Bienvenu sur la Particule.com

Toute l'actualités des geeks

Projet et fonctionnement du site la Particule.com

Les infos Bloc-Note du site la Particule.com

Nos différents partenaires

Suivre nos sponsors
Logo la particule.com

Accueil 
Le site 
Partenaires 
Sponsors 
Qui nous sommes 
Contact 

Actu / News  
Le Bloc notes 

Liste des news Liste 
Liste des new du mois Articles 
Le mur 

"Actu vu !" sur le web


 1  2  3  4  5  6  > 

Un problème USB-C sur le Raspberry Pi 4

  Liste des news    Liste des new du mois  
LE Raspbery Pi 4 souffre d un probleme de conception du port USB C

12

Juillet

Premier appareil de la fondation à délaisser l'alimentation via micro USB au profit d'un port USB-C, le Raspberry Pi 4 s'avère malheureusement incompatible avec l'ensemble des chargeurs... Le fruit d'une bête erreur de conception, découverte fin juin par un blogueur. Dans un billet de blog publié le 29 juin dernier, peu après le lancement du Raspberry Pi 4, Tyler Ward pointe la cause des problèmes de compatibilité rencontrés avec les chargeurs USB-C de nombreux utilisateurs. Projet open source par excellence, le Raspberry Pi 4 s'exhibe sans la moindre pudeur dans des plans détaillés accessibles publiquement. L'occasion pour l'intéressé de découvrir une faille dans la conception du système d'alimentation de l'appareil. Ward note que le port USB-C du Raspberry Pi 4 dispose de deux pins « CC ». Rien d'anormal jusque là, à ceci près que chacune de ces deux pins devrait être couplée à une résistance 5.1k ohms. Or, sur le Raspberry Pi 4, ces deux pins « CC » partagent en fait une résistance commune. Une erreur de conception qui empêche l'appareil d'être en conformité avec le design USB-C. Le problème de compatibilité est surtout lié au câble USB-C utilisé entre le chargeur et le Raspberry Pi 4. Mal conçu, le Pi 4 sera identifié par les câbles « e-marked » (cordons USB-C « intelligents ») et leurs chargeurs comme étant un accessoire audio. L'alimentation sera donc coupée. En attendant le lancement d'une nouvelle version du Raspberry Pi 4, qui n'est pas prévue avant « plusieurs mois », le mieux reste donc de se rabattre sur un câble USB-C « classique », et non « e-marked ».




Apple règle ses dettes à l'état Français

  Liste des news    Liste des new du mois  
Apple regle ses differents financier au fisc

12

Juillet

Le géant Apple aurait définitivement remboursé ce qu'il devait au fisc français. Selon l'Express, la firme de Cupertino a adressé un nouveau virement aux finances publiques de l'Hexagone, d'un montant de 12 millions d'euros, au titre des arriérés dus par sa filiale française Apple Retail. La société a ainsi versé près de 600 millions d'euros à Bercy depuis le début de l'année. Tout est bien qui finit bien. En début d'année, la firme américaine avait accepté de payer quelques 576 millions d'euros au fisc français qui avait estimé qu'Apple France, principale filiale du groupe sur le territoire qui gère toutes les ventes et les services hors Apple Store, n'avait pas réglé des impôts suffisamment élevés au regard du chiffre d'affaires réalisé en France ces dix dernières années. Mais les trois dernières années d'activité d'Apple Retail (qui a dans sa musette la gestion des boutiques françaises) étaient aussi dans le viseur de Bercy. Le fisc a enregistré un virement d'environ 12 millions d'euros en provenance de la firme de Cupertino, qui règle bien son différend. Si le montant paraît faible, c'est parce que la filiale Retail ne dégage qu'une petite partie du chiffre d'affaires de la marque en France (seulement 725 millions d'euros en 2018), qui fonctionne en grande partie grâce aux opérateurs de télécommunications et aux revendeurs. Au total, et dans le cadre d'un accord conclu avec la Direction des vérifications nationales et internationales (DVNI), Apple a versé 588 millions d'euros à l'administration depuis le début de l'année, sur son exercice 2018, comme le confirment nos confrères de l'Express après avoir consulté des documents financiers déposés au tribunal de commerce de Paris.




