Bienvenu sur la Particule.com

Toute l'actualités des geeks

Projet et fonctionnement du site la Particule.com

Les infos Bloc-Note du site la Particule.com

Nos différents partenaires

Suivre nos sponsors
Logo la particule.com
  



"Actu vu !" sur le web


 1  2  3  4  5  > 

Plex un service SVOD Gratuit

  Liste des news    Liste des new du mois  
Plex SVOD Gratuit

05

Decembre

Plex lance son propre service de SVOD légal, gratuit et financé par la publicité. Ce sont plusieurs milliers de films issus des catalogues de MGM, Warner Bros, Lionsgate ou encore Legendary qui seront disponibles directement au sein des logiciels, des applications Plex (iOS, Android, tvOS, Android TV, Xbox One, etc.) ainsi qu'en ligne. L’offre est accessible depuis 220 pays avec un catalogue parfois différent de l’un à l’autre, selon les droits des oeuvres. Les publicités s’afficheront avant, mais aussi pendant la lecture de la vidéo. Plex explique toutefois à TechCrunch qu’elles seront 50 à 60 % moins nombreuses que les pauses publicitaires affichées par les chaînes de télévision. Attention toutefois, cette déclaration est faite sur une base publicitaire américaine, bien plus dense que ce que l’on peut voir en France. Pour l’instant, certains contenus ne sont proposés qu’en anglais, sans doublage et sans sous-titres, mais Plex indique qu’ils seront mis à jour au fil des mois. Le service de SVOD de Plex est d’ores et déjà disponible pour tous les utilisateurs de la solution multimédia, mais aussi en ligne depuis n’importe quel navigateur.



La pomme a enfin ses propres Modem 5G

  Liste des news    Liste des new du mois  
Apple proprietaire des modem 5G intel

04

Decembre

Un milliard de dollars présumé plus tard, Apple devient enfin propriétaire de la majorité de la division en charge de concevoir et fabriquer les modems 5G d’Intel. C’est officiel, les négociations sont terminées et le contrat, signé. Le fondeur n’arrête pas la conception et la production de puces communicantes pour autant, il demeure en capacité de créer et concevoir des modems pour PC, objets connectés et pour les plates-formes automobiles. En mettant la main sur cette division d’Intel, Apple va pouvoir progressivement implanter des puces de son cru dans ses appareils. Comme il l’a fait avec ses processeurs A, après avoir fait appel à des solutions Samsung pendant plusieurs années. Toutefois, l’implantation d’un modem Apple ne devrait pas se produire avant plusieurs mois, voire années. Il faut que Cupertino se mette en ordre de bataille, et intègre les nouvelles équipes, ce qui n'est pas forcément son fort, même si une partie des têtes pensantes d'Intel avaient déjà migré vers Apple. En attendant, Apple va continuer de se fournir chez Qualcomm. C’est d’ailleurs à cause de Qualcomm qu’Intel s’est vu contraint de jeter l’éponge sur le domaine de la 5G. Le père des processeurs Core accuse celui des Snapdragon de jouir d’une position dominante, voire quasi exclusive, sur le marché des modems. Et ce, grâce à plusieurs manœuvres qui empêchent ses concurrents de pouvoir avoir les coudées franches. Plusieurs hauts responsables d’Intel ont accepté de témoigner dans le cadre du dossier monté par la FTC (Federal Trade Commission) visant à mettre en lumière les pratiques de Qualcomm. Lors du premier jugement, l’entreprise a été reconnue coupable d'avoir recours à des pratiques « visant à étrangler la compétition ». Elle a été obligée de revoir sa politique en la matière, tant au niveau de l'exploitation de brevets que de ses puces par des tiers. La firme de San Diego a interjeté appel et a obtenu une suspension du jugement en attendant que son cas soit réexaminé par la Neuvième Cour d'Appel de l'État de Californie.



