Bienvenu sur la Particule.com

Toute l'actualités des geeks

Projet et fonctionnement du site la Particule.com

Les infos Bloc-Note du site la Particule.com

Nos différents partenaires

Suivre nos sponsors
Logo la particule.com

"Actu vu !" sur le web


 1  2  3  4  5  6  > 

3 version du OnePlus 7

  Liste des news    Liste des new du mois  
OnePlus 7

10

Avril

OnePlus devrait prochainement dégainer son OnePlus 7. Cependant, OnePlus pourrait changer de stratégie cette année en sortant trois variantes du OnePlus 7 dès sa sortie, d’après le leaker Ishan Agarwal. Généralement, OnePlus dévoile un seul smartphone, puis une variante « T » un peu plus tard dans l’année. En 2019, la marque devrait puiser son inspiration chez des concurrents comme Apple, Huawei, Samsung et consorts, qui proposent chacun différentes versions de leurs flagships. Ainsi, OnePlus devrait dévoiler un OnePlus 7 « standard », un OnePlus 7 Pro mais aussi un OnePlus 7 Pro 5G. D’après les dernières rumeurs, ce OnePlus 7 Pro devrait embarquer un écran AMOLED de 6,67 pouces, une puce Snapdragon 855 couplé à 8 Go de RAM et 256 Go de stockage. Il devrait bénéficier d’un triple capteur photo à l’arrière (48 Mpx + 16 Mpx + 8 Mpx) ainsi que d’une caméra rétractable à l’avant, permettant ainsi de se débarrasser de toute encoche disgracieuse ou autre poinçon. Concernant la variante 5G du smartphone, il sera très certainement équipé d’un Snapdragon 855 épaulé par le modem X50 de Qualcomm. En marge de l’annonce du OnePlus 6T, le PDG de la marque, Pete Lau, avait affirmé sa volonté de lancer « le premier smartphone 5G en Europe ». Ainsi, ce OnePlus 7 Pro 5G devrait arriver dans nos contrées en même temps que ses petits frères, déjà paré pour accueillir la 5G française qui devrait débarquer l’année prochaine.




Le gourvernement ne motive pas la 5G

  Liste des news    Liste des new du mois  
Le gourvernement ne jouera pas la 5G

10

Avril

La secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Economie et des Finances Agnès Pannier-Runacher semble indiquer dans une interview au journal Le Monde que les opérateurs ne seront pas contraints de couvrir toute la population avec le nouveau standard de téléphonie mobile 5G. « La 5G, avec sa faible latence, ses débits bien plus élevés et sa faible portée, est bien adaptée pour les entreprises et les zones de forte densité humaine », déclare-t-elle, précisant également qu'à chaque situation, sa technologie adaptée. On peut donc en conclure que seuls les emplacements des entreprises et les grandes villes seront concernés par la 5G, le reste des Français étant assuré de bénéficier à terme de la 4G grâce au New Deal mobile. Le suspens est aussi levé "sur la possibilité d’attribuer des fréquences à des acteurs qui ne soient pas des opérateurs télécoms comme en Allemagne. Cette option a été abandonnée devant le peu d’empressement des industriels. Ce que cela implique. Si le gouvernement entérine effectivement dans quelques jours ces objectifs modestes de couverture, il va prendre le risque de créer une nouvelle fracture numérique et une inégalité d’accès aux nouvelles technologies. Par ailleurs, l’Europe a fixé pour objectif à chaque Etat membre de couvrir au moins une grande ville d’ici 2020. Agnès Pannier-Runacher assure que la France fera plus. Pas trop difficile à promettre étant donné qu’Orange, Bouygues Telecom et SFR n’auront qu’à ouvrir leur réseau commercial dans les villes pilotes où ils ont déjà déployés la 5G pour des tests. La Corée du Sud a lancé officiellement la 5G au niveau national la semaine dernière, tandis que Verizon a ouvert sa commercialisation dans deux villes aux Etats-Unis. C’est au tour de la Suisse aujourd’hui avec l’opérateur Swisscom. En France, le gouvernement s'apprête envoyer une lettre de cadrage des attributions des fréquences à l’Arcep.