Une révolution, des capteurs photos incurvés

  Liste des news    Liste des new du mois  
capteur incurve

11

Juillet

Les capteurs photo incurvés sont-ils l’avenir de la photographie ? C’est en tout cas l’une des directions empruntées par les constructeurs pour améliorer drastiquement la qualité de vos clichés. Sony a ainsi breveté un capteur moyen format incurvé en 2017, quand Nikon brevetait le premier capteur plein format incurvé. Si un boitier équipé de ce type de capteur n’a jamais effleuré les étals, cela ne saurait tarder, et l’innovation pourrait bien ringardiser tous nos vieux boitiers. Les capteurs contenus dans nos appareils photo (mais aussi nos smartphones) sont tous plats et carrés, quand l’objectif est rond et parfois même légèrement bombé. Et forcément, lorsque la lumière entre dans un rond et est projetée sur un capteur carré, elle ne le fait pas de manière homogène, ce qui diminue la netteté globale du cliché. Ce problème physique, les constructeurs le connaissent, et multiplient les lentilles à l’intérieur des objectifs afin de corriger au mieux la trajectoire de la lumière, pour qu’elle viennent percuter l’ensemble du capteur. Pour autant, cela reste une béquille, puisque la multiplication des lamelles rallonge également le chemin qu’à la lumière à parcourir, et forcément, une partie de celle-ci se perd en route. Voilà pourquoi les capteurs photo incurvés sont clairement l’avenir, pour la simple et bonne raison qu’ils engloberont naturellement la lumière provenant de l’objectif. Résultat, l’image sera davantage fidèle à la réalité, en plus de permettre au boîtier équipé d’être bien plus efficace en condition de faible luminosité, c'est d'ailleurs pour ça que les yeux de tous les être vivant sont arrondies (bombés). En ce qui concerne l’optique, là aussi, le capteur incurvé pourrait venir changer la donne. Toutes les lentilles contenues dans un objectif, la plupart du temps destinées à réorienter la lumière vers le capteur, ne seront plus forcément nécessaires. Cela devrait, en outre, permettre de réduire le coût des objectifs. Les boitiers équipés d’un capteur incurvé devraient, quant à eux, se révéler bien plus onéreux lorsqu’ils arriveront enfin.




La riposte d'Intel, Comet lake

  Liste des news    Liste des new du mois  
Intel Core Generation 10 Comet Lake

11

Juillet

Il n’est pas question pour Intel de laisser AMD déployer tranquillement ses nouveaux Ryzen de 3ème génération. L’objectif est d’avoir une réaction sur le cours terme. Selon des documents proposés par WCCFTech, ceci va passer par le lancement des processeurs Core de 10ième génération. Basées sur les cœurs « Skylake » existants, ils vont profiter d’un nombre de cœurs en augmentation et d’une technologie Hyper-Threading activée pour toutes les références. La gamme des Core i3 table sur du 4 cœurs physiques et du 8 cœurs logiques. Les Core i5 visent du 6 cœurs physiques et 12 cœurs logiques contre du 8 cœurs physiques et 16 cœurs logiques pour les Core i7. Enfin la série des Core i9 va grimper jusqu’à du 10 cœurs physiques et 20 cœurs logiques. A cela s’ajoute une sorte de dernière étape d’optimisation de la gravure 14 nm avec du 14 nm +++ (Alors qu'AMD est déjà en 7nm). Il est promis une progression significative des fréquences. Ces processeurs se présentent dans un format LGA1159 et ne sont pas rétro compatibles avec les actuelles cartes mères LGA1151. Le Core i9-10900KF s’annonce comme la nouvelle vitrine Mainstream avec en poche une architecture 10C/20T. L’ensemble est propulsé à 4.6 GHz contre 5.2 GHz en mode Turbo Boost tandis que 20 Mo de cache L3 partagé est présent. Le contrôleur mémoire prend en charge en natif de la DDR4-3200 et l’enveloppe thermique est de 105 Watts. Cette nouvelle puce ne propose pas d’iGPU. Ceci explique la présence de la lettre « F » dans sa référence. Le Core i9-10900F est une version plus sage (fréquences de 4,40 / 5,20 GHz) sans coefficient multiplicateur débloqué. Son TDP est de 95 Watts. Enfin le Core i9-10800F s’annonce comme étant la référence la plus abordable pour profiter de 10 cœurs physiques avec Hyper-Threading. Sa fréquence est de 4,20 GHz contre 5,00 GHz en mode Turbo, le tout avec un TDP de 65 Watts. Dont les tarifs sont : Core i9-10900KF à 499 $, Core i9-10900F à 449 $, Core i9-10800F à 409 $. La famille des Core i7 propose de 8C/16T avec des fréquences nominale et Turbo boost de 4.8 et 5,10 GHz pour le Core i7-10700K (16 Mo de cache L3 + iGPU UHD 730 graphics + DDR4-3200). L’engin est attendu à 389 $. Il s’accompagne d’un Core i7-10700 à 339 $ (4,60 GHz et 4,90 GHz en Turbo Boost, TDP de 65 Watts et pas de coefficient multiplicateur débloquée). La famille Core i5 table sur du 6C/12T avec le Core i5-10600K (4,70 GHz et 4,90 GHz, 12 Mo de cache L3 partagé, TDP de 95 W, iGPU UHD 730 graphics et une prise en charge native de la mémoire DDR4-3200). Cette puce est prévue à 269 $. A ses cotés est programmé le Core i5-10600 (4,60 GHz et 4,80 GHz, pas de coefficient multiplicateur débloqué) à 229 $. Les autres références sont le Core i5-10500 à 199 $ et le Core i5-10400 à 179 $. Enfin la famille des Core i3 propose du 4C/8T. Le Core i3-10350K s’équipe d’un coefficient multiplicateur débloqué et de fréquences à 4,60 GHz et 4,80 GHz, le tout pour un TDP de 95 W. Le Core i3-10320 table sur du 4,50 et 4,70 GHz à un tarif de 159 $ tandis que le Core i3-10300 vise les 149 $ avec des fréquences de 4,30 et 4,50 GHz et un cache L3 de 9 Mo et prix de 149 $. Enfin le Core i3-10100 est affiché à 129 $ avec en poche 4C/8T, 7 Mo de cache L3 et des fréquences de 4,20 et 4,40 GHz pour une enveloppe thermique à 65 W.




