Bienvenu sur la Particule.com

Toute l'actualités des geeks

Projet et fonctionnement du site la Particule.com

Les infos Bloc-Note du site la Particule.com

Nos différents partenaires

Suivre nos sponsors
Logo la particule.com
  



"Actu vu !" sur le web


 <  4  5  6  7  8  9  10  > 

Le protocole HTTP/3 encore plus rapide

  Liste des news    Liste des new du mois  
http 3

27

Septembre

Technologie : HTTP/3 est la prochaine version majeure de HTTP. Un véritable changement qui aura des conséquences sur l'ensemble des sites Internet. Le point sur ce nouveau protocole. Le protocole par lequel le contenu passe des serveurs aux clients, où il est affiché dans les navigateurs, applications mobiles ou autres applications. Il s'agit d'une réécriture complète du protocole HTTP qui utilise le protocole QUIC au lieu du protocole TCP, et est également livré avec un support TLS (chiffrement) intégré. Il s'agit d'un amalgame de technologies multiples ; toutes conçues pour rendre le chargement des sites Web plus rapide et sur des connexions chiffrées par défaut. Mais le protocole TCP a été conçu dans les années 70, et personne ne s'attendait à ce qu'il soit utilisé pour les communications en temps quasi réel, comme c'est le cas aujourd'hui. Au fil des années, les ingénieurs en logiciel ont commencé à comprendre que TCP n'a jamais été conçu pour la vitesse. Au fil des ans, plusieurs équipes d'ingénieurs ont tenté de créer un meilleur protocole de couche de transport. De tous, les ingénieurs de Google ont eu le plus de succès. Ils ont d'abord créé SPDY, un protocole qui corrigeait certains des problèmes de TCP, puis HTTP-over-SPDY, un protocole qui est finalement devenu le HTTP/2 officiel, maintenant utilisé sur environ 40 % des sites Internet. Mais SPDY n'est qu'une amélioration par rapport au TCP et à ses principes. Les ingénieurs de Google se sont rendu compte qu'ils pourraient faire beaucoup mieux s'ils combinaient la fiabilité de TCP et la vitesse d'UDP, ensemble dans un protocole totalement nouveau. C'est ainsi qu'est né QUIC, ou "Quick UDP Internet Connections." Comme son nom l'indique, il s'agit d'un protocole qui fusionne les meilleures fonctionnalités de TCP et UDP, afin de construire un protocole de transport de couche 4 encore plus rapide. HTTP/3 est QUIC implémenté dans HTTP, remplaçant TCP et SPDY au niveau du transport. Il a été officiellement approuvé en octobre dernier. Selon W3Techs, HTTP/3 n'est actuellement utilisé que par 3% de tous les sites Internet.



Logitech rachète Streamlabs

  Liste des news    Liste des new du mois  
StreamLabs

27

Septembre

Le fabricant de hardware Logitech (ou LOGI) vient d'acquérir Streamlabs, créateur de la célèbre application pour streameurs, pour environ 89 millions de dollars. Un mariage qui semble presque naturel, puisque les deux entreprises sont spécialisées et reconnues dans le monde du gaming et du streaming de jeux vidéo en ligne. Streamlabs a démocratisé la solution nommée Open Broadcaster Software, permettant aux diffuseurs de jeux vidéo en ligne de monétiser leurs audiences, mais aussi de suivre les alertes de dons et de gérer l'ensemble de stream. Une application qui est extrêmement populaire sur Twitch (70 % des streameurs du site utilisent cette application) et YouTube, puisque l'entreprise revendique 15 millions d'utilisateurs. En parallèle des 89 millions de dollars du rachat, Logitech devrait verser 29 millions de dollars en plus en actions si Streamlabs atteint ses objectifs de croissance.



Google Assistant aussi sur Xbox

  Liste des news    Liste des new du mois  
Google Assitant sur Xbox

27

Septembre

En fin d'année dernière, Microsoft profitait de la mise à jour d'octobre pour intégrer Alexa au sein de sa Xbox One. Dès à présent, le géant américain annonce l'intégration de Google Assistant, avec une disponibilité en beta et uniquement en anglais pour le moment. "Google et Xbox travaillent ensemble pour étendre la prise en charge des langues avant de lancer plus largement Google Assistant sur Xbox One plus tard cet automne" indique ainsi Microsoft. L'intégration de Google Assistant permet ainsi aux utilisateurs de profiter de diverses interactions vocales avec leur console. On peut ainsi allumer/éteindre sa machine avec la voix, mais aussi lancer des jeux ou des applications, lire et mettre en pause des vidéos, capturer un screenshot... Le tout, depuis un appareil compatible Google Assistant. Microsoft précise que, par défaut, via Google Assistant, la console est appelée tout simplement "Xbox". On peut évidemment modifier le nom de cette dernière dans les paramètres, ce qui est plutôt pratique lorsque l'on a plusieurs Xbox One par exemple. Reste à savoir maintenant quand cette nouvelle fonction sortira de sa phase beta, pour être disponible chez nous.



