Bienvenu sur la Particule.com

Toute l'actualités des geeks

Projet et fonctionnement du site la Particule.com

Les infos Bloc-Note du site la Particule.com

Nos différents partenaires

Suivre nos sponsors
Logo la particule.com
  



"Actu vu !" sur le web


 1  2  3  4 

La boutique Google en béta sur Windows 10 et 11 ou presque

  Liste des news    Liste des new du mois  
Google Play sur Windows

20

Janvier

Une première mouture de la boutique de jeux Android de Google débarque dans Windows 10 et Windows 11. Google vient d’ouvrir la bêta de Play Games pour certaines régions du globe, avec une sortie officielle prévue dans le courant de l’année. Un peu plus d’un mois après avoir annoncé l’arrivée prochaine de sa boutique de jeux vidéo Android sous Windows, Google vient tout juste de démarrer son programme de bêta test dans plusieurs régions. La firme de Mountain View a mis en ligne pour l’occasion un site dédié permettant de rejoindre la bêta de Play Games. Pour l’heure, seuls Hong Kong, Taïwan et la Corée du Sud sont éligibles. L’arrivée officielle des jeux Android sous Windows est plutôt une bonne nouvelle. Elle va permettre aux joueurs sur mobile de profiter de leurs titres favoris sur le grand écran de leur PC avec des performances sensiblement meilleures grâce à de la puissance de leur machine, et avec la possibilité d’utiliser clavier et souris pour jouer. Google promet une synchronisation des sauvegardes parfaites entre les différents appareils, que vous jouiez sur mobile, tablette ou PC. Sur Windows, Google Play Games ne permettra toutefois pas d’accéder à la totalité du catalogue de jeux Android disponible sur les plates-formes mobiles. Google a toutefois mis en ligne un site dédié aux développeurs et a indiqué vouloir travailler main dans la main avec ces derniers pour s’assurer que leurs jeux soient parfaitement optimisés pour Windows. Si l’accès à la bêta de Play Games n’est pour l’instant pas encore ouvert en France, vous pouvez toujours vous rendre sur la page officielle pour vous y inscrire afin d’être notifié lorsqu’elle sera disponible dans l’Hexagone. Google a par ailleurs mis en ligne la configuration minimale requise pour exécuter Play Games sur votre Sans entrer dans les détails de son calendrier, Google indique que la version stable de Play Games sortira d’abord dans les régions où la bêta est accessible avant d’être étendue dans d’autres régions dans le courant de l’année 2022.



Des M. à J. Win 10 & 11 bug critique

  Liste des news    Liste des new du mois  
MAJ bug critique Windows 10 et Windows 11

19

Janvier

Microsoft publie plusieurs mises à jour cumulatives Windows 10 et Windows 11. Elles corrigent un bug critique introduit par le premier Patch Tuesday de l’année 2022. De nouvelles mises à jour sont disponibles en téléchargement pour les utilisateurs de Windows 10 et Windows 11. Elles apportent les corrections nécessaires face à un bug affectant certaines connexions VPN. Le problème a fait son apparition suite au premier Patch Tuesday de l’année. Cette grande maintenance mensuelle a donnée naissance à des KB dédiés principalement à la sécurité. Malheureusement elles sont à l’origine d’une défaillance touchant toutes les versions de Windows 10 et 11. La firme a également proposé une solution de contournement en attendant ces correctifs. Elle n’a pas fait l’unanimité puisqu’une intervention du coté Serveur était nécessaire. Les nouvelles mises à jour sont disponibles en téléchargement dès maintenant. Facultatives, elles sont proposées au travers du service Windows Update. l est nécessaire d’intervenir manuellement. Le téléchargement et l’installation ne sont pas automatiques. A noter qu’elles seront incluses dans le prochain Patch Tuesday.