Nouveaux SnapDragon 865 et 765G

  Liste des news    Liste des new du mois  
qualcomm snapdragon 865 5g and 765 5g

04

Decembre

Actuellement, les Snapdragon 855 et 855+ occupent le haut de gamme du catalogue du constructeur et se trouvent par conséquent au sein des smartphones les plus rapides disponibles sur le marché, tels que l’Asus ROG Phone 2, le Razer Phone 2 ou le OnePlus 7T. Le nouveau Snapdragon 865 est sans surprise plus performant et plus économe en énergie que ses prédécesseurs. Ses caractéristiques, que Qualcomm n’a toutefois pas encore annoncées en détails, laissent supposer que les smartphones équipés de ce SoC seront plus rapides et/ou bénéficieront d’une meilleure autonomie (à capacité de batterie équivalente). C’est par exemple le cas du prochain smartphone haut de gamme d’OPPO prévu pour le début de l’année prochaine, ou bien du futur Mi 10 de Xiaomi, lui aussi attendu pour début 2020. Bien entendu, ces smartphones seront compatibles avec la 5G. Mais comme le Snapdragon 865 n’est pas doté d’un modem 5G intégré, il faudra lui adjoindre un modem X55 existant, compatible sub-6GHz et mmWave, celui-ci pouvant atteindre des débits de 7 Gbps en réception et 3 Gbps en envoi. Qualcomm lance aussi un nouveau SoC destiné au marché de milieu de gamme, le Snapdragon 765. Une variante « G », un peu plus puissante, est également annoncée. Contrairement au Snapdragon 865, le 765(G) intègre directement un modem 5G multi-mode X52, avec un débit maximal en téléchargement atteignant 3,7 Gbps et surtout une compatibilité avec toutes les bandes de fréquences utilisées dans le monde. Ces deux puces permettront donc même aux futurs smartphones de milieu de gamme de profiter de la 5G dès l’année prochaine. Qualcomm en profite enfin pour dévoiler le 3D Sonic Max, un capteur d’empreintes à ultrasons offrant une surface de reconnaissance 17 fois plus importante que précédemment. Plus sécurisé, ce capteur gère l’authentification via deux empreintes simultanément, tout en étant plus rapide. Samsung utilisant déjà un capteur Qualcomm sur son Galaxy S10, on peut supposer qu’il fera appel au 3D Sonic Max pour son futur smartphone haut de gamme.



Les Co-fondateurs de Google quitte le navire !

  Liste des news    Liste des new du mois  
les fondateurs larry page et sergey brin quittent la direction de google

04

Decembre

Larry Page et Sergey Brin, les co-fondateurs de Google, ont décidé de prendre du recul et de laisser leurs postes respectifs de CEO et de Président d’Alphabet à Sundar Pichai, l’actuel P-DG de Google. Cette décision est effective immédiatement, ont déclaré les deux fondateurs dans un billet commun publié hier sur le blog officiel Inside Google. « Alphabet et Google n’ont pas besoin de deux CEO et d’un président » ont-ils déclaré sur leur post. « Nous ne sommes pas du genre à conserver un rôle de direction lorsqu’il existe de meilleures façons de gérer la société. » Ils ont rappelé que leur société fondée en 1999 est aujourd’hui « un jeune adulte de 21 ans et qu’il est temps pour lui de quitter le foyer » et qu’il est temps pour eux « d’assumer le rôle de parents fiers qui offre des conseils et de l’amour, mais pas qui harcèle tous les jours ! » ont-ils plaisanté. Pour mémoire, la nouvelle organisation de 2015 fait suite à la très grande diversification des activités du géant du web. Alphabet chapeaute Google ainsi que les activités qui sortent de l’ordinaire comme Alphabet X (anciennement « Google X »), le laboratoire à gros budget de la société qui travaille notamment sur l’intelligence artificielle. La société Google, principale filiale d’Alphabet, gère pour sa part les services en ligne bien connus du public comme la recherche sur Internet, Gmail, Google Maps, etc. Sundar Pichai, devenu P-DG de Google suite à la restructuration de la société en 2015, porte donc désormais la double-casquette de patron des deux sociétés, Alphabet et Google. Il avait rejoint Google en 2004 pour diriger le développement de Google Toolbar et de Google Chrome. Page et Brin ont confirmé qu’ils resteraient actifs dans la société en tant que co-fondateurs, actionnaires et membres du conseil d’administration d’Alphabet, selon un communiqué de presse officiel d’Alphabet.