OnePlus dévoile le 7T avant l'heure

  Liste des news    Liste des new du mois  
Capture d’écran 2019 09 26 à 22.11.58

26

Septembre

Si le OnePlus 7T Pro sera annoncé dans quelques semaines, c’est aujourd’hui, en Inde, que OnePlus vient d’officialiser le 7T. On retrouve un écran plat et non incurvé comme sur le OnePlus 7 Pro, mais celui du OnePlus 7T proposera maintenant une diagonale de 6,55 pouces (contre 6,41 pouces sur le 7). La définition est toujours du Full HD+ avec le support du HDR10+ mais surtout l’arrivée d’un taux de rafraîchissement de 90Hz. C’est également une nouvelle génération de dalle et cela permet de réduire près de 40% des lumières bleues. La petite encoche est également plus petite (31% par rapport à celle du 7) et à noter que la dalle vient toujours de Samsung. Comme c’était le cas sur le OnePlus 7 Pro, il y a un retour haptique au niveau de l’écran (on parle bien d’un retour haptique et non d’un moteur haptique). On oublie désormais le rendu miroir et on retrouve ainsi un dos en verre dépoli comme sur le OnePlus 7 Pro. Deux versions seront disponibles, Glacier Blue et Frosted Silver. Pour le bloc photo arrière, on va faire simple, c’est le même que celui du OnePlus 7 Pro à la différence que le téléphoto n’est plus qu’un zoom optique 2x et non 3x. Le OnePlus 7T signe l’arrivée d’un mode vidéo Ultra Stabilisation en 1080p (similaire à ce qu’on trouve sur les Samsung Galaxy S10). Il y a bien évidemment eu des petits changements logiciels comme une meilleure gestion du HDR et un mode Macro avec une mise au point minimum à 2,5cm. Sous le capot, on trouve maintenant un processeur Qualcomm Snapdragon 855+, 128Go de mémoire interne en UFS 3.0, 8Go de RAM, une batterie de 3800mAh et la nouvelle recharge rapide Warp Charge 30T (18% plus rapide que le Warp Charge 30 du OnePlus 7 Pro) qui permet de recharger le OnePlus 7T de 0% à 100% en seulement 60 minutes. Les haut-parleurs sont stéréos et il y a bien évidemment le support du Dolby Atmos. Et enfin, le OnePlus 7T sera livré avec Oxygen OS 10 sous Android 10 avec quelques petites nouveautés comme la présence désormais de Google Feed dans le Shelf ou encore de nouvelles animations pour plus de fluidité dans l’expérience utilisateur. On n’a pas encore le prix officiel mais on sait déjà que le OnePlus 7T sera disponible d’ici fin 2019 parce qu’on n’a pas encore la date officielle. Et vu la configuration et le prix actuel du OnePlus 7 en version 256Go, le OnePlus 7T sera autour des 600 €, ce qui correspond plus ou moins aux prix annoncés de 599$ aux États-Unis et 34,999RS en Inde.



Razer un PC portable avec écran 4K 120Hz Video

  Liste des news    Liste des new du mois  
blade17 4K

26

Septembre

Razer proposait déjà un ordinateur Razer Blade 15 Advanced avec un écran Full HD à 240 Hz. Voici désormais du 4K (3840 × 2160) à 120 Hz, une première pour un PC portable, grâce au Razer Blade Pro 17. La dalle couvre 100 % de l’espace colorimétrique Adobe RGB. Elle offre une luminosité de 400 cd/m². En revanche, on ignore son temps de réponse, ni sa technologie d’affichage. À l’intérieur de la machine, on retrouve un processeur Intel Core i7-9750H, une carte graphique NVIDIA GeForce RTX 2080 (8 Go de mémoire GDDR6) et 16 Go de mémoire DDR4-2667. Le refroidissement est de type chambre à vapeur. Pour le stockage, le modèle embarque un SSD NVMe de 1 To. Enfin, niveau connectivité, ce Razer Blade Pro 17 propose notamment un lecteur de carte SD UHS-III, de l’USB-C et du Thunderbolt 3, ainsi que du Wi-Fi 6 et du Bluetooth 5. Cette version coûtera 3999,99 € et devrait sortir dans nos contrées d’ici quelques semaines.



