Bienvenu sur la Particule.com

Toute l'actualités des geeks

Projet et fonctionnement du site la Particule.com

Les infos Bloc-Note du site la Particule.com

Nos différents partenaires

Suivre nos sponsors
Logo la particule.com
  



"Actu vu !" sur le web


 <  8  9  10  11  12  13  14  > 

Micron lance sa gamme de SSD M2

  Liste des news    Liste des new du mois  
Gamme SSD M2 Micron

04

Juin

S'il compte parmi les grands noms de la mémoire, Micron semble marquer le pas du côté des SSD. Ainsi, ni sa ligne professionnelle ni sa marque grand public Crucial ne disposaient de modèle NVMe PCIe 4.0. L'Américain profite de l'arrivée de sa mémoire NAND 176 couches pour corriger le tir. Micron vient de dévoiler deux nouvelles familles de SSD au format M.2 reposant sur le protocole NVMe. Il est question d'utiliser cette nouvelle mémoire NAND 176 couches alors que la plupart des SSD actuels reposent sur de la 96 couches. En premier lieu, on trouve donc le 3400, un SSD exclusivement disponible au format M.2-2280 et prévu pour atteindre de hautes performances. Micron avance 6,6 Go/s en lecture séquentielle et 5 Go/s en écriture séquentielle pour les versions 1 To et 2 To. Le 3400 existera aussi en 512 Go, mais celui-ci plafonnera à 3,6 Go/s en écriture. Un dissipateur fin, probablement en graphène, est associé à chacune des trois versions qui se reposeront sur un contrôleur développé par Micron. La compagnie a toutefois souligné qu'elle se réserve la possibilité d'employer des contrôleurs tiers, sachant que Phison a mis à jour son PS5018-E18 afin qu'il puisse gérer la NAND 176 couches. Moins performante, mais aussi plus accessible, la seconde famille de SSD à exploiter la NAND 176 couches a été baptisée « 2450 ». Là, il est question de modèles M.2-2280, mais aussi 2230 et 2242. Le PCIe 4.0 reste de mise et, à en croire Tom's Hardware, le SSD serait toujours basé sur un contrôleur développé en interne. Les performances seront toutefois nettement en retrait : Micron évoque 3,6 Go/s en lecture séquentielle et 3 Go/s en écriture séquentielle sur les versions 512 Go / 1 To. La troisième déclinaison, 256 Go, n'atteindrait que 1,6 Go/s en écriture séquentielle. Si les SSD sont déjà présentés sur le site officiel de Micron , aucun prix n'a pour l'heure été annoncé.



Microsoft dévoilera le 24 les nouveautés du prochain Windows

  Liste des news    Liste des new du mois  
Windows a venir

03

Juin

La firme de Redmond vient d’annoncer la tenue d’un événement spécial au cours duquel elle présentera les détails des nouveautés à venir dans la prochaine version de Windows. C’est maintenant officiel. La prochaine version de Windows sera présentée au cours d’un événement spécial, qui se tiendra le 24 juin prochain et sera animé par Satya Nadella, le PDG de Microsoft, et par Panos Panay, le responsable produit du géant. L’annonce de cet événement arrive quelques jours après la keynote d’ouverture de la conférence annuelle Build au cours de laquelle Satya Nadella avait rapidement évoqué l’arrivée prochaine de la plus importante mise à jour de Windows de ces dix dernières années. Microsoft devrait ainsi dévoiler les détails des changements à venir dans son système d’exploitation, avec très probablement un gros travail sur l’interface, et l’adoption d’un nouveau logo visible sur l’invitation envoyée par Microsoft aux journalistes. Le mois dernier, Microsoft confirmait la mort de Windows 10X, son système d’exploitation allégé conçu pour les machines à deux écrans. La firme indiquait par ailleurs vouloir intégrer certaines de ses technologies dans les prochaines versions de Windows .



Le PCI Express 5.0 jusqu'à 14Go/s

  Liste des news    Liste des new du mois  
Marvell Controleur PCI Express 5.0

03

Juin

La révolution PCI Express 5.0 se met petit à petit en marche. Quelques semaines après l'annonce de Silicon Motion, Marvell est la seconde société à présenter un contrôleur SSD fonctionnant de pair avec le PCI Express 5.0. Marvell se montre toutefois plus précis que son concurrent sur les promesses de sa nouvelle puce. Une puce qui constitue le premier contrôleur SSD dans la gamme Bravera, laquelle était davantage destinée aux contrôleurs HDD. Le Bravera SC5 existera en deux versions selon qu'il utilise 8 canaux (le MV-SS1331) ou alors 16 canaux (le MV-SS1333). Nos confrères d'AnandTech proposent un tableau récapitulant l'ensemble des caractéristiques techniques de ces deux versions et, d'emblée, on remarque les débits théoriques en lecture / écriture séquentielle : Marvell évoque respectivement 14 Go/s et 9 Go/s. Des performances doublées par rapport aux meilleurs contrôleurs PCIe 4.0 actuels. AnandTech souligne que Marvell a été contraint d'optimiser l'efficacité énergétique de son contrôleur de 40 % par rapport à la précédente génération de contrôleurs SSD. Reste que même ainsi, le Bravera SC5 peut consommer jusqu'à 9,8 Watts dans les situations les plus extrêmes : presque 10 Watts pour le seul contrôleur. Pour le reste, notons que ce contrôleur est déjà disponible pour certains clients de Marvell. Il accepte de la mémoire SLC, MLC, TLC et QLC et sera accompagné d'un module de mémoire cache qui pourra être, au choix du fabricant, en DDR4 ou en LPDDR4X. Bien sûr, il faudra attendre les plateformes PCIe 5.0 (Alder Lake et Ryzen Zen 4) pour en profiter.



