Bienvenu sur la Particule.com

Toute l'actualités des geeks

Projet et fonctionnement du site la Particule.com

Les infos Bloc-Note du site la Particule.com

Nos différents partenaires

Suivre nos sponsors
Logo la particule.com
  



"Actu vu !" sur le web


 1  2  3  4  5  6 

Panasonic étauffe ça gamme écouteurs et casques

  Liste des news    Liste des new du mois  
Panasonic M

10

Janvier

Le constructeur japonais ne surprend pas sur la forme mais pourrait pourtant rafler la mise sur le rapport qualité-prix. Trois casques ont ainsi été dévoilés : M700B, M500B et M300B. Les écouteurs True Wireless seront deux produits qui boucleront la boucle entamée par les EAH-AZ70W de Technics : RZ-S500W et RZ-S300W. Amis de l'équilibre passez votre chemin. Les trois nouveaux casques Panasonic s'abandonnent ouvertement à la tendance basseuse. Bâtis sur une même base, ils intègrent des transducteurs 40 mm de type free-edge (anneau extérieur utilisant une matière plus souple que le plastique) pour accentuer le débattement et donc la réponse dans le grave. L'entièreté de la chambre acoustique est optimisée pour une meilleur circulation d'air, à commencer par ce que la marque appelle la technologie de « dispersion latérale », reposant sur un évent disposé sur la circonférence de la coque. On retrouve parfaitement l'idée de Bass Reactor dans le design des casques. Toutes ses petites particularités composent le système XBS DEEP (Extra Bass Systtem Deep) qui annonce assez bien la couleur. Les M700B et M500B disposent en plus de la fonction « Bass Reactor », amplifiant encore la réponse dans le grave. Cette fonction devrait cependant être activable via un bouton et non utilisée en permanence, histoire de ne pas trop se cabosser la tête. En mettant le paquet sur cette reproduction (qualitative sur le papier) des basses, ni le type de puce Bluetooth, ni les codecs, ni même l'autonomie des produits ne sont précisés pour le moment (nous ne manquerons pas de mettre cet article à jour dès que les informations nous seront communiquées).



Pimax dévoile ses nouveaux casques VR

  Liste des news    Liste des new du mois  
Pimax Casque VR Artisan

09

Janvier

Jusqu’à présent, Pimax était surtout connu pour ses casques VR haut de gamme, avec notamment le Pimax 8K, un modèle avec deux écrans 4K CLPL. L’entreprise ajoute à son catalogue un casque entrée de gamme, le Pimax Artisan VR, vendu 449 $. L’Artisan VR utilise deux écrans LCD de 1700 x 1440 pixels, avec des taux de rafraîchissement de 72, 90 ou 120 Hz. Il offre un champ de vision diagonal de 170 degrés et 6 degrés de liberté. Dans cette gamme de prix, on trouve l’Oculus Quest. Un casque armé de dalles OLED de 1440 x 1600 pixels et surtout, autonome. L’Artisan supporte le Steam VR 2.0 et 1.0. Il requiert une machine avec au moins une GTX 1050 Ti ou « l’équivalent AMD » (une RX 560 approximativement). Pimax a également augmenté les taux de rafraîchissement de toute sa gamme de casques VR. La recette miracle s’appelle Brainwarp 2.0, présentée comme un ensemble « de technologies appliquées aux casques VR pour réduire les exigences matérielles, réduire la latence et augmenter le taux de rafraîchissement pour une expérience VR beaucoup plus fluide ».



Le Razer Tomahwak N1

  Liste des news    Liste des new du mois  
le Razer Tomahawk N1 Mini PC NUC

09

Janvier

Nous vous en parlions dans l'article précédent, construire un PC peut vite devenir un calvaire pour les non-initiés. Mais grâce à Razer, ces étapes vont être facilitées grâce au Tomahawk N1. Le constructeur a décidé d'allier les composants retrouvés dans nos tours de gamers à la praticité des NUC, ces mini PC puissants. Dans son Tomahawk N1, Razer n'inclut que des produits hauts-de-gamme : Core i9 d'Intel, RTX 2080 Super, 64 Go de RAM en DDR4. Des composants qui peuvent être revus à la baisse selon votre budget. Le tout est accompagné d'un SSD. Malgré tout, le reste des composants n'ont pas été dévoilés. Le boitier est extrêmement pratique et dispose de deux parois en verre. Carte mère et carte graphique sont visibles d'un côté comme de l'autre, et peuvent être modifiées à foison. En tournant le tour du boitier, on accède alors à l'intégralité de la configuration. Une organisation interne compacte qui ne laisse place à aucun excès. Néanmoins, elle permet d'accéder aisément à tous les composants, qu'il s'agisse de la carte graphique, de votre SSD ou de votre RAM. Le Tomahawk N1 est demeuré mystérieux sur plusieurs points. Ses configurations complètes ont été passées sous silence, de même que son prix. De plus, il n'est pas certain que ce dernier soit disponible dans tous les pays dès son lancement initial. Comme le fait intelligemment remarqué Phonandroid, il n'a pas non plus été spécifié si le boitier pourra être commandé seul. Un produit intéressant qui ne manquera pas de se dévoiler un peu plus par la suite.