Amazon dévoile ses nouveaux Echo

  Liste des news    Liste des new du mois  
amazon nouveaux produits Echo

26

Septembre

Suite à la keynote d'Amazon diffusée hier qui confirme l’objectif de l’entreprise d’implanter son assistant vocal dans le quotidien de ses utilisateurs, aussi bien à leur domicile qu’à l’extérieur. D’ici quelques semaines, Alexa sera ainsi disponible sur les tout nouveaux Echo Buds, des écouteurs connectés true wireless équipés de réduction de bruit, et commercialisés d’ici le mois prochain pour environ 130$. Autre nouveauté destinée à exporter l’assistant hors des foyers, l’annonce des lunettes connectées Echo Frames et de la bague intelligente Echo Loop, qui permettront à leur porteur de s’adresser directement à Alexa sans avoir à dégainer leurs smartphone. Équipés de micros, mais pas de caméra, les deux objets seront disponibles à l’état de prototype d’ici quelques mois, pour des tarifs variant entre 100$ et 180$. Concernant la maison connectée, Amazon a présenté les versions mises à jour de ses appareils Echo et Echo Dot, ainsi que ses nouvelles enceintes connectées Echo Studio et Echo Flex, respectivement destinées à une écoute haut de gamme, ou au contraire beaucoup plus mobile. Enfin, l’entreprise a dévoilé un premier appareil électroménager intelligent avec le Smart Oven, combinaison d’un four à micro-ondes, d’une friteuse, d’un four à convection et d’un chauffe-plat capable d’interagir avec Alexa, de reconnaître directement les plats et de programmer les cuissons les plus adaptées. Déjà disponible en précommande pour 250$, l’objet sera livré courant novembre. Évidemment, Amazon pouvait difficilement évoquer le futur de ses objets connectés sans parler de vie privée. Dans un souci de transparence, l’assistant du géant américain sera désormais capable de répéter ce qu’il a entendu, tandis qu’une nouvelle fonctionnalité permettra de supprimer plus facilement les commandes vocales enregistrées de manière automatique, ou plus ponctuellement en le demandant directement à Alexa. Une démarche destinée selon Dave Limp, vice-président hardware et services Amazon, à “investir dans le respect de la vie privée”. Parallèlement, l’entreprise a confirmé un mode Home déjà teasé cette année, et destiné à désactiver la caméra en présence de l’utilisateur.



Nouveaux écrans ViewSonic Elite Video

  Liste des news    Liste des new du mois  
viewsonic gamme Elite

26

Septembre

ViewSonic ajoute plusieurs produits à sa gamme Elite, dont deux moniteurs 27 pouces intéressants, l’Elite XG270QG et l’Elite XG270. En effet, la marque les équipe de dalles IPS Nano Color de LG avec un taux de réponse de 1 ms gris à gris. Le premier atteint 165 Hz (OC), tandis que le second monte à 240 Hz. L’Elite XG270QG offre une définition de 2560 x 1440 pixels (Quad HD). Sa dalle 10 bits couvre 98 % de l’espace colorimétrique DCI-P3 et affiche un contraste de 1000:1. Il est compatible NVIDIA G-Sync. Niveau look, il y a bien sûr un peu de RGB. Enfin, l’écran est orné de caches sur les côtés et repose sur une base en métal. En ce qui concerne, l’Elite XG270, nous sommes en présence d’un écran 240 Hz avec une définition Full HD. Compatible AMD FreeSync, il couvre 99 % de l’espace colorimétrique sRGB. Pour le design, ce modèle fait l’impasse sur les caches latéraux. Les deux écrans doivent débarquer en novembre. L’Elite XG270 coûtera 430 $, tandis que l’Elite XG270QC se négociera 600 $.