Un mini PC Design

  Liste des news    Liste des new du mois  
Acute AngleAA

09

Avril

Gearbest propose actuellement un mini PC nommé Acute Angle AA, disponible pour 170 € avec le code GBCNAA-B4 ! Doté d’un design assez atypique, ce mini PC est notamment équipé d’un processeur Intel Core Apollo Lake N3450 Quad Core 1,1 GHz, jusqu’à 2,2 GHz avec 8Go de RAM et une carte graphique Intel HD Graphics 500. On retrouve également une capacité de stockage EMMC de 64 Go + 128 Go de SSD, le Wifi, 3 port USB, un port Ethernet ou encore une sortie HDMI. Son poids est de 1,4650 kg.




AMD dévoile Ryzen PRO

  Liste des news    Liste des new du mois  
RyzenPro Mobile

09

Avril

AMD complète sa gamme de processeurs PRO avec les processeurs mobiles Ryzen PRO de seconde génération et Athlon PRO, embarquant tous deux une solution graphique Radeon Vega. Ces nouveaux processeurs allient performances et efficacité énergétique pour répondre aux besoins des utilisateurs en entreprise. La sécurité n’est pas en reste avec des fonctionnalités à la pointe sans oublier la stabilité et les fonctions d’administration. Ils permettent aux principaux fabricants de PC à travers le monde de proposer une vaste gamme de systèmes professionnels allant des solutions haut de gamme aux ordinateurs portables pour les tâches du quotidien. Les premiers systèmes de HP et Lenovo sont attendus pour ce trimestre : ils seront rejoints plus tard par d’autres OEMs avec pour certains un renouvellement de la plateforme attendu plus tard en 2019. Basée sur une finesse de gravure en 12 nm, la nouvelle gamme de processeurs mobiles AMD Ryzen PRO 3000 affiche les meilleures performances de sa catégorie2 et augmente la productivité en offrant jusqu’à 16% de performances multi-threadées en plus que la concurrence3. Jusqu’à 12 heures d’autonomie pour une utilisation bureautique ou jusqu’à 10 heures en lecture vidéo1, Jusqu’à 14 % de rapidité en plus pour la création de contenu et dans les applications de bureautique accélérées par la solution graphique Radeon Vega intégrée, de la modélisation 3D au montage vidéo, Des fonctionnalités de sécurité puissantes sur tous les processeurs Ryzen PRO avec le coprocesseur de sécurité AMD intégré au niveau de la puce, 18 mois de stabilité de l’image, 24 mois de disponibilité des processeurs, une qualité robuste, une facilité d’administration et une garantie limitée de 36 mois aux fabricants de systèmes. AMD propose également des processeurs mobiles Athlon PRO basés sur l’architecture « Zen ». Ces derniers offrent ainsi un plus grand choix d’expériences pour tous les niveaux de budget.




Première version de Edge Chromium

  Liste des news    Liste des new du mois  
Edge Chromium

09

Avril

Microsoft vient de rendre accessible en test la nouvelle version de son navigateur Edge fonctionnant avec le moteur de rendu Chromium, la version open source de Google Chrome. Il est pour le moment réservé aux développeurs. Une version bêta devrait suivre, avant de rendre le navigateur disponible pour le grand public plus tard dans l’année. Deux versions du nouvel Edge pour les développeurs sont disponibles concomitamment sur le site Microsoft Edge Insider. Une version Canary mise à jour quotidiennement et une autre Developer mise à jour chaque semaine. Elles peuvent être installées en même temps et cohabiter avec l’ancien Edge. Il n’y a pas de version macOS. Le navigateur Edge a été lancé en 2015 par Microsoft, en même temps que Windows 10. Un cuisant échec pour l’éditeur de logiciel qui a vu ses parts de marché s’effondrer. Il avait annoncé à la fin de l’année dernière vouloir renoncer à utiliser son propre moteur de rendu au profit de Chromium.




