Bienvenu sur la Particule.com

Toute l'actualités des geeks

Projet et fonctionnement du site la Particule.com

Les infos Bloc-Note du site la Particule.com

Nos différents partenaires

Suivre nos sponsors
Logo la particule.com
  



"Actu vu !" sur le web


 1  2  3  4  > 

Encore une nouvelle version Windows 11

  Liste des news    Liste des new du mois  
Screenshot on Windows 11

23

Juillet

Il s'agit déjà de la quatrième version de preview publique mise à disposition par Microsoft depuis l'annonce officielle de la sortie à venir de Windows 11. Elle apporte son lot de nouveautés, d'améliorations et de correctifs. Le système d'exploitation continue sa refonte visuelle avec un élément spécifique de la barre des tâche, ce que l'on appelle le System Tray, l'interface qui se développe en cliquant sur la flèche pour dévoiler un plus grand nombre d'icônes (applications en arrière-plan, accès aux options de stockage ou audio…). Celui-ci dispose désormais d'une esthétique plus moderne en accord avec le reste de l'UI de Windows 11. Toujours dans la barre des tâches, l'outil de calendrier n'est plus indépendant. Il est désormais associé au centre de notifications, et son ouverture et sa fermeture sont donc désormais liées à ce dernier. Enfin, Microsoft a déployé un nouveau système d'alerte pour prévenir l'utilisateur qu'il se passe quelque chose dans l'une de ses applications. Vous pouvez avoir un aperçu de ce design ci-dessous.



PS5 déjà une version Slim ou presque !

  Liste des news    Liste des new du mois  
SP5 version plus light mais pas slim

22

Juillet

Dans l’indifférence quasi-générale, probablement alimentée par l’indisponibilité globale de la console, Sony vient discrètement de proposer la première révision de sa console next-gen. Plus précisément, le changement porte sur la PS5 Digital Edition. Le site officiel japonais vient en effet d’introduire dans sa documentation technique un nouveau numéro de série, le CFI-1100B (contre CFI-1000B pour le premier modèle de cette console dépourvue de lecteur de disques optiques). La vis de fixation de la console à son socle circulaire est remplacée d’une simple vis à tête plate, on passe à un élément légèrement plus épais et cranté, que l’on peut visser sans outil. Rassurez-vous, la seconde modification est plus importante : le modèle CFI-1100B profite d’une petite cure d’amaigrissement et affiche un summer body amputé de 300 grammes, totalisant ainsi 3,6 kg sur la balance contre 3,9 kg pour le modèle d’origine. A ce stade, on ignore les éléments sur lesquels Sony a rogné pour gagner ces quelques centaines de grammes. Pas de quoi parler d’un modèle Slim pour autant, mais c’est un gain bienvenu pour une console potentiellement nomade, à loger dans le fond d’un sac pour retrouver sa collection de titres dématérialisés chez un ami ou sur son lieu de villégiature. Le prix, quant à lui, demeure inchangé : la PS5 Digital Edition s’échange à 399,99 €, contre 499,99 € pour la version classique. Pour l’heure, ce nouveau modèl>avant e devrait commencer à remplacer les références d’origine dans l’archipel nippon, . On avait assisté au même type de révision « discrète » du côté de la Nintendo Switch , le 20 septembre 2019, avec l’apparition d’une variante « Mariko » essentiellement identifiable par son nouveau numéro de série.



Une nouvelle faille zero-day dans Windows 10

  Liste des news    Liste des new du mois  
Windows10 ZeroDay

22

Juillet

C'est une nouvelle tuile pour Windows 10. Plusieurs versions du système d'exploitation présentent une vulnérabilité d'élévation des privilèges, une faille zero-day de sécurité dévoilée par Microsoft le mardi 20 juillet. Celle-ci permet à un utilisateur qui n'est pas administrateur de lire des fichiers sensibles justement réservés aux administrateurs. Pour l'instant, Microsoft ne propose pas de correctif au public, mais seulement une « solution de contournement ». Après PrintNightmare, voici HiveNightmare, ou SeriousSAM. Surnommée ainsi par les chercheurs (c'est plus sexy que son nom de code CVE-2021-36934), cette vulnérabilité de type zero-day (une faille non-résolue qui prend par surprise les développeurs) consiste en une élévation des privilèges liés à des listes de contrôle d'accès trop permissives sur plusieurs fichiers système, y compris la SAM, la base de données du gestionnaire des comptes de sécurité. Satnam Narang, ingénieur de recherche chez Tenable, nous explique plus simplement que la vulnérabilité « permet aux utilisateurs non administrateurs de lire des fichiers sensibles qui sont normalement réservés aux administrateurs ». Microsoft, de son côté, précise que si un individu malveillant parvient à exploiter cette faille, il pourrait exécuter du code arbitraire avec les privilèges SYSTEM. Autant dire que l'attaquant aurait toute la liberté d'installer des programmes, d'afficher, de modifier, de prélever ou de supprimer des données sur et de votre ordinateur. Sans oublier qu'il pourrait carrément créer un nouveau compte, en s'octroyant tous les droits d'utilisateur. Microsoft n'a pour l'instant pas publié de correctif. En revanche, la firme à la fenêtre propose aux utilisateurs des solutions de contournement. D'abord, Microsoft conseille de restreindre l'accès au contenu de l'adresse « %windir%\system32\config », en exécutant la commande « icacls %windir%\system32\config\*.* /inheritance:e » via l'invite de commande ou Windows PowerShell. Ensuite, il est conseillé de supprimer les clichés instantanés (aussi connus sous le nom de « Versions précédentes ») du service VSS du système. Pour cela, il faut supprimer tous les points de restauration système et volumes Shadow qui existaient avant de restreindre l'accès à « %windir%\system32\config », puis de créer un nouveau point de restauration système. Pour empêcher l'exploitation de la vulnérabilité par un attaquant, Microsoft conseille aux utilisateurs de restreindre l'accès et de supprimer les clichés instantanés/versions précédentes.