Pénurie aussi chez Intel

  Liste des news    Liste des new du mois  
CPU Intel Comet Lake en Penurie

26

Septembre

En avril dernier, Intel investissait 1,4 milliard de dollars dans les lignes de production en 14 nm. L’objectif : endiguer la pénurie à laquelle il doit faire face depuis plusieurs mois. L’entreprise espérait y mettre un terme au troisième trimestre de cette année. Malheureusement, le DigiTimes nous apprend qu’Intel n’en a toujours pas fini avec la pénurie. Les puces en 14 nm seraient fortement impactées. La production en 14 nm serait actuellement déficitaire et devrait le rester encore plusieurs mois. Cette carence aurait déjà contraint de nombreux fabricants d’ordinateurs portables à reporter leurs produits à 2020. Les processeurs Comet Lake, en 14 nm, seraient les principaux concernés. Ainsi, malgré le lancement officiel de la gamme en août, seuls quelques ordinateurs débarqueront sur le marché dans les prochaines semaines. Désormais, la pénurie ne devrait pas s’arrêter avant 2020. Voilà qui devrait rassurer AMD, également contraint de retarder la sortie de certaines puces pour d’autres motifs et surtout à son partenariat avec TSMC dont le carnet de commande explose.



TSMC vas graver en 5nm EUV en 2020

  Liste des news    Liste des new du mois  
TSMC production en 5nm

26

Septembre

Le fondeur taïwanais TSMC va débuter la production de masse de SoC gravés en 5 nm en mars 2020 rapporte DigiTimes, qui cite des sources de l'industrie. Les puces devraient être intégrées à des appareils mobiles dès l'année prochaine. TSMC étant le fournisseur d'Apple, on peut s'attendre à ce que l'A14 qui équipera la prochaine génération d'iPhone soit gravé en 5 nm. La concurrence Android ne sera pas en reste non plus. HiSilicon, la filiale de Huawei, est aussi un client de TSMC. Le P40 ne devrait pas profiter d'un SoC 5 nm, mais le Mate 40 certainement. Qualcomm compte aussi sur les talents de TSMC pour ses Snapdragon en 5 nm, qui pourraient cependant n'arriver qu'en 2021. Samsung a déjà annoncé être capable de graver en 5 nm pour ses puces maison Exynos. Reste à savoir quand la production de masse va débuter. Il est improbable que le Galaxy S11 y ait droit puisque le groupe doit attendre Qualcomm, dont les Snapdragon équipent les Galaxy S et Note aux États-Unis. Les nouvelles puces de TSMC sont conçues avec la technologie de lithographie Extreme Ultra-Violet (EUV) et ont recours aux transistors FinFET déjà existants. On s'attend à un boost de vitesse à hauteur de 15%. Les SoC de la prochaine génération seraient aussi bien moins énergivores, avec une réduction de la consommation pouvant atteindre les 30%. De quoi gagner en autonomie sans forcément augmenter la capacité des batteries, dont la taille ne peut augmenter indéfiniment. Enfin, la technique de gravure EUV 5 nm permettrait une amélioration de 80% de la densité. On peut par contre s'attendre à une hausse de prix des appareils mobiles sur le segment haut de gamme fin 2020 et début 2021 : la présence de SoC 5 nm va en effet faire augmenter les coûts de production pour les constructeurs, augmentation qu'ils chercheront certainement à compenser du côté des consommateurs.



iOS 13.1 disponible

  Liste des news    Liste des new du mois  
MAJ iOS 13.1

25

Septembre

Pour ceux qui avaient installé la version iOS 13 ou attendez pour la mise à jour 13.1, Une semaine après la version finale d'iOS 13, le constructeur a mis en ligne iOS 13.1, une première mise à jour qui restaure des fonctions apparues puis supprimées des bêtas et surtout, une meilleure stabilité. iOS 13 est sorti mi-cuit des fours d'Apple, avec pas mal de bugs dans les coins. iOS 13.1 ne résout pas tout, mais il y a du mieux. Sans oublier les fonctions qui (re)font leur apparition à l'image de l'onglet Automatisation dans l'application Raccourcis et le partage des heures d'arrivée dans Plans. La jauge du volume, plus discrète depuis iOS 13, affiche désormais l'icône de l'appareil audio (AirPods, HomePod, etc.). Dans l'app Maison, de nouvelles icônes sont disponibles pour les appareils. iOS 13.1 active sur les nouveaux iPhone la première fonction en lien avec la puce U1. Grâce à la localisation précise de cette puce Ultra Wideband, il suffit de pointer physiquement son iPhone vers un autre pour prioriser l'envoi d'un fichier via AirDrop. Et comme le précise Apple, « ce n'est qu'un début » (d'accord, d'accord !). Il faudra attendre plus tard cet automne pour les autres fonctions promises, comme les dossiers partagés et l'épinglage des fichiers dans iCloud Drive, ainsi que les nouveautés pour le HomePod. iOS 13.1 est accompagné d'iPadOS 13.1, deux logiciels qui auraient dû sortir le 30 septembre, avant qu'Apple décide d'accélérer la cadence.


