Bienvenu sur la Particule.com

Toute l'actualités des geeks

Projet et fonctionnement du site la Particule.com

Les infos Bloc-Note du site la Particule.com

Nos différents partenaires

Suivre nos sponsors
Logo la particule.com
  



"Actu vu !" sur le web


 1  2  3  4  > 

112 Millions de Playstation 4 dans le monde

  Liste des news    Liste des new du mois  
PS4 vente reccord

04

Aout

Parmi les informations communiquées par la firme japonaise, nous devons bien évidemment souligner les ventes mondiales de la PS4. La console culmine désormais à 112,3 millions d'unités vendues à travers le globe (chiffres arrêtés au 30 juin 2020). À titre de comparaison, la Xbox One se situerait aux alentours de 48,3 millions d'exemplaires (d'après VGChartz). Sans donner plus de précisons, Sony déclare dans son rapport financier que The Last of Us Part II et Ghost of Tsushima se vendent extrêmement bien à l'heure actuelle. Pour ce qui est du PlayStation Plus, le service compte désormais 45 millions d'abonnés, ce qui représente une manne financière très importante pour l'entreprise. Enfin, au cours du trimestre s’étalant du 1er avril au 30 juin 2020, 74 % des ventes de jeux PS4 ont été effectuées via le PlayStation Store. Cela prouve une nouvelle fois que le dématérialisé continue d'asseoir sa domination sur les supports physiques. Ce n'est pas pour rien si Sony a décidé de lancer une Digital Edition pour sa PS5 dès la fin de l'année.



Intel attaqué sur un brevet de gravure

  Liste des news    Liste des new du mois  
finfet structure

04

Aout

Le sort semble décidément s’acharner sur Intel en ce moment. Il y a quelques jours, la société a annoncé le report de ses processeurs en 7 nm. Une décision qui n’a pas plu aux investisseurs, lesquels menacent Intel d’une action collective. Pour ajouter à son malheur, la voici accusée de viol de brevet par l’Institut de microélectronique de l’Académie des Sciences chinoise. Image 1 : Intel attaqué par l'Institut de microélectronique chinois pour vol de brevet Ce brevet 201110240931.5, datant de 2011, porte sur la gravure FinFET. L’Institut de microélectronique chinois a lancé la procédure contre Intel en février 2018 pour contrefaçon de brevet. Avant cela, Intel avait fait cinq demande de dépôt de brevets équivalents en Chine et aux États-Unis; des démarches infructueuses dans les deux pays. Si l’affaire fait parler d’elle aujourd’hui, c’est parce qu’Intel a été entendu par le « Patent Review Committee of the State Intellectual Property Office ». Le comité n’a pas encore rendu sa décision, mais l’issue semble mal engagée pour Intel. Or, l’entreprise utilise la gravure FinFET pour produire ses processeurs depuis plusieurs années. L’Institut de microélectronique de l’Académie des Sciences chinoise réclame 200 millions de yuans, soit 28,6 millions de dollars environ.



Le prix des PS5 et Xbox series X fuite...

  Liste des news    Liste des new du mois  
prix accessoires PS5 carrefour

03

Aout

C’est pourtant l’enseigne Carrefour qui nous a donné le meilleur indice à ce jour sur les prix des futures PS5 et Xbox Series X sur son magasin en ligne. La page, supprimée depuis, semblait être un prototype de la future page de précommande que le groupe comptait mettre en place. On y trouvait les deux consoles next-gen et leurs accessoires ainsi que leurs prix. Si l’on en croit les informations de Carrefour, pour la PlayStation, nous nous dirigeons vers un tarif à 499 € pour la version standard et 399 € pour la Digital Edition (sans lecteur BluRay). La Xbox Series X, quant à elle, serait proposée à 399 €. Ces informations sont cependant à prendre avec des pincettes, dans la mesure où la page web en question n’était manifestement pas prête à être présentée au public et aurait très bien pu comporter certaines approximations ou données temporaires en attendant que la construction de la page soit achevée. Mais ces prix semblent en tout cas cohérents; pour ceux de la console de Sony, les prix correspondent à ceux des dernières fuites, et pour celle de Microsoft, elle devrait effectivement être 100€ moins chère que la version standard de la PS5.



