbox one X) sera officiellement présentée l’année suivante lors de l’E3 2017. Elle sera disponible le 7 novembre 2017 au prix de 499 €. Sa configuration repose sur un processeur AMD 8 cœurs à 2.3 GHz, une solution graphique avec 40 unités de calculs à 1172 MHz (6 TFlops), 12 Go de GDDR5 (bande passante de 336 Go/s) et un disque dur de 1 To. A noter qu’il s’agit également de la première console à disposer d’une chambre à vapeur à refroidissement liquide. Enfin en 2019 lors de l’E3, Microsoft annonce la Xbox One S ADE (All Digital Edition). La console est commercialisée le 7 mai 2019 au prix de 229 $ avec trois jeux dématérialisée (Minecraft, Sea of Thieves et Forza Horizon 3).



Un bug permet de tracé vos navigations sur MacOs et iOS

  Liste des news    Liste des new du mois  
malware mac

17

Janvier

Utilisateurs de Safari sur Mac et iPhone, attention : à cause d’un bug, l’API JavaScript IndexedDB peut révéler votre historique de navigation et même votre identité, selon un article de blog partagé vendredi par le service d’empreintes digitales pour navigateurs, FingerprintJS. Un nouveau bug trouvé sur le navigateur Safari inquiète. En quelques mots, il permet à n’importe quel site Web qui utilise IndexedDB (une base de données locale embarquée dans le navigateur) de connaître tous les sites qu’un utilisateur a visités ou visite en temps réel. Normalement, les sites Web ne devraient pouvoir accéder qu’à leurs propres bases de données IndexedDB, mais le bug fait que certains sites peuvent avoir accès à toutes les bases de données d’un utilisateur.Dans certains cas, les sites Web utilisent des identifiants uniques, spécifiques à chaque utilisateur, répartis au sein d’une base de données IndexedDB. Par exemple, YouTube crée des bases de données qui incluent l’identifiant Google de l’utilisateur. Cet identifiant peut ensuite être utilisé avec les API Google pour récupérer des informations personnelles sur l’utilisateur, comme sa photo de profil, selon FingerprintJS. Le problème, c’est que ces informations personnelles n’ont pas à se retrouver entre les mains de personnes malveillantes. « Un onglet ou une fenêtre qui s’exécute en arrière-plan et interroge en permanence l’API IndexedDB pour les bases de données disponibles peut savoir quels autres sites Web un utilisateur visite en temps réel », indique le blog. « Alternativement, les sites Web peuvent ouvrir n’importe quel site Web dans une iframe ou une fenêtre contextuelle afin de déclencher une fuite basée sur IndexedDB pour ce site spécifique » peut-on lire. Voici une vidéo explicative. Selon FingerprintJS, le bug affecte Safari 15 pour Mac et Safari sur toutes les versions d’iOS 15 et iPadOS 15, mais aussi les navigateurs tiers comme Google Chrome sur iOS 15 et iPadOS 15, comme Apple exige que tous les navigateurs utilisent WebKit sur l’iPhone et l’iPad. Le site spécialisé indique que les anciens navigateurs comme Safari 14 pour Mac ne sont pas affectés et que passer en navigation privée ne permet pas de contourner le bug. Mais alors, comment contourner ce problème ? Sur Mac, vous pouvez temporairement utiliser un autre navigateur, comme Opéra (voir : Quels sont les meilleurs navigateurs Internet en 2021 ?). Ce n’est en revanche pas possible sur l’iPhone ou l’iPad, car tous les navigateurs disponibles sur ces appareils sont affectés. Il faudra donc prendre notre mal en patience, en attendant qu’Apple règle le souci.