Le M11 Leica 60Mpix

  Liste des news    Liste des new du mois  
Leica M11 60Mpx

19

Janvier

Le M11 est bien un tout nouvel appareil… qui ressemble à celui de votre grand-père. Son apparence est trompeuse : quoi qu’il paraisse identique à n’importe quel autre Leica (M5 excepté, qui était un ovni), chaque angle a été repassé en revue, légèrement corrigé, déplacé, réévalué. Un nouveau capteur, nouveau processeur d’image (enfin nouveau pour les M, puisqu’il s’agit du même que celui du SL2), nouvelle batterie, nouveaux menus, nouveau circuit d’alimentation, nouveau système de mesure de la lumière, nouvelle prise USB, etc. Le M11 est, plus encore que les itérations précédentes, un boîtier trompeur par son aspect. Avant de parler de la partie imagerie, parlons boîtier. Oui, il a l’air vieux et pourtant, il est tout récent. Notamment la version noire du M11 qui profite d’un capot supérieur en aluminium au lieu du traditionnel laiton, toujours présent sur la version argentée. Le bénéfice ? 130 grammes de moins sur la balance. Le M se passe de l’antédiluvienne semelle à retirer pour changer la carte et la batterie. Cette dernière, bien plus endurante que par le passé puisqu'elle permettrait de shooter jusqu'à 1000 images, reprend le format « presser-retirer » du Leica Q2 et c’est tant mieux. L’arrivée de la prise USB-C, sous l’appareil certes, mais qui permet non seulement de décharger les photos, mais aussi de recharger l’appareil ou même le contrôler depuis un iPhone ou un iPad, le M11 est même un produit dont la compatibilité est certifiée par Apple. Leica avait fait une incursion dans le domaine des capteurs très denses avec ses M10 Monochrom et M10-R, des boîtiers dérivés du M10 qui intégraient un capteur de 40 Mpix. Le M11 va bien plus loin dans le domaine avec un capteur de 60 Mpix, de quoi ravir les photographes à la recherche des très grands tirages ou recadrages. Mais Leica est allé un peu plus loin en intégrant un capteur qui fonctionne sur le principe de certains capteurs de smartphones. En regroupant les photodiodes par quatre et en créant des groupes, le M11 propose ainsi trois définitions d’image : 60 Mpix, 36 Mpix et 18 Mpix. L’avantage ici est de proposer trois paliers gérés en hardware pour différents usages. Les portraitistes et les paysagistes se jetteront sur les 60 Mpix, le reporter classique sur le 36 Mpix et le reporter « qui cogne » appréciera les 18 Mpix qui permettent non seulement d’épargner le stockage, mais aussi limite la nuisance du flou. Enfin saluons la plage de sensibilités plus que confortable de 64 à 50.000 ISO ainsi qu’une mémoire tampon en progression. Pas de quoi faire rêver les utilisateurs d’hybrides on se parle de 13 images consécutives de 60 Mpix, donc à 4,5 i/s. Le M reste le territoire de la photo « à l’ancienne ». Et sur le papier, les améliorations annoncées vont toutes dans le sens de la recherche de la satisfaction du public de ce genre d’appareil. À un détail près : le prix. À 8350 €, l’appareil est toujours aussi exclusif. Mais fait toujours autant saliver.



Samsung et AMD dans le nouveau Exynos 2200

  Liste des news    Liste des new du mois  
Samsung Exynos 2200 GPU AMD RDNA2 Xclipse 920

19

Janvier

Contrairement à ce qu’annonçaient les Cassandre, il est bien lancé en ce début d’année. « Il », c’est le nouveau processeur mobile Exynos haut de gamme de Samsung, l’Exynos 2200. Une puce qui a fait couler beaucoup d’encre, puisqu’elle inaugure un partenariat technologique entre Samsung et AMD, qui a vendu au coréen la licence de la version mobile de son architecture graphique RDNA2. Cette même architecture que l’on retrouve dans les Xbox Series, les Playstation 5, les Radeon 6000 XT ou encore les tous nouveaux Ryzen 6000 Mobile. Un partenariat technologique qui porte avec lui une énorme promesse autour des performances 3D et du jeu vidéo. nous n’avons rien d’autre à vous apprendre que le nom de ce nouveau processeur graphique (GPU) : Xclipse 920. Si on sait qu’il supporte le Variable Rate Shading (VRS) pour maintenir un niveau de performances constant quelle que soit la charge, nous ne savons rien de sa structure. Rien du nombre de cœurs graphiques, de la façon dont il partage la mémoire avec le CPU. Mais surtout, rien des performances promises.Donc vous l'aurez compris il faudra attendre les premiers tests et argument commercial pour en savoir plus sur cette alliance prometteuse.



Le Casque AR d'Apple encore repoussé

  Liste des news    Liste des new du mois  
Casque VR Apple 2022 ou pas

18

Janvier

Cela fait déjà plusieurs années qu’Apple nous tient en haleine avec son tout premier appareil de réalité mixte. Le produit devait être présenté par l'entreprise en juin 2022 lors de la WWDC, mais pour cause de contraintes liées à la surchauffe du produit, aux logiciels et aux caméras, Apple se voit obligée de repousser cette sortie. Depuis que Tim Cook a pris les rênes d’Apple, la marque à la pomme ne cesse de repousser les limites de la technologie en développant des produits majeurs tels que l’iPhone , l’iPad ou le MacBook. Sujet de rumeurs et attendu depuis belle lurette, le casque de réalité virtuelle d’Apple sera le premier produit majeur développé par la firme depuis l'Apple Watch sortie en 2015. Cet appareil haut de gamme serait un mélange entre réalité virtuelle et réalité augmentée. Cet appareil serait équipé de quinze caméras, dont huit répliquant l’environnement extérieur pour une immersion plus vraie que nature. Les autres caméras serviraient quant à elles à capter les mouvements et permettre l’interaction. Cette nouvelle technologie mixte représente un produit majeur d’Apple, qui vise éventuellement à remplacer l’iPhone d'ici à une décennie, mais il semblerait que le lancement de la production de ces caméras soit prévu au deuxième trimestre de cette année au plus tôt. Cependant, des soucis techniques ont contrecarré les plans de la firme. Notamment, l'appareil souffrirait d'un problème de surchauffe qui serait à l’origine du retard de développement du casque VR. Selon Mark Gurman, un reporter de Bloomberg, deux processeurs haut de gamme intégrés à l’appareil poseraient problème, l’un d'entre eux équivalant à la puce M1 Pro du dernier Macbook Pro Apple. L'appareil aurait été chargé de la transmission des données au casque VR sans fil. Cette stratégie a depuis été abandonnée par Apple, jugée peu pratique.