Google présente le Pixel 4a plus accessible

  Liste des news    Liste des new du mois  
Google Pixel 4a

03

Aout

Après les rumeurs et les reports pour cause de pandémie, c’est finalement en ce début de mois d’août que Google vient d’officialiser son nouveau smartphone, le Pixel 4a, une version plus accessible que les Pixel 4 et Pixel 4 XL. Première surprise en dehors de cette annonce estivale, c’est que le Pixel 4a ne proposera pas de version XL, seul le Pixel 4a sera disponible. Et en parlant de disponibilité, si l’annonce est bien aujourd’hui, le Pixel 4a ne sera pas disponible avant octobre 2020, faute au COVID bien évidemment. Comme ce fut le cas avec les Pixel 3a, Google a repris la même recette pour concevoir le Pixel 4a. Aussi, il n’y aura pas de sacrifice au niveau de la photo. Google veut continuer à vous proposer le meilleur de l’expérience photo Pixel, mais à un prix plus accessible que les Pixel 4 (voir notre test ICI). Comme pour les Pixel 4, pas d’appareil photo ultra grand-angle et parce que le Pixel 4a est plus accessible, pas de téléphoto. Pour le zoom, on reprend la technologie SuperRes Zoom des Pixel 3 et qu’on retrouve dans une moindre mesure sur les Pixel 4. On retrouve ainsi un seul appareil photo au dos avec un capteur de 12,2 Mégapixels qui sera aidé par les algorithmes de Google pour vous proposer ce qui se fait de meilleur. Si le Pixel 4a dispose d’un SoC milieu de gamme avec le Qualcomm Snapdragon 730G, Google s’est assuré que l’expérience Pixel soit la même et sur ce point, on ne peut que faire confiance à Google vu ce qu’était le Pixel 3a. Dans la pratique et de nos premiers essais, on obtient une qualité photo similaire au Pixel 4 sur le capteur principal. Même le temps de post-traitement a été revu et est bien plus rapide que ne l’était le Pixel 3a par rapport aux Pixel 3. On retrouve les différents modes comme le mode Portrait, le Live HDR+, Google Lens ou encore l’impressionnante Vision de Nuit et par extension l’astrophotographie. Disponible en version noire uniquement, le Google Pixel 4a sera disponible dès ce mois d’octobre au prix de 349 € avec 128Go de mémoire interne et 6Go de RAM. A noter enfin que cet automne, Google lancera aux États-Unis, pour l’instant, un Pixel 4a 5G à partir de 499$. Et chose rare, Google en parle déjà officiellement et lancera en même temps le futur Pixel 5 qui sera, on s’en doute, 5G aussi.



Konami lance des PC gamers

  Liste des news    Liste des new du mois  
PC Konami Gamers

31

Juillet

Konami s’attaque au marché des PC de bureau avec trois machines Arespear : les C300, C700 et C700+. Elles ont pour point commun leur châssis de 575,2 mm x 501,5 mm x 230 mm muni d’une façade ajourée. Autre similarité : un SSD M.2 NVMe de 512 Go et une carte son Asus Xonar AE. Tous les modèles sont équipés d’une connectivité USB 3.1 Type-A et Type-C, d’USB 3.0, d’USB 2.0, jack audio et d’un port GbE. En revanche, ils n’offrent pas de connexion sans fil. L’Arespear C300 s’arme d’un processeur Intel Core i5-9400F, d’une carte graphique NVIDIA GeForce GTX 1650 et de 8 Go de mémoire DDR4-2666. Les Arespear C700 et le C700+ embarquent un processeur Intel Core i7-9700 refroidi par liquide. Leur carte graphique est une GeForce RTX 2070 Super. Ils bénéficient de 16 Go de mémoire DDR4-2666. En plus de leur SSD de 512 Go, un disque dur de 1 To est également présent. Le C700+ se distingue par un panneau latéral transparent en acrylique agrémenté d’un éclairage RGB. Enfin, les prix sont relativement élevés : environ 1760 $ pour le C300, 3020 $ pour le C700 et 3230 $ pour le C700+. Konami Amusements expédiera ces PC Arespear à partir de septembre au Japon. La date de leur commercialisation à l’international reste inconnue.