L'iPad mini le prochain à subir une grosse évolution

  Liste des news    Liste des new du mois  
iPad Mini Gen 5

21

Juillet

La gamme d’iPad Mini d’Apple est généralement un peu en retrait par rapport aux grandes tablettes du géant technologique. Cependant, un nouveau rapport de 9To5Mac suggère que le petit iPad va recevoir une mise à jour qui lui confèrera la même puissance que les prochains iPhone 13. Le rapport, citant des sources au courant de l’affaire, révèle que le prochain iPad Mini a pour nom de code J310. Il confirme également que la tablette sera alimentée par le chipset Apple A15 Bionic, qui devrait également équiper la prochaine gamme d’iPhone 13. Selon les informations de 9To5Mac, l’iPad mini 6 aura effectivement un design qui rappelle celui de l’iPad Air de quatrième génération. Cela signifie que le bouton d’accueil sera supprimé et que les bords de l’écran seront désormais uniformes et plus fins. Le capteur d’empreintes digitales Touch ID devrait également être déplacé dans le bouton d’alimentation. Outre le processeur susmentionné, l’iPad Mini 6 sera doté d’une connectique USB-C, ce qui permettra de prendre en charge une plus grande variété d’accessoires que les iPhone, qui utilisent eux un connecteur Lightning. L’USB-C permettra probablement à l’iPad mini 6 de se recharger et de transférer des données encore plus rapidement. L’autre mise à jour majeure annoncée pour le nouvel iPad mini est un Smart Connector. Le rapport indique qu’Apple prévoit de sortir des accessoires Smart Connector pour le nouvel iPad mini, mais on ne sait pas exactement de quoi il s’agit. On imagine cependant que la tablette pourrait avoir droit à un petit clavier, comme ses grandes sœurs. Enfin, l’iPad 6 mini offrirait une option de connectivité 5G et devrait arriver dans le courant de l’année, probablement vers octobre.



Un MacBook SE M1 abordable à venir, ou pas !

  Liste des news    Liste des new du mois  
MacBook

20

Juillet

Alors que les MacBook sont généralement considérés comme des ordinateurs portables onéreux, cela pourrait bientôt changer. Apple travaillerait sur un nouveau modèle abordable, le MacBook SE. D’après un leaker coréen nommé « yeux1122 », Apple serait actuellement en train de concevoir un MacBook SE, qui pourrait devenir le modèle le moins cher de la gamme du géant américain. Cela fait maintenant plusieurs années qu’Apple propose une série SE pour ses iPhone, et celle-ci pourrait bientôt arriver sur ses ordinateurs portables. Les iPhone SE ont l’avantage de proposer certaines caractéristiques haut de gamme identiques aux modèles les plus chers, comme leur processeur, mais font de nombreuses concessions dans les autres domaines. Apple pourrait s’inspirer de cette stratégie pour ses futurs ordinateurs portables,sans Touchbarre, puisque le MacBook SE serait équipé d’une puce M1, son premier processeur maison. Cette puce équipe déjà les produits les plus récents du fabricant, tels que son MacBook Air, son Mac mini, son nouvel iMac 24 pouces coloré ou encore la nouvelle génération d’iPad Pro mini-LED. Selon les informations de « yeux1122 », le MacBook SE pourrait être vendu à partir de 699 $, soit beaucoup moins cher que le MacBook Air le plus abordable. En effet, le MacBook Air M1 avec 256 Go de stockage est vendu à partir de 999 $ aux Etats-Unis, et 1129 € en France avec les taxes. On imagine donc que le MacBook SE serait vendu ici aux alentours de 799 € . Apple souhaiterait tirer le prix vers le bas en utilisant certains des composants des nouveaux iPad Pro de 2021, telles que leur batterie. On s’attend donc à ce que ce nouveau MacBook abordable soit particulièrement fin. Pour rappel, l’iPad Pro M1 11 pouces est lui vendu à 799 $, ou 899 € en France. Pour l’instant, aucune fenêtre de lancement n’a été annoncée, mais sa sortie ne devrait pas se faire avant au moins 2022. En effet, Apple prévoirait déjà de présenter de nouveaux MacBook Pro 14 et 16 pouces mini-LED à l’automne, et ceux-ci seront équipés d’une nouvelle puce M1X voir M2. On ne sait pas non plus quelle taille mesurera l’écran du futur MacBook SE, mais il ne s’agirait pas d’un nouveau modèle 12 pouces d’après les informations du leaker.