Microsoft continu sa quonquête des Studio de jeux vidéo

  Liste des news    Liste des new du mois  
Microsoft rachete Activision Blizzard

18

Janvier

Microsoft commence l'année avec une acquisition exceptionnelle. Le créateur de la Xbox fait tomber dans son escarcelle Activision-Blizzard pour la coquette somme de 68,7 milliards de dollars. À côté, l'acquisition de Bethesda en 2020 pour 7,5 milliards apparait toute petite, alors qu'il s'agissait déjà d'un séisme à l'époque dans le monde du jeu vidéo. Activision-Blizzard n'est nul autre que l'un des plus grands éditeurs de jeux, comptant parmi ses franchises Call of Duty, Diablo, Warcraft, Tony Hawk, Overwatch, mais aussi Candy Crush, puisqu'il en faut pour tous les goûts. Microsoft précise dans son communiqué de presse qu'Activision Blizzard va continuer de fonctionner de manière indépendante. Néanmoins, Phil Spencer, le patron de Microsoft Gaming, compte bien mettre en place des synergies. Ainsi, il promet qu'autant de jeux que possible seront inclus dans le Xbox Game Pass et le PC Game Pass (Xbox games Pass Ultimate), des offres qui comptent aujourd'hui 25 millions d'abonnés.



Nividia GeForce RTX 4090 2.6 fois plus puissant que la 3090

  Liste des news    Liste des new du mois  
RTX 4090 2.6 fois plus puissante

18

Janvier

La GeForce RTX 4090 est censée incarner la vitrine de la prochaine génération de GeForce de Nvidia connue sous le nom d’Ada Lovelace. Equipée d’un GPU AD102 sa puissance pourrait atteindre 2.6 fois celle de l’actuelle GeForce RTX 3090. La prochaine architecture GPU de Nvida porte le nom de code Ada Lovelace. Si aucun changement majeur n’est prévu par Nvidia nous devrions assister à la naissance des GeForce RTX 40 series avec bien sur une nouvelle carte phare, la GeForce RTX 4090. Les premières rumeurs la concernant sont apparues il y a plusieurs mois maintenant. Depuis nous avons un fait redondant, cette génération devrait proposer un bond important des performances en particulier cette RTX 4090. Normalement le GPU AD102 sera fabriqué en 5 nm par TSMC. Il devrait proposer 18 432 cœurs CUDA propulsés entre 2.3 GHz à 2.5 GHz. La puissance brute FP32 devrait se situer entre 85 et 92 TFLOPs. Nous pouvons observer que l’actuelle GeForce RTX 3090 et son imposant GPU GA102 Ampère se situe à 35.5 TFLOPs. Nous sommes donc sur un bond d’un facteur 2.6. Ce chiffre n’est pas impossible car Nvidia a déjà proposé une telle progression avec Ampere (GA102 (RTX 3090) assure du 36 TFLOPs contre du 13 TFLOPs pour le GPU TU102 (RTX 2080 Ti)). Le lancement est censé avoir lieu cette année au courant du deuxième semestre. En attendant Nvidia travaille actuellement sur une version « boostée » de la RTX 3090 avec la RTX 3090 Ti.



SysJoker un Malware Multiplateforme !

  Liste des news    Liste des new du mois  
SysJoker

18

Janvier

Un inquiétant cheval de Troie très discret et multiplateformes vient d'être repéré. Baptisé SysJoker et mis en lumière par la firme de sécurité Intezer, il peut cibler autant Windows, Linux que macOS. Pire encore, celui-ci passait sous les radars des antivirus depuis un bout de temps. Les versions Linux et macOS n'étaient jusqu'à présent pas du tout détectées par des sites comme VirusTotal, qui permettent d'analyser des fichiers en se basant sur un grand nombre de moteurs antivirus. Intezer suspecte SysJoker de se faire passer pour une mise à jour du système, et estime qu'il aurait été lancé au cours du second semestre 2021. Le malware est écrit en C++ tandis que chaque version est adaptée à l’OS spécifique qu'il cible : le fichier macOS était notamment signé. Il a été découvert pour la première fois lors d'une attaque sur un serveur web Linux « d'une grande institution éducative ». Si les chercheurs n'ont pas réussi à trouver comment le virus se diffuse, il semble que son installation se fasse en forçant la main à l'utilisateur (par exemple en téléchargeant un fichier compromis). Sur Windows, SysJoker va se cacher dans les dossiers système sous le nom d'un logiciel Intel (igfxCUIService.exe pour Intel Graphics Common User Interface Service) et peut faire en sorte de s'exécuter à chaque démarrage. Il recueille l'adresse MAC, le nom d'utilisateur, le numéro de série et l'adresse IP. Les malandrins peuvent ensuite s'en servir pour lancer des commandes à distance. Pour les chercheurs, cette découverte est importante pour plusieurs raisons : les malwares multiplateformes de ce type sont rares, et celui-ci a été écrit à partir de zéro. Autrement dit, les gens derrière SysJoker sont des professionnels avec beaucoup de moyens. De plus, les équipes d’Intezer ont pu observer que les pirates se basent sur quatre serveurs de commande et de contrôle distincts. Ils ont pu être témoins de trois changements de serveur pendant leurs analyses, ce qui montre bien que les malfaiteurs sont actifs et surveillent les machines infectées. Maintenant que SysJoker a été détecté, on devrait le voir arriver dans les moteurs d'antivirus ce qui devrait rendre sa détection à grande échelle beaucoup plus facile. Selon Intezer, le malware a pour objectif l'espionnage, ce qui « pourrait également conduire à une attaque par ransomware ». Il ne viserait cependant que des « cibles spécifiques » et les chercheurs expliquent ne pas l'avoir vu passer à l'attaque pendant leurs analyses.