Windows publie des ISO pour insider

  Liste des news    Liste des new du mois  
InsiderPreviewBuild

11

Juillet

Ces ISO installent Windows 10 build 18932, actuellement proposé sur l’anneau rapide depuis quelques jours maintenant. Microsoft introduit des améliorations notamment autour des fonctions d’accessibilité. A cela s’ajoute de nouvelles options pour le système de notification. Enfin l’application Votre téléphone continue d’évoluer avec une fonctionnalité tactile et le support des notifications. Ces images ISO visent les professionnels et les utilisateurs expérimentés. Elles permettent de tester une nouvelle version de prévisualisation sur une machine virtuelle ou tout simplement au travers d’une installation à partir de zéro. Attention, ces images déploient une version « Insider » qui n’est pas conseillée pour les environnements de production. Le système d’exploitation peut souffrir de bugs, de dysfonctionnement et d’instabilité. Microsoft propose trois éditions avec la version standard, Windows 10 Enterprise et Windows 10 Home China. A cela s’ajoute des images ISO pour l’anneau lent du programme Windows Insider. Elles proposent Windows 10 build 18932. La version finale de Windows 10 20H1 est attendue au printemps 2020. Selon le calendrier traditionnel de Microsoft, la RTM sera obtenue en mars 2020. Le lancement public devrait démarrer en avril. En attendant, le prochain rendez-vous est fixé à l’automne prochain et Windows 10 19H2.




La Nintendo Switch Lite officialisée Video

  Liste des news    Liste des new du mois  
Nouvelle Nintendo Switch Lite

10

Juillet

C'est désormais officiel, Selon Nintendo, il s'agit d'une « machine conçue spécifiquement pour jouer aux jeux Nintendo Switch en mode portable ». Au cœur de nombreuses rumeurs depuis quelques mois maintenant, Nintendo a finalement officialisé la Switch Lite. Une console qui sera disponible le 20 septembre prochain, et déclinée en trois coloris différents : jaune, gris et turquoise. Orientée nomade, la Nintendo Switch Lite se veut plus légère, plus compacte et plus facile à transporter. Comme pressenti, elle délaisse les Joy-Con détachables, et se pare d'une vraie croix directionnelle. Nintendo précise toutefois : « Si un jeu est compatible avec les fonctions des manettes Joy-Con comme les vibrations HD, la caméra infrarouge et les commandes par mouvements, certaines fonctionnalités ne seront pas accessibles en utilisant la Nintendo Switch Lite seule ». Son dos n'est muni d'aucun support et, en tant que console dédiée au jeu portable, elle ne dispose d'aucune sortie TV. Cela signifie donc qu'elle est fournie sans station d'accueil, ni câble HDMI. Notons qu'il est tout à fait possible de synchroniser des Joy-Con sur la Switch Lite, pour jouer à plusieurs par exemple. Comme souvent, le prix en euros n'a pas été officialisé par Nintendo, mais on sait que la Nintendo Switch Lite sera proposée au tarif de 199 $ aux Etats-Unis. La console disposera encore et toujours de 32 Go de mémoire interne, avec ici un écran LCD 5,5", en 1280 x 720 pixels. En plus des trois coloris disponibles à la sortie, une Nintendo Switch Lite Édition Zacian & Zamazenta sortira le 8 novembre. Cette édition limitée de la console sera agrémentée de boutons cyan et magenta et d'illustrations représentant les deux nouveaux Pokémon légendaires des jeux Pokémon Épée et Pokémon Bouclier.