Nintendo gagne son procès face à Romuniverse

  Liste des news    Liste des new du mois  
Nintendo Rom

02

Juin

Après plus d’un an de bataille judiciaire, Nintendo vient de remporter son procès contre le site américain RomUniverse, qui devra verser plus de 2,1 millions de dollars de dédommagement à l’entreprise. C’est une victoire symbolique pour Nintendo. Fin 2019, l’entreprise nipponne intentait un procès contre le site américain RomUniverse, spécialisé dans le partage de ROMS. Après plus d’un an de bataille judiciaire, la justice a finalement donné raison à Big N, en condamnant le propriétaire du site Matthew Storman à verser plus de 2,1 millions de dollars de dommages et intérêts à l’entreprise pour violation de droits d’auteur et concurrence déloyale. Les ROMS sont des copies numériques complètes d’une application. En lisant un ROM depuis n’importe quel logiciel d’émulation compatible, ce dernier permet d’accéder directement au jeu qu’il contient. Concrètement, ces fichiers ne sont pas illégaux, puisque comme pour la copie d’un film par exemple, il est possible de posséder une version numérique d’un DVD qu’on a déjà en notre possession. Grâce à ce flou juridique, RomUniverse était ainsi accusé par Nintendo d’avoir écoulé des copies piratées de plusieurs milliers de jeux leur appartenant. A l’époque, Matthew Storman avait assuré sa défense devant le tribunal de Los Angeles, en arguant que son site, fermé depuis le début du procès, n’enfreignait pas la loi. Une plaidoirie qui n’avait pas convaincu le juge Consuelo Marshall, qui a finalement choisi de donner raison à Nintendo. Pour autant, Big N ne repart pas avec le montant escompté. Alors que l’entreprise japonaise réclamait 15 millions de dollars de dommages et intérêts, le tribunal a estimé que 2,1 millions seraient suffisants pour compenser sa perte de revenus, tout en dissuadant Matthew Storman de récidiver.



Alienware lache ses portables X15 et X17

  Liste des news    Liste des new du mois  
AlienWare serie X15 et X17 2021

02

Juin

Pour la première fois depuis des années, Alienware présentait il y a quelques semaines un nouveau PC portable (m15 R5 ) équipé de puces AMD Ryzen. Estrong> exclusives aux nouveaux processeurs Intel Tiger Lake-H : les Alienware X15 et X17la filiale de Dell nous a dévoilé deux nouvelles machines,<>. Leur apparence n'est pas sans rappeler les lignes des actuels Alienware m15 et m17, et pourtant, à l'intérieur, tout change. Accusé par le passé de négliger le refroidissement de ses laptops, Alienware a voulu voir grand pour l'arrivée de la 11e Gen d'Intel dans ses gamme. Les nouveaux X15 et X17 profitent ainsi d'un tout nouveau système de dissipation « Quad Fan ». Pendant un briefing tenu face à la presse, les ingénieurs d'Alienware ont présenté dans le détail ce nouveau circuit de refroidissement axé sur pas moins de quatre ventilateurs (contre deux habituellement sur PC portable gaming ). Alienware explique que ces quatre ventilateurs sont accompagnés d'une technologie d'intelligence artificielle brevetée (baptisée « Smart Fan ») capable de les contrôler chacun de manière individuelle pour augmenter, ralentir ou simplement maintenir leurs RPM. L'idée est d'optimiser le refroidissement en fonction des contextes d'utilisation et de la chaleur dégagée par le CPU et le GPU. En plus de ce système, nettement plus complexe que ce qui a été proposé par le passé, Alienware a choisi de remplacer la traditionnelle pâte thermique par ce que la marque appelle l'« Element 31 ». Il s'agit d'un TIM (thermal interface material) développé en interne. Il se compose notamment d'un mélange de gallium-silicone encapsulé. Cela évite le recours à du métal liquide « traditionnel », susceptible d'abîmer les composants sur la durée, d'après la marque. Le X15 le mieux équipé pourra compter sur un processeur Intel Core i9-11900H couplé à 32 Go de RAM, et sur 4 To de SSD au maximum (via deux barrettes M.2 montées en RAID 0). L'engin profitera aussi d'une RTX 3080 en 110W et d'un écran IPS QHD, 2 ms, montant à 240 Hz et couvrant à 99 % le spectre DCI-P3. Sa luminosité ira chercher dans les 400 nits maximum. Il sera toutefois possible d'opter pour un modèle Full HD 165 Hz / Core i7 / RTX 3060 plus abordable, annoncé à partir de 1 999 $. le X17 profitera d'un Core i9-11900HK (overclockable cette fois), de 64 Go de RAM et de 4 To de SSD au maximum (en RAID 0 là aussi). Sa RTX 3080 pourra par contre profiter de 165 W de TDP au maximum. Cela devrait permettre des performances graphiques particulièrement importantes. En termes d'affichage, Alienware nous promet jusqu'à un écran IPS Ultra HD, 4 ms, 120 Hz, capable de couvrir complètement le gamut Adobe RGB, tout en affichant jusqu'à 500 nits de luminance. Le X17 sera commercialisé dès 2 099 $ en version Full HD 165 Hz / Core i7 / RTX 3060. Les Alienware X15 et X17 sont attendus à compter du 15 juin aux États-Unis, mais certains modèles pourront être commandés dès aujourd'hui.



