Bienvenu sur la Particule.com

Toute l'actualités des geeks

Projet et fonctionnement du site la Particule.com

Les infos Bloc-Note du site la Particule.com

Nos différents partenaires

Suivre nos sponsors
Logo la particule.com
  



"Actu vu !" sur le web


 <  3  4  5  6  7  8  9  > 

Google ce lance dans les services bancaires

  Liste des news    Liste des new du mois  
bientot des comptes en banque google

14

Novembre

La firme californienne prévoit de proposer à partir de l’année prochaine des comptes chèques aux particuliers en partenariat avec la banque Citigroup. Le service sera adossé à Google Pay. Google s’apprête à rejoindre Apple et Facebook sur le créneau des services bancaires et financiers personnels avec le lancement d’une offre de comptes chèques. Baptisé “Cache”, le projet se fera en partenariat avec la banque Citigroup et une coopérative de crédit de l’université Stanford. Ces deux acteurs prendront en charge les activités financières et de conformité liées à ces comptes. Le service Cache fonctionnera avec le portefeuille électronique Google Pay. Mais pas question, promet Google, d’exploiter les données liées à ce système. "Si nous pouvons aider plus de gens à faire plus de choses de manière numérique en ligne, c'est bon pour Internet et c'est bon pour nous”, a déclaré Caesar Sengupta, un représentant de Google cité dans un article du Wall Street Journal révélant l’existence du projet Cache.



Des cartouches pour la PS5 ou pas !

  Liste des news    Liste des new du mois  
ssd playstation 5 Sony

14

Novembre

On savait déjà que Sony prévoyait encore un long avenir pour sa console de salon, la marque japonaise ayant déjà déposé plusieurs noms de marque jusqu’à la très lointaine PlayStation 10. Cette fois, c’est dans un avenir plus proche que le constructeur japonais pourrait faire parler de lui, avec un récent dépôt de brevet débusqué par le site Let’s Go Digital, et qui pourrait concerner directement la PS5, attendue pour la fin de l’année prochaine. Enregistré le 26 juin dernier à l’Institut national de la propriété intellectuelle brésilien, il semblerait en effet que Sony ait décidé de miser sur une cartouche de jeu. Si l’information a de quoi surprendre, le document relayé par le média semble pourtant assez explicite. Imaginé par Morisawa Yujin, responsable produit chez PlayStation et Senior Art Director au département design de Sony, l’accessoire en question a eu le mérite de susciter pas mal d’interrogations chez les joueurs, qui s’imaginent déjà un retour au format cartouche, volte-face que Nintendo avait déjà opéré en 2016 avec la Nintendo Switch. À moins qu’il ne s’agisse d’un accessoire pour les nouvelles DualShock ou pour le casque PSVR, qui pourrait s’offrir une seconde vie sur la console next-gen de la marque. À noter qu’une autre hypothèse probable serait la possibilité d’ajouter des SSD physiques à la PS5, qui prendraient directement la forme d’une cartouche, et permettraient ainsi de compenser la gourmandise de certains titres, comme c’était récemment le cas du dernier Call of Duty, qui nécessitait plus d’une centaine de Go de MAJ à l’installation. En réalité, et avant une éventuelle officialisation, rien ne prouve que cette cartouche sera vraiment exploitée, puisque même si Sony décide de repartir sur ce type de support, il pourrait tout aussi bien s’agir d’un nouveau projet, comme le retour de la PS Vita.



Moto dévoile son Razr à écran pliable à clapet Video

  Liste des news    Liste des new du mois  
MotoRazr Moto a ecran pliable en clapet