Cooler Master lance son NUC Gaming

  Liste des news    Liste des new du mois  
Cole Master PC gaming NUC

09

Janvier

Cooler Master dévoile sa solution NUC Compute Element des bleus. Le concept de mini-PC puissant et modulaire d'Intel, avec le Compute Element, pourrait bien s'imposer comme une référence ! Pas seulement pour profiter d'une configuration de bureau évolutive, mais aussi d'un PC gamer performant et (très) compact. En somme une bonne alternative aux consoles de salon. La révolution modulaire du mini-PC présentée ces derniers jours par Intel semble séduire les fabricants, à l'image de Razer et Cooler Master qui se sont déjà associés au géant de Santa Clara afin de proposer leur solution s'articulant autour de ce concept. À mi-chemin entre le Ghost Canyon et le Tomahawk de par sa capacité (7,5 litres contre 5 litres pour le Ghost Canyon et 10 litres pour le Tomahawk), le NC 100 sera en mesure d'accueillir une carte graphique de pleine longueur ; ce qui indique qu'il peut sans problème embarquer une carte graphique GeForce RTX série 20 de NVIDIA. Le NC 100 sera livré avec une alimentation Cooler Master SFX, ainsi qu'avec les circuits nécessaires pour y connecter le NUC Compute Element. Notons que c'est ce qui le différencie du Razer Tomahawk dont le boîtier nu sera livré sans aucun de ses éléments. Le boîtier de Cooler Master embarque également plusieurs filtres à poussières, ainsi que deux ventilateurs et comporte deux poignées sur sa face supérieure qui permettent de le transporter facilement. Cooler Master a d'ores et déjà avancé le tarif de 199,99 $ pour son NC 100, il devrait logiquement être disponible dès avril 2020. Si le boîtier est commercialisé nu dans un premier temps, Cooler Master proposera diverses configurations personnalisées avec CyberPowerPC, un assembleur d'outre-Atlantique. Plusieurs versions à base de GPU AMD ou NVIDIA pourraient ainsi voir le jour, comprenant jusqu'à trois emplacements M.2 et 32 Go de RAM. Ces configurations « clé en main » pourraient également apparaître dans les prochains mois sur les différentes boutiques d'assembleurs de l'Hexagone Aucun prix n'est pour l'heure connu.



Un SSD externe de 8TO

  Liste des news    Liste des new du mois  
SSD Sandisk externe de 8To

08

Janvier

Le CES 2020 de Las Vegas est évidemment l'occasion idéale pour Western Digital de dégainer un tout nouveau modèle de SSD compact, via sa filiale SanDisk. Un SSD à vocation nomade donc, qui impressionne par sa capacité de stockage, puisque cette dernière s'élève à 8 To, soit pas moins de quatre fois plus que les modèles actuels. À cela s'ajoute une interface USB 3.1 de seconde génération, qui permet un débit théorique de 20 Gb/s. À l'heure actuelle, ce SSD SanDisk 8 To reste à l'état de prototype, et ne dispose donc d'aucune date de sortie, ni même du moindre tarif. En parallèle, SanDisk a également officialisé une nouvelle clé Ultra Dual Drive Luxe de 1 To, en USB Type-C et USB Type-A, qui sera affichée à 249,99 $.