L'Europe dénonce les cybercriminels

  Liste des news    Liste des new du mois  
LEurope victime dinfiltration de pirates informatiques durant 3 ans

31

Juillet

Si les Etats-Unis nous ont habitués à une politique du "name and shame" (dénoncer et condamner) en matière de cybercriminalité, la Commission européenne se faisait plus discrète sur ce volet. Mais dans une décision publiée aujourd’hui, la Commission annonce la mise en place de sanctions visant « six individus et trois entités responsables ou impliqués dans diverses cyberattaques ». Le communiqué indique que les personnes visées par les sanctions sont responsables ou impliquées dans le cadre d’attaques ayant visé l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques, ainsi que dans les attaques WannaCry, NotPetya et enfin l’opération CloudHopper. La décision vise quatre citoyens russes, accusés d’avoir tenté d’attaquer l’organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) en 2018. « La tentative de cyberattaque visait à pirater le réseau Wi-Fi de l'OIAC, ce qui, en cas de succès, aurait compromis la sécurité du réseau et les enquêtes en cours de l'OIAC. » Cette tentative a été désamorcée par les services secrets néerlandais. Ces quatre citoyens russes sont, selon la Commission européenne, tous membres de la direction générale des renseignements (GRU) de l’Etat-Major des Forces armées de la Fédération de Russie. Cette organisation est également visée par les sanctions de la Commission européenne, qui l’accuse également d’avoir été à l’origine de la diffusion du logiciel malveillant NotPetya en 2017, ainsi que d’avoir mené plusieurs attaques en 2015 et 2016, contre les infrastructures électriques ukrainiennes. Les accusations portées par la Commission européenne recoupent pour beaucoup celles annoncées auparavant par le gouvernement américain. L’un des citoyens chinois avait ainsi déjà été nommé par la justice américaine, tout comme c’était le cas pour l’organisation nord-coréenne Chosun Expo, dont les liens avec le groupe Lazarus avaient été mis en lumière en 2018. Les quatre citoyens russes visés par les sanctions étaient également tous connus de la justice américaine et sont tous répertoriés sur la liste Cyber’s Most Wanted du FBI. La Commission tient néanmoins à prendre ses distances avec la politique américaine en la matière et rappelle dans son communiqué que « les mesures restrictives ciblées ont un effet dissuasif et doivent être distinguées de l'attribution de la responsabilité à un Etat tiers ». En des termes plus clairs, la Commission se contente ici de nommer des individus et des structures, mais ne porte pas d’accusation directe sur d’autres pays. Les actes d’accusation américains n’ont pas cette subtilité diplomatique et leurs accusations visent clairement les gouvernements étrangers à l’origine des actes qui sont évoqués.



MarbleShell version Mini-ITX et Micro-ATX (MS20) et ATX (MS30)

  Liste des news    Liste des new du mois  
MarbleShell Mini ATX Micro et ATX

31

Juillet

Ce MarbleShell est un boitier au design marqué et moderne mettant en avant un RGB adressable. Il s’exprime au travers d’un panneau avant craquelé. L’idée est de laisser s’exprimer les effets d’éclairage dynamique des ventilateurs au travers des différentes fissures. Ce rétroéclairage peut se piloter à l’aide d’une carte mère compatible via en-tête RGB 5 Volts (3 broches (+5V/Data/- /GND)). Dans la cas contraire plusieurs effets prédéfinis sont disponibles en utilisant le bouton « Lighting control/Reset » présent au niveau de la connectique du boitier. A cela s’ajoute un hub RGB intégré permettant de gérer jusqu’à 6 dispositifs RGB adressables. Le MarbleShell MS20 prend en charge les formats Micro-ATX et Mini-ITX tandis que le MS30 ajoute l’ATX. Dans les deux cas l’architecture est compartimentée. L’espace principale réserve 369 mm à la carte graphique et 164 mm à la hauteur du ventirat pour premier contre 357 mm et 175 mm pour le second. L’équipement comprend trois ventilateurs de 120 mm dont deux en aRGB positionnés à l’avant (trois pour le MS30). La ventilation peut combiner jusqu’à deux 140 ou trois 120 mm à l’avant, deux 120 ou 140 mm sur le haut et un 120 mm à l’arrière. Il est possible d’installer un système de refroidissement liquide clé en main avec le support d’un radiateur de 120, 240 et 280. Le MarbleShell MS30 permet de son coté du 360. Avec des dimensions de 417 x 210 x 400 mm, le MarbleShell MS20 s’équipe de deux baies 3.5/2.5 pouces, quatre emplacements 2.5 pouces, quatre slots d’extension, deux ports USB 2.0, un port USB 3.0 et des classiques jack audio. De son côté le MarbleShell MS30 affiche des dimensions des 417 x 210 x 400 mm. Sa connectique comprend quatre ports USB dont deux en USB 3.0 tandis que 7 slots d’extension sont de la partie. Ces deux nouveautés sont annoncées pour le mois de septembre 2020. Elles visent le millieu de gamme avec des tarifs conseillés de arbleShell MS20 noir: 69,99 € TTC, le MarbleShell MS30 noir: 74,99 € TTC et enfin le MarbleShell MS30 blanc: 79,99 € TTC