Spéculation sur les iPhone SE 5G et V4

  Liste des news    Liste des new du mois  
iphone se 2022 5g

18

Janvier

Alors que l’iPhone SE 3 5G est attendu pour cette année, les premières informations sur son successeur ont déjà émergé. L’iPhone SE 4 aurait notamment un design moins compact qu’à l’accoutumée alors que l’iPhone Mini sera a priori abandonné par la Pomme. Aux dernières nouvelles, l’iPhone SE 3 5G sera présenté au printemps prochain. Bloomberg affirme notamment qu’une keynote sera organisée à cet effet. D’après les rumeurs, il conserverait son format de 4,7 pouces et serait doté d’une puce A15 Bionic. Détail intéressant, il s’appellerait « iPhone SE+ 5G », d’après l’analyste Ross Young qui vient de s’exprimer à son sujet. Une dénomination encore jamais vue du côté de la Pomme. Pour mémoire, la mention « Plus » (et non « +) était jadis l’apanage de ses smartphones imposants avant que la firme privilégie la mention « Max ». Mais quid de son successeur ? Après avoir évoqué le sujet en avril dernier, l’analyste Ross Young vient de révéler les dernières informations dont il dispose. À l’époque, il anticipait l’arrivée d’un iPhone SE de 6,1 pouces pour 2023. Une version qui serait affublée d’un poinçon plutôt que d’une encoche. Sur Twitter, le fondateur de Display Supply Chain Consultants vient de confirmer que le smartphone devrait sortir « en 2023 plutôt qu’en 2024 ». En revanche, il indique qu’Apple s’oriente plutôt vers une taille d’écran de 5,7 pouces. Un design moins compact qu’à l’accoutumée qui pourrait avoir été choisi suite à l’abandon de la déclinaison « Mini ». C’est l’analyste Ming-Chi Kuo qui avait notamment indiqué qu’Apple prévoyait de faire une croix sur le format 5,4 pouces à partir de l’iPhone 14. Et d’évoquer la sortie d’un modèle d’iPhone 14 grand format plus abordable que l’iPhone 14 Pro Les utilisateurs préférant un smartphone moins imposant pourront toutefois se rabattre sur l' »iPhone SE 2023″. Avec sa taille supposée de 5,7 pouces, il resterait en dessous des autres iPhone qui devraient démarrer à 6,1 pouces. Malgré le sérieux du leaker, il faut évidemment considérer ces révélations avec prudence. Apple peut encore à tout moment changer son fusil d’épaule tant que la production de masse n’a pas démarré.



Microsoft arrête la Xbox One

  Liste des news    Liste des new du mois  
Xbox One S

17

Janvier

Une page se tourne, Microsoft se focalise désormais sur ses consoles dites de nouvelles générations. La Xbox One S n’est plus fabriquée depuis des mois. La décision de stopper la Xbox One S n’est pas d’aujourd’hui. Depuis une année maintenant cette dernière n’est plus fabriquée. Microsoft a confirmé l’arrêt définitif de sa production. Les dernières unités sont sorties des usines à la fin de l’année 2020. Depuis le focus est la relève incarnée par les actuelles Xbox Series S/X. Elle a été présentée lors de l’E3 2016 comme la version SLIM de la Xbox One. Son argument repose sur un châssis 40 % plus petite et la présence en interne du bloc d’alimentation. Elle a été lancée avec un disque dur de 2 To, le support de la vidéo au format Ultra HD, un son Dolby Atmos, un nouveau lecteur Blu-ray Ultra HD et la prise en charge d’un mode HDR 10. A l’époque son tarif a été de 399 $ (2To) puis à 299$ (512 Go) et 349 $ avec un HDD de 1 To. Sous sa robe nous retrouvons un processeur 16nm AMD 8 cœurs propulsé à 1.75 GHz, une solution graphique équipée de 12 unités de calculs à 914 MHz capables d’assurer une puissance de 1.4 TFLOPS. A titre de comparaison voici la puissance proposée par la gamme des GeForce RTX 30 series de Nvidia et des Radeon RX 6000 series d’AMD. A cela s’ajoute 8 Go de DDR3 et 32 Mo d’eSRAM et un disque dur de 512 Go, 1 To ou 2 To. Son annonce s’est accompagnée de la présentation du « Project Scorpio », une version haut de gamme en encore plus puissante de la Xbox One. La belle (Xbox one X) sera officiellement présentée l’année suivante lors de l’E3 2017. Elle sera disponible le 7 novembre 2017 au prix de 499 €. Sa configuration repose sur un processeur AMD 8 cœurs à 2.3 GHz, une solution graphique avec 40 unités de calculs à 1172 MHz (6 TFlops), 12 Go de GDDR5 (bande passante de 336 Go/s) et un disque dur de 1 To. A noter qu’il s’agit également de la première console à disposer d’une chambre à vapeur à refroidissement liquide. Enfin en 2019 lors de l’E3, Microsoft annonce la Xbox One S ADE (All Digital Edition). La console est commercialisée le 7 mai 2019 au prix de 229 $ avec trois jeux dématérialisée (Minecraft, Sea of Thieves et Forza Horizon 3).