La première Playstation fête 25 ans

  Liste des news    Liste des new du mois  
Playstation un fete ses 25 ans

03

Decembre

C’était il y a 25 ans. La toute première PlayStation de Sony créait un véritable raz-de-marée à sa sortie au Japon le 3 décembre 1994 en venant concurrencer de front l’hégémonie de Nintendo, et, dans une moindre mesure, de SEGA avec sa MegaDrive sur le secteur des consoles de salon. Dès son premier jour de commercialisation, la console qui était destinée à révolutionner le jeu vidéo s’écoulait à déjà 100 000 exemplaires, avant de devenir la toute première console de salon à atteindre les 100 millions d’unités écoulées dix ans plus tard. Pour rappel, dans l’Hexagone, la console était vendue au prix de 2 099 francs à l’époque, soit environ 320 €. À l’occasion du quart de siècle de la PlayStation, le PDG de Sony Interactive Entertainement revient aujourd’hui sur ce succès : « Nous sommes entrés en résonance avec la communauté des joueurs, car PlayStation proposait des expériences jamais vues auparavant sur console de salon. Dès le début, nous avons ouvert les bras aux développeurs en leur donnant les outils et la technologie dont ils avaient besoin pour créer des univers magnifiques et tester de nouveaux concepts. » Les raisons du succès sont multiples, à commencer par le pari de Sony de miser sur le CD-ROM, là où tous les concurrents s’entêtaient à proposer des cartouches. Pour l’anecdote, Nintendo et Sony auraient dû collaborer sur la création d’un module pour CD-ROM afin d’équiper la Super Nintendo, un projet qui fut même présenté au CES de 1991, mais n’a finalement jamais vu le jour. À la place, Sony a fait cavalier seul pour développer sa propre console, en misant sur ce support d’avenir. Ce CD-ROM, bien moins cher à produire, et capable de contenir beaucoup plus de données, a permis à Sony de s’imposer dans le monde entier et d’attirer de nombreux développeurs, à l’origine d’un nombre vertigineux de pépites vidéoludiques. Resident Evil, Silent Hill, Tomb Raider, Metal Gear Solid, MediEvil, Crash Bandicoot, Tekken, Spyro the Dragon ou encore Gran Turismo… Tous ont contribué au succès de la PlayStation première du nom, et tous ont fait leurs premiers pas sur la console de Sony. Autre raison du succès : la Dualshock. La manette iconique de la PlayStation, qui n’a que très peu évolué dans sa forme, reste encore à ce jour l’une des icônes phares de la console de salon, un modèle d’ergonomie encore apprécié aujourd’hui par la vaste majorité. Après plusieurs générations qui ont toutes rencontré le succès, Sony s’apprête désormais à écrire le futur de sa PlayStation avec la cinquième génération dès l’année prochaine. Celle-ci viendra se confronter à la Xbox Scarlett, elle aussi en préparation chez Microsoft, et devrait être lancée en fin d’année prochaine au tarif de 499 €.



AMD prépare des Radeon RX 5500 XT et RX 5600 XT

  Liste des news    Liste des new du mois  
amd radeon rx 5500

03

Decembre

On sait depuis depuis plusieurs semaines que les Radeon RX 5500 et 5500 XT débarquent ce mois-ci. Une nouvelle venue pourrait elle aussi voir le jour, la Radeon RX 5600 XT. Selon de précédentes infos, elle s’appuierait sur un GPU Navi 14. VideoCardz confirme qu’au moins deux partenaires travaillent sur une Radeon RX 5600 XT. Les cartes s’armeraient de 6 Go de mémoire GDDR6, sur un bus mémoire de 192 bits. Elles arriveraient en janvier 2020. Du côté des Radeon RX 5500 XT, ils existeraient des versions avec 4 Go et d’autres avec 8 Go de mémoire, toujours en GDDR6. En revanche, nos confrères n’ont pu obtenir aucune confirmation de l’existence de cartes destinées aux particuliers. Rien n’exclut donc que, à l’instar des RX 5500, ces Radeon RX 5500 XT soient, au moins temporairement, réservées aux fabricants OEM. Pour les RX 5500, elles s’attaqueront au marché DIY à partir du 12 décembre.



Amazon prépare un Cloud computing quantique

  Liste des news    Liste des new du mois  
amazon braket aws ordinateur quantique ionq

03

Decembre

Amazon lance Braket, son service de cloud computing quantique sur AWS. À l’instar de Microsoft avec Quantum Azure, la firme ne dispose pas encore de matériel quantique, et propose les plateformes développées par trois startups, D-Wave Systems, IonQ et Rigetti. Amazon se lance à son tours dans la course aux ordinateurs quantiques et rejoint ainsi IBM, Google et Microsoft. Le numéro un mondial des services dans le cloud vient d’annoncer le lancement de Braket, le service AWS qui mettra des ordinateurs quantiques à disposition des scientifiques et des entreprises. Les machines quantiques n’en sont toujours qu’au stade expérimental. Seuls IBM, Google et quelques startups sont parvenus à réaliser des prototypes de processeurs quantiques, mais la technologie laisse entrevoir des possibilités hors d’atteintes pour les ordinateurs classiques. Amazon n’a pas encore développé de machine de ce type, et s’oriente pour le moment vers une autre stratégie. Dès le mois de décembre, la firme permettra à ses clients d’accéder aux prototypes développés par les startups D-Wave Systems, IonQ et Rigetti. Elle doit également proposer des environnements de simulation pour mettre au point les programmes avant de les exécuter. Selon, Bill Vass, vice-président de la technologie d’AWS, le « nouveau service est conçu pour permettre d’acquérir une expérience pratique avec les qubits et les circuits quantiques » pour permettre aux entreprises de se préparer à l’ère quantique. Dans cette optique, la firme a également lancé un programme pour identifier en quoi l’informatique quantique pourrait aider ses clients. Amazon n’est pas le premier à fournir ce type de service. Depuis 2016, IBM offre la possibilité d’utiliser les ordinateurs quantiques qu’il développe, et Google devrait en faire autant prochainement. Les deux entreprises avancent d’ailleurs les mêmes arguments. Elles laissent le choix à leurs clients de sélectionner la plateforme qui leur convient, et proposent un service qui correspond au futur marché du cloud computing quantique. Une situation qui pourrait changer prochainement, Amazon a en effet indiqué qu’elle travaille sur un processeur quantique, mais sans donner plus de détails.