TSMC prêt pour la gravure 5nm

  Liste des news    Liste des new du mois  
logo TSMC production de puces 5nm

09

Avril

Il s'agit là d'une avancée toute stratégique pour le fondeur taïwanais, qui reste pour l'heure focalisé sur sa seconde génération de puces 7 nm, basées sur un procédé de gravure par EUV (Extreme Ultra Violet). La complétion des travaux infrastructure destinés à lancer la production de wafers en 5 nm, permet à TSMC de se maintenir dans la course face à ses concurrents directs, tout en consolidant ses rapports avec ses clients actuels. À moyen terme, AMD, HiSilicon (filiale de Huawei) ou encore Apple pourraient notamment bénéficier de ce nouveau procédé. D'un point de vue technique, TSMC compte sur la gravure par EUV, déjà exploitée sur ses nouvelles puces 7 nm, pour donner vie au 5 nm. Cette nouvelle finesse de gravure doit permettre de multiplier par 1,8x la densité de transistors sur les puces, et donc d'améliorer leurs performances. Le fondeur annonce par ailleurs une augmentation de 15 % des fréquences, ainsi qu'une réduction de l'espace occupé par le circuit SDRAM. Autrement dit, chaque waffer produit pourra comporter plus de puces. TSMC indique enfin que la production préliminaire (Risk production) de puces 5 nm est déjà engagée. Il s'agit d'un galop d'essai visant à corriger d'éventuels problèmes avant d'engager une production à plus grande échelle.




Le projet Kuiper d'Amazon

  Liste des news    Liste des new du mois  
pollution orbitale espace polluc3a9

08

Avril

Amazon vient de dévoiler son projet pour fournir un accès à internet à toute la population mondiale : le projet Kuiper. Concrètement, l’entreprise va envoyer plus de 3 000 satellites en orbite. « Le projet Kuiper est une nouvelle initiative pour lancer une constellation en basse orbite terrestre de satellites qui fourniront des connexions à faible taux de latence et à haut débit à des communautés mal ou non desservies à travers le monde » GeekWire, qui a eu accès aux documents concernant le projet, indique que l’entreprise américaine prévoirait de mettre 3 236 satellites en orbite autour de la Terre. 784 satellites seront envoyés à 590 kilomètres d’altitude, 1 296 à 610 kilomètres d’altitude et enfin 1 156 satellites à 630 kilomètres d’altitude. Avec cette flotte impressionnante, Amazon serait capable de couvrir près de 95% de la population mondiale. « Il s’agit d’un projet de long terme qui prévoit de servir des dizaines de millions de personnes ne disposant pas d’un accès de base à internet à haut débit » a déclaré l’entreprise américaine. L’entreprise ne cache pas ses ambitions, mais ne s’est pas avancé sur une échéance concernant le déploiement de ses satellites. Pour le lancement, Amazon chercherait également à s’associer à d’autres entreprises, mais aucun nom n’a été communiqué. Dans ces conditions, difficile de ne pas penser à Blue Origin, une entreprise qui se destine au tourisme spatial et qui dirigée par… Jeff Bezos, le big boss d’Amazon.