La Nasa a découvert une Terre 2

  Liste des news    Liste des new du mois  
TOI700d

08

Janvier

C’est grâce au satellite TESS, Transiting Exoplanet Survey Satellite, comme son nom l’indique dédié à la recherche d’exoplanètes que TOI 700 d a été découverte. La NASA avait expliqué le fonctionnement de TESS en vidéo. Si ce nom n’est pas sans évoquer l’un des robots de l’univers de Star Wars, c’est essentiellement dû au fait que les exoplanètes sont découvertes plus vite qu’elles ne sont nommées. Mais TOI 700 d devrait recevoir un traitement tout particulier de la part des astronomes puisqu’elle est l’une des rares à avoir des caractéristiques proches de celles de la Terre en ce qui concerne la taille ou la distance à son étoile. En effet, TOI 700 d se situe dans la zone habitable de son système solaire, ce qui signifie qu’elle n’est ni trop prêt ni trop loin de son soleil, fournissant les conditions idéales pour que de l’eau liquide s’accumule à sa surface. Si cette unique condition ne garantit pas la présence de vie, son absence en revanche limite les chances de la voir se développer, en tout cas sous la forme carbonée que nous connaissons. C’est donc une découverte importante, peu de candidates de ce type ayant été découvertes. Un autre critère pourrait être la présence de phosphine. TOI 700 d fait partie d’un système solaire avec au moins deux autres planètes. La plus proche de l’étoile TOI 700 b, de la taille de la Terre, probablement rocheuse, a une orbite de 10 jours. La seconde, TOI 700 c, probablement gazeuse à une taille entre celles de la Terre et de Neptune et une orbite de 16 jours. Enfin TOI 700 d est la plus éloignée, 20 % plus grande que la Terre. Elle orbite en 37 jours. Elle reçoit l’équivalent de 86 % de l’énergie que la Terre reçoit du Soleil. Une différence majeure toutefois est qu’il semble que ces planètes soient en rotation synchrone avec leur étoile. C’est-à-dire que comme la Lune vis-à-vis de la Terre, une face est toujours orientée vers leur soleil. Cela pose beaucoup de questions sur le climat à la surface. Une vingtaine de modèles ont été imaginés et des simulations seront lancées afin de pouvoir être comparées aux spectres lumineux reçus par les télescopes et ainsi déterminer quel modèle de climat règne sur TOI 700 d. Il est clair que la Nasa ne vas pas lâcher le morceau de cailloux aussi tôt, sachant qu'elle a beaucoup de chose a apprend de cette planète.



TCL dévoile son smartphone pliable

  Liste des news    Liste des new du mois  
TCL Smartphone pliable

08

Janvier

TCL profite du salon de l'électronique pour présenter ses nouveaux devices. Le smartphone pliable présenté par le fabricant chinois est plutôt un concept de mobile à écran pliable, il n'est donc pas certain que sa commercialisation soit à l'ordre du jour. L'appareil ressemble au Galaxy Fold de Samsung, avec une charnière verticale au milieu permettant de replier le smartphone sur lui-même à l'horizontale. À l'arrière, on note la présence d'un quadruple capteur photo. Une fois replié, l'écran du mobile paraît toutefois plus grand que celui du Fold, dont l'intérêt se concrétise surtout en mode tablette, tant la dalle de 4,6 pouces et définition HD+ disponible quand le smartphone est plié est peu intéressante. Malheureusement, aucune information sur la fiche technique de ce téléphone TLC pliable n'a été communiquée pour le moment. TCL a aussi annoncé son premier smartphone compatible 5G. Il devrait sortir au cours du deuxième trimestre 2020 aux États-Unis et au Canada, pour un prix de départ fixé à moins de 500 $. On le sait, après une timide année 2019, le marché des smartphones 5G devrait s'envoler en 2020 avec le lancement de modèles de milieu de gamme, plus accessibles. TCL se montre encore une fois avare en ce qui concerne les spécifications techniques. Il est probable que le mobile soit équipé d'un SoC Snapdragon 765G de Qualcomm, la solution du fondeur américain pour rendre la compatibilité 5G moins chère cette année. Une puce que l'on verra d'ailleurs aussi sur le Realme X50 5G.



Des Rendu de l'iPhone SE 2 (9)

  Liste des news    Liste des new du mois  
iPhoneSE2 9 rendu rumeur

08

Janvier

Comme le prophétise encore Ming-Chi Kuo, le successeur de l'iPhone SE pourrait bien emprunter son design à l'iPhone 8. C'est donc tout naturellement que la vue proposée par OnLeaks aujourd'hui reprend l'essentiel des courbes de ce modèle sorti en 2017. Apple signerait donc un modèle doté d'un écran LCD à la diagonale de 4,7 pouces dans un gabarit des plus compacts (mais moins que l'iPhone SE original) de 138,5 x 67,4 x 7,8 mm. Inutile d'attendre un écran à encoche ici ; Apple préférant probablement recycler totalement le châssis de ses anciens modèles, lesquels affichent de généreuses bordures. L'occasion de retrouver ce bon vieux bouton Home et son capteur d'empreintes Touch ID, lequel a disparu de la circulation depuis la sortie de l'iPhone X en 2017. Notons par ailleurs que, tout comme ce dernier smartphone, l'iPhone SE 2 / 9 semble être cerclé d'un aluminium particulièrement étincelant. Comment différencier ce nouveau modèle de l'iPhone 8 ? En portant son attention sur les matériaux, selon iGeeksBlog qui signe les présents rendus conjointement avec OnLeaks. D'après eux, l'iPhone SE 2 / 9 se dotera d'un dos au rendu mat, très proche de ce que propose Apple sur les iPhone 11 Pro et 11 Pro Max. De fait, on peut s'attendre à ce que ce nouveau smartphone abordable (son prix est attendu autour de 399 $) soit compatible avec la recharge sans-fil ou pas, la fourchette de prix en France serai de 500 à 599€.