Apple fait le ménage dans sa gamme Macbook

  Liste des news    Liste des new du mois  
MacBook

10

Juillet

Apple vient, par surprise, de simplifier sa gamme de MacBook, qui commençait à devenir brouillonne. On a droit à un tout nouveau MacBook Pro à 1499 €, une baisse de prix pour le MacBook Air, et le MacBook 12 disparaît purement et simplement des étals de la Pomme, ce qui explique son prix largement bradé des derniers jours à -40% chez de nombreux revendeurs. Le nouveau MacBook Pro vient remplacer l’ancien MacBook Pro d’entrée de gamme sans Touch Bar. Sauf que, pour le même prix, on a cette fois bien droit à la barre tactile, en plus de performances largement améliorées par rapport à l’ancien modèle qui n’avait pas été mis à jour depuis… 2017. Pour 1499 €, on a droit à un écran Retina de 13 pouces, une Touch Bar accompagné du capteur d’empreinte digitale Touch ID, de la puce T2, et d’un processeur Intel Core i5 à quatre coeurs cadencé à 1,4 GHz. Le modèle de base est malgré tout doté d’un maigre SSD de seulement 128 Go, et il faudra compter 1749 € pour bénéficier de 256 Go de stockage . On notera que, malgré la présence de la Touch Bar, le MacBook Pro conserve ses deux ports Thunderbolt 3, contrairement au modèle qui démarre à 1999 € qui en dispose de quatre. Le Air passe désormais à 1249 €. Pour ce prix, on bénéficiera d’un processeur Intel Core i5 deux coeurs cadencé à 1,6 GHz, accompagné de 8 Go de RAM, d’un capteur Touch ID ainsi que d’un SSD de 128 Go. On pensait qu’Apple aurait pu mettre à jour son ultraportable cette année, tout en en faisant le premier ordinateur de la marque à passer sur une puce AX, mais la firme a finalement décidé de laisser tomber son MacBook « tout court »12 pouces.




Heu finalement, il y aurait 2 nouvelles Xbox !

  Liste des news    Liste des new du mois  
project xcloud

10

Juillet

Project Scarlett pourrait ne pas être la seule prochaine console Xbox à sortir dans les prochains mois. Selon les informations de TechRadar, Microsoft réfléchirait à sortir un appareil permettant d'accéder à xCloud, son prochain service de jeu exclusivement en streaming, comme le prochain service de Google Stadia. Le produit ne serait pas une console à proprement parler mais plutôt un boîtier connecté, relié à la télévision par un port HDMI. Il disposerait d'une puissance de calcul très limitée, celle-ci étant déportée sur les serveurs de Microsoft, pour afficher la vidéo et assurer la liaison entre la manette du joueur et le jeu. Cette machine viendrait en complément de Project Scarlett, le nom de code de la future Xbox annoncée comme 4 fois plus puissante que l'actuelle Xbox One X. Avec ce boîtier, Microsoft espère également rassurer les joueurs plus occasionnels, qui ont encore peur de passer au jeu en streaming et ne sachant pas comment accéder au catalogue de jeux proposé. Pour les convaincre, le prix de l'appareil serait de l'ordre de 60$ seulement, l'éditeur espérant se rattraper sur le prix de l'abonnement à son service sur la durée. Certains bruits de couloir ont également évoqué l'existence d'un Project Lockhart, qui aurait pu être la version moins performante et moins chère de la future Xbox, mais Microsoft aurait abandonné ce projet pour se focaliser sur la sortie de Scarlett à la fin de l'année 2020. Microsoft n'aurait pas encore pris sa décision concernant son boîtier xCloud et pourrait prendre le temps de la réflexion avant de lancer son produit dans les magasins.




Amazon aussi souhaite des satellites en orbite

  Liste des news    Liste des new du mois  
Amazon souhaite aussi mettre des satellites en orbites

09

Juillet

Après Google ou encore Elon Musk, le projet Kuiper consiste à renforcer le réseau Internet à travers des milliers de satellites. En conséquence, Amazon a demandé à la FCC une autorisation de lancer 3 236 satellites. Ils seront regroupés selon 98 orbites situées entre 58 et 62 km d’altitude. Le plan de la compagnie américaine est clair : connecter des « dizaines de millions » de personnes à travers le monde. Toutefois, elle a déjà annoncé que certaines régions ne seront pas couvertes. Elle a ainsi demandé une dérogation à l’obligation de desservir l’ensemble des États-Unis. En effet, ses satellites ne couvriront pas une partie de l’Alaska. Amazon exploitera la bande Ka, la fréquence exploitée par Iridium, un système de téléphonie par satellite. Elle utilise la technologie anti-interférence, afin d’éviter les maux de tête. Consciente des problèmes relatifs aux débris spatiaux, l’entreprise a souligné que ses dispositifs se désorbiteraient en moins de 10 ans, qu’ils soient encore en contact ou non avec la Terre. La compagnie n’a pas encore précisé son calendrier. De son côté, SpaceX a déjà effectué une première vague de lancement. SpaceX (Elon Musk) ambitionne de mettre 12 000 satellites en orbite.




De la DDR4 3200 native chez Century Micro

  Liste des news    Liste des new du mois  
DDR4 3200 Century Micron native

09

Juillet

Afin d’accompagner la sortie des Ryzen 3000, Century Micro, un fabricant japonais, présente des kits de mémoire DDR4-3200. Rien de surprenant à première vue… En fait si, puisqu’il s’agit de DRAM DDR4-3200 native ! Aucune intervention n’est donc nécessaire pour atteindre ces fréquences, contrairement à la majorité des kits qui s’appuient sur la norme JEDEC DDR4-2133. Pour ces derniers, l’utilisateur doit les configurer manuellement ou activer les fonctions XMP (Extreme Memory Profile) / AMP (AMD Memory Profile). Grâce à ces mémoires plug and play signées Century Micron, l’acheteur n’a donc pas à sa soucier de cette étape. En revanche, il doit composer avec des timings qui laissent à désirer (CL22-22-22-22-52). La bonne nouvelle, c’est qu’avec une tension à 1,2 V, il y a de la marge pour optimiser tout ça… sous réserve de consentir à faire un effort ! Notez que ces kits s’arment de puces Micron, le seul fabricant à proposer de la DDR4-3200 native. Century Micron n’a pas encore communiqué les tarifs.