 <  4  5  6  7  8  9  10  > 

"Actu vu !" sur le web


 <  4  5  6  7  8  9  10  > 

Le protocole HTTP/3 encore plus rapide

Technologie : HTTP/3 est la prochaine version majeure de HTTP. Un véritable changement qui aura des conséquences sur l'ensemble des sites Internet. Le point sur ce nouveau protocole. Le protocole par lequel le contenu passe des serveurs aux clients, où il est affiché dans les navigateurs, applications mobiles ou autres applications. Il s'agit d'une réécriture complète du protocole HTTP qui utilise le protocole QUIC au lieu du protocole TCP, et est également livré avec un support TLS (chiffrement) intégré. Il s'agit d'un amalgame de technologies multiples ; toutes conçues pour rendre le chargement des sites Web plus rapide et sur des connexions chiffrées par défaut. Mais le protocole TCP a été conçu dans les années 70, et personne ne s'attendait à ce qu'il soit utilisé pour les communications en temps quasi réel, comme c'est le cas aujourd'hui. Au fil des années, les ingénieurs en logiciel ont commencé à comprendre que TCP n'a jamais été conçu pour la vitesse. Au fil des ans, plusieurs équipes d'ingénieurs ont tenté de créer un meilleur protocole de couche de transport. De tous, les ingénieurs de Google ont eu le plus de succès. Ils ont d'abord créé SPDY, un protocole qui corrigeait certains des problèmes de TCP, puis HTTP-over-SPDY, un protocole qui est finalement devenu le HTTP/2 officiel, maintenant utilisé sur environ 40 % des sites Internet. Mais SPDY n'est qu'une amélioration par rapport au TCP et à ses principes. Les ingénieurs de Google se sont rendu compte qu'ils pourraient faire beaucoup mieux s'ils combinaient la fiabilité de TCP et la vitesse d'UDP, ensemble dans un protocole totalement nouveau. C'est ainsi qu'est né QUIC, ou "Quick UDP Internet Connections." Comme son nom l'indique, il s'agit d'un protocole qui fusionne les meilleures fonctionnalités de TCP et UDP, afin de construire un protocole de transport de couche 4 encore plus rapide. HTTP/3 est QUIC implémenté dans HTTP, remplaçant TCP et SPDY au niveau du transport. Il a été officiellement approuvé en octobre dernier. Selon W3Techs, HTTP/3 n'est actuellement utilisé que par 3% de tous les sites Internet.
27-09-2019


Logitech rachète Streamlabs

Le fabricant de hardware Logitech (ou LOGI) vient d'acquérir Streamlabs, créateur de la célèbre application pour streameurs, pour environ 89 millions de dollars. Un mariage qui semble presque naturel, puisque les deux entreprises sont spécialisées et reconnues dans le monde du gaming et du streaming de jeux vidéo en ligne. Streamlabs a démocratisé la solution nommée Open Broadcaster Software, permettant aux diffuseurs de jeux vidéo en ligne de monétiser leurs audiences, mais aussi de suivre les alertes de dons et de gérer l'ensemble de stream. Une application qui est extrêmement populaire sur Twitch (70 % des streameurs du site utilisent cette application) et YouTube, puisque l'entreprise revendique 15 millions d'utilisateurs. En parallèle des 89 millions de dollars du rachat, Logitech devrait verser 29 millions de dollars en plus en actions si Streamlabs atteint ses objectifs de croissance.
27-09-2019