Etrange logo EVO chez Intel

  Liste des news    Liste des new du mois  
Nouveau Logo intel EVO

30

Juillet

Intel a récemment déposé de nouveaux logos dans la base de données Justia Trademarks. L’entreprise souhaite apparemment remplacer l’habituel cercle par des formes rectangulaires ou carrées. Ainsi, Intel Inside arbore un style différent, avec une inscription désormais enchâssée dans un carré. La marque Core subit également un petit relooking et tend vers le minimalisme, avec une simple mention « Intel Core » suivi du type de puces (i3, i5, i7 ou i9). Mais le plus intéressant et un inédit « Evo Powered by Core » inscrit dans un ensemble de blocs plus ou moins grands. On ignore à quels types de produits il se destine, mais cette enchevêtrement fait forcément penser à la conception hybride des processeurs Alder Lake-S. En effet, ces derniers reposent sur une architecture de type big.LITTLE avec de petits cœurs basse consommation associés à des cœurs plus puissants.



Google One vas sauvegarder votre iPhone !

  Liste des news    Liste des new du mois  
Google one sur iPhone

30

Juillet

Google One, le service en ligne de stockage qui regroupe Gmail, Google Drive, Google Photos, et peut être partagé au sein d’une même famille, proposait jusqu’ici aux seuls possesseurs de smartphones Android, de sauvegarder le contenu de leur appareil. Les choses devraient toutefois bientôt changer. Google vient d’annoncer que les possesseurs d’iPhone pourront, eux aussi, profiter de la sauvegarde du contenu de leur appareil avec leur offre Google One. La fonction de sauvegarde automatique du contenu sur les smartphones Android sera proposée aux utilisateurs même lorsque ceux-ci n’utilisent qu’un compte Google One gratuit, qui inclut 15 Go de stockage. Et les utilisateurs équipés d’un iPhone ne sont pas oubliés puisque Google vient d’annoncer la disponibilité prochaine d’une application Google One pour iOS. Ils pourront alors sauvegarder non seulement leurs photos et vidéos, mais aussi leur carnet d’adresses et les événements de leur calendrier sur leur compte Google. Et pour compléter son offre, Google annonce qu’un nouveau gestionnaire de stockage arrivera prochainement dans l’application et sur la version web de Google One. Les utilisateurs pourront s’en servir pour libérer de l’espace sur leur compte en faisant le ménage sur leur Drive, dans leur boîte Gmail mais aussi en faisant du tri dans Google Photos. Ces nouveautés arriveront progressivement sur les smartphones Android dans les prochains jours. Quant à l’arrivée de l’application Google One sur iOS, Google ne donne aucune date précise, se contentant d’indiquer simplement qu’elle sera bientôt disponible.



LE CES de Las Vegas sera virtuel cette année

  Liste des news    Liste des new du mois  
CES de Las Vegas

29

Juillet

C’est par le biais d’un communiqué de presse envoyé aux rédactions que la nouvelle a été annoncée. L’impact économique sera important pour la ville de Las Vegas pour qui le CES est l’événement le plus important de l’année en termes de nombre d’hôtes. L’annulation va aussi être dévastatrice pour le CTA qui va devoir rembourser les arrhes qui ont déjà été versées par les grandes entreprises. Mais selon le président de l’association Gary Shapiro, il n’était pas envisageable de maintenir l’événement en présentiel. À juste titre : après que de nombreux experts ont vilipendé les organisateurs pour avoir maintenu l’événement en janvier au pic de la crise en Chine, la raison l’a finalement emporté. Il faut dire que les 170.000 personnes venant de la terre entière qui se sont entassées lors de l’édition 2020 ont sans doute contribué d’une manière ou d’une autre à la propagation du SARS-COV-2 responsable de la pandémie de COVID-19 qui continue de mettre à mal le système de santé américain. Dans un tel contexte, il était impossible de maintenir un événement d’une telle ampleur dans à peine 5 mois. Le point positif étant que le passage au tout numérique devrait permettre une accélération de l’amélioration des outils numériques autour de la vidéo-conférence, ce qui était un peu le talon d’Achille du CES. Dans son billet publié sur Linkedin, Gary Shapiro met cependant l’accent sur l’importance des relations humaines et des rencontres et donne rendez-vous en 2022 pour la prochaine édition à Las Vegas.