La pomme va fabriquer ses modem 5G

  Liste des news    Liste des new du mois  
iphone xs 5g

08

Avril

Contraint de faire sans Qualcomm, Apple doit pour l'heure se contenter d'une collaboration moribonde avec Intel, dont les modems 5G ne sont pas encore prêts. Une situation un brin embarrassante alors que Huawei et Samsung ont d'ores et déjà lancé des smartphones compatibles avec le nouveau réseau mobile. Pour se sortir d'affaire, Apple pourrait devoir tourner le dos à Intel... à condition toutefois qu'une alternative se présente. Et pour faire simple, la firme de Tim Cook compte bien se créer elle-même une échappatoire.D'après le rapport de Fast Company, Apple aurait d'ores et déjà assigné entre 1 000 et 2 000 ingénieurs à la conception d'un module 5G maison. Pour ce faire, la firme aurait tout bonnement fait son marché en débauchant des spécialistes à la fois chez Qualcomm et Intel. Reste que si les travaux d'Apple en la matière « s'accélèrent rapidement », Fast Company ne prévoit pas l'arrivée d'un premier module 5G conçu en interne avant 2021, au plus tôt. Reste que la collaboration entre Apple et Intel pourrait tourner court. 9to5mac explique ainsi qu'Apple aurait « perdu confiance en Intel » à la suite de deadlines non respectées quant au développement du modem 5G XMM 8160. Pour s'assurer de décrocher le contrat qui lui permettrait d'équiper en puces modem les iPhone 2020, Intel doit délivrer des échantillons à Apple dès cet été. Un créneau que la marque pourrait avoir du mal à tenir. De son côté, le fondeur californien semble également se lasser de son partenariat avec Apple, ce client très demandeur. Intel doit en effet se contenter de marges très faibles sur les modems actuellement vendus à Apple. Chez Apple, on cherche à se ménager une issue pour être certains de proposer des iPhone 5G en 2020. La firme de Cupertino aurait ainsi déjà entamé des pourparlers avec Samsung et Mediatek, mais les deux groupes ne seraient pas en mesure de fournir Apple en modems 5G à l'horizon 2020. Reste l'option Qualcomm. Une option qui n'en est pas une... et pour cause : la bataille juridique qui oppose Apple et Qualcomm fait rage depuis des mois. D'un point de vue industriel, on apprend sans surprise que si Apple devrait bel et bien concevoir de bout en bout son modem 5G en interne, la firme sera à terme contrainte de se tourner vers Samsung ou TSMC pour la production de masse de ses puces 5G. Pour rappel, c'est TSMC qui se charge depuis des années de graver les SoC d'Apple équipant tant les iPhone que les iPad. Certaines rumeurs laissent par ailleurs entendre que des SoC, conçus par Apple et fabriqués en masse par le fondeur taïwanais, pourraient équiper certains futurs modèles de MacBook. Affaire à suivre...




Lexar dévoile un SSD ext. le plus rapide au monde

  Liste des news    Liste des new du mois  
Lexar SSD USB 3.1

04

Avril

Lexar dévoile un nouveau SSD portable, le Lexar Professional SL100. En aluminium brossé, il mesure 55 x 73.4 x 10.8 mm pour un poids de 70,5 grammes. Le fabricant annonce des performances presque doublées face au précédent SL100, et s’avance à dire qu’il est le plus performant du marché en USB 3.1 Gen2. Disponible en version 250 Go, 500 Go et 1 To, ce SSD atteint des vitesses de lecture et d’écriture allant jusqu’à respectivement 950 Mo/s et 900 Mo/s. Ces chiffres étaient de 550 et 450 Mo/s pour l’ancienne version. Pour l’instant, le SSD Externe USB le plus rapide de notre comparatif est à 700 Mo/s au maximum, ce nouveau SL100 serait donc effectivement le plus rapide du genre. Le package comprend un câble USB Type-C vers Type-C et un autre Type-C vers Type-A. Enfin, la garantie est de trois ans. Lexar vend son SSD Professional SL100 au prix de 99,99 $ (250 Go), 149,99 $ (500 Go) et 279,99 $ (1 To).




La pomme prépare un petit modèle pour 2020

  Liste des news    Liste des new du mois  
iphone se 2

04

Avril

Les amateurs de petits smartphones semblent décidément abandonnés des marques. Alors que les dalles deviennent de plus en plus grandes, et que le terme « phablette » qui désignait autrefois les grands smartphones a désormais disparu en devenant la norme, il se pourrait qu’Apple aille contre la tendance l’année prochaine en sortant un « petit » smartphone sans compromis. Selon une nouvelle rumeur lancée par Digitimes, suivant celle du Wall Street Journal, Apple aurait dans ses cartons trois nouveaux modèles d’iPhone pour 2020, dont un « petit » modèle équipé d’une dalle de « seulement » 5,42 pouces. Par ailleurs, la firme de Cupertino devrait opter pour une dalle OLED pour les trois iPhone de l’an prochain, abandonnant pour de bon le LCD qui devrait quant à lui faire son retour une dernière fois cette année sur le successeur de l’iPhone XR. Si les rumeurs concernant les iPhone prévus pour cette année évoquent une gamme relativement similaire à celle de l’an dernier (iPhone XS OLED de 5,8 pouces, iPhone XS Max OLED de 6,5 pouces et iPhone XR LCD de 6,1 pouces) il faudra attendre 2020 pour avoir de véritables changements. Avec ce « petit » modèle de 5,42 pouces, Apple tient là un successeur évident au très apprécié iPhone SE et son écran de 4 pouces, et même aux aficionados de smartphones au format contenu qui ne trouvent pas bonheur ailleurs. Pour finir, Digitimes affirme qu’Apple devrait une nouvelle fois se diriger vers Samsung pour la fabrication des dalles OLED de ses prochains iPhone. En revanche, pour abaisser les coûts, la firme de Cupertino va faire appel à des technologies de Samsung et de LG afin d’affiner l’écran en réduisant l’épaisseur de la couche tactile.