14

Novembre

Motorola a promis en septembre dernier de dévoiler son Razr avant la fin de l'année, c'est maintenant chose faite. Le constructeur a donné mercredi 13 novembre tous les détails concernant son smartphone à écran pliable et à clapet. Même si l'écran est tactile, l'appareil et son clapet se sont manifestement inspirés du Motorola Razr V3, un best-seller de la marque sorti en 2004. Ce n'est déjà plus un secret, des images du smartphone ayant fuité plus tôt ce mois-ci. Sur le site du constructeur, on peut retrouver un tweet daté du 12 novembre montrant le Motorola Razr V3. À côté de la photo, on peut lire : « Voici pourquoi le futur Motorola Razr va vous exciter ». Le nouveau Razr reprend donc la recette et l'améliore. Le clapet permet de protéger un écran OLED pliable horizontalement de 6,2 pouces. Lorsque l'appareil est replié, la partie extérieure laisse afficher un second écran OLED de 2,7 pouces appelé Quick View par Motorola. Celui-ci affichera, sans avoir à ouvrir l'appareil, les notifications, les contrôles musicaux ainsi que le mode selfie de l'appareil photo. Lorsqu'il est plié, l'appareil promet ainsi une meilleure prise en main pour la réalisation de portraits. Clapets et écrans pliables posent une nouvelle fois la question de la solidité. Motorola dit avoir « une pleine confiance dans la durabilité de son affichage Flex View ». La société ne veut pas connaître les mêmes déboires que Samsung lors du lancement de son Galaxy Fold. En octobre dernier, le constructeur coréen a réalisé un direct sur YouTube montrant près de 120 000 ouvertures et fermetures de son smartphone. Une résistance partiellement remise en cause par le site JerryRigEverything. L'appareil fonctionne sous Android à l'aide d'un processeur Snapdragon 710. Révélé l'année passée par Qualcomm, il équipe notamment le Nokia 8.1. C'est un chipset relativement peu puissant pour un smartphone de cette gamme. Un choix que le constructeur justifie en offrant une meilleure autonomie de l'appareil et une meilleure gestion de la température. Le constat est identique du côté de la caméra et de ses 16 mégapixels. Selon Motorola, l'installation d'un appareil plus grand était incompatible avec le design du smartphone. Si le nouveau Motorola Razr a bien le prix d'un appareil très haut de gamme 1 500 $, environ 1 360 €. Il reste l'un des smartphones pliables les moins chers du marché. Les précommandes de l'appareil démarreront le 26 décembre, mais les livraisons ne débuteront qu'en janvier 2020



Le Navigateur Brave disponible en V.1.0

  Liste des news    Liste des new du mois  
brave navigateur version 1.0

14

Novembre

Le navigateur Brave lance officiellement sa version 1.0, autrement dit sa version stable et complète, disponible sur les principaux OS du marché. Peut-être l'occasion pour les utilisateurs sensibles aux questions de confidentialité et de vie privée d'adopter un outil plus respectueux. Brave est un navigateur web open source, qui met particulièrement l'accent sur la sécurité et le respect de la vie privée. Le logiciel a déjà rencontré un certain succès, puisqu'il a franchi les 8 millions d'utilisateurs le mois dernier. Mais cela ne concernait alors que sa version bêta... Brave Software a partagé une grande nouvelle sur son blog : la version 1.0 du navigateur est désormais prête. En d'autres termes, il est donc dorénavant possible de profiter d'une édition stable et complète, compatible avec Windows, macOS, Linux, Android, et iOS. L'outil, développé par Brendan Eich, cofondateur de Mozilla, s'inspire pourtant davantage du navigateur de Google. Brave s'appuie en effet sur Chromium, navigateur web libre qui sert de base à plusieurs logiciels, tels que Chrome ou Opera. Une particularité qui pourrait aider ceux qui souhaiteraient passer d'un de ces navigateurs à Brave. D'autant que celui-ci accepte les extensions et les thèmes de Chrome. Concrètement, qu'est-ce qui distingue Brave de ses concurrents ? Comme évoqué plus haut, son credo est le respect de la vie privée des utilisateurs. Cela passe notamment par le blocage par défaut des publicités, trackers et autres vidéos en autoplay. Il n'est donc pas nécessaire de fouiller dans les paramètres pour activer ses options, même si le navigateur offre également de nombreuses possibilités de personnalisation. Mais puisque la publicité fait vivre certains sites web, Brave propose également un modèle alternatif. Avec le programme Brave Ads, l'utilisateur peut choisir de regarder des publicités, et même être récompensé pour cette action, via des jetons BAT. Il a alors la possibilité de les distribuer à ses créateurs de contenus préférés ou de les convertir en monnaie, virtuelle ou réelle. Enfin, Brave mise sur une sécurité renforcée, en intégrant nativement plusieurs extensions dédiées à la protection de l'utilisateur. Mais surtout, il offre un mode de navigation privée sur le réseau Tor, qui assure un véritable anonymat sur Internet.



La PS5 est une simple évolution de la PS4 !