Indiana Jones 5 : Harrison Ford vient de rejoindre le tournage

  Liste des news    Liste des new du mois  
Ford sur le tournage Indiana Jhons 5

01

Juin

L’indéboulonnable Harrison Ford vient tout juste de débarquer outre-Manche pour débuter le tournage du cinquième volet d’Indiana Jones. Notre célèbre Indy vient tout juste de poser ses valises en Angleterre, avec, en ligne de mire, le tournage des premières séquences d’Indiana Jones 5. Mais pour l’heure, le comédien prend du bon temps. Entre une dégustation de whisky et quelques échanges avec les gérants d’une société horlogère, Ford semble au top de sa forme. Le comédien dévoile les coulisses de son arrivée via les réseaux sociaux, pour le plus grand bonheur de ses fans. Dirigé par James Mangold, ce nouvel opus sera visiblement l’occasion de passer la main à un héritier émérite pour Jones. Ford conservera quoi qu’il en soit son fauteuil de producteur exécutif de la franchise. Le tournage ne débutera officiellement que la semaine prochaine mais Ford prend le temps de s’installer sur les lieux. Déjà, les séances de travail s’enchaînent pour tenir un planning plus que serré. Mais cela n’empêche pas le comédien de profiter de quelques joies locales avant de ne plus avoir une minute à lui. Pour le moment, l’intrigue reste encore un mystère, malgré quelques informations distillées par la presse spécialisée. Pour l’heure, on sait simplement que l’arc narratif aura un lien étroit avec la course à la conquête de l’espace, en plein cœur des années 60. Mads Mikkelsen sera le nouveau méchant, un dangereux nazi officiant pour la NASA. Ce dernier devrait bénéficier des services d’une assistante zélée, prête à tout pour en découdre avec Indy. Malgré son âge, Ford ne semble toujours pas prêt à renoncer à son personnage devenu culte. Les équipes techniques devraient user de quelques artifices pour modifier l’apparence du comédien. La présence de Mangold devrait donner un joli souffle de modernité sur la saga. Reste à déterminer si d’autres sont encore prévues. Ce qui implique que le comédien devra passer la main une bonne fois pour toutes. Il faudra se montrer patient pour découvrir le résultat final. Mais l’impatience se fait déjà sentir sur la toile pour l’arrivée de ce nouveau volet.



Ryzen 9 3900X AMD booste les performances 3D gaming

  Liste des news    Liste des new du mois  
AMD VCache

01

Juin

Le Computex 2021 est l’occasion pour AMD de révéler un Ryzen 12 cœurs inconnu. Ce processeur est un prototype mettant en avant la technologie « 3D V-Cache ». De quoi s’agit-il ? Quel est son objectif ? L’arrivée de Rocket Lake-S a permis à Intel de réaffirmer sa présence dans le domaine des processeurs en particulier sur le segment du gaming. C’est justement le marché convoité par AMD avec cette innovation de V-Cache Packing. Le prototype présenté par AMD s’appuie sur la même architecture avec la présence de 12 cœurs Zen 3. La différence se situe dans la conception avec l’arrivée d’un empilement de DRAM au-dessus des « compute tile ». Cette approche nommée « 3D V-Cache» permet d’ajouter pas moins de 64 Mo de cache L3 supplémentaire à la puce. Selon AMD le bilan du coté performance est prometteur. A une fréquence fixe de 4 GHz ce prototype face au classique Ryzen 5900X se montre en moyenne 15% plus rapide. Le constructeur a souligné que les premiers produits profitant de ce 3D V-Cache devraient débarquer d’ici la fin de l’année. Il est possible qu’il s’agisse d’une des améliorations prévues avec l’architecture Zen 3+.