 1  2  3  4  5  6  > 

"Actu vu !" sur le web


 1  2  3  4  5  6  > 

3 version du OnePlus 7

OnePlus devrait prochainement dégainer son OnePlus 7. Cependant, OnePlus pourrait changer de stratégie cette année en sortant trois variantes du OnePlus 7 dès sa sortie, d’après le leaker Ishan Agarwal. Généralement, OnePlus dévoile un seul smartphone, puis une variante « T » un peu plus tard dans l’année. En 2019, la marque devrait puiser son inspiration chez des concurrents comme Apple, Huawei, Samsung et consorts, qui proposent chacun différentes versions de leurs flagships. Ainsi, OnePlus devrait dévoiler un OnePlus 7 « standard », un OnePlus 7 Pro mais aussi un OnePlus 7 Pro 5G. D’après les dernières rumeurs, ce OnePlus 7 Pro devrait embarquer un écran AMOLED de 6,67 pouces, une puce Snapdragon 855 couplé à 8 Go de RAM et 256 Go de stockage. Il devrait bénéficier d’un triple capteur photo à l’arrière (48 Mpx + 16 Mpx + 8 Mpx) ainsi que d’une caméra rétractable à l’avant, permettant ainsi de se débarrasser de toute encoche disgracieuse ou autre poinçon. Concernant la variante 5G du smartphone, il sera très certainement équipé d’un Snapdragon 855 épaulé par le modem X50 de Qualcomm. En marge de l’annonce du OnePlus 6T, le PDG de la marque, Pete Lau, avait affirmé sa volonté de lancer « le premier smartphone 5G en Europe ». Ainsi, ce OnePlus 7 Pro 5G devrait arriver dans nos contrées en même temps que ses petits frères, déjà paré pour accueillir la 5G française qui devrait débarquer l’année prochaine.
10-04-2019


Le gourvernement ne motive pas la 5G

La secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Economie et des Finances Agnès Pannier-Runacher semble indiquer dans une interview au journal Le Monde que les opérateurs ne seront pas contraints de couvrir toute la population avec le nouveau standard de téléphonie mobile 5G. « La 5G, avec sa faible latence, ses débits bien plus élevés et sa faible portée, est bien adaptée pour les entreprises et les zones de forte densité humaine », déclare-t-elle, précisant également qu'à chaque situation, sa technologie adaptée. On peut donc en conclure que seuls les emplacements des entreprises et les grandes villes seront concernés par la 5G, le reste des Français étant assuré de bénéficier à terme de la 4G grâce au New Deal mobile. Le suspens est aussi levé "sur la possibilité d’attribuer des fréquences à des acteurs qui ne soient pas des opérateurs télécoms comme en Allemagne. Cette option a été abandonnée devant le peu d’empressement des industriels. Ce que cela implique. Si le gouvernement entérine effectivement dans quelques jours ces objectifs modestes de couverture, il va prendre le risque de créer une nouvelle fracture numérique et une inégalité d’accès aux nouvelles technologies. Par ailleurs, l’Europe a fixé pour objectif à chaque Etat membre de couvrir au moins une grande ville d’ici 2020. Agnès Pannier-Runacher assure que la France fera plus. Pas trop difficile à promettre étant donné qu’Orange, Bouygues Telecom et SFR n’auront qu’à ouvrir leur réseau commercial dans les villes pilotes où ils ont déjà déployés la 5G pour des tests. La Corée du Sud a lancé officiellement la 5G au niveau national la semaine dernière, tandis que Verizon a ouvert sa commercialisation dans deux villes aux Etats-Unis. C’est au tour de la Suisse aujourd’hui avec l’opérateur Swisscom. En France, le gouvernement s'apprête envoyer une lettre de cadrage des attributions des fréquences à l’Arcep.
10-04-2019