Les Steam Deck (console portable Valve) en février

  Liste des news    Liste des new du mois  
Steam Deck

14

Janvier

Si aucun nuage supplémentaire n’arrive à l’horizon, les premiers Steam Deck seront livrés aux premiers clients à la fin du mois de février. Un baptême du feu pour la première console portable de Valve. Les premiers exemplaires grand public du Steam Deck de Valve devraient arriver dans les mains des premiers à l’avoir réservé... dès la fin du mois de février. Si de nombreux studios de développement ont reçu un exemplaire de la console/PC portable afin de peaufiner la compatibilité, notamment en matière de pilote graphique et de stabilité, le grand public n’a pour l’heure toujours pas pu toucher l’appareil. La pénurie mondiale qui frappe tous les secteurs. Mais pas que. L’autre élément qui impose à Valve de ne pas encore faire partir ses consoles déjà prêtes, c'est le logiciel. L’APU d’AMD est un SoC réunissant 4 cœurs CPU (8 threads) Zen 2 et 8 cœurs GPU de la première intégration mobile de sa nouvelle architecture graphique, RDNA 2. Le défi à la fois pour Valve, son partenaire AMD et les studios de développement est de proposer une machine qui va faire fonctionner l’essentiel de la plus grande ludothèque du monde : celle du monde du PC. C’est ce peaufinage non seulement de Steam OS, mais aussi des drivers et des jeux qui impose à Valve de retenir les unités déjà prêtes afin d’envoyer sa machine quand l’essentiel des jeux importants seront certifiés. Car là est la promesse du Steam Deck : permettre de jouer à tous les jeux, même les titres phares (dits « AAA ») en mobilité sur une plateforme Linux (SteamOS est basé sur ce système). Outre les performances pures de la puce, qui imposera sans doute de baisser le niveau de détails de certains titres, les développeurs et Valve doivent aussi s’assurer que la navigation ou la taille du texte sont adaptés à l’écran tactile 7 pouces 16/10e de l’appareil. Les spécifications complètes ainsi que la disponibilité du dock du Steam Deck, un accessoire qui rapprocherait encore plus l’appareil de la Switch de Nintendo. Mais avec l’argument de l’incroyable ludothèque PC en plus.



Tencent un jeu Avatar ! Video

  Liste des news    Liste des new du mois  
template Tencnt jeu

14

Janvier

En 2021, Ubisoft nous avait annoncé l’arrivée prochaine d’un jeu d’aventure inspiré du film Avatar Disney, qui détient les droits de la franchise. On fait le point sur tout ce que l’on connait du jeu. Après cette nouvelle prometteuse, c’est au tour de Tencent de prendre sa part du gâteau avec un jeu mobile lui aussi inspiré de l’univers de Pandora. Le studio va en effet développer un MMORPG en collaboration avec on connait du jeu. Tout d’abord, on connait son nom. Il sera baptisé Avatar: Reckoning et devrait être disponible cette année sur les appareils mobiles iOS et Android. Il proposera trois modes de jeux bien distincts. Le premier est un mode histoire classique en solo, qui vous permettra d’explorer des parties de Pandora encore jamais vues. Il y aura également un mode coop, qui vous permettra de lancer des parties avec vos amis. Enfin, le troisième mode, et sûrement le plus important, sera un mode PvP dans lequel s’affronteront de nombreux joueurs en ligne. Dans un communiqué, Tencent a explique que vous pourrez « rencontrer de nouveaux clans Na’vi qui se battent pour défendre leur foyer, affronter les puissantes troupes de la RDA qui cherchent à exploiter les ressources de la lune, et faire la connaissance de spectaculaires créatures extraterrestres. » Pour le moment, aucune date de sortie précise, ni même de trailer n’ont été partagés, et Tencent se fait très discret sur le projet. On peut se douter qu’il se trouve à un stade de développement préliminaire, il faudra donc se contenter de l’unique image disponible. Pour rappel, le deuxième film de la franchise est lui aussi attendu pour la fin de l’année, une sortie pour célébrer cet événement n’est donc pas encore à écarter.