 1  2  3  4  > 

"Actu vu !" sur le web


 1  2  3  4  > 

112 Millions de Playstation 4 dans le monde

Parmi les informations communiquées par la firme japonaise, nous devons bien évidemment souligner les ventes mondiales de la PS4. La console culmine désormais à 112,3 millions d'unités vendues à travers le globe (chiffres arrêtés au 30 juin 2020). À titre de comparaison, la Xbox One se situerait aux alentours de 48,3 millions d'exemplaires (d'après VGChartz). Sans donner plus de précisons, Sony déclare dans son rapport financier que The Last of Us Part II et Ghost of Tsushima se vendent extrêmement bien à l'heure actuelle. Pour ce qui est du PlayStation Plus, le service compte désormais 45 millions d'abonnés, ce qui représente une manne financière très importante pour l'entreprise. Enfin, au cours du trimestre s’étalant du 1er avril au 30 juin 2020, 74 % des ventes de jeux PS4 ont été effectuées via le PlayStation Store. Cela prouve une nouvelle fois que le dématérialisé continue d'asseoir sa domination sur les supports physiques. Ce n'est pas pour rien si Sony a décidé de lancer une Digital Edition pour sa PS5 dès la fin de l'année.
04-08-2020


Intel attaqué sur un brevet de gravure

Le sort semble décidément s’acharner sur Intel en ce moment. Il y a quelques jours, la société a annoncé le report de ses processeurs en 7 nm. Une décision qui n’a pas plu aux investisseurs, lesquels menacent Intel d’une action collective. Pour ajouter à son malheur, la voici accusée de viol de brevet par l’Institut de microélectronique de l’Académie des Sciences chinoise. Image 1 : Intel attaqué par l'Institut de microélectronique chinois pour vol de brevet Ce brevet 201110240931.5, datant de 2011, porte sur la gravure FinFET. L’Institut de microélectronique chinois a lancé la procédure contre Intel en février 2018 pour contrefaçon de brevet. Avant cela, Intel avait fait cinq demande de dépôt de brevets équivalents en Chine et aux États-Unis; des démarches infructueuses dans les deux pays. Si l’affaire fait parler d’elle aujourd’hui, c’est parce qu’Intel a été entendu par le « Patent Review Committee of the State Intellectual Property Office ». Le comité n’a pas encore rendu sa décision, mais l’issue semble mal engagée pour Intel. Or, l’entreprise utilise la gravure FinFET pour produire ses processeurs depuis plusieurs années. L’Institut de microélectronique de l’Académie des Sciences chinoise réclame 200 millions de yuans, soit 28,6 millions de dollars environ.
04-08-2020


Le prix des PS5 et Xbox series X fuite...

C’est pourtant l’enseigne Carrefour qui nous a donné le meilleur indice à ce jour sur les prix des futures PS5 et Xbox Series X sur son magasin en ligne. La page, supprimée depuis, semblait être un prototype de la future page de précommande que le groupe comptait mettre en place. On y trouvait les deux consoles next-gen et leurs accessoires ainsi que leurs prix. Si l’on en croit les informations de Carrefour, pour la PlayStation, nous nous dirigeons vers un tarif à 499 € pour la version standard et 399 € pour la Digital Edition (sans lecteur BluRay). La Xbox Series X, quant à elle, serait proposée à 399 €. Ces informations sont cependant à prendre avec des pincettes, dans la mesure où la page web en question n’était manifestement pas prête à être présentée au public et aurait très bien pu comporter certaines approximations ou données temporaires en attendant que la construction de la page soit achevée. Mais ces prix semblent en tout cas cohérents; pour ceux de la console de Sony, les prix correspondent à ceux des dernières fuites, et pour celle de Microsoft, elle devrait effectivement être 100€ moins chère que la version standard de la PS5.
03-08-2020