 1  2  3  4  5  6  > 

"Actu vu !" sur le web


 1  2  3  4  5  6  > 

Un problème USB-C sur le Raspberry Pi 4

Premier appareil de la fondation à délaisser l'alimentation via micro USB au profit d'un port USB-C, le Raspberry Pi 4 s'avère malheureusement incompatible avec l'ensemble des chargeurs... Le fruit d'une bête erreur de conception, découverte fin juin par un blogueur. Dans un billet de blog publié le 29 juin dernier, peu après le lancement du Raspberry Pi 4, Tyler Ward pointe la cause des problèmes de compatibilité rencontrés avec les chargeurs USB-C de nombreux utilisateurs. Projet open source par excellence, le Raspberry Pi 4 s'exhibe sans la moindre pudeur dans des plans détaillés accessibles publiquement. L'occasion pour l'intéressé de découvrir une faille dans la conception du système d'alimentation de l'appareil. Ward note que le port USB-C du Raspberry Pi 4 dispose de deux pins « CC ». Rien d'anormal jusque là, à ceci près que chacune de ces deux pins devrait être couplée à une résistance 5.1k ohms. Or, sur le Raspberry Pi 4, ces deux pins « CC » partagent en fait une résistance commune. Une erreur de conception qui empêche l'appareil d'être en conformité avec le design USB-C. Le problème de compatibilité est surtout lié au câble USB-C utilisé entre le chargeur et le Raspberry Pi 4. Mal conçu, le Pi 4 sera identifié par les câbles « e-marked » (cordons USB-C « intelligents ») et leurs chargeurs comme étant un accessoire audio. L'alimentation sera donc coupée. En attendant le lancement d'une nouvelle version du Raspberry Pi 4, qui n'est pas prévue avant « plusieurs mois », le mieux reste donc de se rabattre sur un câble USB-C « classique », et non « e-marked ».
12-07-2019


Apple règle ses dettes à l'état Français

Le géant Apple aurait définitivement remboursé ce qu'il devait au fisc français. Selon l'Express, la firme de Cupertino a adressé un nouveau virement aux finances publiques de l'Hexagone, d'un montant de 12 millions d'euros, au titre des arriérés dus par sa filiale française Apple Retail. La société a ainsi versé près de 600 millions d'euros à Bercy depuis le début de l'année. Tout est bien qui finit bien. En début d'année, la firme américaine avait accepté de payer quelques 576 millions d'euros au fisc français qui avait estimé qu'Apple France, principale filiale du groupe sur le territoire qui gère toutes les ventes et les services hors Apple Store, n'avait pas réglé des impôts suffisamment élevés au regard du chiffre d'affaires réalisé en France ces dix dernières années. Mais les trois dernières années d'activité d'Apple Retail (qui a dans sa musette la gestion des boutiques françaises) étaient aussi dans le viseur de Bercy. Le fisc a enregistré un virement d'environ 12 millions d'euros en provenance de la firme de Cupertino, qui règle bien son différend. Si le montant paraît faible, c'est parce que la filiale Retail ne dégage qu'une petite partie du chiffre d'affaires de la marque en France (seulement 725 millions d'euros en 2018), qui fonctionne en grande partie grâce aux opérateurs de télécommunications et aux revendeurs. Au total, et dans le cadre d'un accord conclu avec la Direction des vérifications nationales et internationales (DVNI), Apple a versé 588 millions d'euros à l'administration depuis le début de l'année, sur son exercice 2018, comme le confirment nos confrères de l'Express après avoir consulté des documents financiers déposés au tribunal de commerce de Paris.
12-07-2019