 1  2  3  4 

"Actu vu !" sur le web


 1  2  3  4 

La boutique Google en béta sur Windows 10 et 11 ou presque

Une première mouture de la boutique de jeux Android de Google débarque dans Windows 10 et Windows 11. Google vient d’ouvrir la bêta de Play Games pour certaines régions du globe, avec une sortie officielle prévue dans le courant de l’année. Un peu plus d’un mois après avoir annoncé l’arrivée prochaine de sa boutique de jeux vidéo Android sous Windows, Google vient tout juste de démarrer son programme de bêta test dans plusieurs régions. La firme de Mountain View a mis en ligne pour l’occasion un site dédié permettant de rejoindre la bêta de Play Games. Pour l’heure, seuls Hong Kong, Taïwan et la Corée du Sud sont éligibles. L’arrivée officielle des jeux Android sous Windows est plutôt une bonne nouvelle. Elle va permettre aux joueurs sur mobile de profiter de leurs titres favoris sur le grand écran de leur PC avec des performances sensiblement meilleures grâce à de la puissance de leur machine, et avec la possibilité d’utiliser clavier et souris pour jouer. Google promet une synchronisation des sauvegardes parfaites entre les différents appareils, que vous jouiez sur mobile, tablette ou PC. Sur Windows, Google Play Games ne permettra toutefois pas d’accéder à la totalité du catalogue de jeux Android disponible sur les plates-formes mobiles. Google a toutefois mis en ligne un site dédié aux développeurs et a indiqué vouloir travailler main dans la main avec ces derniers pour s’assurer que leurs jeux soient parfaitement optimisés pour Windows. Si l’accès à la bêta de Play Games n’est pour l’instant pas encore ouvert en France, vous pouvez toujours vous rendre sur la page officielle pour vous y inscrire afin d’être notifié lorsqu’elle sera disponible dans l’Hexagone. Google a par ailleurs mis en ligne la configuration minimale requise pour exécuter Play Games sur votre Sans entrer dans les détails de son calendrier, Google indique que la version stable de Play Games sortira d’abord dans les régions où la bêta est accessible avant d’être étendue dans d’autres régions dans le courant de l’année 2022.
20-01-2022


Des M. à J. Win 10 & 11 bug critique

Microsoft publie plusieurs mises à jour cumulatives Windows 10 et Windows 11. Elles corrigent un bug critique introduit par le premier Patch Tuesday de l’année 2022. De nouvelles mises à jour sont disponibles en téléchargement pour les utilisateurs de Windows 10 et Windows 11. Elles apportent les corrections nécessaires face à un bug affectant certaines connexions VPN. Le problème a fait son apparition suite au premier Patch Tuesday de l’année. Cette grande maintenance mensuelle a donnée naissance à des KB dédiés principalement à la sécurité. Malheureusement elles sont à l’origine d’une défaillance touchant toutes les versions de Windows 10 et 11. La firme a également proposé une solution de contournement en attendant ces correctifs. Elle n’a pas fait l’unanimité puisqu’une intervention du coté Serveur était nécessaire. Les nouvelles mises à jour sont disponibles en téléchargement dès maintenant. Facultatives, elles sont proposées au travers du service Windows Update. l est nécessaire d’intervenir manuellement. Le téléchargement et l’installation ne sont pas automatiques. A noter qu’elles seront incluses dans le prochain Patch Tuesday.
19-01-2022