Le Steam Controller c'est fini

  Liste des news    Liste des new du mois  
steam controller

02

Decembre

Le Steam Controller semble bien avoir exhalé son dernier souffle, après une opération « tout doit disparaître » : 5,50 €au lieu de 55 € ! La rupture de stock est vite arrivée, que ce soit en France, mais aussi aux Etats-Unis. Voilà qui signe la fin de ce gamepad très particulier. Pour rappel, cette manette de jeu spécialement conçue pour les PC, et notamment les FPS, tentait le toucher tactile plutôt que le joystick analogique. Notre test du Steam Controller montrait certaines qualités indéniables et surtout une grande polyvalence. Valve a commence la vente des Steam Controller en 2015, mais n’a jamais réussi à imposer cette manette chez les joueurs PC, notamment à cause de l’échec relatif de SteamOS et des box de streaming Steam Link de Valve sur ce même marché. Aujourd’hui, il s’agit bien d’une fin de vie, selon The Verge, mais sans réelle annonce officielle semble-t-il.



Avatar 2 fin 2021

  Liste des news    Liste des new du mois  
avatar 2 le tournage enfin termine 2

02

Decembre

Avatar 2 fera suite à la sortie du premier opus en 2009. Dix ans, c’est déjà beaucoup avant de pouvoir voir la suite d’un film, mais que les fans ne se réjouissent pas trop vite : il faudra en réalité en compter douze. Un post sur le compte Twitter officiel vient en effet d’annoncer la fin du tournage, mais aussi le début de la phase de post-production. Doté d’un budget d’effets spéciaux quasiment illimité, le film ne sortira en effet qu’en décembre 2021. Cette annonce Twitter est accompagnée d’une photo qui vient célébrer « le dernier jour de tournage en prises de vues réelles de 2019. » On y voit des installations couvertes d’eau avec une piscine géante, confirmant les révélations selon lesquelles le film sera plutôt de nature aquatique. Des conditions de tournage compliquées, mais qui ne font pas peur à Cameron après ses succès Abyss et Titanic qui se déroulent eux aussi en eaux profondes. On ne reconnaît aucun acteur, mais on peut tout de même spéculer sur le fait qu’il y a vraiment beaucoup, beaucoup de technologie impliquée. Le studio couvert de fond bleu confirme ainsi que Avatar 2, comme le premier opus, sera bourré d’effets spéciaux dans la plupart de ses scènes. Cette ambition explique probablement les retards à répétition de la production qui ont déjà repoussé la date initiale de sortie d’un an, à décembre 2021. Aussi, sauf surprise, les fans ne pourront revoir la planète Pandora que dans deux ans, au mieux. Pour rappel, ce sont pas moins de 4 suites d’Avatar qui ont été annoncées en 2017, après des années d’attente. Le seul budget d’Avatar 2 s’élève actuellement à 250 millions de dollars, un montant dérisoire face aux 2,8 milliards de dollars de recettes dans le monde générées par Avatar, le second plus gros succès financier de l’histoire du cinéma, détrôné cette année par Avengers Endgame et ses 3 milliards.



Le design du Dev. Kit PS5

  Liste des news    Liste des new du mois  
Le Dev Kit de la Playstation 5

02

Decembre

Une photo publiée par un développeur montre que la plate-forme de développement de la PS5 adopte bel et bien un design en V. Cela ne présume cependant pas de celui de la console finale. Cette fois-ci plus de doutes, le dev kit de la PS5 est décidément très étrange. Après les premiers schémas glanés sur une demande de brevet déposée par Sony et les photos volées dévoilées par un youtubeur, un développeur a publié sur Twitter une photo de deux consoles envoyées par le constructeur japonais. Le journaliste américain Tom Warren a confirmé qu’il s’agissait bien de la plate-forme permettant aux développeurs de créer leurs premiers jeux compatibles avec la prochaine console de Sony. Sa forme en V permet selon lui de permettre une bonne ventilation, vers le centre et les côtés, même quand les dev kit sont empilés. Les deux manettes que l’on aperçoit aux côtés de la console pourraient quant à elles être les DualShock 5. Le design d’un dev kit ne présume toutefois en rien celui de la console finale. On voit d’ailleurs au second plan de la photo ceux de la PS4 et PS4 Pro. La PlayStation 5 sera commercialisée en fin d’année prochaine et donc disponible pour les fêtes de Noël.