Les Hackintosh vive leur derniers souffle grave aux puces ARM

  Liste des news    Liste des new du mois  
Logo Hackintosh

13

Janvier

Le logiciel OpenCore permet désormais d’installer macOS sur un PC prend en charge les Core « Alder Lake » de 12e génération. Mais avec le passage à ARM et au M1, les jours glorieux du Hackintosh sont derrière lui. Depuis plus de dix ans, quand on n’a pas les moyens (ou l’envie) d’acheter un ordinateur Apple et qu’on veut tout de même utiliser macOS, l’astuce consiste à utiliser des logiciels de bidouillage, aller sur les forums et choisir les bons composants. Puis on assemble tout ça, et voilà : vous avez un hackintosh, une machine avec macOS moins chère que chez Apple, et qui peut partir en vrille à la prochaine mise à jour, mais c’est le jeu... Les détenteurs de ce type de machines se réjouissent donc de la prise en charge par OpenCore, meilleur logiciel d’installation de macOS sur PC, de la 12e génération de processeurs Core d’Intel, les « Alder Lake ». Une belle performance de rétro-ingénierie qui permet de profiter de quasiment toutes les fonctionnalités de macOS Big Sur. Le virage vers les puces ARM touche désormais tous ses PC portables (sauf un), l’iMac entrée de gamme et tout le reste doit suivre d'ici à 12 mois. Les hackintosh vivent leurs dernières années et leur gloire est passée. Mais quelle performance et quelle longévité !



Les premiers ISO 2022 sont là ! ou pas !

  Liste des news    Liste des new du mois  
microsoft windows 11 01

13

Janvier

Microsoft vient de publier de nouvelles images ISO de Windows 11. Elles débarquent dans le cadre du programme Windows Insiders. Ces ISO proposent l’installation à partir de zero de la build 22533 de Windows 11. Ils sont les bienvenus car ils permettent d’installer le système d’exploitation sans passer par une mise à jour de l’existant. De son côté Windows 11 build 22533 vient d’être publié. L’OS est proposé aux PC inscrits sur le canal DEV. Nous reviendrons en détails sur ses nouveautés mais voici les faits les plus marquant. Nous sommes dans le cadre du programme Windows Insider. Windows 11 build 22533 ne peut donc pas être considérés comme un système d’exploitation fiable pouvant prendre place sur un PC de production. Microsoft le publie pour des tests seulement. A noter que les ISO permettent aussi un installation via une machine virtuelle. Le changement le plus notable concerne le menu volant. Il profite d’ajustements pour s’aligner sur l’apparence et le design du bureau. Vous pouvez trouver ces nouvelles images ISO ici.



EPYC une évolution

  Liste des news    Liste des new du mois  
Amd Epyc

13

Janvier

La prochaine génération de processeurs EPYC, nom de code Genoa, marquera une belle évolution par rapport aux gammes Rome et Milan : architecture CPU Zen 4, gravure en 5 nm, jusqu’à 96 cœurs / 192 threads, DDR5 et PCIe 5.0. AMD a confirmé ces caractéristiques en novembre dernier. Toutefois, les documents dérobés à Gigabyte en août évoquaient aussi une prise en charge de 12 canaux mémoire ; une donnée qui figure dans un récent patch EDAC (Error Detection and Correction) publié par AMD. Les correctifs stipulent que les puces EPYC 7004 supporteront jusqu’à 12 canaux mémoire par socket, contre 8 pour les serveurs AMD existants. Le nombre de DIMMs par canal (DPC) supportés reste en revanche incertain. Le pilote précise que les EPYC Genoa prennent en charge la RDDR5 (Registered DDR5) et la LRDDR5 (Load-Reduced DDR5). En principe, douze canaux de mémoire DDR5 fait passer la bande passante à 460,8 Go/s contre 204,8 Go/s pour les EPYC Milan. En fonction de la capacité des barrettes, un système serait susceptible d’embarquer 6 To de mémoire au lieu de 4 To actuellement. Dans le cas d’un support de deux RDIMM par canal, la capacité maximale serait de 12 To de DDR5.