Google Assistant aussi sur Xbox

En fin d'année dernière, Microsoft profitait de la mise à jour d'octobre pour intégrer Alexa au sein de sa Xbox One. Dès à présent, le géant américain annonce l'intégration de Google Assistant, avec une disponibilité en beta et uniquement en anglais pour le moment. "Google et Xbox travaillent ensemble pour étendre la prise en charge des langues avant de lancer plus largement Google Assistant sur Xbox One plus tard cet automne" indique ainsi Microsoft. L'intégration de Google Assistant permet ainsi aux utilisateurs de profiter de diverses interactions vocales avec leur console. On peut ainsi allumer/éteindre sa machine avec la voix, mais aussi lancer des jeux ou des applications, lire et mettre en pause des vidéos, capturer un screenshot... Le tout, depuis un appareil compatible Google Assistant. Microsoft précise que, par défaut, via Google Assistant, la console est appelée tout simplement "Xbox". On peut évidemment modifier le nom de cette dernière dans les paramètres, ce qui est plutôt pratique lorsque l'on a plusieurs Xbox One par exemple. Reste à savoir maintenant quand cette nouvelle fonction sortira de sa phase beta, pour être disponible chez nous.
27-09-2019


OnePlus dévoile le 7T avant l'heure

Si le OnePlus 7T Pro sera annoncé dans quelques semaines, c’est aujourd’hui, en Inde, que OnePlus vient d’officialiser le 7T. On retrouve un écran plat et non incurvé comme sur le OnePlus 7 Pro, mais celui du OnePlus 7T proposera maintenant une diagonale de 6,55 pouces (contre 6,41 pouces sur le 7). La définition est toujours du Full HD+ avec le support du HDR10+ mais surtout l’arrivée d’un taux de rafraîchissement de 90Hz. C’est également une nouvelle génération de dalle et cela permet de réduire près de 40% des lumières bleues. La petite encoche est également plus petite (31% par rapport à celle du 7) et à noter que la dalle vient toujours de Samsung. Comme c’était le cas sur le OnePlus 7 Pro, il y a un retour haptique au niveau de l’écran (on parle bien d’un retour haptique et non d’un moteur haptique). On oublie désormais le rendu miroir et on retrouve ainsi un dos en verre dépoli comme sur le OnePlus 7 Pro. Deux versions seront disponibles, Glacier Blue et Frosted Silver. Pour le bloc photo arrière, on va faire simple, c’est le même que celui du OnePlus 7 Pro à la différence que le téléphoto n’est plus qu’un zoom optique 2x et non 3x. Le OnePlus 7T signe l’arrivée d’un mode vidéo Ultra Stabilisation en 1080p (similaire à ce qu’on trouve sur les Samsung Galaxy S10). Il y a bien évidemment eu des petits changements logiciels comme une meilleure gestion du HDR et un mode Macro avec une mise au point minimum à 2,5cm. Sous le capot, on trouve maintenant un processeur Qualcomm Snapdragon 855+, 128Go de mémoire interne en UFS 3.0, 8Go de RAM, une batterie de 3800mAh et la nouvelle recharge rapide Warp Charge 30T (18% plus rapide que le Warp Charge 30 du OnePlus 7 Pro) qui permet de recharger le OnePlus 7T de 0% à 100% en seulement 60 minutes. Les haut-parleurs sont stéréos et il y a bien évidemment le support du Dolby Atmos. Et enfin, le OnePlus 7T sera livré avec Oxygen OS 10 sous Android 10 avec quelques petites nouveautés comme la présence désormais de Google Feed dans le Shelf ou encore de nouvelles animations pour plus de fluidité dans l’expérience utilisateur. On n’a pas encore le prix officiel mais on sait déjà que le OnePlus 7T sera disponible d’ici fin 2019 parce qu’on n’a pas encore la date officielle. Et vu la configuration et le prix actuel du OnePlus 7 en version 256Go, le OnePlus 7T sera autour des 600 €, ce qui correspond plus ou moins aux prix annoncés de 599$ aux États-Unis et 34,999RS en Inde.
26-09-2019


Razer un PC portable avec écran 4K 120Hz Video

Razer proposait déjà un ordinateur Razer Blade 15 Advanced avec un écran Full HD à 240 Hz. Voici désormais du 4K (3840 × 2160) à 120 Hz, une première pour un PC portable, grâce au Razer Blade Pro 17. La dalle couvre 100 % de l’espace colorimétrique Adobe RGB. Elle offre une luminosité de 400 cd/m². En revanche, on ignore son temps de réponse, ni sa technologie d’affichage. À l’intérieur de la machine, on retrouve un processeur Intel Core i7-9750H, une carte graphique NVIDIA GeForce RTX 2080 (8 Go de mémoire GDDR6) et 16 Go de mémoire DDR4-2667. Le refroidissement est de type chambre à vapeur. Pour le stockage, le modèle embarque un SSD NVMe de 1 To. Enfin, niveau connectivité, ce Razer Blade Pro 17 propose notamment un lecteur de carte SD UHS-III, de l’USB-C et du Thunderbolt 3, ainsi que du Wi-Fi 6 et du Bluetooth 5. Cette version coûtera 3999,99 € et devrait sortir dans nos contrées d’ici quelques semaines.