 1  2  3  4  5  > 

"Actu vu !" sur le web


 1  2  3  4  5  > 

Plex un service SVOD Gratuit

Plex lance son propre service de SVOD légal, gratuit et financé par la publicité. Ce sont plusieurs milliers de films issus des catalogues de MGM, Warner Bros, Lionsgate ou encore Legendary qui seront disponibles directement au sein des logiciels, des applications Plex (iOS, Android, tvOS, Android TV, Xbox One, etc.) ainsi qu'en ligne. L’offre est accessible depuis 220 pays avec un catalogue parfois différent de l’un à l’autre, selon les droits des oeuvres. Les publicités s’afficheront avant, mais aussi pendant la lecture de la vidéo. Plex explique toutefois à TechCrunch qu’elles seront 50 à 60 % moins nombreuses que les pauses publicitaires affichées par les chaînes de télévision. Attention toutefois, cette déclaration est faite sur une base publicitaire américaine, bien plus dense que ce que l’on peut voir en France. Pour l’instant, certains contenus ne sont proposés qu’en anglais, sans doublage et sans sous-titres, mais Plex indique qu’ils seront mis à jour au fil des mois. Le service de SVOD de Plex est d’ores et déjà disponible pour tous les utilisateurs de la solution multimédia, mais aussi en ligne depuis n’importe quel navigateur.
05-12-2019


La pomme a enfin ses propres Modem 5G

Un milliard de dollars présumé plus tard, Apple devient enfin propriétaire de la majorité de la division en charge de concevoir et fabriquer les modems 5G d’Intel. C’est officiel, les négociations sont terminées et le contrat, signé. Le fondeur n’arrête pas la conception et la production de puces communicantes pour autant, il demeure en capacité de créer et concevoir des modems pour PC, objets connectés et pour les plates-formes automobiles. En mettant la main sur cette division d’Intel, Apple va pouvoir progressivement implanter des puces de son cru dans ses appareils. Comme il l’a fait avec ses processeurs A, après avoir fait appel à des solutions Samsung pendant plusieurs années. Toutefois, l’implantation d’un modem Apple ne devrait pas se produire avant plusieurs mois, voire années. Il faut que Cupertino se mette en ordre de bataille, et intègre les nouvelles équipes, ce qui n'est pas forcément son fort, même si une partie des têtes pensantes d'Intel avaient déjà migré vers Apple. En attendant, Apple va continuer de se fournir chez Qualcomm. C’est d’ailleurs à cause de Qualcomm qu’Intel s’est vu contraint de jeter l’éponge sur le domaine de la 5G. Le père des processeurs Core accuse celui des Snapdragon de jouir d’une position dominante, voire quasi exclusive, sur le marché des modems. Et ce, grâce à plusieurs manœuvres qui empêchent ses concurrents de pouvoir avoir les coudées franches. Plusieurs hauts responsables d’Intel ont accepté de témoigner dans le cadre du dossier monté par la FTC (Federal Trade Commission) visant à mettre en lumière les pratiques de Qualcomm. Lors du premier jugement, l’entreprise a été reconnue coupable d'avoir recours à des pratiques « visant à étrangler la compétition ». Elle a été obligée de revoir sa politique en la matière, tant au niveau de l'exploitation de brevets que de ses puces par des tiers. La firme de San Diego a interjeté appel et a obtenu une suspension du jugement en attendant que son cas soit réexaminé par la Neuvième Cour d'Appel de l'État de Californie.
04-12-2019