Un mini PC Design

Gearbest propose actuellement un mini PC nommé Acute Angle AA, disponible pour 170 € avec le code GBCNAA-B4 ! Doté d’un design assez atypique, ce mini PC est notamment équipé d’un processeur Intel Core Apollo Lake N3450 Quad Core 1,1 GHz, jusqu’à 2,2 GHz avec 8Go de RAM et une carte graphique Intel HD Graphics 500. On retrouve également une capacité de stockage EMMC de 64 Go + 128 Go de SSD, le Wifi, 3 port USB, un port Ethernet ou encore une sortie HDMI. Son poids est de 1,4650 kg.


09-04-2019


AMD dévoile Ryzen PRO

AMD complète sa gamme de processeurs PRO avec les processeurs mobiles Ryzen PRO de seconde génération et Athlon PRO, embarquant tous deux une solution graphique Radeon Vega. Ces nouveaux processeurs allient performances et efficacité énergétique pour répondre aux besoins des utilisateurs en entreprise. La sécurité n’est pas en reste avec des fonctionnalités à la pointe sans oublier la stabilité et les fonctions d’administration. Ils permettent aux principaux fabricants de PC à travers le monde de proposer une vaste gamme de systèmes professionnels allant des solutions haut de gamme aux ordinateurs portables pour les tâches du quotidien. Les premiers systèmes de HP et Lenovo sont attendus pour ce trimestre : ils seront rejoints plus tard par d’autres OEMs avec pour certains un renouvellement de la plateforme attendu plus tard en 2019. Basée sur une finesse de gravure en 12 nm, la nouvelle gamme de processeurs mobiles AMD Ryzen PRO 3000 affiche les meilleures performances de sa catégorie2 et augmente la productivité en offrant jusqu’à 16% de performances multi-threadées en plus que la concurrence3. Jusqu’à 12 heures d’autonomie pour une utilisation bureautique ou jusqu’à 10 heures en lecture vidéo1, Jusqu’à 14 % de rapidité en plus pour la création de contenu et dans les applications de bureautique accélérées par la solution graphique Radeon Vega intégrée, de la modélisation 3D au montage vidéo, Des fonctionnalités de sécurité puissantes sur tous les processeurs Ryzen PRO avec le coprocesseur de sécurité AMD intégré au niveau de la puce, 18 mois de stabilité de l’image, 24 mois de disponibilité des processeurs, une qualité robuste, une facilité d’administration et une garantie limitée de 36 mois aux fabricants de systèmes. AMD propose également des processeurs mobiles Athlon PRO basés sur l’architecture « Zen ». Ces derniers offrent ainsi un plus grand choix d’expériences pour tous les niveaux de budget.
09-04-2019


Première version de Edge Chromium

Microsoft vient de rendre accessible en test la nouvelle version de son navigateur Edge fonctionnant avec le moteur de rendu Chromium, la version open source de Google Chrome. Il est pour le moment réservé aux développeurs. Une version bêta devrait suivre, avant de rendre le navigateur disponible pour le grand public plus tard dans l’année. Deux versions du nouvel Edge pour les développeurs sont disponibles concomitamment sur le site Microsoft Edge Insider. Une version Canary mise à jour quotidiennement et une autre Developer mise à jour chaque semaine. Elles peuvent être installées en même temps et cohabiter avec l’ancien Edge. Il n’y a pas de version macOS. Le navigateur Edge a été lancé en 2015 par Microsoft, en même temps que Windows 10. Un cuisant échec pour l’éditeur de logiciel qui a vu ses parts de marché s’effondrer. Il avait annoncé à la fin de l’année dernière vouloir renoncer à utiliser son propre moteur de rendu au profit de Chromium.
09-04-2019