Un iPhone SE 3ème Génération pour 2022

  Liste des news    Liste des new du mois  
iPhone SE 2Gen

20

Juillet

Apple se préparerait à sortir la troisième génération de l’iPhone SE au premier semestre de 2022. Le smartphone abordable et compact serait compatible avec la 5G et serait doté de la puce A14 Bionic, celle que l’on retrouve sur les iPhone 12. Le prochain iPhone SE d’Apple serait la troisième génération depuis la sortie du premier modèle en 2016. Apple avait ensuite patienté 4 ans avant de sortir la deuxième génération de l’iPhone SE. Heureusement, il ne faudra pas attendre aussi longtemps pour l’iPhone SE 3, même si le smartphone n’a pas été lancé cette année comme certaines fuites le suggéraient. En effet, Apple aurait bel et bien prévu de commercialiser l’iPhone SE 3 au premier semestre de 2022, soit deux ans après la sortie de l’iPhone SE 2020 qui était aussi performant que les smartphones Android les plus chers. Alors, quelles seront les nouveautés de l’iPhone SE 3 en 2022 ? L’iPhone SE 3 serait le premier de la gamme à être compatible avec la 5G. Il deviendrait ainsi le smartphone 5G le plus abordable d’Apple. D’après un rapport de Digitimes, le design de l’iPhone SE 3 serait « à peu près le même » que celui de l’iPhone SE de deuxième génération. Il faut donc s’attendre à un capteur photo unique à l’arrière. Comme d’habitude, Touch ID serait à l’avant pour la reconnaissance biométrique. De plus, l’iPhone SE 3 bénéficierait d’un gain de performances grâce à la puce d’Apple A14 Bionic. On la retrouve notamment chez les iPhone 12 sortis l’année dernière. Néanmoins, l’iPhone SE 3 n’aura pas un plus grand écran. En effet, l’iPhone SE 3 serait équipé d’un écran de 4,7 pouces. Celui-ci sera donc identique à celui de l’iPhone SE actuel. L’analyste Ross Young avait déjà révélé il y a quelques mois que « le prochain iPhone SE LCD restera à 4,7 pouces en 2022 ». L’écran de 6,1 pouces avec un poinçon au lieu de l’encoche pour remplacer la caméra frontale est effectivement attendu pour l’iPhone SE 4. La quatrième génération de l’iPhone SE sortirait en 2023 et marquerait un changement radical pour la gamme. En résumé, les nouveautés attendues pour l’iPhone SE 3 de 2022 seront la 5G et la puce A14, mais il n’y aura pas de changements au niveau du design.



Intel pourrait acheter GlobalFoundries pour 30 milliards de dollars

  Liste des news    Liste des new du mois  
Intel rachat GlobalFoundries

20

Juillet

Selon une source rapportée par le Wall Street Journal, proche des parties prenantes, Intel serait actuellement en pourparlers avec GlobalFoundries pour racheter son activité pour … 30 milliards de dollars. Aucun des deux acteurs n’a pour l’instant confirmé un tel rapprochement, ni même l’aube de discussions concernant un tel accord. En coulisses, ces rumeurs sont nées de récents pourparlers entre Intel et le constructeur SiFive, notamment à l’origine d’un SoC RISC-V gravé en 5 nm. Au début de l’année, Intel venait par ailleurs gonfler ses propres rangs en recrutant Sunil Shenoy, vice-président de l’entreprise et directeur général du programme RISC-V en particulier. Ce dossier de rachat n’est pas clos, on parle toujours de 2 milliards de dollars engagés, mais il se voit aujourd’hui éclipsé par le montant pharaonique du nouveau projet. L’actualité de ces dernières années nous l’a démontré : les capacités de production d’Intel ont été en berne, avec de multiples soucis de maintenance de ses usines qui ont largement impacté le passage à une gravure de 10 nm. GlobalFoundries n’est plus précisément dans la course aux nœuds de pointe, après avoir cédé du terrain à TSMC par exemple, mais l’entreprise possède notamment plusieurs usines aux États-Unis, avec une très importante capacité de production. Elle détient par ailleurs plusieurs contrats de longue durée ale gouvernement vec américain, pour la gravure de puces spécifiques à certains projets militaires, une juteuse manne qui justifierait le montant de l’investrimestre 2021 son plan d’expansion Integrated Device Manufacturing (IDM 2.0), qui tissement et viendrait le rentabiliser. En toile de fond, Intel a dévoilé au premier repose sur le développement d’une nouvelle activité de production de puces pour des entreprises-tierces, en lançant notamment sa branche Intel Foundry Services (IFS). De quoi retrouver durablement une image de pointe dans le domaine de la gravure de CPU et SoC. Le fondeur de Santa Clara avait notamment demandé un coup de pouce aux autorités américaines pour l’aider dans cette phase de restructuration, promettant de sortir le chéquier à hauteur de 20 milliards de dollars pour constituer deux nouvelles usines en Arizona. Ancien fondeur d’AMD, GlobalFoundries a son siège dans la même région de Sunnyvale, aux États-Unis. L’entreprise est aujourd’hui détenue par le fond d’investissement Mubadala Investment Company, basé à Abou Dabi. Le groupe devrait ainsi trancher entre une introduction en bourse, plusieurs fois retardée, et ce type d’acquisition, en rebasculant vers le premier scénario si les pourparlers échouent. Du côté d’Intel, même si la marque est habituée aux rachats pharaoniques à l’image de celui d’Altera, en décembre 2015, pour la bagatelle de 17 milliards de dollars, elle sait aussi vendre ses actifs. En octobre 2020, Intel a cédé sa branche SSD NAND à SK Hynix pour 9 milliards de dollars. De quoi renflouer les caisses en vue de cette restructuration.