Nouveaux SnapDragon 865 et 765G

Actuellement, les Snapdragon 855 et 855+ occupent le haut de gamme du catalogue du constructeur et se trouvent par conséquent au sein des smartphones les plus rapides disponibles sur le marché, tels que l’Asus ROG Phone 2, le Razer Phone 2 ou le OnePlus 7T. Le nouveau Snapdragon 865 est sans surprise plus performant et plus économe en énergie que ses prédécesseurs. Ses caractéristiques, que Qualcomm n’a toutefois pas encore annoncées en détails, laissent supposer que les smartphones équipés de ce SoC seront plus rapides et/ou bénéficieront d’une meilleure autonomie (à capacité de batterie équivalente). C’est par exemple le cas du prochain smartphone haut de gamme d’OPPO prévu pour le début de l’année prochaine, ou bien du futur Mi 10 de Xiaomi, lui aussi attendu pour début 2020. Bien entendu, ces smartphones seront compatibles avec la 5G. Mais comme le Snapdragon 865 n’est pas doté d’un modem 5G intégré, il faudra lui adjoindre un modem X55 existant, compatible sub-6GHz et mmWave, celui-ci pouvant atteindre des débits de 7 Gbps en réception et 3 Gbps en envoi. Qualcomm lance aussi un nouveau SoC destiné au marché de milieu de gamme, le Snapdragon 765. Une variante « G », un peu plus puissante, est également annoncée. Contrairement au Snapdragon 865, le 765(G) intègre directement un modem 5G multi-mode X52, avec un débit maximal en téléchargement atteignant 3,7 Gbps et surtout une compatibilité avec toutes les bandes de fréquences utilisées dans le monde. Ces deux puces permettront donc même aux futurs smartphones de milieu de gamme de profiter de la 5G dès l’année prochaine. Qualcomm en profite enfin pour dévoiler le 3D Sonic Max, un capteur d’empreintes à ultrasons offrant une surface de reconnaissance 17 fois plus importante que précédemment. Plus sécurisé, ce capteur gère l’authentification via deux empreintes simultanément, tout en étant plus rapide. Samsung utilisant déjà un capteur Qualcomm sur son Galaxy S10, on peut supposer qu’il fera appel au 3D Sonic Max pour son futur smartphone haut de gamme.
04-12-2019


Les Co-fondateurs de Google quitte le navire !

Larry Page et Sergey Brin, les co-fondateurs de Google, ont décidé de prendre du recul et de laisser leurs postes respectifs de CEO et de Président d’Alphabet à Sundar Pichai, l’actuel P-DG de Google. Cette décision est effective immédiatement, ont déclaré les deux fondateurs dans un billet commun publié hier sur le blog officiel Inside Google. « Alphabet et Google n’ont pas besoin de deux CEO et d’un président » ont-ils déclaré sur leur post. « Nous ne sommes pas du genre à conserver un rôle de direction lorsqu’il existe de meilleures façons de gérer la société. » Ils ont rappelé que leur société fondée en 1999 est aujourd’hui « un jeune adulte de 21 ans et qu’il est temps pour lui de quitter le foyer » et qu’il est temps pour eux « d’assumer le rôle de parents fiers qui offre des conseils et de l’amour, mais pas qui harcèle tous les jours ! » ont-ils plaisanté. Pour mémoire, la nouvelle organisation de 2015 fait suite à la très grande diversification des activités du géant du web. Alphabet chapeaute Google ainsi que les activités qui sortent de l’ordinaire comme Alphabet X (anciennement « Google X »), le laboratoire à gros budget de la société qui travaille notamment sur l’intelligence artificielle. La société Google, principale filiale d’Alphabet, gère pour sa part les services en ligne bien connus du public comme la recherche sur Internet, Gmail, Google Maps, etc. Sundar Pichai, devenu P-DG de Google suite à la restructuration de la société en 2015, porte donc désormais la double-casquette de patron des deux sociétés, Alphabet et Google. Il avait rejoint Google en 2004 pour diriger le développement de Google Toolbar et de Google Chrome. Page et Brin ont confirmé qu’ils resteraient actifs dans la société en tant que co-fondateurs, actionnaires et membres du conseil d’administration d’Alphabet, selon un communiqué de presse officiel d’Alphabet.
04-12-2019