TSMC prêt pour la gravure 5nm

Il s'agit là d'une avancée toute stratégique pour le fondeur taïwanais, qui reste pour l'heure focalisé sur sa seconde génération de puces 7 nm, basées sur un procédé de gravure par EUV (Extreme Ultra Violet). La complétion des travaux infrastructure destinés à lancer la production de wafers en 5 nm, permet à TSMC de se maintenir dans la course face à ses concurrents directs, tout en consolidant ses rapports avec ses clients actuels. À moyen terme, AMD, HiSilicon (filiale de Huawei) ou encore Apple pourraient notamment bénéficier de ce nouveau procédé. D'un point de vue technique, TSMC compte sur la gravure par EUV, déjà exploitée sur ses nouvelles puces 7 nm, pour donner vie au 5 nm. Cette nouvelle finesse de gravure doit permettre de multiplier par 1,8x la densité de transistors sur les puces, et donc d'améliorer leurs performances. Le fondeur annonce par ailleurs une augmentation de 15 % des fréquences, ainsi qu'une réduction de l'espace occupé par le circuit SDRAM. Autrement dit, chaque waffer produit pourra comporter plus de puces. TSMC indique enfin que la production préliminaire (Risk production) de puces 5 nm est déjà engagée. Il s'agit d'un galop d'essai visant à corriger d'éventuels problèmes avant d'engager une production à plus grande échelle.
09-04-2019


Le projet Kuiper d'Amazon

Amazon vient de dévoiler son projet pour fournir un accès à internet à toute la population mondiale : le projet Kuiper. Concrètement, l’entreprise va envoyer plus de 3 000 satellites en orbite. « Le projet Kuiper est une nouvelle initiative pour lancer une constellation en basse orbite terrestre de satellites qui fourniront des connexions à faible taux de latence et à haut débit à des communautés mal ou non desservies à travers le monde » GeekWire, qui a eu accès aux documents concernant le projet, indique que l’entreprise américaine prévoirait de mettre 3 236 satellites en orbite autour de la Terre. 784 satellites seront envoyés à 590 kilomètres d’altitude, 1 296 à 610 kilomètres d’altitude et enfin 1 156 satellites à 630 kilomètres d’altitude. Avec cette flotte impressionnante, Amazon serait capable de couvrir près de 95% de la population mondiale. « Il s’agit d’un projet de long terme qui prévoit de servir des dizaines de millions de personnes ne disposant pas d’un accès de base à internet à haut débit » a déclaré l’entreprise américaine. L’entreprise ne cache pas ses ambitions, mais ne s’est pas avancé sur une échéance concernant le déploiement de ses satellites. Pour le lancement, Amazon chercherait également à s’associer à d’autres entreprises, mais aucun nom n’a été communiqué. Dans ces conditions, difficile de ne pas penser à Blue Origin, une entreprise qui se destine au tourisme spatial et qui dirigée par… Jeff Bezos, le big boss d’Amazon.
08-04-2019


La pomme va fabriquer ses modem 5G

Contraint de faire sans Qualcomm, Apple doit pour l'heure se contenter d'une collaboration moribonde avec Intel, dont les modems 5G ne sont pas encore prêts. Une situation un brin embarrassante alors que Huawei et Samsung ont d'ores et déjà lancé des smartphones compatibles avec le nouveau réseau mobile. Pour se sortir d'affaire, Apple pourrait devoir tourner le dos à Intel... à condition toutefois qu'une alternative se présente. Et pour faire simple, la firme de Tim Cook compte bien se créer elle-même une échappatoire.D'après le rapport de Fast Company, Apple aurait d'ores et déjà assigné entre 1 000 et 2 000 ingénieurs à la conception d'un module 5G maison. Pour ce faire, la firme aurait tout bonnement fait son marché en débauchant des spécialistes à la fois chez Qualcomm et Intel. Reste que si les travaux d'Apple en la matière « s'accélèrent rapidement », Fast Company ne prévoit pas l'arrivée d'un premier module 5G conçu en interne avant 2021, au plus tôt. Reste que la collaboration entre Apple et Intel pourrait tourner court. 9to5mac explique ainsi qu'Apple aurait « perdu confiance en Intel » à la suite de deadlines non respectées quant au développement du modem 5G XMM 8160. Pour s'assurer de décrocher le contrat qui lui permettrait d'équiper en puces modem les iPhone 2020, Intel doit délivrer des échantillons à Apple dès cet été. Un créneau que la marque pourrait avoir du mal à tenir. De son côté, le fondeur californien semble également se lasser de son partenariat avec Apple, ce client très demandeur. Intel doit en effet se contenter de marges très faibles sur les modems actuellement vendus à Apple. Chez Apple, on cherche à se ménager une issue pour être certains de proposer des iPhone 5G en 2020. La firme de Cupertino aurait ainsi déjà entamé des pourparlers avec Samsung et Mediatek, mais les deux groupes ne seraient pas en mesure de fournir Apple en modems 5G à l'horizon 2020. Reste l'option Qualcomm. Une option qui n'en est pas une... et pour cause : la bataille juridique qui oppose Apple et Qualcomm fait rage depuis des mois. D'un point de vue industriel, on apprend sans surprise que si Apple devrait bel et bien concevoir de bout en bout son modem 5G en interne, la firme sera à terme contrainte de se tourner vers Samsung ou TSMC pour la production de masse de ses puces 5G. Pour rappel, c'est TSMC qui se charge depuis des années de graver les SoC d'Apple équipant tant les iPhone que les iPad. Certaines rumeurs laissent par ailleurs entendre que des SoC, conçus par Apple et fabriqués en masse par le fondeur taïwanais, pourraient équiper certains futurs modèles de MacBook. Affaire à suivre...
08-04-2019