  Liste des news    Liste des new du mois  
ps5 logo

13

Novembre

Chaque génération voit des améliorations par rapport à la précédente. Parfois la marche est grande, voire gigantesque, parfois elle est moins franche. D’après le développeur Danny Weinbaum, la PS5 serait dans ce dernier cas, une évolution de la PS4. Rien de plus. L’attente grandit chez les joueurs à un an de la sortie de la console. Ils attendent ce que Sony ne cesse de leur promettre : une révolution. Une voix s’élève contre cette idée, celle de Danny Weinbaum, fondateur du studio Eastshade et développeur du jeu du même nom disponible sur PC, PlayStation 4 et Xbox One et qui a notamment travaillé sur inFAMOUS Second Son. Pour lui, la PlayStation 5 sera certes une évolution par rapport à la génération précédente, mais pas le Graal espéré. Il revient par exemple sur le SSD qui apporte tant d’améliorations, particulièrement au niveau des temps de chargement. Récemment, nous avons vu passer un comparatif entre une PS4 Pro et un kit de développement PS5 aux caractéristiques similaires à celles de la console. La même scène du jeu PS4 Spider-Man chargeait en 0,8 seconde sur le kit contre 8,4 secondes sur la console. Mais pour Danny Weinbaum, cela ne changera rien en phase de jeu, tout étant stocké en mémoire vive, mais « sera utile pour les mondes ouverts qui nécessitent le streaming », c’est à dire le chargement à la volée des textures et éléments de jeu. De même, les joueurs voient le processeur Ryzen Zen 2 comme salvateur. Là encore le développeur relativise : « Cela permettra, je suppose, davantage d’objets à écran ». L’amélioration graphique sera indéniable, avec un support de plus hautes résolutions, dont le 8K à 120 images/s, du raytracing, des rendus plus réalistes, etc. Mais d’après le développeur rien de révolutionnaire. Cela dit, ce n’est pas souvent que l’on assiste à une révolution. Le passage de la 2D à la 3D en a été une, les contrôles analogiques ont changé la façon de jouer, de même que les gyroscopes et la VR existe mais a du mal à prendre. Alors que reste-t-il à inventer pour révolutionner le monde vidéoludique une nouvelle fois ?



Le MacBook Pro 16 est là ! Pas très abordable.

  Liste des news    Liste des new du mois  
MacBook Pro 16 2019

13

Novembre

Le MacBook Pro 16 pouces est arrivé sur l’Apple Store français, vous pouvez commander un exemplaire avec une livraison prévue à partir du 26 novembre. Apple propose toujours deux modèles de base, à un tarif strictement identique au MacBook Pro 15 pouces que ce nouveau modèle vient remplacer : 2 699 € l’entrée de gamme avec un Core i7, 16 Go de RAM et 512 Go de SSD, ou bien 3 199 € pour un Core i9, 16 Go de RAM et 1 To de SSD. Mais sur cette machine professionnelle, le prix des options est un facteur à considérer. Surtout qu’Apple a augmenté les limites avec des valeurs jamais vues sur un portable de la marque : on peut monter à 64 Go de RAM DDR4, mais surtout à 8 To de stockage ! En configurant le MacBook Pro 16 pouces « ultime», avec toutes les options, on atteint ainsi la jolie somme de 7 139 €. On dépasse ainsi largement l’ancien prix d’un Mac haut de gamme toutes options, qui était de 5 999 € « seulement ». Sous le capot on retrouve le clavier, labellisé « Magic Keyboard », reprend le mécanisme « ciseaux », la touche Esc et le bouton Touch ID sont séparés du reste de la Touch Bar. Le processeur de 9e génération se décline en 6 et 8 cœurs, avec un Turbo Boost qui peut pousser la machine à 5 GHz (c'est 2,1 fois plus puissant que le MacBook Pro 15 pouces quad-core). On peut intégrer dans ce Mac jusqu'à 64 Go de RAM et 8 To de SSD (!). À l'intérieur, on trouve une Radeon Pro 5000M, la première à être gravée en 7 nm, dotée de 8 Go de VRAM en option. Il faut s'attendre à un gain de performances de 80% que la précédente configuration haut de gamme. Pour l'occasion, Apple a revu l'agencement interne afin d'améliorer la dissipation thermique (les ventilateurs sont 35% plus grands, pour vous donner une idée). Le système audio est composé de six haut-parleurs et des micros « qualité studio ». La batterie d'une capacité de 100 Wh, la plus grosse du genre dans un portable Apple, offre une autonomie de 11 heures en navigation web ou lecture vidéo. Comme prévu, ce modèle de 16 pouces remplace les précédents 15 pouces.



Sonic est finalement plus fidèle au vrai ! Video

  Liste des news    Liste des new du mois  
Change de Sonic dans le film

13

Novembre

Vous le savez, Sonic va avoir le droit à l'adaptation cinématographique de ses aventures. Un projet qui va être réalisé en prises de vues réelles avec le hérisson en images de synthèse. Il y a quelques mois, des images du héros du film avaient fuité et la diffusion de la première bande-annonce avait fait réagir de nombreux internautes. En effet, le look de Sonic était bien loin du Sonic que nous avions en tête. Face au torrent de critiques, le studio Paramount Pictures a décidé de revoir le design du hérisson et ce 12 novembre, une nouvelle bande-annonce a été mise en ligne. Et fort heureusement, physiquement, Sonic est mignon désormais ! Mais c'est surtout que Sonic ressemble davantage au personnage des jeux Sega. Même si son look a été revu, rien n'assure au film un succès en salles... Mais d'après la bande-annonce, nous devrions avoir le droit à un long-métrage dans le style de Détective Pikachu avec de l'action et de l'humour. En attendant de découvrir le résultat final le 12 février prochain, on vous laisse voir les nouvelles images de Sonic dans le trailer ci-dessous. Pour rappel, le film est réalisé par Jeff Fowler et nous retrouverons Jim Carrey dans le rôle du docteur Robotnik !