Google présente le Pixel 4a plus accessible

Après les rumeurs et les reports pour cause de pandémie, c’est finalement en ce début de mois d’août que Google vient d’officialiser son nouveau smartphone, le Pixel 4a, une version plus accessible que les Pixel 4 et Pixel 4 XL. Première surprise en dehors de cette annonce estivale, c’est que le Pixel 4a ne proposera pas de version XL, seul le Pixel 4a sera disponible. Et en parlant de disponibilité, si l’annonce est bien aujourd’hui, le Pixel 4a ne sera pas disponible avant octobre 2020, faute au COVID bien évidemment. Comme ce fut le cas avec les Pixel 3a, Google a repris la même recette pour concevoir le Pixel 4a. Aussi, il n’y aura pas de sacrifice au niveau de la photo. Google veut continuer à vous proposer le meilleur de l’expérience photo Pixel, mais à un prix plus accessible que les Pixel 4 (voir notre test ICI). Comme pour les Pixel 4, pas d’appareil photo ultra grand-angle et parce que le Pixel 4a est plus accessible, pas de téléphoto. Pour le zoom, on reprend la technologie SuperRes Zoom des Pixel 3 et qu’on retrouve dans une moindre mesure sur les Pixel 4. On retrouve ainsi un seul appareil photo au dos avec un capteur de 12,2 Mégapixels qui sera aidé par les algorithmes de Google pour vous proposer ce qui se fait de meilleur. Si le Pixel 4a dispose d’un SoC milieu de gamme avec le Qualcomm Snapdragon 730G, Google s’est assuré que l’expérience Pixel soit la même et sur ce point, on ne peut que faire confiance à Google vu ce qu’était le Pixel 3a. Dans la pratique et de nos premiers essais, on obtient une qualité photo similaire au Pixel 4 sur le capteur principal. Même le temps de post-traitement a été revu et est bien plus rapide que ne l’était le Pixel 3a par rapport aux Pixel 3. On retrouve les différents modes comme le mode Portrait, le Live HDR+, Google Lens ou encore l’impressionnante Vision de Nuit et par extension l’astrophotographie. Disponible en version noire uniquement, le Google Pixel 4a sera disponible dès ce mois d’octobre au prix de 349 € avec 128Go de mémoire interne et 6Go de RAM. A noter enfin que cet automne, Google lancera aux États-Unis, pour l’instant, un Pixel 4a 5G à partir de 499$. Et chose rare, Google en parle déjà officiellement et lancera en même temps le futur Pixel 5 qui sera, on s’en doute, 5G aussi.
03-08-2020


Konami lance des PC gamers

Konami s’attaque au marché des PC de bureau avec trois machines Arespear : les C300, C700 et C700+. Elles ont pour point commun leur châssis de 575,2 mm x 501,5 mm x 230 mm muni d’une façade ajourée. Autre similarité : un SSD M.2 NVMe de 512 Go et une carte son Asus Xonar AE. Tous les modèles sont équipés d’une connectivité USB 3.1 Type-A et Type-C, d’USB 3.0, d’USB 2.0, jack audio et d’un port GbE. En revanche, ils n’offrent pas de connexion sans fil. L’Arespear C300 s’arme d’un processeur Intel Core i5-9400F, d’une carte graphique NVIDIA GeForce GTX 1650 et de 8 Go de mémoire DDR4-2666. Les Arespear C700 et le C700+ embarquent un processeur Intel Core i7-9700 refroidi par liquide. Leur carte graphique est une GeForce RTX 2070 Super. Ils bénéficient de 16 Go de mémoire DDR4-2666. En plus de leur SSD de 512 Go, un disque dur de 1 To est également présent. Le C700+ se distingue par un panneau latéral transparent en acrylique agrémenté d’un éclairage RGB. Enfin, les prix sont relativement élevés : environ 1760 $ pour le C300, 3020 $ pour le C700 et 3230 $ pour le C700+. Konami Amusements expédiera ces PC Arespear à partir de septembre au Japon. La date de leur commercialisation à l’international reste inconnue.
31-07-2020