Le M11 Leica 60Mpix

Le M11 est bien un tout nouvel appareil… qui ressemble à celui de votre grand-père. Son apparence est trompeuse : quoi qu’il paraisse identique à n’importe quel autre Leica (M5 excepté, qui était un ovni), chaque angle a été repassé en revue, légèrement corrigé, déplacé, réévalué. Un nouveau capteur, nouveau processeur d’image (enfin nouveau pour les M, puisqu’il s’agit du même que celui du SL2), nouvelle batterie, nouveaux menus, nouveau circuit d’alimentation, nouveau système de mesure de la lumière, nouvelle prise USB, etc. Le M11 est, plus encore que les itérations précédentes, un boîtier trompeur par son aspect. Avant de parler de la partie imagerie, parlons boîtier. Oui, il a l’air vieux et pourtant, il est tout récent. Notamment la version noire du M11 qui profite d’un capot supérieur en aluminium au lieu du traditionnel laiton, toujours présent sur la version argentée. Le bénéfice ? 130 grammes de moins sur la balance. Le M se passe de l’antédiluvienne semelle à retirer pour changer la carte et la batterie. Cette dernière, bien plus endurante que par le passé puisqu'elle permettrait de shooter jusqu'à 1000 images, reprend le format « presser-retirer » du Leica Q2 et c’est tant mieux. L’arrivée de la prise USB-C, sous l’appareil certes, mais qui permet non seulement de décharger les photos, mais aussi de recharger l’appareil ou même le contrôler depuis un iPhone ou un iPad, le M11 est même un produit dont la compatibilité est certifiée par Apple. Leica avait fait une incursion dans le domaine des capteurs très denses avec ses M10 Monochrom et M10-R, des boîtiers dérivés du M10 qui intégraient un capteur de 40 Mpix. Le M11 va bien plus loin dans le domaine avec un capteur de 60 Mpix, de quoi ravir les photographes à la recherche des très grands tirages ou recadrages. Mais Leica est allé un peu plus loin en intégrant un capteur qui fonctionne sur le principe de certains capteurs de smartphones. En regroupant les photodiodes par quatre et en créant des groupes, le M11 propose ainsi trois définitions d’image : 60 Mpix, 36 Mpix et 18 Mpix. L’avantage ici est de proposer trois paliers gérés en hardware pour différents usages. Les portraitistes et les paysagistes se jetteront sur les 60 Mpix, le reporter classique sur le 36 Mpix et le reporter « qui cogne » appréciera les 18 Mpix qui permettent non seulement d’épargner le stockage, mais aussi limite la nuisance du flou. Enfin saluons la plage de sensibilités plus que confortable de 64 à 50.000 ISO ainsi qu’une mémoire tampon en progression. Pas de quoi faire rêver les utilisateurs d’hybrides on se parle de 13 images consécutives de 60 Mpix, donc à 4,5 i/s. Le M reste le territoire de la photo « à l’ancienne ». Et sur le papier, les améliorations annoncées vont toutes dans le sens de la recherche de la satisfaction du public de ce genre d’appareil. À un détail près : le prix. À 8350 €, l’appareil est toujours aussi exclusif. Mais fait toujours autant saliver.


19-01-2022


Samsung et AMD dans le nouveau Exynos 2200

Contrairement à ce qu’annonçaient les Cassandre, il est bien lancé en ce début d’année. « Il », c’est le nouveau processeur mobile Exynos haut de gamme de Samsung, l’Exynos 2200. Une puce qui a fait couler beaucoup d’encre, puisqu’elle inaugure un partenariat technologique entre Samsung et AMD, qui a vendu au coréen la licence de la version mobile de son architecture graphique RDNA2. Cette même architecture que l’on retrouve dans les Xbox Series, les Playstation 5, les Radeon 6000 XT ou encore les tous nouveaux Ryzen 6000 Mobile. Un partenariat technologique qui porte avec lui une énorme promesse autour des performances 3D et du jeu vidéo. nous n’avons rien d’autre à vous apprendre que le nom de ce nouveau processeur graphique (GPU) : Xclipse 920. Si on sait qu’il supporte le Variable Rate Shading (VRS) pour maintenir un niveau de performances constant quelle que soit la charge, nous ne savons rien de sa structure. Rien du nombre de cœurs graphiques, de la façon dont il partage la mémoire avec le CPU. Mais surtout, rien des performances promises.Donc vous l'aurez compris il faudra attendre les premiers tests et argument commercial pour en savoir plus sur cette alliance prometteuse.
19-01-2022


Le Casque AR d'Apple encore repoussé

Cela fait déjà plusieurs années qu’Apple nous tient en haleine avec son tout premier appareil de réalité mixte. Le produit devait être présenté par l'entreprise en juin 2022 lors de la WWDC, mais pour cause de contraintes liées à la surchauffe du produit, aux logiciels et aux caméras, Apple se voit obligée de repousser cette sortie. Depuis que Tim Cook a pris les rênes d’Apple, la marque à la pomme ne cesse de repousser les limites de la technologie en développant des produits majeurs tels que l’iPhone , l’iPad ou le MacBook. Sujet de rumeurs et attendu depuis belle lurette, le casque de réalité virtuelle d’Apple sera le premier produit majeur développé par la firme depuis l'Apple Watch sortie en 2015. Cet appareil haut de gamme serait un mélange entre réalité virtuelle et réalité augmentée. Cet appareil serait équipé de quinze caméras, dont huit répliquant l’environnement extérieur pour une immersion plus vraie que nature. Les autres caméras serviraient quant à elles à capter les mouvements et permettre l’interaction. Cette nouvelle technologie mixte représente un produit majeur d’Apple, qui vise éventuellement à remplacer l’iPhone d'ici à une décennie, mais il semblerait que le lancement de la production de ces caméras soit prévu au deuxième trimestre de cette année au plus tôt. Cependant, des soucis techniques ont contrecarré les plans de la firme. Notamment, l'appareil souffrirait d'un problème de surchauffe qui serait à l’origine du retard de développement du casque VR. Selon Mark Gurman, un reporter de Bloomberg, deux processeurs haut de gamme intégrés à l’appareil poseraient problème, l’un d'entre eux équivalant à la puce M1 Pro du dernier Macbook Pro Apple. L'appareil aurait été chargé de la transmission des données au casque VR sans fil. Cette stratégie a depuis été abandonnée par Apple, jugée peu pratique.
18-01-2022