La première Playstation fête 25 ans

C’était il y a 25 ans. La toute première PlayStation de Sony créait un véritable raz-de-marée à sa sortie au Japon le 3 décembre 1994 en venant concurrencer de front l’hégémonie de Nintendo, et, dans une moindre mesure, de SEGA avec sa MegaDrive sur le secteur des consoles de salon. Dès son premier jour de commercialisation, la console qui était destinée à révolutionner le jeu vidéo s’écoulait à déjà 100 000 exemplaires, avant de devenir la toute première console de salon à atteindre les 100 millions d’unités écoulées dix ans plus tard. Pour rappel, dans l’Hexagone, la console était vendue au prix de 2 099 francs à l’époque, soit environ 320 €. À l’occasion du quart de siècle de la PlayStation, le PDG de Sony Interactive Entertainement revient aujourd’hui sur ce succès : « Nous sommes entrés en résonance avec la communauté des joueurs, car PlayStation proposait des expériences jamais vues auparavant sur console de salon. Dès le début, nous avons ouvert les bras aux développeurs en leur donnant les outils et la technologie dont ils avaient besoin pour créer des univers magnifiques et tester de nouveaux concepts. » Les raisons du succès sont multiples, à commencer par le pari de Sony de miser sur le CD-ROM, là où tous les concurrents s’entêtaient à proposer des cartouches. Pour l’anecdote, Nintendo et Sony auraient dû collaborer sur la création d’un module pour CD-ROM afin d’équiper la Super Nintendo, un projet qui fut même présenté au CES de 1991, mais n’a finalement jamais vu le jour. À la place, Sony a fait cavalier seul pour développer sa propre console, en misant sur ce support d’avenir. Ce CD-ROM, bien moins cher à produire, et capable de contenir beaucoup plus de données, a permis à Sony de s’imposer dans le monde entier et d’attirer de nombreux développeurs, à l’origine d’un nombre vertigineux de pépites vidéoludiques. Resident Evil, Silent Hill, Tomb Raider, Metal Gear Solid, MediEvil, Crash Bandicoot, Tekken, Spyro the Dragon ou encore Gran Turismo… Tous ont contribué au succès de la PlayStation première du nom, et tous ont fait leurs premiers pas sur la console de Sony. Autre raison du succès : la Dualshock. La manette iconique de la PlayStation, qui n’a que très peu évolué dans sa forme, reste encore à ce jour l’une des icônes phares de la console de salon, un modèle d’ergonomie encore apprécié aujourd’hui par la vaste majorité. Après plusieurs générations qui ont toutes rencontré le succès, Sony s’apprête désormais à écrire le futur de sa PlayStation avec la cinquième génération dès l’année prochaine. Celle-ci viendra se confronter à la Xbox Scarlett, elle aussi en préparation chez Microsoft, et devrait être lancée en fin d’année prochaine au tarif de 499 €.
03-12-2019


AMD prépare des Radeon RX 5500 XT et RX 5600 XT

On sait depuis depuis plusieurs semaines que les Radeon RX 5500 et 5500 XT débarquent ce mois-ci. Une nouvelle venue pourrait elle aussi voir le jour, la Radeon RX 5600 XT. Selon de précédentes infos, elle s’appuierait sur un GPU Navi 14. VideoCardz confirme qu’au moins deux partenaires travaillent sur une Radeon RX 5600 XT. Les cartes s’armeraient de 6 Go de mémoire GDDR6, sur un bus mémoire de 192 bits. Elles arriveraient en janvier 2020. Du côté des Radeon RX 5500 XT, ils existeraient des versions avec 4 Go et d’autres avec 8 Go de mémoire, toujours en GDDR6. En revanche, nos confrères n’ont pu obtenir aucune confirmation de l’existence de cartes destinées aux particuliers. Rien n’exclut donc que, à l’instar des RX 5500, ces Radeon RX 5500 XT soient, au moins temporairement, réservées aux fabricants OEM. Pour les RX 5500, elles s’attaqueront au marché DIY à partir du 12 décembre.
03-12-2019


Amazon prépare un Cloud computing quantique

Amazon lance Braket, son service de cloud computing quantique sur AWS. À l’instar de Microsoft avec Quantum Azure, la firme ne dispose pas encore de matériel quantique, et propose les plateformes développées par trois startups, D-Wave Systems, IonQ et Rigetti. Amazon se lance à son tours dans la course aux ordinateurs quantiques et rejoint ainsi IBM, Google et Microsoft. Le numéro un mondial des services dans le cloud vient d’annoncer le lancement de Braket, le service AWS qui mettra des ordinateurs quantiques à disposition des scientifiques et des entreprises. Les machines quantiques n’en sont toujours qu’au stade expérimental. Seuls IBM, Google et quelques startups sont parvenus à réaliser des prototypes de processeurs quantiques, mais la technologie laisse entrevoir des possibilités hors d’atteintes pour les ordinateurs classiques. Amazon n’a pas encore développé de machine de ce type, et s’oriente pour le moment vers une autre stratégie. Dès le mois de décembre, la firme permettra à ses clients d’accéder aux prototypes développés par les startups D-Wave Systems, IonQ et Rigetti. Elle doit également proposer des environnements de simulation pour mettre au point les programmes avant de les exécuter. Selon, Bill Vass, vice-président de la technologie d’AWS, le « nouveau service est conçu pour permettre d’acquérir une expérience pratique avec les qubits et les circuits quantiques » pour permettre aux entreprises de se préparer à l’ère quantique. Dans cette optique, la firme a également lancé un programme pour identifier en quoi l’informatique quantique pourrait aider ses clients. Amazon n’est pas le premier à fournir ce type de service. Depuis 2016, IBM offre la possibilité d’utiliser les ordinateurs quantiques qu’il développe, et Google devrait en faire autant prochainement. Les deux entreprises avancent d’ailleurs les mêmes arguments. Elles laissent le choix à leurs clients de sélectionner la plateforme qui leur convient, et proposent un service qui correspond au futur marché du cloud computing quantique. Une situation qui pourrait changer prochainement, Amazon a en effet indiqué qu’elle travaille sur un processeur quantique, mais sans donner plus de détails.
03-12-2019