C'est officiel le P50 à la fin du mois

  Liste des news    Liste des new du mois  
huawei p50 teaser

20

Juillet

C'est officiel, le Huawei P50 sera présenté le jeudi 29 juillet 2021. La firme l’a confirmé dans un post sur Sina Weibo, le Facebook chinois. La conférence débutera à 13h30 (heure française), et la firme devrait en profiter pour lever le voile sur les différentes variantes de son smartphone haut de gamme. Traditionnellement orientée photographie, la gamme P de Huawei ne devrait pas déroger à la règle cette année. « La route à parcourir n’a pas de fin, cette fois-ci nous nous surpasserons à nouveau dans le domaine de la photographie » précise Richard Yu, big boss de la division mobile de Huawei. La firme s’était de nombreuses fois illustrée en matière de photographie mobile en étant la première à introduire des capteurs RYYB ou encore le zoom périscopique du Huawei P30 Pro. Au menu, on s’attend à un Huawei P50 dans cette continuité, avec notamment l’arrivée d’un gros capteur photo dont la taille pourrait atteindre un pouce. Certaines rumeurs évoquent également un hypothétique zoom x200, une première dans le monde des smartphones. Reste encore à attendre le 29 juillet prochain pour confirmer ou non toutes ces rumeurs. On peut néanmoins d’ores et déjà assurer que la gamme P50 de Huawei sera, une nouvelle fois, privée des services de Google. HarmonyOS l’alternative maison à Android de Huawei devrait probablement être installé d’emblée sur le smartphone.



Intel dévoile la date de sortie Windows 11

  Liste des news    Liste des new du mois  
Windows11 Octobre Intel

19

Juillet

Bientôt un mois que Microsoft a dévoilé officiellement le successeur de Windows 10 et que les premières builds de ce nouvel OS ont été diffusées aux membres du programme Windows Insider. Un mois et toujours aucune nouvelle de la date de sortie envisagée par l'éditeur. Si Microsoft garde le silence à propos de cette date de sortie, plusieurs « sources » ont permis de réduire la fenêtre au mois d'octobre. Ainsi, divers fiches produits en provenance de Walmart évoquent clairement une sortie courant octobre, sans doute plutôt dans la seconde quinzaine du mois. Dernièrement, ce sont des documents en provenance de chez Intel qui ont donné l'information la plus fiable. Dans les notes de version de ses pilotes 30.0.100.9684, le fondeur souligne lui aussi l'arrivée de Windows 11 au cours du mois d'octobre. Sur Twitter, Brandon LeBlanc, un responsable de Microsoft, a précisé que Windows 11 continuera à utiliser le même système de dénomination pour les sorties / mises à jour que nous connaissons sur Windows 10. Octobre 2021 devrait donc voir débarquer à la fois ce fameux Windows 11 et une importante mise à jour (la 21H2) pour Windows 10. Notons cependant que la sortie de Windows 11 ne devrait pas se faire en une seule « vague ». Ainsi, le mois d'octobre pourrait bien ne concerner que la vente de nouvelles machines. La sortie de l'OS « pour tout le monde » pourrait n'intervenir que quelques mois plus tard, début 2022. Enfin, rappelons que contrairement à Windows 10, Windows 11 ne bénéficiera que d'une mise à jour majeure chaque année. Une mise à jour qui interviendra plutôt en fin d'année alors que Windows 10 recevait aussi une grosse mise à jour « de printemps ».



La Steam Deck précision de Valve

  Liste des news    Liste des new du mois  
Steam Desk

19

Juillet

En réponse à de nombreuses questions à ce sujet, Valve a précisé que tous les modèles du Steam Deck pourront accueillir un SSD . La société de Gabe Newell a mis à jour la fiche technique de son PC portatif, ce week-end, en précisant que « tous les modèles utilisent des modules m.2 2230 », même le moins cher. Il est cependant précisé qu'un remplacement opéré par l'utilisateur final n'est pas recommandé. Jeudi dernier, Valve créait la surprise en annonçant le Steam Deck, un produit à cheval entre un PC portatif et une console de jeux, ressemblant à s'y méprendre à la Nintendo Switch. L'autre surprise, moins appréciable, venait du modèle le moins cher, affiché tout de même à 419 €, qui dispose d'un disque dur eMMC de 64 Go, là où ses homologues plus onéreux proposent un SSD NVMe.Interrogé par de nombreux fans à ce sujet, Valve a mis à jour la fiche technique du Steam Deck pour indiquer que chaque modèle est en mesure d'accueillir un SSD. La machine intègre en effet un module m.2 2230, un des plus petits modules de SSD, pour l'heure limité à une capacité maximale de 1 To. Il est donc théoriquement possible, même en prenant le modèle le moins cher pour une livraison courant 2022 (la livraison en fin d'année ayant été repoussée, rançon du succès du Steam Deck), d'améliorer son disque dur. Valve a cependant précisé qu'une telle mesure opérée par l'utilisateur final ne serait pas recommandée. Toujours est-il qu'il s'agit potentiellement d'une bonne nouvelle pour celles et ceux souhaitant s'offrir le modèle le moins cher du dernier projet hardware de Valve.