Microsoft continu sa quonquête des Studio de jeux vidéo

Microsoft commence l'année avec une acquisition exceptionnelle. Le créateur de la Xbox fait tomber dans son escarcelle Activision-Blizzard pour la coquette somme de 68,7 milliards de dollars. À côté, l'acquisition de Bethesda en 2020 pour 7,5 milliards apparait toute petite, alors qu'il s'agissait déjà d'un séisme à l'époque dans le monde du jeu vidéo. Activision-Blizzard n'est nul autre que l'un des plus grands éditeurs de jeux, comptant parmi ses franchises Call of Duty, Diablo, Warcraft, Tony Hawk, Overwatch, mais aussi Candy Crush, puisqu'il en faut pour tous les goûts. Microsoft précise dans son communiqué de presse qu'Activision Blizzard va continuer de fonctionner de manière indépendante. Néanmoins, Phil Spencer, le patron de Microsoft Gaming, compte bien mettre en place des synergies. Ainsi, il promet qu'autant de jeux que possible seront inclus dans le Xbox Game Pass et le PC Game Pass (Xbox games Pass Ultimate), des offres qui comptent aujourd'hui 25 millions d'abonnés.
18-01-2022


Nividia GeForce RTX 4090 2.6 fois plus puissant que la 3090

La GeForce RTX 4090 est censée incarner la vitrine de la prochaine génération de GeForce de Nvidia connue sous le nom d’Ada Lovelace. Equipée d’un GPU AD102 sa puissance pourrait atteindre 2.6 fois celle de l’actuelle GeForce RTX 3090. La prochaine architecture GPU de Nvida porte le nom de code Ada Lovelace. Si aucun changement majeur n’est prévu par Nvidia nous devrions assister à la naissance des GeForce RTX 40 series avec bien sur une nouvelle carte phare, la GeForce RTX 4090. Les premières rumeurs la concernant sont apparues il y a plusieurs mois maintenant. Depuis nous avons un fait redondant, cette génération devrait proposer un bond important des performances en particulier cette RTX 4090. Normalement le GPU AD102 sera fabriqué en 5 nm par TSMC. Il devrait proposer 18 432 cœurs CUDA propulsés entre 2.3 GHz à 2.5 GHz. La puissance brute FP32 devrait se situer entre 85 et 92 TFLOPs. Nous pouvons observer que l’actuelle GeForce RTX 3090 et son imposant GPU GA102 Ampère se situe à 35.5 TFLOPs. Nous sommes donc sur un bond d’un facteur 2.6. Ce chiffre n’est pas impossible car Nvidia a déjà proposé une telle progression avec Ampere (GA102 (RTX 3090) assure du 36 TFLOPs contre du 13 TFLOPs pour le GPU TU102 (RTX 2080 Ti)). Le lancement est censé avoir lieu cette année au courant du deuxième semestre. En attendant Nvidia travaille actuellement sur une version « boostée » de la RTX 3090 avec la RTX 3090 Ti.
18-01-2022


SysJoker un Malware Multiplateforme !

Un inquiétant cheval de Troie très discret et multiplateformes vient d'être repéré. Baptisé SysJoker et mis en lumière par la firme de sécurité Intezer, il peut cibler autant Windows, Linux que macOS. Pire encore, celui-ci passait sous les radars des antivirus depuis un bout de temps. Les versions Linux et macOS n'étaient jusqu'à présent pas du tout détectées par des sites comme VirusTotal, qui permettent d'analyser des fichiers en se basant sur un grand nombre de moteurs antivirus. Intezer suspecte SysJoker de se faire passer pour une mise à jour du système, et estime qu'il aurait été lancé au cours du second semestre 2021. Le malware est écrit en C++ tandis que chaque version est adaptée à l’OS spécifique qu'il cible : le fichier macOS était notamment signé. Il a été découvert pour la première fois lors d'une attaque sur un serveur web Linux « d'une grande institution éducative ». Si les chercheurs n'ont pas réussi à trouver comment le virus se diffuse, il semble que son installation se fasse en forçant la main à l'utilisateur (par exemple en téléchargeant un fichier compromis). Sur Windows, SysJoker va se cacher dans les dossiers système sous le nom d'un logiciel Intel (igfxCUIService.exe pour Intel Graphics Common User Interface Service) et peut faire en sorte de s'exécuter à chaque démarrage. Il recueille l'adresse MAC, le nom d'utilisateur, le numéro de série et l'adresse IP. Les malandrins peuvent ensuite s'en servir pour lancer des commandes à distance. Pour les chercheurs, cette découverte est importante pour plusieurs raisons : les malwares multiplateformes de ce type sont rares, et celui-ci a été écrit à partir de zéro. Autrement dit, les gens derrière SysJoker sont des professionnels avec beaucoup de moyens. De plus, les équipes d’Intezer ont pu observer que les pirates se basent sur quatre serveurs de commande et de contrôle distincts. Ils ont pu être témoins de trois changements de serveur pendant leurs analyses, ce qui montre bien que les malfaiteurs sont actifs et surveillent les machines infectées. Maintenant que SysJoker a été détecté, on devrait le voir arriver dans les moteurs d'antivirus ce qui devrait rendre sa détection à grande échelle beaucoup plus facile. Selon Intezer, le malware a pour objectif l'espionnage, ce qui « pourrait également conduire à une attaque par ransomware ». Il ne viserait cependant que des « cibles spécifiques » et les chercheurs expliquent ne pas l'avoir vu passer à l'attaque pendant leurs analyses.
18-01-2022