Le Steam Controller c'est fini

Le Steam Controller semble bien avoir exhalé son dernier souffle, après une opération « tout doit disparaître » : 5,50 €au lieu de 55 € ! La rupture de stock est vite arrivée, que ce soit en France, mais aussi aux Etats-Unis. Voilà qui signe la fin de ce gamepad très particulier. Pour rappel, cette manette de jeu spécialement conçue pour les PC, et notamment les FPS, tentait le toucher tactile plutôt que le joystick analogique. Notre test du Steam Controller montrait certaines qualités indéniables et surtout une grande polyvalence. Valve a commence la vente des Steam Controller en 2015, mais n’a jamais réussi à imposer cette manette chez les joueurs PC, notamment à cause de l’échec relatif de SteamOS et des box de streaming Steam Link de Valve sur ce même marché. Aujourd’hui, il s’agit bien d’une fin de vie, selon The Verge, mais sans réelle annonce officielle semble-t-il.
02-12-2019


Avatar 2 fin 2021

Avatar 2 fera suite à la sortie du premier opus en 2009. Dix ans, c’est déjà beaucoup avant de pouvoir voir la suite d’un film, mais que les fans ne se réjouissent pas trop vite : il faudra en réalité en compter douze. Un post sur le compte Twitter officiel vient en effet d’annoncer la fin du tournage, mais aussi le début de la phase de post-production. Doté d’un budget d’effets spéciaux quasiment illimité, le film ne sortira en effet qu’en décembre 2021. Cette annonce Twitter est accompagnée d’une photo qui vient célébrer « le dernier jour de tournage en prises de vues réelles de 2019. » On y voit des installations couvertes d’eau avec une piscine géante, confirmant les révélations selon lesquelles le film sera plutôt de nature aquatique. Des conditions de tournage compliquées, mais qui ne font pas peur à Cameron après ses succès Abyss et Titanic qui se déroulent eux aussi en eaux profondes. On ne reconnaît aucun acteur, mais on peut tout de même spéculer sur le fait qu’il y a vraiment beaucoup, beaucoup de technologie impliquée. Le studio couvert de fond bleu confirme ainsi que Avatar 2, comme le premier opus, sera bourré d’effets spéciaux dans la plupart de ses scènes. Cette ambition explique probablement les retards à répétition de la production qui ont déjà repoussé la date initiale de sortie d’un an, à décembre 2021. Aussi, sauf surprise, les fans ne pourront revoir la planète Pandora que dans deux ans, au mieux. Pour rappel, ce sont pas moins de 4 suites d’Avatar qui ont été annoncées en 2017, après des années d’attente. Le seul budget d’Avatar 2 s’élève actuellement à 250 millions de dollars, un montant dérisoire face aux 2,8 milliards de dollars de recettes dans le monde générées par Avatar, le second plus gros succès financier de l’histoire du cinéma, détrôné cette année par Avengers Endgame et ses 3 milliards.
02-12-2019


Le design du Dev. Kit PS5

Une photo publiée par un développeur montre que la plate-forme de développement de la PS5 adopte bel et bien un design en V. Cela ne présume cependant pas de celui de la console finale. Cette fois-ci plus de doutes, le dev kit de la PS5 est décidément très étrange. Après les premiers schémas glanés sur une demande de brevet déposée par Sony et les photos volées dévoilées par un youtubeur, un développeur a publié sur Twitter une photo de deux consoles envoyées par le constructeur japonais. Le journaliste américain Tom Warren a confirmé qu’il s’agissait bien de la plate-forme permettant aux développeurs de créer leurs premiers jeux compatibles avec la prochaine console de Sony. Sa forme en V permet selon lui de permettre une bonne ventilation, vers le centre et les côtés, même quand les dev kit sont empilés. Les deux manettes que l’on aperçoit aux côtés de la console pourraient quant à elles être les DualShock 5. Le design d’un dev kit ne présume toutefois en rien celui de la console finale. On voit d’ailleurs au second plan de la photo ceux de la PS4 et PS4 Pro. La PlayStation 5 sera commercialisée en fin d’année prochaine et donc disponible pour les fêtes de Noël.
02-12-2019


 1  2  3  4  5  >