 1  2  3  4  > 

"Actu vu !" sur le web


 1  2  3  4  > 

Encore une nouvelle version Windows 11

Il s'agit déjà de la quatrième version de preview publique mise à disposition par Microsoft depuis l'annonce officielle de la sortie à venir de Windows 11. Elle apporte son lot de nouveautés, d'améliorations et de correctifs. Le système d'exploitation continue sa refonte visuelle avec un élément spécifique de la barre des tâche, ce que l'on appelle le System Tray, l'interface qui se développe en cliquant sur la flèche pour dévoiler un plus grand nombre d'icônes (applications en arrière-plan, accès aux options de stockage ou audio…). Celui-ci dispose désormais d'une esthétique plus moderne en accord avec le reste de l'UI de Windows 11. Toujours dans la barre des tâches, l'outil de calendrier n'est plus indépendant. Il est désormais associé au centre de notifications, et son ouverture et sa fermeture sont donc désormais liées à ce dernier. Enfin, Microsoft a déployé un nouveau système d'alerte pour prévenir l'utilisateur qu'il se passe quelque chose dans l'une de ses applications. Vous pouvez avoir un aperçu de ce design ci-dessous.
23-07-2021


PS5 déjà une version Slim ou presque !

Dans l’indifférence quasi-générale, probablement alimentée par l’indisponibilité globale de la console, Sony vient discrètement de proposer la première révision de sa console next-gen. Plus précisément, le changement porte sur la PS5 Digital Edition. Le site officiel japonais vient en effet d’introduire dans sa documentation technique un nouveau numéro de série, le CFI-1100B (contre CFI-1000B pour le premier modèle de cette console dépourvue de lecteur de disques optiques). La vis de fixation de la console à son socle circulaire est remplacée d’une simple vis à tête plate, on passe à un élément légèrement plus épais et cranté, que l’on peut visser sans outil. Rassurez-vous, la seconde modification est plus importante : le modèle CFI-1100B profite d’une petite cure d’amaigrissement et affiche un summer body amputé de 300 grammes, totalisant ainsi 3,6 kg sur la balance contre 3,9 kg pour le modèle d’origine. A ce stade, on ignore les éléments sur lesquels Sony a rogné pour gagner ces quelques centaines de grammes. Pas de quoi parler d’un modèle Slim pour autant, mais c’est un gain bienvenu pour une console potentiellement nomade, à loger dans le fond d’un sac pour retrouver sa collection de titres dématérialisés chez un ami ou sur son lieu de villégiature. Le prix, quant à lui, demeure inchangé : la PS5 Digital Edition s’échange à 399,99 €, contre 499,99 € pour la version classique. Pour l’heure, ce nouveau modèl>avant e devrait commencer à remplacer les références d’origine dans l’archipel nippon, . On avait assisté au même type de révision « discrète » du côté de la Nintendo Switch , le 20 septembre 2019, avec l’apparition d’une variante « Mariko » essentiellement identifiable par son nouveau numéro de série.
22-07-2021


Une nouvelle faille zero-day dans Windows 10

C'est une nouvelle tuile pour Windows 10. Plusieurs versions du système d'exploitation présentent une vulnérabilité d'élévation des privilèges, une faille zero-day de sécurité dévoilée par Microsoft le mardi 20 juillet. Celle-ci permet à un utilisateur qui n'est pas administrateur de lire des fichiers sensibles justement réservés aux administrateurs. Pour l'instant, Microsoft ne propose pas de correctif au public, mais seulement une « solution de contournement ». Après PrintNightmare, voici HiveNightmare, ou SeriousSAM. Surnommée ainsi par les chercheurs (c'est plus sexy que son nom de code CVE-2021-36934), cette vulnérabilité de type zero-day (une faille non-résolue qui prend par surprise les développeurs) consiste en une élévation des privilèges liés à des listes de contrôle d'accès trop permissives sur plusieurs fichiers système, y compris la SAM, la base de données du gestionnaire des comptes de sécurité. Satnam Narang, ingénieur de recherche chez Tenable, nous explique plus simplement que la vulnérabilité « permet aux utilisateurs non administrateurs de lire des fichiers sensibles qui sont normalement réservés aux administrateurs ». Microsoft, de son côté, précise que si un individu malveillant parvient à exploiter cette faille, il pourrait exécuter du code arbitraire avec les privilèges SYSTEM. Autant dire que l'attaquant aurait toute la liberté d'installer des programmes, d'afficher, de modifier, de prélever ou de supprimer des données sur et de votre ordinateur. Sans oublier qu'il pourrait carrément créer un nouveau compte, en s'octroyant tous les droits d'utilisateur. Microsoft n'a pour l'instant pas publié de correctif. En revanche, la firme à la fenêtre propose aux utilisateurs des solutions de contournement. D'abord, Microsoft conseille de restreindre l'accès au contenu de l'adresse « %windir%\system32\config », en exécutant la commande « icacls %windir%\system32\config\*.* /inheritance:e » via l'invite de commande ou Windows PowerShell. Ensuite, il est conseillé de supprimer les clichés instantanés (aussi connus sous le nom de « Versions précédentes ») du service VSS du système. Pour cela, il faut supprimer tous les points de restauration système et volumes Shadow qui existaient avant de restreindre l'accès à « %windir%\system32\config », puis de créer un nouveau point de restauration système. Pour empêcher l'exploitation de la vulnérabilité par un attaquant, Microsoft conseille aux utilisateurs de restreindre l'accès et de supprimer les clichés instantanés/versions précédentes.
22-07-2021