Wacom présente sa Palette écran One

  Liste des news    Liste des new du mois  
Wacom One

07

Janvier

Wacom n’en finit plus de repositionner sa gamme d’« écrans interactifs ». Après le Cintiq 16 à 599 €, voici le Wacom One à 399 €. Alors que la gamme Cintiq Pro est conçue pour les professionnels aguerris de la création, et que la gamme Cintiq s’adresse aux étudiants et aux jeunes professionnels, le One est pensée pour « les jeunes artistes » et « les créateurs de contenus sur les médias sociaux ». Ces distinctions vous semblent subtiles ? C’est normal : le Wacom One aurait très bien pu s’appeler Cintiq 13. Contrairement aux Cintiq Pro, qui possèdent des écrans 4K couvrant 94 % de l’espace Adobe RGB, et comme les Cintiq, le One possède un écran HD 1080p couvrant 72 % de l’espace NTSC. Il reprend l’apparence générale des écrans de la gamme Cintiq, le même traitement antireflet, les mêmes pieds pliables, et le même passant pour le stylet. Le stylet constitue la principale différence entre ces différentes gammes. Les écrans Cintiq et Cintiq Pro sont fournis avec le stylet Wacom Pro Pen 2, un modèle d’ergonomie et de fonctionnalité avec ses boutons bien placés et ses pointes remplaçables. Le Wacom One est fourni avec un stylet les anciennes tablettes Bamboo. Ces derniers mois toutefois, Wacom a travaillé avec le monde des fournitures de bureau pour multiplier les stylets compatibles avec sa technologie EMR. Les Lamy AL-Star black EMR, Staedler Noris digital, et Mitsubishi 9800 sont ainsi compatibles avec le Wacom One et les autres écrans et tablettes du fabricant japonais. Comme d’ailleurs les stylets de Samsung, dont certains appareils utilisent la technologie de Wacom. Le stylet Lamy AL-Star black EMR, qui ressemble comme deux gouttes d’eau au stylo-plume du même nom. Avec son écran de 13", le Wacom One offrira une surface de travail similaire à une feuille A4, et pourra être facilement glissé dans un sac. Outre le stylet, il est fourni avec un « câble en X » qui permet la connexion à l’ordinateur avec un port HDMI et un port USB-A, et un bloc d’alimentation 10 W. Le Wacom One sera disponible dans les prochaines semaines au prix de 399 €.



Asus Zephyrus G14 et G15 du luxe Gaming

  Liste des news    Liste des new du mois  
Asus Rog Zephyrus

07

Janvier

La gamme des Zephyrus n’est pas fondamentalement inédite, chez Asus Republic of Gamers. Dévoilée il y a deux ans au Computex, la machine a servi de mètre-étalon au jeune programme Max-Q de Nvidia, c’est-à-dire à l’intégration de puissantes GeForce GTX dans le châssis d’un ultraportable. Remis à jour avec la régularité d’une horloge, le Zephyrus connaît aujourd’hui sa quatrième génération au CES de Las Vegas. Deux nouveaux rejetons ont été présentés par Asus, les Zephyrus G14 et G15. Première heureuse surprise : le design transpire toujours autant le luxe, avec un châssis ultrafin en aluminium (17,9 mm d’épaisseur pour le G14 et 19,9 mm pour le G15) qui devrait lui assurer un poids contenu. Grande originalité, la partie supérieure du capot est striée pour moitié de mini-LED dont vous personnalisez l’éclairage. Libre à vous de reproduire ainsi un logo ou d’afficher carrément des animations avec des widgets pré-intégrés pour la météo, l’heure ou la température du PC. Asus s’est fendu de démonstrations avec des Pikachu ou Mario parfaitement reconnaissables et animés, venant rompre la monotonie de ces châssis gris perle. Du côté des performances, les deux machines évoluent dans le même registre. Elles embarquent toutes les deux le dernier AMD Ryzen 7 4800HS, un processeur en 7 nm avec 8 coeurs Zen 2 pour 16 threads. Cette édition spéciale de la puce, fruit d’une exclusivité de six mois négociée par Asus, présente un TDP de 35W au lieu des 45W classiques de cette nouvelle gamme. Les G14 et G15 profitent également d’une GeForce RTX 2060 avec 6 Go de GDDR6 au format Max-Q. Asus maintient le système visant à relever légèrement le clavier lorsqu’on déploie le PC : on aménage ainsi un plus grand espace pour l’évacuation de la chaleur, tout en profitant d’un meilleur confort. L’écran, c’est justement la principale différence entre les deux versions des Zephyrus. Le G14 s’articule autour d’une dalle IPS de 14 pouces se déclinant en deux variantes : une définition Full HD à 120 Hz ou QHD à 60 Hz. Dans les deux cas, elle représente 85% du rapport écran/châssis et couvre 100% de l’espace sRGB. Le G15 dispose d’une dalle IPS de 15,6 pouces qui se décline également en deux versions, elles offrent toutes les deux une définition Full HD, mais à 240 Hz ou 144 Hz au choix. Le reste de la configuration est à l’avenant : 1 To de SSD au format NVMe M.2, jusqu’à 32 Go de mémoire vive DDR4, un système de recharge hybride entre un adaptateur 180 W conventionnel et un pur port USB-C et le support du WiFi 6 et du Bluetooth 5.0. Du côté de la connectique, on retrouve un port HDMI 2.0b, deux ports USB-C et deux ports USB 3.2. Les deux machines devraient débarquer début avril en France, à un tarif encore inconnu.