Un souris façon NES Video

  Liste des news    Liste des new du mois  
n30 nes souris 8bitdo

13

Novembre

Deux boutons rouges et une croix directionnelle noire : deux éléments indémodables et iconiques, pour n’importe quel gamer issu des années 1980 ou amateur de jeu-vidéo rétro. Indissociables de la Nintendo Entertainment System (NES), ils forment, avec un habillage gris et noir tout aussi caractéristique, la nouvelle carapace d’une souris produite par 8BitDo. Ce fabricant de manettes alternatives propose ainsi sa première souris sans fil, la N30. Dotée d’un capteur optique de 1000 dpi, cette dernière disposerait d’une autonomie de batterie de plus de cent heures (via piles AA). D’après 8BitDo, elle est compatible avec n’importe quel PC et Mac. Un pavé tactile entre les deux boutons rouges (incarnant les cliques gauche et droit) reprend le rôle de molette. Enfin, la croix directionnelle sur le côté rajoute des options de scrolling. Vendue par 8BitDo, elle a été imaginée en 2009 par l’ingénieur suédois, Daniel Jansson,qui la présente, en chair et en os, dans l’unboxing ci-dessous : « Il était juste très heureux que quelqu’un le contacte enfin pour lancer sa construction après tant d’années », explique une représentante d’8BitDo à EnGadget. Si l’objet est pensé pour une utilisation PC, il constitue une sorte de première dans l’histoire de la NES. Il faut, en effet, attendre sa descendante, la Super NES, pour voir Nintendo commercialiser une souris spécialement pour sa console de salon, en l’occurrence, pour le jeu Mario Paint. En septembre dernier, 8BitDo avait sorti la SN30 Pro+, la manette alternative de la Nintendo Switch « la plus complète » – secondée par une version Lite, au prix d’environ 50€. La souris sans fil N30, quant à elle, est vendue à 23€ (c'est juste une figure de style et non une démonstration technologique). Dans la même veine, Analogue a commercialisé il y a quelques semaines l’Analogue Pocket, une version miniature et moderne de la Game Boy, célèbre console portable de Nintendo.



Stadia sur iPhone

  Liste des news    Liste des new du mois  
Stadia iPhone

13

Novembre

Google continue de préparer le terrain avant le déploiement de Stadia qui aura lieu le 19 novembre prochain. Pour le moment, ce lancement s'annonce bien compliqué avec des Founder's Edition qui risquent de ne pas arriver à temps et un line-up plutôt décevant. En effet, une douzaine de jeux seulement accompagnera la sortie du service de streaming la semaine prochaine. Pour en revenir à nos moutons, l'application mobile Stadia vient d'être mise en ligne sur l'App Store. Il est donc possible de la télécharger sur iPhone et iPad. Hélas, l'app est pour l'instant inutile. Une fois lancée, elle demande à l'utilisateur de se connecter à son compte Google. Ensuite, il faut entrer un code d'activation Stadia qui sera communiqué aux abonnés lors du lancement. Rappelons aussi que l'application permettra uniquement de gérer la bibliothèque de jeux et non de jouer. En ce qui concerne les smartphones, seuls les Google Pixel 2, 3, 3a et 4 seront compatibles le 19 novembre. D'autres devraient suivre dans un avenir proche mais la firme américaine est restée plutôt évasive à ce sujet.



Inside Xbox le 14 Novembre Video

  Liste des news    Liste des new du mois  
Inside xbox 2019

12

Novembre

Le X019 aura lieu à Londres du 14 au 16 novembre 2019. Les chanceux qui se rendront sur place pourront jouer aux dernières nouveautés Xbox One, mais aussi participer à plusieurs activités autour de leurs licences favorites. Cependant, Microsoft a aussi pensé aux joueurs qui resteront chez eux puisque le voile sera levé sur quelques nouveautés à l'occasion d'une soirée spéciale. En effet, l'émission Inside Xbox fera son grand retour le 14 novembre à 21h00, heure française. La marque a déjà précisé qu'il s'agira de l'épisode le plus complet depuis la création du programme. De nouveaux éléments seront dévoilés au sujet de 10 jeux réalisés par les fameux Xbox Game Studios. Bleeding Edge, Minecraft Dungeons, Sea of Thieves ou encore Flight Simulator feront une apparition. Microsoft a aussi promis la présentation de nouveaux jeux lors de l'Inside Xbox. Enfin, les services Xbox Game Pass et Project xCloud seront également évoqués. L'événement sera diffusé sur Mixer, YouTube, Twitter et Twitch.