AMD dévoile FidelityFX Video

  Liste des news    Liste des new du mois  
AMD Technologie

01

Juin

Une technologie d’upscaling open source capable de booster les performances jusqu’à 2,5X selon AMD. Sujet spéculatif depuis plusieurs mois, le FidelityFX Super Resolution est désormais homologué par AMD. Pour rappel, le FSR pourrait s’imposer comme le pendant open source du DLSS de NVIDIA. AMD le présente en ces termes : « Il s’agit d’une technologie de pointe basée sur un upscaling spatial susceptible de booster les performances jusqu’à 2,5X dans certains jeux en résolution 4K ». Comme susmentionné, contrairement au DLSS de NVIDIA, cette solution est open source. Ainsi, AMD indique que le FidelityFX Super Resolution « est largement pris en charge par plus d’une centaine de processeurs et cartes graphiques AMD, sans oublier les GPU concurrents compatibles ». La firme précise que plus d’une dizaine de studios de développement prévoient d’intégrer le FSR dans leurs jeux dès 2021 ; les « premiers jeux tirant profit de FSR arriveront plus tard dans le mois ». AMD promet de donner davantage d’informations sur le FSR et les titres pris en charge le 22 juin. La société a quand même apporté quelques précisions. Par exemple, que le FSR proposera, à l’instar du DLSS, quatre réglages : performance, équilibré, qualité et ultra qualité. Sur la page adressée aux développeurs, on peut également lire que le « FidelityFX Super Resolution est une technique d’upscaling spatial, qui génère directement une image en « super définition » à partir de chaque image d’entrée. En d’autres termes, elle ne repose pas sur l’historique du rendu, stocké dans le cache, ni sur des vecteurs de mouvement. Elle ne nécessite pas non plus un « apprentissage » préalable, spécifique à chaque jeu ». Enfin, AMD assure que son FSR est « cross-platform »; qu’il ne se limite pas aux dernières architectures GPU ; que les API DirectX 12, DirectX 11 et Vulkan le supportent ; et cerise sur le gâteau, qu’il est facile à intégrer. Afin de promouvoir son FSR, AMD a choisi Keith Lee, PDG de Counterplay Games, un studio partenaire à l’origine de Godfall, titre utilisé lors de la présentation : « AMD a été un partenaire d’importance tout au long du développement de Godfall, nous permettant de proposer aux joueurs des visuels incroyables et des performances de pointe pour cet action RPG looter-slasher, premier du genre. Fort de FidelityFX Super Resolution, AMD propose une autre fonction extraordinaire, agnostique s’agissant de la plateforme, qui s’avère facile à implémenter pour les développeurs et profitera à la communauté des joueurs Godfall grâce à des performances supérieures en haute résolution en conservant toutes les options en vogue, comme le raytracing, poussé au maximum ». Nous aurons donc l’occasion de vérifier la véracité de ces propos dans les prochaines semaines.



Nvidia annonce l'arrivé des RTX 3070 Ti & 3080 Ti

  Liste des news    Liste des new du mois  
Nvidia 3070ti

01

Juin

Sans surprise, NVIDIA a bel et bien profité du Computex 2021 pour tenir plusieurs conférences. Divers rendez-vous sont encore à venir, mais l'executive keynote aura déjà été l'occasion de faire le point sur les prochains produits estampillés GeForce, les fameuses cartes graphiques « Ti ». Insistantes depuis déjà plusieurs semaines, les rumeurs de nouvelles GeForce RTX 30x0 Ti devaient être au cœur de l'executive keynote organisée par NVIDIA pour ces premières heures du Computex 2021. Pourtant, Jeff Fisher, Vice-président chez GeForce, n'a pas lancé la keynote en mettant le paquet sur le « matos ». Le bougre a même pris le temps de revenir sur toutes les techninotamment souligné ques mises en place par NVIDIA au fil des années et des générations. Jeff a que les deux tiers des habitants de Taïwan, pays hôte du Computex, sont joueurs. Jeff Fisher a alors souligné les progrès réalisés par NVIDIA afin de fournir « le meilleur » à cette population sans cesse croissante. Il est revenu sur la prise en charge du RTX sur certains jeux VR (No Man's Sky, Wrench, Into the Radius),une information par vraiment nouvelle, avant d'insister sur le développement du RTX et du DLSS
. Après plus de 25 minutes de présentation, le GeForce Senior Vice President a enfin enchaîné vers les annonces les plus attendues. C'est la GeForce RTX 3080 Ti qui a été la première mise en avant. Pour Jeff Fisher, il s'agit de la « best in our gaming lineup », autrement dit la « meilleure de notre catalogue jeu vidéo ». Aucune surprise dans ces annonces donc, mais NVIDIA complète un catalogue RTX 30x0 qui dispose donc maintenant d'une gamme de cartes graphiques Founders Edition débutant à 399 $ (RTX 3060 Ti) pour atteindre 1 499 $ (RTX 3090).



Une Faille sur la Puce M1 impossible à corriger

  Liste des news    Liste des new du mois  
Faille de conception Puce M1

31

Mai

Hector Martin, développeur pour Asahi Linux, a découvert durant son travail une faille dans les puces M1 d'Apple. La mauvaise nouvelle, c'est que cette vulnérabilité ne peut être corrigée avec une mise à jour logicielle vu que la faille se situe au niveau des puces elles-mêmes. La bonne nouvelle, c'est qu'elle n'est pas si grave que ça. La faille matérielle, désignée sous le nom de « M1RACLES », pour M1ssing Register Access Controls Leak EL0 State, peut permettre à deux processus coopératifs de partager des informations entre eux à l'aide d'un canal de communication secret. Cette communication passe par deux bits qui peuvent être lus et écrits à EL0 (Exception Level 0, le niveau de privilège le plus bas, généralement accordé aux applications) sur tous les cœurs en simultané. L'échange d'informations se fait à un peu plus de 1 MB/s, ce qui reste relativement bas. Hector Martin ne considère cependant pas que cela représente un gros risque pour la sécurité des utilisateurs puisque d'autres moyens existent déjà pour que deux applications communiquent entre elles, la faille nécessitant d'autant plus une coopération entre les deux programmes. Mais si cette vulnérabilité n'est pas si grave que ça, il n'empêche qu'elle entre en violation des principes de sécurité des systèmes d'exploitation. « En gros, Apple a décidé d'enfreindre la spécification ARM en supprimant une fonctionnalité obligatoire, car ils (les développeurs) pensaient ne jamais avoir besoin d'utiliser cette fonctionnalité pour macOS. Et puis il s'est révélé que la supprimer a rendu beaucoup plus difficile pour les systèmes d'exploitation existants d'atténuer cette vulnérabilité », explique le développeur dans son article de blog. Cette faille concerne tous les utilisateurs des appareils Apple utilisant la puce M1, qu'ils soient sur Big Sur ou sur Linux version 5.13 ou plus. Mais ils ne sont pas les seuls puisqu'il a été confirmé que la puce A14, utilisée sur les iPad et iPhone , était également touchée par la même erreur de conception. Toutefois, le développeur se veut rassurant. La faille a été communiquée à Apple il y a plus de 90 jours et il est confiant sur le fait que la firme a mis des protections en place pour scanner les applications qui pourraient être tentées de l'exploiter.