Spéculation sur les iPhone SE 5G et V4

Alors que l’iPhone SE 3 5G est attendu pour cette année, les premières informations sur son successeur ont déjà émergé. L’iPhone SE 4 aurait notamment un design moins compact qu’à l’accoutumée alors que l’iPhone Mini sera a priori abandonné par la Pomme. Aux dernières nouvelles, l’iPhone SE 3 5G sera présenté au printemps prochain. Bloomberg affirme notamment qu’une keynote sera organisée à cet effet. D’après les rumeurs, il conserverait son format de 4,7 pouces et serait doté d’une puce A15 Bionic. Détail intéressant, il s’appellerait « iPhone SE+ 5G », d’après l’analyste Ross Young qui vient de s’exprimer à son sujet. Une dénomination encore jamais vue du côté de la Pomme. Pour mémoire, la mention « Plus » (et non « +) était jadis l’apanage de ses smartphones imposants avant que la firme privilégie la mention « Max ». Mais quid de son successeur ? Après avoir évoqué le sujet en avril dernier, l’analyste Ross Young vient de révéler les dernières informations dont il dispose. À l’époque, il anticipait l’arrivée d’un iPhone SE de 6,1 pouces pour 2023. Une version qui serait affublée d’un poinçon plutôt que d’une encoche. Sur Twitter, le fondateur de Display Supply Chain Consultants vient de confirmer que le smartphone devrait sortir « en 2023 plutôt qu’en 2024 ». En revanche, il indique qu’Apple s’oriente plutôt vers une taille d’écran de 5,7 pouces. Un design moins compact qu’à l’accoutumée qui pourrait avoir été choisi suite à l’abandon de la déclinaison « Mini ». C’est l’analyste Ming-Chi Kuo qui avait notamment indiqué qu’Apple prévoyait de faire une croix sur le format 5,4 pouces à partir de l’iPhone 14. Et d’évoquer la sortie d’un modèle d’iPhone 14 grand format plus abordable que l’iPhone 14 Pro Les utilisateurs préférant un smartphone moins imposant pourront toutefois se rabattre sur l' »iPhone SE 2023″. Avec sa taille supposée de 5,7 pouces, il resterait en dessous des autres iPhone qui devraient démarrer à 6,1 pouces. Malgré le sérieux du leaker, il faut évidemment considérer ces révélations avec prudence. Apple peut encore à tout moment changer son fusil d’épaule tant que la production de masse n’a pas démarré.
18-01-2022


Microsoft arrête la Xbox One

Une page se tourne, Microsoft se focalise désormais sur ses consoles dites de nouvelles générations. La Xbox One S n’est plus fabriquée depuis des mois. La décision de stopper la Xbox One S n’est pas d’aujourd’hui. Depuis une année maintenant cette dernière n’est plus fabriquée. Microsoft a confirmé l’arrêt définitif de sa production. Les dernières unités sont sorties des usines à la fin de l’année 2020. Depuis le focus est la relève incarnée par les actuelles Xbox Series S/X. Elle a été présentée lors de l’E3 2016 comme la version SLIM de la Xbox One. Son argument repose sur un châssis 40 % plus petite et la présence en interne du bloc d’alimentation. Elle a été lancée avec un disque dur de 2 To, le support de la vidéo au format Ultra HD, un son Dolby Atmos, un nouveau lecteur Blu-ray Ultra HD et la prise en charge d’un mode HDR 10. A l’époque son tarif a été de 399 $ (2To) puis à 299$ (512 Go) et 349 $ avec un HDD de 1 To. Sous sa robe nous retrouvons un processeur 16nm AMD 8 cœurs propulsé à 1.75 GHz, une solution graphique équipée de 12 unités de calculs à 914 MHz capables d’assurer une puissance de 1.4 TFLOPS. A titre de comparaison voici la puissance proposée par la gamme des GeForce RTX 30 series de Nvidia et des Radeon RX 6000 series d’AMD. A cela s’ajoute 8 Go de DDR3 et 32 Mo d’eSRAM et un disque dur de 512 Go, 1 To ou 2 To. Son annonce s’est accompagnée de la présentation du « Project Scorpio », une version haut de gamme en encore plus puissante de la Xbox One. La belle (Xbox one X) sera officiellement présentée l’année suivante lors de l’E3 2017. Elle sera disponible le 7 novembre 2017 au prix de 499 €. Sa configuration repose sur un processeur AMD 8 cœurs à 2.3 GHz, une solution graphique avec 40 unités de calculs à 1172 MHz (6 TFlops), 12 Go de GDDR5 (bande passante de 336 Go/s) et un disque dur de 1 To. A noter qu’il s’agit également de la première console à disposer d’une chambre à vapeur à refroidissement liquide. Enfin en 2019 lors de l’E3, Microsoft annonce la Xbox One S ADE (All Digital Edition). La console est commercialisée le 7 mai 2019 au prix de 229 $ avec trois jeux dématérialisée (Minecraft, Sea of Thieves et Forza Horizon 3).
17-01-2022


 1  2  3  4