L'iPad mini le prochain à subir une grosse évolution

La gamme d’iPad Mini d’Apple est généralement un peu en retrait par rapport aux grandes tablettes du géant technologique. Cependant, un nouveau rapport de 9To5Mac suggère que le petit iPad va recevoir une mise à jour qui lui confèrera la même puissance que les prochains iPhone 13. Le rapport, citant des sources au courant de l’affaire, révèle que le prochain iPad Mini a pour nom de code J310. Il confirme également que la tablette sera alimentée par le chipset Apple A15 Bionic, qui devrait également équiper la prochaine gamme d’iPhone 13. Selon les informations de 9To5Mac, l’iPad mini 6 aura effectivement un design qui rappelle celui de l’iPad Air de quatrième génération. Cela signifie que le bouton d’accueil sera supprimé et que les bords de l’écran seront désormais uniformes et plus fins. Le capteur d’empreintes digitales Touch ID devrait également être déplacé dans le bouton d’alimentation. Outre le processeur susmentionné, l’iPad Mini 6 sera doté d’une connectique USB-C, ce qui permettra de prendre en charge une plus grande variété d’accessoires que les iPhone, qui utilisent eux un connecteur Lightning. L’USB-C permettra probablement à l’iPad mini 6 de se recharger et de transférer des données encore plus rapidement. L’autre mise à jour majeure annoncée pour le nouvel iPad mini est un Smart Connector. Le rapport indique qu’Apple prévoit de sortir des accessoires Smart Connector pour le nouvel iPad mini, mais on ne sait pas exactement de quoi il s’agit. On imagine cependant que la tablette pourrait avoir droit à un petit clavier, comme ses grandes sœurs. Enfin, l’iPad 6 mini offrirait une option de connectivité 5G et devrait arriver dans le courant de l’année, probablement vers octobre.
21-07-2021


Un MacBook SE M1 abordable à venir, ou pas !

Alors que les MacBook sont généralement considérés comme des ordinateurs portables onéreux, cela pourrait bientôt changer. Apple travaillerait sur un nouveau modèle abordable, le MacBook SE. D’après un leaker coréen nommé « yeux1122 », Apple serait actuellement en train de concevoir un MacBook SE, qui pourrait devenir le modèle le moins cher de la gamme du géant américain. Cela fait maintenant plusieurs années qu’Apple propose une série SE pour ses iPhone, et celle-ci pourrait bientôt arriver sur ses ordinateurs portables. Les iPhone SE ont l’avantage de proposer certaines caractéristiques haut de gamme identiques aux modèles les plus chers, comme leur processeur, mais font de nombreuses concessions dans les autres domaines. Apple pourrait s’inspirer de cette stratégie pour ses futurs ordinateurs portables,sans Touchbarre, puisque le MacBook SE serait équipé d’une puce M1, son premier processeur maison. Cette puce équipe déjà les produits les plus récents du fabricant, tels que son MacBook Air, son Mac mini, son nouvel iMac 24 pouces coloré ou encore la nouvelle génération d’iPad Pro mini-LED. Selon les informations de « yeux1122 », le MacBook SE pourrait être vendu à partir de 699 $, soit beaucoup moins cher que le MacBook Air le plus abordable. En effet, le MacBook Air M1 avec 256 Go de stockage est vendu à partir de 999 $ aux Etats-Unis, et 1129 € en France avec les taxes. On imagine donc que le MacBook SE serait vendu ici aux alentours de 799 € . Apple souhaiterait tirer le prix vers le bas en utilisant certains des composants des nouveaux iPad Pro de 2021, telles que leur batterie. On s’attend donc à ce que ce nouveau MacBook abordable soit particulièrement fin. Pour rappel, l’iPad Pro M1 11 pouces est lui vendu à 799 $, ou 899 € en France. Pour l’instant, aucune fenêtre de lancement n’a été annoncée, mais sa sortie ne devrait pas se faire avant au moins 2022. En effet, Apple prévoirait déjà de présenter de nouveaux MacBook Pro 14 et 16 pouces mini-LED à l’automne, et ceux-ci seront équipés d’une nouvelle puce M1X voir M2. On ne sait pas non plus quelle taille mesurera l’écran du futur MacBook SE, mais il ne s’agirait pas d’un nouveau modèle 12 pouces d’après les informations du leaker.
20-07-2021