26-09-2019


Amazon dévoile ses nouveaux Echo

Suite à la keynote d'Amazon diffusée hier qui confirme l’objectif de l’entreprise d’implanter son assistant vocal dans le quotidien de ses utilisateurs, aussi bien à leur domicile qu’à l’extérieur. D’ici quelques semaines, Alexa sera ainsi disponible sur les tout nouveaux Echo Buds, des écouteurs connectés true wireless équipés de réduction de bruit, et commercialisés d’ici le mois prochain pour environ 130$. Autre nouveauté destinée à exporter l’assistant hors des foyers, l’annonce des lunettes connectées Echo Frames et de la bague intelligente Echo Loop, qui permettront à leur porteur de s’adresser directement à Alexa sans avoir à dégainer leurs smartphone. Équipés de micros, mais pas de caméra, les deux objets seront disponibles à l’état de prototype d’ici quelques mois, pour des tarifs variant entre 100$ et 180$. Concernant la maison connectée, Amazon a présenté les versions mises à jour de ses appareils Echo et Echo Dot, ainsi que ses nouvelles enceintes connectées Echo Studio et Echo Flex, respectivement destinées à une écoute haut de gamme, ou au contraire beaucoup plus mobile. Enfin, l’entreprise a dévoilé un premier appareil électroménager intelligent avec le Smart Oven, combinaison d’un four à micro-ondes, d’une friteuse, d’un four à convection et d’un chauffe-plat capable d’interagir avec Alexa, de reconnaître directement les plats et de programmer les cuissons les plus adaptées. Déjà disponible en précommande pour 250$, l’objet sera livré courant novembre. Évidemment, Amazon pouvait difficilement évoquer le futur de ses objets connectés sans parler de vie privée. Dans un souci de transparence, l’assistant du géant américain sera désormais capable de répéter ce qu’il a entendu, tandis qu’une nouvelle fonctionnalité permettra de supprimer plus facilement les commandes vocales enregistrées de manière automatique, ou plus ponctuellement en le demandant directement à Alexa. Une démarche destinée selon Dave Limp, vice-président hardware et services Amazon, à “investir dans le respect de la vie privée”. Parallèlement, l’entreprise a confirmé un mode Home déjà teasé cette année, et destiné à désactiver la caméra en présence de l’utilisateur.
26-09-2019


Nouveaux écrans ViewSonic Elite Video

ViewSonic ajoute plusieurs produits à sa gamme Elite, dont deux moniteurs 27 pouces intéressants, l’Elite XG270QG et l’Elite XG270. En effet, la marque les équipe de dalles IPS Nano Color de LG avec un taux de réponse de 1 ms gris à gris. Le premier atteint 165 Hz (OC), tandis que le second monte à 240 Hz. L’Elite XG270QG offre une définition de 2560 x 1440 pixels (Quad HD). Sa dalle 10 bits couvre 98 % de l’espace colorimétrique DCI-P3 et affiche un contraste de 1000:1. Il est compatible NVIDIA G-Sync. Niveau look, il y a bien sûr un peu de RGB. Enfin, l’écran est orné de caches sur les côtés et repose sur une base en métal. En ce qui concerne, l’Elite XG270, nous sommes en présence d’un écran 240 Hz avec une définition Full HD. Compatible AMD FreeSync, il couvre 99 % de l’espace colorimétrique sRGB. Pour le design, ce modèle fait l’impasse sur les caches latéraux. Les deux écrans doivent débarquer en novembre. L’Elite XG270 coûtera 430 $, tandis que l’Elite XG270QC se négociera 600 $.