 1  2  3  4  5  6 

"Actu vu !" sur le web


 1  2  3  4  5  6 

Panasonic étauffe ça gamme écouteurs et casques

Le constructeur japonais ne surprend pas sur la forme mais pourrait pourtant rafler la mise sur le rapport qualité-prix. Trois casques ont ainsi été dévoilés : M700B, M500B et M300B. Les écouteurs True Wireless seront deux produits qui boucleront la boucle entamée par les EAH-AZ70W de Technics : RZ-S500W et RZ-S300W. Amis de l'équilibre passez votre chemin. Les trois nouveaux casques Panasonic s'abandonnent ouvertement à la tendance basseuse. Bâtis sur une même base, ils intègrent des transducteurs 40 mm de type free-edge (anneau extérieur utilisant une matière plus souple que le plastique) pour accentuer le débattement et donc la réponse dans le grave. L'entièreté de la chambre acoustique est optimisée pour une meilleur circulation d'air, à commencer par ce que la marque appelle la technologie de « dispersion latérale », reposant sur un évent disposé sur la circonférence de la coque. On retrouve parfaitement l'idée de Bass Reactor dans le design des casques. Toutes ses petites particularités composent le système XBS DEEP (Extra Bass Systtem Deep) qui annonce assez bien la couleur. Les M700B et M500B disposent en plus de la fonction « Bass Reactor », amplifiant encore la réponse dans le grave. Cette fonction devrait cependant être activable via un bouton et non utilisée en permanence, histoire de ne pas trop se cabosser la tête. En mettant le paquet sur cette reproduction (qualitative sur le papier) des basses, ni le type de puce Bluetooth, ni les codecs, ni même l'autonomie des produits ne sont précisés pour le moment (nous ne manquerons pas de mettre cet article à jour dès que les informations nous seront communiquées).


10-01-2020


Pimax dévoile ses nouveaux casques VR

Jusqu’à présent, Pimax était surtout connu pour ses casques VR haut de gamme, avec notamment le Pimax 8K, un modèle avec deux écrans 4K CLPL. L’entreprise ajoute à son catalogue un casque entrée de gamme, le Pimax Artisan VR, vendu 449 $. L’Artisan VR utilise deux écrans LCD de 1700 x 1440 pixels, avec des taux de rafraîchissement de 72, 90 ou 120 Hz. Il offre un champ de vision diagonal de 170 degrés et 6 degrés de liberté. Dans cette gamme de prix, on trouve l’Oculus Quest. Un casque armé de dalles OLED de 1440 x 1600 pixels et surtout, autonome. L’Artisan supporte le Steam VR 2.0 et 1.0. Il requiert une machine avec au moins une GTX 1050 Ti ou « l’équivalent AMD » (une RX 560 approximativement). Pimax a également augmenté les taux de rafraîchissement de toute sa gamme de casques VR. La recette miracle s’appelle Brainwarp 2.0, présentée comme un ensemble « de technologies appliquées aux casques VR pour réduire les exigences matérielles, réduire la latence et augmenter le taux de rafraîchissement pour une expérience VR beaucoup plus fluide ».
09-01-2020


Le Razer Tomahwak N1

Nous vous en parlions dans l'article précédent, construire un PC peut vite devenir un calvaire pour les non-initiés. Mais grâce à Razer, ces étapes vont être facilitées grâce au Tomahawk N1. Le constructeur a décidé d'allier les composants retrouvés dans nos tours de gamers à la praticité des NUC, ces mini PC puissants. Dans son Tomahawk N1, Razer n'inclut que des produits hauts-de-gamme : Core i9 d'Intel, RTX 2080 Super, 64 Go de RAM en DDR4. Des composants qui peuvent être revus à la baisse selon votre budget. Le tout est accompagné d'un SSD. Malgré tout, le reste des composants n'ont pas été dévoilés. Le boitier est extrêmement pratique et dispose de deux parois en verre. Carte mère et carte graphique sont visibles d'un côté comme de l'autre, et peuvent être modifiées à foison. En tournant le tour du boitier, on accède alors à l'intégralité de la configuration. Une organisation interne compacte qui ne laisse place à aucun excès. Néanmoins, elle permet d'accéder aisément à tous les composants, qu'il s'agisse de la carte graphique, de votre SSD ou de votre RAM. Le Tomahawk N1 est demeuré mystérieux sur plusieurs points. Ses configurations complètes ont été passées sous silence, de même que son prix. De plus, il n'est pas certain que ce dernier soit disponible dans tous les pays dès son lancement initial. Comme le fait intelligemment remarqué Phonandroid, il n'a pas non plus été spécifié si le boitier pourra être commandé seul. Un produit intéressant qui ne manquera pas de se dévoiler un peu plus par la suite.