 <  10  11  12  13  14  15 

"Actu vu !" sur le web


 <  10  11  12  13  14  15 

Nividia GeForce RTX 4090 2.6 fois plus puissant que la 3090

La GeForce RTX 4090 est censée incarner la vitrine de la prochaine génération de GeForce de Nvidia connue sous le nom d’Ada Lovelace. Equipée d’un GPU AD102 sa puissance pourrait atteindre 2.6 fois celle de l’actuelle GeForce RTX 3090. La prochaine architecture GPU de Nvida porte le nom de code Ada Lovelace. Si aucun changement majeur n’est prévu par Nvidia nous devrions assister à la naissance des GeForce RTX 40 series avec bien sur une nouvelle carte phare, la GeForce RTX 4090. Les premières rumeurs la concernant sont apparues il y a plusieurs mois maintenant. Depuis nous avons un fait redondant, cette génération devrait proposer un bond important des performances en particulier cette RTX 4090. Normalement le GPU AD102 sera fabriqué en 5 nm par TSMC. Il devrait proposer 18 432 cœurs CUDA propulsés entre 2.3 GHz à 2.5 GHz. La puissance brute FP32 devrait se situer entre 85 et 92 TFLOPs. Nous pouvons observer que l’actuelle GeForce RTX 3090 et son imposant GPU GA102 Ampère se situe à 35.5 TFLOPs. Nous sommes donc sur un bond d’un facteur 2.6. Ce chiffre n’est pas impossible car Nvidia a déjà proposé une telle progression avec Ampere (GA102 (RTX 3090) assure du 36 TFLOPs contre du 13 TFLOPs pour le GPU TU102 (RTX 2080 Ti)). Le lancement est censé avoir lieu cette année au courant du deuxième semestre. En attendant Nvidia travaille actuellement sur une version « boostée » de la RTX 3090 avec la RTX 3090 Ti.
18-01-2022


SysJoker un Malware Multiplateforme !

Un inquiétant cheval de Troie très discret et multiplateformes vient d'être repéré. Baptisé SysJoker et mis en lumière par la firme de sécurité Intezer, il peut cibler autant Windows, Linux que macOS. Pire encore, celui-ci passait sous les radars des antivirus depuis un bout de temps. Les versions Linux et macOS n'étaient jusqu'à présent pas du tout détectées par des sites comme VirusTotal, qui permettent d'analyser des fichiers en se basant sur un grand nombre de moteurs antivirus. Intezer suspecte SysJoker de se faire passer pour une mise à jour du système, et estime qu'il aurait été lancé au cours du second semestre 2021. Le malware est écrit en C++ tandis que chaque version est adaptée à l’OS spécifique qu'il cible : le fichier macOS était notamment signé. Il a été découvert pour la première fois lors d'une attaque sur un serveur web Linux « d'une grande institution éducative ». Si les chercheurs n'ont pas réussi à trouver comment le virus se diffuse, il semble que son installation se fasse en forçant la main à l'utilisateur (par exemple en téléchargeant un fichier compromis). Sur Windows, SysJoker va se cacher dans les dossiers système sous le nom d'un logiciel Intel (igfxCUIService.exe pour Intel Graphics Common User Interface Service) et peut faire en sorte de s'exécuter à chaque démarrage. Il recueille l'adresse MAC, le nom d'utilisateur, le numéro de série et l'adresse IP. Les malandrins peuvent ensuite s'en servir pour lancer des commandes à distance. Pour les chercheurs, cette découverte est importante pour plusieurs raisons : les malwares multiplateformes de ce type sont rares, et celui-ci a été écrit à partir de zéro. Autrement dit, les gens derrière SysJoker sont des professionnels avec beaucoup de moyens. De plus, les équipes d’Intezer ont pu observer que les pirates se basent sur quatre serveurs de commande et de contrôle distincts. Ils ont pu être témoins de trois changements de serveur pendant leurs analyses, ce qui montre bien que les malfaiteurs sont actifs et surveillent les machines infectées. Maintenant que SysJoker a été détecté, on devrait le voir arriver dans les moteurs d'antivirus ce qui devrait rendre sa détection à grande échelle beaucoup plus facile. Selon Intezer, le malware a pour objectif l'espionnage, ce qui « pourrait également conduire à une attaque par ransomware ». Il ne viserait cependant que des « cibles spécifiques » et les chercheurs expliquent ne pas l'avoir vu passer à l'attaque pendant leurs analyses.
18-01-2022