 <  3  4  5  6  7  8  9  > 

"Actu vu !" sur le web


 <  3  4  5  6  7  8  9  > 

Google ce lance dans les services bancaires

La firme californienne prévoit de proposer à partir de l’année prochaine des comptes chèques aux particuliers en partenariat avec la banque Citigroup. Le service sera adossé à Google Pay. Google s’apprête à rejoindre Apple et Facebook sur le créneau des services bancaires et financiers personnels avec le lancement d’une offre de comptes chèques. Baptisé “Cache”, le projet se fera en partenariat avec la banque Citigroup et une coopérative de crédit de l’université Stanford. Ces deux acteurs prendront en charge les activités financières et de conformité liées à ces comptes. Le service Cache fonctionnera avec le portefeuille électronique Google Pay. Mais pas question, promet Google, d’exploiter les données liées à ce système. "Si nous pouvons aider plus de gens à faire plus de choses de manière numérique en ligne, c'est bon pour Internet et c'est bon pour nous”, a déclaré Caesar Sengupta, un représentant de Google cité dans un article du Wall Street Journal révélant l’existence du projet Cache.
14-11-2019


Des cartouches pour la PS5 ou pas !

On savait déjà que Sony prévoyait encore un long avenir pour sa console de salon, la marque japonaise ayant déjà déposé plusieurs noms de marque jusqu’à la très lointaine PlayStation 10. Cette fois, c’est dans un avenir plus proche que le constructeur japonais pourrait faire parler de lui, avec un récent dépôt de brevet débusqué par le site Let’s Go Digital, et qui pourrait concerner directement la PS5, attendue pour la fin de l’année prochaine. Enregistré le 26 juin dernier à l’Institut national de la propriété intellectuelle brésilien, il semblerait en effet que Sony ait décidé de miser sur une cartouche de jeu. Si l’information a de quoi surprendre, le document relayé par le média semble pourtant assez explicite. Imaginé par Morisawa Yujin, responsable produit chez PlayStation et Senior Art Director au département design de Sony, l’accessoire en question a eu le mérite de susciter pas mal d’interrogations chez les joueurs, qui s’imaginent déjà un retour au format cartouche, volte-face que Nintendo avait déjà opéré en 2016 avec la Nintendo Switch. À moins qu’il ne s’agisse d’un accessoire pour les nouvelles DualShock ou pour le casque PSVR, qui pourrait s’offrir une seconde vie sur la console next-gen de la marque. À noter qu’une autre hypothèse probable serait la possibilité d’ajouter des SSD physiques à la PS5, qui prendraient directement la forme d’une cartouche, et permettraient ainsi de compenser la gourmandise de certains titres, comme c’était récemment le cas du dernier Call of Duty, qui nécessitait plus d’une centaine de Go de MAJ à l’installation. En réalité, et avant une éventuelle officialisation, rien ne prouve que cette cartouche sera vraiment exploitée, puisque même si Sony décide de repartir sur ce type de support, il pourrait tout aussi bien s’agir d’un nouveau projet, comme le retour de la PS Vita.
14-11-2019