Une révolution, des capteurs photos incurvés

Les capteurs photo incurvés sont-ils l’avenir de la photographie ? C’est en tout cas l’une des directions empruntées par les constructeurs pour améliorer drastiquement la qualité de vos clichés. Sony a ainsi breveté un capteur moyen format incurvé en 2017, quand Nikon brevetait le premier capteur plein format incurvé. Si un boitier équipé de ce type de capteur n’a jamais effleuré les étals, cela ne saurait tarder, et l’innovation pourrait bien ringardiser tous nos vieux boitiers. Les capteurs contenus dans nos appareils photo (mais aussi nos smartphones) sont tous plats et carrés, quand l’objectif est rond et parfois même légèrement bombé. Et forcément, lorsque la lumière entre dans un rond et est projetée sur un capteur carré, elle ne le fait pas de manière homogène, ce qui diminue la netteté globale du cliché. Ce problème physique, les constructeurs le connaissent, et multiplient les lentilles à l’intérieur des objectifs afin de corriger au mieux la trajectoire de la lumière, pour qu’elle viennent percuter l’ensemble du capteur. Pour autant, cela reste une béquille, puisque la multiplication des lamelles rallonge également le chemin qu’à la lumière à parcourir, et forcément, une partie de celle-ci se perd en route. Voilà pourquoi les capteurs photo incurvés sont clairement l’avenir, pour la simple et bonne raison qu’ils engloberont naturellement la lumière provenant de l’objectif. Résultat, l’image sera davantage fidèle à la réalité, en plus de permettre au boîtier équipé d’être bien plus efficace en condition de faible luminosité, c'est d'ailleurs pour ça que les yeux de tous les être vivant sont arrondies (bombés). En ce qui concerne l’optique, là aussi, le capteur incurvé pourrait venir changer la donne. Toutes les lentilles contenues dans un objectif, la plupart du temps destinées à réorienter la lumière vers le capteur, ne seront plus forcément nécessaires. Cela devrait, en outre, permettre de réduire le coût des objectifs. Les boitiers équipés d’un capteur incurvé devraient, quant à eux, se révéler bien plus onéreux lorsqu’ils arriveront enfin.
11-07-2019


La riposte d'Intel, Comet lake

Il n’est pas question pour Intel de laisser AMD déployer tranquillement ses nouveaux Ryzen de 3ème génération. L’objectif est d’avoir une réaction sur le cours terme. Selon des documents proposés par WCCFTech, ceci va passer par le lancement des processeurs Core de 10ième génération. Basées sur les cœurs « Skylake » existants, ils vont profiter d’un nombre de cœurs en augmentation et d’une technologie Hyper-Threading activée pour toutes les références. La gamme des Core i3 table sur du 4 cœurs physiques et du 8 cœurs logiques. Les Core i5 visent du 6 cœurs physiques et 12 cœurs logiques contre du 8 cœurs physiques et 16 cœurs logiques pour les Core i7. Enfin la série des Core i9 va grimper jusqu’à du 10 cœurs physiques et 20 cœurs logiques. A cela s’ajoute une sorte de dernière étape d’optimisation de la gravure 14 nm avec du 14 nm +++ (Alors qu'AMD est déjà en 7nm). Il est promis une progression significative des fréquences. Ces processeurs se présentent dans un format LGA1159 et ne sont pas rétro compatibles avec les actuelles cartes mères LGA1151. Le Core i9-10900KF s’annonce comme la nouvelle vitrine Mainstream avec en poche une architecture 10C/20T. L’ensemble est propulsé à 4.6 GHz contre 5.2 GHz en mode Turbo Boost tandis que 20 Mo de cache L3 partagé est présent. Le contrôleur mémoire prend en charge en natif de la DDR4-3200 et l’enveloppe thermique est de 105 Watts. Cette nouvelle puce ne propose pas d’iGPU. Ceci explique la présence de la lettre « F » dans sa référence. Le Core i9-10900F est une version plus sage (fréquences de 4,40 / 5,20 GHz) sans coefficient multiplicateur débloqué. Son TDP est de 95 Watts. Enfin le Core i9-10800F s’annonce comme étant la référence la plus abordable pour profiter de 10 cœurs physiques avec Hyper-Threading. Sa fréquence est de 4,20 GHz contre 5,00 GHz en mode Turbo, le tout avec un TDP de 65 Watts. Dont les tarifs sont : Core i9-10900KF à 499 $, Core i9-10900F à 449 $, Core i9-10800F à 409 $. La famille des Core i7 propose de 8C/16T avec des fréquences nominale et Turbo boost de 4.8 et 5,10 GHz pour le Core i7-10700K (16 Mo de cache L3 + iGPU UHD 730 graphics + DDR4-3200). L’engin est attendu à 389 $. Il s’accompagne d’un Core i7-10700 à 339 $ (4,60 GHz et 4,90 GHz en Turbo Boost, TDP de 65 Watts et pas de coefficient multiplicateur débloquée). La famille Core i5 table sur du 6C/12T avec le Core i5-10600K (4,70 GHz et 4,90 GHz, 12 Mo de cache L3 partagé, TDP de 95 W, iGPU UHD 730 graphics et une prise en charge native de la mémoire DDR4-3200). Cette puce est prévue à 269 $. A ses cotés est programmé le Core i5-10600 (4,60 GHz et 4,80 GHz, pas de coefficient multiplicateur débloqué) à 229 $. Les autres références sont le Core i5-10500 à 199 $ et le Core i5-10400 à 179 $. Enfin la famille des Core i3 propose du 4C/8T. Le Core i3-10350K s’équipe d’un coefficient multiplicateur débloqué et de fréquences à 4,60 GHz et 4,80 GHz, le tout pour un TDP de 95 W. Le Core i3-10320 table sur du 4,50 et 4,70 GHz à un tarif de 159 $ tandis que le Core i3-10300 vise les 149 $ avec des fréquences de 4,30 et 4,50 GHz et un cache L3 de 9 Mo et prix de 149 $. Enfin le Core i3-10100 est affiché à 129 $ avec en poche 4C/8T, 7 Mo de cache L3 et des fréquences de 4,20 et 4,40 GHz pour une enveloppe thermique à 65 W.
11-07-2019