 <  8  9  10  11  12  13  14  > 

"Actu vu !" sur le web


 <  8  9  10  11  12  13  14  > 

Micron lance sa gamme de SSD M2

S'il compte parmi les grands noms de la mémoire, Micron semble marquer le pas du côté des SSD. Ainsi, ni sa ligne professionnelle ni sa marque grand public Crucial ne disposaient de modèle NVMe PCIe 4.0. L'Américain profite de l'arrivée de sa mémoire NAND 176 couches pour corriger le tir. Micron vient de dévoiler deux nouvelles familles de SSD au format M.2 reposant sur le protocole NVMe. Il est question d'utiliser cette nouvelle mémoire NAND 176 couches alors que la plupart des SSD actuels reposent sur de la 96 couches. En premier lieu, on trouve donc le 3400, un SSD exclusivement disponible au format M.2-2280 et prévu pour atteindre de hautes performances. Micron avance 6,6 Go/s en lecture séquentielle et 5 Go/s en écriture séquentielle pour les versions 1 To et 2 To. Le 3400 existera aussi en 512 Go, mais celui-ci plafonnera à 3,6 Go/s en écriture. Un dissipateur fin, probablement en graphène, est associé à chacune des trois versions qui se reposeront sur un contrôleur développé par Micron. La compagnie a toutefois souligné qu'elle se réserve la possibilité d'employer des contrôleurs tiers, sachant que Phison a mis à jour son PS5018-E18 afin qu'il puisse gérer la NAND 176 couches. Moins performante, mais aussi plus accessible, la seconde famille de SSD à exploiter la NAND 176 couches a été baptisée « 2450 ». Là, il est question de modèles M.2-2280, mais aussi 2230 et 2242. Le PCIe 4.0 reste de mise et, à en croire Tom's Hardware, le SSD serait toujours basé sur un contrôleur développé en interne. Les performances seront toutefois nettement en retrait : Micron évoque 3,6 Go/s en lecture séquentielle et 3 Go/s en écriture séquentielle sur les versions 512 Go / 1 To. La troisième déclinaison, 256 Go, n'atteindrait que 1,6 Go/s en écriture séquentielle. Si les SSD sont déjà présentés sur le site officiel de Micron , aucun prix n'a pour l'heure été annoncé.
04-06-2021


Microsoft dévoilera le 24 les nouveautés du prochain Windows

La firme de Redmond vient d’annoncer la tenue d’un événement spécial au cours duquel elle présentera les détails des nouveautés à venir dans la prochaine version de Windows. C’est maintenant officiel. La prochaine version de Windows sera présentée au cours d’un événement spécial, qui se tiendra le 24 juin prochain et sera animé par Satya Nadella, le PDG de Microsoft, et par Panos Panay, le responsable produit du géant. L’annonce de cet événement arrive quelques jours après la keynote d’ouverture de la conférence annuelle Build au cours de laquelle Satya Nadella avait rapidement évoqué l’arrivée prochaine de la plus importante mise à jour de Windows de ces dix dernières années. Microsoft devrait ainsi dévoiler les détails des changements à venir dans son système d’exploitation, avec très probablement un gros travail sur l’interface, et l’adoption d’un nouveau logo visible sur l’invitation envoyée par Microsoft aux journalistes. Le mois dernier, Microsoft confirmait la mort de Windows 10X, son système d’exploitation allégé conçu pour les machines à deux écrans. La firme indiquait par ailleurs vouloir intégrer certaines de ses technologies dans les prochaines versions de Windows .
03-06-2021


Le PCI Express 5.0 jusqu'à 14Go/s

La révolution PCI Express 5.0 se met petit à petit en marche. Quelques semaines après l'annonce de Silicon Motion, Marvell est la seconde société à présenter un contrôleur SSD fonctionnant de pair avec le PCI Express 5.0. Marvell se montre toutefois plus précis que son concurrent sur les promesses de sa nouvelle puce. Une puce qui constitue le premier contrôleur SSD dans la gamme Bravera, laquelle était davantage destinée aux contrôleurs HDD. Le Bravera SC5 existera en deux versions selon qu'il utilise 8 canaux (le MV-SS1331) ou alors 16 canaux (le MV-SS1333). Nos confrères d'AnandTech proposent un tableau récapitulant l'ensemble des caractéristiques techniques de ces deux versions et, d'emblée, on remarque les débits théoriques en lecture / écriture séquentielle : Marvell évoque respectivement 14 Go/s et 9 Go/s. Des performances doublées par rapport aux meilleurs contrôleurs PCIe 4.0 actuels. AnandTech souligne que Marvell a été contraint d'optimiser l'efficacité énergétique de son contrôleur de 40 % par rapport à la précédente génération de contrôleurs SSD. Reste que même ainsi, le Bravera SC5 peut consommer jusqu'à 9,8 Watts dans les situations les plus extrêmes : presque 10 Watts pour le seul contrôleur. Pour le reste, notons que ce contrôleur est déjà disponible pour certains clients de Marvell. Il accepte de la mémoire SLC, MLC, TLC et QLC et sera accompagné d'un module de mémoire cache qui pourra être, au choix du fabricant, en DDR4 ou en LPDDR4X. Bien sûr, il faudra attendre les plateformes PCIe 5.0 (Alder Lake et Ryzen Zen 4) pour en profiter.
03-06-2021