Moto dévoile son Razr à écran pliable à clapet Video

Motorola a promis en septembre dernier de dévoiler son Razr avant la fin de l'année, c'est maintenant chose faite. Le constructeur a donné mercredi 13 novembre tous les détails concernant son smartphone à écran pliable et à clapet. Même si l'écran est tactile, l'appareil et son clapet se sont manifestement inspirés du Motorola Razr V3, un best-seller de la marque sorti en 2004. Ce n'est déjà plus un secret, des images du smartphone ayant fuité plus tôt ce mois-ci. Sur le site du constructeur, on peut retrouver un tweet daté du 12 novembre montrant le Motorola Razr V3. À côté de la photo, on peut lire : « Voici pourquoi le futur Motorola Razr va vous exciter ». Le nouveau Razr reprend donc la recette et l'améliore. Le clapet permet de protéger un écran OLED pliable horizontalement de 6,2 pouces. Lorsque l'appareil est replié, la partie extérieure laisse afficher un second écran OLED de 2,7 pouces appelé Quick View par Motorola. Celui-ci affichera, sans avoir à ouvrir l'appareil, les notifications, les contrôles musicaux ainsi que le mode selfie de l'appareil photo. Lorsqu'il est plié, l'appareil promet ainsi une meilleure prise en main pour la réalisation de portraits. Clapets et écrans pliables posent une nouvelle fois la question de la solidité. Motorola dit avoir « une pleine confiance dans la durabilité de son affichage Flex View ». La société ne veut pas connaître les mêmes déboires que Samsung lors du lancement de son Galaxy Fold. En octobre dernier, le constructeur coréen a réalisé un direct sur YouTube montrant près de 120 000 ouvertures et fermetures de son smartphone. Une résistance partiellement remise en cause par le site JerryRigEverything. L'appareil fonctionne sous Android à l'aide d'un processeur Snapdragon 710. Révélé l'année passée par Qualcomm, il équipe notamment le Nokia 8.1. C'est un chipset relativement peu puissant pour un smartphone de cette gamme. Un choix que le constructeur justifie en offrant une meilleure autonomie de l'appareil et une meilleure gestion de la température. Le constat est identique du côté de la caméra et de ses 16 mégapixels. Selon Motorola, l'installation d'un appareil plus grand était incompatible avec le design du smartphone. Si le nouveau Motorola Razr a bien le prix d'un appareil très haut de gamme 1 500 $, environ 1 360 €. Il reste l'un des smartphones pliables les moins chers du marché. Les précommandes de l'appareil démarreront le 26 décembre, mais les livraisons ne débuteront qu'en janvier 2020


14-11-2019


Le Navigateur Brave disponible en V.1.0

Le navigateur Brave lance officiellement sa version 1.0, autrement dit sa version stable et complète, disponible sur les principaux OS du marché. Peut-être l'occasion pour les utilisateurs sensibles aux questions de confidentialité et de vie privée d'adopter un outil plus respectueux. Brave est un navigateur web open source, qui met particulièrement l'accent sur la sécurité et le respect de la vie privée. Le logiciel a déjà rencontré un certain succès, puisqu'il a franchi les 8 millions d'utilisateurs le mois dernier. Mais cela ne concernait alors que sa version bêta... Brave Software a partagé une grande nouvelle sur son blog : la version 1.0 du navigateur est désormais prête. En d'autres termes, il est donc dorénavant possible de profiter d'une édition stable et complète, compatible avec Windows, macOS, Linux, Android, et iOS. L'outil, développé par Brendan Eich, cofondateur de Mozilla, s'inspire pourtant davantage du navigateur de Google. Brave s'appuie en effet sur Chromium, navigateur web libre qui sert de base à plusieurs logiciels, tels que Chrome ou Opera. Une particularité qui pourrait aider ceux qui souhaiteraient passer d'un de ces navigateurs à Brave. D'autant que celui-ci accepte les extensions et les thèmes de Chrome. Concrètement, qu'est-ce qui distingue Brave de ses concurrents ? Comme évoqué plus haut, son credo est le respect de la vie privée des utilisateurs. Cela passe notamment par le blocage par défaut des publicités, trackers et autres vidéos en autoplay. Il n'est donc pas nécessaire de fouiller dans les paramètres pour activer ses options, même si le navigateur offre également de nombreuses possibilités de personnalisation. Mais puisque la publicité fait vivre certains sites web, Brave propose également un modèle alternatif. Avec le programme Brave Ads, l'utilisateur peut choisir de regarder des publicités, et même être récompensé pour cette action, via des jetons BAT. Il a alors la possibilité de les distribuer à ses créateurs de contenus préférés ou de les convertir en monnaie, virtuelle ou réelle. Enfin, Brave mise sur une sécurité renforcée, en intégrant nativement plusieurs extensions dédiées à la protection de l'utilisateur. Mais surtout, il offre un mode de navigation privée sur le réseau Tor, qui assure un véritable anonymat sur Internet.
14-11-2019


La PS5 est une simple évolution de la PS4 !