Windows publie des ISO pour insider

Ces ISO installent Windows 10 build 18932, actuellement proposé sur l’anneau rapide depuis quelques jours maintenant. Microsoft introduit des améliorations notamment autour des fonctions d’accessibilité. A cela s’ajoute de nouvelles options pour le système de notification. Enfin l’application Votre téléphone continue d’évoluer avec une fonctionnalité tactile et le support des notifications. Ces images ISO visent les professionnels et les utilisateurs expérimentés. Elles permettent de tester une nouvelle version de prévisualisation sur une machine virtuelle ou tout simplement au travers d’une installation à partir de zéro. Attention, ces images déploient une version « Insider » qui n’est pas conseillée pour les environnements de production. Le système d’exploitation peut souffrir de bugs, de dysfonctionnement et d’instabilité. Microsoft propose trois éditions avec la version standard, Windows 10 Enterprise et Windows 10 Home China. A cela s’ajoute des images ISO pour l’anneau lent du programme Windows Insider. Elles proposent Windows 10 build 18932. La version finale de Windows 10 20H1 est attendue au printemps 2020. Selon le calendrier traditionnel de Microsoft, la RTM sera obtenue en mars 2020. Le lancement public devrait démarrer en avril. En attendant, le prochain rendez-vous est fixé à l’automne prochain et Windows 10 19H2.
11-07-2019


La Nintendo Switch Lite officialisée Video

C'est désormais officiel, Selon Nintendo, il s'agit d'une « machine conçue spécifiquement pour jouer aux jeux Nintendo Switch en mode portable ». Au cœur de nombreuses rumeurs depuis quelques mois maintenant, Nintendo a finalement officialisé la Switch Lite. Une console qui sera disponible le 20 septembre prochain, et déclinée en trois coloris différents : jaune, gris et turquoise. Orientée nomade, la Nintendo Switch Lite se veut plus légère, plus compacte et plus facile à transporter. Comme pressenti, elle délaisse les Joy-Con détachables, et se pare d'une vraie croix directionnelle. Nintendo précise toutefois : « Si un jeu est compatible avec les fonctions des manettes Joy-Con comme les vibrations HD, la caméra infrarouge et les commandes par mouvements, certaines fonctionnalités ne seront pas accessibles en utilisant la Nintendo Switch Lite seule ». Son dos n'est muni d'aucun support et, en tant que console dédiée au jeu portable, elle ne dispose d'aucune sortie TV. Cela signifie donc qu'elle est fournie sans station d'accueil, ni câble HDMI. Notons qu'il est tout à fait possible de synchroniser des Joy-Con sur la Switch Lite, pour jouer à plusieurs par exemple. Comme souvent, le prix en euros n'a pas été officialisé par Nintendo, mais on sait que la Nintendo Switch Lite sera proposée au tarif de 199 $ aux Etats-Unis. La console disposera encore et toujours de 32 Go de mémoire interne, avec ici un écran LCD 5,5", en 1280 x 720 pixels. En plus des trois coloris disponibles à la sortie, une Nintendo Switch Lite Édition Zacian & Zamazenta sortira le 8 novembre. Cette édition limitée de la console sera agrémentée de boutons cyan et magenta et d'illustrations représentant les deux nouveaux Pokémon légendaires des jeux Pokémon Épée et Pokémon Bouclier.


10-07-2019


Apple fait le ménage dans sa gamme Macbook

Apple vient, par surprise, de simplifier sa gamme de MacBook, qui commençait à devenir brouillonne. On a droit à un tout nouveau MacBook Pro à 1499 €, une baisse de prix pour le MacBook Air, et le MacBook 12 disparaît purement et simplement des étals de la Pomme, ce qui explique son prix largement bradé des derniers jours à -40% chez de nombreux revendeurs. Le nouveau MacBook Pro vient remplacer l’ancien MacBook Pro d’entrée de gamme sans Touch Bar. Sauf que, pour le même prix, on a cette fois bien droit à la barre tactile, en plus de performances largement améliorées par rapport à l’ancien modèle qui n’avait pas été mis à jour depuis… 2017. Pour 1499 €, on a droit à un écran Retina de 13 pouces, une Touch Bar accompagné du capteur d’empreinte digitale Touch ID, de la puce T2, et d’un processeur Intel Core i5 à quatre coeurs cadencé à 1,4 GHz. Le modèle de base est malgré tout doté d’un maigre SSD de seulement 128 Go, et il faudra compter 1749 € pour bénéficier de 256 Go de stockage . On notera que, malgré la présence de la Touch Bar, le MacBook Pro conserve ses deux ports Thunderbolt 3, contrairement au modèle qui démarre à 1999 € qui en dispose de quatre. Le Air passe désormais à 1249 €. Pour ce prix, on bénéficiera d’un processeur Intel Core i5 deux coeurs cadencé à 1,6 GHz, accompagné de 8 Go de RAM, d’un capteur Touch ID ainsi que d’un SSD de 128 Go. On pensait qu’Apple aurait pu mettre à jour son ultraportable cette année, tout en en faisant le premier ordinateur de la marque à passer sur une puce AX, mais la firme a finalement décidé de laisser tomber son MacBook « tout court »12 pouces.
10-07-2019