Un iPhone SE 3ème Génération pour 2022

Apple se préparerait à sortir la troisième génération de l’iPhone SE au premier semestre de 2022. Le smartphone abordable et compact serait compatible avec la 5G et serait doté de la puce A14 Bionic, celle que l’on retrouve sur les iPhone 12. Le prochain iPhone SE d’Apple serait la troisième génération depuis la sortie du premier modèle en 2016. Apple avait ensuite patienté 4 ans avant de sortir la deuxième génération de l’iPhone SE. Heureusement, il ne faudra pas attendre aussi longtemps pour l’iPhone SE 3, même si le smartphone n’a pas été lancé cette année comme certaines fuites le suggéraient. En effet, Apple aurait bel et bien prévu de commercialiser l’iPhone SE 3 au premier semestre de 2022, soit deux ans après la sortie de l’iPhone SE 2020 qui était aussi performant que les smartphones Android les plus chers. Alors, quelles seront les nouveautés de l’iPhone SE 3 en 2022 ? L’iPhone SE 3 serait le premier de la gamme à être compatible avec la 5G. Il deviendrait ainsi le smartphone 5G le plus abordable d’Apple. D’après un rapport de Digitimes, le design de l’iPhone SE 3 serait « à peu près le même » que celui de l’iPhone SE de deuxième génération. Il faut donc s’attendre à un capteur photo unique à l’arrière. Comme d’habitude, Touch ID serait à l’avant pour la reconnaissance biométrique. De plus, l’iPhone SE 3 bénéficierait d’un gain de performances grâce à la puce d’Apple A14 Bionic. On la retrouve notamment chez les iPhone 12 sortis l’année dernière. Néanmoins, l’iPhone SE 3 n’aura pas un plus grand écran. En effet, l’iPhone SE 3 serait équipé d’un écran de 4,7 pouces. Celui-ci sera donc identique à celui de l’iPhone SE actuel. L’analyste Ross Young avait déjà révélé il y a quelques mois que « le prochain iPhone SE LCD restera à 4,7 pouces en 2022 ». L’écran de 6,1 pouces avec un poinçon au lieu de l’encoche pour remplacer la caméra frontale est effectivement attendu pour l’iPhone SE 4. La quatrième génération de l’iPhone SE sortirait en 2023 et marquerait un changement radical pour la gamme. En résumé, les nouveautés attendues pour l’iPhone SE 3 de 2022 seront la 5G et la puce A14, mais il n’y aura pas de changements au niveau du design.
20-07-2021


Intel pourrait acheter GlobalFoundries pour 30 milliards de dollars

Selon une source rapportée par le Wall Street Journal, proche des parties prenantes, Intel serait actuellement en pourparlers avec GlobalFoundries pour racheter son activité pour … 30 milliards de dollars. Aucun des deux acteurs n’a pour l’instant confirmé un tel rapprochement, ni même l’aube de discussions concernant un tel accord. En coulisses, ces rumeurs sont nées de récents pourparlers entre Intel et le constructeur SiFive, notamment à l’origine d’un SoC RISC-V gravé en 5 nm. Au début de l’année, Intel venait par ailleurs gonfler ses propres rangs en recrutant Sunil Shenoy, vice-président de l’entreprise et directeur général du programme RISC-V en particulier. Ce dossier de rachat n’est pas clos, on parle toujours de 2 milliards de dollars engagés, mais il se voit aujourd’hui éclipsé par le montant pharaonique du nouveau projet. L’actualité de ces dernières années nous l’a démontré : les capacités de production d’Intel ont été en berne, avec de multiples soucis de maintenance de ses usines qui ont largement impacté le passage à une gravure de 10 nm. GlobalFoundries n’est plus précisément dans la course aux nœuds de pointe, après avoir cédé du terrain à TSMC par exemple, mais l’entreprise possède notamment plusieurs usines aux États-Unis, avec une très importante capacité de production. Elle détient par ailleurs plusieurs contrats de longue durée ale gouvernement vec américain, pour la gravure de puces spécifiques à certains projets militaires, une juteuse manne qui justifierait le montant de l’investrimestre 2021 son plan d’expansion Integrated Device Manufacturing (IDM 2.0), qui tissement et viendrait le rentabiliser. En toile de fond, Intel a dévoilé au premier repose sur le développement d’une nouvelle activité de production de puces pour des entreprises-tierces, en lançant notamment sa branche Intel Foundry Services (IFS). De quoi retrouver durablement une image de pointe dans le domaine de la gravure de CPU et SoC. Le fondeur de Santa Clara avait notamment demandé un coup de pouce aux autorités américaines pour l’aider dans cette phase de restructuration, promettant de sortir le chéquier à hauteur de 20 milliards de dollars pour constituer deux nouvelles usines en Arizona. Ancien fondeur d’AMD, GlobalFoundries a son siège dans la même région de Sunnyvale, aux États-Unis. L’entreprise est aujourd’hui détenue par le fond d’investissement Mubadala Investment Company, basé à Abou Dabi. Le groupe devrait ainsi trancher entre une introduction en bourse, plusieurs fois retardée, et ce type d’acquisition, en rebasculant vers le premier scénario si les pourparlers échouent. Du côté d’Intel, même si la marque est habituée aux rachats pharaoniques à l’image de celui d’Altera, en décembre 2015, pour la bagatelle de 17 milliards de dollars, elle sait aussi vendre ses actifs. En octobre 2020, Intel a cédé sa branche SSD NAND à SK Hynix pour 9 milliards de dollars. De quoi renflouer les caisses en vue de cette restructuration.
20-07-2021