09-01-2020


Cooler Master lance son NUC Gaming

Cooler Master dévoile sa solution NUC Compute Element des bleus. Le concept de mini-PC puissant et modulaire d'Intel, avec le Compute Element, pourrait bien s'imposer comme une référence ! Pas seulement pour profiter d'une configuration de bureau évolutive, mais aussi d'un PC gamer performant et (très) compact. En somme une bonne alternative aux consoles de salon. La révolution modulaire du mini-PC présentée ces derniers jours par Intel semble séduire les fabricants, à l'image de Razer et Cooler Master qui se sont déjà associés au géant de Santa Clara afin de proposer leur solution s'articulant autour de ce concept. À mi-chemin entre le Ghost Canyon et le Tomahawk de par sa capacité (7,5 litres contre 5 litres pour le Ghost Canyon et 10 litres pour le Tomahawk), le NC 100 sera en mesure d'accueillir une carte graphique de pleine longueur ; ce qui indique qu'il peut sans problème embarquer une carte graphique GeForce RTX série 20 de NVIDIA. Le NC 100 sera livré avec une alimentation Cooler Master SFX, ainsi qu'avec les circuits nécessaires pour y connecter le NUC Compute Element. Notons que c'est ce qui le différencie du Razer Tomahawk dont le boîtier nu sera livré sans aucun de ses éléments. Le boîtier de Cooler Master embarque également plusieurs filtres à poussières, ainsi que deux ventilateurs et comporte deux poignées sur sa face supérieure qui permettent de le transporter facilement. Cooler Master a d'ores et déjà avancé le tarif de 199,99 $ pour son NC 100, il devrait logiquement être disponible dès avril 2020. Si le boîtier est commercialisé nu dans un premier temps, Cooler Master proposera diverses configurations personnalisées avec CyberPowerPC, un assembleur d'outre-Atlantique. Plusieurs versions à base de GPU AMD ou NVIDIA pourraient ainsi voir le jour, comprenant jusqu'à trois emplacements M.2 et 32 Go de RAM. Ces configurations « clé en main » pourraient également apparaître dans les prochains mois sur les différentes boutiques d'assembleurs de l'Hexagone Aucun prix n'est pour l'heure connu.
09-01-2020


Un SSD externe de 8TO

Le CES 2020 de Las Vegas est évidemment l'occasion idéale pour Western Digital de dégainer un tout nouveau modèle de SSD compact, via sa filiale SanDisk. Un SSD à vocation nomade donc, qui impressionne par sa capacité de stockage, puisque cette dernière s'élève à 8 To, soit pas moins de quatre fois plus que les modèles actuels. À cela s'ajoute une interface USB 3.1 de seconde génération, qui permet un débit théorique de 20 Gb/s. À l'heure actuelle, ce SSD SanDisk 8 To reste à l'état de prototype, et ne dispose donc d'aucune date de sortie, ni même du moindre tarif. En parallèle, SanDisk a également officialisé une nouvelle clé Ultra Dual Drive Luxe de 1 To, en USB Type-C et USB Type-A, qui sera affichée à 249,99 $.
08-01-2020


La Nasa a découvert une Terre 2

C’est grâce au satellite TESS, Transiting Exoplanet Survey Satellite, comme son nom l’indique dédié à la recherche d’exoplanètes que TOI 700 d a été découverte. La NASA avait expliqué le fonctionnement de TESS en vidéo. Si ce nom n’est pas sans évoquer l’un des robots de l’univers de Star Wars, c’est essentiellement dû au fait que les exoplanètes sont découvertes plus vite qu’elles ne sont nommées. Mais TOI 700 d devrait recevoir un traitement tout particulier de la part des astronomes puisqu’elle est l’une des rares à avoir des caractéristiques proches de celles de la Terre en ce qui concerne la taille ou la distance à son étoile. En effet, TOI 700 d se situe dans la zone habitable de son système solaire, ce qui signifie qu’elle n’est ni trop prêt ni trop loin de son soleil, fournissant les conditions idéales pour que de l’eau liquide s’accumule à sa surface. Si cette unique condition ne garantit pas la présence de vie, son absence en revanche limite les chances de la voir se développer, en tout cas sous la forme carbonée que nous connaissons. C’est donc une découverte importante, peu de candidates de ce type ayant été découvertes. Un autre critère pourrait être la présence de phosphine. TOI 700 d fait partie d’un système solaire avec au moins deux autres planètes. La plus proche de l’étoile TOI 700 b, de la taille de la Terre, probablement rocheuse, a une orbite de 10 jours. La seconde, TOI 700 c, probablement gazeuse à une taille entre celles de la Terre et de Neptune et une orbite de 16 jours. Enfin TOI 700 d est la plus éloignée, 20 % plus grande que la Terre. Elle orbite en 37 jours. Elle reçoit l’équivalent de 86 % de l’énergie que la Terre reçoit du Soleil. Une différence majeure toutefois est qu’il semble que ces planètes soient en rotation synchrone avec leur étoile. C’est-à-dire que comme la Lune vis-à-vis de la Terre, une face est toujours orientée vers leur soleil. Cela pose beaucoup de questions sur le climat à la surface. Une vingtaine de modèles ont été imaginés et des simulations seront lancées afin de pouvoir être comparées aux spectres lumineux reçus par les télescopes et ainsi déterminer quel modèle de climat règne sur TOI 700 d. Il est clair que la Nasa ne vas pas lâcher le morceau de cailloux aussi tôt, sachant qu'elle a beaucoup de chose a apprend de cette planète.
08-01-2020