Spéculation sur les iPhone SE 5G et V4

Alors que l’iPhone SE 3 5G est attendu pour cette année, les premières informations sur son successeur ont déjà émergé. L’iPhone SE 4 aurait notamment un design moins compact qu’à l’accoutumée alors que l’iPhone Mini sera a priori abandonné par la Pomme. Aux dernières nouvelles, l’iPhone SE 3 5G sera présenté au printemps prochain. Bloomberg affirme notamment qu’une keynote sera organisée à cet effet. D’après les rumeurs, il conserverait son format de 4,7 pouces et serait doté d’une puce A15 Bionic. Détail intéressant, il s’appellerait « iPhone SE+ 5G », d’après l’analyste Ross Young qui vient de s’exprimer à son sujet. Une dénomination encore jamais vue du côté de la Pomme. Pour mémoire, la mention « Plus » (et non « +) était jadis l’apanage de ses smartphones imposants avant que la firme privilégie la mention « Max ». Mais quid de son successeur ? Après avoir évoqué le sujet en avril dernier, l’analyste Ross Young vient de révéler les dernières informations dont il dispose. À l’époque, il anticipait l’arrivée d’un iPhone SE de 6,1 pouces pour 2023. Une version qui serait affublée d’un poinçon plutôt que d’une encoche. Sur Twitter, le fondateur de Display Supply Chain Consultants vient de confirmer que le smartphone devrait sortir « en 2023 plutôt qu’en 2024 ». En revanche, il indique qu’Apple s’oriente plutôt vers une taille d’écran de 5,7 pouces. Un design moins compact qu’à l’accoutumée qui pourrait avoir été choisi suite à l’abandon de la déclinaison « Mini ». C’est l’analyste Ming-Chi Kuo qui avait notamment indiqué qu’Apple prévoyait de faire une croix sur le format 5,4 pouces à partir de l’iPhone 14. Et d’évoquer la sortie d’un modèle d’iPhone 14 grand format plus abordable que l’iPhone 14 Pro Les utilisateurs préférant un smartphone moins imposant pourront toutefois se rabattre sur l' »iPhone SE 2023″. Avec sa taille supposée de 5,7 pouces, il resterait en dessous des autres iPhone qui devraient démarrer à 6,1 pouces. Malgré le sérieux du leaker, il faut évidemment considérer ces révélations avec prudence. Apple peut encore à tout moment changer son fusil d’épaule tant que la production de masse n’a pas démarré.
18-01-2022