C'est officiel le P50 à la fin du mois

C'est officiel, le Huawei P50 sera présenté le jeudi 29 juillet 2021. La firme l’a confirmé dans un post sur Sina Weibo, le Facebook chinois. La conférence débutera à 13h30 (heure française), et la firme devrait en profiter pour lever le voile sur les différentes variantes de son smartphone haut de gamme. Traditionnellement orientée photographie, la gamme P de Huawei ne devrait pas déroger à la règle cette année. « La route à parcourir n’a pas de fin, cette fois-ci nous nous surpasserons à nouveau dans le domaine de la photographie » précise Richard Yu, big boss de la division mobile de Huawei. La firme s’était de nombreuses fois illustrée en matière de photographie mobile en étant la première à introduire des capteurs RYYB ou encore le zoom périscopique du Huawei P30 Pro. Au menu, on s’attend à un Huawei P50 dans cette continuité, avec notamment l’arrivée d’un gros capteur photo dont la taille pourrait atteindre un pouce. Certaines rumeurs évoquent également un hypothétique zoom x200, une première dans le monde des smartphones. Reste encore à attendre le 29 juillet prochain pour confirmer ou non toutes ces rumeurs. On peut néanmoins d’ores et déjà assurer que la gamme P50 de Huawei sera, une nouvelle fois, privée des services de Google. HarmonyOS l’alternative maison à Android de Huawei devrait probablement être installé d’emblée sur le smartphone.
20-07-2021


Intel dévoile la date de sortie Windows 11

Bientôt un mois que Microsoft a dévoilé officiellement le successeur de Windows 10 et que les premières builds de ce nouvel OS ont été diffusées aux membres du programme Windows Insider. Un mois et toujours aucune nouvelle de la date de sortie envisagée par l'éditeur. Si Microsoft garde le silence à propos de cette date de sortie, plusieurs « sources » ont permis de réduire la fenêtre au mois d'octobre. Ainsi, divers fiches produits en provenance de Walmart évoquent clairement une sortie courant octobre, sans doute plutôt dans la seconde quinzaine du mois. Dernièrement, ce sont des documents en provenance de chez Intel qui ont donné l'information la plus fiable. Dans les notes de version de ses pilotes 30.0.100.9684, le fondeur souligne lui aussi l'arrivée de Windows 11 au cours du mois d'octobre. Sur Twitter, Brandon LeBlanc, un responsable de Microsoft, a précisé que Windows 11 continuera à utiliser le même système de dénomination pour les sorties / mises à jour que nous connaissons sur Windows 10. Octobre 2021 devrait donc voir débarquer à la fois ce fameux Windows 11 et une importante mise à jour (la 21H2) pour Windows 10. Notons cependant que la sortie de Windows 11 ne devrait pas se faire en une seule « vague ». Ainsi, le mois d'octobre pourrait bien ne concerner que la vente de nouvelles machines. La sortie de l'OS « pour tout le monde » pourrait n'intervenir que quelques mois plus tard, début 2022. Enfin, rappelons que contrairement à Windows 10, Windows 11 ne bénéficiera que d'une mise à jour majeure chaque année. Une mise à jour qui interviendra plutôt en fin d'année alors que Windows 10 recevait aussi une grosse mise à jour « de printemps ».
19-07-2021


La Steam Deck précision de Valve

En réponse à de nombreuses questions à ce sujet, Valve a précisé que tous les modèles du Steam Deck pourront accueillir un SSD . La société de Gabe Newell a mis à jour la fiche technique de son PC portatif, ce week-end, en précisant que « tous les modèles utilisent des modules m.2 2230 », même le moins cher. Il est cependant précisé qu'un remplacement opéré par l'utilisateur final n'est pas recommandé. Jeudi dernier, Valve créait la surprise en annonçant le Steam Deck, un produit à cheval entre un PC portatif et une console de jeux, ressemblant à s'y méprendre à la Nintendo Switch. L'autre surprise, moins appréciable, venait du modèle le moins cher, affiché tout de même à 419 €, qui dispose d'un disque dur eMMC de 64 Go, là où ses homologues plus onéreux proposent un SSD NVMe.Interrogé par de nombreux fans à ce sujet, Valve a mis à jour la fiche technique du Steam Deck pour indiquer que chaque modèle est en mesure d'accueillir un SSD. La machine intègre en effet un module m.2 2230, un des plus petits modules de SSD, pour l'heure limité à une capacité maximale de 1 To. Il est donc théoriquement possible, même en prenant le modèle le moins cher pour une livraison courant 2022 (la livraison en fin d'année ayant été repoussée, rançon du succès du Steam Deck), d'améliorer son disque dur. Valve a cependant précisé qu'une telle mesure opérée par l'utilisateur final ne serait pas recommandée. Toujours est-il qu'il s'agit potentiellement d'une bonne nouvelle pour celles et ceux souhaitant s'offrir le modèle le moins cher du dernier projet hardware de Valve.
19-07-2021


 1  2  3  4  >