Nintendo gagne son procès face à Romuniverse

Après plus d’un an de bataille judiciaire, Nintendo vient de remporter son procès contre le site américain RomUniverse, qui devra verser plus de 2,1 millions de dollars de dédommagement à l’entreprise. C’est une victoire symbolique pour Nintendo. Fin 2019, l’entreprise nipponne intentait un procès contre le site américain RomUniverse, spécialisé dans le partage de ROMS. Après plus d’un an de bataille judiciaire, la justice a finalement donné raison à Big N, en condamnant le propriétaire du site Matthew Storman à verser plus de 2,1 millions de dollars de dommages et intérêts à l’entreprise pour violation de droits d’auteur et concurrence déloyale. Les ROMS sont des copies numériques complètes d’une application. En lisant un ROM depuis n’importe quel logiciel d’émulation compatible, ce dernier permet d’accéder directement au jeu qu’il contient. Concrètement, ces fichiers ne sont pas illégaux, puisque comme pour la copie d’un film par exemple, il est possible de posséder une version numérique d’un DVD qu’on a déjà en notre possession. Grâce à ce flou juridique, RomUniverse était ainsi accusé par Nintendo d’avoir écoulé des copies piratées de plusieurs milliers de jeux leur appartenant. A l’époque, Matthew Storman avait assuré sa défense devant le tribunal de Los Angeles, en arguant que son site, fermé depuis le début du procès, n’enfreignait pas la loi. Une plaidoirie qui n’avait pas convaincu le juge Consuelo Marshall, qui a finalement choisi de donner raison à Nintendo. Pour autant, Big N ne repart pas avec le montant escompté. Alors que l’entreprise japonaise réclamait 15 millions de dollars de dommages et intérêts, le tribunal a estimé que 2,1 millions seraient suffisants pour compenser sa perte de revenus, tout en dissuadant Matthew Storman de récidiver.
02-06-2021


Alienware lache ses portables X15 et X17

Pour la première fois depuis des années, Alienware présentait il y a quelques semaines un nouveau PC portable (m15 R5 ) équipé de puces AMD Ryzen. Estrong> exclusives aux nouveaux processeurs Intel Tiger Lake-H : les Alienware X15 et X17la filiale de Dell nous a dévoilé deux nouvelles machines,<>. Leur apparence n'est pas sans rappeler les lignes des actuels Alienware m15 et m17, et pourtant, à l'intérieur, tout change. Accusé par le passé de négliger le refroidissement de ses laptops, Alienware a voulu voir grand pour l'arrivée de la 11e Gen d'Intel dans ses gamme. Les nouveaux X15 et X17 profitent ainsi d'un tout nouveau système de dissipation « Quad Fan ». Pendant un briefing tenu face à la presse, les ingénieurs d'Alienware ont présenté dans le détail ce nouveau circuit de refroidissement axé sur pas moins de quatre ventilateurs (contre deux habituellement sur PC portable gaming ). Alienware explique que ces quatre ventilateurs sont accompagnés d'une technologie d'intelligence artificielle brevetée (baptisée « Smart Fan ») capable de les contrôler chacun de manière individuelle pour augmenter, ralentir ou simplement maintenir leurs RPM. L'idée est d'optimiser le refroidissement en fonction des contextes d'utilisation et de la chaleur dégagée par le CPU et le GPU. En plus de ce système, nettement plus complexe que ce qui a été proposé par le passé, Alienware a choisi de remplacer la traditionnelle pâte thermique par ce que la marque appelle l'« Element 31 ». Il s'agit d'un TIM (thermal interface material) développé en interne. Il se compose notamment d'un mélange de gallium-silicone encapsulé. Cela évite le recours à du métal liquide « traditionnel », susceptible d'abîmer les composants sur la durée, d'après la marque. Le X15 le mieux équipé pourra compter sur un processeur Intel Core i9-11900H couplé à 32 Go de RAM, et sur 4 To de SSD au maximum (via deux barrettes M.2 montées en RAID 0). L'engin profitera aussi d'une RTX 3080 en 110W et d'un écran IPS QHD, 2 ms, montant à 240 Hz et couvrant à 99 % le spectre DCI-P3. Sa luminosité ira chercher dans les 400 nits maximum. Il sera toutefois possible d'opter pour un modèle Full HD 165 Hz / Core i7 / RTX 3060 plus abordable, annoncé à partir de 1 999 $. le X17 profitera d'un Core i9-11900HK (overclockable cette fois), de 64 Go de RAM et de 4 To de SSD au maximum (en RAID 0 là aussi). Sa RTX 3080 pourra par contre profiter de 165 W de TDP au maximum. Cela devrait permettre des performances graphiques particulièrement importantes. En termes d'affichage, Alienware nous promet jusqu'à un écran IPS Ultra HD, 4 ms, 120 Hz, capable de couvrir complètement le gamut Adobe RGB, tout en affichant jusqu'à 500 nits de luminance. Le X17 sera commercialisé dès 2 099 $ en version Full HD 165 Hz / Core i7 / RTX 3060. Les Alienware X15 et X17 sont attendus à compter du 15 juin aux États-Unis, mais certains modèles pourront être commandés dès aujourd'hui.
02-06-2021