TCL dévoile son smartphone pliable

TCL profite du salon de l'électronique pour présenter ses nouveaux devices. Le smartphone pliable présenté par le fabricant chinois est plutôt un concept de mobile à écran pliable, il n'est donc pas certain que sa commercialisation soit à l'ordre du jour. L'appareil ressemble au Galaxy Fold de Samsung, avec une charnière verticale au milieu permettant de replier le smartphone sur lui-même à l'horizontale. À l'arrière, on note la présence d'un quadruple capteur photo. Une fois replié, l'écran du mobile paraît toutefois plus grand que celui du Fold, dont l'intérêt se concrétise surtout en mode tablette, tant la dalle de 4,6 pouces et définition HD+ disponible quand le smartphone est plié est peu intéressante. Malheureusement, aucune information sur la fiche technique de ce téléphone TLC pliable n'a été communiquée pour le moment. TCL a aussi annoncé son premier smartphone compatible 5G. Il devrait sortir au cours du deuxième trimestre 2020 aux États-Unis et au Canada, pour un prix de départ fixé à moins de 500 $. On le sait, après une timide année 2019, le marché des smartphones 5G devrait s'envoler en 2020 avec le lancement de modèles de milieu de gamme, plus accessibles. TCL se montre encore une fois avare en ce qui concerne les spécifications techniques. Il est probable que le mobile soit équipé d'un SoC Snapdragon 765G de Qualcomm, la solution du fondeur américain pour rendre la compatibilité 5G moins chère cette année. Une puce que l'on verra d'ailleurs aussi sur le Realme X50 5G.
08-01-2020


Des Rendu de l'iPhone SE 2 (9)

Comme le prophétise encore Ming-Chi Kuo, le successeur de l'iPhone SE pourrait bien emprunter son design à l'iPhone 8. C'est donc tout naturellement que la vue proposée par OnLeaks aujourd'hui reprend l'essentiel des courbes de ce modèle sorti en 2017. Apple signerait donc un modèle doté d'un écran LCD à la diagonale de 4,7 pouces dans un gabarit des plus compacts (mais moins que l'iPhone SE original) de 138,5 x 67,4 x 7,8 mm. Inutile d'attendre un écran à encoche ici ; Apple préférant probablement recycler totalement le châssis de ses anciens modèles, lesquels affichent de généreuses bordures. L'occasion de retrouver ce bon vieux bouton Home et son capteur d'empreintes Touch ID, lequel a disparu de la circulation depuis la sortie de l'iPhone X en 2017. Notons par ailleurs que, tout comme ce dernier smartphone, l'iPhone SE 2 / 9 semble être cerclé d'un aluminium particulièrement étincelant. Comment différencier ce nouveau modèle de l'iPhone 8 ? En portant son attention sur les matériaux, selon iGeeksBlog qui signe les présents rendus conjointement avec OnLeaks. D'après eux, l'iPhone SE 2 / 9 se dotera d'un dos au rendu mat, très proche de ce que propose Apple sur les iPhone 11 Pro et 11 Pro Max. De fait, on peut s'attendre à ce que ce nouveau smartphone abordable (son prix est attendu autour de 399 $) soit compatible avec la recharge sans-fil ou pas, la fourchette de prix en France serai de 500 à 599€.
08-01-2020