Microsoft arrête la Xbox One

Une page se tourne, Microsoft se focalise désormais sur ses consoles dites de nouvelles générations. La Xbox One S n’est plus fabriquée depuis des mois. La décision de stopper la Xbox One S n’est pas d’aujourd’hui. Depuis une année maintenant cette dernière n’est plus fabriquée. Microsoft a confirmé l’arrêt définitif de sa production. Les dernières unités sont sorties des usines à la fin de l’année 2020. Depuis le focus est la relève incarnée par les actuelles Xbox Series S/X. Elle a été présentée lors de l’E3 2016 comme la version SLIM de la Xbox One. Son argument repose sur un châssis 40 % plus petite et la présence en interne du bloc d’alimentation. Elle a été lancée avec un disque dur de 2 To, le support de la vidéo au format Ultra HD, un son Dolby Atmos, un nouveau lecteur Blu-ray Ultra HD et la prise en charge d’un mode HDR 10. A l’époque son tarif a été de 399 $ (2To) puis à 299$ (512 Go) et 349 $ avec un HDD de 1 To. Sous sa robe nous retrouvons un processeur 16nm AMD 8 cœurs propulsé à 1.75 GHz, une solution graphique équipée de 12 unités de calculs à 914 MHz capables d’assurer une puissance de 1.4 TFLOPS. A titre de comparaison voici la puissance proposée par la gamme des GeForce RTX 30 series de Nvidia et des Radeon RX 6000 series d’AMD. A cela s’ajoute 8 Go de DDR3 et 32 Mo d’eSRAM et un disque dur de 512 Go, 1 To ou 2 To. Son annonce s’est accompagnée de la présentation du « Project Scorpio », une version haut de gamme en encore plus puissante de la Xbox One. La belle (Xbox one X) sera officiellement présentée l’année suivante lors de l’E3 2017. Elle sera disponible le 7 novembre 2017 au prix de 499 €. Sa configuration repose sur un processeur AMD 8 cœurs à 2.3 GHz, une solution graphique avec 40 unités de calculs à 1172 MHz (6 TFlops), 12 Go de GDDR5 (bande passante de 336 Go/s) et un disque dur de 1 To. A noter qu’il s’agit également de la première console à disposer d’une chambre à vapeur à refroidissement liquide. Enfin en 2019 lors de l’E3, Microsoft annonce la Xbox One S ADE (All Digital Edition). La console est commercialisée le 7 mai 2019 au prix de 229 $ avec trois jeux dématérialisée (Minecraft, Sea of Thieves et Forza Horizon 3).
17-01-2022


Un bug permet de tracé vos navigations sur MacOs et iOS

Utilisateurs de Safari sur Mac et iPhone, attention : à cause d’un bug, l’API JavaScript IndexedDB peut révéler votre historique de navigation et même votre identité, selon un article de blog partagé vendredi par le service d’empreintes digitales pour navigateurs, FingerprintJS. Un nouveau bug trouvé sur le navigateur Safari inquiète. En quelques mots, il permet à n’importe quel site Web qui utilise IndexedDB (une base de données locale embarquée dans le navigateur) de connaître tous les sites qu’un utilisateur a visités ou visite en temps réel. Normalement, les sites Web ne devraient pouvoir accéder qu’à leurs propres bases de données IndexedDB, mais le bug fait que certains sites peuvent avoir accès à toutes les bases de données d’un utilisateur.Dans certains cas, les sites Web utilisent des identifiants uniques, spécifiques à chaque utilisateur, répartis au sein d’une base de données IndexedDB. Par exemple, YouTube crée des bases de données qui incluent l’identifiant Google de l’utilisateur. Cet identifiant peut ensuite être utilisé avec les API Google pour récupérer des informations personnelles sur l’utilisateur, comme sa photo de profil, selon FingerprintJS. Le problème, c’est que ces informations personnelles n’ont pas à se retrouver entre les mains de personnes malveillantes. « Un onglet ou une fenêtre qui s’exécute en arrière-plan et interroge en permanence l’API IndexedDB pour les bases de données disponibles peut savoir quels autres sites Web un utilisateur visite en temps réel », indique le blog. « Alternativement, les sites Web peuvent ouvrir n’importe quel site Web dans une iframe ou une fenêtre contextuelle afin de déclencher une fuite basée sur IndexedDB pour ce site spécifique » peut-on lire. Voici une vidéo explicative. Selon FingerprintJS, le bug affecte Safari 15 pour Mac et Safari sur toutes les versions d’iOS 15 et iPadOS 15, mais aussi les navigateurs tiers comme Google Chrome sur iOS 15 et iPadOS 15, comme Apple exige que tous les navigateurs utilisent WebKit sur l’iPhone et l’iPad. Le site spécialisé indique que les anciens navigateurs comme Safari 14 pour Mac ne sont pas affectés et que passer en navigation privée ne permet pas de contourner le bug. Mais alors, comment contourner ce problème ? Sur Mac, vous pouvez temporairement utiliser un autre navigateur, comme Opéra (voir : Quels sont les meilleurs navigateurs Internet en 2021 ?). Ce n’est en revanche pas possible sur l’iPhone ou l’iPad, car tous les navigateurs disponibles sur ces appareils sont affectés. Il faudra donc prendre notre mal en patience, en attendant qu’Apple règle le souci.
17-01-2022