Indiana Jones 5 : Harrison Ford vient de rejoindre le tournage

L’indéboulonnable Harrison Ford vient tout juste de débarquer outre-Manche pour débuter le tournage du cinquième volet d’Indiana Jones. Notre célèbre Indy vient tout juste de poser ses valises en Angleterre, avec, en ligne de mire, le tournage des premières séquences d’Indiana Jones 5. Mais pour l’heure, le comédien prend du bon temps. Entre une dégustation de whisky et quelques échanges avec les gérants d’une société horlogère, Ford semble au top de sa forme. Le comédien dévoile les coulisses de son arrivée via les réseaux sociaux, pour le plus grand bonheur de ses fans. Dirigé par James Mangold, ce nouvel opus sera visiblement l’occasion de passer la main à un héritier émérite pour Jones. Ford conservera quoi qu’il en soit son fauteuil de producteur exécutif de la franchise. Le tournage ne débutera officiellement que la semaine prochaine mais Ford prend le temps de s’installer sur les lieux. Déjà, les séances de travail s’enchaînent pour tenir un planning plus que serré. Mais cela n’empêche pas le comédien de profiter de quelques joies locales avant de ne plus avoir une minute à lui. Pour le moment, l’intrigue reste encore un mystère, malgré quelques informations distillées par la presse spécialisée. Pour l’heure, on sait simplement que l’arc narratif aura un lien étroit avec la course à la conquête de l’espace, en plein cœur des années 60. Mads Mikkelsen sera le nouveau méchant, un dangereux nazi officiant pour la NASA. Ce dernier devrait bénéficier des services d’une assistante zélée, prête à tout pour en découdre avec Indy. Malgré son âge, Ford ne semble toujours pas prêt à renoncer à son personnage devenu culte. Les équipes techniques devraient user de quelques artifices pour modifier l’apparence du comédien. La présence de Mangold devrait donner un joli souffle de modernité sur la saga. Reste à déterminer si d’autres sont encore prévues. Ce qui implique que le comédien devra passer la main une bonne fois pour toutes. Il faudra se montrer patient pour découvrir le résultat final. Mais l’impatience se fait déjà sentir sur la toile pour l’arrivée de ce nouveau volet.
01-06-2021


Ryzen 9 3900X AMD booste les performances 3D gaming

Le Computex 2021 est l’occasion pour AMD de révéler un Ryzen 12 cœurs inconnu. Ce processeur est un prototype mettant en avant la technologie « 3D V-Cache ». De quoi s’agit-il ? Quel est son objectif ? L’arrivée de Rocket Lake-S a permis à Intel de réaffirmer sa présence dans le domaine des processeurs en particulier sur le segment du gaming. C’est justement le marché convoité par AMD avec cette innovation de V-Cache Packing. Le prototype présenté par AMD s’appuie sur la même architecture avec la présence de 12 cœurs Zen 3. La différence se situe dans la conception avec l’arrivée d’un empilement de DRAM au-dessus des « compute tile ». Cette approche nommée « 3D V-Cache» permet d’ajouter pas moins de 64 Mo de cache L3 supplémentaire à la puce. Selon AMD le bilan du coté performance est prometteur. A une fréquence fixe de 4 GHz ce prototype face au classique Ryzen 5900X se montre en moyenne 15% plus rapide. Le constructeur a souligné que les premiers produits profitant de ce 3D V-Cache devraient débarquer d’ici la fin de l’année. Il est possible qu’il s’agisse d’une des améliorations prévues avec l’architecture Zen 3+.
01-06-2021


AMD dévoile FidelityFX Video

Une technologie d’upscaling open source capable de booster les performances jusqu’à 2,5X selon AMD. Sujet spéculatif depuis plusieurs mois, le FidelityFX Super Resolution est désormais homologué par AMD. Pour rappel, le FSR pourrait s’imposer comme le pendant open source du DLSS de NVIDIA. AMD le présente en ces termes : « Il s’agit d’une technologie de pointe basée sur un upscaling spatial susceptible de booster les performances jusqu’à 2,5X dans certains jeux en résolution 4K ». Comme susmentionné, contrairement au DLSS de NVIDIA, cette solution est open source. Ainsi, AMD indique que le FidelityFX Super Resolution « est largement pris en charge par plus d’une centaine de processeurs et cartes graphiques AMD, sans oublier les GPU concurrents compatibles ». La firme précise que plus d’une dizaine de studios de développement prévoient d’intégrer le FSR dans leurs jeux dès 2021 ; les « premiers jeux tirant profit de FSR arriveront plus tard dans le mois ». AMD promet de donner davantage d’informations sur le FSR et les titres pris en charge le 22 juin. La société a quand même apporté quelques précisions. Par exemple, que le FSR proposera, à l’instar du DLSS, quatre réglages : performance, équilibré, qualité et ultra qualité. Sur la page adressée aux développeurs, on peut également lire que le « FidelityFX Super Resolution est une technique d’upscaling spatial, qui génère directement une image en « super définition » à partir de chaque image d’entrée. En d’autres termes, elle ne repose pas sur l’historique du rendu, stocké dans le cache, ni sur des vecteurs de mouvement. Elle ne nécessite pas non plus un « apprentissage » préalable, spécifique à chaque jeu ». Enfin, AMD assure que son FSR est « cross-platform »; qu’il ne se limite pas aux dernières architectures GPU ; que les API DirectX 12, DirectX 11 et Vulkan le supportent ; et cerise sur le gâteau, qu’il est facile à intégrer. Afin de promouvoir son FSR, AMD a choisi Keith Lee, PDG de Counterplay Games, un studio partenaire à l’origine de Godfall, titre utilisé lors de la présentation : « AMD a été un partenaire d’importance tout au long du développement de Godfall, nous permettant de proposer aux joueurs des visuels incroyables et des performances de pointe pour cet action RPG looter-slasher, premier du genre. Fort de FidelityFX Super Resolution, AMD propose une autre fonction extraordinaire, agnostique s’agissant de la plateforme, qui s’avère facile à implémenter pour les développeurs et profitera à la communauté des joueurs Godfall grâce à des performances supérieures en haute résolution en conservant toutes les options en vogue, comme le raytracing, poussé au maximum ». Nous aurons donc l’occasion de vérifier la véracité de ces propos dans les prochaines semaines.