Chaque génération voit des améliorations par rapport à la précédente. Parfois la marche est grande, voire gigantesque, parfois elle est moins franche. D’après le développeur Danny Weinbaum, la PS5 serait dans ce dernier cas, une évolution de la PS4. Rien de plus. L’attente grandit chez les joueurs à un an de la sortie de la console. Ils attendent ce que Sony ne cesse de leur promettre : une révolution. Une voix s’élève contre cette idée, celle de Danny Weinbaum, fondateur du studio Eastshade et développeur du jeu du même nom disponible sur PC, PlayStation 4 et Xbox One et qui a notamment travaillé sur inFAMOUS Second Son. Pour lui, la PlayStation 5 sera certes une évolution par rapport à la génération précédente, mais pas le Graal espéré. Il revient par exemple sur le SSD qui apporte tant d’améliorations, particulièrement au niveau des temps de chargement. Récemment, nous avons vu passer un comparatif entre une PS4 Pro et un kit de développement PS5 aux caractéristiques similaires à celles de la console. La même scène du jeu PS4 Spider-Man chargeait en 0,8 seconde sur le kit contre 8,4 secondes sur la console. Mais pour Danny Weinbaum, cela ne changera rien en phase de jeu, tout étant stocké en mémoire vive, mais « sera utile pour les mondes ouverts qui nécessitent le streaming », c’est à dire le chargement à la volée des textures et éléments de jeu. De même, les joueurs voient le processeur Ryzen Zen 2 comme salvateur. Là encore le développeur relativise : « Cela permettra, je suppose, davantage d’objets à écran ». L’amélioration graphique sera indéniable, avec un support de plus hautes résolutions, dont le 8K à 120 images/s, du raytracing, des rendus plus réalistes, etc. Mais d’après le développeur rien de révolutionnaire. Cela dit, ce n’est pas souvent que l’on assiste à une révolution. Le passage de la 2D à la 3D en a été une, les contrôles analogiques ont changé la façon de jouer, de même que les gyroscopes et la VR existe mais a du mal à prendre. Alors que reste-t-il à inventer pour révolutionner le monde vidéoludique une nouvelle fois ?
13-11-2019


Le MacBook Pro 16 est là ! Pas très abordable.

Le MacBook Pro 16 pouces est arrivé sur l’Apple Store français, vous pouvez commander un exemplaire avec une livraison prévue à partir du 26 novembre. Apple propose toujours deux modèles de base, à un tarif strictement identique au MacBook Pro 15 pouces que ce nouveau modèle vient remplacer : 2 699 € l’entrée de gamme avec un Core i7, 16 Go de RAM et 512 Go de SSD, ou bien 3 199 € pour un Core i9, 16 Go de RAM et 1 To de SSD. Mais sur cette machine professionnelle, le prix des options est un facteur à considérer. Surtout qu’Apple a augmenté les limites avec des valeurs jamais vues sur un portable de la marque : on peut monter à 64 Go de RAM DDR4, mais surtout à 8 To de stockage ! En configurant le MacBook Pro 16 pouces « ultime», avec toutes les options, on atteint ainsi la jolie somme de 7 139 €. On dépasse ainsi largement l’ancien prix d’un Mac haut de gamme toutes options, qui était de 5 999 € « seulement ». Sous le capot on retrouve le clavier, labellisé « Magic Keyboard », reprend le mécanisme « ciseaux », la touche Esc et le bouton Touch ID sont séparés du reste de la Touch Bar. Le processeur de 9e génération se décline en 6 et 8 cœurs, avec un Turbo Boost qui peut pousser la machine à 5 GHz (c'est 2,1 fois plus puissant que le MacBook Pro 15 pouces quad-core). On peut intégrer dans ce Mac jusqu'à 64 Go de RAM et 8 To de SSD (!). À l'intérieur, on trouve une Radeon Pro 5000M, la première à être gravée en 7 nm, dotée de 8 Go de VRAM en option. Il faut s'attendre à un gain de performances de 80% que la précédente configuration haut de gamme. Pour l'occasion, Apple a revu l'agencement interne afin d'améliorer la dissipation thermique (les ventilateurs sont 35% plus grands, pour vous donner une idée). Le système audio est composé de six haut-parleurs et des micros « qualité studio ». La batterie d'une capacité de 100 Wh, la plus grosse du genre dans un portable Apple, offre une autonomie de 11 heures en navigation web ou lecture vidéo. Comme prévu, ce modèle de 16 pouces remplace les précédents 15 pouces.
13-11-2019


Sonic est finalement plus fidèle au vrai ! Video

Vous le savez, Sonic va avoir le droit à l'adaptation cinématographique de ses aventures. Un projet qui va être réalisé en prises de vues réelles avec le hérisson en images de synthèse. Il y a quelques mois, des images du héros du film avaient fuité et la diffusion de la première bande-annonce avait fait réagir de nombreux internautes. En effet, le look de Sonic était bien loin du Sonic que nous avions en tête. Face au torrent de critiques, le studio Paramount Pictures a décidé de revoir le design du hérisson et ce 12 novembre, une nouvelle bande-annonce a été mise en ligne. Et fort heureusement, physiquement, Sonic est mignon désormais ! Mais c'est surtout que Sonic ressemble davantage au personnage des jeux Sega. Même si son look a été revu, rien n'assure au film un succès en salles... Mais d'après la bande-annonce, nous devrions avoir le droit à un long-métrage dans le style de Détective Pikachu avec de l'action et de l'humour. En attendant de découvrir le résultat final le 12 février prochain, on vous laisse voir les nouvelles images de Sonic dans le trailer ci-dessous. Pour rappel, le film est réalisé par Jeff Fowler et nous retrouverons Jim Carrey dans le rôle du docteur Robotnik !