Heu finalement, il y aurait 2 nouvelles Xbox !

Project Scarlett pourrait ne pas être la seule prochaine console Xbox à sortir dans les prochains mois. Selon les informations de TechRadar, Microsoft réfléchirait à sortir un appareil permettant d'accéder à xCloud, son prochain service de jeu exclusivement en streaming, comme le prochain service de Google Stadia. Le produit ne serait pas une console à proprement parler mais plutôt un boîtier connecté, relié à la télévision par un port HDMI. Il disposerait d'une puissance de calcul très limitée, celle-ci étant déportée sur les serveurs de Microsoft, pour afficher la vidéo et assurer la liaison entre la manette du joueur et le jeu. Cette machine viendrait en complément de Project Scarlett, le nom de code de la future Xbox annoncée comme 4 fois plus puissante que l'actuelle Xbox One X. Avec ce boîtier, Microsoft espère également rassurer les joueurs plus occasionnels, qui ont encore peur de passer au jeu en streaming et ne sachant pas comment accéder au catalogue de jeux proposé. Pour les convaincre, le prix de l'appareil serait de l'ordre de 60$ seulement, l'éditeur espérant se rattraper sur le prix de l'abonnement à son service sur la durée. Certains bruits de couloir ont également évoqué l'existence d'un Project Lockhart, qui aurait pu être la version moins performante et moins chère de la future Xbox, mais Microsoft aurait abandonné ce projet pour se focaliser sur la sortie de Scarlett à la fin de l'année 2020. Microsoft n'aurait pas encore pris sa décision concernant son boîtier xCloud et pourrait prendre le temps de la réflexion avant de lancer son produit dans les magasins.
10-07-2019


Amazon aussi souhaite des satellites en orbite

Après Google ou encore Elon Musk, le projet Kuiper consiste à renforcer le réseau Internet à travers des milliers de satellites. En conséquence, Amazon a demandé à la FCC une autorisation de lancer 3 236 satellites. Ils seront regroupés selon 98 orbites situées entre 58 et 62 km d’altitude. Le plan de la compagnie américaine est clair : connecter des « dizaines de millions » de personnes à travers le monde. Toutefois, elle a déjà annoncé que certaines régions ne seront pas couvertes. Elle a ainsi demandé une dérogation à l’obligation de desservir l’ensemble des États-Unis. En effet, ses satellites ne couvriront pas une partie de l’Alaska. Amazon exploitera la bande Ka, la fréquence exploitée par Iridium, un système de téléphonie par satellite. Elle utilise la technologie anti-interférence, afin d’éviter les maux de tête. Consciente des problèmes relatifs aux débris spatiaux, l’entreprise a souligné que ses dispositifs se désorbiteraient en moins de 10 ans, qu’ils soient encore en contact ou non avec la Terre. La compagnie n’a pas encore précisé son calendrier. De son côté, SpaceX a déjà effectué une première vague de lancement. SpaceX (Elon Musk) ambitionne de mettre 12 000 satellites en orbite.
09-07-2019


De la DDR4 3200 native chez Century Micro

Afin d’accompagner la sortie des Ryzen 3000, Century Micro, un fabricant japonais, présente des kits de mémoire DDR4-3200. Rien de surprenant à première vue… En fait si, puisqu’il s’agit de DRAM DDR4-3200 native ! Aucune intervention n’est donc nécessaire pour atteindre ces fréquences, contrairement à la majorité des kits qui s’appuient sur la norme JEDEC DDR4-2133. Pour ces derniers, l’utilisateur doit les configurer manuellement ou activer les fonctions XMP (Extreme Memory Profile) / AMP (AMD Memory Profile). Grâce à ces mémoires plug and play signées Century Micron, l’acheteur n’a donc pas à sa soucier de cette étape. En revanche, il doit composer avec des timings qui laissent à désirer (CL22-22-22-22-52). La bonne nouvelle, c’est qu’avec une tension à 1,2 V, il y a de la marge pour optimiser tout ça… sous réserve de consentir à faire un effort ! Notez que ces kits s’arment de puces Micron, le seul fabricant à proposer de la DDR4-3200 native. Century Micron n’a pas encore communiqué les tarifs.
09-07-2019


 1  2  3  4  5  6  >