01-06-2021


Nvidia annonce l'arrivé des RTX 3070 Ti & 3080 Ti

Sans surprise, NVIDIA a bel et bien profité du Computex 2021 pour tenir plusieurs conférences. Divers rendez-vous sont encore à venir, mais l'executive keynote aura déjà été l'occasion de faire le point sur les prochains produits estampillés GeForce, les fameuses cartes graphiques « Ti ». Insistantes depuis déjà plusieurs semaines, les rumeurs de nouvelles GeForce RTX 30x0 Ti devaient être au cœur de l'executive keynote organisée par NVIDIA pour ces premières heures du Computex 2021. Pourtant, Jeff Fisher, Vice-président chez GeForce, n'a pas lancé la keynote en mettant le paquet sur le « matos ». Le bougre a même pris le temps de revenir sur toutes les techninotamment souligné ques mises en place par NVIDIA au fil des années et des générations. Jeff a que les deux tiers des habitants de Taïwan, pays hôte du Computex, sont joueurs. Jeff Fisher a alors souligné les progrès réalisés par NVIDIA afin de fournir « le meilleur » à cette population sans cesse croissante. Il est revenu sur la prise en charge du RTX sur certains jeux VR (No Man's Sky, Wrench, Into the Radius),une information par vraiment nouvelle, avant d'insister sur le développement du RTX et du DLSS
. Après plus de 25 minutes de présentation, le GeForce Senior Vice President a enfin enchaîné vers les annonces les plus attendues. C'est la GeForce RTX 3080 Ti qui a été la première mise en avant. Pour Jeff Fisher, il s'agit de la « best in our gaming lineup », autrement dit la « meilleure de notre catalogue jeu vidéo ». Aucune surprise dans ces annonces donc, mais NVIDIA complète un catalogue RTX 30x0 qui dispose donc maintenant d'une gamme de cartes graphiques Founders Edition débutant à 399 $ (RTX 3060 Ti) pour atteindre 1 499 $ (RTX 3090).
01-06-2021


Une Faille sur la Puce M1 impossible à corriger

Hector Martin, développeur pour Asahi Linux, a découvert durant son travail une faille dans les puces M1 d'Apple. La mauvaise nouvelle, c'est que cette vulnérabilité ne peut être corrigée avec une mise à jour logicielle vu que la faille se situe au niveau des puces elles-mêmes. La bonne nouvelle, c'est qu'elle n'est pas si grave que ça. La faille matérielle, désignée sous le nom de « M1RACLES », pour M1ssing Register Access Controls Leak EL0 State, peut permettre à deux processus coopératifs de partager des informations entre eux à l'aide d'un canal de communication secret. Cette communication passe par deux bits qui peuvent être lus et écrits à EL0 (Exception Level 0, le niveau de privilège le plus bas, généralement accordé aux applications) sur tous les cœurs en simultané. L'échange d'informations se fait à un peu plus de 1 MB/s, ce qui reste relativement bas. Hector Martin ne considère cependant pas que cela représente un gros risque pour la sécurité des utilisateurs puisque d'autres moyens existent déjà pour que deux applications communiquent entre elles, la faille nécessitant d'autant plus une coopération entre les deux programmes. Mais si cette vulnérabilité n'est pas si grave que ça, il n'empêche qu'elle entre en violation des principes de sécurité des systèmes d'exploitation. « En gros, Apple a décidé d'enfreindre la spécification ARM en supprimant une fonctionnalité obligatoire, car ils (les développeurs) pensaient ne jamais avoir besoin d'utiliser cette fonctionnalité pour macOS. Et puis il s'est révélé que la supprimer a rendu beaucoup plus difficile pour les systèmes d'exploitation existants d'atténuer cette vulnérabilité », explique le développeur dans son article de blog. Cette faille concerne tous les utilisateurs des appareils Apple utilisant la puce M1, qu'ils soient sur Big Sur ou sur Linux version 5.13 ou plus. Mais ils ne sont pas les seuls puisqu'il a été confirmé que la puce A14, utilisée sur les iPad et iPhone , était également touchée par la même erreur de conception. Toutefois, le développeur se veut rassurant. La faille a été communiquée à Apple il y a plus de 90 jours et il est confiant sur le fait que la firme a mis des protections en place pour scanner les applications qui pourraient être tentées de l'exploiter.
31-05-2021


 <  8  9  10  11  12  13  14  >