L'Europe dénonce les cybercriminels

Si les Etats-Unis nous ont habitués à une politique du "name and shame" (dénoncer et condamner) en matière de cybercriminalité, la Commission européenne se faisait plus discrète sur ce volet. Mais dans une décision publiée aujourd’hui, la Commission annonce la mise en place de sanctions visant « six individus et trois entités responsables ou impliqués dans diverses cyberattaques ». Le communiqué indique que les personnes visées par les sanctions sont responsables ou impliquées dans le cadre d’attaques ayant visé l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques, ainsi que dans les attaques WannaCry, NotPetya et enfin l’opération CloudHopper. La décision vise quatre citoyens russes, accusés d’avoir tenté d’attaquer l’organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) en 2018. « La tentative de cyberattaque visait à pirater le réseau Wi-Fi de l'OIAC, ce qui, en cas de succès, aurait compromis la sécurité du réseau et les enquêtes en cours de l'OIAC. » Cette tentative a été désamorcée par les services secrets néerlandais. Ces quatre citoyens russes sont, selon la Commission européenne, tous membres de la direction générale des renseignements (GRU) de l’Etat-Major des Forces armées de la Fédération de Russie. Cette organisation est également visée par les sanctions de la Commission européenne, qui l’accuse également d’avoir été à l’origine de la diffusion du logiciel malveillant NotPetya en 2017, ainsi que d’avoir mené plusieurs attaques en 2015 et 2016, contre les infrastructures électriques ukrainiennes. Les accusations portées par la Commission européenne recoupent pour beaucoup celles annoncées auparavant par le gouvernement américain. L’un des citoyens chinois avait ainsi déjà été nommé par la justice américaine, tout comme c’était le cas pour l’organisation nord-coréenne Chosun Expo, dont les liens avec le groupe Lazarus avaient été mis en lumière en 2018. Les quatre citoyens russes visés par les sanctions étaient également tous connus de la justice américaine et sont tous répertoriés sur la liste Cyber’s Most Wanted du FBI. La Commission tient néanmoins à prendre ses distances avec la politique américaine en la matière et rappelle dans son communiqué que « les mesures restrictives ciblées ont un effet dissuasif et doivent être distinguées de l'attribution de la responsabilité à un Etat tiers ». En des termes plus clairs, la Commission se contente ici de nommer des individus et des structures, mais ne porte pas d’accusation directe sur d’autres pays. Les actes d’accusation américains n’ont pas cette subtilité diplomatique et leurs accusations visent clairement les gouvernements étrangers à l’origine des actes qui sont évoqués.
31-07-2020


MarbleShell version Mini-ITX et Micro-ATX (MS20) et ATX (MS30)

Ce MarbleShell est un boitier au design marqué et moderne mettant en avant un RGB adressable. Il s’exprime au travers d’un panneau avant craquelé. L’idée est de laisser s’exprimer les effets d’éclairage dynamique des ventilateurs au travers des différentes fissures. Ce rétroéclairage peut se piloter à l’aide d’une carte mère compatible via en-tête RGB 5 Volts (3 broches (+5V/Data/- /GND)). Dans la cas contraire plusieurs effets prédéfinis sont disponibles en utilisant le bouton « Lighting control/Reset » présent au niveau de la connectique du boitier. A cela s’ajoute un hub RGB intégré permettant de gérer jusqu’à 6 dispositifs RGB adressables. Le MarbleShell MS20 prend en charge les formats Micro-ATX et Mini-ITX tandis que le MS30 ajoute l’ATX. Dans les deux cas l’architecture est compartimentée. L’espace principale réserve 369 mm à la carte graphique et 164 mm à la hauteur du ventirat pour premier contre 357 mm et 175 mm pour le second. L’équipement comprend trois ventilateurs de 120 mm dont deux en aRGB positionnés à l’avant (trois pour le MS30). La ventilation peut combiner jusqu’à deux 140 ou trois 120 mm à l’avant, deux 120 ou 140 mm sur le haut et un 120 mm à l’arrière. Il est possible d’installer un système de refroidissement liquide clé en main avec le support d’un radiateur de 120, 240 et 280. Le MarbleShell MS30 permet de son coté du 360. Avec des dimensions de 417 x 210 x 400 mm, le MarbleShell MS20 s’équipe de deux baies 3.5/2.5 pouces, quatre emplacements 2.5 pouces, quatre slots d’extension, deux ports USB 2.0, un port USB 3.0 et des classiques jack audio. De son côté le MarbleShell MS30 affiche des dimensions des 417 x 210 x 400 mm. Sa connectique comprend quatre ports USB dont deux en USB 3.0 tandis que 7 slots d’extension sont de la partie. Ces deux nouveautés sont annoncées pour le mois de septembre 2020. Elles visent le millieu de gamme avec des tarifs conseillés de arbleShell MS20 noir: 69,99 € TTC, le MarbleShell MS30 noir: 74,99 € TTC et enfin le MarbleShell MS30 blanc: 79,99 € TTC
31-07-2020