Wacom présente sa Palette écran One

Wacom n’en finit plus de repositionner sa gamme d’« écrans interactifs ». Après le Cintiq 16 à 599 €, voici le Wacom One à 399 €. Alors que la gamme Cintiq Pro est conçue pour les professionnels aguerris de la création, et que la gamme Cintiq s’adresse aux étudiants et aux jeunes professionnels, le One est pensée pour « les jeunes artistes » et « les créateurs de contenus sur les médias sociaux ». Ces distinctions vous semblent subtiles ? C’est normal : le Wacom One aurait très bien pu s’appeler Cintiq 13. Contrairement aux Cintiq Pro, qui possèdent des écrans 4K couvrant 94 % de l’espace Adobe RGB, et comme les Cintiq, le One possède un écran HD 1080p couvrant 72 % de l’espace NTSC. Il reprend l’apparence générale des écrans de la gamme Cintiq, le même traitement antireflet, les mêmes pieds pliables, et le même passant pour le stylet. Le stylet constitue la principale différence entre ces différentes gammes. Les écrans Cintiq et Cintiq Pro sont fournis avec le stylet Wacom Pro Pen 2, un modèle d’ergonomie et de fonctionnalité avec ses boutons bien placés et ses pointes remplaçables. Le Wacom One est fourni avec un stylet les anciennes tablettes Bamboo. Ces derniers mois toutefois, Wacom a travaillé avec le monde des fournitures de bureau pour multiplier les stylets compatibles avec sa technologie EMR. Les Lamy AL-Star black EMR, Staedler Noris digital, et Mitsubishi 9800 sont ainsi compatibles avec le Wacom One et les autres écrans et tablettes du fabricant japonais. Comme d’ailleurs les stylets de Samsung, dont certains appareils utilisent la technologie de Wacom. Le stylet Lamy AL-Star black EMR, qui ressemble comme deux gouttes d’eau au stylo-plume du même nom. Avec son écran de 13", le Wacom One offrira une surface de travail similaire à une feuille A4, et pourra être facilement glissé dans un sac. Outre le stylet, il est fourni avec un « câble en X » qui permet la connexion à l’ordinateur avec un port HDMI et un port USB-A, et un bloc d’alimentation 10 W. Le Wacom One sera disponible dans les prochaines semaines au prix de 399 €.


07-01-2020


Asus Zephyrus G14 et G15 du luxe Gaming

La gamme des Zephyrus n’est pas fondamentalement inédite, chez Asus Republic of Gamers. Dévoilée il y a deux ans au Computex, la machine a servi de mètre-étalon au jeune programme Max-Q de Nvidia, c’est-à-dire à l’intégration de puissantes GeForce GTX dans le châssis d’un ultraportable. Remis à jour avec la régularité d’une horloge, le Zephyrus connaît aujourd’hui sa quatrième génération au CES de Las Vegas. Deux nouveaux rejetons ont été présentés par Asus, les Zephyrus G14 et G15. Première heureuse surprise : le design transpire toujours autant le luxe, avec un châssis ultrafin en aluminium (17,9 mm d’épaisseur pour le G14 et 19,9 mm pour le G15) qui devrait lui assurer un poids contenu. Grande originalité, la partie supérieure du capot est striée pour moitié de mini-LED dont vous personnalisez l’éclairage. Libre à vous de reproduire ainsi un logo ou d’afficher carrément des animations avec des widgets pré-intégrés pour la météo, l’heure ou la température du PC. Asus s’est fendu de démonstrations avec des Pikachu ou Mario parfaitement reconnaissables et animés, venant rompre la monotonie de ces châssis gris perle. Du côté des performances, les deux machines évoluent dans le même registre. Elles embarquent toutes les deux le dernier AMD Ryzen 7 4800HS, un processeur en 7 nm avec 8 coeurs Zen 2 pour 16 threads. Cette édition spéciale de la puce, fruit d’une exclusivité de six mois négociée par Asus, présente un TDP de 35W au lieu des 45W classiques de cette nouvelle gamme. Les G14 et G15 profitent également d’une GeForce RTX 2060 avec 6 Go de GDDR6 au format Max-Q. Asus maintient le système visant à relever légèrement le clavier lorsqu’on déploie le PC : on aménage ainsi un plus grand espace pour l’évacuation de la chaleur, tout en profitant d’un meilleur confort. L’écran, c’est justement la principale différence entre les deux versions des Zephyrus. Le G14 s’articule autour d’une dalle IPS de 14 pouces se déclinant en deux variantes : une définition Full HD à 120 Hz ou QHD à 60 Hz. Dans les deux cas, elle représente 85% du rapport écran/châssis et couvre 100% de l’espace sRGB. Le G15 dispose d’une dalle IPS de 15,6 pouces qui se décline également en deux versions, elles offrent toutes les deux une définition Full HD, mais à 240 Hz ou 144 Hz au choix. Le reste de la configuration est à l’avenant : 1 To de SSD au format NVMe M.2, jusqu’à 32 Go de mémoire vive DDR4, un système de recharge hybride entre un adaptateur 180 W conventionnel et un pur port USB-C et le support du WiFi 6 et du Bluetooth 5.0. Du côté de la connectique, on retrouve un port HDMI 2.0b, deux ports USB-C et deux ports USB 3.2. Les deux machines devraient débarquer début avril en France, à un tarif encore inconnu.


07-01-2020


 1  2  3  4  5  6