26-09-2019


Pénurie aussi chez Intel

En avril dernier, Intel investissait 1,4 milliard de dollars dans les lignes de production en 14 nm. L’objectif : endiguer la pénurie à laquelle il doit faire face depuis plusieurs mois. L’entreprise espérait y mettre un terme au troisième trimestre de cette année. Malheureusement, le DigiTimes nous apprend qu’Intel n’en a toujours pas fini avec la pénurie. Les puces en 14 nm seraient fortement impactées. La production en 14 nm serait actuellement déficitaire et devrait le rester encore plusieurs mois. Cette carence aurait déjà contraint de nombreux fabricants d’ordinateurs portables à reporter leurs produits à 2020. Les processeurs Comet Lake, en 14 nm, seraient les principaux concernés. Ainsi, malgré le lancement officiel de la gamme en août, seuls quelques ordinateurs débarqueront sur le marché dans les prochaines semaines. Désormais, la pénurie ne devrait pas s’arrêter avant 2020. Voilà qui devrait rassurer AMD, également contraint de retarder la sortie de certaines puces pour d’autres motifs et surtout à son partenariat avec TSMC dont le carnet de commande explose.
26-09-2019


TSMC vas graver en 5nm EUV en 2020

Le fondeur taïwanais TSMC va débuter la production de masse de SoC gravés en 5 nm en mars 2020 rapporte DigiTimes, qui cite des sources de l'industrie. Les puces devraient être intégrées à des appareils mobiles dès l'année prochaine. TSMC étant le fournisseur d'Apple, on peut s'attendre à ce que l'A14 qui équipera la prochaine génération d'iPhone soit gravé en 5 nm. La concurrence Android ne sera pas en reste non plus. HiSilicon, la filiale de Huawei, est aussi un client de TSMC. Le P40 ne devrait pas profiter d'un SoC 5 nm, mais le Mate 40 certainement. Qualcomm compte aussi sur les talents de TSMC pour ses Snapdragon en 5 nm, qui pourraient cependant n'arriver qu'en 2021. Samsung a déjà annoncé être capable de graver en 5 nm pour ses puces maison Exynos. Reste à savoir quand la production de masse va débuter. Il est improbable que le Galaxy S11 y ait droit puisque le groupe doit attendre Qualcomm, dont les Snapdragon équipent les Galaxy S et Note aux États-Unis. Les nouvelles puces de TSMC sont conçues avec la technologie de lithographie Extreme Ultra-Violet (EUV) et ont recours aux transistors FinFET déjà existants. On s'attend à un boost de vitesse à hauteur de 15%. Les SoC de la prochaine génération seraient aussi bien moins énergivores, avec une réduction de la consommation pouvant atteindre les 30%. De quoi gagner en autonomie sans forcément augmenter la capacité des batteries, dont la taille ne peut augmenter indéfiniment. Enfin, la technique de gravure EUV 5 nm permettrait une amélioration de 80% de la densité. On peut par contre s'attendre à une hausse de prix des appareils mobiles sur le segment haut de gamme fin 2020 et début 2021 : la présence de SoC 5 nm va en effet faire augmenter les coûts de production pour les constructeurs, augmentation qu'ils chercheront certainement à compenser du côté des consommateurs.
26-09-2019


iOS 13.1 disponible

Pour ceux qui avaient installé la version iOS 13 ou attendez pour la mise à jour 13.1, Une semaine après la version finale d'iOS 13, le constructeur a mis en ligne iOS 13.1, une première mise à jour qui restaure des fonctions apparues puis supprimées des bêtas et surtout, une meilleure stabilité. iOS 13 est sorti mi-cuit des fours d'Apple, avec pas mal de bugs dans les coins. iOS 13.1 ne résout pas tout, mais il y a du mieux. Sans oublier les fonctions qui (re)font leur apparition à l'image de l'onglet Automatisation dans l'application Raccourcis et le partage des heures d'arrivée dans Plans. La jauge du volume, plus discrète depuis iOS 13, affiche désormais l'icône de l'appareil audio (AirPods, HomePod, etc.). Dans l'app Maison, de nouvelles icônes sont disponibles pour les appareils. iOS 13.1 active sur les nouveaux iPhone la première fonction en lien avec la puce U1. Grâce à la localisation précise de cette puce Ultra Wideband, il suffit de pointer physiquement son iPhone vers un autre pour prioriser l'envoi d'un fichier via AirDrop. Et comme le précise Apple, « ce n'est qu'un début » (d'accord, d'accord !). Il faudra attendre plus tard cet automne pour les autres fonctions promises, comme les dossiers partagés et l'épinglage des fichiers dans iCloud Drive, ainsi que les nouveautés pour le HomePod. iOS 13.1 est accompagné d'iPadOS 13.1, deux logiciels qui auraient dû sortir le 30 septembre, avant qu'Apple décide d'accélérer la cadence.
25-09-2019


 <  4  5  6  7  8  9  10  >