Les Steam Deck (console portable Valve) en février

Si aucun nuage supplémentaire n’arrive à l’horizon, les premiers Steam Deck seront livrés aux premiers clients à la fin du mois de février. Un baptême du feu pour la première console portable de Valve. Les premiers exemplaires grand public du Steam Deck de Valve devraient arriver dans les mains des premiers à l’avoir réservé... dès la fin du mois de février. Si de nombreux studios de développement ont reçu un exemplaire de la console/PC portable afin de peaufiner la compatibilité, notamment en matière de pilote graphique et de stabilité, le grand public n’a pour l’heure toujours pas pu toucher l’appareil. La pénurie mondiale qui frappe tous les secteurs. Mais pas que. L’autre élément qui impose à Valve de ne pas encore faire partir ses consoles déjà prêtes, c'est le logiciel. L’APU d’AMD est un SoC réunissant 4 cœurs CPU (8 threads) Zen 2 et 8 cœurs GPU de la première intégration mobile de sa nouvelle architecture graphique, RDNA 2. Le défi à la fois pour Valve, son partenaire AMD et les studios de développement est de proposer une machine qui va faire fonctionner l’essentiel de la plus grande ludothèque du monde : celle du monde du PC. C’est ce peaufinage non seulement de Steam OS, mais aussi des drivers et des jeux qui impose à Valve de retenir les unités déjà prêtes afin d’envoyer sa machine quand l’essentiel des jeux importants seront certifiés. Car là est la promesse du Steam Deck : permettre de jouer à tous les jeux, même les titres phares (dits « AAA ») en mobilité sur une plateforme Linux (SteamOS est basé sur ce système). Outre les performances pures de la puce, qui imposera sans doute de baisser le niveau de détails de certains titres, les développeurs et Valve doivent aussi s’assurer que la navigation ou la taille du texte sont adaptés à l’écran tactile 7 pouces 16/10e de l’appareil. Les spécifications complètes ainsi que la disponibilité du dock du Steam Deck, un accessoire qui rapprocherait encore plus l’appareil de la Switch de Nintendo. Mais avec l’argument de l’incroyable ludothèque PC en plus.
14-01-2022


Tencent un jeu Avatar ! Video

En 2021, Ubisoft nous avait annoncé l’arrivée prochaine d’un jeu d’aventure inspiré du film Avatar Disney, qui détient les droits de la franchise. On fait le point sur tout ce que l’on connait du jeu. Après cette nouvelle prometteuse, c’est au tour de Tencent de prendre sa part du gâteau avec un jeu mobile lui aussi inspiré de l’univers de Pandora. Le studio va en effet développer un MMORPG en collaboration avec on connait du jeu. Tout d’abord, on connait son nom. Il sera baptisé Avatar: Reckoning et devrait être disponible cette année sur les appareils mobiles iOS et Android. Il proposera trois modes de jeux bien distincts. Le premier est un mode histoire classique en solo, qui vous permettra d’explorer des parties de Pandora encore jamais vues. Il y aura également un mode coop, qui vous permettra de lancer des parties avec vos amis. Enfin, le troisième mode, et sûrement le plus important, sera un mode PvP dans lequel s’affronteront de nombreux joueurs en ligne. Dans un communiqué, Tencent a explique que vous pourrez « rencontrer de nouveaux clans Na’vi qui se battent pour défendre leur foyer, affronter les puissantes troupes de la RDA qui cherchent à exploiter les ressources de la lune, et faire la connaissance de spectaculaires créatures extraterrestres. » Pour le moment, aucune date de sortie précise, ni même de trailer n’ont été partagés, et Tencent se fait très discret sur le projet. On peut se douter qu’il se trouve à un stade de développement préliminaire, il faudra donc se contenter de l’unique image disponible. Pour rappel, le deuxième film de la franchise est lui aussi attendu pour la fin de l’année, une sortie pour célébrer cet événement n’est donc pas encore à écarter.