13-11-2019


Un souris façon NES Video

Deux boutons rouges et une croix directionnelle noire : deux éléments indémodables et iconiques, pour n’importe quel gamer issu des années 1980 ou amateur de jeu-vidéo rétro. Indissociables de la Nintendo Entertainment System (NES), ils forment, avec un habillage gris et noir tout aussi caractéristique, la nouvelle carapace d’une souris produite par 8BitDo. Ce fabricant de manettes alternatives propose ainsi sa première souris sans fil, la N30. Dotée d’un capteur optique de 1000 dpi, cette dernière disposerait d’une autonomie de batterie de plus de cent heures (via piles AA). D’après 8BitDo, elle est compatible avec n’importe quel PC et Mac. Un pavé tactile entre les deux boutons rouges (incarnant les cliques gauche et droit) reprend le rôle de molette. Enfin, la croix directionnelle sur le côté rajoute des options de scrolling. Vendue par 8BitDo, elle a été imaginée en 2009 par l’ingénieur suédois, Daniel Jansson,qui la présente, en chair et en os, dans l’unboxing ci-dessous : « Il était juste très heureux que quelqu’un le contacte enfin pour lancer sa construction après tant d’années », explique une représentante d’8BitDo à EnGadget. Si l’objet est pensé pour une utilisation PC, il constitue une sorte de première dans l’histoire de la NES. Il faut, en effet, attendre sa descendante, la Super NES, pour voir Nintendo commercialiser une souris spécialement pour sa console de salon, en l’occurrence, pour le jeu Mario Paint. En septembre dernier, 8BitDo avait sorti la SN30 Pro+, la manette alternative de la Nintendo Switch « la plus complète » – secondée par une version Lite, au prix d’environ 50€. La souris sans fil N30, quant à elle, est vendue à 23€ (c'est juste une figure de style et non une démonstration technologique). Dans la même veine, Analogue a commercialisé il y a quelques semaines l’Analogue Pocket, une version miniature et moderne de la Game Boy, célèbre console portable de Nintendo.


13-11-2019


Stadia sur iPhone

Google continue de préparer le terrain avant le déploiement de Stadia qui aura lieu le 19 novembre prochain. Pour le moment, ce lancement s'annonce bien compliqué avec des Founder's Edition qui risquent de ne pas arriver à temps et un line-up plutôt décevant. En effet, une douzaine de jeux seulement accompagnera la sortie du service de streaming la semaine prochaine. Pour en revenir à nos moutons, l'application mobile Stadia vient d'être mise en ligne sur l'App Store. Il est donc possible de la télécharger sur iPhone et iPad. Hélas, l'app est pour l'instant inutile. Une fois lancée, elle demande à l'utilisateur de se connecter à son compte Google. Ensuite, il faut entrer un code d'activation Stadia qui sera communiqué aux abonnés lors du lancement. Rappelons aussi que l'application permettra uniquement de gérer la bibliothèque de jeux et non de jouer. En ce qui concerne les smartphones, seuls les Google Pixel 2, 3, 3a et 4 seront compatibles le 19 novembre. D'autres devraient suivre dans un avenir proche mais la firme américaine est restée plutôt évasive à ce sujet.
13-11-2019


Inside Xbox le 14 Novembre Video

Le X019 aura lieu à Londres du 14 au 16 novembre 2019. Les chanceux qui se rendront sur place pourront jouer aux dernières nouveautés Xbox One, mais aussi participer à plusieurs activités autour de leurs licences favorites. Cependant, Microsoft a aussi pensé aux joueurs qui resteront chez eux puisque le voile sera levé sur quelques nouveautés à l'occasion d'une soirée spéciale. En effet, l'émission Inside Xbox fera son grand retour le 14 novembre à 21h00, heure française. La marque a déjà précisé qu'il s'agira de l'épisode le plus complet depuis la création du programme. De nouveaux éléments seront dévoilés au sujet de 10 jeux réalisés par les fameux Xbox Game Studios. Bleeding Edge, Minecraft Dungeons, Sea of Thieves ou encore Flight Simulator feront une apparition. Microsoft a aussi promis la présentation de nouveaux jeux lors de l'Inside Xbox. Enfin, les services Xbox Game Pass et Project xCloud seront également évoqués. L'événement sera diffusé sur Mixer, YouTube, Twitter et Twitch.


12-11-2019


 <  3  4  5  6  7  8  9  >