Etrange logo EVO chez Intel

Intel a récemment déposé de nouveaux logos dans la base de données Justia Trademarks. L’entreprise souhaite apparemment remplacer l’habituel cercle par des formes rectangulaires ou carrées. Ainsi, Intel Inside arbore un style différent, avec une inscription désormais enchâssée dans un carré. La marque Core subit également un petit relooking et tend vers le minimalisme, avec une simple mention « Intel Core » suivi du type de puces (i3, i5, i7 ou i9). Mais le plus intéressant et un inédit « Evo Powered by Core » inscrit dans un ensemble de blocs plus ou moins grands. On ignore à quels types de produits il se destine, mais cette enchevêtrement fait forcément penser à la conception hybride des processeurs Alder Lake-S. En effet, ces derniers reposent sur une architecture de type big.LITTLE avec de petits cœurs basse consommation associés à des cœurs plus puissants.
30-07-2020


Google One vas sauvegarder votre iPhone !

Google One, le service en ligne de stockage qui regroupe Gmail, Google Drive, Google Photos, et peut être partagé au sein d’une même famille, proposait jusqu’ici aux seuls possesseurs de smartphones Android, de sauvegarder le contenu de leur appareil. Les choses devraient toutefois bientôt changer. Google vient d’annoncer que les possesseurs d’iPhone pourront, eux aussi, profiter de la sauvegarde du contenu de leur appareil avec leur offre Google One. La fonction de sauvegarde automatique du contenu sur les smartphones Android sera proposée aux utilisateurs même lorsque ceux-ci n’utilisent qu’un compte Google One gratuit, qui inclut 15 Go de stockage. Et les utilisateurs équipés d’un iPhone ne sont pas oubliés puisque Google vient d’annoncer la disponibilité prochaine d’une application Google One pour iOS. Ils pourront alors sauvegarder non seulement leurs photos et vidéos, mais aussi leur carnet d’adresses et les événements de leur calendrier sur leur compte Google. Et pour compléter son offre, Google annonce qu’un nouveau gestionnaire de stockage arrivera prochainement dans l’application et sur la version web de Google One. Les utilisateurs pourront s’en servir pour libérer de l’espace sur leur compte en faisant le ménage sur leur Drive, dans leur boîte Gmail mais aussi en faisant du tri dans Google Photos. Ces nouveautés arriveront progressivement sur les smartphones Android dans les prochains jours. Quant à l’arrivée de l’application Google One sur iOS, Google ne donne aucune date précise, se contentant d’indiquer simplement qu’elle sera bientôt disponible.
30-07-2020


LE CES de Las Vegas sera virtuel cette année

C’est par le biais d’un communiqué de presse envoyé aux rédactions que la nouvelle a été annoncée. L’impact économique sera important pour la ville de Las Vegas pour qui le CES est l’événement le plus important de l’année en termes de nombre d’hôtes. L’annulation va aussi être dévastatrice pour le CTA qui va devoir rembourser les arrhes qui ont déjà été versées par les grandes entreprises. Mais selon le président de l’association Gary Shapiro, il n’était pas envisageable de maintenir l’événement en présentiel. À juste titre : après que de nombreux experts ont vilipendé les organisateurs pour avoir maintenu l’événement en janvier au pic de la crise en Chine, la raison l’a finalement emporté. Il faut dire que les 170.000 personnes venant de la terre entière qui se sont entassées lors de l’édition 2020 ont sans doute contribué d’une manière ou d’une autre à la propagation du SARS-COV-2 responsable de la pandémie de COVID-19 qui continue de mettre à mal le système de santé américain. Dans un tel contexte, il était impossible de maintenir un événement d’une telle ampleur dans à peine 5 mois. Le point positif étant que le passage au tout numérique devrait permettre une accélération de l’amélioration des outils numériques autour de la vidéo-conférence, ce qui était un peu le talon d’Achille du CES. Dans son billet publié sur Linkedin, Gary Shapiro met cependant l’accent sur l’importance des relations humaines et des rencontres et donne rendez-vous en 2022 pour la prochaine édition à Las Vegas.
29-07-2020


 1  2  3  4  >