14-01-2022


Les Hackintosh vive leur derniers souffle grave aux puces ARM

Le logiciel OpenCore permet désormais d’installer macOS sur un PC prend en charge les Core « Alder Lake » de 12e génération. Mais avec le passage à ARM et au M1, les jours glorieux du Hackintosh sont derrière lui. Depuis plus de dix ans, quand on n’a pas les moyens (ou l’envie) d’acheter un ordinateur Apple et qu’on veut tout de même utiliser macOS, l’astuce consiste à utiliser des logiciels de bidouillage, aller sur les forums et choisir les bons composants. Puis on assemble tout ça, et voilà : vous avez un hackintosh, une machine avec macOS moins chère que chez Apple, et qui peut partir en vrille à la prochaine mise à jour, mais c’est le jeu... Les détenteurs de ce type de machines se réjouissent donc de la prise en charge par OpenCore, meilleur logiciel d’installation de macOS sur PC, de la 12e génération de processeurs Core d’Intel, les « Alder Lake ». Une belle performance de rétro-ingénierie qui permet de profiter de quasiment toutes les fonctionnalités de macOS Big Sur. Le virage vers les puces ARM touche désormais tous ses PC portables (sauf un), l’iMac entrée de gamme et tout le reste doit suivre d'ici à 12 mois. Les hackintosh vivent leurs dernières années et leur gloire est passée. Mais quelle performance et quelle longévité !
13-01-2022


Les premiers ISO 2022 sont là ! ou pas !

Microsoft vient de publier de nouvelles images ISO de Windows 11. Elles débarquent dans le cadre du programme Windows Insiders. Ces ISO proposent l’installation à partir de zero de la build 22533 de Windows 11. Ils sont les bienvenus car ils permettent d’installer le système d’exploitation sans passer par une mise à jour de l’existant. De son côté Windows 11 build 22533 vient d’être publié. L’OS est proposé aux PC inscrits sur le canal DEV. Nous reviendrons en détails sur ses nouveautés mais voici les faits les plus marquant. Nous sommes dans le cadre du programme Windows Insider. Windows 11 build 22533 ne peut donc pas être considérés comme un système d’exploitation fiable pouvant prendre place sur un PC de production. Microsoft le publie pour des tests seulement. A noter que les ISO permettent aussi un installation via une machine virtuelle. Le changement le plus notable concerne le menu volant. Il profite d’ajustements pour s’aligner sur l’apparence et le design du bureau. Vous pouvez trouver ces nouvelles images ISO ici.
13-01-2022


EPYC une évolution

La prochaine génération de processeurs EPYC, nom de code Genoa, marquera une belle évolution par rapport aux gammes Rome et Milan : architecture CPU Zen 4, gravure en 5 nm, jusqu’à 96 cœurs / 192 threads, DDR5 et PCIe 5.0. AMD a confirmé ces caractéristiques en novembre dernier. Toutefois, les documents dérobés à Gigabyte en août évoquaient aussi une prise en charge de 12 canaux mémoire ; une donnée qui figure dans un récent patch EDAC (Error Detection and Correction) publié par AMD. Les correctifs stipulent que les puces EPYC 7004 supporteront jusqu’à 12 canaux mémoire par socket, contre 8 pour les serveurs AMD existants. Le nombre de DIMMs par canal (DPC) supportés reste en revanche incertain. Le pilote précise que les EPYC Genoa prennent en charge la RDDR5 (Registered DDR5) et la LRDDR5 (Load-Reduced DDR5). En principe, douze canaux de mémoire DDR5 fait passer la bande passante à 460,8 Go/s contre 204,8 Go/s pour les EPYC Milan. En fonction de la capacité des barrettes, un système serait susceptible d’embarquer 6 To de mémoire au lieu de 4 To actuellement. Dans le cas d’un support de deux RDIMM par canal, la capacité maximale serait de 12 To de DDR5.
13-01-2022


 <  10  11  12  13  14  15