Lexar dévoile un SSD ext. le plus rapide au monde

Lexar dévoile un nouveau SSD portable, le Lexar Professional SL100. En aluminium brossé, il mesure 55 x 73.4 x 10.8 mm pour un poids de 70,5 grammes. Le fabricant annonce des performances presque doublées face au précédent SL100, et s’avance à dire qu’il est le plus performant du marché en USB 3.1 Gen2. Disponible en version 250 Go, 500 Go et 1 To, ce SSD atteint des vitesses de lecture et d’écriture allant jusqu’à respectivement 950 Mo/s et 900 Mo/s. Ces chiffres étaient de 550 et 450 Mo/s pour l’ancienne version. Pour l’instant, le SSD Externe USB le plus rapide de notre comparatif est à 700 Mo/s au maximum, ce nouveau SL100 serait donc effectivement le plus rapide du genre. Le package comprend un câble USB Type-C vers Type-C et un autre Type-C vers Type-A. Enfin, la garantie est de trois ans. Lexar vend son SSD Professional SL100 au prix de 99,99 $ (250 Go), 149,99 $ (500 Go) et 279,99 $ (1 To).
04-04-2019


La pomme prépare un petit modèle pour 2020

Les amateurs de petits smartphones semblent décidément abandonnés des marques. Alors que les dalles deviennent de plus en plus grandes, et que le terme « phablette » qui désignait autrefois les grands smartphones a désormais disparu en devenant la norme, il se pourrait qu’Apple aille contre la tendance l’année prochaine en sortant un « petit » smartphone sans compromis. Selon une nouvelle rumeur lancée par Digitimes, suivant celle du Wall Street Journal, Apple aurait dans ses cartons trois nouveaux modèles d’iPhone pour 2020, dont un « petit » modèle équipé d’une dalle de « seulement » 5,42 pouces. Par ailleurs, la firme de Cupertino devrait opter pour une dalle OLED pour les trois iPhone de l’an prochain, abandonnant pour de bon le LCD qui devrait quant à lui faire son retour une dernière fois cette année sur le successeur de l’iPhone XR. Si les rumeurs concernant les iPhone prévus pour cette année évoquent une gamme relativement similaire à celle de l’an dernier (iPhone XS OLED de 5,8 pouces, iPhone XS Max OLED de 6,5 pouces et iPhone XR LCD de 6,1 pouces) il faudra attendre 2020 pour avoir de véritables changements. Avec ce « petit » modèle de 5,42 pouces, Apple tient là un successeur évident au très apprécié iPhone SE et son écran de 4 pouces, et même aux aficionados de smartphones au format contenu qui ne trouvent pas bonheur ailleurs. Pour finir, Digitimes affirme qu’Apple devrait une nouvelle fois se diriger vers Samsung pour la fabrication des dalles OLED de ses prochains iPhone. En revanche, pour abaisser les coûts, la firme de Cupertino va faire appel à des technologies de Samsung et de LG afin d’affiner l’écran en réduisant l’épaisseur de la couche tactile.
04-04-2019


 1  2  3  4  5  6  >